L’introspection

Posté par othoharmonie le 17 avril 2010

L'introspection dans Travail sur soi ! rosePOESIEPas facile de se lancer seule dans une introspection car il faut être lucide vis-à-vis de soi-même. Mais j’avais envie de me comprendre alors…  

J’vous raconte ……… 

l’introspection  l’acte par lequel nous percevons directement ce qui se passe en nous, nos pensées, nos souvenirs, nos émotions… se connaître et surtout se comprendre en toute lucidité !  Grâce à la conscience, l’homme dispose d’une faculté qui lui permet d’avoir connaissance de toute son activité intellectuelle. Si la conscience est bien une sorte de « connaissance intérieure » possible, il faut bien s’avouer que de se livrer à une psychologie à la première personne peut paraître un peu critiquable… ce  qu’on appelle introspection, à savoir : la connaissance de soi par soi, l’exploration de « l’espace du dedans » comme le disait H.Michaux ….

 

Nous vient donc ce questionnement :  Ce que je suis et ce que je crois être, d’après les informations livrées par ma conscience, coïncident-ils forcément ? 

C’est une forme de Conscience morale….  Pour obtenir cette lucidité j’avais commencé par avance à dresser la liste de mes qualités et de mes défauts,  puis j’ai vérifié auprès de mon entourage les jugements de caractère qu’ils m’attribuaient…. Afin de déterminer ce que je voulais changer, ce que je pouvais améliorer ! 

L’introspection ne consiste pas a vouloir aller quelque part. L’ introspection est le fait de regarder en soi-même car on a le désir de modifier, de changer les réactions du « moi », de devenir autre chose que ce que l’on est. Pour s’améliorer ….. par conséquent nous pouvons dire que  l’introspection est égocentrique.  Mais toutefois, introspection, pas n’importe comment. Car pour que l’introspection soit une réelle connaissance de soi, elle doit cibler La Vérité. D’ailleurs, bien souvent beaucoup confondent « introspection » et introspection lucide….  Donc, il y a un mais, car dans « introspection » il y a identification et condamnation ; le « je » examinant quelque chose dans le but de le changer…. 

Exemple : Je suis en colère … 

 je me livre à l’ »introspection », je m’examine afin de me débarrasser de la colère ou de la modifier, voire de la changer.

 Dans ce cas lorsque nous nous livrons à l’ »introspection », lorsque nous regardons en nous-mêmes en vue de nous changer, il y a toujours une sensation désagréable, une espèce de vague, une sorte de dépression, tout simplement parce que cette façon de faire nous met de mauvaise humeur et nous tombons dans le cercle vicieux de se réexaminer à nouveau afin de dominer cette humeur, et ainsi de suite…. Pourquoi vous allez me dire …

Tout simplement parce que si je suis en colère et que je m’efforce de ne pas l’être, ou fais semblant de ne pas l’être, je serai dans un état de conflit. Mais si je dis : « Je vais observer ce que c’est que cette colère, sans chercher à la fuir, ni à la raisonner  », alors j’obtiens l’énergie qu’il me faut pour la comprendre et y mettre fin ! L’introspection est un processus qui consiste à transformer ce qui « est » en quelque chose qui n’est pas. Et oblige donc à être lucide, lucide face à soi-même et par ce fait, elle nous entraîne vers une fin : celle du moi . 

C’est seulement en ayant pratiqué sérieusement avant, la relaxation et la méditation, que nous sommes alors déjà habitués à être lucide vis-à-vis de soi-même, par cette sérieuse pratique en amont, nous avons par avance élagué nos pensées parasites et sommes beaucoup plus clairvoyant. Cette  lucidité, forme de sincérité obtenue par le biais de la méditation nous permet de s’observer sans se condamner. La lucidité engendre la compréhension, car elle ne comporte ni condamnation ni identification, mais seulement une observation silencieuse. Pour comprendre, je dois observer, et pour observer il est nécessaire d’être silencieux, je veux dire sans à priori, sans jugement d’aucune nature… être lucide tout simplement…. Ceci est la réelle introspection….. notre libération vers la connaissance ! 

L’introspection en toute lucidité est une constante observation de tout, de chaque pensée, de chaque sentiment et de chaque acte, à mesure qu’ils surgissent en nous-mêmes. C’est comprendre les activités du « moi », du « je  » dans ses rapports avec les gens, avec les idées, avec les choses. 

Aucun exercice particulier ne nous fera entrer en introspection. C’est un comportement à avoir, une habitude de vie, une hygiène…. Vouloir s’améliorer en étant lucide ; cette lucidité qui exige une continuelle souplesse et pour ce faire, il convient de s’occuper de soi par le biais de la relaxation, la méditation, puis immanquablement découle l’introspection !    

Observer sans condamnation, sans identification un peu comme si on regardait un petit enfant jouer dans le bac à sable … La phrase de Socrate : «Connais-toi toi-même» n’a de sens que si l’on comprend à la fois ce que c’est que connaître et ce que c’est que soi-même. 

Et il n’y a que l’âme qui connaît ! 

S’accorder soi-même la liberté simple de regarder en soi-même chaque fois que nous en avons la possibilité…. 

Une fois ce processus enclenché, croyez-moi vous n’aurez plus à y revenir… c’est une hygiène de vie ; cela devient un état d’Etre…. l’esprit a perdu sa capacité de créer des illusions.  vous aurez alors découvert qu’essayez de faire une introspection, ne sert à rien, ce serait comme  s’éloigner une fois de plus de la vérité profonde. Chaque tentative entraine une orientation vers l’extérieur et non un regard vers l’intérieur. 

Vous ne pouvez pas  »aller » en vous car vous êtes déjà en vous.

 

Lorsque le désir ne vient plus occulter l’esprit, nous restons en nous-mêmes. C’est l’introspection.

Immanquablement nous nous retrouvons face à la vérité.
Tournez le regard vers l’intérieur, c’est simplement ne plus le tourner vers l’extérieur. 
J’avais relevé quelque part une phrase de Jiddu Krishnamurti qui m’avait beaucoup plu ; la voici :  « la responsabilité de chacun est d’opérer un changement radical en soi, parce qu’on EST le reste de l’humanité. » 

                                                                          Etre en soi, c’est faire l’expérience de soi et rien de plus !

                                    497_e8520f1766c6cd3bfa2434e17ae33496%5B1%5D dans Travail sur soi !

Publié dans Travail sur soi ! | Pas de Commentaire »

Magie de la nature4

Posté par othoharmonie le 16 avril 2010

Magie de la nature4 dans Nature insolite normal_arbre-insolite-baobabs-allee-tulear-    

 

    22insolite11 dans Nature insolite

 

arbre_cache_sexe               

Publié dans Nature insolite | Pas de Commentaire »

La méditation

Posté par othoharmonie le 16 avril 2010

La méditation dans Travail sur soi ! image211    Beaucoup de gens ont tendance à confondre méditation et relaxation, faut dire qu’il y a de nombreuses idées contradictoires sur la méditation et on ne sait plus faire la différence entre les deux… Je vous ai déjà parlé de la relaxation… j’ai expliqué ma technique dans la rubrique précédente ! 

Donc, lorsque l’on maîtrise très bien la relaxation, que l’on a réalisé ce nettoyage mental nécessaire, nous sommes alors prêts pour entrer en méditation. Nettoyer son mental, c’est un peu comme aérer son cerveau, faire le nettoyage de printemps en jetant tout ce qui n’est plus nécessaire

 abeill10 dans Travail sur soi !

Entrer en méditation veut dire que l’on va tenter maintenant de comprendre son propre mental…  plutôt que de continuer à se bagarrer sans cesse avec lui, à cause des pensées parasites dont nous nous sommes maintenant débarrassés. Nul besoin de se couper du monde pour méditer, nul besoin de faire partie d’une religion, ni de changer notre vie pour cela. La méditation est un espace en soi, au creux de votre plexus, espace de détachement…  qui est en quelque sorte notre conscience du moment présent ou du « je suis » ; vous pouvez l’appeler comme vous le voulez. Cet espace en soi est à l’image d’un lieu de protection, un lieu d’isolement avec soi-même. On s’y sent bien, en paix, c’est douillet et serein. Il n’y règne que l’amour !  Cet espace de détachement en soi, tout le monde le possède, il ne demande qu’à ce que vous le découvriez ! Nul besoin de dire que ce n’est pas possible ; il fait partie intégrante de vous, il suffit de se donner un peu la peine d’aller à sa rencontre.   Au début de ma recherche par exemple, je me souviens que j’avais tendance à répéter au fond de moi : « ici et maintenant » à plusieurs reprises, et c’est ainsi que je trouvais mon point de méditation…. 

Vous pouvez essayer !                        ballon10

Si vous avez réussi à vous relaxer comme je le disais précédemment, vous aurez alors plus de facilité à accéder à votre intériorité. Car pour tout vous dire, au contraire de ce que l’on peut lire un peu partout, il n’y a pas de technique particulière, ce serait plutôt une forme de compréhension, une prise de conscience de ce que nous sommes réellement. Et si on lit des techniques un peu partout sur le net c’est plus pour prendre conscience que la méditation existe, qu’elle fait partie intégrante de nous et qu’il faut également savoir se décontracter , prendre conscience de soi et de sa respiration et surtout que tout cela est accessible à tous. C’est mon avis ! 

Parce que c’est uniquement en soi que l’on peut trouver la relaxation profonde, au sein de cet espace de calme et d’amour véritable, en soi. Vous aurez beau dépenser tout l’or du monde auprès d’un quelconque thérapeute, il n’y a que vous qui pourrez trouver cet espace de sérénité en vous. Tant que vous n’aurez pas calmé votre mental grâce à la relaxation profonde, vous ne pourrez atteindre votre espace de méditation profonde ! 

La méditation est un ETAT d’ETRE, tout simplement, une expérience pure, sans interférence, ni du corps, ni du mental. Et cet état est tout ce qu’il y a de plus naturel. Sauf qu’à un moment donné de notre existence nous l’avons oublié et qu’il nous faut aujourd’hui en retrouver l’accès. Lorsque que vous aurez atteint cet espace de plénitude en vous, vous deviendrez alors le témoin de vos pensées, le témoin de vos émotions, le simple témoin de vos sensations physiques…. Et vous aurez acquis le détachement nécessaire qui fera que vous ne vous identifierez plus à eux, ils ne feront plus partie de votre personnalité ; vous en deviendrez le simple spectateur ! 

