• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 26 avril 2010

La Bourgogne en général

Posté par othoharmonie le 26 avril 2010

 

La Bourgogne en général dans Ma Commune 1309222 

 

La Bourgogne (Bregogne ou Borgoégne en Bourguignon-morvandiau, Borgogne en Arpitan) est une région historique et administrative du Nord de la France qui regroupe quatre départements : 

l’Yonne (89)

 la Côte-d’Or (21) 

la Nièvre (58)  et la Saône-et-Loire (71). 

La région doit son nom à la peuplade des Burgondes, originaires de l’île de Bornholm située dans la Baltique, qui créèrent le royaume de Burgondie qui devint royaume de Bourgogne puis des Deux-Bourgogne à l’époque carolingienne. Par la suite on distinguera le comté de Bourgogne (ou Franche-Comté de Bourgogne), qui correspond à l’actuelle Franche-Comté du duché de Bourgogne qui correspond à peu près à la Région Bourgogne actuelle.

150px-Philip_the_good dans Ma Commune Philippe le Bon portant le collier de l’Ordre de la Toison d’Or.

Ses habitants sont appelés les Bourguignons et les BourguignonnesLa Bourgogne doit son nom à la peuplade des Burgondes qui créèrent le royaume de Burgondie. Ce dernier devint royaume de Bourgogne puis des Deux-Bourgogne à l’époque carolingienne. Au Moyen Âge, il convient de distinguer le comté de Bourgogne du duché de Bourgogne. Le premier (maintenant la Franche-Comté) était terre d’empire, le second constitué des comtés de Mâcon, Chalon, Sens, Auxerre, Tonnerre, Nevers, Autun appartenait au royaume de France.  Aussi, les ducs de Bourgogne étaient vassaux du roi de France pour le duché de Bourgogne, l’Artois et la Flandre, et vassaux de l’Empereur pour le comté de Bourgogne, la Gueldre, le Hainaut, le Brabant et d’autres terres.

Drapeau de la Bourgogne  Le drapeau actuel de la Bourgogne vient de l’ancien blason des ducs de Bourgogne. Ce drapeau est constitué des anciennes armes de Bourgogne (Bourgogne ancien) auquel le duc Philippe le Hardi a ajouté les armes de Touraine en 1361.  La Bourgogne historique, ancien royaume européen, fut partagée par les grandes puissances en deux Bourgognes : 

 

Le Comté de Bourgogne ou Franche-Comté de Bourgogne (qui signifie « Comté libre de Bourgogne »), constitue la majeure partie de la Franche-Comté actuelle. Le Duché de Bourgogne correspond lui à peu près à l’actuelle région Bourgogne moins la Nièvre. La région Bourgogne se situe dans le centre-est de la France. Elle est limitrophe de la Franche-Comté à l’est, de Rhône-Alpes au sud-est, de l’Auvergne au sud-ouest, du Centre à l’ouest, de la Champagne-Ardenne au nord et de l’Île-de-France au nord-ouest. 

 180px-Fixin_Bourgogne_Vineyards1  Paysage de la Côte : vignobles à FIXIN en Côte d’Or

Au nord 

La basse Bourgogne est une région de plaines sédimentaires : elle englobe le Sénonais agricole et le pays d’Othe forestier, qui domine les vallées de l’Yonne et de l’Armançon. 

 AUXERRE dans l’Yonne (89)

 

 

À l’est 

Les pays de la Saône correspondent à des plaines d’effondrement couvertes de grasses prairies et de champs (blé, maïs, oléoprotéagineux, maraîchage).

Lugny
Le bourg de Lugny, vu de la colline de Saint Pierre

   LUGNY en Saône et Loire (71)

 

Au centre 

Les plateaux bourguignons, calcaires, s’inclinent doucement vers le nord-ouest, mais s’abaissent brusquement vers le sud-est. Ils comprennent l’Auxerrois, plate-forme rocailleuse où s’est établie la vigne (Chablis), le Tonnerrois, d’altitude plus basse, le Châtillonais, pays pauvre où l’agriculture connaît des difficultés, le carrefour dijonnais et la Côte-d’Or, dernier escarpement abrupt de la « Montagne », qui porte l’un des vignobles les plus fameux de France.

