Le couple

Posté par othoharmonie le 18 avril 2010

Le couple dans Chemin spirituel le-couple-alu    Nous avons tous désiré une relation sublime, parfaite avec un être de sexe opposé. Certains de nous ont réussi du premier coup, d’autres après de multiples échecs, et il y en a encore d’autres qui cherchent.  

Lorsque nous avons pris conscience de ce que représente la personne humaine en tant qu’expérience d’un Etre spirituel, nous dépassons le corps et le visage auxquels nous sommes liés et par lesquels nous entrons en relation habituellement. Nous aimons à nous représenter une image plus complète, plus globale de ce que nous sommes.   Nous entrons en relation avec les autres et nous communiquons dans notre intime vérité et non plus dans les apparences. Notre épanouissement n’est complet que lorsque notre être physique s’ouvre harmonieusement à notre être spirituel. Comme tout chacun, j’ai tenté de réaliser ce couple spirituel par trois tentatives sans y parvenir…. 

Pour illustrer mon propos, voici un tableau comparatif des deux types de couple, conventionnel et spirituel ; ce n’est pas un jugement, c’est une constatation de mon vécu…    

 Tableau que j’ai saisi sur le net à cette adresse :

 http://www.yogaesoteric.net/content.aspx?lang=FR&item=1716  et qui illustre assez précisément ce que j’ai vécu et ai tenté de trouver dans les 3 couples que j’ai essayé de former, sans toutefois y parvenir ! 

  

       Le couple conventionnel          Le couple spirituel 
Processus ferméLes motivations du couple ne sont pas définies. Le couple se modèle le plus souvent d’après un modèle standard établi par les autres et non d’après ses propres standards intérieurs. On préfère la sécurité, la stabilité, on évite la transformation, ainsi l’évolution individuelle est très lente. Chacun se force de correspondre à l’image de l’autre sur lui, sans se manifester librement, sans agir comme il sent.   Processus ouvert. On établit clairement le but spirituel, les objectifs communs qui fondent la relation. La reconnaissance réciproque de la liberté de l’autre. On exprime honnêtement et ouvertement ce que chacun est, ce que chacun veut et à ce que chacun aspire. Les transformations sont acceptées, il n’existe pas de jalousie, ainsi l’évolution individuelle est très rapide. Les deux ressentent de la liberté, du bonheur, qu’ils soient
ou non ensemble. 
Doute. Le processus fermé produit un manque de confiance en soi et dans l’autre. On devient attaché, dépendant. On a besoin de l’autre pour se mettre en valeur  Confiance. 

Un processus ouvert qui produit la conscience de l’indépendance de chacun des deux amoureux. On n’essaie pas de changer l’autre, mais on l’accepte tel qu’il est et on l’aide par sa présence.

Compétition (du genre « ne prends pas ma place »). Il apparaît une lutte de pouvoir (qui commande?) et d’autorité, de conflits de rôles. L’intérêt personnel prime. L’égoïsme est “au pouvoir”.   Entente. Chacun a le même rang, les mêmes responsabilités. On respecte l’espace de l’autre, le besoin d’être ensemble ou seul. Échange de rôles: on est ici pour aider l’autre à évoluer. 
Dépendance rôles fixes. Le protocole des relations extérieures est la source de conflits. Chacun a des points de vue différents qu’il veut imposer à l’autre. On se sent séparé, seul, inaccompli. On a peur d’être quitté.  Autonomie chacun se suffit à soi même, indépendamment de l’autre. L’amour confère de la sécurité. Le couple est ouvert, les relations extérieures sont indépendantes. Il existe donc une meilleure compréhension des “outils” utilisés par chacun pour évoluer (temps passé ensemble: discipline, temps libre, voyages, etc.) ce qui conduit à la spontanéité et à l’harmonie.  
Conditionnements. La dépendance produit des échanges conditionnés. Les rapports sont dirigés d’après des règles, des contrats, des impositions. La relation est basée sur l’idée d’échange: tu donnes si tu as reçu, les attitudes sont préméditées. Manipulation.  Liberté. 

L’autonomie prend naissance dans la tolérance, le détachement, l’abandon. Il ne s’agit pas de posséder. On explore ensemble, spontanément, l’aventure joyeuse de l’évolution de la conscience à deux. Bonheur, confiance réciproque, harmonie.