Lorsque vous aurez pratiqué cette rencontre profonde avec vous-mêmes, vous verrez que cela vous deviendra de plus en plus naturel… tant et si bien que vous finirez par atteindre cet état méditatif sans qu’il ne vous lâche plus jamais ! 

Bravo à vous !

chaton10

Publié dans Travail sur soi ! | 1 Commentaire »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Posté par othoharmonie le 16 avril 2010

envoyé par ghislaine
le 28 avril, 2010 @ 10:05
L’amour est partout
par Omraam Mikhaël Aïvanhov
Qu’est-ce que l’amour ? Une énergie cosmique qui est répandue partout dans l’univers. C’est pourquoi vous pouvez trouver l’amour dans la terre, dans l’eau, dans l’air, le soleil, les étoiles… Vous pouvez le trouver dans les pierres, les plantes, les animaux… Et vous pouvez aussi bien sûr le trouver chez les humains ; mais justement, pas seulement chez eux, comme vous avez trop tendance à le croire. Oui, pourquoi devez-vous vous sentir privé d’amour parce que vous n’avez pas un homme ou une femme à tenir dans vos bras ? Ce n’est pas le corps, ce n’est pas la chair qui vous donnera l’amour, car l’amour ne se trouve pas là. L’amour peut se servir du corps physique comme support, mais lui, il est ailleurs : il est partout, c’est une lumière, un nectar, une ambroisie qui remplit l’espace.

Omraam Mikhaël Aïvanhov dans Méditation dyn010_original_374_330_gif_2563118_2f5dad77b3518e4f67ee65f75b0ba748Connaissez-vous les œuvres de : Omraam Mikhaël Aivanhov  ?   dyn010_original_374_330_gif_2563118_2f5dad77b3518e4f67ee65f75b0ba748 dans Méditation

Alors faites connaissance dès maintenant : http://www.prosveta.com/omraam-mikhael-aivanhov.phtml?language_id=1&distributor_id=1&SESSION_ID=PROSVETA4bc7e9ba36117  personnellement, j’adore méditer sur les pensées d’Omraam Mikhaël Aïvanhov….  

Un petit panel pour la route !dyn010_original_374_330_gif_2563118_2f5dad77b3518e4f67ee65f75b0ba748

Une pensée  
« Depuis des millénaires, combien de civilisations, combien de religions ont disparu ! Si elles n’ont pas pu résister au temps, c’est que les valeurs qu’elles portaient étaient insuffisantes pour créer la nouvelle vie : elles se sont cristallisées, fossilisées, et l’esprit est venu balayer ces anciennes formes caduques. Alors, ne vous arrêtez pas à ce qui est en ruines, n’allez pas à la recherche des décombres en croyant que vous y trouverez de l’inspiration pour votre vie intérieure.
Beaucoup de spiritualistes voudraient revenir vers les Initiations anciennes, leur redonner vie. C’est une erreur. Il ne faut pas réveiller les mystères du passé, car même au point de vue spirituel il est dangereux de vouloir ranimer ce qui est déjà mort. Au lieu de vous occuper du passé, tendez-vous vers l’avenir, car ce qui est votre avenir est le présent des êtres supérieurs qui veillent sur vous. Ainsi, en recevant ce que vous donnent ces êtres, vous accélérez votre évolution. »
 
« Omraam Mikhaël Aïvanhov »  JOLI-PAPILLON

La pensée d’Omraam Mikhaël Aïvanhov 

« Vous dites que vous avez besoin d’amis qui vous comprennent, et que nulle part vous ne trouvez cette compréhension. Demandez-vous d’abord ce que vous voulez qu’on comprenne en vous. Et même si ce sont vos aspirations les plus élevées, pourquoi exiger des autres qu’ils pénètrent dans votre cœur et dans votre âme pour savoir ce qui s’y passe ?

Il devrait vous suffire de savoir que vous avez la compréhension et le soutien des anges, des entités lumineuses qui peuplent l’espace, et de Dieu Lui-même qui vous a créé. Pour le reste, vos sensations, vos humeurs, vos sympathies, vos antipathies, dites-vous bien que ce ne sont que des questions de tempérament, que chacun a le sien et qu’il n’est pas tellement important que les autres s’y intéressent et les comprennent. D’ailleurs, êtes-vous sûr de bien vous comprendre vous-même ? Non ? Et vous voulez que les autres le fassent ! »

C’est une pensée mais une pensée différente de tant d’autres, une pensée à méditer et à savourer pleinement  

 dyn010_original_374_330_gif_2563118_2f5dad77b3518e4f67ee65f75b0ba748                                 dyn010_original_374_330_gif_2563118_2f5dad77b3518e4f67ee65f75b0ba748                                                    dyn010_original_374_330_gif_2563118_2f5dad77b3518e4f67ee65f75b0ba748

Pensée du vendredi 16 avril 2010                                                                                                                           

Présent – doit transformer le passé et orienter l’avenir

 « Chaque matin, au réveil, dites-vous que rien n’est plus important que de bien vivre aujourd’hui. D’une certaine façon le passé est toujours vivant, il agit encore sur votre présent, mais vous n’êtes pas obligé de lui laisser prendre le pouvoir. C’est au présent que vous devez donner le pouvoir, afin qu’il domine le passé, qu’il le terrasse même pour le transformer.
Quand le passé était le présent, il était tout-puissant. Maintenant qu’il est le passé, il est subordonné au présent, et c’est le présent qui a voix au chapitre. Le passé est révolu et l’avenir est justement « à venir ». C’est au présent d’imposer sa volonté afin de transformer le passé et d’orienter l’avenir. »
 

Omraam Mikhaël Aïvanhov                

                                                            

Un lien : http://www.wat.tv/video/omraam-mikhael-aivanhov-images-eo39_e9e9_.html 

Pensée du lundi 19 avril 2010

On appelle le soleil « la lampe de l’univers », car il éclaire le monde et c’est grâce à sa lumière que nous pouvons y voir. Quand ce n’est pas le soleil qui nous éclaire, nous avons besoin d’autres sources de lumière : ampoules électriques, bougies, lampes de poche, phares… Les objets ne sont donc visibles que dans la mesure où une lumière tombe sur eux et les éclaire ; c’est une loi du monde physique et c’est aussi une loi du monde spirituel. Mais dans le monde spirituel, il n’existe aucune lampe que nous pourrions allumer comme nous allumons la lampe de notre escalier ou de notre chambre ; et si nous voulons y voir, c’est nous qui devons projeter une lumière de nous-même. Voilà pourquoi tellement peu d’êtres sont capables de voir dans le plan spirituel : parce qu’ils attendent que les objets soient éclairés, alors que c’est à eux de projeter les rayons qui leur permettront de voir.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

 nnn3je8ddn4

 

Publié dans Méditation | 1 Commentaire »

Printemps

Posté par othoharmonie le 15 avril 2010

AH !! Le printemps est enfin arrivé par chez nous…. Ouf !

Printemps dans Photographies 1deux_10

 

2botte10 dans Photographies

 

3avril10

 

4jacin10

 

 

5les_p10

 

 

Cette année au moins les cerisiers sont en fleurs, c’est pas comme l’année dernière !!

cerisi10

 

 

une une_pe10 pour vous !

 

Publié dans Photographies | 2 Commentaires »

Le pardon total

Posté par othoharmonie le 15 avril 2010

 Le pardon total dans Nouvelle conscience 0002044A On parle très souvent du pardon, mais qui de nous a saisi réellement le concept du Pardon Total…..

Si ce n’est  Colin C.Tripping dont je fais référence et dont vous trouverez les coordonnées  dans « le coin vidéo et librairie de ce blog ».

Le pardon total est fondé sur une perspective spirituelle très large.

Nous avons souvent tendance à juger trop vite certaines situations conflictuelles en faisant des reproches à autrui sur ce qui se passe dans notre vie et bien souvent, nous créons bien plus de souffrance encore, jusqu’à ce que nous nous éveillons et nous nous demandions : mais que se passe-t-il entre nous ?

Tout simplement parce que le problème relationnel sera d’autant plus fort que nous ne nous serons pas pris par la main pour nous guérir.

Comme l’explique très bien Colin C.Tripping, beaucoup d’événements jugés néfastes dans notre présent nous viennent de certaines croyances de notre enfance ; elles ont été bien trop longtemps enfouies. Des sentiments négatifs auxquels nous avions donné foi et qui ont fini par mener par la suite notre vie toute entière, jusqu’à aujourd’hui, sur de mauvaises bases…. Maintenant, nous avons décidé de nous prendre en charge et de venir à bout, de comprendre notre situation de malaise, ici et maintenant !

 Une certitude ; c’est que la vie reflète toujours nos croyances.

Tout ce qui nous arrive dans la vie est une opportunité pour guérir de nos croyances et notre âme agit de concert avec d’autres âmes que nous côtoyons chaque jour afin de nous faire comprendre. Nous devons en prendre iminament conscience !

Parmi les hypothèses spirituelles de Tipping, il y en a une de taille : « Nous avons un corps qui meurt, mais nous avons une âme immortelle qui transcende la mort (par conséquent, la mort est une illusion). Ceci est une preuve de notre capacité à nous illusionner. »

« Bien que notre corps et nos sens nous disent que nous sommes des individus séparés, nous sommes tous Un. Nous vibrons tous individuellement en tant que parties d’un Tout Unique ».

Et je citerai ici une phrase de Neal Donal Walsch : « Nous ne sommes pas des êtres humains ayant une expérience spirituelle occasionnelle ; nous sommes des êtres spirituels ayant une expérience humaine. »

Tipping explique cela très bien : « Au niveau vibratoire, nous vivons dans deux mondes simultanément :

a) le monde de la vérité divine (esprit)

b) le monde de l’humanité.

