• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 1 mai 2010

Don de soi

Posté par othoharmonie le 1 mai 2010

Don de soi dans Nouvelle conscience bonjour366bj3 Bonjour !

 L'amour est une fleur magique

Lorsqu’on estime avoir fait le tour de soi-même, que l’on comprend son propre mode de comportement et de fonctionnement, après un long travail sur soi, que l’on s’accepter tel que l’on Est et que l’on s’aime surtout comme on Est, alors vient le moment où l’on se tourne encore plus intensément vers l’autre. 

C’est au moment où on peut se sentir comme affranchi de pas mal de choses comme : l’amour-propre, la possession, la bonne réputation ou bien encore sa référence sociale et toutes dépendances ; lorsqu’en quelque sorte toute comparaison est éliminée, on finit par se détacher de soi-même… et se rendre compte que « les autres » sont beaucoup plus importants que soi-même !

  

Pourquoi Je crois bien que c’est parce qu’on les comprend ;  prendre conscience d’être à l’identique et ce qui fait qu’on les comprend, c’est tout simplement parce qu’on se comprend soi-même. 

  

Découvrir sa voie spirituelle nous fait accéder à une telle liberté en son for intérieur qu’on ne peut que mieux encore considérer autrui pour ce qu’il Est. 

Mon chemin spirituel m’entraîne à ce point à un niveau de conscience, une disponibilité aux exigences qui me font m’y conformer dans l’action sans aucune réticence et en pleine confiance. Comme si l’action divine en soi était le moteur ultime ; se rendre compte que la foi l’emporte bien largement sur le doute. Cette relation devient de plus en plus de qualité avec les gens que l’on rencontre. Il se met en place une sorte d’accueil inconditionnel de l’autre. C’est un respect intégral qui s’installe et la peur de quelque chose d’étranger disparaît totalement comme pour laisser place à la totale disponibilité. Disparition également de cette attitude intérieure qui me faisait sentir comme propriétaire exclusive d’un secret de la vérité… non, là c’est différent… c’est fluide ! 

 dyn005_original_383_450_pjpeg_2560744_d9d8e9a29d90075315ec00a419618b5c dans Nouvelle conscience

  Etre Spirituel  relève de la conscience, c’est une caractéristique qui fait me sentir  un être humain indépendant, c’est-à-dire  ni souveraine, ni entièrement assujettie, de telle façon que j’accède à une liberté intérieure qui me fait reconnaître et respecter la VIE à un tel point que cette liberté m’attire vers un dépassement total de soi. 

L’expérience spirituelle, je le sens bien, m’entraîne vers une forme de liberté qui fait me reconnaître les autres comme étant moi-même. Comme une métamorphose du vivant qui va au vivant ! 

Ce n’est pas toujours facile d’exprimer un tel état de symbiose ; j’ai envie de dire…. ce sont des vibrations intérieures qui se mettent au diapason des vibrations universelles. 

 

Il n’existe pas de mode d’emploi pour atteindre ce qu’on appelle « l’éveil », il n’y absolument rien de surnaturel en cela, ce n’est en quelque sorte que le fait d’avoir retrouvé notre nature profonde….  l’éventail des chemins est pluriel et tellement varié que l’on ne peut absolument pas discerner où se situe notre quête de l’infini !

image_009

  000205AC 

Publié dans Nouvelle conscience | Pas de Commentaire »

Le « mai »

Posté par othoharmonie le 1 mai 2010

Dans les villages de l’est de la France,

le mai, arbre individuel, arbre d’amour 

 

  Le

 

La tradition se poursuit donc encore par chez nous…. Le charivari, le matin du 1er mai

Il s’agit d’un jeune arbre ou d’un rameau que les jeunes gens installent devant la porte ou contre le mur du domicile des jeunes filles à marier, dans la nuit du 30 avril au 1er mai (ou le dernier dimanche de mai dans certaines régions), pour les honorer. 

