Créer l’harmonie

Posté par othoharmonie le 29 juin 2010

animaux   Respirez profondément, relaxez-vous et allez vers l’intérieur.

Proposez-vous de faire l’usage maximal des énergies qui coulent vers vous présentement.

Etirez votre conscience jusqu’au douzième chakra (peu importe où il se trouve pour vous). A partir de votre douzième chakra, entendez le son de l’intention qui résonne à l’intérieur de votre corps.

Imaginez que des ondes et des pulsations de lumière vous parviennent d’un espace lointain. A mesure que ces vagues de lumière vous atteignent, écoutez la réponse à travers toute la vie qui existe. Imaginez une fine toile, un peu comme celle de l’araignée, composant votre cosmos. A mesure que vous tirez de l’énergie à travers cette toile, elle commence  à bourdonner, à chanter et à informer toutes les parties d’elle-même.

Laissez ces vagues d’énergie venir sur votre planète et sentez que vous êtes un aimant de la conscience élargie. A partir de maintenant, proposez-vous d’accéder aux fréquences de conscience les plus élevées, misent à votre disposition, sans effort et joyeusement. Sentez une abondance de créativité s’exprimer à travers votre être et, avec un grand abandon et un grand courage, utilisez cette lumière créative à mesure qu’elle circule à travers vous et gratifie cette planète de nouvelles options.

A mesure que ces ondes de lumière passent à travers votre douzième chakra, imaginez que la Terre reçoit l’impact de gigantesques ondes de lumière, longues et larges de milliers de kilomètres, qui sont inondées de minuscules formes géométriques.

Chacun d’entre vous a le potentiel de réactiver la Bibliothèque vivante de la Terre en utilisant les dons de votre esprit, vos impulsions et vos intentions. Ressentez que la Terre est en train d’être inondées d’ondes de lumière. Pendant quelques instant, imaginez que chaque particule de vie sait qu’elle ne sera jamais détruite – que la destruction est une illusion du jeu du Créateur originel. Vous êtes en effet un Maître du Jeu. Trouvez ce coffre au trésor que vous avez enfui. Il détient vote vérité la plus valable, que vous cachez même à vous-même. Lorsque vous osez ouvrir le coffre, ce que vous y trouvez, c’est vous-même – une version de vous-même qui est le Créateur originel, qui crée la paix et la liberté à nouveau dans ce monde.

Former l’intention que la somme de vote intelligence soit distribuée librement aux uns et aux autres, et que les dons, talents et capacités de chacun de vous soient diffusés au reste du monde afin de produire une guérison.

Formez l’intention que votre corps rayonne d’amour. Créez une chaîne avec cet amour, et sachez que vous êtes relié à un dessein grandiose. Vous n’êtes pas seul, mais vous devez marcher et agir seul afin de vous découvrir. Enveloppez-vous dans cette chaîne d’amour et former l’intention de vous rappeler qui vous êtes.

Issue du livre Terre de Barbara Marciniak

 

zenitude

Publié dans Exercices simples | Pas de Commentaire »

Sociétés initiatiques

Posté par othoharmonie le 28 juin 2010

Titre :  L’aventure spirituelle des Sociétés Initiatiques 

Auteur

CARADEAU Jean-Luc 

 

 

L'aventure spirituelle des sociétés initiatiques

 

 

« Des origines jusqu’à nos jours » 

-         Druides 

-         Chrétiens 

-         Gnostiques 

-         Kabbalistes 

-         Pythagoriciens 

-         Mystères grecs 

-         Mages égyptiens 

-         Alchimistes 

-         Cathares 

-         Sabéens 

-         Templiers 

-         Hermétistes 

-         Martinistes 

-         Rose-croix 

-         Théosophes 

-         Francs-maçons

Page de couverture

La découverte de la sagesse est le bien suprême. Voilà résumé, en quelques mots si simples et si complexes, l’aventure spirituelle de l’humanité. Tous les êtres humains adorent un principe divin. Quant au changement d’état de conscience il s’effectue au travers du mysticisme (voie individuelle) ou de l’initiation (voie collective). 

Depuis l’aube des temps il existe des sociétés initiatiques : mages et prêtres égyptiens, adaptes des mystères grecs, pythagoriciens, kabbalistes, gnostiques, chrétiens des premiers âges, druides, alchimistes etc…. 

Puis surgissent les héritiers du Temple, directs ou indirects ; compagnons, francs-maçons opératifs, puis spéculatifs… et de grands mouvements occultistes : Rose Croix, Elus Cohen martinistes, théosophes… jusqu’aux dérives sectaires contemporaines. 

Une richesse inouïe de contenu révélée dans un ouvrage de près de 500 pages qu’il faut avoir lu pour comprendre la destinée humaine. Ce livre s’adresse à tous ceux qui entreprennent une démarche spirituelle personnelle et va les aider à développer leur esprit critique, une indifférence aux phénomènes de mode, une méfiance vis-à-vis de tout ce qui présente un excès d’autorité. 

L’histoire des sociétés initiatiques est pleine d’enseignements : elle démontre la permanence et la prégnance de l’idée de liberté individuelle sur l’asservissement mental, car les initiés sont d’abord des hommes sans entraves. 

Cet ouvrage est assez complet. 

…..

Si vous voulez, vous aussi, vous procurer ce livre, vous le trouverez ici : http://www.amazon.fr/Laventure-spirituelle-soci%C3%A9t%C3%A9s-initiatiques-Jean-Luc/dp/2841971643 

Publié dans C et D | Pas de Commentaire »

Les éveillés

Posté par othoharmonie le 28 juin 2010

 

Titre : 

Les Eveillés

Auteur : 

CAMUT Jérôme 

 Co-création avec Nathalie HUG

« Ceux qui ne dorment pas doivent 

Affronter leurs cauchemars »

Les éveillés dans C et D 9782702138991FS

Page de couverture

Elise est l’une d’entre eux. 

Infirmière dans un centre pour polytraumatisés, elle souffre depuis des mois d’insomnie rebelle. Dans le service, les gens racontent qu’elle a le don de réveiller les comateux. C’est impossible… 

Et pourtant. Elise a ranimé celui qu’il ne fallait pas : Stanislas Opalikha. Lorsqu’elle est enlevée par ce redoutable assassin, c’est un inconnu guidé par de terribles visions qui va retrouver leurs traces. Qui est-il ? arrivera-t-il à temps ? 

Un terrible compte à rebours commence alors, suscitant des questions aussi redoutées que fascinantes. Qui sont les éveillées, ces femmes et ces hommes dont les origines semblent remonter à la nuit des temps ? Et qu’est-ce qui les relie à cette nécropole découverte par hasard et abritant des dizaines de cadavres inhumés là depuis des siècles ? 

Thriller haletant et conte initiatique, Les éveillés lève le voile sur une réalité dérangeante où l’histoire, les énigmes de la génétique et le monde des rêves entrent en résonance. 

L’ auteur : 

En 2004, Jérôme Camut publie les deux premiers tomes de la tétralogie Malhorne aux Editions Bragelonne. Nathalie Hug se les procure et contact Jérôme sur internet. Ils se rencontrent peu après. Ils ne se quitteront plus et commencent très vite à écrire ensemble. Ils ont publié aux Editions Télémaque la trilogie Les voies de l’ombre, rééditée au Livre de Poche

Extrait de la page 298

Les dessins de Pierre montrant Stanislas Opalikha avaient tous un point commun. Stanislas n’apparaissait jamais vraiment comme un homme ordinaire. Pierre l’avait représenté habillé en toréador, ou alors mi-homme mi animal. Taureau ou cheval, monstre ou guerrier. Les croquis étaient réalisés d’une main habile et certains fourmillaient de détails, indéchiffrables au premier regard. Marouan se remit au travail, écartant les plus sommaires pour ne garder que ceux qui semblaient pouvoir être interprétés différemment. Il procéda de la même façon pour les portraits de femmes. Certaines figuraient seules, d’autres en groupe. Certaines étaient nues, d’autres enveloppées d’une sorte de crayonné qui plongeai leur corps dans une gangue sombre et floue.

…..

Si vous voulez, vous aussi, vous procurer ce livre, vous le trouverez ici :

http://www.amazon.fr/%C3%A9veill%C3%A9s-J%C3%A9r%C3%B4me-Camut/dp/2702138993 

 

Publié dans C et D | Pas de Commentaire »

Flamme violette

Posté par othoharmonie le 25 juin 2010

Flamme violette dans Beaux textes vioMéditation de la Flamme violettevio dans Beaux textes 

Issue du livre Au-delà du Voile 

Des illusions et de la confusion 

L’année de l’Unité 

Channeling de Kryeon par Lee Carroll 

 

vio

 

Bien-aimés maîtres, soyez les bienvenus à cette méditation très particulière. Aujourd’hui, vous entreprenez le processus grâce auquel vous pourrez vous libérer de tous les problèmes karmiques passés et, en quelque sorte, renaître dans votre nouvelle identité, celle d’un être à la fois spirituel et humain, pour activer progressivement les semences de l’héritage galactique enchâssé au sien de votre Cœur sacré. 

Je suis dans la joie de partager ce moment avec vous. 

·         D’abord, prenez plusieurs inspirations profondes, chacune suivie d’une lente expiration

·         Ensuite, imaginez quelle que soit la façon dont vous la percevez, une belle sphère de Lumière descendant au centre de votre propre colonne de Lumière et observez-la, alors qu’elle transperce votre chakra de la couronne au sommet de la tête et continue à descendre… lentement… jusqu’à entrer dans la chambre sacrée de votre cœur

Observez-la… tandis qu’elle entoure complètement votre forme éthérique. Conçue expressément pour vous, cette sphère de Lumière veillera à ce que vous puissiez voyager en toute sécurité dans les royaumes supérieurs, sans aucune « surcharge ». 

Sachez qu’elle s’affinera et s’ajustera chaque fois que vous entreprendrez un voyage dans les dimensions supérieures, de manière que vous soyez toujours chacun encapsulé dans une atmosphère composée de fréquences vibratoires parfaitement adaptées aux vôtres. 

·         Maintenant, visualisez au sien de votre Cœur sacré un magnifique temple d’une blancheur éclatante avec votre Cellule divine au noyau de diamant posée sur un piédestal, au centre de la chambre. Les couleurs des douze rayons  irradient au degré d’intensité et selon des schémas fréquentiels parfaitement adaptés à chacun de vous

Sous cette table se trouve une ardente Flamme violette de transmutation qui va requalifier sous les schémas d’énergie négative qui se dégagent de partout dans votre vaisseau physique tandis que vous fouillez de plus en plus profondément au centre de votre Soi.

vio

·         A présent, visualisez un Etre de Lumière radieux, débout derrière votre Cellule divine ; voilà votre véritable Essence, votre Soi supérieur. Observez votre Cellule divine au noyau de diamant se fusionner avec votre Soi supérieur… 

·         Prenez le temps de bien ressentir ce qui se passe en vous pendant que vous devenez UN avec votre Soi supérieur.. prenez quelques instants pour bien profiter des merveilleuses sensations que vous procure cette fusion entre votre Soi supérieur et votre Cellule divine… 

Tandis que vous être chacun à l’intérieur de votre capsule de Lumière, vous vous sentez attiré vers la partie arrière de la chambre du temple. Soudain, un passage s’ouvre devant vous et vous êtes lentement soulevé vers les dimensions supérieures. 

Vous êtes alors conduit jusqu’à une Pyramide de Lumière personnelle située à un niveau approprié pour vous dans la cinquième dimension. Deux guides angéliques sont là pour vous seconder ; ils vous aident à vous allonger sur la table de cristal. Sous cette table, une autre Flamme violette de transmutation jaillit et s’étend en une fontaine lumineuse autour de vous. Cette flamme n’est pas brûlante, mais fraîche et apaisante. Un cristal de quartz à double pointe suspendu au-dessus de la table se met alors à dégager l’énergie électrisante de notre Dieu père/mère et du Créateur suprême. Des cristaux projetant leur lumière à partir des murs sont également activités, et leurs couleurs éclatantes forment une aurore boréale composée des magnifiques couleurs des douze rayons. 

