• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 14 avril 2010

Défaut de langage

Posté par othoharmonie le 14 avril 2010

Pourquoi dit-on que l’on poursuit un chemin spirituel ? 

A un moment donné j’avais eu une conversation avec une de mes collègues autour de nos activités respectives ; et sans  vouloir trop me dévoiler, je lui avais répondu : la plus enrichissante de mes activités, est celle de poursuivre mon chemin spirituel. 

Finalement, ma collègue en avait conclu d’elle-même que suivre un chemin spirituel cela voulait dire alors que je lisais beaucoup de livres, j’assistais à des conférences pour vouloir refaire le monde…, que je m’adonnais à la pratique de la radiesthésie, du magnétisme, que je manipulais donc des pendules et des cartes, elle a même cru que je me rendais à l’église chaque dimanche ! 

J’étais ébahie par tout ce panel dont elle m’avais fait étalage… J’avais trouvé cette conclusion bien triste en rapport au message que j’aurais bien aimé lui faire passer… Enfin bref, force a été de me rendre compte qu’il valait mieux ne rien dire à ce sujet, elle avait déjà son idée… mais pour moi, plutôt vivre ce que l’on Est et  Etre tels que l’on Est, sans en dire plus que ça est la priorité.  Parce que finalement pourquoi dire que l’on poursuit un chemin spirituel ?

On suit notre chemin c’est tout, comme tout chacun le fait : le vrai chemin spirituel est un chemin intérieur, il n’a nul besoin d’être exprimé. On ne rentre pas en spiritualité, comme on entrerait dans les ordres, on la vit au quotidien ! Alors j’ai cessé de parler de chemin spirituel ….. J’ai même pensé à un moment donné à devoir m’écarter de ceux qui ne pensaient ni ne ressentaient pas les choses de la vie comme moi…. Mais je me suis rendue compte qu’il était possible de faire tout autrement et au contraire être encore bien plus proche d’eux. 

La spiritualité est notre nourriture de tous les instants, elle est faite pour s’écouler, se répandre, c’est un don de soi. A partir du moment on l’on a trouvé son équilibre que l’on est en accord avec soi-même, nous sommes notre propre maître ; il n’y a plus lieu d’être en dualité par rapport à notre propre choix. Il s’agit plutôt d’une communication mutuelle d’un ETRE à un autre ETRE ! 

Bien souvent je me suis posé cette question : quelle est réellement la voie ?  

Aucune en particulier et toutes à la fois…. 

nous y sommes tous engagés. Oui, puisque nous avons tous des aspirations à combler et des choses à comprendre, puisque nous avons tous un for intérieur, un Esprit, une âme qui cherchent à se manifester pleinement au monde que nous avons choisi, pour y vivre en pleine conscience. Nous sommes tous plongés dans la spiritualité à un degré ou à un autre, qu’on le veuille ou non. 

Nous sommes tous en mesure de façonner, diriger, contrôler les mouvements de notre vie psychique pour s’améliorer soi-même et ainsi, aider notre entourage si besoin est ; et si nous passons par une voie quelconque, c’est que tous sans exception peuvent le faire… après ce sont des choix…. On ouvre sa conscience, ou alors cela ne nous intéresse pas ! 

L’idéal tout de même est d’effectuer le choix de manière pleinement consciente car il n’y a rien à subir, il y a tout à apprendre de soi-même. Nous sommes nos meilleurs maîtres. 

Prendre conscience qu’il y a un trésor à l’intérieur de soi, des vertus qui appartiennent vraiment à leur  propriétaire, se sentir complet, entier, se suffire à soi-même… que parfois je me dis que même en prison, dans un cachot absolument sombre, avec presque aucune nourriture pour me nourrir , côtoyant la solitude….. rien ne me manquerait ! 