Le Morvan, massif ancien forestier, est entouré de plaines argileuses où l’on pratique l’élevage, incisé par la dépression houillère de la Dheune-Bourbince.

 400px-Panorama_-_Chateau-Chinon_2 Le MORVAN

Au sud

Le Mâconnais, pays de polyculture, d’élevage et de vignoble, s’appuie sur les premiers contreforts du Massif central.

Paysage du Haut-Mâconnais (Lugny).jpg 

Le MACONNAIS

Si la région bourguignonne ne compte pas d’agglomération très importante, c’est en partie parce qu’elle est sous l’influence de ses deux grandes villes voisines : Paris au nord et Lyon au sud. Les principales agglomérations et leur population

Transports

  La Bourgogne étant situé, entre autres, sur l’axe Paris-Lyon-Marseille, et sur l’axe Paris-Suisse, elle possède tous les axes de communications nécessaires. On peut remarquer que la plupart des axes de communication de la Bourgogne partent de sa capitale, Dijon, et reproduit le schéma Paris-France.

réseau autoroutier

Le siège d’Autoroutes Paris Rhin Rhône est situé à Saint-Appolinaire, dans la banlieue de Dijon

sortiel’A6 traverse la Bourgogne du Nord au Sud 

sortiel’A38 relie Dijon à l’A6 

sortieL’A31 (vers le Luxembourg) traverse la Bourgogne pour se lier à l’A6 à Beaune 

sortieL’A36 part de l’A6 (entre Dijon et Beaune) vers l’Allemagne 

sortieA26 Dijon-Calais 

sortieA39 Dijon-Dole-Bourg-en-Bresse 

sortiel’A77 relie l’A6 au sud de Nevers dans la Nièvre 

 

Voie Fluviale : le canal de Bourgogne

 Le_Canal_de_Bourgogne           Canal%2520entre%2520Bourgogne%2520et%2520Champagne3

Principales voies navigables en Bourgogne :

 La Seine 

La Saône 

l’Yonne 

La Nièvre 

Le canal de Bourgogne 

Le canal du Centre ou « canal du Charolais » 

Le canal du Nivernais 

Le canal latéral de Roanne à Digoin 

La rigole de l’Arroux

Gastronomie 

AOC Volaille de Bresse, viande charolaise, Bonbons de Flavigny, pruneau de vitteaux, cassis de bourgogne, cerise marmotte, graine de moutarde, asperge de Ruffey, truffe de bourgogne, moutarde de Dijon, les vache de race charolaise. Les escargots de Bourgogne, le bœuf bourguignon, les gougères, les œufs en meurettes, Le poulet à la Gaston Gérard, le Kir, le jambon persillé, l’idéal mâconnais, le jambon à la Chablisienne.

Escargots-de-Bourgogne1    fromagesadoucis   4940371_1

 Paysage de Bourgogne avec ses nombreux châteaux…….

paysage

 000200DA 

Publié dans Ma Commune | 1 Commentaire »

La radiesthésie

Posté par othoharmonie le 26 avril 2010

RadisthésieLA RADIESTHESIE

 

  Lorsque j’étais gamine, j’étais déjà très attirée par tout ce que certains appellent encore le « paranormal » ; à 14 ans, je lisais déjà par exemple : 

-         A la recherche des extraterrestres d’Alfred Roulet 

-         La religion des géants et la civilisation des insectes de Denis Saurat

 -         A la recherche de Bridey Mulphy de Morey Bernstein

 -         L’homme du mystère Edgar Cayce de Joseph Millard

 -         Histoire naturelle du surnaturel de Lyall Watson 

Et bien sûr les livres de T.Lobsang Rampa comme Le 3ème œil, La caverne des Anciens etc….etc…. Toutes ces lectures éveillaient mes sens et élevaient mon esprit vers d’autres dimensions qui paraissaient bien surnaturelles encore pour une gamine de 14 ans… 