Ces rayons balaient toute la pièce et pénètrent peu à peu votre champ aurique et votre Essence éthérique. Ces vivifiantes fréquences vibratoires de Vie finissent par s’infiltrer dans votre vaisseau physique, jusque dans votre ADN qu’elles guérissent, réalignent et perfectionnent depuis l’intérieur de votre Etre.

vio

·         Dirigez maintenant votre attention à l’arrière de votre chakra du Cœur sacré, où vous voyez un petit passage s’ouvrir. Un mince filet de Lumière en jaillit et votre Essence pénètre dans cet étroit passage et suit ce filet de Lumière. Soudain, vous avez la nette sensation de voyager dans le temps, vers le passé… Vous observez calmement ce processus en choisissant en toute conscience de ne pas vous laisser atteindre par aucun des souvenirs douloureux pouvant se présenter à vous. Vous n’êtes qu’un simple observateur, sans plus

Tout en remontant dans vos souvenirs de cette vie, rappelez-vous quelques-uns des moments pénibles où vous avez éprouvé de la colère… de la peur.. de la tristesse ou du chagrin… Imaginez de petits cristaux noirs émergeant de ce flot de souvenirs du passé et voyez-les entrer dans la Flamme violette pour y être transmutés. Sentez grandir en vous un profond sentiment de libération à mesure que vous les laissez partir… Laissez-les se dissiper.. s’évanouir… et disparaître complètement. 

·         A présent, remontez jusqu’à votre enfance et passez en revue les nombreuses fois où vous étiez terrorisé et désorienté… où vous vous sentiez désespéré et sans défense. Peut-être aviez-vous soif d’amour, ou tout simplement faim. Revoyez les moments où vous avez commencé à développer les dépendances et les habitudes qui ont tourmenté votre esprit tout au long de cette vie… Des habitudes et des dépendances que vous avez ramenées d’un  lointain passé et qui avaient une telle emprise sur vous qu’il vous était impossible de comprendre pourquoi vous ne pouviez vous en débarrasser. Le temps est venu de le faire, et vous disposez de toute l’aide nécessaire pour y parvenir. Laissez-les se dissiper… s’évanouir… et disparaître complètement

·         Sentez à présent que vous retournez avant votre vie actuelle, jusque dans vos vies antérieures… Remémorez-vous les sentiments d’oppression ou de confusion qui vous tourmentaient lorsque vous étiez pris au piège d’un environnement négatif défavorable… Laissez-les se dissiper… s’évanouir… et disparaître complètement

Remontez encore plus loin dans vos vies antérieures et observez les sentiments négatifs que vous avez peut-être ainsi ramenés à la surface en vue de les reconsidérer et de les éliminer… Des sentiments comme de ne pas être digne… ou de ne pas être aimé… Revoyez toutes ces fois où vous n’aviez pas d’énergie, d’ambition, ni de but précis… Où vous vous sentiez faible et inefficace.. Où vous éprouviez du ressentiment parce qu’on vous avait traité injustement…. Laissez tout cela se dissiper.. s’évanouir.. et disparaître complètement. 

Observez les souvenirs que vous avez des époques où vous avez vécu des temps de disette… ou de vulnérabilité. Laissez-les se dissiper… s’évanouir… et disparaître complètement. 

Observer les sentiments et la douleur que vous éprouviez lorsque vous avez été battu, torturé, et même tué… Laissez tout cela se dissiper… s’évanouir… et disparaît à tout jamais…. Ayez conscience et sentez au tréfonds de vous que tous ces schémas de pensées nocifs et toutes ces énergies négatives se dégagent et sortent peu à peu de vous pour entrer ensuite dans la Flamme violette… 

Observez ces cristaux noirs émerger un à un de la Flamme violette sous forme de magnifiques diamants étincelants pouvant désormais être remplis d’idées fraîches, de nouvelles aptitudes et d’une créativité renouvelée, et faire ainsi progressivement de vous un pur réceptacle prêt à être reprogrammé et à retrouver sa pleine maîtrise. Donnez-vous pour objectif de devenir un maître ayant le parfait contrôle de ses propres schémas de pensée et de sa destinée une personne qui crée elle-même ce qu’elle souhaite vivre, et non ce que les autres veulent l’inciter à vivre. 

·         Maintenant, remontez loin… très loin dans le temps.. jusqu’à une époque incommensurablement ancienne, alors que grandit en vous la sensation de prendre de plus en plus d’expansion, jusqu’à ne plus former qu’UN avec votre magnifique corps de Lumière

Par le regard de votre esprit, observez la Terre telle qu’elle apparaissait en ces temps reculés, alors qu’elle était un monde d’une ineffable beauté cristalline attendant patiemment d’être peuplée. 

·         Visualisez clairement en votre esprit l’incroyable beauté et la perfection éclatante de ce monde révolu, et ressentez l’effervescence exaltée, l’impatience, la joie et l’extrême honneur que vous éprouviez à l’idée de pouvoir participer à cette sublime expérience sur cette si belle planète. Imprégnez-vous de cette vision et revitaliser en vous ce désir d’aider à créer, embellir et préserver ce paradis sur la Terre entière. Vous ressentez une immense joie dans votre cœur

·         Puis, tout doucement, vous revenez dans votre sphère de Lumière qui redescend lentement, retraverse le cristal de quartz et vous ramène dans votre Pyramide de Lumière et sur la table de cristal

     vio                                                 vio

Cher maître, je vous remercie d’avoir pris le temps de faire cette méditation.

Soyez assuré que je reste toujours à vos côtés. 

Je suis l’archange Michaël. 

   archangemichael

Publié dans Beaux textes | 1 Commentaire »

La cité de la joie

Posté par othoharmonie le 24 juin 2010

Titre :  La cité de la joie 

Auteur : 

LAPIERRE Dominique 

 

 

Un livre inoubliable, aujourd’hui un grand film. 

Une épopée d’amour et d’espoir 

Dans l’Inde de Mère Térésa

  

 La cite de la joie

Page de couverture

« La cité de la joie » : c’est le nom paradoxal donné à l’un des plus grands bidonvilles de Calcutta. Un cloaque boueux où s’entassent soixante-dix mille habitants réduits au stade de la plus extrême pauvreté, de la maladie, et soumis parfois, à cause de leur dénuement, à de sordides trafics de sang, d’organes ou de squelettes et à la prostitution d’enfants.

Un prêtre catholique français, un jeune médecin américain, une infirmière et un tireur de pousse-pousse indiens se rencontrent sous les cataractes de la mousson. Ils s’installent dans l’hallucinant décor de ce quartier pour soigner, aider, sauver. Condamnés à être des héros, ils vont se battre, lutter, vaincre. Au milieu des inondations, des rats, des scorpions, des eunuques, des dieux, des fêtes… Dominique Lapierre a partagé l’existence de ces damnés de la terre. Il raconte leur épopée de courage, de fraternité, de foi.

Ce livre est un chant d’amour, un cri de bonheur, un hymne à la vie, une leçon de tendresse et d’espérance pour tous les hommes de notre temps. 

L’ auteur : 

Dominique Lapierre 

Auteur, à l’âge de dix-sept ans, d’un des premiers best-sellers de l’après-guerre, Un dollar les mille kilomètres, il n’a jamais cessé de parcourir la planète à la recherche des grandes épopées humaines. Après dix ans de reportage à Paris-Match, il s’associe avec Larry Collins, en 1960, pour écrire cinq best-sellers internationaux : Paris brûle-t-il ?Ou tu porteras mon deuil, O Jérusalem, Cette nuit la liberté, Le cinquième cavalier.

En 1980, Dominique Lapierre se sépare de Collins pour fonder l’association Action pour les Enfants des Lépreux de Calcutta. C’est en rendant visite à « ses enfants » de Calcutta qu’il a découvert l’univers de La cité de la joie dont il donne la moitié de ses droits d’auteur pour soutenir son action humanitaire en Inde. 

En 1990, après une enquête mondiale, il publie Plus grands que l’amour, la fantastique épopée des chercheurs, soignants et malades confrontés au défi du sida. Ce nouveau bestseller international sera porté à l’écran. 

Le + : La cité de la joie a été portée au cinéma par Roland Joffé, le célèbre metteur en scène de Mission et de La déchirure

La cité de la joie dans L à  N 00020576

  

Si vous voulez, vous aussi, vous procurer ce livre, vous le trouverez ici : http://www.amazon.fr/gp/product/2221073398/ref=pd_lpo_k2_dp_sr_2?pf_rd_p=471061593&pf_rd_s=lpo-top-stripe&pf_rd_t=201&pf_rd_i=B00004VYDP&pf_rd_m=A1X6FK5RDHNB96&pf_rd_r=0EEKGR7YCFN275W7B9NZ  

Publié dans L à  N | Pas de Commentaire »

Interprétation

Posté par othoharmonie le 22 juin 2010

Interprétation dans Rêves mini-animaux-mini-oiseau-00020L’interprétation du rêve mini-animaux-mini-oiseau-00020 dans Rêves

« Le juge le plus habile en matière de rêves est celui qui possède la capacité de discerner les ressemblances ; car tout individu peut juger un rêve être suffisamment clair. Les images mentales ressemblent aux reflets dans l’eau. Le reflet n’est pas semblable à l’original, comme les images ne sont pas semblables à l’objet réel. »

Aristote 

mini-animaux-mini-oiseau-00020Pourquoi interpréter le rêve ?mini-animaux-mini-oiseau-00020

Outre ses fonctions d’assimilation des événements, de régénérateur du système nerveux, de compensateur psychologique et de reflet intérieur, le rêve peut-il être interprété et pourquoi ?

En tentant de faire passer au niveau de la conscience des aspects encore inconnus de notre personnalité, le rêve participe à notre évolution. L’interprétation du rêve a donc alors deux actions bénéfiques. Elle active le processus de conscience de soi et d’évolution, en même temps qu’elle nous apprend à communiquer d’une façon plus intuitive, avec le monde et plus directe avec les autres. L’interprétation et l’analyse du rêve permettent à l’individu de se reconnecter avec son désir profond ou le soi intérieur (le mandala intérieur selon Jung). Cette approche permet alors d’appliquer au mieux la fameuse formule de Socrate : « Connais-toi toi-même et tu connaîtras l’univers entier. »

D’autre part, le rêve donne accès aux points de blocage ou aux traumatismes de l’enfance qui resteraient inconscients et qui ont pourtant une incidence sur notre vie actuelle. De façon explicite, le rêve permet de découvrir rapidement la raison de certains troubles qui nous empêchent de nous épanouir aujourd’hui

La connaissance des symboles permet de comprendre le sens du rêve et, petit à petit, de l’interpréter. Cette approche du rêve va avoir pour effet de mieux percevoir les fonctions inconscient/conscient. La communication de ces deux composantes de la personnalité amène à une plus grande harmonie, un mieux être.

 

Le rêve est une perception objective de la réalité, la seule qui puisse nous permettre de discerner le mensonge intrinsèque à la réalité subjective de l’état de veille : Culture, éducation, conditionnement, croyances, intox, projections, certitudes, peurs, culpabilité, mauvaise foi, convoitise, jalousie. 

mini-animaux-mini-oiseau-00020http://tristan.moir.free.fr/Nouveausite/separateur.jpgmini-animaux-mini-oiseau-00020

 

La thérapie par le rêve et l’onirologie 

L’onirologie permet d’accéder au langage du rêve pour le comprendre dans un sens psychanalytique. L’onirologie est donc capable de donner les outils nécessaires à une interprétation et une analyse du rêve porteuse d’un message clair qui concerne réellement le patient.  L’onirologue peut donc produire ensuite une action thérapeutique grâce à la compréhension de ce langage.

Sachant que le rêve est bien porteur d’un message, le rêve analysé permet au patient de se reconnecter avec son désir personnel. La plupart du temps, les personnes qui consultent ont perdu cette capacité de connexion avec leur désir de vie inné (Eros) et sont parfois submergés par la pulsion de mort acquise (Thanatos). C’est à ce moment que la souffrance apparaît et que le désir de l’individu peut se voir altéré par des comportements de blocage ou d’échec. Dans les cas plus difficiles, la personne peut ne même plus avoir accès à son désir de vie (dépression, tendances suicidaires).

De façon nette et précise, les rêves vont donc délivrer des indications permettant de comprendre l’origine de certains troubles et des directions pour arriver à les résoudre chez le patient.

Il est évident que la connaissance de la psychologie, de la psychanalyse et de la psychopathologie sont des domaines nécessaires à l’onirologue pour augmenter son efficacité et éviter des erreurs d’orientation.

La thérapie par le rêve va donc permettre de poser un diagnostic intelligible et rapide sur la problématique du patient et pouvoir ensuite mener à deux actions précises :

- Découverte et exposition des éléments négatifs psychologiques : blocages, traumas, complexes, phobies, peurs, addictions, angoisses, conflits irrésolus.

- Révélation des points forts de la personne, de ses qualités et potentiels, cette phase étant nécessaire conjointement à aider le patient dans son travail sur les points négatifs.