Pourquoi ? vous allez me dire et bien tout simplement parce que je possède la joie, je possède l’amour, la solitude, la tristesse, le chant, la musique, la vie, le bonheur, le souvenir, le rire, les pleurs etc…  oui, je possède intérieurement une si grande sensibilité, une si grande appréciation des choses de la Vie que rien qu’à s’en souvenir, ceci est si doux et resterait en moi durant tout mon séjour. 

Toutes ces possessions m‘ apportent le calme et la paix intérieure, la douceur et même… de sublimes instants. Nous sommes tous apte à  travailler sur Soi, il n’existe pas d’élu, ce sont des fadaises, nous avons absolument tous la capacité à développer notre sensibilité, notre intelligence, notre sentiment de la droiture et cela, jamais personne ne pourrait nous l’enlever.  Ceci s’appelle la maîtrise de soi, pour être en mesure de faire face aux situations difficiles et, n’importe où que ce soit, tout simplement parce que l’on est intérieurement beaucoup plus libres que bien des hommes vivant dans n’importe quel luxe. Cependant, ne croyez pas que toutes ces pensées lumineuses  que nous puissions émettre de par notre travail restent là seulement en soi-même, non, nos pensées voyagent … Nos pensées peuvent même rendre visite à d’autres êtres, à des personnes au cerveau bien disposer à les accueillir. Car ce rayonnement de belles pensées est contagieux. Toutes  personnes émettant ce genre de pensées rayonnantes peut aussi aider des gens, aussi bien de son entourage ou même encore de parfaits inconnus. 

Oui, nous travaillons sur nous-mêmes dans le secret de notre Etre, mais les autres en bénéficient ouvertement. Tout simplement parce que nous faisons circuler les énergies positives et neutralisons les énergies négatives. Tout cela est bien naturel, nulle magie là-dedans, c’est tout simplement prendre conscience que ces impulsions que nous avons reçues un jour auprès de la Source Vivante, celle de LA VIE, nous la véhiculons aujourd’hui autour de nous de la même manière. Et cela, en toute simplicité. La Source de Vie est là pour s’épandre….. 

Chacun, par un travail intérieur est en mesure de faire émaner de soi quelque chose d’harmonieux, pour cela, il suffit d’être soi-même dans un état d’harmonie. Ce n’est certes pas un rôle que l’on se donne, c’est un résultat, bien réel. Cette particularité fait que là où d’autres se cognent la tête ou se plaignent de leurs maux, celui qui suit sa voie spirituelle va de l’avant et évolue ! 

Si nous ne faisions rien pour nous améliorer, et bien croyez moi, personne ne pourrait le faire à notre place, c’est une certitude. Ce n’est pas pour autant que nous en délaissons le côté matériel comme beaucoup aimeraient à nous le faire dire…  non, mais nous sommes juste conscients d’avoir des nécessités pour vivre sur terre, mais nous n’en faisons pas des montagnes, car nous savons que nous repartirons un jour, tels que comme nous sommes venus…. 

L’engagement sur le chemin spirituel est donc une tâche qui nous demande simplement de faire face à nos difficultés, nos lacunes. Il nous permet du même coup, d’apprendre à utiliser ces lacunes pour progresser, et non plus à simplement les subir ! Voilà une optique très réjouissante non ? 

Il ne sert à rien de discuter seulement intellectuellement et extérieurement de spiritualité, il faut le vivre et mettre en application pour mieux comprendre … Non, nous ne faisons pas autant d’efforts que cela peut y paraître mais nous avons seulement envie de nous sentir chez nous partout et surtout ICI ……

Défaut de langage dans Chemin spirituel papillon6xv8j31nav3

Publié dans Chemin spirituel | 1 Commentaire »

La décoration

Posté par othoharmonie le 14 avril 2010

La décoration dans Créativité coin_d10 

J’aime faire de la déco !

 

nouvea10 dans Créativité 

J’aime poser le papier peint !

 

dscf0020

 

atelie10 

Ceci est mon petit coin atelier bricolage !