En remerciement, pour « arroser » leur mai, les filles offrent gâteaux et boissons – autrefois à titre individuel – de nos jours collectivement, prenant en compte le peu de disponibilité de la jeunesse, retenue à la semaine loin du village.

La Fontaine du village est également ornée d’un jeune arbre pour, selon la tradition orale, s’assurer qu’elle coulera durant toute l’année. 

Un langage était autrefois associé à l’essence de l’arbre : 

 

  • l’églantier : – tu es mon grand amour,
  • le charme : – tu es charmante,
  • l’aulne :  – tu es belle, 
  • le foyard (hêtre) :  – amour le plus profond, 
  • le sapin : – fille volage ou une  »bêcheuse »
  • le sureau :  – fille inconstante, 
  • le cerisier :  – fille facile… 

L’usage actuel, consensuel, est généralement le hêtre

 

Cette nuit est également mise à profit pour se défouler et effectuer un charivari, un chamboulement : vacarme sous les fenêtres des personnes grincheuses, déplacement des objets les plus divers : pots de fleur, volets, portique, banc, matériel agricole, pile de bois… À chacun le lendemain de récupérer son bien !

180px-Arbre-Mai-01 dans Traditions en Bourgogne voici à quoi ressemble « un mai » 

 Arbre-Mai-02

sur les places de nos villages, voici ce qu’on y trouve après le passage des jeunes garçons pour la pose des « mai » et bien souvent, nous sommes obligé de bien accorcher nos volets si nous ne voulons pas aller les rechercher sur la place du village !

 

  0002053F 

 La tradition du Premier mai remonte à la nuit des temps. Dans l’antiquité, c’était la date à laquelle les navigateurs reprenaient la mer. Chez les Celtes, c’était le début du premier semestre de l’année celtique. Au Moyen Age, mai était le mois des accordailles. Depuis 1889, c’est la fête du travail dans certains pays. 

 

 

 

muguet 

 

 Pourquoi s’offre-t-on du muguet le 1er Mai aujourd’hui ? 

 

La floraison du muguet, en mai, coïncide avec le retour d’un des plus beaux mois de l’année, on en a fait une fête. Pour que personne n’oublie que c’est une fête on offre à ceux qu’on aime des brins de muguet, c’est un souhait de bonheur pour les jours à venir.

Les fêtes de mai se rattachent à d’anciennes croyances païennes, dont l’objet était de fêter le printemps, pour favoriser l’abondance des récoltes dans nos campagnes. Il semblerait bien que la coutume de s’offrir un brin de muguet porte-bonheur au 1er Mai, tout le monde veuille s’approprier l’histoire. 

 

 

muguet

 

Un brin d’histoire … Le 1er mai, on offre traditionnellement du muguet porte-bonheur . Cette tradition est très présente mais peu de gens savent que seuls les brins de muguet ayant spontanément et naturellement treize fleurs portent bonheur. 

 

 Le 1er mai 1561, Charles IX aurait offert autour de lui du muguet comme porte-bonheur. Depuis c’est ainsi que l’on célèbre le retour des beaux jours.

La vente de muguet dans les rues remonte aux environs de 1936 et est exceptionnellement tolérée.

 Muguet

 

Par chez nous, dans nos contrées, il pousse naturellement en forêt et constitue, avec la pervenche, un bon indicateur de l’ancienneté et de la naturalité des milieux forestiers. Le muguet fleurit également dans nos jardins, nul besoin d’allez chez le fleuriste…..

 muguet1rz1.jpg


Dans le langage des fleurs, le muguet signifie « retour de bonheur ».
Ce n’est qu’au début du XXe siècle qu’il sera associé à la Fête du travail, qui date elle-même de 1889.  

 

 

Venez me rejoindre sur le FORUM : http://devantsoi.forumgratuit.org/

 hl6npe2p  

 

 

Publié dans Traditions en Bourgogne | Pas de Commentaire »

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...