Cette mise en évidence va ainsi permettre un travail thérapeutique (interaction entre le patient et le thérapeute) efficace et rapide. Le travail se compte alors en mois et non pas en années, quelquefois en trois ou quatre séances pour une problématique légère ou ponctuelle.

L’interprétation et l’analyse des rêves mènent donc le patient à recouvrer une image forte et stable de lui-même et l’invitent à entrer dans le processus d’individuation, c’est à dire à devenir une personne unique et en harmonie avec les autres et le monde extérieur. 

mini-animaux-mini-oiseau-00020http://tristan.moir.free.fr/Nouveausite/separateur.jpgmini-animaux-mini-oiseau-00020

Le cauchemar

 

La frontière entre le rêve et le cauchemar – si nous devions en donner une – est mince. Le cauchemar est un rêve au contenu désagréable, donc un mauvais rêve. Pour être plus précis, le cauchemar est un rêve qui nous tire du sommeil, la vision produite pendant le cauchemar étant trop insou­tenable ou représentant une mise en danger trop évidente. L’instinct de survie nous tire alors de ce mauvais pas. Le cauchemar est donc plus qu’un mauvais rêve qui ne nous réveille pas forcément.


Les enfants sont plus sujets aux cauchemars que les adultes. Etant plus émotifs, la vision de leurs rêves peut être plus difficile à gérer. Chez les enfants, les cauchemars se déroulent plutôt au milieu de la nuit. Chez les adultes, les cauchemars les plus violents se situent au même moment. Les rêves moins effrayants, ceux qui sont justes pénibles ou difficiles, se déplacent vers le matin.
 

 

mini-animaux-mini-oiseau-00020Quelles sont les causes du cauchemar ?mini-animaux-mini-oiseau-00020

 

Il y a toujours une raison à un cauchemar. Un enfant qui est sujet à ce type de rêve a vécu un traumatisme qu’il préfère ou tente d’oublier. Le psychisme humain possède cette extraordinaire propriété de pouvoir enfouir ou refouler dans les profondeurs de l’inconscient ce qui est trop difficile à vivre. Ainsi, un enfant confronté à une scène traumatique va effacer de sa mémoire consciente ce qui est ingérable pour lui et enfouir l’événement sous forme d’un langage archaïque, les symboles. C’est ce que Freud appelle la censure. Cette mémoire censurée est stockée en attendant d’être exhumée quand l’individu sera devenu un être plus évolué, plus fort, capable de gérer des émotions vives avec son intellect et sa capacité de raisonnement. Ce travail d’enfouissement et de stockage se fait principalement par les rêves et la mise en symboles. Plus l’épisode censuré est traumatisant et plus les symboles seront perçus de façon menaçante par l’enfant et déclencheront des cauchemars au moment de leur création. Si ce langage symbolique est incompréhensible de façon rationnelle, il reste très intelligible au niveau de sa charge émotionnelle. Ainsi, le sens et les raisons du cauchemar ne sont pas apparents, mais l’impression pénible est fortement ressentie au moment du rêve. Peu à peu ces cauchemars vont disparaître, signe que l’enfouissement est achevé. Ils peuvent resurgir, sporadiquement, lorsque l’individu sera confronté à une expérience similaire ou bien quand un environnement particulier rappellera le même contexte.

- Le traumatisme de l’enfant n’est pas systématiquement lié à la violence. L’inquiétude et le stress sont générateurs de cauchemars. Un enfant peut avoir le sentiment que son avenir est menacé ou incertain s’il devine des divergences chez ses parents et si celles-ci ne sont pas exprimées directement. La crainte de voir se briser la cohésion de la cellule familiale est très inquiétante pour l’équilibre d’un enfant. Elle peut même être terrorisante et absorbante, plus anxiogène qu’un constat de rupture verbalisé.

- D’une autre façon, une trop grande exigence des parents sur un plan scolaire peut mener jusqu’à la dépression un enfant qui a peur de ne pas être à la hauteur, donc de ne plus être aimé. Tout ce qui n’est pas formulé va tendre à le faire par le biais des rêves. Les craintes et terreurs de l’enfant vont donc s’exprimer sous forme de cauchemars. Les parents doivent être très vigilants à ce moment et être présents le plus possible. Il faut rassurer l’enfant et tenter un dialogue si celui-ci est possible.

mini-animaux-mini-oiseau-00020http://tristan.moir.free.fr/Nouveausite/separateur.jpgmini-animaux-mini-oiseau-00020

D’après Tristan-Frédéric MOIR
http://tristan.moir.free.fr/Nouveausite/separateur.jpg

Psychanalyste – Psychothérapeute – Onirologue
Analyse et interprétation de rêves
http://tristan.moir.free.fr/Nouveausite/separateur.jpg
En direct chaque mercredi de 23h à 1h30 sur « Radio Ici & Maintenant ! » 95.2 FM 

0fi2ia6j

Publié dans Rêves | 1 Commentaire »

Au gré de l’Humeur !

Posté par othoharmonie le 21 juin 2010

Au gré de l'Humeur ! dans Humeur pluie2L’humeur : qu’est-ce que c’est exactement ?

On l’assimile dans le langage courant au « moral ». Ainsi, avoir le moral sous-entend être de bonne humeur. Inversement, lorsqu’on est triste ou énervé, ni notre moral ni notre humeur n’atteignent des sommets ! 

  

L’humeur représente tout un flot d’émotions présentes malgré nous guitare dans Humeur

Nos émotions sont des forces biologiques qu’il faut savoir maîtriser. Elles existent avant même nos pensées. Il y a d’abord une situation donnée, puis la façon dont on réagit. Les hyper-émotifs par exemple doivent apprendre à se contrôler : il n’est pas bon de laisser libre cours à une émotion négative car on ne fait que la renforcer. Inversement, il est toujours dommageable de contenir ses émotions, a fortiori les émotions négatives. On doit trouver l’équilibre afin de s’exprimer tout en justesse, en veillant à rester poli et en refoulant toute agressivité

minigifs_40 

Observer les signes avant-coureurs

Rester maître de ses émotions exige un travail d’introspection. Sachez reconnaitre quelle situation est capable de déclencher une variation dans vos émotions et par conséquent, votre humeur. En équipe, au travail par exemple, on est constamment confronté aux émotions des autres, positives ou négatives. Identifiez les signes avant-coureurs, décryptez les expressions, les gestes, les regards.

L’objectif : désamorcer les situations à risque et mieux communiquer en tenant compte de l’état émotionnel de votre interlocuteur.

minigifs_40

 

Se confier

Pour se libérer l’esprit, et préserver au mieux ses relations avec ses collègues ou amis, il faut oser se confier. Avant, précisez bien ce que vous attendez de cette personne : des conseils ou simplement quelqu’un qui vous écoute. Une présentation stimulante et motivante peut favoriser l’acquisition et la mémorisation de nouvelles connaissances ainsi que son intégration ultérieure dans un nouveau style de vie.  Les pensées et les sentiments que nous avons au sujet d’un problème sont aussi importants que le problème lui-même en ce qui regarde l’impact d’un événement sur notre vie. L’humour peut nous aider à nuancer nos fantaisies catastrophiques. Cela transforme alors le monde en un lieu un peu plus agréable à vivre. Mon exutoire personnel, c’est l’écriture, je laisse courir le stylo jusqu’à temps de « vider mon sac » comme on dit…. Bien souvent, comparativement à une personne joyeuse, qui analysera la situation de façon plus stratégique, d’autres soulignent le chercheur. 

«Les individus qui sont plutôt de mauvaise humeur font davantage attention au monde extérieur», c’est ce qu’a affirmé Joe Forgas à la BBC, professeur. Et selon l’étude, les personnes positives ont tendance à être plus naïves. Afin d’analyser les effets suscités par la bonne et la mauvaise humeur, les chercheurs ont fait visionner des films à des participants. Ensuite, on leur a demandé de juger si un mythe urbain ou une rumeur leur semblaient véridiques. Résultat : les personnes de mauvaise humeur ont donné de meilleures réponses comparativement à celles de bonne humeur. Les scientifiques ont aussi constaté que leur capacité à communiquer était supérieure.

Fee1-050Équilibre entre pensées positive et négative

  

Pour le coach de vie personnelle et professionnelle, Louise Lambert, il faut nuancer.

  

«Ce n’est pas tout le monde qui, dans une humeur maussade, va prendre les meilleures décisions», dit-elle. Mais elle souligne que c’est souvent lorsqu’on est dans la noirceur que l’on s’arrête et que l’on essaye de trouver une réponse à travers une réflexion. Tout simplement parce qu’on n’a pas le choix. Et si la pensée positive est encensée, notamment après la parution du livre The Secret, il ne faut pas essayer à tout prix de voir la vie en rose. Au contraire. 

«L’humain oscille constamment entre les pensées positives et négatives, entre la noirceur et la lumière, et c’est tout à fait naturel», explique Louise Lambert. On fait souvent l’erreur de toujours vouloir être positif et de bonne humeur. «Les gens ont de trop grosses attentes. Plus l’écart entre la réalité et les attentes sont grandes, plus cela pose problème. C’est ce qui fait, entre autres, qu’il y a beaucoup de dépressions». L’important, c’est de savoir trouver l’équilibre et bien regarder les deux côtés de la médaille. Car dans chaque situation, on retrouve du positif comme du négatif. «Lorsqu’on est d’humeur positive, on a souvent tendance à ne voir que le côté positif de la chose, alors qu’il y a forcément un côté négatif», dit-elle. Et ne voir que le bon côté nuit à la prise de décision. 

«Pour trouver l’équilibre, il faut tenir compte des deux côtés. Rien ne se perd, rien ne gagne. Mais c’est une autre forme qui se présente». Et ce sont souvent nos valeurs qui nous dicteront ce qui, à nos yeux, est positif ou négatif.

Quand la tête parle au corps    mini_engel_03 

Sans trop vouloir parler du genre «nouvel âge», vous pensez parfois pouvoir commander à votre corps ? Vous ne vous trompez pas. Même la science vous le dira. Observer et comprendre le lien entre le corps et l’esprit, c’est ce que fait la psychophysiologie depuis une trentaine d’années. Mais retournons quelques décennies plus tôt, pour assister aux premières constations du pouvoir que la tête, avec ses croyances, peut exercer sur l’organisme.

  

Comment retrouver le sourire en 5 minutes 

Vous êtes d’humeur maussade? 

Voici efficacement quelques trucs pour chasser les nuages gris et vous remonter le moral en moins de temps qu’il n’en faut pour dire le mot « baboune » !

 Sortez le nez dehors ou pointez-vous devant une fenêtre ensoleillée et fermez les yeux un moment. Laissez-vous réchauffer par les rayons du soleil pendant quelques minutes. Une dose quotidienne de vitamine D suffit à faire croître votre niveau de sérotonine, une hormone qui agit positivement sur l’humeur. 

Branchez votre iPod ou allumez la radio et écoutez une chanson énergisante à plein volume. La musique a le pouvoir de changer votre état d’esprit. À garder en tête quand les pensées dérivent.

Ce n’est pas une blague! Penchez-vous et allez toucher le bout de vos orteils. Conservez cette position pendant quelques minutes puis relevez-vous lentement. Votre moral devrait remonter au même rythme que votre corps. 

Prenez le temps de vous arrêter au marché ou chez le fleuriste et enjolivez votre maison ou votre bureau avec un bouquet de vos fleurs préférées. Plusieurs études confirment qu’être entouré de fleurs aide à se calmer et à se libérer du stress. Il n’y a rien de tel comme un bouquet surdimensionné de tulipes pour chasser la grisaille ! 

Mettez à votre agenda un événement attendu (une sortie spéciale, une fête, un spectacle) et faites un décompte quotidien sur un calendrier bien en vue. L’excitation que vous ressentirez à chaque fois que vous ferez un trait sur le papier vous donnera un boost d’énergie équivalente (ou presque!) à l’activité en elle-même. 

Nous jetons un œil à notre réfrigérateur au moins 25 fois par jour alors autant en retirer du plaisir ! Des études ont d’ailleurs établi une corrélation entre le bonheur et le nombre de photos de famille aimantées sur le frigo ! Alors, allez-y, ne vous gênez plus ! 

Envoyez un courriel ou un MINIMESSAGE à trois de vos amis pour leur dire un petit mot gentil. Ce petit geste simple aura un effet positif sur eux… et sur vous! 

