Dimanche 2 mai 2010 (la pensée)

Posté par othoharmonie le 2 mai 2010

  Dimanche 2 mai 2010 (la pensée) dans Entre amis 00020573 

J’ai eu une conversation ce matin avec mon très cher ami Victor. Il me signifiait avoir quelques difficultés à comprendre la profondeur du sens de cette phrase :

« la vie est une pièce de théâtre ou je suis le seul acteur »

  Je comprends bien sincèrement sa difficulté à mon cher Victor…., nous sommes tant englués parfois dans notre monde sociétal, qui attendent de nous à ce que nous restions les moutons de Panurge qu’ils attendent que l’on soi, que bien souvent nous avons un peu de mal à se retrouver soi-même en tant que seul acteur de notre propre vie ! 

J’ai donc tenté de l’y aidé en lui faisant comprendre gentiment que c’est la façon dont nous nous pensons nous-mêmes qui fait la différence. Une prise de conscience de soi est alors nécessaire, un travail de fond, une réappropriation de nos propres potentiels. 

Une prise de conscience du rôle que l’on occupe vis-à-vis des différents groupes humains où nous sommes intégré (famille, travail, amis, société…) est nécessaire, et une fois que l’on a pris conscience de ce rôle, de ce comportement qu’on adopte invariablement face à tel groupe ou tel membre d’un groupe, cela permet d’acquérir de nouveaux comportements d’interaction, en s’entrainant à acquérir une meilleure perception d’autrui, de son langage verbal et non verbal, en accédant à son être profond, bien au-delà des masques qu’on peut se donner en société…. C’est une façon de se dés-identifier d’un clan…. 

Dans notre vie de tous les jours, nous nous limitons souvent à ne jouer qu’un seul personnage et nous nous privons ainsi de la diversité de notre être. Ce qui créé cet état c’est notre façon de nous penser nous-mêmes.  Etre Acteur de sa vie, c’est découvrir le potentiel de tous les personnages qui sont en nous, accéder ainsi à la puissance de son authenticité et ne plus être de simples figurants dans la vie des autres !

En vérité cette phrase que m’a cité Victor est issue de la pièce de théâtre Comme il vous plaira acte 2, scène 7 de William Shakespeare :  « le monde entier est un théâtre et tous, hommes et femmes, n’en sont que les acteurs. » 

Prendre conscience des rôles derrière lesquels nous nous cachons est primordial, tout simplement parce que notre entourage nous voit de cette façon ; cesser de représenter ce qu’ils attendent de nous c’est atteindre une plus grande liberté et devenir l’acteur de notre propre vie et non-plus la marionnette…. Pour beaucoup de personnes, leurs émotions et leur manière de réagir sont comme déterminées par ce qui se passe à l’extérieur et ces personnes sont convaincues qu’il en est ainsi, qu’elles n’ont pas le choix, que selon ce qui se passe, elles vont ressentir tel ou tel état, parce qu’on leur a dit que c’était toujours ainsi depuis tout petit, mais…… pour apprendre, il faut déjà dés-apprendre !

Ne pas oublier que nous sommes une personne à part-entière nous avons à la fois le pouvoir de penser et le pouvoir de ressentir… En société nous avons également d’autres pouvoirs comme ceux de notre propre manière de nous exprimer dans le monde par la parole et notre façon d’agir.  Cesser de se penser tel que les autres souhaiteraient nous voir être est une totale liberté en soi. 

Pour devenir acteur de sa vie il faut devenir maître de soi-même… et se réapproprier les quatre pouvoirs que je viens de citer …. Cet espace personnel dans lequel nous sommes le seul maître à bord, responsable de nous-mêmes et de notre manière de réagir aux évènements du monde.

  Ma façon à moi de m’être réappropriée ces pouvoirs-là, ce fut la méditation, l’introspection et l’arrêt de penser dont j’ai parlé dans la conversation précédente

Une fois parvenus à re-devenir maître de soi-même, nous reprenons alors l’entière responsabilité de nos pensées et de nos émotions, nous devenons également plus responsables des pensées et des émotions des autres car nous savons qu’eux aussi sont leur propre maître à bord, et que nous ne sommes pas celui ou celle qui les met dans l’état dans lequel ils sont

C’est ainsi que s’établit dorénavant une limite entre notre responsabilité de nous-mêmes et notre responsabilité envers les autres, à travers nos expressionsNous ne sommes pas responsables des pensées et des émotions des autres. Nous sommes seulement responsable de nous-mêmes  

Je te fais un gros bisou mon Victor ;  

je suis sûre que maintenant tu as compris mon propos ! 000205B4 dans Entre amis 

                                                            Relaxation

Une Réponse à “Dimanche 2 mai 2010 (la pensée)”

  1. Hélène dit :

    Faudra que je relise souvent ce texte très bien, car moi aussi, il m’arrive de penser comme Victor, quand j’ai le moral dans les chaussettes !
    Bizzzzz
    ♥ ♥ ♥

Laisser un commentaire

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...