Par conséquent, le monde est une école spirituelle et la vie en est le programme d’étude. Notre objectif est de nous éveiller à la vérité de ce que nous sommes et de retourner chez nous ».

Armés de cela, alors nous décidons d’apprendre et d’évoluer en faisant partie intégrante du monde de l’humanité. En suivant la voie de notre choix et trouver nous-mêmes notre chemin.

« Ne pas croire que la vie est aléatoire ! non, non ! 

Elle nous révèle intentionnellement notre plan divin en nous donnant des opportunités de faire des choix et de prendre des décisions à chaque instant…. Nous avons projeté la pensée d’être séparés d’avec Tout-ce-qui-Est et elle est devenue notre réalité (erronée), celle de ce monde, et ainsi naît l’ego (notre croyance en la séparation). Désormais, l’ego tente d’assurer sa survie en « nous projetant » dans notre envahissante culpabilité… oui, oui !

« Nous créons notre réalité à travers la loi de la cause et de l’effet. A savoir que les pensées sont des causes qui se manifestent dans notre monde sous forme d’effets physiques. La réalité reflète notre conscience…. Notre monde est un miroir qui réfléchit nos croyances »

(voir chapitre 9 du livre de Colin C.Tipping : Le pouvoir du pardon total).

« Au niveau de l’âme, nous recevons précisément ce dont nous avons besoin dans notre vie pour notre évolution spirituelle. La façon dont nous jugeons ce que nous recevons détermine si nous allons vivre notre vie dans la souffrance ou dans la joie…. »

La réalité physique est une illusion créée par nos 5 sens. La matière est constituée de champs énergétiques en interaction, qui vibrent à différentes fréquences et nous arrivons dans la vie physique avec une mission : celle de vivre pleinement l’expérience d’un schéma énergétique particulier à chacun, afin de ressentir les émotions associées à ce schéma et ensuite de les transformer par l’Amour (Voir chapitre 11 du livre de Colin C.Tipping : le pouvoir du pardon total).

Le pardon total est donc différent du pardon traditionnel car il vient s’enraciner dans la réalité métaphysique du monde de l’Esprit ; ce que Tipping appelle le monde de la Vérité Divine. Dans les deux cas, nous observons les situations se présentant à nous à travers des loupes complètement différentes. Notre rôle est pourtant de ne pas différencier ces deux perceptions, mais plutôt de rester en équilibre avec ces 2 mondes…. C’est pourquoi un travail spirituel demande toujours à celui qui l’entreprend d’être bien ancré à la Terre, c’est-à-dire dans le monde de l’humanité, tout en restant relié au monde de la vérité divine à travers notre âme.

Je vous mets ici un passage de la page 61 « du pouvoir du pardon total » de Tipping. :

« …. le voile entre les deux mondes s’affine à l’évidence. Le pardon total contribue à ce processus, à la fois au niveau de l’individu et au niveau de la conscience collective. Pourtant, les deux types de pardon demeurent littéralement des mondes à part. Chacun demande une conception différente du monde et de la vie. Le pardon traditionnel est clairement un chemin de vie dans le monde humain , tandis que le pardon total n’est rien de moins qu’une voie spirituelle. Concernant notre capacité à nous autoguérir et à évoluer spirituellement, le pardon total recèle un potentiel extraordinaire de transformation de la conscience et ce potentiel excède de loin ce qui est possible dans le cadre du pardon traditionnel… »

Je donne ici un exemple tiré du livre :

« Lorsque nous sommes submergés par la souffrance, par exemple, il nous devient virtuellement impossible d’utiliser le pardon total…  Lorsque quelqu’un nous a récemment fait du tort, par exemple si nous venons d’être violés, on ne peut pas attendre de nous que nous acceptions à ce moment-là que l’expérience était quelque chose que nous voulions et qu’elle représente le déroulement d’un plan divin !

nous n’aurons pas la réceptivité nécessaire pour abonder dans ce sens. Cela ne peut survenir que plus tard, au cours de moment de réflexion, au calme et non pas au beau milieu d’une colère ou immédiatement après le traumatisme ».

Gardons toujours à l’esprit que ce que nous avons créé EST l’idéal spirituel ; que nous avons créé des circonstances dans nos vies pour nous aider à évoluer et à apprendre ; que les leçons que nous avons besoin d’apprendre se cachent dans la situation et que le seul moyen d’évoluer dans l’expérience en question est de la vivre pleinement.

 

 

 

 000203F3 dans Nouvelle conscience 

 

 

 

 

 

Publié dans Nouvelle conscience | Pas de Commentaire »

Le pouvoir du pardon total

Posté par othoharmonie le 15 avril 2010

LE POUVOIR DU PARDON TOTAL

Livre de Colin G. Tipping

aux éditions Guy Trédaniel

 Le pouvoir du pardon total dans Librairie / vidéothèque 9782844458926FS

 

 

Ce livre va très probablement changer votre vie.

Il transformera votre vision du passé et des évènements du présent, notamment dans vos relations avec autrui.

A l’inverse d’autres formes classiques de pardon, Le pardon total va plus loin : vous apprenez à décrypter une situation conflictuelle, à totalement changer votre vision en comprenant en quoi cette situation n’est pas là pour vous stresser et vous angoisser, mais qu’elle est en vérité un plan d’évolution parfait pour vous, orchestré par votre âme et celle de la personne avec laquelle vous êtes en désaccord.

La personne qui vous a offensé n’est alors plus votre bourreau, mais votre bienfaiteur ; vous n’êtes plus victime, mais bénéficiaire ; et le pardon et la libération se font spontanément, sans faux-semblant, totalement.

Les techniques proposées dans cet ouvrage sont simples ; elles vous aideront à vous soulager des bagages émotionnels du passé et à accueillir la joie de vivre en vous abondonnant totalement aux événements de la vie.

Dédicaces de Neale Donald Walsch :

« Le livre le plus intéressant qui ait été publié depuis bien longtemps…. »

  »Cet ouvrage est le livre le plus intéressant sur le pardon qui ait été publidé depuis bien longtemps. Je n’ai jamais rien vu d’aussi bien écrit et d’aussi juste sur ce sujet. Je recommande ce livre à tous. Il pourra changer, voire sauver la vie de certains. Pour d’autres, il pourra s’avérer être le cadeau d’une vie ».

 

 

 

 

 

coupdecoeur dans Librairie / vidéothèque

 

Publié dans Librairie / vidéothèque | Pas de Commentaire »

La relaxation

Posté par othoharmonie le 15 avril 2010

La relaxation dans Travail sur soi ! cocci07Beaucoup de gens me disent : « tu parles très souvent de méditation, mais moi j’y arrive pas, j’suis pas doué pour ça … »

alors je dirais qu’avant de bien savoir méditer, il faut déjà bien apprendre à se relaxer !

Beaucoup trop de personnes tendues qui gaspillent parfois inutilement leur énergie vitale sans en prendre réellement conscience, tant elles ont pris pour habitude de courir. Mais savent-elles qu’en agissant ainsi, elles perdent la maîtrise de leur mental ? qui en découle à ne plus pouvoir assurer le gouvernement de leur corps ?

Avez-vous déjà pensé tout simplement à vous relaxer, une bonne relaxation qui permet de se re-mettre en symbiose avec soi-même…

Savoir qu’il existe presque autant de méthodes de relaxation que d’individus peut mettre en confiance, vous y rencontrerez très certainement la vôtre. Choisir sa méthode, la tester ; choisir sa catégorie : relaxation locale, générale ou mentale…. tout ceci est déjà un premier pas et ça ne prend pas forcément beaucoup de temps !

Nous allons donc partager ensemble quelques unes de mes méthodesinsectes-papillons-80 dans Travail sur soi !

 

Exemple d’une relaxation locale : celle  Des Yeux

Je regarde à l’horizon, je vois la prairie, les collines tout au loin, je laisse mes yeux errer dans le paysage, je ne nomme pas ce que je vois, je ne juge pas non plus, j’accueille ce spectacle avec confiance ; je souris un peu ; mes yeux se perdent dans le paysage sans attacher mon regard sur quoi que ce soi, sans percevoir, sans comparer, sans annalyser. Juste se perdre dans l’horizon et tout simplement accueillir…

Bien souvent on me dit : « oui, mais toi t’es à la campagne, c’est plus facile pour toi, moi je suis dans le bruit de la ville… »

Eh ben non, on peut se relaxer, même dans le bruit. Tout simplement en adoptant une écoute consciente, c’est-à-dire écouter, oui écouter, sans juger, sans analyser ni disséquer les divers bruits ; les globaliser… Ainsi, vous n’en obtiendrez plus que la sensation, car l’attention qui sera portée volontairement et consciemment en fera ressortir le calme et la détente qui sont en vous… car accepter, signifie que l’on admet la réalité.

Pour parfaitement se relaxer, il faut cesser de se fabriquer des chimères, ce qui Est, EST. C’est tout simple, sinon on devient prisonnier de ce que l’on refuse. Accepter l’évidence en toute conscience !

Le but réel de la relaxation n’est pas de devenir entièrement atone et de marcher dans les nuages, non, la relaxation c’est retrouver l’équilibre entre la tension et la détente, l’harmonie du corps et de l’esprit, l’attitude Juste !

Je ne vais pas passer en revue toutes les parties du corps, car je sais que vous avez compris que prendre conscience des choses les fait se fondre dans la globalité !

 

s6bu6ziqLorque l’on en arrive donc à la relaxation généralisée, comme chacun sait, nous avons le fabuleux remède à la portée de tous, c’est le RIRE. Il permet d’apaiser les douleurs, de diminuer les inflammations, il ralentit le rythme cardiaque, fait baisser la tension artérielle, régularise la digestion, favorise la bonne respiration, l’activité cérébrale, sexuelle, etc…. Le Rire rétablit l’équilibre !

Choisir le rire pour surmonter la pression sociale, en apprenant à rire de nos petits malheurs, de nos échecs ; cultiver en soi le rire ludique. C’est simple et libre d’accès !

