• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 11 avril 2010

Signification de mon prénom

Posté par othoharmonie le 11 avril 2010

                                                                 Françoise 

Etymologie :  Libre (en latin)

  Numéro :   9 – 6 – 3 

Comment interpréter ces chiffres : 

Neuf, nombres premiers, nous servent à compter et nous permettent de tout exprimer. Derrière ces apparences se cachent des significations plus profondes, symboliques et ésotériques. Pythagore, le père de nos mathématiques, fut aussi un initié qui sut faire comprendre à ses disciples la face cachée des nombres, et leurs significations occultes.                                                     

 La tradition pythagoricienne, issue de l’école qu’il fonda en Grèce au VIe siècle avant notre ère, nous en a transmis les connaissances. Aussi ancienne que l’astrologie, la numérologie nous indique que tout est cycles, périodicité et vibration. On retrouve cette approche dans toutes les traditions, orales ou écrites. Les textes sacrés y font référence. La tradition hébraïque rattache les vingt-deux lettres de l’alphabet aux vingt-deux sons correspondants, et au vingt-deux sentiers de l’arbre de vie.  La bible, autre langage codé, nous permet, dans l’Apocalypse de saint Jean, de nous poser des questions quant aux rapports existants entre la symbolique des nombres et le contenu des vingt-deux chapitres de ce texte. Plus près de nous, Jung, le père de la psychologie moderne, a rattaché cette symbolique des nombres à la notion d’inconscient collectif : nous gardons au fond de nous-mêmes le souvenir des symboles, des archétypes et des mythes qui ont construit l’humanité. La tradition chrétienne établit la liste de tous les saints. Nous connaissons par des écrits leurs vies, leurs actes, leurs comportements. Déjà, les prénoms qu’ils portaient se rattachaient à ces mythes, à ces symboles, inscrits dans l’inconscient collectif, et ont de par leurs vibrations, contribué à façonner leurs personnalités. De nombreux siècles nous séparent de leur époque et les modes de vie ont changé, cependant nous portons en nous l’histoire du monde et nous conformons à certains comportements sans même nous en rendre compte. Les neuf premiers nombres, au-delà de leur symbolique primaire, quantitative, ont un contenu symbolique, ésotérique, qualitatif, d’une portée et d’une richesse extrêmes…..

Françoise se Fête :  le 9 mars  

  Qui est-elle ?    

Françoise est une femme charmante, douce et agréable de contact, même si elle se montre introvertie, prudente et souvent méfiante de prime abord. Son émotivité est forte et sa sensibilité épidermique, au point de la rendre assez vulnérable au moindre traumatisme affectif. Elle tend donc à se préserver, ce qui ne l’empêche pas d’être généreuse et très facilement concernée par les autres. D’une grande plasticité émotionnelle, facilement heurtée par la vie, Françoise peut se réfugier parfois dans des rêveries ou des chimères plus ou moins utopiques, être attirée par le merveilleux, le fantastique, voire les paradis artificiels. Souvent concernée par sa famille et les responsabilités qui en découlent, Françoise fait facilement abstraction d’elle-même. Ainsi, enfant, elle sera la grande soeur rêvée qui remplacera la mère si besoin est. Mais attention de ne pas trop abuser de son grand coeur : elle n’a que trop tendance à se sacrifier ou à s’inscrire dans un rôle de victime… La tendresse est nécessaire à son épanouissement et son éducation doit être souple. Seront à éviter toutes formes d’agressivité ou de culpabilisation, car Françoise a déjà une nature qui se prête aux scrupules, aussi serait-il préférable que ceux-ci ne deviennent pas étouffants. Enfin, favoriser un violon d’Ingres musical ou artistique serait souhaitable, ainsi que toute forme d’expression artistique, théâtrale par exemple, pour lui permettre de trouver un exutoire à sa grande émotivité. 
 
Qu’aime-t-elle ?  

Humaniste, Françoise aime se dévouer, et les mouvements de fraternité et communautaires, voire mystiques, l’attirent. Réceptive, intuitive, imaginative, elle adore rêver et idéaliser, et s’intéresse donc à l’art et à toutes les formes d’expression. Côté coeur, la difficulté sera pour elle de trouver ses limites, car son abnégation peut lui faire prendre une route où le bonheur affectif ne sera pas toujours au rendez-vous. 

  Que fait-elle ?