Arrêtez-vous dans une boutique ou faites un détour par l’épicerie du coin et achetez un cadeau pour un être cher. Un pot de confitures, une miche aux olives, de la crème glacée triple chocolat…. Un petit prix suffit parfois à créer un moment spécial. Ce n’est pas cher payé pour partager un péché mignon entre amis. Proposez votre aide à un organisme de charité, engagez-vous comme bénévole ou donnez du temps à vos proches. Prendre du temps pour les autres permet de se rééquilibrer et de prendre une certaine distance sur ses petits problèmes. Vous ne vous en sentirez que mieux. 

Si vous pouviez faire un truc un peu fou, qu’est-ce que ce serait ?

Un tatouage à la cheville ou une montagne de crème fouettée sur votre café matinal ?

La plus banale des idées suffit parfois à donner un coup de fouet dans la routine et à vous aider à vous sentir mieux plus heureux.

  

mini-gifs

 

  

Lorsque mon humeur oscille, j’aime beaucoup relire certains passages trouvés au gré de mes lectures, ceux qui me redonnent de l’élan ou tout simplement m’évitent de le perdre, enfin bref, ceux qui redynamisent l’âme… Et permettent de me projeter dans la co-création par exemple, d’un futur pouvant paraître non avenu et qui pourtant peut se construite grâce à nos pensées élevées, remplies d’amour pour la Vie. 

La co-création pourrait générer un nouveau mode de régulation qui place les parties prenantes  au centre du processus même de l’innovation et de la communication (?)… et d’ailleurs pour exemple, avec mon très Cher Ami Joël c’est ce que nous avons bâti en co-création : un blog à quatre mains concernant la généalogie et qui se nomme « Les Empruntes de Joël » … que du bonheur !!! 

La co-création implique de partir d’une sorte de contrat, d’un accord : “collaborons autour d’un certain objectif, pendant une certaine période, et nous écouterons et mettrons des choses en œuvre qui répondront à nos attentes….” 

Reste à comprendre comment créer le contexte d’un processus de co-création ? Il faut un focus clair du style de contact dans lequel Joël et moi sommes entrés en communication : “voici ce que je vous propose, voici la raison pour laquelle je le fais, voici pourquoi je m’adresse à vous, ce que j’espère et ce qu’il peut nous apporter à tous deux”

Dans cet accord mutuel, il ne peut que baigner amour, partage, écoute….

 Mais quand le dispositif est mis en place de cette manière, il faut ensuite franchir un autre obstacle, qui est la motivation elle-même : ouverture ou contrôle, s’intéresser aux gens ou aux cibles qu’on connaît déjà, changer ou améliorer, discuter ou affirmer, respecter ou se taire de peur de laisser filer des informations stratégiques… C’est un beau voyage que nous avons entrepris là, la co-création, que du Bonheur !!!! 

 Que ne ferions-nous pas dans la bonne humeur !!! 

1268788206etre_soi-m_me

 

 

 

Publié dans Humeur | 1 Commentaire »

Mères-filles

Posté par othoharmonie le 19 juin 2010

 

Titre :  Mères – filles une relation à trois 

Auteur : 

ELIACHEFF Caroline 

 Co-écrit avec HEINICK Nathalie 

Mère – filles 

une relation à trois

Mères-filles : Une relation à trois

 

 

Page de couverture

Les hommes ne le savent peut-être pas, mais ce dont la plupart des femmes préfèrent parler entre elles, ce n’est pas d’eux ; c’est de leur mère. 

En effet, si les femmes ne deviennent pas toutes mères, si les mères n’ont pas toutes des filles, toutes ont une mère. S’interroger sur la relation mère-fille est donc leur lot commun. C’est aussi celui des hommes, impliqués, qu’ils le veuillent ou non, dans cette relation. A partir de cas empruntés à la fiction (romans et films), Caroline Eliacheff et Nathalie Heinick reconstituent l’éventail de toutes les relations possibles, montrant comment s’opèrent la transmission des rôles et la construction des identités, de génération en génération. Ainsi se dessinent les conditions d’une bonne relation. Car, dans l’expérience délicate qui consiste à être une fille pour sa mère et éventuellement une mère pour sa fille, il est sans doute des voies plus praticables que d’autres. 

On peut y lire ce passage

« Je ne veux surtout pas ressembler à ma mère » : certaines femmes mettent une énergie farouche à se différencier de leur mère (mais curieusement, on constate qu’au fil du temps ce sont souvent les mêmes qui, à leur corps défendant, se mettent le plus à lui ressembler, physiquement et psychologiquement). Or, devenir mère c’est courir le risque de devenir, au moins inconsciemment, comme sa propre mère : ce que certaines peuvent désirer, mais que d’autres refoulent par-dessus tout.  

Les auteurs :  Caroline Eliacheff Psychanalyste, est l’auteur des Indomptables, figures de l’anorexie (avec Ginette Raimbault) ; A corps et à cris, être psychanalyste avec les tout-petits ; et Vie privées, de l’enfant roi à l’enfant victime

Nathalie Heinick  Sociologue, directeur de recherches au CNRS, a publié de nombreux ouvrages, parmi lesquels : Etats de femme, l’identité féminine dans la fiction occidentale

Si vous voulez, vous aussi, vous procurer ce livre, vous le trouverez ici : http://www.amazon.fr/gp/product/2226131442/ref=pd_lpo_k2_dp_sr_1?pf_rd_p=471061593&pf_rd_s=lpo-top-stripe&pf_rd_t=201&pf_rd_i=2253155519&pf_rd_m=A1X6FK5RDHNB96&pf_rd_r=1VEX3K0J61QQS5MSAM77 

 

 

Mères-filles dans E à  K 00020637

Publié dans E à  K | Pas de Commentaire »

Le magique

Posté par othoharmonie le 17 juin 2010

Titre :  Voyage au pays du Magique 

  

Enquête sur les voyants, 

Les guérisseurs, 

Sorciers…. 

 Enquête sur les voyants, guérisseurs, sorciers

  

Page de couverture

Le « pays du magique » existe bel et bien.

Dominique Camus, qui l’arpente depuis des années, nous convie à sa suite à en remonter les étranges réseaux. Vous y découvrirez le monde des guérisseurs et des voyants, des radiesthésistes, des magnétiseurs et des sorciers. Vous rencontrerez également leurs clients et connaîtrez les histoires, souvent douloureuses, qui les ont portés à se tourner vers ce recours singulier. Vous pourrez vivre en direct de multiples rituels et comprendrez les ressorts de leur efficacité ; vous saurez a contrario distinguer l’authentique thérapeute du charlatan. Enfin, avec l’auteur, vous assisterez au spectacle d’imprévisibles, et parfois terribles, dénouements…. 

Ce livre, fondé sur des cas actuels, observés par un chercheur et décrits sans parti pris, rassemble tout ce que vous voulez savoir sur la sorcellerie. Qui sont les hommes et les femmes de l’occulte ? D’où viennent leurs « dons » ? Comment les mettent-ils en œuvre et pour quels clients ? Autant de questions qui évoquent ces termes dont on ne parle qu’à mots couverts : télépathie, magnétisme, incantation, envoûtement…. 

Pénétrons à notre tour dans le monde fascinant du magique.

  On peut y lire ce passage

Dire : « de nos jours, il y a encore des gens qui croient en l’efficacité des pratiques magiques », c’est faire une opposition entre eux et nous, entre les autres, qui perpétuent la « mentalité magique », et nous, qui avons pour rôle d’élaborer la connaissance et de la diffuser. Aborder ainsi le sujet revient à montrer que l’esprit humain est fondamentalement hétérogène, et qu’en définitive eux sont d’un genre différent du nôtre…. 

AVIS  : 

Ce livre contient plusieurs annexes : de nombreuses invocations et prières, à la fois pour nous venir en aide mais encore pour remercier ou être protégés…. Il contient également comme s’aime à les nommer l’auteur : « les pansements de secrets » comportant des méthodes et neuvaines ; le calendrier des « dons »…. 

Si vous voulez, vous aussi, vous procurer ce livre, vous le trouverez ici :

 http://www.amazon.fr/Voyage-pays-magique-gu%C3%A9risseurs-sorciers/dp/2844541429

  Le magique dans C et D 00020210 

Publié dans C et D | 2 Commentaires »

Customiser

Posté par othoharmonie le 17 juin 2010

Ah ! mais oui, je ne vous ai pas encore dit …….

 J’adore personnaliser mes vêtements ; certes pour ceux qui me connaissent déjà, cela ne va pas les en étonner….

 Et ces derniers temps, voici ce que j’ai customisé :

 

Customiser dans Créativité dscf0018

 

 

 

 Ma veste en jean…. donc voici pour vous le côté face  et……………

 

dscf0019 dans Créativité

 

 

 

 Bien évidemment, le côté pile …..

et comme cette réalisation me plaisait bien ……..

dscf0020

 

 

j’ai customisé également le pantalon !!

ça vous donnerait pas des idées à vous aussi ??

 

 000204ED 

Publié dans Créativité | Pas de Commentaire »

AIVANHOV Omraam Mikhaël

Posté par othoharmonie le 16 juin 2010

Titre : 

Pensées quotidiennes 

Auteur : 

AIVANHOV Omraam Mikhaël 

  

Œuvres complètes – tome 22

Des pensées quotidiennes de Omraam M.Aïvanhov

AIVANHOV Omraam Mikhaël dans A et B 855302880_L

Page de couverture

Il est très important pour le disciple d’avoir en lui une pensée fondamentale autour de laquelle gravitent toutes ses autres pensées et de construire sur elle son existence, comme sur une charpente qui supporte tout l’édifice. 

Si vous avez un but précis et immuable, celui de vous perfectionner, toutes les autres pensées qui flottent trouveront leur maître et commenceront à obéir, à se soumettre, à participer au travail intérieur. Lorsque des pensées et des sentiments étrangers, négatifs rentreront en vous, ils seront amenés ainsi à se perfectionner et à se mettre au service du monde divin, à travailler pour Dieu comme vous aviez vous-même décidé de le faire. Ainsi tous les animaux qui viennent piétiner les fleurs de votre jardin intérieur seront soumis par la pensée fondamentale qui les dominera. 

Ayez chaque jour une pensée fondamentale pour donner aux forces du monde invisible, aux entités célestes, la possibilité de travailler en vous. 

Une pensée au hasard

L’homme a été doté par l’Intelligence cosmique d’un certain nombre de membres et d’organes qui lui permettent de se livrer à toutes sortes d’activités. Le cerveau, les yeux, la bouche, les oreilles, le nez, les poumons, les bras, les mains, les jambes, sont autant de moyens qu’il a à sa disposition. D’une façon ou d’une autre il est donc obligé de travailler, et les paresseux sont voués à la disparition. 

Prenez donc l’activité qui vous plaira, mais ne restez pas stagnant. Tremblez devant l’inertie comme devant le plus grand ennemi qui puisse s’approcher de vous, car c’est elle qui vous apportera le désordre, la maladie, la mort. Qu’elle soit intellectuelle, affective ou physique, il faut combattre cette inertie et s’en libérer. D’ailleurs, si vous ne le faites pas, c’est la nature qui vous y obligera en vous mettant à l’action d’une façon ou d’une autre. 

AVIS  :  Il est le maître. Quel que soit le sujet abordé, il est invariablement traité en fonction de l’usage que l’homme peut en faire pour une meilleure compréhension de lui-même et une meilleure conduite de sa vie.

  Si vous voulez, vous aussi, vous procurer ce livre, vous le trouverez ici : 

 http://prosveta-canada.com/Francais/CollectionF/OCF_16-22/body_ocf_16-22.html

  

0002033D dans A et B

 

 

La collection Synopsis en 3 volumes 

présente une synthèse de l’œuvre d’Omraam Aïvanhov 

Titre :  Vous êtes des Dieux 

   

Auteur :  AIVANHOV Omraam Mikhaël 

 

Coffret en 3 volumes de la Collection Synopsis

De quoi ça parle

« Jésus a été le plus grand révolutionnaire parmi les envoyés de Dieu, il a été le premier à transgresser tous les sages anciens, et il a expié sur la croix l’audace qu’il avait eue de dire qu’il était fils de Dieu, et que tous les êtres humains sont également fils et filles de Dieu. L’insistance avec laquelle Jésus soulignait la filiation divine de l’homme scandalisait et irritait les scribes et les pharisiens au point qu’ils tentèrent un jour de le lapider. Mais Jésus leur dit : « Je vous ai fait voir plusieurs bonnes œuvres venant de mon Père ; pour laquelle me lapidez-vous ? Les Juifs lui répondirent : Ce n’est point pour une bonne œuvre que nous te lapidons, mais pour un blasphème, et parce que toi, qui es un homme, tu te fais Dieu ». Et c’est alors que Jésus leur rappelle un verset des Psaumes : « N’est-il pas écrit dans votre loi : j’ai dit : vous êtes des dieux ? » 

Extrait de la page   

Chaque fois que vous introduisez dans vos pensées et vos sentiments les éléments de l’amour et de la sagesse, vous faites un pas de plus vers la vérité, vous touchez un certain aspect, vous atteignez un certain degré de la vérité. Et ces aspects, ces degrés sont en nombre infini ! La vérité, il faut l’avoir trouvée et en même temps continuer à la chercher ; c’est-à-dire qu’il faut s’attacher une fois pour toutes à ces deux principes irréfutables de l’amour et de la sagesse, et en même temps il faut toujours continuer à chercher les formes les plus convenables pour mettre ces deux principes en application. C’est ainsi qu’un jour vous sentirez que vous êtes en train de naître une seconde fois. 