Je me suis dit alors, encore faudrait-il passer à du concret tout de même… tout cela est bien beau, mais encore faut-il se rendre compte si tout ceci fonctionne comme dans les livres ! C’est ainsi que j’ai tenté une approche dans cette dite « autre dimension » dont parlaient les bouquins et qu’avec mon argent de poche j’ai réussi à me procurer un pendule avec sa méthode d’utilisation, sans rien en dire à mes parents. Bien sûr, j’ai commencé par faire les exercices requis de mise en condition, puis ceux de prise en main à l’aide de petites formules pour trouver mon « oui » et mon « non ». Lorsque le pendule s’est mis à girer, je me suis dit… ça y est j’le tiens. Alors j’ai fait de petits tests comme : le ciel est bleu, l’herbe est verte pour une meilleure confirmation et prise en main de l’affirmative…. Oh là ! mais tout fonctionnait à merveille… alors j’ai testé plus compliqué, comme retrouver des objets que mon frère cachait dans la maison pour moi… pas trop de difficulté non plus !!  

Alors bien sûr tout cela m’a lassé vite fait ; finalement ça marchait c’était bien, ça me suffisait. j’ai eu tôt fait d’abandonner mon pendule dans un tiroir et la méthode qui va avec ! Et puis, 25 ans après, ayant rencontré mon ami Jean-Claude, soudainement attiré par le fait que je fasse des tirages du Tarot de Marseille, il s’est mis à me poser des tonnes de questions sur l’ésotérisme et j’en suis venue à ressortir mon pendule afin qu’il tente lui-aussi quelques expériences. Ah ben ! lui par contre, il a été fan tout de suite et même très motivé ; finalement, il lui a fallu avoir son propre pendule, qu’il gardait soigneusement dans sa poche partout où il allait et qu’il sortait à toute occasion propice à un questionnement quelconque… ensuite, il lui en a fallu plusieurs, en laiton, en bois, en cristal, qui s’ouvrent pour mettre quelque chose dedans ou qui s’ouvrent pas etc…. 

Vu son enthousiasme, c’est ainsi que nous nous sommes mis à faire des recherches plus approfondies, genre sur cartes IGN, toutes situations de faits d’actualités étaient propices à nos petites enquêtes, je peux dire que nous avons même sillonné la France entière. Je crois bien que mon ami Jean-Claude se sentait déjà détective, se voyant venir en aide sur des énigmes policières. Moi, je le suivais, je l’aidais beaucoup plus par mes déductions, mes recoupements, un esprit plus rationnel…. Certes, tout cela était excitant et stimulant. Un jour, nous nous sommes mis à rechercher des sources d’eaux sous-terraines qui auraient pu être enfouies et oubliées… nous avons sillonné nos prairies et nos forêts… des sources, ça, on en a trouvé. Nous nous sommes même fait des frayeurs, les soirs à la tombée de la nuit dans les bois. Oh là là, oui c’était assez palpitant….  On s’est bien amusés.

 Puis, comme nous pratiquions déjà le magnétisme, Jean-Claude a eu la bonne idée d’utiliser le pendule pour trouver les points sensibles chez les gens, en nous aidant également de nos planches anatomiques nous arrivions à bien mieux situer les points délicats à leurs douleurs. C’est vrai que l’association radiesthésie et magnétisme nous a permis de faire de fabuleuses découvertes.

Toutefois, en mon for intérieur, je savais que je n’avais pas besoin d’un pendule mais pour mon ami tout cela était si important… que je jouais le jeu, du moins pendant 5 ans d’affilée. Et, comme de bien sûr on ne peut pas faire semblant pendant des lustres, alors j’ai abandonné doucement mon pendule au placard et ai tenté d’expliquer à Jean-Claude ma façon de concevoir l’intuition. J’ai voulu aussi partager avec lui ma façon de concevoir l’être humain, le rôle qu’il a au sien de l’univers etc… que ce que l’on pensait être surnaturel n’est en réalité que bien naturel si l’on conçoit que l’humain n’est rien d’autre qu’une petite antenne réceptive à souhait qui capte les énergies environnementales et les transmets comme n’importe quel transmetteur digne de ce nom. Tenté d’expliquer que la terre, entité vivante, possède des points précis où la relation « ciel-terre » est possible.

