• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 6 mai 2010

Je suis et Conscien….

Posté par othoharmonie le 6 mai 2010

 JE SUIS

de SRI NISARGADATTA MAHARAJ

Editions Deux Océans Paris

Je suis et Conscien.... dans Librairie / vidéothèque 51BXE00FSSL._SS500_

 

Maharaj est né en Inde, dans un village de l’état du Maharashtra, en 1897, de parents très modestes.


A la mort de son père, en 1915, il quitte le village natal et devient commis à Bombay. Puis il développe un commerce de cigarettes. En 1924, il se marie et aura quatre enfants.

Il est présenté par un ami à Shri Siddharameshwar (1888-1936), maître méconnu de l’Advaita Vedanta, qui l’initie et lui apprend à méditer.

Il décide de quitter sa famille pour effectuer un pèlerinage à travers l’Inde en 1933.


 

N’ayant pas trouvé ce qu’il cherche, il revient, reprend son activité et c’est alors que l’éveil se produit. Les chercheurs spirituels commencent à affluer chez lui. Il prend le nom de Nisargadatta, provenant de Nisarga: spontané et Datta: présence.

Jusqu’à la fin de sa vie, Maharaj donne des entretiens journaliers dans son modeste salon. Il le fait uniquement en marathi, langue du Maharashtra. Il est entouré de nombreux disciples, en particulier :

 

 

  • Swami Bharatananda (1900-1976), né Maurice Frydman en Pologne, disciple de Gandhi vers 1935, proche de Ramana Maharshi et Krishnamurti, qui enregistre et traduit les entretiens que Maharaj donne vers 1970,

  • Saumitra K. Mullarpattan, traducteur indien, qui écrira « The Last Days of Nisargadatta Maharaj »,

  • Ramesh Sadashiv Balsekar (né en 1917), indien, d’abord directeur de banque, qui sera traducteur les trois dernières années (1978-1981) et deviendra à son tour instructeur spirituel dans la pure ligne de son maître (voir bibliographie).

 

Les « entretiens » deviennent un livre, « Je suis », dont la publication en 1973 rend Maharaj célèbre, mais humble il était, humble il restera. D’autres livres suivront comme « Graines de Conscience », « A la source de la Conscience », « Ni ceci ni cela », « Sois! » et « Conscience et Absolu » dernier ouvrage réalisé alors que Maharaj est très malade, et qui ne pourra pas être publié de son vivant.

 

Par le précepte et par l’exemple, Sri Nisargadatta Maharaj nous montre un raccourci, au-delà de la logique, mais empiriquement sain. Cela agit une fois qu’on l’a compris….

 

 

Maharaj décède le 8 septembre 1981.

 

  00020352 dans Librairie / vidéothèque 

 

Bibliographie

  • « Je suis » de Sri Nisargadatta Maharaj, éditions Les Deux Océans
  • « Ni ceci ni cela », « Sois! », « Conscience et Absolu » de Sri Nisargadatta Maharaj, éditions Les Deux Océans, consultables partiellement sur books.google.fr.
  • « Les Orients de l’Etre » de Ramesh S. Balsekar, éditions du Relié.

 

    Sri Nisargadatta Maharaj

    Alors qu’il est simple commerçant à Bombay, Nisargadatta Maharaj suit les enseignements de Sri Siddharameshwar. Pendant plus d’une quarantaine d’années, il guide et inspire les personnes en quête spirituelle venues du monde entier. Jusqu’à la fin de sa vie, celui que l’on considère comme l’un des plus grands Maître de l’Inde contemporaine prône le retour vers soi-même, insistant sur une recherche nécessaire de ce qu’il nomme le ‘corps-intellect’, et remontant aux origines des cinq éléments. Ce guide spirituel défend l’idée que le corps n’est que matière morte sans la conscience. Il est l’auteur de ‘A la source de la conscience’ ou encore de « Conscience et absolu » , ouvrages parus aux éditions Deux Océans.

     

     

Publié dans Librairie / vidéothèque | Pas de Commentaire »

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...