L’auteur dit

« Pour l’être humain créé à l’image de Dieu, Jésus avait les plus hautes ambitions… En reprenant la parole du Psaume 82 « Vous êtes des dieux », il nous conduit à rechercher cette empreinte divine que nous portons en nous, afin d’en développer toutes les possibilités. 

Si vous voulez, vous aussi, vous procurer ce livre, vous le trouverez ici : 

http://www.prosveta.com/catalogue.phtml?language_id=1

  

0002033D

Auteur :  AIVANHOV Omraam Mikhaël 

Titre :  Cherchez le Royaume de Dieu et sa Justice 

  

Coffret en 3 volumes de la Collection Synopsis

De quoi ça parle

« Dans toutes nos activités, ce qui compte le plus, c’est le motif qui nous fait agir, le but que nous voulons atteindre. L’activité elle-même ne compte pas beaucoup : si elle nous attire de la considération, si elle nous rapporte de l’argent, il ne faut pas s’en préoccuper. Celui qui n’a pas compris cela s’attache à des valeurs qui sont fatalement destinées à disparaître. Pour accomplir une œuvre durable, il faut prendre racine dans ce qui est immortel, infini, éternel… c’est pourquoi, si vous voulez trouver une activité qui donnera véritablement un sens à votre vie, vous  devez mettre au centre de vos préoccupations cette parole de Jésus : « Cherchez le Royaume de Dieu et sa Justice, et tout le reste vous sera donné par surcroît ». 

Extrait de la page 651 

« Et il me montra la ville sainte, Jérusalem, qui descendait du ciel… » Depuis presque deux mille ans que ces lignes ont été écrites, on n’a encore jamais vu une seule ville descendre du ciel, et on n’en verra jamais – inutile de regarder vers le ciel pour voir si elle arrive.  Pourquoi une ville devrait-elle descendre sur la terre ? 

L’auteur Le Maître Omraam Mikhaël Aïvanhow (1900-1986) philosophe et pédagogue français d’origine bulgare, vint en France en 1937. Ce qui frappe dès l’abord dans son œuvre, c’est la multiplicité des aspects sous lesquels est présentée cette unique question : l’homme et son perfectionnement…. 

Si vous voulez, vous aussi, vous procurer ce livre, vous le trouverez ici : 

http://www.prosveta.com/catalogue.phtml?language_id=1 

  

0002033D

 

Titre :  « Et il me montra un fleuve d’eau de la vie » 

 

Coffret en 3 volumes de la Collection Synopsis

De quoi ça parle

« Toutes les traditions spirituelles ont fait de la montagne, de l’arbre et du fleuve des symboles particulièrement riches et significatifs. Pourquoi ? Parce que depuis des temps immémoriaux, les humains ont pu voir en eux une représentation de la vie cosmique. La montagne, comme l’arbre, comme le fleuve, met le monde d’en bas en relation avec le monde d’en haut, elle fait le lien entre la terre et le ciel. Mais tandis que la montagne et l’arbre s’élèvent vers les hauteurs, le fleuve, qui prend sa source dans la Montagne descend et finit par rejoindre la mer… 

Le dernier chapitre de l’Apocalypse s’ouvre sur l’image d’un fleuve. Après lui avoir donné la vision de la ville sainte, la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel, l’ange montre à saint Jean « un fleuve d’eau de la vie, limpide comme du cristal, qui sortait du trône de Dieu… » Cette image du fleuve de vie descendant du trône de Dieu nous révèle donc, d’abord, que la vie vient d’en haut ». 

Extrait de la page   

Depuis les pierres et les plantes jusqu’aux Archanges et jusqu’à Dieu, tout ce qui a une existence dans l’univers existe aussi en l’homme. Dans notre corps physique même, tous les éléments de la création sont présents, rien ne manque ; aussi pouvons-nous progresser à l’infini, sans jamais nous arrêter : travailler sur notre propre matière, la rendre souple, transparente et la faire vibrer jusqu’à ce qu’elle exprime le monde divin. Pour y parvenir, l’Arbre séphirotique est la meilleure méthode de travail. Mais c’est une responsabilité très grave pour un Instructeur que de faire entrer des humains dans ce sanctuaire de la Divinité, l’Arbre de Vie, car il sait que très peu de personnes sont prêtes à recevoir ces connaissances et à les utiliser correctement.

L’auteur dit

 » Et il me montra un fleuve d’eau de la vie limpide comme du cristal, qui sortait du trône de Dieu ». La vie vient donc d’en haut…. Alors, quoi que vous ayez à faire au cours d’une journée, cherchez à vous mettre dans des dispositions d’esprit telles que vous sentiez cette vie divine couler en vous, et qu’à travers vous elle vivifie aussi toutes les créatures, tous les objets autour de vous ». 

Si vous voulez, vous aussi, vous procurer ce livre, vous le trouverez ici : 

http://www.prosveta.com/catalogue.phtml?language_id=1 

000201DD

Publié dans A et B | Pas de Commentaire »

conversation avec….Le Dieu de demain

Posté par othoharmonie le 12 juin 2010

Notre plus grand défi spirituel 

*Une Conversation avec Dieu*

existe en vidéo : Image de prévisualisation YouTube

  conversation avec....Le Dieu de demain  dans Librairie / vidéothèque 00020637  Alors pourquoi devons-nous sauver le monde ? c’est quoi, ça ?

On y revient, n’est-ce pas ? tu n’as pas à sauver le monde. Tu sauveras le monde tel qu’il est – pour toi, tes enfants, tes petits enfants et les leurs – uniquement si tu choisis de le faire. 

La vie ne finit jamais. C’est ce que je suis en train de t’exposer ici. Le système est autorégulateur, autosuffisant. Et il est toujours fonctionnel, capable de s’adapter et durable. Alors, la Vie ne finira jamais. Que ce soit clair. 

Et votre monde, votre planète, ne partira pas avant très, très, très longtemps, à votre échelle temporelle. Alors, lorsque j’utilise les mots « sauver le monde« , c’est pour signifier « garder le monde en place tel que vous le connaissez maintenant ». J’ai expliqué que vous « sauvez » le monde quand vous le préservez. Et vous préservez le monde lorsque vous le pré-servez, soit lorsque vous le servez avant même de songer à le servir, quand c’est la chose naturelle, instinctive, à faire. 

A présent, vous enfreignez vos propres instincts. Vos instincts vous disent que ce que vous faites à votre monde et à votre être même est destructeur, mais vous continuez tout de même dans la même voie. 

Ainsi, vous êtes la Vie en train d’ignorer le message de la Vie même. Mais vous ne pourrez l’ignorer très longtemps. Comme je l’ai dit, la Vie va changer de forme (s’adapter de manière à devenir durable) avant de permettre à toute partie de la Vie de rendre la Vie même dysfonctionnelle. Ainsi, les individus qui ignorent les messages les plus importants et fonctionnels de la Vie vont changer de forme. Pour emprunter vos termes, ils vont mourir. 

Certains d’entre eux mourront très jeunes. La plupart, plus tôt qu’ils ne seraient morts s’ils n’avaient pas ignoré les simples messages sur ce qui rend leur vie présente plus durable. 

Par  conséquent, si vous appréciez la vie sous sa forme actuelle, je vous conseille vivement d’en apprendre davantage sur ce qui la ferait durer sous cette forme, et d’accorder plus d’attention à cet aspect. 

Apprenez, encore et encore, jusqu’à ce que cela devienne pour vous une seconde nature que de vivre de façon durable. Continuez à récolter de l’information qui vous y aidera. Repassez-la sans cesse. Répétez-vous les mêmes choses. 

Répétez la sagesse des siècles, jusqu’à ce qu’elle s’imprègne dans votre subconscient. 

Alors, voilà pourquoi ce dialogue se répète constamment. 

Oui, cette conversation tourne continuellement en rond, parce que la Vie n’est qu’un processus qui consiste à tourner en rond. Mais nous allons tout de même couvrir un nouveau territoire, car chaque fois qu’on tourne en rond, on voit plus, on comprend davantage, on fait de nouvelles expériences. Ainsi, le cercle s’élargit. 

C’est l’expansion de la conscience dont nous avons déjà parlé. Alors, poursuis ta lecture, car il ya davantage à communiquer sur la façon dont la Nouvelle Spiritualité et le Dieu de Demain se manifesteront dans le monde quotidien de votre réalité collective. 

Bien, car c’est ce que je veux savoir. 

Cependant, tu dois d’abord comprendre un maximum sur le Dieu de Demain. C’est alors seulement que tu pourras préserver la Vie telle que tu la connais, en la pré-servant. Que tu pourras servir la Vie d’abord, automatiquement, sans  y penser, au lieu de servir tes propres désirs limités et à court terme. 

Le Dieu d’Hier et la Vieille Spiritualité n’ont rien fait pour nous en empêcher, n’est-ce pas ? 

Non, car la Vieille Spiritualité de vos ancêtres mettait l’accent sur la séparation, la désunion et un univers essentiellement mort. 

« Mort ? «  

—- Page 113 —-

  

Oui, ce cycle a mal tourné. De tels cycles d’autodestruction, une fois déclenchés au sein d’un système énergétique, sont souvent difficiles à renverser, et on a vu des civilisations entières disparaître dans une « explosion stellaire » sur le plan civilisationnel. Lorsque des forces massives s’accumulent au sein du système énergétique (dans ce cas, la société humaine) et atteignent une masse critique, quelque chose doit céder. 

Cependant, lorsque la Vie est entretenue comme la valeur première et que la plus grande part de la société est imprégnée de cette valeur et la tient pour sacrée, de tels cycles autodestructeurs ont rarement l’occasion d’atteindre une masse critique, car quelqu’un, quelque part – une personne, un groupe, un corps collectif…  -  intervient et change le cours des choses. 

Et  ce peut être le travail actuel de l’Equipe de l’humanité. Nous pouvons vraiment rassembler des gens du monde entier pour aider l’humanité à changer de cap et pour créer une masse critique autour d’une idée toute neuve : le concept d’une Nouvelle Spiritualité.

 En effet, vous le pouvez. Et cela introduira dans le marché planétaire une nouvelle conception de Dieu et d’autres idées sur la Vie et son fonctionnement. 

Cette équipe peut commencer à sensibiliser les gens au fait que l’univers est un système vivant, et sur le sens de tout cela pour l’humanité. 

La Terre est une portion minuscule, un infime grain de poussière, dans cet insondable système massif, et vous en êtes aussi une part minuscule, un infime grain de poussière. Et il y a d’autres grains de poussière à l’intérieur de vous qui, par comparaison avec l’Ensemble de Vous, sont minuscules. Cependant, aucune partie ni aucun grain de poussière de Vous ne sont dépourvus d’importance pour l’Ensemble de Vous, car chacun constitue ce qu’est cet ensemble. Ainsi en est-il aussi de Vous et du système vivant appelé le Tout, qui est la Vie même. 

C’est une notion que l’on peut inculquer aux petits enfants dans les premières années de leur développement. Votre société actuelle a perdu tout respect envers la Vie parce que ses membres n’ont pas reçu cette information durant leur enfance. En fait, vos enfants ne la reçoivent pas non plus aujourd’hui. 

Une très petite partie des jeunes de votre planète se font dire que l’univers est un système vivant. Très peu apprennent que la Terre même est vivante. Et à très peu d’entre eux à l’école on enseigne qu’ils font partie de ce système et sont unis à Dieu, et les uns aux autres. 

Même les écoles religieuses n’abordent pas cet aspect. 

—- Page 388 —- 

En fin de compte, le but des relations est de nous amener à évoluer. 

Bien sûr. C’est pourquoi je t’ai d’abord demandé si tu croyais qu’une relation ne « fonctionne » pas parce qu’elle ne « dure » pas. Et qu’ensuite, j’ai ajouté : « Tout dépend de son dessein ». Et tu as alors demandé : « Quel est le but d’une relation ? » Et voilà, tu viens de répondre à ta propre question. 

