Le magnétisme

Posté par othoharmonie le 24 avril 2010

  Le magnétisme  dans Expériences 000201C8 Le magnétisme   

C’est dans les années 1995-1996 il me semble, lorsque j’ai rencontré Jacques RUBINSTEIN dont j’ai déjà parlé sur ce blog, que j’ai fait connaissance avec le magnétisme. 

En cette époque, je ne savais même pas que cela existait, mais à ma rencontre avec Jacques, par l’intermédiaire de mon compagnon de l’époque, Jean-Claude, Jacques nous a ouvert les yeux sur un autre univers. Nous certifiant que nous avions tous deux la capacité de pouvoir impose les mains pour guérir les gens ! 

Je dois avouer que perso, j’ai été très sceptique et même assez longtemps, alors que mon compagnon lui, était déjà en train de tester son magnétisme sur l’eau, les fleurs, la viande etc… jusqu’au jour où il a testé sur moi…. J’avais une énorme douleur au niveau des vertèbres dorsales suite à un effort ; il a donc imposé ses mains à ce niveau-là, fait des passes comme on dit et là…. j’ai ressenti une immense chaleur, presque une brûlure même, mais j’avais confiance en lui, j’ai laissé faire.   

J’expliquais donc à mon ami mes sensations, puis dans un même temps, il s’est produit un énorme craquement dans mes vertèbres… bien sûr nous avons eu peur tous les deux, peur d’avoir mal fait ! mais oh ! surprise ! il s’est avéré qu’après ce craquement de vertèbre, je n’avais plus mal du tout au dos. Nous avons alors décidé d’un commun accord de se documenter sérieusement sur le sujet, car nous n’avions jusque là qu’un petit bouquin de poche pour nous exercer ; d’ailleurs je l’ai toujours gardé, c’était : Vous êtes médium – découvrez et utilisez vos pouvoirs secrets, de Marc Aurive en collection poche ; avec lequel Jean-Claude faisait ses petites expériences sur les plantes et surtout la viande, qu’il a réussi d’ailleurs à momifier. 

Nous avons donc couru les librairies ensemble, afin de se procurer un maximum de documentation sur la façon de soigner par le magnétisme ; ça expliquait les différentes sortes de magnétisme, le fonctionnement des énergies, des fluides, notre rapport à l’univers, la façon d’imposer les mains dans diverses situations de maux très variés ; les dégagements, les précautions, enfin bref c’était assez complet notre collection de bouquins. C’est bizarre, mais moi je n’avais toujours rien testé encore, je lisais c’est tout, je me cantonnais à cela… et un jour, j’ai beaucoup plus eu envie de m’intéresser très sérieusement plutôt au fonctionnement du corps humain, aux organes, aux glandes, au cerveau, au système nerveux, endocrinien etc…  J’utilisais des planches anatomiques pour bien comprendre.

Puis un jour mon ami Jean-Claude qui avait déjà réussi à intervenir sur mes vieilles cicatrices et bien d’autres bobos, il était très fier de sa momification de steacks par le magnétisme, puis il me dit : « mais alors c’est quand que tu te lances toi ? »… Je lui ai répondu : « Je ne sais pas, j’le sens pas… ». 

Et puis, il s’est avéré que mon ami a souffert un jour d’une énorme plaque d’eczéma dans le dos, dont il n’arrivait pas à se débarrasser avec les diverses pommades, et qui finissait par envahir son épaule. Alors il me dit : « tu peux pas faire quelque chose pour moi ? » Et là, un déclic, je lui ai dit : « oui, je vais essayer, mais pas par imposition, seulement  à distance »…. Pourquoi j’ai dit ça ? Je ne sais pas, mais en tous cas, c’est ce que nous avons fait, je me suis installée à mon bureau, j’ai pris mes planches anatomiques et j’ai imposé les mains sur la planche représentant l’endroit dont souffrait mon ami, pendant que lui, il était dans la pièce d’à côté, ne sachant pas ce que je faisais.

Lorsque nous nous sommes rejoints, il m’a décrit les sensations qu’il avait eu et quelques jours après, l’eczéma n’était plus qu’un souvenir et n’est jamais réapparu.  C’est seulement à ce moment là que je me suis rendue à l’évidence : ok ! il se passe effectivement quelque chose que je ne maîtrise pas encore, mais j’ai des aptitudes pour guérir par magnétisme, il faut que je comprenne…. 

Ensuite bien sûr, j’ai fait des tas d’expériences à l’identique de mon ami, mais cependant je n’avais pas envie d’exercer cette aptitude avec les mouvements spécifiques décrits dans nos livres, je n’en ai gardé d’ailleurs que les bases, comme le dégagement par exemple et je suivais plutôt mon instinct. Je préférais trouver par moi-même… d’ailleurs, je suis allée plus loin encore, c’est-à-dire que lorsque mon compagnon avait une incommodité quelque part, je lui disais systématiquement : « ne me dit rien, je vais trouver moi-même où !  » et effectivement, j’étais comme un véritable détecteur, guidée par les seuls fourmillements ressentis au creux des mains et mon instinct. 

