Le pardon total

Posté par othoharmonie le 15 avril 2010

 Le pardon total dans Nouvelle conscience 0002044A On parle très souvent du pardon, mais qui de nous a saisi réellement le concept du Pardon Total…..

Si ce n’est  Colin C.Tripping dont je fais référence et dont vous trouverez les coordonnées  dans « le coin vidéo et librairie de ce blog ».

Le pardon total est fondé sur une perspective spirituelle très large.

Nous avons souvent tendance à juger trop vite certaines situations conflictuelles en faisant des reproches à autrui sur ce qui se passe dans notre vie et bien souvent, nous créons bien plus de souffrance encore, jusqu’à ce que nous nous éveillons et nous nous demandions : mais que se passe-t-il entre nous ?

Tout simplement parce que le problème relationnel sera d’autant plus fort que nous ne nous serons pas pris par la main pour nous guérir.

Comme l’explique très bien Colin C.Tripping, beaucoup d’événements jugés néfastes dans notre présent nous viennent de certaines croyances de notre enfance ; elles ont été bien trop longtemps enfouies. Des sentiments négatifs auxquels nous avions donné foi et qui ont fini par mener par la suite notre vie toute entière, jusqu’à aujourd’hui, sur de mauvaises bases…. Maintenant, nous avons décidé de nous prendre en charge et de venir à bout, de comprendre notre situation de malaise, ici et maintenant !

 Une certitude ; c’est que la vie reflète toujours nos croyances.

Tout ce qui nous arrive dans la vie est une opportunité pour guérir de nos croyances et notre âme agit de concert avec d’autres âmes que nous côtoyons chaque jour afin de nous faire comprendre. Nous devons en prendre iminament conscience !

Parmi les hypothèses spirituelles de Tipping, il y en a une de taille : « Nous avons un corps qui meurt, mais nous avons une âme immortelle qui transcende la mort (par conséquent, la mort est une illusion). Ceci est une preuve de notre capacité à nous illusionner. »

« Bien que notre corps et nos sens nous disent que nous sommes des individus séparés, nous sommes tous Un. Nous vibrons tous individuellement en tant que parties d’un Tout Unique ».

Et je citerai ici une phrase de Neal Donal Walsch : « Nous ne sommes pas des êtres humains ayant une expérience spirituelle occasionnelle ; nous sommes des êtres spirituels ayant une expérience humaine. »

Tipping explique cela très bien : « Au niveau vibratoire, nous vivons dans deux mondes simultanément :

a) le monde de la vérité divine (esprit)

b) le monde de l’humanité.

Par conséquent, le monde est une école spirituelle et la vie en est le programme d’étude. Notre objectif est de nous éveiller à la vérité de ce que nous sommes et de retourner chez nous ».

Armés de cela, alors nous décidons d’apprendre et d’évoluer en faisant partie intégrante du monde de l’humanité. En suivant la voie de notre choix et trouver nous-mêmes notre chemin.

« Ne pas croire que la vie est aléatoire ! non, non ! 

Elle nous révèle intentionnellement notre plan divin en nous donnant des opportunités de faire des choix et de prendre des décisions à chaque instant…. Nous avons projeté la pensée d’être séparés d’avec Tout-ce-qui-Est et elle est devenue notre réalité (erronée), celle de ce monde, et ainsi naît l’ego (notre croyance en la séparation). Désormais, l’ego tente d’assurer sa survie en « nous projetant » dans notre envahissante culpabilité… oui, oui !

« Nous créons notre réalité à travers la loi de la cause et de l’effet. A savoir que les pensées sont des causes qui se manifestent dans notre monde sous forme d’effets physiques. La réalité reflète notre conscience…. Notre monde est un miroir qui réfléchit nos croyances »

(voir chapitre 9 du livre de Colin C.Tipping : Le pouvoir du pardon total).

« Au niveau de l’âme, nous recevons précisément ce dont nous avons besoin dans notre vie pour notre évolution spirituelle. La façon dont nous jugeons ce que nous recevons détermine si nous allons vivre notre vie dans la souffrance ou dans la joie…. »

La réalité physique est une illusion créée par nos 5 sens. La matière est constituée de champs énergétiques en interaction, qui vibrent à différentes fréquences et nous arrivons dans la vie physique avec une mission : celle de vivre pleinement l’expérience d’un schéma énergétique particulier à chacun, afin de ressentir les émotions associées à ce schéma et ensuite de les transformer par l’Amour (Voir chapitre 11 du livre de Colin C.Tipping : le pouvoir du pardon total).

Le pardon total est donc différent du pardon traditionnel car il vient s’enraciner dans la réalité métaphysique du monde de l’Esprit ; ce que Tipping appelle le monde de la Vérité Divine. Dans les deux cas, nous observons les situations se présentant à nous à travers des loupes complètement différentes. Notre rôle est pourtant de ne pas différencier ces deux perceptions, mais plutôt de rester en équilibre avec ces 2 mondes…. C’est pourquoi un travail spirituel demande toujours à celui qui l’entreprend d’être bien ancré à la Terre, c’est-à-dire dans le monde de l’humanité, tout en restant relié au monde de la vérité divine à travers notre âme.

Je vous mets ici un passage de la page 61 « du pouvoir du pardon total » de Tipping. :

« …. le voile entre les deux mondes s’affine à l’évidence. Le pardon total contribue à ce processus, à la fois au niveau de l’individu et au niveau de la conscience collective. Pourtant, les deux types de pardon demeurent littéralement des mondes à part. Chacun demande une conception différente du monde et de la vie. Le pardon traditionnel est clairement un chemin de vie dans le monde humain , tandis que le pardon total n’est rien de moins qu’une voie spirituelle. Concernant notre capacité à nous autoguérir et à évoluer spirituellement, le pardon total recèle un potentiel extraordinaire de transformation de la conscience et ce potentiel excède de loin ce qui est possible dans le cadre du pardon traditionnel… »

Je donne ici un exemple tiré du livre :

« Lorsque nous sommes submergés par la souffrance, par exemple, il nous devient virtuellement impossible d’utiliser le pardon total…  Lorsque quelqu’un nous a récemment fait du tort, par exemple si nous venons d’être violés, on ne peut pas attendre de nous que nous acceptions à ce moment-là que l’expérience était quelque chose que nous voulions et qu’elle représente le déroulement d’un plan divin !

nous n’aurons pas la réceptivité nécessaire pour abonder dans ce sens. Cela ne peut survenir que plus tard, au cours de moment de réflexion, au calme et non pas au beau milieu d’une colère ou immédiatement après le traumatisme ».

Gardons toujours à l’esprit que ce que nous avons créé EST l’idéal spirituel ; que nous avons créé des circonstances dans nos vies pour nous aider à évoluer et à apprendre ; que les leçons que nous avons besoin d’apprendre se cachent dans la situation et que le seul moyen d’évoluer dans l’expérience en question est de la vivre pleinement.

 

 

 

 000203F3 dans Nouvelle conscience 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...