En définitive, l’évolution est le but de tout. Et il n’y a pas de moyen plus rapide d’évoluer qu’à travers le processus de ta relation extérieure avec une autre personne. 

Une relation est sacrée quand ton intérieur rencontre l’extérieur d’un autre, ou quand l’intérieur d’un autre rencontre ton extérieur. Elle l’est aussi, dans les meilleurs moments, quand les extérieurs des deux sont fondus par la chaleur des deux intérieurs, laissant ces intérieurs se rencontrer et s’éveiller à la conscience qu’ils sont Identiques et Un, et en faire l’expérience.  C’est l’expression dans le monde ce que vous appelez l’AMOUR

—- Page 424 —- 

Exactement, tu nous as donné une vision merveilleuse du Dieu de Demain que tu as décrit. Voici un résumé de tes propos :

1.       Le Dieu de Demain ne demande à personne de croire en lui. 

2.       Le Dieu de Demain n’a ni sexe, ni taille, ni forme, ni couleur, ni aucune des caractéristiques d’un individu vivant.

3.       Le Dieu de Demain parle à chacun, constamment. 

4.       Le Dieu de Demain n’est séparé de rien et se trouve partout présent. C’est le Grand Tout, l’Alpha et l’Oméga, le Commencement et la Fin, la Somme de Tout ce qui a jamais été, est et sera jamais. 

5.       Le Dieu de Demain n’est pas un Super Etre singulier, mais l’extraordinaire processus appelé la Vie. 

6.       Le Dieu de Demain est en changement constant. 

7.       Le Dieu de Demain n’a aucun besoin.

8.       Le Dieu de Demain ne demande pas à être servi, car il est le Serviteur de toute Vie.

9.       Le Dieu de Demain sera inconditionnellement aimant, affectueux, dépourvu de jugement, de condamnation et de punition.

®un dialogue hors du commun® de Neale Donald Walsh 

LIRE LA SUITE ICI http://othoharmonie.unblog.fr/une-conversation-avec-dieu/

 

 

 

dieu-demain dans Librairie / vidéothèque

Publié dans Librairie / vidéothèque | 1 Commentaire »

Plus de larmes pour pleurer

Posté par othoharmonie le 11 juin 2010

Titre :  Je n’ai plus de larmes pour pleurer 
Auteur :  SAHEBJAM Freidoune 

 

 Je n'ai plus de larmes pour pleurer

L’Histoire

C’est dans l’enthousiasme que des dizaines de milliers d’adolescents iraniens se sont portés volontaires, dès le printemps 1981, pour chasser « l’envahisseur irakien. Plus de trente-mille d’entre eux sont ainsi morts dans les déserts du Khuzstan, les mains nues, les clés du paradis accrochées autour du cou, un verset du Coran épinglé sur leurs poitrines. Reza est l’un de ces enfants iraniens jetés dans le charnier de la guerre. Tout petit, il aimait les poètes, son école et son maître. Et puis, son père et ses deux frères, âgés de seine et quatorze ans, sont morts au front. A douze ans, Reza a dû suivre à son tour le chemin de l’horreur. Humilié, violenté, plusieurs fois blessé, il s’est retrouvé gisant, quatre mois après son enrôlement dans un hôpital irakien, les jambes paralysées. Reza a aujourd’hui seize ans.

> Témoignage brûlant, bouleversant, incroyable et pourtant authentique.

  

Note   

Au cour de cette lente mais inexorable descente aux enfers, le lecteur peut un bref instant croire que le narrateur – ou le rapporteur – s’est laissé emporter par le goût morbide de l’horreur. Mais il se trompe. Il y a dans ces pages incroyables trop de petits faits, trop de détails qui témoignent de l’authenticité de ce récit. Ce texte, tour à tour serin et naïf, toujours bouleversant, condamne à jamais la violence mystique des imams, fous de DIEU. 

AVIS  : 

Freidoune Sahebjam est journaliste et collabore régulièrement avec de grands médias européens. Il est l’auteur deJe n’ai plus de larmes pour pleurer” (Grasset, 1985) et “La femme lapidée” (Grasset 1990). 

   Plus de larmes pour pleurer dans S à  Z 000202EA

 Si vous voulez, vous aussi, vous procurer ce livre, vous le trouverez ici : 

http://livre.fnac.com/a186142/Freidoune-Sahebjam-Je-n-ai-plus-de-larmes-pour-pleurer?Fr=3&To=0&Nu=10&from=3&Mn=-1&Ra=-1

Publié dans S à  Z | Pas de Commentaire »

Les frères invisibles

Posté par othoharmonie le 11 juin 2010

Titre :  Les frères invisibles 
Auteur :  OTTENHEIMER Ghislaine 

Co-écrit avec LECADRE Renaud

Les Frères invisibles

L’Histoire Depuis plus de quinze ans, les scandales se succèdent. Tous les partis sont impliqués, des secteurs de la police et même de la justice soupçonnés d’être sous influence et gravement mis en cause. 

Avec le temps, au fil des dossiers d’affairisme, voire de corruption, un point commun revient avec insistance : l’implication de francs-maçons. Comme si les réseaux maçonniques et leur culte du secret – absolu, sous peine « d’avoir la gorge tranchée » ! – offraient aux amateurs de trafics discrets une coquille idéale pour abriter leurs intrigues. Bien sûr, beaucoup d’initiés sont sincères. Ils sont d’ailleurs les premiers à s’inquiéter des dérives les plus sérieuses. Il est vrai que le fonctionnement de certaines loges et de bon nombre de fraternelles, regroupant les maçons par affinités professionnelles, illustre ce phénomène. 

Au terme de deux années d’enquête, à partir de très nombreux exemples concret et grâce aux révélations de hauts responsables révoltés par ce qu’ils avaient vu, Ghislaine Ottenheimer, directrice de la rédaction de BFM, et Renaud Lecadre, journaliste à Libération, décortiquent les codes et les coutumes de cette société « philosophique » et lèvent un coin du voile sur l’un des secrets les mieux gardés, de la société française : l’existence de pouvoirs invisibles, souvent au-dessus des lois. 

Note en avant-propos

Minitel, 36-15 code Electre. A la rubrique maçonnerie, 936 livres sont répertoriés. Une fois éliminés les quelque 46 ouvres concernant les techniques du bâtiment, il en reste plusieurs centaines consacrés à la franc-maçonnerie. Des bouquins de vulgarisation comme le Guide pour devenir maçon, Pour comprendre la maçonnerie, De l’origine de la maçonnerie. Des livres plus techniques, permettant une première approche des us et coutumes de cette société philosophique : L’Apprenti, Le Compagnon, Le Maître, Le Manuel du Premier surveillant, Le Silence, L’Initiation des femmes, Promenade initiatique. Des manuels d’érudits, dont les titres sont parfois incompréhensibles : La Franc-maçonnerie, Fondation du Grand Chapitre, Le Chantier du maître Hiram, Qabbale et maçonnerie, Fondation du Grand Chapitre, ou Les Rituels du duc de Chartres, destinés à ceux qui souhaitent pénétrer dans le monde fermé des hauts grades, l’aristocratie maçonnique. Il existe même, pour les curieux, un Guide de Paris maçonnique et, pour les paranoïaques, un B.A.BA de l’antimaçonisme

AVIS  : 

Ce livre a été assurément rédigé avec l’accord tacite d’initiés maçonniques tellement il regorge de scoops et de confessions. Pour ceux qui voudraient le lire dans l’espoir de connaître des secrets maçonniques ou la description des rites de la franc-maçonnerie, ils se trompent de livre. Les Frères Invisibles se concentre sur les rapports des maçons avec la République (française) et sa législation. Si vous l’achetez pour connaître l’étendue des réseaux maçonniques, pour connaître les dérives de la maçonnerie française contemporaine, pour savoir qui est qui : vous faites une bonne affaire. C’est un décryptage de la société française au détecteur de maçons. C’est une sorte de scan et après l’avoir lu, vous ne verrez plus l’actualité (littéraire par exemple) de la même manière. Ce livre est d’une part un décryptage des réseaux maçoniques, une frontière qui départage les initiés des autres sans verser dans une chasse aux sorcières ; d’autre part, il dénonce les maux dont souffrent les frères invisibles, aujourd’hui. En définitive, ce livre défend la Franc-maçonnerie à l’ancienne à l’opposé de celle moderne en tout genre. 

Si vous voulez, vous aussi, vous procurer ce livre, vous le trouverez ici : 

http://www.amazon.fr/Fr%C3%A8res-invisibles-Ghislaine-Ottenheimer/dp/2266124110

  Les frères invisibles dans O à  R 000205EB 

Publié dans O à  R | 1 Commentaire »

Le cri de la mouette

Posté par othoharmonie le 11 juin 2010

Titre : 

Le cri de la mouette 

Auteur : 

LABORIT Emmanuelle 

Le cri de la mouette dans L à  N 131204_103209_PEEL

 

L’Histoire

A travers son propre témoignage, Emmanuelle Laborit montre que les sourds forment une vrai minorité avec ses codes, son langage (celui des signes) et, surtout, ses difficultés d’être et d’exister face au monde hégémonique des entendants qui tend à la nier en l’assimilant à la voie de l’oralisation excessive. Bien plus qu’une autobiographie, Le Cri de la mouette est un émouvant plaidoyer pour la reconnaissance et l’intégration d’une communauté trop longtemps mise au ban du monde.

 

Note sur l’auteur

 

Sourde profonde, Emmanuelle, enfant, pousse des cris stridents que ses parents comparent à ceux d’une mouette. A sept ans, elle découvre la langue des signes. Le monde s’ouvre enfin. Elle devient une petite fille rieuse et « bavarde ». A l’adolescence, pourtant, tout bascule. Aux désarrois de son âge s’ajoute la révolte de voir nier l’identité des sourds. Emmanuelle ne peut plus concilier l’univers des entendants et le sien. Elle se referme, dérive, se perd dans les expériences chaotiques. Mais, lucide et volontaire, elle réagit et choisit de se battre : elle réussit à passer son bac, lutte pour faire reconnaître les droits des sourds français et va s’imposer magistralement comme comédienne. 

 

En 1993, Emmanuelle Laborit a remporté le Molière de la révélation théâtrale pour son rôle de Sarah dans Les Enfants du silence. Elle est la première comédienne sourde à avoir reçu, en France, une telle récompense. Elle a animé une émission hebdomadaire sur la 5, le années qui ont suivi son Prix Vérité en 1994 pour son livre Le Cri de la mouette

 

 

 

J’ai beaucoup aimé cet extrait : 

 

La surdité est le seul « handicap » qui ne se voit pas. On voit les gens en fauteuil roulant, on voit que quelqu’un est aveugle, ou mutilé, mais on ne voit pas la surdité, alors les autres rêvent de l’effacer, puisqu’elle n’est pas visible. Ils ne comprennent pas que les sourds n’aient pas envie d’entendre. Ils nous veulent semblables à eux, avec les mêmes désirs, donc les mêmes frustrations. Ils veulent combler un manque que nous n’avons pas. 


Entendre, je m’en fous ! Je n’en ai pas envie, ça ne me manque pas, je ne sais même pas ce que c’est. On ne peut pas avoir envie de quelque chose qu’on ignore. (Pages 95-96)
 

 « Muet signifie qui n’a pas l’usage de la parole. Les gens me voient comme quelqu’un qui n’a pas la parole ! C’est absurde. Je l’ai. Avec mes mains, comme avec ma bouche. Je signe et je parle français. Utiliser la langue des signes ne veut pas dire que l’on est muet. Je peux parler, crier, rire, pleurer, des sons sortent de ma gorge. On ne m’a pas coupé la langue ! j’ai une voix particulière, c’est tout. » 

 

Critique/Presse : 

Dans « Le cri de la mouette », Emmanuelle Laborit nous écrit un récit qui témoigne de sa lutte, en tant que sourde, pour entrer dans le monde des entendants. 

C’est en pensant aux difficultés qu’elle a vécues qu’elle a eu l’idée d’écrire un livre. Elle donne aussi aux trois millions de sourds l’espoir de sortir de leur désarroi dans un monde qui n’accepte pas la différence. 