  Elle excelle dans les professions à caractère humanitaire ou social, à moins qu’elle ne possède une véritable vocation. Ce qui est peu conventionnel ou étrange lui convient également (guérisseur, parapsychologue, radiesthésiste…), les professions commerciales ou en liaison avec l’alimentation (hôtellerie, pâtisserie, cuisine, diététique…), les activités liées au public ou aux voyages. 

Extrait de choisir son prénom, choisir son destin de Martine Barbault

(Je suis secrétaire dans le milieu médico-social)

Signification de mon prénom dans A Francesca-otho francoise8

Publié dans A Francesca-otho | 1 Commentaire »

Le Tarot

Posté par othoharmonie le 11 avril 2010

 Il suffit parfois d’observer la Nature, car elle est dans notre univers la plus grande source de savoir et de sagesse. Rien ne sert à rien.

Enlevez ou remplacez une note à La Grande Symphonie Naturelle et toute sa musique devient cacophonie. 

Pour pénétrer l’invisible et se faire des bases solides, il faut d’abord partir avec ce que l’on a sous la main et rester rationnel. Et sous mes propres mains, depuis fort longtemps, il y a eu les lames du Tarot de Marseille…. 

L’être humain a besoin de trouver l’harmonie entre son corps et son esprit pour s’affirmer positivement dans la vie. Mépriser son côté matériel au profit du spirituel est une grave erreur… et je m’en suis bien rendue compte !  Le Tarot de Marseille m’a permis cette harmonie lorsqu’il a croisé mon chemin un beau jour ; avec lui j’ai beaucoup appris sur moi… comme ceux qui me connaissent savent la façon dont je l’utilise, alors  j’avouerai effectivement que c’est en effectuant des tirages du Tarot Humaniste…  Je vais tenter d’en faire ressortir les grandes lignes ! 

Le Tarot Humaniste c’est 462 assemblages de 2 lames possibles, des clés de son évolution, la réponse à une problématique, soit passée, présente ou à venir. Meilleure connaissance de soi, révélateur de notre potentiel créateur, il nous propose souvent une voie d’accomplissement. Ça a toujours été pour moi une invitation au changement et à mon mieux-être. Pour que tout ceci soit parlant, j’ai effectué un tirage à mon intention et je m’en vais vous en faire la lecture par l’assemblage des 2 lames que je viens de poser sur la table

Le Tarot dans Expériences 11forc11    et    18lune11 dans Expériences

L’ambiance générale de mon instant présent se traduit donc par la lecture de cet assemblage de 2 cartes qui me disent que j’ai la faculté de percevoir une réalité différente de celle à laquelle d’autres ont accès en permanence sur le plan physique. Que je peux me mouvoir avec aisance dans deux mondes qui semblent en apprarence opposés, mais qui sont en vérité, interactifs. Que les plans subtils sur lesquels nous nous trouvons quand nous rêvons, me sont familiers. Pour moi, le sommeil n’est que le prolongement logique de l’état de veille. C’est dans l’univers onirique que je puise mes forces, mes inspirations et mes connaissances. Je suis dotée d’une grande sensibilité et d’une profonde intuition.

PROFESSIONNELLEMENT les cartes me disent :

Que j’ai le moyen de donner corps à mes rêves en faisant exactement ce que je souhaite et ce, dans les meilleurs conditions. Je suis à la fois capable de concevoir les choses, de les réaliser et de les faire évoluer en permanence. C’est un jeu dynamique et créateur.

EN AMOUR, elles me disent :

Il y a un échange mutuel entre les deux partenaires et la relation s’avère extrêmement féconde.

(je soulignerai dans ce cas, lorsque les cartes me disent ça et comme je vis seule, je traduis moi-même que je suis en harmonie avec mes énergies ying et yang)

SPIRITUELLEMENT  en conclusion donc, les cartes me disent :

Qu’il n’y a pas de rupture, dans ma vie, entre mes aspirations les plus profondes et mon vécu quotidien. Ma créativité s’exprime librement. Le génie s’envole sur les ailes de l’imagination.

 

 Voyance_gratuite

 

Voilà à quoi me sert le tirage du Tarot Humaniste, sans lui, je n’oserais exprimer ma personnalité en ces termes…

un vrai révélateur de notre potentiel et de notre personnalité, je vous l’avais dit !