Autre forme de relaxation généralisée, c’est la marche…. La méthode est simple, il suffit de bien respirer et de prendre conscience de cette respiration, le reste va de soi, abandonnez-vous au spectacle environnant. Fixer son attention sur notre respiration est la meilleur des méthodes pour enclencher la relaxation généralisée ; que l’on peut utiliser dans n’importe quel endroit, que ce soit dans le flux intense de la circulation, en promenade dans la forêt, que ce soit dans la salle d’attente de notre médecin, à la queue d’un magasin ; au lieu de s’énerver, relaxons-nous, concentrons-nous sur la respiration, c’est mieux que de laisser aller des pensées vagabondes…

Notre respiration est une chanson, écoutons-là !   00020579  00020579  00020579 

 

Comme certains pourraient le faire remarquer, nous ne sommes pas obligés de s’allonger pour se relaxer…. ça, ce sont dans les contes de fées.

Alors lorsque vous serez dans une file d’attente, au lieu de ronchonner, pensez-y ! Le bonheur n’est pas forcément à l’abri, dans un nid douillet, il est dans la rue, au bureau, partout autour de soi. Il suffit de presque rien pour le cueillir et le garder en soi : un corps paisible, un coeur attentif, une âme en paix.

Se servir objectivement de nos 5 sens ouvre les chemins de la conscience de soi. Devenir observateur, le témoin neutre de sa propre vie. Cesser d’être acteur pris dans le tourbillon. Savoir se retrancher du fourmillement, est source de paix et induit la relaxation. Conscience de soi nous mènera immanquablement à faire l’expérience de l’Absolu. La Rencontre !

Lorsque vous voudrez alors aborder la grande relaxation, alors là oui, il conviendra de se trouver dans un endroit calme, où vous serez certain de ne pas être dérangé ; installé le plus confortablement possible, soit allongé, soit assis sur un bon divan.

Concentration sur la respiration toujours… et vous sentirez votre corps se libérer de certaines tensions, devenant ainsi de plus en plus lourd. Ce relaxer n’est rien d’autre que de détendre successivement tous les muscles de son corps en passant en revue toutes les parties, un peu comme je l’ai déjà expliqué dans l’auto-hypnose…verre7

 

Nous allons donc passer à la relaxation mentale ……..

Notre corps est comme notre véhicule, notre maison, nous sommes tenus d’en prendre soin. Notre corps est un tout qui ne peut vivre que dans l’harmonie. Il est indispensable d’avoir une image mentale de soi stable et unifiée de son propre corps. Certes, c’est un long apprentissage, mais également une tâche qui ne cesse jamais. Bien souvent absent de notre corps, nous ne savons pas reconnaître en lui sa perfection. Il nous faut le reconnaître, l’habiter, lui parler et nouer des relaitons amicales avec lui. C’est la base de toute relaxation…. On en prend vite l’habitude vous verrez !

 

1264640873_papillon-gif-026Prendre une posture stable, prendre conscience du moment présent, « je suis là, maintenant, je respire ».

Nettoyons notre esprit : laisser les émotions, les pensées remonter à la surface ; laisser faire, sans intervenir, sans juger…. puis imaginer alors que notre conscience est un point lumineux, et ce point lumineux, laissons-le divaguer en nous, comme s’il venait pour nous protéger. Laissons se dissiper en fumée tout ce que nous avons fait remonter comme pensées et émotions précédemment, toutes les pensée et émotions partent en fumée. Laissons-les partir maintenant !

Puis, renouons amitié avec notre espace intérieur. Reconnaissons-nous, acceptons-nous, aimons-nous et la relaxation mentale est au bout de ce chemin-là …

Graduellement, on retrouve le mouvement de « l’expir, inspir ».

Recommançons ces exercices tout au long de la vie….

C’est ainsi, se rendre libre pour écouter les murmures du vent, c’est d’abord dominer son esprit et son corps pour mieux les utiliser. Cesser de se laisser balloter au gré des pensées… Mieux nous serons relaxés et plus facile il nous sera d’entrer en méditation, que nous verrons plus tard !

Nous sommes en relation étroite avec le groupe humain, avec la nature, avec le cosmos, laissons nos coeurs ouverts pour mieux se concentrer sur l’intériorité qui purifie notre conscience de soi.

Je vous souhaite « bonne intimité » à tous et toutes !

  

dyn010original368380gif25978866f97c58c6aa3e7d9d1c6f550dbdb8590

Publié dans Travail sur soi ! | 1 Commentaire »

Défaut de langage

Posté par othoharmonie le 14 avril 2010

Pourquoi dit-on que l’on poursuit un chemin spirituel ? 

A un moment donné j’avais eu une conversation avec une de mes collègues autour de nos activités respectives ; et sans  vouloir trop me dévoiler, je lui avais répondu : la plus enrichissante de mes activités, est celle de poursuivre mon chemin spirituel. 

Finalement, ma collègue en avait conclu d’elle-même que suivre un chemin spirituel cela voulait dire alors que je lisais beaucoup de livres, j’assistais à des conférences pour vouloir refaire le monde…, que je m’adonnais à la pratique de la radiesthésie, du magnétisme, que je manipulais donc des pendules et des cartes, elle a même cru que je me rendais à l’église chaque dimanche ! 

J’étais ébahie par tout ce panel dont elle m’avais fait étalage… J’avais trouvé cette conclusion bien triste en rapport au message que j’aurais bien aimé lui faire passer… Enfin bref, force a été de me rendre compte qu’il valait mieux ne rien dire à ce sujet, elle avait déjà son idée… mais pour moi, plutôt vivre ce que l’on Est et  Etre tels que l’on Est, sans en dire plus que ça est la priorité.  Parce que finalement pourquoi dire que l’on poursuit un chemin spirituel ?

On suit notre chemin c’est tout, comme tout chacun le fait : le vrai chemin spirituel est un chemin intérieur, il n’a nul besoin d’être exprimé. On ne rentre pas en spiritualité, comme on entrerait dans les ordres, on la vit au quotidien ! Alors j’ai cessé de parler de chemin spirituel ….. J’ai même pensé à un moment donné à devoir m’écarter de ceux qui ne pensaient ni ne ressentaient pas les choses de la vie comme moi…. Mais je me suis rendue compte qu’il était possible de faire tout autrement et au contraire être encore bien plus proche d’eux. 

La spiritualité est notre nourriture de tous les instants, elle est faite pour s’écouler, se répandre, c’est un don de soi. A partir du moment on l’on a trouvé son équilibre que l’on est en accord avec soi-même, nous sommes notre propre maître ; il n’y a plus lieu d’être en dualité par rapport à notre propre choix. Il s’agit plutôt d’une communication mutuelle d’un ETRE à un autre ETRE ! 

Bien souvent je me suis posé cette question : quelle est réellement la voie ?  

Aucune en particulier et toutes à la fois…. 

nous y sommes tous engagés. Oui, puisque nous avons tous des aspirations à combler et des choses à comprendre, puisque nous avons tous un for intérieur, un Esprit, une âme qui cherchent à se manifester pleinement au monde que nous avons choisi, pour y vivre en pleine conscience. Nous sommes tous plongés dans la spiritualité à un degré ou à un autre, qu’on le veuille ou non. 

Nous sommes tous en mesure de façonner, diriger, contrôler les mouvements de notre vie psychique pour s’améliorer soi-même et ainsi, aider notre entourage si besoin est ; et si nous passons par une voie quelconque, c’est que tous sans exception peuvent le faire… après ce sont des choix…. On ouvre sa conscience, ou alors cela ne nous intéresse pas ! 

L’idéal tout de même est d’effectuer le choix de manière pleinement consciente car il n’y a rien à subir, il y a tout à apprendre de soi-même. Nous sommes nos meilleurs maîtres. 

Prendre conscience qu’il y a un trésor à l’intérieur de soi, des vertus qui appartiennent vraiment à leur  propriétaire, se sentir complet, entier, se suffire à soi-même… que parfois je me dis que même en prison, dans un cachot absolument sombre, avec presque aucune nourriture pour me nourrir , côtoyant la solitude….. rien ne me manquerait ! 

Pourquoi ? vous allez me dire et bien tout simplement parce que je possède la joie, je possède l’amour, la solitude, la tristesse, le chant, la musique, la vie, le bonheur, le souvenir, le rire, les pleurs etc…  oui, je possède intérieurement une si grande sensibilité, une si grande appréciation des choses de la Vie que rien qu’à s’en souvenir, ceci est si doux et resterait en moi durant tout mon séjour. 

Toutes ces possessions m‘ apportent le calme et la paix intérieure, la douceur et même… de sublimes instants. Nous sommes tous apte à  travailler sur Soi, il n’existe pas d’élu, ce sont des fadaises, nous avons absolument tous la capacité à développer notre sensibilité, notre intelligence, notre sentiment de la droiture et cela, jamais personne ne pourrait nous l’enlever.  Ceci s’appelle la maîtrise de soi, pour être en mesure de faire face aux situations difficiles et, n’importe où que ce soit, tout simplement parce que l’on est intérieurement beaucoup plus libres que bien des hommes vivant dans n’importe quel luxe. Cependant, ne croyez pas que toutes ces pensées lumineuses  que nous puissions émettre de par notre travail restent là seulement en soi-même, non, nos pensées voyagent … Nos pensées peuvent même rendre visite à d’autres êtres, à des personnes au cerveau bien disposer à les accueillir. Car ce rayonnement de belles pensées est contagieux. Toutes  personnes émettant ce genre de pensées rayonnantes peut aussi aider des gens, aussi bien de son entourage ou même encore de parfaits inconnus. 

Oui, nous travaillons sur nous-mêmes dans le secret de notre Etre, mais les autres en bénéficient ouvertement. Tout simplement parce que nous faisons circuler les énergies positives et neutralisons les énergies négatives. Tout cela est bien naturel, nulle magie là-dedans, c’est tout simplement prendre conscience que ces impulsions que nous avons reçues un jour auprès de la Source Vivante, celle de LA VIE, nous la véhiculons aujourd’hui autour de nous de la même manière. Et cela, en toute simplicité. La Source de Vie est là pour s’épandre….. 