 Mais évidemment, m’exprimant de la sorte, j’étais en train de briser son rêve, lui qui croyait avoir des pouvoirs ! Il a trouvé que j’étais quelque peu cinglée…. Cependant,  j’étais bien trop consciente de cette réalité pour abonder dans son sens. Et bien sûr, nos chemins ont divergés tout naturellement, les disputes ont fleuries… il ne pouvait pas adhérer à ma conception des choses, ni moi à la sienne. Un fossé énorme s’est creusé entre-nous ; nous avons dû nous séparer, nous ne parlions plus du tout le même langage…. Là encore pour moi j’en étais arrivée à une radiesthésie instinctive sans besoin de support d’aucune sorte. Aujourd’hui, face à moi-même, je peux dire que la radiesthésie relève davantage d’un automatisme créé par une éducation consciente ou inconsciente. Nos récepteurs personnels fonctionnent par contact physique au moyen de nos organes où l’on distingue le goût et le toucher qui ont besoin d’un contact immédiat alors que la vue, l’ouïe et l’odorat sont des contacts à distance limitée (j’ai expliqué cela dans « développement personnel : déclencheurs de pensée »). 

L’action est à sens unique : par exemple le son va de sa source émettrice à l’oreille, jamais l’inverse, l’oreille est passive et elle subit, l’intellect lui, divise. A l’inverse, nos sens Internes ne souffrent d’aucune limitation de distance, ils englobent toutes les qualifications possibles bien au-delà des classifications limitées de nos sens… Comme un radar, la sensation va vers l’objet connu ou inconnu, présent ou absent et ramène le renseignement à notre inconscient….     C’est assez simple non ! (?)

 

Enfin en tous cas, pour moi ça l’est devenu ; la radiesthésie instinctive se rapproche, et même je dirais  s’identifie à nos manifestations vitales, elle n’a nul besoin d’appréciation mentale individuelle, ni jugement préconçu, ni besoin de suggestion provenant d’un quelconque objet à observer, tout cela afin de laisser intacte la propriété qu’a le corps humain lui-même d’être un incomparable récepteur de résonances vitales, voire au-delà du psychique (pur état de l’âme).

Voici ma façon personnelle d’aborder la radiesthésie, car pour moi cette vérité est celle d’explorer un domaine unique qui échappe aux caractéristiques physiques et à celles de notre espace temps. Elle porte uniquement sur des radiations psychiques ou vitales. Ces radiations  sont tout simplement décelables par l’intermédiaire de nos sens Internes – au moyen de témoins faisant partie intégrante de l’homme et non-pas inventés par lui -. Pour moi, ce sens de la radiesthésie instinctive est seulement Interne et est de surcroit, à double sens actif car elle renseigne notre inconscient. 

Je me demande encore aujourd’hui pourquoi on laisse planer toujours autant de mystère sur ces choses aussi banales… comme si certains voulaient encore à tout prix faire croire en un certain pouvoir privilégié détenu par quelques « élus », alors que tout ce que l’on appelle encore ésotérisme aujourd’hui n’est qu’une simple banalité de nos capacités enfouies qui ne demandent qu’à être réveillées…. Et nos anciens avaient conscience de cela bien avant nous ! J’aimerais bien bannir certains mots de la langue française comme ceux là : ésotérisme – paranormal – sciences occultes – surnaturel ..etc…   Il serait peut-être temps d’arrêter tout cela et d’en arriver à une Loi de la Vérité, car si j’ai trouvé, forcément d’autres que moi l’on fait également ! pourquoi se taire encore… j’ose espérer tout de même ne pas être la seule sur la planète !! 

  hé, hé je rigole !!!

          La radiesthésie dans Expériences fleurs9

Publié dans Expériences | 3 Commentaires »

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...