Très souvent j’effectue des tirages du Tarot pour mes amis sur les forums ; une façon à moi de répondre à leurs questionnements sur le chemin qu’ils empruntent ; persuadée qu’ils sauront lire entre les lignes et trouver le chemin qui leur conviendra….

Publié dans Expériences | 1 Commentaire »

Vérité ?

Posté par othoharmonie le 11 avril 2010

Bonheur et vérité

 Qu’est-ce qui est vrai sur ce site ?

Est-ce que toutes les opinions sur le bonheur et tous les moyens de le rechercher se valent ?

Que penser si deux citations ou deux textes se contredisent ?

Pour ceux qui croient en une vérité révélée, ce site est-il conforme à cette révélation ?

Etant seulement oeuvre humaine (voir « douter du sensible » de Descartes), ce site ne peut pas être toute la vérité et rien que la vérité sur le bonheur, mais seulement une recherche qui peut vous aider et que vous pouvez aider. Si je cite une personne, cela ne veut pas dire que je suis d’accord avec tout ce qu’elle a dit, mais simplement que cette citation me parle et me semble contenir une part de vérité universelle. C’est en utilisant toutes nos ressources (voir « nous connaissons la vérité par le coeur » de Pascal) et en confrontant des idées diverses qu’il est possible de mieux acceuillir la vérité (révélée ou non) et de progresser vers elle. En aucun cas, la diversité des opinions ne peut être une excuse à se contenter de ses a priori et de ses préjugés, notamment parce que ceux-ci sont arbitraires et peuvent être incohérents, contraires à l’expérience, sources de malheur…

La vérité rend-t-elle heureuse ?

La recherche de la vérité m’aide-t-elle dans la recherche du bonheur ?

Toutes les vérités ne font pas plaisir à entendre et dire les « quatre vérités » à quelqu’un peut être dangereux. Dire à tout le monde ce que l’on croit être la vérité peut même être immoral quand cela est fait sans esprit de justice, de respect et de progrès, ou sans choisir le moment et les manières adaptées à la situation (par exemple, en cas de divulgation de secret qui nous a été confié, dénonciation sans raison des défauts et des vices d’autrui…). A court ou moyen terme, l’ignorance de la vérité, par soi ou par les autres, peut rendre plus heureux que sa connaissance.

Mais il ne faut pas confondre plaisir et bonheur (voir « le cerveau dans tous ses états » de Pigani). Sur le long terme (surtout pour ceux qui croient à la vie éternelle), il ne me semble pas possible de bâtir un bonheur durable sur l’erreur, l’illusion ou le mensonge (les trois contraires de la vérité). Les relations humaines se nourissent de confiance (ce qui n’exclut pas le contrôle), et la confiance se nourrit de vérité. D’ailleurs, affronter un passé désagréable oublié est une technique de guérison des personnes malheureuses. De même, il faut affronter la vérité pour pouvoir vraiment pardonner et permettre que la cicatrice de la mémoire ne fasse plus mal (voir « le pardon » de Jean Montbourquette). Et mon bonheur ne peut pas ignorer le désir de connaître la vérité qui est une caractéristique de la nature humaine.

La recherche de la vérité peut aider dans la recherche du bonheur. En effet, quand je recherche la vérité, je suis obligé de sortir de moi-même (voir « un songe » de Sully Prudhomme). Mais, je suis aussi au centre de la recherche : c’est à moi d’accueillir la vérité et, à un moment ou à un autre, il faut bien que je m’interroge sur moi-même (voir « la lumière de la vérité » de Laurent Grenier). La recherche de la vérité est donc une succession d’allers-retours entre le monde qui m’est extérieur et moi (voir « le miroir » de Zundel : dans ce regard vers l’autre, nous naissons à nous-mêmes). Il en est de même de mon bonheur (mais aussi de ma liberté, de mon devoir…) : il tient compte du monde qui m’est extérieur et de moi-même. Ainsi, aux deux extrêmes :
- je ne peux pas être complètement
heureux en présence de la souffrance des autres,
- je peux
faire mon malheur même si j’ai tout pour être heureux.
Le monde qui m’est extérieur et moi-même étant distincts et intimement liés, il n’est pas étonnant que je puisse éprouver d’intenses satisfactions à m’approcher de la vérité et à être en relation avec mes frères en humanité.