Chacun, par un travail intérieur est en mesure de faire émaner de soi quelque chose d’harmonieux, pour cela, il suffit d’être soi-même dans un état d’harmonie. Ce n’est certes pas un rôle que l’on se donne, c’est un résultat, bien réel. Cette particularité fait que là où d’autres se cognent la tête ou se plaignent de leurs maux, celui qui suit sa voie spirituelle va de l’avant et évolue ! 

Si nous ne faisions rien pour nous améliorer, et bien croyez moi, personne ne pourrait le faire à notre place, c’est une certitude. Ce n’est pas pour autant que nous en délaissons le côté matériel comme beaucoup aimeraient à nous le faire dire…  non, mais nous sommes juste conscients d’avoir des nécessités pour vivre sur terre, mais nous n’en faisons pas des montagnes, car nous savons que nous repartirons un jour, tels que comme nous sommes venus…. 

L’engagement sur le chemin spirituel est donc une tâche qui nous demande simplement de faire face à nos difficultés, nos lacunes. Il nous permet du même coup, d’apprendre à utiliser ces lacunes pour progresser, et non plus à simplement les subir ! Voilà une optique très réjouissante non ? 

Il ne sert à rien de discuter seulement intellectuellement et extérieurement de spiritualité, il faut le vivre et mettre en application pour mieux comprendre … Non, nous ne faisons pas autant d’efforts que cela peut y paraître mais nous avons seulement envie de nous sentir chez nous partout et surtout ICI ……

Défaut de langage dans Chemin spirituel papillon6xv8j31nav3

Publié dans Chemin spirituel | 1 Commentaire »

La décoration

Posté par othoharmonie le 14 avril 2010

La décoration dans Créativité coin_d10 

J’aime faire de la déco !

 

nouvea10 dans Créativité 

J’aime poser le papier peint !

 

dscf0020

 

atelie10 

Ceci est mon petit coin atelier bricolage !

Publié dans Créativité | 3 Commentaires »

Histoire de l’être

Posté par othoharmonie le 14 avril 2010

Histoire de l'être dans Sourire au rire gif-oiseaux-022En 2009, drôle d’endroit pour faire la connaissance d’une personne que l’on est sensé ne jamais rencontrer physiquement, vu qu’internet met pas mal de barrières physiques. Et pourtant, c’est arrivé, j’ai fait la connaissance de l’administrateur du forum auquel j’étais inscrite, il s’appelle GUY,  nous avons discuté des heures entières, jours après jours, de choses et d’autres comme on peut se l’imaginer. Guy a été hospitalisé 2 fois durant l’année 2009, dans une petite clinique tout près de chez moi…. Incroyable non !

 

Nous avons fait des balades ensemble, nous avons beaucoup ri et eu également des moments de silences… de vrais partages se sont réalisés entre-nous ; une compréhension et beaucoup d’affection… Un après-midi, sur un coin de table, à l’ombre des arbres du parc de la clinique, Guy s’est mis à écrire une histoire à l’intention d’une foromiste un peu égarée entre les définitions de l’âme et de l’esprit. Puis à l’éclosion de ce petit bijou, j’ai été comme subjuguée par le résultat de simplicité, je me sentais en harmonie avec cette petite histoire…. Je l’ai toujours conservée, et d’ailleurs mise sous transparent, affichée dans mon bureau. 

Alors je m’en vais la partager avec vous ici

papillonfleursfruits.gif

                                                                         

HISTOIRE DE L’ETRE 

amel%20coeur dans Sourire au rire
Il était une fois,  Deux femmes qui vivaient dans une maison. 

La première, du joli nom de « Ame » se plaisait dans sa chambre, et ne voulait jamais en sortir.

 Ame avait appris beaucoup de choses dans différentes maisons  qu’elle avait habitées. 

C’est un peu pour cette raison, qu’elle aimait tant rester dans sa chambre.

La deuxième femme, du nom d’ « Esprit » aimait beaucoup sa maison, où il faisait bon rire.

 Mais Esprit aimait aussi regarder ce qui se passait à l’extérieur  et aimait bien écouter ce qui se disait.

De temps à autre, Esprit aimait bien aller voir Ame pour lui raconter  ce qu’elle avait vu à l’extérieur. 

Elle ne lui faisait qu’un rapport rapide en forme de résumé  des faits les plus marquants.

La maison dans laquelle elles se trouvaient avait un joli nom que les deux sœurs lui avaient donné. 

Elle s’appelait « Corps ».

Corps était bien conçu, elle avait des fenêtres afin qu’Esprit puisse voir l’extérieur, et des soupiraux qui laissaient tous les sons entrer.

Ame, Esprit et Corps avaient une très bonne harmonie dans cette maison. Corps servait de refuge à Ame et Esprit.

Esprit apprenait chaque jour en ayant une vue sur l’extérieur.

 Esprit avait des moments de bonheur, des moments de colère, des moments de tristesse, des moments de joie, des moments d’étonnement, des moments de paix et d’amour.

Esprit n’a pas voulu m’en dire plus, car elle garde une partie pour elle, s’est un peu son jardin secret !!

Ame, quant à elle, reste toujours dans sa chambre.

 Esprit lui fait toujours ses rapports.  Ame lui murmure à l’oreille des conseils lorsque c’est important, mais laisse toujours le choix à Esprit de ses décisions.

Ame, Esprit et Corps ont souvent une très belle harmonie.

Lorsque Corps devient trop vieux, que les murs se fissurent, les vitres trop sales pour voir au travers et les soupiraux bouchés par le temps écoulé, Ame et Esprit quittent leur maison.

 Esprit prend le moins de bagages possible,  afin de ne pas s’encombrer de futilités.

Une fois parties de cette maison, elles connaissent un endroit doux et chaud dans l’attente de trouver une autre maison plus neuve…

 00020579  GUY  00020579 

amel%20coeur 

976842876_small 

Publié dans Sourire au rire | 3 Commentaires »

A vos souhaits

Posté par othoharmonie le 13 avril 2010

L’arbre à souhaits !

A vos souhaits dans Beaux textes arbre3« Un voyageur très fatigué s’assit à l’ombre d’un arbre sans se douter qu’il venait de trouver un arbre magique, « l’Arbre à Réaliser des Souhaits ».

 Assis sur la terre dure, il pensa qu’il serait bien agréable de se retrouver dans un lit moelleux. Aussitôt, ce lit apparut à côté de lui.

  Étonné, l’homme s’y installa en disant que le comble du bonheur serait atteint si une jeune fille venait masser ses jambes percluses. La jeune fille apparut et le massa très agréablement.  

« J’ai faim, se dit l’homme, et manger en ce moment serait à coup sûr un délice. » Une table surgit, chargée de nourritures succulentes.  L’homme se régala. Il mangea et il but. La tête lui tournait un peu. Ses paupières, sous l’action du vin et de la fatigue, s’abaissaient.

Il se laissa aller de tout son long sur le lit, en pensant encore aux merveilleux évènements de cette journée extraordinaire.  « Je vais dormir une heure ou deux, se dit-il. Le pire serait qu’un tigre passe par ici pendant que je dors. » 

Un tigre surgit aussitôt et le dévora. »   tigre dans Beaux textes

——>  Vous avez en vous un Arbre à souhait qui attend vos ordres.  Mais attention, il peut aussi réaliser vos pensées négatives et vos peurs. En tout cas, il peut être parasité par elles et se bloquer. C’est le mécanisme des soucis.

Auteur inconnu

 MascotteSingeJungle

Publié dans Beaux textes | 1 Commentaire »

Aime par Mylène

Posté par othoharmonie le 13 avril 2010

AIME

Paroles : Mylène Farmer
Musique : Laurent Boutonnat

 

Souvenir de nos…
Fiançailles
En bataille
Souvenir des mots
Flux de taille !
Un feu de failles
Souvenirs d’émois de mai
Qui affolaient
Tous les sols… et
Soutenir le monde « aimer »
A la force de nos poignets… d’amourAime
Tous les maux sont les mêmes
Quand on aime
Du pareil au blême
Aime la lie, l’anamour
Quoi de mieux quand on saigne
Moi j’aime… les « je » de l’amour
Qu’il pleuve ou qu’il vienne…Souvenir de Palerme
Qui s’élèvent
Dans le ciel
Souvenir d’un soleil
Un seul être
Me pénètre
Sous réflex, je pose à nue…
Je suis surex…
Rien de m’ex…
…pose plus qu’à l’inconnu
Je lui demande si l’amour est tendre…


 

 

 Aime par Mylène dans Musique au coeur mylene-farmer-20061118-180217

 

à écouter ici : http://www.youtube.com/watch?v=5tSuoelHOt4

Publié dans Musique au coeur | 1 Commentaire »

Reflet du miroir

Posté par othoharmonie le 13 avril 2010

Le génie menteur ou les 7 miroirs de l’âme !

Reflet du miroir dans Méditation wshik40o

Il y avait une fois un jeune prince qui trouvait les gens autour de lui méchants et égoïstes. Il en parla un jour à son précepteur qui était un homme sage et avisé et qui confia une bague au prince. - « Cette bague est magique. Si tu la tournes trois fois sur elle-même, un génie t’apparaîtra. Toi seul le verra. Chaque fois que tu seras insatisfait des gens, appelle-le. Il te conseillera. Mais fais attention : ce génie ne dit la vérité que si on ne le croit pas. Il cherchera sans cesse à te tromper. »  Un jour, le prince entra dans une violente colère contre un dignitaire de la cour qui avait agi contre ses intérêts. Il fit tourner trois fois la bague. Aussitôt, le génie apparut: - « Donne-moi ton avis sur les agissements de cet homme, dit le prince. » - « S’il a fait quelque chose contre toi, il est indigne de te servir. Tu dois l’écarter ou le soumettre. » À ce moment, le prince se souvint des paroles étranges de son précepteur. - « Je doute que tu me dises la vérité », dit le prince. 