  

Ennui. On crée des règles parce que les deux ne s’amusent pas ensemble. On entre dans une routine qui endort la créativité et l’invention. Les ressentiments font leur apparition. Chacun commence à croire que l’autre est la cause de son malheur et que pour cela il doit l’éviter.   Créativité Il apparaît spontanément un état de jeu et de bonne disposition entre les deux. Spontanéité, inspiration, amusement. Échange spontané des rôles et de tâches. Ils inventent de nouvelles manières d’aimer. Ils s’amusent ensemble et sont heureux. 
Insécurité Ils ont l’impression que “quelque chose ne va pas”, sans savoir exactement de quoi il s’agit, ils ont des sentiments de peur ; instabilité, culpabilité. Ils veulent fonder une famille dans l’espoir de trouver une solution à l’impasse et obtenir plus de stabilité.  Sentiment de sécurité Les deux ont dépassé la peur en affrontant ce qu’elle cachait. L’amour profond conduit à l’apparition du sentiment de stabilité. Il est possible que le désir de fonder une famille apparaisse, mais parce qu’ils sont arrivés à une stabilité. La fusion spirituelle confère le sentiment supérieur de la sécurité. 

Impression d’échec du couple. L’impuissance de changer le cours des choses. Dévalorisation personnelle et de l’autre. Des ressentiments puissants apparaissent, ils peuvent même conduire à des déséquilibres psychiques. Désespoir. Ils ont le sentiment qu’il n’y a plus rien à faire. Ils n’entrevoient plus de voie pour ramener l’harmonie du couple. 

Amour parfait

 Sentiment de dévotion et de don de soi. La dévotion honore et éveille l’essence divine dans l’autre, le don de soi est le plaisir de cultiver l’état de bien dans l’autre. Ils existent pour et dans l’amour. L’amour devient cosmique, chacun ressent que Dieu l’aime à travers l’être aimé.

Séparation La seule solution qui apparaisse est la séparation, le divorce. Ils vivent le désespoir et le sentiment aigu de la solitude, qui peut être pourtant l’occasion d’une transformation, d’une découverte possible de l’autonomie et de la liberté.  Unité La relation est l’occasion d’établir la liturgie sainte qui élève et spiritualise l’union des deux amoureux. La relation accomplit l’idéal de l’amour, elle devient une occasion pour recevoir la grâce et la “bénédiction divine 

Plus de trente ans après notre première rencontre avec mon ami d’enfance Gérard, chacun de nous se rappelait encore très intensément ce premier contact, ce premier baiser de notre enfance. Cette attirance mutuelle qui se réveillait…. Sauf que… j’avais conscience d’une union spirituelle mais… pas Gérard !  Ce couple que nous avons tenté de former n’a pas été viable à la longue pour toutes les raisons évoquées dans le tableau ci-dessus. 

 Lorsqu’une telle union spirituelle peut s’approfondir, c’est que chaque personnalité s’approfondit, tournée l’une vers l’autre. Le couple grandit dans un esprit d’union, en même temps que grandit la personnalité de chacun et son être spirituel.   J’avais pourtant soif de créer un cadre où l’on va de la solitude personnelle vers des relations d’une profonde intimité dans un esprit joyeux et une disposition à l’accueil de l’autre car c’est ainsi que je conçois la spiritualité conjugale. Afin d’apprendre à se donner tout en grandissant sur son propre itinéraire spirituel et ainsi se tourner vers son conjoint dans un esprit de don, pour aider l’autre à avancer dans son épanouissement réciproquement…   Ce ne fut pas possible…. Et aujourd’hui, je me dis  : était-ce franchement nécessaire ! 

 Dans toute relation amoureuse, les deux partenaires savent intérieurement que le but essentiel de leur relation de couple est d’atteindre  l’état d’androgynie par les deux opposés, au point de vue de la polarité…

Cette relation de couple n’était finalement pas nécessaire pour moi ; lorsque l’on sait faire don de sa personne aux autres, on en arrive au même résultat de découverte, lorsque la prédominance est spirituelle et authentique, on découvre en soi et on réalise pareillement son état d’androgynie ; j’ai éveillé l’homme et la femme intérieurs qui sont en moi ! j’en ai sublimé les énergies dans les étages supérieurs de mon être, canalisé les énergies subtiles et fusionné avec l’Amour dans la sphère spirituelle. 

La suite est racontée dans l’article que j’ai intitulé « je suis androgyne » dans : développement personnel…  Si j’ai réussi à accéder à ce plan c’est également grâce à la méthode de Mantak et Maneewan Chia décrite dans leurs livres « Le  Tao de l’amour retrouvé » dont je vous parle dans mon « coin vidéo et librairie » 

Bonne chance à vous !

bluegod dans Chemin spirituel

Laisser un commentaire

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...