JM Bonheur

 

 Vérité ? dans Nouvelle conscience 2807166331_1

 

Publié dans Nouvelle conscience | 1 Commentaire »

Le présent

Posté par othoharmonie le 11 avril 2010

Les yeux de lâme

Le présent dans Méditation i_logo

 

Deux hommes, les deux sérieusement malades, occupaient la même chambre d’hôpital. Un des deux hommes pouvait s’asseoir dans son lit pendant une heure chaque après-midi afin d’évacuer les fluides de ses poumons. Son lit était à côté de la seule fenêtre de la chambre. L’autre homme devait passer des journées couché sur son dos.

Les hommes parlaient pendant des heures. Ils parlaient de leurs épouses et familles, leurs maisons, leurs emplois, leur participation dans le service militaire et où ils avaient été en vacances. Et chaque après-midi, quand l’homme dans le lit près de la fenêtre pouvait s’asseoir, il passait le temps à décrire à son compagnon de chambre tout ce qu’il pouvait voir dehors. L’homme dans l’autre lit commença à vivre pour ces périodes d’une heure où son monde était élargi et égayé par toutes les activités et couleurs du  monde extérieur.

De la chambre, la vue donnait sur un parc avec un beau lac. Les canards et les cygnes jouaient sur l’eau tandis que les enfants naviguaient leurs bateaux modèles. Les jeunes amoureux marchaient bras sous bras parmi des fleurs de chaque couleur de l’arc-en-ciel. De grands arbres décoraient le paysage et une belle vue de la ville pouvait être vue dans la distance. Pendant que l’homme près de la  fenêtre décrivait tout ceci dans le détail exquis, l’homme de l’autre côté de la chambre fermait ses yeux et imaginait la scène pittoresque. Lors d’un bel après-midi, l’homme près de la fenêtre décrit une parade qui passait par là. Bien que l’autre homme ne pouvait pas entendre l’orchestre, il pouvait la voir avec l’oeil de son imagination tellement son compagnon l’a dépeint avec des mots descriptifs.

Les jours et les semaines passèrent. Un matin, l’infirmière de jour est arrivée pour apporter l’eau pour leurs bains et trouva le corps sans vie de l’homme près de la fenêtre, qui est mort paisiblement dans son sommeil. Elle était attristée et appela les préposés pour prendre son corps. Dès qu’il senti que le temps était approprié, l’autre homme demanda s’il pouvait être déplacé à côté de la fenêtre. L’infirmière était  heureuse de le transférer et après s’être assurée qu’il était confortable, elle le laissa seul.

Lentement, péniblement, il se monta vers le haut sur un coude pour jeter son premier coup d’oeil dehors. Enfin il aurait la joie de le voir lui-même. Il s’étira pour se tourner lentement vers la fenêtre près du lit. Tout ce qu’oeil vu, fut un mur. L’homme demanda à l’infirmière pourquoi son compagnon de chambre décédé avait décrit de si merveilleuses choses. L’infirmière répondit que l’homme était aveugle et ne pouvait même pas voir le mur. Elle dit: « Peut-être, il a juste voulu vous encourager. »

Epilogue…

Il y a un bonheur énorme à rendre d’autres heureux, en dépit de nos propres situations. La peine partagée est la moitié de la douleur, mais le bonheur une fois partagé, est doublé. Si vous voulez vous sentir riche, vous n’avez qu’à compter toutes les choses que vous avez que l’argent ne peut pas acheter. Aujourd’hui est un cadeau, c’est pourquoi il s’appelle le présent.

 

Anonyme

Publié dans Méditation | 1 Commentaire »

Mon frère Denis

Posté par othoharmonie le 11 avril 2010

Mon frère Denis dans Photographies image_10

 

Ici, j’ai envie de vous parler de mon frère Denis. Pourquoi ?

Tout simplement parce que depuis que son corps a rejoint la Terre et que son âme fait partie de moi, au jour de son accident de la route de février 1982, je n’ai jamais pu parler de lui …

Effectivement, le prénom de Denis n’a jamais pu être abordé dans aucune réelle conversation, ni avec mes parents, dont le coeur était « trop douloureux » comme ils le disaient et disparus aujourd’hui, ni avec mes 3 enfants car ils ne l’ont jamais connu, ni avec ma famille car je n’en ai pas.