- « Tu as raison », dit le génie, « je cherchais à te tromper. Tu peux bien sûr asservir cet homme, mais tu peux aussi profiter de ce désaccord pour apprendre à négocier, à traiter avec lui et trouver des solutions qui vous satisfassent tous deux. » Parcourant un jour la ville avec quelques compagnons, le prince vit une immense foule entourer un prédicateur populaire. Il écouta un instant le prêche de cet homme et fut profondément choqué par des paroles qui contrastaient violemment avec ses propres convictions. Il appela le génie. - « Que dois-je faire ? » - « Fais-le taire ou rends-le inoffensif », dit le génie. « Cet homme défend des idées subversives. Il est dangereux pour toi et pour tes sujets. » Cela me paraît juste, pensa le prince. Mais il mit néanmoins en doute ce que le génie avait dit. 

- »Tu as raison », dit le génie, « je mentais. Tu peux neutraliser cet homme. Mais tu peux aussi examiner ses croyances, remettre en cause tes propres certitudes et t’enrichir de vos différences. » Pour l’anniversaire du prince, le roi fit donner un grand bal où furent conviés rois, reines, princes et princesses. Le prince s’éprit d’une belle princesse qu’il ne quitta plus des yeux et qu’il invita maintes fois à danser sans jamais oser lui déclarer sa flamme. Un autre prince invita à son tour la princesse. Notre prince sentit monter en lui une jalousie profonde. Il appela alors son génie. - « Que dois-je faire, selon toi ? «  - « C’est une crapule », répondit le génie. « Il veut te la prendre. Provoque-le en duel et tue-le.  » Sachant que son génie le trompait toujours, le prince ne le crut pas. 

- « Tu as raison », dit le génie, « je cherchais à te tromper. Ce n’est pas cet homme que tu ne supportes pas, ce sont les démons de tes propres peurs qui se sont éveillés quand tu as vu ce prince danser avec la princesse. Tu as peur d’être délaissé, abandonné, rejeté. Tu as peur de ne pas être à la hauteur. Ce qui se réveille en toi dans ces moments pénibles te révèle quelque chose sur toi-même. «  À l’occasion de la réunion du grand conseil du royaume, un jeune noble téméraire critiqua à plusieurs reprises le prince et lui reprocha sa façon de gérer certaines affaires du royaume. Le prince resta cloué sur place face à de telles attaques et ne sut que répondre. L’autre continua de plus belle et à nouveau le prince se tut, la rage au cœur. Il fit venir le génie et l’interrogea. - « Ôte-lui ses titres de noblesse et dépouille-le de ses terres », répondit le génie. « Cet homme cherche à te rabaisser devant les conseillers royaux. » - « Tu as raison », dit le prince. Mais il se ravisa et se souvint que le génie mentait. 

- « Dis-moi la vérité » continua le prince. - « Je vais te la dire », rétorqua le génie, « même si cela ne te plaît pas. Ce ne sont pas les attaques de cet homme qui t’ont déplu, mais l’impuissance dans laquelle tu t’es retrouvé et ton incapacité à te défendre. » Un jour, dans une auberge, le prince vit un homme se mettre dans une colère terrible et briser tables et chaises. Il voulut punir cet homme. Mais il demanda d’abord conseil au génie. - « Punis-le », dit le génie. « Cet homme est violent et dangereux. » 

- « Tu me trompes encore », dit le prince. - « C’est vrai. Cet homme a mal agi. Mais si tu ne supportes pas sa colère, c’est avant tout parce que tu es toi-même colérique et que tu n’aimes pas te mettre dans cet état. Cet homme est ton miroir. » Une autre fois, le prince vit un marchand qui voulait fouetter un jeune garçon qui lui avait volé un fruit. Le prince avait vu filer le vrai voleur. Il arracha le fouet des mains du marchand et était sur le point de le battre lorsqu’il se ravisa. - « Que m’arrive-t-il », dit-il au génie. « Pourquoi cette scène m’a-t-elle mis dans cet état ? » 

- « Cet homme mérite le fouet pour ce qu’il a fait », répondit le génie. - « Me dis-tu la vérité ? » - « Non », dit le génie. « Tu as réagi si fortement parce que l’injustice subie par ce garçon t’a rappelé une injustice semblable subie autrefois. Cela a réveillé en toi une vieille blessure. » Alors le prince réfléchit à tout ce que le génie lui avait dit. 

- « Si j’ai bien compris », dit-il au génie, « personne ne peut m’énerver, me blesser ou me déstabiliser. - « Tu as bien compris », dit le génie. « Ce ne sont pas les paroles ou les actes des autres qui te dérangent ou que tu n’aimes pas, mais les vieux démons qui se réveillent en toi à cette occasion : tes peurs, tes souffrances, tes failles, tes frustrations. Si tu jettes une mèche allumée dans une jarre d’huile, celle-ci s’enflammera. Mais si la jarre est vide ou qu’elle contient de l’eau, la mèche s’éteindra d’elle-même. Ton agacement face aux autres est comme un feu qui s’allume en toi et qui peut te brûler, te consumer, te détruire. Mais il peut aussi t’illuminer, te forger, te façonner et faire de l’autre un allié sur le chemin de ta transformation. Toute rencontre difficile devient alors une confrontation avec toi-même, une épreuve, une initiation. » 

- « J’ai besoin de savoir encore une chose », dit le prince. « Qui es-tu ? » - « Je suis, moi aussi, ton reflet dans le miroir. »

Charles Brulhart Janvier 2004

svb6ws3s dans Méditation

Publié dans Méditation | 1 Commentaire »

Coucou

Posté par othoharmonie le 13 avril 2010

Je tiens ici à vous remercier, oui tous et toutes pour vos messages d’encouragement que vous avez bien voulu laisser à mon intention sur ce blog….

 Hum !! de beaux petits cailloux blancs pour pouvoir nous retrouver, ça fait du bien !

Je dois avouer également être dans le vif du sujet en ouvrant mon blog : maîtriser, surveiller, contrôler, répondre…. car confrontée également à des humeurs mausades ; faire attention à ne pas emprunter des écrits, des réflexions sans omettre de citer des références, sinon gare au bâton….

Par contre, sachez qu’ici, il n’est nul besoin que je protège mes écrits, ce qui semble m’appartenir, vous appartient également, cela est tellement évident pour moi,  car ici si quelque chose vous fait plaisir, servez-vous, ce sera toujours de bon coeur que je vous offre bien volontiers ce qui vous y fera plaisir.

Amour et partage, ceci est le seul but de ce blog !

 

 

 

 

 

Coucou dans Bonjour d'amitiés hotcandice_Bisous_1

 

Je vous embrasse tous bien fort !

 

 

Publié dans Bonjour d'amitiés | 3 Commentaires »

Introspection sexualité

Posté par othoharmonie le 13 avril 2010

Introspection sexualité dans Méditation bonbisouTiens ! ce matin je suis allée lire le forum de mon ami Guy et il y avait une conversation sur la sexualité….

 Une fille disait ceci

Pas besoin de grandes explications pour voir tout simplement que je n’ai pas envie de sexe.

  Citation:  « Beaucoup de femme que je côtoie n’ont pas trop de besoin de ce coté là…. et puis il y a l’âge!!!! ou alors il faut rencontrer par hasard la personne qui fera redémarrer la flamme. Effectivement, il y a des femmes qui n’ont pas de grands besoins sexuels. J’en fais sans doute partie. Pour ce qui est de rencontrer quelqu’un par hasard, pour que la flamme redémarre, je pourrai peut-être le confirmer ou non un jour. Je me suis beaucoup rapprochée d’un ami rencontré il y a environ 4 ans. Pendant quelques temps, une liaison surtout virtuelle avec quelques rencontres. Une relations très particulière, très profonde, mais le sexe, pas vraiment, non. Du moins pour l’instant. »   

Personnellement, il y a maintenant quelques années où je me détachais du contact sexuel, n’y trouvant plus réellement de nourriture et 4 ou 5 ans où le sexe n’est réellement plus une nécessité et je ne m’étais pas encore arrêtée réellement sur le sujet en profondeur. Je n’avais plus du tout envie du contact sexuel, ni physique d’un homme …. Un point c’est tout et pour moi c’était naturel parce que je me délectais d’une toute autre nourriture, celle de la spiritualité, sans penser à autre chose…. Mais donc ce matin, je me suis franchement arrêtée sur le sujet pour en faire mon introspection…. 

Voici le résultat de mon introspection : 

Mon travail ultime depuis des années fut d’éveiller ma conscience. L’un des principes majeurs se trouve être la transcendance dans mes différents niveaux de perception jusqu’au plein éveil de ma conscience de chaque instant, au-delà des limites sensorielles et mentales…. 

Il est donc naturel d’être passée par une autre nourriture. Pour moi,  le sexe, ne devait être ni réprimé, ni encensé, ni même sublimé, mais tout simplement transcendé afin d’utiliser cette énergie sexuelle devenue latente comme un tremplin pour m’élever beaucoup plus vers ma nature divine.  J’ai pris conscience que je suis libérée de mes conditionnements et de mes inhibitions à ce niveau-là aussi.

Quelque chose de profond a changé en moi, j’ai eu besoin d’autres outils que ceux de la sexualité. J’ai tout naturellement transcendé mon animalité afin d’éveiller ma conscience, afin d’adhérer plus aux forces spirituelles qu’aux énergies animales. Pour moi, ce n’est pas le sexe qui est important, c’est l’Amour…. 

Je préfère de loin aujourd’hui, les relations plus cérébrales pour Atteindre l’amour-spirituel celui qui procure la liberté d’Aimer. Là où il n’existe plus d’attente. Plus besoin de retour. A ce stade, l’Amour ne s’exprime plus de façon sensuelle ni cérébrale, il est la pure expression de notre conscience. Il ne s’agit plus de prendre, mais d’offrir.  Elever la femme et l’homme jusqu’à l’amour-spirituel est mon objectif !

fleur_lotus_mariage dans Méditation

Publié dans Méditation | 1 Commentaire »

La broderie

Posté par othoharmonie le 12 avril 2010

J’aime particulièrement faire de la broderie ……

voici quelques réalisations :

La broderie dans Créativité broderie-ecrue

 

 dscf0016 dans Créativité

 

 

 dscf0017

 

 

 dscf0018

 

 

modele-broderie

J’aime à en  offrir également à mes amies ….