Publié dans Créativité | 3 Commentaires »

Histoire de l’être

Posté par othoharmonie le 14 avril 2010

Histoire de l'être dans Sourire au rire gif-oiseaux-022En 2009, drôle d’endroit pour faire la connaissance d’une personne que l’on est sensé ne jamais rencontrer physiquement, vu qu’internet met pas mal de barrières physiques. Et pourtant, c’est arrivé, j’ai fait la connaissance de l’administrateur du forum auquel j’étais inscrite, il s’appelle GUY,  nous avons discuté des heures entières, jours après jours, de choses et d’autres comme on peut se l’imaginer. Guy a été hospitalisé 2 fois durant l’année 2009, dans une petite clinique tout près de chez moi…. Incroyable non !

 

Nous avons fait des balades ensemble, nous avons beaucoup ri et eu également des moments de silences… de vrais partages se sont réalisés entre-nous ; une compréhension et beaucoup d’affection… Un après-midi, sur un coin de table, à l’ombre des arbres du parc de la clinique, Guy s’est mis à écrire une histoire à l’intention d’une foromiste un peu égarée entre les définitions de l’âme et de l’esprit. Puis à l’éclosion de ce petit bijou, j’ai été comme subjuguée par le résultat de simplicité, je me sentais en harmonie avec cette petite histoire…. Je l’ai toujours conservée, et d’ailleurs mise sous transparent, affichée dans mon bureau. 

Alors je m’en vais la partager avec vous ici

papillonfleursfruits.gif

                                                                         

HISTOIRE DE L’ETRE 

amel%20coeur dans Sourire au rire
Il était une fois,  Deux femmes qui vivaient dans une maison. 

La première, du joli nom de « Ame » se plaisait dans sa chambre, et ne voulait jamais en sortir.

 Ame avait appris beaucoup de choses dans différentes maisons  qu’elle avait habitées. 

C’est un peu pour cette raison, qu’elle aimait tant rester dans sa chambre.

La deuxième femme, du nom d’ « Esprit » aimait beaucoup sa maison, où il faisait bon rire.

 Mais Esprit aimait aussi regarder ce qui se passait à l’extérieur  et aimait bien écouter ce qui se disait.

De temps à autre, Esprit aimait bien aller voir Ame pour lui raconter  ce qu’elle avait vu à l’extérieur. 

Elle ne lui faisait qu’un rapport rapide en forme de résumé  des faits les plus marquants.

La maison dans laquelle elles se trouvaient avait un joli nom que les deux sœurs lui avaient donné. 

Elle s’appelait « Corps ».

Corps était bien conçu, elle avait des fenêtres afin qu’Esprit puisse voir l’extérieur, et des soupiraux qui laissaient tous les sons entrer.

Ame, Esprit et Corps avaient une très bonne harmonie dans cette maison. Corps servait de refuge à Ame et Esprit.

Esprit apprenait chaque jour en ayant une vue sur l’extérieur.

 Esprit avait des moments de bonheur, des moments de colère, des moments de tristesse, des moments de joie, des moments d’étonnement, des moments de paix et d’amour.

Esprit n’a pas voulu m’en dire plus, car elle garde une partie pour elle, s’est un peu son jardin secret !!

Ame, quant à elle, reste toujours dans sa chambre.

 Esprit lui fait toujours ses rapports.  Ame lui murmure à l’oreille des conseils lorsque c’est important, mais laisse toujours le choix à Esprit de ses décisions.

Ame, Esprit et Corps ont souvent une très belle harmonie.

Lorsque Corps devient trop vieux, que les murs se fissurent, les vitres trop sales pour voir au travers et les soupiraux bouchés par le temps écoulé, Ame et Esprit quittent leur maison.

 Esprit prend le moins de bagages possible,  afin de ne pas s’encombrer de futilités.

Une fois parties de cette maison, elles connaissent un endroit doux et chaud dans l’attente de trouver une autre maison plus neuve…

 00020579  GUY  00020579 

amel%20coeur 

976842876_small 

Publié dans Sourire au rire | 3 Commentaires »

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...