 

 

 

 

Si vous voulez, vous aussi, vous procurer ce livre, vous le trouverez ici : 

 http://www.visucom.fr/achat/produit_details.php?id=285

Publié dans L à  N | Pas de Commentaire »

L’envers du miroir

Posté par othoharmonie le 11 juin 2010

Titre : 

L’envers du miroir 

Auteur : 

EGAN Jennifer 

 

 

L'envers du miroir dans E à  K 41T0WZ777RL

L’Histoire

Femme au physique magnifique, Charlotte Swenson a connu la vie brillante des feux de la rampe et, à 35 ans, sa carrière de mannequin tire à sa fin. Voilà qu’un accident de voiture fait basculer sa vie. La belle subit de graves blessures et ses traits doivent être entièrement refaits. La chirurgie fait des miracles, mais Charlotte ne réussit pas à réintégrer son milieu et ses amis l’évitent constamment. 

 

Elle qui a toujours vécu par le regard des autres a soudain l’impression d’être devenue invisible. C’est alors qu’elle rencontre une autre Charlotte, une jeune fille au physique plutôt ingrat. 

 

Dès qu’elle a pu fuir la médiocrité de Rockford, Alabama, la belle Charlotte Swenson a gagné les lumières de Manhattan. Elle y a connu le succès avant qu’un terrible accident de voiture ruine définitivement sa carrière de mannequin. Si son visage est soigneusement reconstruit, la jeune femme est intérieurement dévastée. Contrainte à une longue convalescence dans sa ville natale, elle fait la rencontre d’une autre Charlotte, une adolescente solitaire, prisonnière d’un physique banal, confrontée elle aussi au regard d’autrui et qui vit une relation passionnelle avec son professeur de mathématiques, un homme au comportement des plus étranges. 

Quand Charlotte Swenson revient monter New York, la ville du paraître, ses amis l’évitent ou ne la reconnaissent pas, et cette brutale impression d’invisibilité lui est insupportable. Charlotte se met à boire et glisse dans la dépression. Mais, brusquement, elle va susciter un intérêt lié à sa gloire passée : un détective sur les traces d’un individu qu’elle serait la dernière à avoir vu, une journaliste intriguée par son histoire ; chacun va questionner ce passé que Charlotte a voulu fuir.

 

if(typeof ClickTale==’function’) ClickTale(12368,0.005); --> 

Note sur l’auteur

 

Née à Chicago en 1963, Jennifer Egan est diplômée de littérature des universités de Pennsylvanie et de Cambridge. Son premier roman, La Parade des anges, a reçu un accueil chaleureux de la critique qui voit en elle l’un des écrivains les plus doués et les plus audacieux de sa génération. Elle vit maintenant à New York avec son époux, le metteur en scène David Herskovits, et leur fils. 

 

 

 

 

J’ai beaucoup aimé :

 

 Livre tentaculaire, ambitieux, le nouveau romain de Jennifer Egan emporte le lecteur par son énergie omniprésente. Un surprenant mélange de philosophie, de commentaire social et de narration. Comme re-découvrir sa vraie personnalité (?) au-delà des apparences…. Tous les fils énigmatiques de ce roman vont finir par se nouer pour décrire, dans un jeu de miroirs, la terrible solitude de l’individu dans une société de plus en plus en proie à la dictature de l’apparence, où l’identité est définie par des signes extérieurs d’appartenance. Un roman troublant, très riche, qui fut finaliste du prestigieux National Book Award en 2001. 

 

 

Extrait de la page 585 

 

« Charlotte avança vers lui, tenant toujours ses livres à la main. Elle s’enfonçait dans une rivière d’angoisse qu’elle sentait s’enrouler autour de ses jambes, une appréhension qui se resserrait à chacun de ses pas. Ce n’était pas son oncle qu’elle craignait ; Moose ne lui avait jamais paru si inoffensif, si bienveillant. C’étaient ses propres pensées….«  

 

 

 

 

Si vous voulez, vous aussi, vous procurer ce livre, vous le trouverez ici : 

http://www.decitre.fr/livres/L-envers-du-miroir.aspx/9782714438904 

Publié dans E à  K | Pas de Commentaire »

Le rêve

Posté par othoharmonie le 10 juin 2010

Récits de rêves 

Le rêve dans Rêves 09070811

COURIR A GENOU :

LE 10 JUIN 2009 Cette nuit, j’ai fait un rêve très étrange… 

je me trouvais au bord de la mer, il n’y avait que peu de plage mais plutôt beaucoup de rochers ; la mer elle, était très violente et renvoyait beaucoup d’écume sur les rochers. Il faisait presque nuit, et il n’était pas très facile de marcher correctement sans être obligée de s’emmêler les pieds et de glisser.Puis à force de glisser, de tomber et de me relever,  je suis finalement restée parterre et là  je me suis sentie très très lourde, d’une part à cause du poids de l’eau qui m’inondait, mes vêtements étaient à tordre, mes cheveux dégoulinaient…  et d’autre part, une fois au sol, une drôle de sensation,  comme si mes fesses s’enfonçaient dans le sable tout doucement… je suis restée un très long moment ainsi, finalement je me sentais bien, c’était très agréable, comme si je me liquéfiais ! 

Mais, soudain, sorti de nul part, un véhicule m’est apparu sur la droite, comme si il était sur la mer, une espèce de gros 4 X 4 noir et apparemment je gênais sa circulation, alors je me suis relevée avec précipitation et me suis mise à courir à toutes jambes, sauf que là… surprise, je n’avais plus de jambe… en réalité, je courais radicalement sur les genoux et pourtant j’allais très très vite, vous pouvez me croire.  Je ne peux vous exprimer réellement les sensations, je n’avais pas mal mais s’était très très pénible de courir ainsi sur les genoux, j’avais à la fois l’impression de ne pas avancer et en même temps la sensation de faire beaucoup de kilomètres et d’aller très vite… puis une sorte de klaxon ou plutôt un bruit de sirène m’a réveillé comme si le 4X4 était devenu un bateau et j’étais dans un épuisement total, carrément à bout de souffle…. 

Mon premier réflexe, ce fut de regarder mes genoux, mais non, tout allait bien… Je dois avouer que ce rêve a du mal à se dissiper de mes pensées… et je ne souhaite à personne de devoir courir à genoux !    

09070811 dans Rêves

LA VIERGE MARIE : 

 du 4 SEPTEMBRE 2009 

Au début, je roulais dans une voiture décapotable, rien de plus normal, sauf qu’il y avait quelqu’un auprès de moi et cependant je ne voyais personne, je le présentais c’est tout … Puis, le véhicule s’est mis à grimper une pente vertigineuse, le véhicule est devenu plutôt comme celui qu’on prend dans les grands huit sur les fêtes foraines, tout ciel ouvert ; et là… le véhicule s’est arrêté net, tout en haut de cette pente et lorsque j’ai regardé pourquoi et bien tout simplement s’était le vide alors mon regard s’est porté vers le bas et oh !!! spectacle magnifique ! 

Tout au fond, à l’infini, c’était comme le fond d’une immense coque de noix de coco, avec incrusté en son centre, le portrait de la Vierge Marie et l’Enfant Jésus…. Au premier regard, j’ai eu peur de la profondeur car vertigineux, puis j’ai regardé encore et encore, de plus en plus longtemps ce magnifique spectacle. Je n’étais pas seule, je le sentais mais ne voyais toujours rien à mes côtés alors j’ai dit : bon ! on va y aller mais alors… tout doucement ! Puis je me suis réveillée. Mais je garde dans ma mémoire ce rêve, car le spectacle était vraiment magnifique, même si j’ai eu la sensation d’être dans le vide, le spectacle a dépassé le tout. 

09070811

AVEC MON PATRON : LE 29 OCTOBRE 2009

  Cette nuit, j’ai fait un rêve assez agréable je dois dire, mais bizarre.


Je me trouvais dans une infirmerie, située sous des combles, en compagnie de mon patron. A vrai dire, nous étions en train de fleurter très tendrement. Puis nous avons entendu un bruit et quelqu’un nous a vu. Nous avons alors décidé de nous retrouver le soir même, au même endroit.
J’ai donc poursuivi ma journée de travail avec cette seule idée en tête, celle de le retrouver, mais en même temps j’avais le soucis de savoir comment pouvoir retourner à cet endroit, sous les combles. Ça me perturbait, à savoir retrouver le chemin exact.  Puis, l’heure fatidique arrive, toujours l’angoisse de retrouver les lieux ; je sors de chez moi et que vois-je ….. mon patron était venu me chercher à la maison. Super ! j’étais soulagée et très détendue, heureuse quoi !!Nous arrivons finalement, je ne sais comment, mais au milieu d’une grande réception mondaine.. et là, je me fais littéralement draguée par une superbe blonde. Elle me fait de tendres baisers, sous les yeux ébahis de mon cher patron. Et, enfin, je cède aux avances de la fille en l’embrassant tendrement.

La réception se termine et je dois rentrer… je salue tout le monde aimablement et les remercie pour la soirée et me rends compte finalement que ce sont tous les personnels de mon boulot.

 

Cependant, une fois dehors, je cherche ma voiture en vain… Elle n’est nulle part… dans mon esprit alors, virevolte plein de pensées relatives au vol de ma voiture et je me réveille en sursaut car il m’est soudainement venu à l’esprit que cela faisait la 3ème fois que je me faisais voler ma voiture et qu’à chaque fois, je n’ai jamais porté plainte et seulement racheté d’autres voitures sans rien dire à personne…. Ce matin je me suis donc levée en point d’interrogation (???)


bizarre tout de même car beaucoup d’éléments ! 
 

09070811

Cela m’a toujours intriguée de connaître les pourquoi toutes ces choses se passent ainsi pendant notre sommeil, j’ai bien souvent compulsé de nombreux ouvrages faisant référence à cet état entre deux mondes…. Puis un jour, je suis tombée sur une station de radio dans ma voiture alors que je séjournais dans la région Parisienne, et cette émission je ne l’avais encore jamais entendue…. C’était sur la station 95.2 FM et j’y avais donc entendu Monsieur Tristan-Frédéric MOIR qui parlaient justement des rêves avec une aisance toute particulière… cette émission m’avait énormément plu de part son côté ésotérique. 

Bien évidemment lorsque je suis revenue dans ma région de Bourgogne j’ai mis la radio sur 95.2, mais…. Rien… aucune émission quelconque, de la musique, point barre ! Alors j’ai recherché sur Internet et j’ai trouvé comme d’habitude, ainsi j’ai pu avoir énormément plus d’informations sur cette fameuse radio qui d’ailleurs aujourd’hui encore j’écoute très fréquemment. Mais dont il est impossible de capter dans ma région, car seulement en région parisienne… 

Cette Radio, c’est : « Radio Ici & Maintenant ! » 95.2 FM C’est ainsi que j’ai appris que Tristan-Frédéric MOIR est Psychanalyste – Psychothérapeute – Onirologue – Analyse et interprète des rêves ; également l’auteur de nombreux ouvrages et aussi que l’on peut le retrouver  en direct chaque mercredi de 23h à 1h30 sur cette RADIO

09070811

Si vous aussi ça vous intéresse, voici ce que j’ai pu glaner…. Je partage ici avec vous mes nombreuses découvertes d’après les œuvres de Monsieur MOIR, comme par exemple : 

Le sens du rêve 

Le saviez-vous ? Chacun de nous rêve en moyenne une heure et demi par nuit. Le rêve est une fonction extrêmement importante du cerveau. Il mobilise l’ensemble des fonctions cérébrales pendant cette période de sommeil particulière, alors qu’en état de veille, un individu n’en utilise qu’un faible pourcentage (20 à 50 % selon l’activité). Cependant, nous ne gardons pas en mémoire toute cette somme quotidienne de rêves. Heureusement d’ailleurs, car notre esprit serait fortement encombré au réveil.

Cependant, nous gardons un souvenir très prégnant de certains rêves au réveil, mais leur sens est déroutant. Si certains rêves sont très réalistes, leur contenu est parfois très étrange, prenant le contre-pied de la réalité. D’autres rêves peuvent être fantastiques ou surréalistes, alors que notre esprit nous les fait vivre comme tout à fait naturels au moment de leur déroulement.

 09070811

Qui d’entre nous ne s’est jamais réveillé un matin en se demandant quelle pouvait être la signification d’un rêve particulier et fort ?

En effet, qu’ils nous réveillent avec soulagement ou avec déception, certains rêves véhiculent une telle charge émotionnelle, qu’ils tournent longtemps dans notre tête – parfois des années après – et que nous ressentons le besoin de les raconter autour de nous dans l’espoir que quelqu’un pourra nous en donner une interprétation plausible L’homme s’est toujours interrogé sur le sens de ses rêves. Depuis les temps les plus reculés, les rêves sont interprétés par d’autres hommes. Si dans l’Antiquité, le rêve était porteur d’un sens divin, depuis la fin du siècle dernier, grâce au travaux de Freud et de Jung, le rêve est envisagé et interprété dans un sens psychanalytique. Pourtant, beaucoup d’entre nous se demandent encore si le rêve a un sens et si oui, quel est celui-ci ? Une approche scientifique et une réflexion approfondie sur le phénomène onirique permettent de répondre oui tout en faisant prendre conscience de l’importance de cette fonction du sommeil. La principale est une communication de l’inconscient vers le conscient. Le rêve utilise un langage particulier, signifiant et utile au-delà de sa forme apparente.