Publié dans Créativité | 3 Commentaires »

Les mandalas

Posté par othoharmonie le 12 avril 2010

                                                                           J’ai une vraie passion pour les mandalas ………

voici quelques créations toutes simples pour commencer !!

 Les mandalas dans Créativité dscf0012 

 

 

dscf0015 dans Créativité

 

 

 dscf0019

 

 

 

geo_mandala2Taches de peinture …

 

dscf0014

Publié dans Créativité | 2 Commentaires »

Mylène « à quoi je sers » !

Posté par othoharmonie le 12 avril 2010

Mylène

 

A QUOI JE SERS 

Paroles : Mylène Farmer
Musique : Laurent Boutonnat

Poussière vivante, je cherche en vain ma voie lactée
Dans ma tourmente, je n’ai trouvé qu’un mausolée
Et je divague
J’ai peur du vide
Je tourne des pages
Mais… des pages vides.

Poussières errantes, je n’ai pas su me diriger
Chaque heure demande pour qui, pour quoi, se redresser
Et je divague
J’ai peur du vide
Pourquoi ces larmes
Dis… à quoi bon vivre…

Mais mon Dieu de quoi j’ai l’air
Je sers à rien du tout
Et qui peut dire dans cette enfer
ce qu’on attend de nous, j’avoue
Ne plus savoir à quoi je sers
Sans doute à rien du tout
A présent je peux me taire
Si tout devient dégoût

Poussière brûlante, la fièvre a eu raison de moi
Je ris sans rire, je vis, je fais n’importe quoi
Et je divague
J’ai peur du vide
Je tourne des pages
Mais… des pages vides.

Mais mon Dieu de quoi j’ai l’air
Je sers à rien du tout
Et qui peut dire dans cette enfer
ce qu’on attend de nous, j’avoue
Ne plus savoir à quoi je sers
Sans doute à rien du tout
A présent je peux me taire
Si tout devient dégoût…..

        mylene-farmer dans Musique au coeur

 

écoutez vous-même ici : http://www.youtube.com/watch?v=6eMK0IPC2XA

Publié dans Musique au coeur | 2 Commentaires »

Animaux et Mylène

Posté par othoharmonie le 12 avril 2010

Animaux et Mylène dans Musique au coeur MymyyyGIFFFF 

 

Les animaux possèdent une place importante pour Mylène ; ils sont trés souvent présents dans chacun de ses clips ; chacun a sa propre caractéristique.


Ce qui fascine Mylène Farmer dans les animaux, c’est leur façon d’évoluer, de se développer, et leur comportement qui diffèrent de ceux d’un homme tout en étant très proche : c’est l’être vivant qui l’émerveille ; elle aimerait ainsi analyser leur croissance dans notre monde : les singes qui se rapprochent le plus de l’homme, sont pour elle, « exceptionnels » …

La chanteuse vis avec un petit signe , un capucin, nommé E.T ; depuis prés de 20ans maintenant.
Elle nous dit :
« C’est un annimal trés intelligent -
 » Il prend peu de place et m’attend sagement quand je ne suis pas là  »
J’adore tous les annimaux même si j’ai une préférence pour les singes et chevaux « 


Voici Mylène en compagnie d’un bébé chien :  mfchien1bi dans Musique au coeur

 

pdvd2059ds

Publié dans Musique au coeur | 1 Commentaire »

Papier à lettre Mylène

Posté par othoharmonie le 12 avril 2010

Papier à lettre Mylène dans Musique au coeur mylenepapier1ge

J’aime le papier à lettre de sa création……

 

mylenepapier027gh dans Musique au coeur

La simplicité de son oeuvre…..

 

mylenepapier010bv

Vous pouvez vous aussi l’utiliser s’il vous fait plaisir ….!

louvenn_souris-cadeau

Publié dans Musique au coeur | 1 Commentaire »

Mylène Farmer

Posté par othoharmonie le 12 avril 2010

 Mylène Farmer dans Musique au coeur avatars 

Je vous invite à visiter ces pages consacrées à Mylène Farmer. 

 Bonne visite !  

Bientôt 30 ans de carrière et toujours autant de mystère pour certains… 

De son premier single « Maman à tort » à sa dernière tournée en 2009  je suis fidèle à son travail. Je possède toutes ses chansons, de nombreuses photos aussi.

 Ses textes mon beaucoup aidée ! 

 Cet espace  vous fera peut-être découvrir Mylène Farmer depuis ses débuts : cette chanteuse qui m’a très souvent fait rêver par ses textes particulièrement recherchés et raffinés, aux concerts grandioses et aux clips légendaires, Mylène c’est aussi : une compositrice, une actrice, écrivain, avec des talents de dessinatrice, etc… 

J’aime cette femme, puissiez-vous, tout comme je l’ai fait moi-même, découvrir dans les textes de ses chansons, de nombreux messages spirituels … 

98891988small1rg dans Musique au coeur EN 1982

Mylène Farmer du nom exact de Marie-Hélène Gauthier est née le 12 Septembre 1961 à Pierrefond près de Montréal, issue d’une famille de 4 enfants. De retour en France à l’âge de 10 ans, la famille de Mylène s’installe dans la banlieue parisienne, à Ville d’Avray. Elle sortit son premier tube en mars 1983 avec la chanson « Maman a tord » ; elle cultivera ensuite une image ambiguë de lolita ingénue, image qui prendra toute son ampleur en janvier 1986 avec sa seconde chanson « Cendres de Lunes ». Bien sûr je ne transposerai peut-être pas là toutes les chansons de Mylène Farmer, mais de temps à autre, je vous ferai partager certains de ses textes qui m’ont le plus émue, et avec lesquels aussi, j’ai bien travaillé, pleuré et médité.

1985 – 1986 Mylène se décide avec Laurent Boutonat pour la préparation d’un album.
Elle écrit une ode à la jeunesse éternelle à travers Plus Grandir (…)

Plus tard la « brunette » ne prend son envol que lors de la sortie du titre Libertine en 1986, Mylène jusqu’alors adorable petite brunette , décide de devenir une flamboyante rousse , s’éloignant chaque jour un peut plus de sa condition première ….elle devient « catin ». Le clip tourné au château de Ferrières est un bijoux honteux mais un bijoux d’un très grand succès ! L’album Cendres de lune sort peu après et donne lieu à d’autres « chefs-d’œuvre » tels que Chloé ou Tristana. 

 mf_151b

Quelques citations de Mylène Farmer : 

- J’ai toujours aimé l’idée d’exister dans le regard de l’autre. 

- Avoir une passion dans la vie, c’est un moteur qui est fondamental pour vivre 

- Je me méfie d’une certaine nature humaine. Plus que tout, je redoute la trahison. Mais la méfiance n’exclut pas le don de soi. Peut-être m’a-t-on beaucoup trahie. Je ne sais pas. Ou plus. Je n’ai aucun souvenir de mon enfance et mon adolescence et en train de s’effacer.

- Pour le public, je voudrais lui dire, que ma plus belle histoire d’amour, c’est vous . 


La Vie, la Mort, et la Peur

(par Mylène)Je ne passe pas une journée sans penser à la mort.Pour justifier son existence ici et pour pouvoir l’apprécier, on a envie d’imaginer que la vie ne s’arrête pas une fois que la mort apparaît.Si l’espoir fait vivre, comme on dit, pour se rassurer, je sais qu’il n’y a pas d’espoir. Alors, et même s’il n’y a rien, les plus pessimistes se fabriquent quelque chose. Il n’est pas nécessaire d’avoir des raisons pour avoir peur.

 

fleur

 

Il ne faut pas prendre tout ce que l’on raconte dans une chanson. Il y a des choses qu’on dit, qu’on fait à un certain moment de sa vie, pour une raison bien définie, mais qu’on serait incapable de refaire à une autre occasion.

 

Le paradoxe, la dualité font partie font partie de mes journées. Il y a la personne extrêmement introvertie, discrète, qui affectionne le silence et l’absence. Puis il y a l’autre, qui aime La lumière et doit se battre pour cette lumière. C’est un combat dans toute sa puissance.


Avoir une passion dans la vie, c’est un moteur qui est fondamental pour vivre.

Dans un paysage détruit, je vois toute la beauté du monde. Alors que quelqu’un d’autre dira qu’il la voit dans un arbre qui fleurit. Moi, définitivement, je préfère l’arbre calciné. Pourquoi ? Je ne sais pas.

L’anamorphose : un grand angle. Pour moi, ce mot signifie à la fois une perception plus large du monde et un moyen de rassembler toutes ses impressions, toutes ses sensations, en une seule image. Etre désenchanté est pire qu’être perdue.

90631833fleurs-jpg

 

Publié dans Musique au coeur | 1 Commentaire »

Mes filles

Posté par othoharmonie le 12 avril 2010

 Mes filles dans Photographies 2coco_10

 Coralie née en 1982 

Pleine de charme, généreuse et très facilement concernée par les autres. D’une grande plasticité émotionnelle, facilement heurtée et blessée par la vie, Coralie peut se réfugier parfois dans des rêveries ou des chimères plus ou moins utopiques, très attirée par le merveilleux, le fantastique, voire les paradis artificiels. Coralie est très concernée par la famille… 

Coralie fait facilement abstraction d’elle-même. La grande soeur rêvée qui sait remplacer la mère si besoin est. Réceptive, intuitive, imaginative, Coralie développe sans cesse son côté humaniste.

Elle excelle dans les professions à caractère social, ayant commencé par travailler auprès de jeunes enfants, aujourd’hui elle est au service des personnes âgées… Coralie développe également la parapsychologie et l’auto-guérison.

 gaalle11 dans Photographies

 

Gaëlle née en 1986 

Charmante, agréable et attractive. Chez Gaëlle le sentiment l’emporte, aussi est-elle prête à faire beaucoup d’efforts de compréhension et de conciliation pour que l’harmonie et la paix règnent autour d’elle. Imaginative, hypersensible et nerveuse lui occasionnent parfois des angoisses. 

Gaëlle attend de son entourage la sécurisation et la protection qui sont nécessaires à son équilibre et à son bien-être. A su prendre ses responsabilités, consciente du devoir à accomplir avec une petite tendance à s’effacer, Gaëlle a besoin d’être sécurisée en lui disant toujours la vérité. 