Comme s’il était objet d’une double disparition à jamais, sauf pour moi qui m’adressais à lui dans mon coeur depuis maintenant 28 longues années…

 sans_t10 dans Photographies

Ceci est l’article paru au Bien Public à cette époque…

 

Denis avait 19 ans lorsqu’il m’a laissée, j’en avais 23 et venais tout juste d’accoucher de ma première fille Coralie. A cette époque, j’étais au déserpoir, on m’avait amputée….

Je suis tombée en grave dépression, c’est ma mère qui s’est occupée de mon enfant pendant environ 6 mois. Puis, une nuit, dans une sorte de rêve, mais pourtant si réel, Denis est venu me voir, il était beau, habillé tout de blanc et lumineux ; il m’a dit :

« Ne t’inquiète pas petite soeur, je serai toujours là, je fais partie de toi à jamais ».

Lorsque je me suis levée le lendemain matin, ces paroles étaient à tout jamais gravées. J’étais guérie…. !  C’est à partir de ce moment là que je me suis mise en chemin vers la spiritualité, à coups de Pourquoi ?

Je ne vous raconterai pas toutes les conversations que j’ai eu par la suite avec mon frère, ce serait trop long et aussi parce que d’autres le font mieux que moi dans les livres…. Mais je vais juste vous raconter une annecdote du pourquoi il m’appelait « petite soeur » alors que j’étais son aînée de 3 ans !

Voilà : « Lorsque je souhaitais sortir le soir quand j’avais alors 18-19 ans, pour aller en boîte de nuit ou au bal, j’aimais à me faire accompagner de mon petit frère, alors âgé de 16 ans, tout simplement parce que je mesure 1 m 50 et que lui, mesurait déjà 1 m 75 ; nous aimions ainsi à considérer qu’il était mon garde du corps pour la soirée !!

A mes parents, nous disions que je sortais mon petit frère, mais en réalité c’est lui qui me sortait, nous inversions les rôles tout simplement, il faisait plus mature que moi, il me présentait à ses copains comme sa petite soeur ! »

Toute notre enfance nous avons toujours été très liés, un amour fusionnel entre nous, comme si nous savions qu’un jour nous serions séparés physiquement, on vivait à 100 % ensemble nos moments de temps libre, étant de totals confidents l’un pour l’autre… pour vous dire à quel point ….

Lorsqu’il est parti au service militaire, nous avons pleuré toutes les larmes de nos corps dans les bras l’un de l’autre par le simple fait de savoir que la Vie allait nous séparer pour un temps…. Nous ne savions pas encore ce qui nous attendait !!

 00020567 

 

Mes parents et mon frère sont réunis en ce lieu :

 

tombe_12

 

 

 

 

Publié dans Photographies | 2 Commentaires »

Bonjour

Posté par othoharmonie le 11 avril 2010

Voici maintenant une semaine que j’ai commencé à alimenter ce blog ; que du bonheur, je m’éclate, car je me fais plaisir !

Hier soir, j’ai envoyé le lien de ce blog à toutes les personnes qui sont chères à mon coeur ; ah ! enfin pouvoir partager avec les personnes que j’aime !

J’ai donc eu le grand bonheur de pouvoir y lire les tous premiers messages  de mes amies Hélène et Isabelle…. et je les en remercie de tout coeur !

Me reste plus qu’à attendre que tout le monde me face part de ses petits commentaires !

Merci à vous tous d’Etre !

Ici donc, je vous salue tous et toutes et vous souhaite un très bon dimanche !

 

 

 Bonjour dans Bonjour d'amitiés 0002043B 

Publié dans Bonjour d'amitiés | 3 Commentaires »

S’observer pour mieux se connaître

Posté par othoharmonie le 11 avril 2010

« Dès le moment où vous voyez clair en vous, vous avez déjà les moyens de vous transformer.“

Une des meilleures sources d’information pour parfaire notre connaissance de soi est notre propre vécu. Ce dernier renferme une mine d’or d’informations. Nous avons tous remarqué que ce que nous ressentons à l’intérieur de nous-mêmes varie significativement dans le temps. Parfois, une variation négative nous affecte sans raison apparente. Parfois, une variation positive nous permet de vivre un moment de grande joie que nous aimerions prolonger ou reproduire.