Un jour, il s’est avéré qu’une de mes collègues de boulot s’est plainte d’un terrible mal de crâne ; sans réfléchir je lui ai demandé si elle voulait bien que je la soulage un peu…. Elle m’a regardé bizarre puis a acquiescé. Là, j’ai imposé les mains, guidée par mon instinct jusqu’à temps que je ne ressente plus de fourmillement. Ma collègue s’est levée et est retournée dans son bureau sans mot dire, un peu « grogui »… Peut-être un quart d’heure après, elle est revenue vers moi et m’a dit : « Oh ! merci, je n’ai plus mal du tout, comment t’as fait ! ». 

Bien évidemment, le bouche à oreilles a fait son chemin. Et j’ai eu beaucoup de visites : maux de dos, verrues, eczéma, maux de ventre, doigt coincé dans une porte ou coupures, inflammations etc…  Je me souviens également d’une jeune fille qui était venue me voir chez moi, ayant entendu parler d’une « guérisseuse » (comme je n’aime pas ce mot, j’ai dû expliquer à cette fille mon ressenti). Depuis 3 à 4 ans, elle avait mal dans le creux du dos ; j’ai donc imposé les mains et lui ai dit que le mal ne venait pas de là, mais plutôt de l’omoplate, endroit où mes mains fourmillaient, et ainsi je l’ai soulagée.

Ensuite, je lui ai demandé qu’est-ce qu’elle avait bien pu se faire à l’omoplate car ce fut assez long à disparaître. Elle m’a alors avoué qu’il y avait au moins 5 ans, étant enfant, elle avait fait une mauvaise chute de cheval et qu’elle avait dû être immobilisée le bras en écharpe durant 6 mois.  Cette jeune fille est revenue me voir pour d’autres petits soucis par la suite. Et un jour elle m’a dit une chose que je n’ai jamais oublié depuis, non jamais, elle m’a dit : « Dès que vous me parlez, votre voix est si douce, qu’à vous entendre, je suis déjà guérie ! »… 

OUPS !!, je dois avouer que cette réflexion m’a un peu interloquée… et de là je me suis dit, c’est pas possible, il y a autre chose derrière l’imposition des mains, apparemment nécessaire aux soins par magnétisme, ben j’y crois pas … 

Et c’est à partir de cette époque là où je me suis réellement cherchée. Ma pratique du magnétisme ne ressemblait en rien à celle de mon compagnon, qui lui, se concentrait, paraissait même fatiguer parfois… enfin bref, pour moi c’était pas pareil, je le sentais bien ! 

Aujourd’hui, plus de 15 ans après, je pratique toujours le magnétisme, mais d’une toute autre façon. J’impose les mains pour simplement faire savoir à la personne qui vient à moi que je m’occupe d’elle, mais j’ai conscience intérieurement que le magnétisme n’est pas qu’une énergie que l’on transmet d’une personne à l’autre par le biais d’une quelconque imposition des mains. Mais c’est une énergie que l’on dégage tous, naturellement, et que rien que d’éprouver de bons sentiments vis-à-vis d’autrui, il se dégage de soi un magnétisme que l’on promulgue à cet autre personne qui vient nous rencontrer ; rien que ce phénomène peut l’aider à se guérir elle-même, en lui redonnant tout simplement confiance en elle… c’est comme une sorte de bienveillance que l’on insuffle, un élan d’amour vers l’autre… 

Etre celui qui veut du bien quoi… !  alors je pratique dorénavant le magnétisme intuitif !  C’est devenu pour moi un moyen relié à l’instant présent. Il suffit d’apprendre à recevoir les intuitions qui nous sont envoyées et de les mettre en pratique 

anrlzew3 dans Expériences

Une Réponse à “Le magnétisme”

  1. Helene dit :

    Oh !!! Peux tu alors faire quelque chose pour que je ne sois plus stérile, pour que je sois enfin enceinte ?
    Je me sens triste, parce qu’il fait si beau, les gens sont en famille avec des enfants, mon jardin, ma maison, si grand et il manque terriblement d’enfants… Je crois de + en + que vieillir sans enfant, c’est un truc impossible à vraiment s’habituer…Dire que j’aurais 38 ans cette année, et toujours pas un seul bébé à l’horizon…sniff…Tu crois que le magnétisme pourrait m’aider ? Qu’en penses tu ?
    Gros bisous ! ♥

Laisser un commentaire

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...