Elle aime s’associer, coopérer, collaborer, le soutien affectif ayant pour elle valeur de tremplin. Elle travaille en équipe, sachant concevoir aide, soutien, partage avec ses collègues au service achat chez Gewiss.

 1portr10

Charlène née en 1989 

Charlène est très affective, ce qui lui a valu pas mal de déboires dans sa jeune enfance en raison du divorce avec son papa alors qu’elle n’avait que 4 ans. Elle dégage une impression de force et d’assurance, alors qu’elle est très fragile et manque encore de confiance en elle. En fait, elle compense sa vulnérabilité par beaucoup d’expression : peinture, dessin, écriture, créations manuelles et elle apprécie le bricolage……. 

Charlène est très curieuse, elle s’intéresse à mille choses et veut par-dessus tout voir la vie du bon côté. Son rêve, c’est les Etats Unis. Elle est très à l’écoute des autres, attentive et perspicace pour ramener la paix

Le domaine affectif a une grande résonance sur sa vie personnelle, Charlène possède un flot verbal intarissable. D’un esprit vif, elle apprend vite. N’est pas encore persuadée du bien-fondé d’un travail. Cependant, très attirée par le commercial, elle souhaiterait se lancer dans le métier de bouche. 

 

Publié dans Photographies | 2 Commentaires »

Signification de mon prénom

Posté par othoharmonie le 11 avril 2010

                                                                 Françoise 

Etymologie :  Libre (en latin)

  Numéro :   9 – 6 – 3 

Comment interpréter ces chiffres : 

Neuf, nombres premiers, nous servent à compter et nous permettent de tout exprimer. Derrière ces apparences se cachent des significations plus profondes, symboliques et ésotériques. Pythagore, le père de nos mathématiques, fut aussi un initié qui sut faire comprendre à ses disciples la face cachée des nombres, et leurs significations occultes.                                                     

 La tradition pythagoricienne, issue de l’école qu’il fonda en Grèce au VIe siècle avant notre ère, nous en a transmis les connaissances. Aussi ancienne que l’astrologie, la numérologie nous indique que tout est cycles, périodicité et vibration. On retrouve cette approche dans toutes les traditions, orales ou écrites. Les textes sacrés y font référence. La tradition hébraïque rattache les vingt-deux lettres de l’alphabet aux vingt-deux sons correspondants, et au vingt-deux sentiers de l’arbre de vie.  La bible, autre langage codé, nous permet, dans l’Apocalypse de saint Jean, de nous poser des questions quant aux rapports existants entre la symbolique des nombres et le contenu des vingt-deux chapitres de ce texte. Plus près de nous, Jung, le père de la psychologie moderne, a rattaché cette symbolique des nombres à la notion d’inconscient collectif : nous gardons au fond de nous-mêmes le souvenir des symboles, des archétypes et des mythes qui ont construit l’humanité. La tradition chrétienne établit la liste de tous les saints. Nous connaissons par des écrits leurs vies, leurs actes, leurs comportements. Déjà, les prénoms qu’ils portaient se rattachaient à ces mythes, à ces symboles, inscrits dans l’inconscient collectif, et ont de par leurs vibrations, contribué à façonner leurs personnalités. De nombreux siècles nous séparent de leur époque et les modes de vie ont changé, cependant nous portons en nous l’histoire du monde et nous conformons à certains comportements sans même nous en rendre compte. Les neuf premiers nombres, au-delà de leur symbolique primaire, quantitative, ont un contenu symbolique, ésotérique, qualitatif, d’une portée et d’une richesse extrêmes…..

Françoise se Fête :  le 9 mars  

  Qui est-elle ?    

Françoise est une femme charmante, douce et agréable de contact, même si elle se montre introvertie, prudente et souvent méfiante de prime abord. Son émotivité est forte et sa sensibilité épidermique, au point de la rendre assez vulnérable au moindre traumatisme affectif. Elle tend donc à se préserver, ce qui ne l’empêche pas d’être généreuse et très facilement concernée par les autres. D’une grande plasticité émotionnelle, facilement heurtée par la vie, Françoise peut se réfugier parfois dans des rêveries ou des chimères plus ou moins utopiques, être attirée par le merveilleux, le fantastique, voire les paradis artificiels. Souvent concernée par sa famille et les responsabilités qui en découlent, Françoise fait facilement abstraction d’elle-même. Ainsi, enfant, elle sera la grande soeur rêvée qui remplacera la mère si besoin est. Mais attention de ne pas trop abuser de son grand coeur : elle n’a que trop tendance à se sacrifier ou à s’inscrire dans un rôle de victime… La tendresse est nécessaire à son épanouissement et son éducation doit être souple. Seront à éviter toutes formes d’agressivité ou de culpabilisation, car Françoise a déjà une nature qui se prête aux scrupules, aussi serait-il préférable que ceux-ci ne deviennent pas étouffants. Enfin, favoriser un violon d’Ingres musical ou artistique serait souhaitable, ainsi que toute forme d’expression artistique, théâtrale par exemple, pour lui permettre de trouver un exutoire à sa grande émotivité. 
 
Qu’aime-t-elle ?  

Humaniste, Françoise aime se dévouer, et les mouvements de fraternité et communautaires, voire mystiques, l’attirent. Réceptive, intuitive, imaginative, elle adore rêver et idéaliser, et s’intéresse donc à l’art et à toutes les formes d’expression. Côté coeur, la difficulté sera pour elle de trouver ses limites, car son abnégation peut lui faire prendre une route où le bonheur affectif ne sera pas toujours au rendez-vous. 

  Que fait-elle ?

  Elle excelle dans les professions à caractère humanitaire ou social, à moins qu’elle ne possède une véritable vocation. Ce qui est peu conventionnel ou étrange lui convient également (guérisseur, parapsychologue, radiesthésiste…), les professions commerciales ou en liaison avec l’alimentation (hôtellerie, pâtisserie, cuisine, diététique…), les activités liées au public ou aux voyages. 

Extrait de choisir son prénom, choisir son destin de Martine Barbault

(Je suis secrétaire dans le milieu médico-social)

Signification de mon prénom dans A Francesca-otho francoise8

Publié dans A Francesca-otho | 1 Commentaire »

Le Tarot

Posté par othoharmonie le 11 avril 2010

 Il suffit parfois d’observer la Nature, car elle est dans notre univers la plus grande source de savoir et de sagesse. Rien ne sert à rien.

Enlevez ou remplacez une note à La Grande Symphonie Naturelle et toute sa musique devient cacophonie. 

Pour pénétrer l’invisible et se faire des bases solides, il faut d’abord partir avec ce que l’on a sous la main et rester rationnel. Et sous mes propres mains, depuis fort longtemps, il y a eu les lames du Tarot de Marseille…. 

L’être humain a besoin de trouver l’harmonie entre son corps et son esprit pour s’affirmer positivement dans la vie. Mépriser son côté matériel au profit du spirituel est une grave erreur… et je m’en suis bien rendue compte !  Le Tarot de Marseille m’a permis cette harmonie lorsqu’il a croisé mon chemin un beau jour ; avec lui j’ai beaucoup appris sur moi… comme ceux qui me connaissent savent la façon dont je l’utilise, alors  j’avouerai effectivement que c’est en effectuant des tirages du Tarot Humaniste…  Je vais tenter d’en faire ressortir les grandes lignes ! 

Le Tarot Humaniste c’est 462 assemblages de 2 lames possibles, des clés de son évolution, la réponse à une problématique, soit passée, présente ou à venir. Meilleure connaissance de soi, révélateur de notre potentiel créateur, il nous propose souvent une voie d’accomplissement. Ça a toujours été pour moi une invitation au changement et à mon mieux-être. Pour que tout ceci soit parlant, j’ai effectué un tirage à mon intention et je m’en vais vous en faire la lecture par l’assemblage des 2 lames que je viens de poser sur la table

Le Tarot dans Expériences 11forc11    et    18lune11 dans Expériences

L’ambiance générale de mon instant présent se traduit donc par la lecture de cet assemblage de 2 cartes qui me disent que j’ai la faculté de percevoir une réalité différente de celle à laquelle d’autres ont accès en permanence sur le plan physique. Que je peux me mouvoir avec aisance dans deux mondes qui semblent en apprarence opposés, mais qui sont en vérité, interactifs. Que les plans subtils sur lesquels nous nous trouvons quand nous rêvons, me sont familiers. Pour moi, le sommeil n’est que le prolongement logique de l’état de veille. C’est dans l’univers onirique que je puise mes forces, mes inspirations et mes connaissances. Je suis dotée d’une grande sensibilité et d’une profonde intuition.

PROFESSIONNELLEMENT les cartes me disent :

Que j’ai le moyen de donner corps à mes rêves en faisant exactement ce que je souhaite et ce, dans les meilleurs conditions. Je suis à la fois capable de concevoir les choses, de les réaliser et de les faire évoluer en permanence. C’est un jeu dynamique et créateur.

EN AMOUR, elles me disent :

Il y a un échange mutuel entre les deux partenaires et la relation s’avère extrêmement féconde.

(je soulignerai dans ce cas, lorsque les cartes me disent ça et comme je vis seule, je traduis moi-même que je suis en harmonie avec mes énergies ying et yang)

SPIRITUELLEMENT  en conclusion donc, les cartes me disent :

Qu’il n’y a pas de rupture, dans ma vie, entre mes aspirations les plus profondes et mon vécu quotidien. Ma créativité s’exprime librement. Le génie s’envole sur les ailes de l’imagination.

 

 Voyance_gratuite

 

Voilà à quoi me sert le tirage du Tarot Humaniste, sans lui, je n’oserais exprimer ma personnalité en ces termes…

un vrai révélateur de notre potentiel et de notre personnalité, je vous l’avais dit !

Très souvent j’effectue des tirages du Tarot pour mes amis sur les forums ; une façon à moi de répondre à leurs questionnements sur le chemin qu’ils empruntent ; persuadée qu’ils sauront lire entre les lignes et trouver le chemin qui leur conviendra….

Publié dans Expériences | 1 Commentaire »

1234
 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...