Exemple:
Dans le cours normal d’une journée, notre état intérieur varie typiquement à quelques reprises. Par exemple, Pierre se lève de bonne humeur et plein d’enthousiasme. Après le petit déjeuner, il prend le volant pour aller travailler. Soudainement, le voilà immobilisé dans un embouteillage monstre. Par la suite, arrivé finalement au bureau, il perçoit une certaine impatience qui persiste plusieurs heures. Vers la fin de la journée, il termine avec succès un projet qui le rapproche de la promotion qu’il convoite depuis des années. Il ressent alors de la joie et son sentiment d’impatience disparaît aussitôt.

Nous possédons tous un laboratoire intérieur, et c’est à nous d’y chercher les éléments qui nous permettront de mieux nous connaître. Il est impossible de décrire ces éléments comme ça théoriquement, chacun doit les trouver pour lui-même en réfléchissant aux événements de sa vie quotidienne. Essayez de vous souvenir de vos évènements récents: ce que vous avez entendu et vu, ce que vous avez fait, ce que vous avez pensé. Puis, identifiez ce que ces évènements ont créé en vous en termes de sentiments, de sensation, d’états d’âme. Portez une attention aux transitions d’un état intérieur à un autre, car celles-ci sont particulièrement révélatrices.

 Voici des questions simples à se poser pour découvrir ce qui se passe en nous et pourquoi:

  • Quel sentiment est-ce que je ressens en ce moment?
  • Quel évènement a entraîné ce sentiment?

Voici à titre d’exemple, l’analyse que Pierre pourrait faire:

  • Matinée: le sentiment est “impatience“ et ce dernier est causé par l’évènement “embouteillage“.
  • Après-midi: le sentiment est “joie“ et ce dernier est causé par l’évènement “espoir d’obtenir une promotion“.

Évidemment, l’analyse précédente a été simplifiée pour les fins de l’exemple. Parfois on ne prend pas immédiatement conscience de notre état d’âme; et ce n’est qu’après un long moment qu’on se rend compte d’un trouble, d’une lourdeur, d’une obscurité. Mais ces états d’âme ont quand même une cause qu’il est bon de découvrir afin d’en tirer un enseignement pour l’avenir.

Nous avons tous des choses à améliorer. Le fait d’être inconscient de celles-ci nous empêche de les corriger. Aussitôt que nous voyons clair en nous, il devient possible de nous transformer. Une meilleure connaissance de soi est donc un pas très important vers un mieux-être.

« La connaissance de soi est une naissance à sa propre lumière. »

S’observer pour mieux se connaître dans Beaux textes Nature_30657

Publié dans Beaux textes | 1 Commentaire »

Cherchez et vous trouverez

Posté par othoharmonie le 11 avril 2010

« Plusieurs problèmes seraient rapidement réglés
si nous cherchions vraiment une solution
«  

Réfléchissez et essayez de trouver un problème important que vous avez rencontré récemment. Est-ce que c’était la première fois que vous faisiez face à ce problème?

La réponse à cette question est souvent « Non ». Ainsi, nous nous butons d’une façon répétitive aux mêmes obstacles non résolus. Pourquoi?

Nous faisons souvent face aux mêmes problèmes parce que nous appliquons fréquemment les mêmes veilles solutions. Sinon, nos problèmes ne se répéteraient pas ainsi. Il faut donc explorer de nouvelles approches.

Est-ce que vous cherchez d’une façon continue de nouvelles solutions à vos problèmes? Est-ce que vous utilisez une méthode systématique pour découvrir de nouvelles approches?

La plupart d’entre nous répondent « Non » à ces deux questions.

« Vous êtes unique, mais vos problèmes ne le sont pas. » 

En appliquant une stratégie systématique de recherche et d’exploration de nouvelles solutions, chacun peut faire des gains significatifs.

 Par exemple, chaque jour imposez-vous de chercher une solution pendant cinq minutes dans une nouvelle source d’information?

 La majorité de vos problèmes sont des problèmes que quelqu’un d’autre a déjà rencontrés et solutionnés. Il est donc probable qu’il y a déjà quelque part de la documentation qui inclue une solution à vos problèmes. En général, nous passons peu de temps à prendre connaissance des solutions déjà trouvées au sujet de nos problèmes.

 Plusieurs livres traitent de sujets de la vie qui contiennent des solutions à des problèmes précis. Plusieurs sites Internet contiennent des solutions toutes faites, il suffit de chercher. Finalement, certaines émissions de télévision portent sur des sujets qui peuvent nous aider grandement. Utilisez ces sources de solutions autant que nécessaire.

 « Savoir utiliser l’expérience des autres est une grande marque de sagesse. »   

La clef dans la recherche de solutions est d’être persistant. Trop de gens deviennent avec le temps presque confortables avec un problème non résolu. Ne vous résignez pas ainsi, peu importe le problème, il existe quelque part une façon de le régler ou à tout du moins de l’amenuiser.

« Je ne suis pas tellement intelligent,
mais je me concentre sur les problèmes plus longtemps. »

Albert Einstein

 

Cherchez et vous trouverez dans Beaux textes laby

Publié dans Beaux textes | Pas de Commentaire »

La paix intérieure

Posté par othoharmonie le 11 avril 2010

« La vraie joie ne se trouve que
dans les possessions de l’âme. »
 

Souvenez-vous la dernière fois que vous avez eu de gros soucis. Est-ce que vous étiez capable à ce moment-là de percevoir adéquatement ce qui se passait autour de vous? Étiez-vous dans votre bulle concentré sur vos tracas?Lorsque nous sommes fortement préoccupés, toute notre attention se dirige vers l’objet de notre inquiétude. Même si nous passons par les plus beaux endroits, on ne voit rien du tout, parce qu’on est concentré ailleurs. En fait, lorsque nous avons de gros soucis, même si on regarde, nos yeux ne voient pas vraiment.Si vous êtes inquiet, ce sentiment est due à votre perception du sujet de votre inquiétude. Et vous avez un pouvoir direct sur cette perception en changeant d’état d’âme. Lorsque nous atteignons une certaine paix intérieure, les obstacles qui vous paraissent insurmontables peuvent s’avérer maîtrisables. Les soucis qui étaient si graves deviennent non pertinents en partie. Si vous accédez à une grande paix intérieure, même les grosses tuiles ne vous laisseront plus sur le carreau comme avant. La paix intérieure permet de voir les vraies choses, les choses les plus subtiles; c’est pourquoi ceux qui commencent à goûter la véritable paix découvrent les merveilles de l’univers. Tandis que ceux qui courent à droite à gauche fébrilement sont tellement inquiets, tellement tourmentés qu’ils n’ont pas le temps de s’arrêter pour lire et déchiffrer ce livre de la vie qui est autour d’eux.

Il y a beaucoup de beauté dans le monde qui nous entoure. Nous choisissons souvent inconsciemment de ne pas voir cette beauté. Car pour la voir vraiment, il faut être en harmonie intérieurement. Il n’en tient qu’à nous d’accéder à cette harmonie. Bien sûr, notre état intérieur ne change pas les conditions extérieures, qui ne sont pas toujours parfaites. Mais observez bien, la plupart du temps parmi des conditions extérieures non parfaites, il y a plusieurs éléments de beauté.

Il existe une manière d’aborder la vie, un chemin en douceur, qui arrondit les angles et facilite les échanges avec votre entourage. Cette autre voie suppose de remplacer vos anciennes réactions par une nouvelle façon de voir les choses. Vous pouvez transformer votre monde si vous changez votre état intérieur parce que vous verrez ainsi les choses différemment. Si vous développez votre capacité à modifier votre état intérieur, vous aurez une existence plus riche et plus satisfaisante.

 « Il n’y a pas de bonheur ailleurs
que dans la paix intérieure. »

 

La paix intérieure dans Beaux textes pt22041

Publié dans Beaux textes | 1 Commentaire »

Magie de la nature3

Posté par othoharmonie le 11 avril 2010

Magie de la nature3 dans Nature insolite

 

4118028694_576d5790e1 dans Nature insolite

 

 

natureenattaquepqc021

socotra-flore-insolite

 

femme_10

Publié dans Nature insolite | 2 Commentaires »

Magie de la nature2

Posté par othoharmonie le 11 avril 2010

Magie de la nature2 dans Nature insolite nature11

 

nature12 dans Nature insolite

 

une_po10

 

 

insecte_2

 

pas_geant_sable

Publié dans Nature insolite | 1 Commentaire »

Magie de la nature1

Posté par othoharmonie le 11 avril 2010

Magie de la nature1 dans Nature insolite arbre210

 

arbres10 dans Nature insolite

 

coeur10

 

homme_10

 

janvie10

 

nature10

 

jpg_007-ko03Image7

 

Arbres-Trees2

 

31-insolite-03

 

Publié dans Nature insolite | 1 Commentaire »

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...