L’étude de la psychologie, de la psychanalyse, de la symbolique ainsi qu’une approche historique et traditionnelle du rêve permettent de le décoder. Cette investigation dans un sens psychanalytique mène à se découvrir soi-même et à évoluer dans un sens positif. Notre évolution personnelle est bien souvent entravée par des blocages ou des traumatismes refoulés que l’interprétation du rêve fait remonter à la surface. Cette résurgence n’est pas vaine. Elle permet de comprendre la raison de difficulté ou de mise en échec répétitive. Le rêve vient aussi redonner une image positive et juste à certaines personnes qui doutent d’elle. 

Le rêve est un message de notre inconscient d’autant plus important qu’il frappe notre mémoire. Faire interpréter ses rêves, c’est se pencher sur cette part obscure et importante de nous-mêmes. Si nous songeons que l’inconscient représente presque 90% de notre personnalité, plus nous sommes attentifs à ses messages, et plus nous sommes en accord avec nous-mêmes, plus notre intelligence accroît son champ de possible. 

09070811

Les symboles du rêve 

Tous nos rêves sont emplis d’images nombreuses, mais récurrentes, qui sont communes à toute l’humanité. Ces images – ou symboles – peuvent être envisagées comme étant porteuses d’un sens fixe, qui que nous soyons, et donc articulées dans un langage qui peut être déchiffré ou interprété. A ce moment, le moment du rêve apparaît comme un moment privilégié de perceptions différentes, de connexion avec soi et une dimension au delà, le moment où l’inconscient individuel rejoint l’inconscient collectif.

L’inconscient collectif est un fond commun d’informations et de données, les archétypes qui donnent sa dynamique au psychisme humain. C’est aussi une somme de connaissances stockées sous forme de symboles issus d’une histoire antérieure à l’homme, celle de sa préhistoire, puis celle de son histoire – passée ou contemporaine – et enfin celle d’une histoire en gestation.

 Si cet inconscient collectif existe, le rêve permet donc de s’ouvrir à une dimension beaucoup plus vaste que celle du psychisme individuel. Chaque homme peut ainsi se relier chaque nuit à cette somme de connaissances et de directions qu’il capte sous leurs formes d’archétypes et de symboles avant de les ressentir avec sa propre sensibilité. Les symboles peuvent être alors perçus comme des mots précis dont la connaissance est cependant nécessaire pour en comprendre le sens. Ce sens est très simple, mais toujours analogique, bien qu’il semble peu apparent. Il est régi par une sémantique comme le langage parlé. C’est la mise en présence des symboles d’un même rêve qui permet de dégager un sens fixe. 

 

09070811

Les images du rêve sont des symboles qui possèdent un sens caché mais fixe

    Il ne faut donc pas les envisager au pied de la lettre ni leur accorder le crédit que la tradition populaire veut bien leur prêter. 

Exemple : Les rêves de chute de dents sont très fréquents. Selon nos grands-mères, perdre ses dents est prémonitoire de la perte d’un être proche. Cette interprétation, si elle était juste, ne nous apporte pas grand-chose à un niveau personnel. C’est toujours cette approche personnelle qui doit être retenue. A ce moment, le rêve est un avertissement qui nous concerne. L’expérience et l’observation permettent de déchiffrer le rêve autrement. Celui qui rêve qu’il perd ses dents est, au moment du rêve, en perte de vitalité. Il doit donc être dans une période de surmenage et de stress qui l’épuise. Littéralement, il perd ses forces et son appétit de vivre. Si cette fatigue devait se prolonger, elle conduirait à une dégradation physique.

 Autre exemple : La maison est une image onirique fréquente. Si la vision de la maison n’a que peu souvent de rapport avec notre lieu d’habitation, c’est qu’elle symbolise autre chose. En effet, en rêve, c’est d’abord nous-mêmes qu’elle représente, notre dimension psychique, l’espace intérieur que nous habitons. Son apparence, le nombre de pièces, ses ouvertures sur l’extérieur, sa décoration, tout cela est représentatif de notre réelle dimension intérieure ainsi que de l’aspect que nous offrons aux autres (la façade peut représenter notre apparence). Chaque pièce est liée à une fonction particulière de notre psychisme. Les pièces que nous découvrons en rêve sont autant d’espaces intérieurs auxquels nous accédons. Les étages représentent nos différents niveaux de conscience

09070811

Les fonctions du rêve

Que nous nous en souvenions clairement, peu ou pas du tout, nous rêvons tous chaque nuit, au moins un quart de notre temps de sommeil. Cette autre vie est-elle dépourvue de sens ? Quelles sont les fonctions inhérentes au rêve ? 

D’un point de vue purement physiologique et d’après les recherches et observations récentes, il apparaît que le rêve serait le moteur principal de la maturation cérébrale. Le rêve aide au développement du système nerveux. Pendant le sommeil pa­radoxal (la phase active du rêve pendant le temps de sommeil) se formeraient les outils nécessaires à la communication. Ainsi, le temps très important de sommeil paradoxal chez le nourrisson est indispensable à sa croissante mentale, à son apprentissage et à la mémorisation de ses acquis, comme à son développement et à sa structuration nerveuse.

Chez l’adulte, le rêve aide au maintien de l’équilibre nerveux et semble régénérer celui-ci. Le rêve aide aussi à l’assimilation des nouvelles connaissances et serait un des facteurs importants du processus de mémorisation. Chaque expérience, chaque acquisition et chaque connaissance nouvelle sont emmagasinées ou filtrées par le processus des rêves.

Aujourd’hui, le rêve est abordé d’un point de vue scientifique et psychologique. La psychanalyse issue de la psychologie et de la psychiatrie jette un regard nouveau sur le rêve et essaie d’aborder ce domaine de façon plus rationnelle que ne l’avaient fait les siècles précédents. Ainsi, depuis la fin du dix-neuvième, grâce aux travaux de quelques hommes, nous pouvons observer que le rêve possède un sens profond et des déclencheurs identifiables. Ce sens devient compréhensible non plus grâce à une clef des songes arbitraire et fantasmagorique, mais selon une grille de décodage plus sérieuse et l’intégration d’un nouveau concept, celui de l’inconscient. L’inconscient utilise un langage qui se manifeste dans le rêve. Ce langage est construit autour des symboles. Les symboles ont fonction de support pour des pensées qui n’ont, par défini­tion, pas de forme. Le rêve apparaît alors comme une émanation de notre inconscient. C’est à partir de 1790 (Lichtenberg) que la notion d’inconscient et que le mot lui-même entrent dans la langue allemande.

Le rêve peut donc être envisagé selon un point de vue physiologique et un point de vue psychologique. Les fonctions du rêve peuvent, elles aussi, être envisagées selon différents points de vue. Voici les principales approches du rêve selon quelques noms de la psychanalyse, de la neuropsychologie ou de la neurophysiologie. Ces différentes visions ne divergent pas fondamentalement. Elles ouvrent sur un champ de possibles et de réflexion.

09070811

Les différents points de vue de la fonction du rêve

Dès la seconde moitié du XVIIIème, le philosophe allemand Lichtenberg imagine que les rêves seraient un retour à un état précédant la conscience individuelle

1Selon Freud : les rêves sont les gardiens du sommeil. Les images oniriques sont l’expression de désirs travestis, de désirs refoulés et donc inconscients, qui peuvent s’accomplir ici sans danger. Si les rêves n’existaient pas, l’homme serait confronté à des pulsions animales venant s’exprimer librement. Les rêves sont donc le réceptacle de l’énergie psychique qui se limite à celle de la libido. Ils sont l’expression même du désir. D’une manière générale, Freud considère que le rêve est insignifiant, qu’il est indéchiffrable sans le secours de l’histoire personnelle du rêveur. Dans son ouvrage, « Le rêve et son interprétation », il fait la démonstration d’une analyse basée sur ce principe. Il se réfère à la notion d’inconscient individuel.

Même si Freud admet l’existence d’une symbolique universelle utilisée pendant le rêve, celle-ci reste souvent obscure et est encombrée d’images personnelles liées à une lente assimilation des événements dans un souvenir incohérent. La lecture du rêve – ou son interprétation – est faite par le rêveur lui-même qui se livre à un jeu d’associations d’idées devant le mener à verbaliser les raisons de son trouble, névrose, psychose, angoisse ou trouble plus profond.

2Pour Jung : les rêves ouvrent sur un univers beaucoup plus vaste qu’il nomme l’inconscient collectif. Les images du rêve sont une suite d’archétypes et de symboles précis qui exer­cent une influence très forte sur le psychisme. Les archétypes contiennent une énergie extrêmement puissante propre à chacun d’eux. Même si le rêveur n’est pas capable de comprendre leur contenu, les symboles utilisés sont communs à l’humanité et possèdent une énergie préexistant au moi ou à la conscience. Pour Jung, les images du rêve sont plus que signifiantes. L’interprétation du rêve sera toujours en deçà de sa véritable portée. Ici, il apparaît que l’histoire relatée par le rêve devient seulement déchiffrable pour un observateur expérimenté, mais qu’elle restera limitée par son orientation.

D’une manière générale, pour Jung, le rêve est le cliché instantané de ce que nous sommes au moment présent. Il participe à notre processus d’individuation. Le rêve agit ainsi comme un œil vigilant et impartial qui peut nous guider, nous rappelant sans cesse à notre nature fondamentale et nous évitant de nous égarer sur des chemins qui ne seraient pas ceux de notre véritable personnalité.

Pour Jung, comme pour Freud, le rêve est la voie royale menant à l’inconscient.

3Selon Crick & Mitchison qui comparent le cerveau à un super ordina­teur, le sommeil paradoxal servirait à effacer les blocs mémoire des événements de la journée saturés par un flot d’informations inutiles, les images du rêve étant le reflet du stockage des informa­tions choisies et retenues, (hypothèse déjà émise par l’Allemand Robert en 1886 : le rêve-oubli). Cet effacement de mémoires inutiles servirait à préserver une mé­moire plus fondamentale, celle de notre individualité, le souvenir de notre identité.

4Pour Michel Jouvet : le sommeil paradoxal est nécessaire à la maintenance et à la sauvegarde de notre identité première. Selon lui, le moment du sommeil, serait le meilleur moment pour une reprogrammation du système nerveux, une reprogrammation génétique définissant nos traits particuliers face au conditionnement et à l’oubli. Certaines images du rêve seraient les traces du message contenant les informations primitives de notre Moi, celui que nous étions à la naissance, celui qu’il faut préserver et sans cesse redéfinir face à notre transformation physique et intellectuelle. Michel Jouvet nous rappelle que nos cellules et leur empreinte géné­tique se renouvellent sans cesse. Nous ne possédons donc plus une seule cellule originelle, celles dont nous étions faits au pre­mier jour. Le rêve intervient pour transmettre les informations nécessaires à la reproduction des cellules et à leur program­mation génétique.

                         ET …..

5Pour l’auteur :

1- D’un point de vue formel, les rêves sont la continuité de la vie. Ils peuvent être comparés au désir de la vie qui s’oppose à la mort, une énergie positive écrite sous forme de symboles qui vient résoudre l’angoisse générée par la dissolution de l’ego pendant le temps du sommeil. Le rêve qui est le moment de la plus grande activité cérébrale, vient fixer les pensées abstraites dans une forme, sans volonté du conscient. Il est morphogène. Cette fixation dans une forme, au travers des images du rêve, assure la cohésion de l’individu et de sa pensée pendant la période du sommeil. La tendance vers la forme construite stable est une des caractéristiques de la nature. Si cette détermination de la forme – et de sa cohésion une fois atteinte – n’existait pas, rien n’existerait. Le rêve vient donc résoudre une angoisse fondamentale de l’homme, la perte de son unité, de sa forme ou de sa conscience individuelle au moment du sommeil.

 2 – Le rêve est une perception objective de la réalité, la seule qui puisse nous permettre de discerner le mensonge intrinsèque à la réalité subjective de l’état de veille : Culture, éducation, conditionne­ment, croyances, intox, projections, certitudes, peurs, culpabilité, mauvaise foi, convoitise, jalousie.
Le rêve est un langage authentique qui délivre des messages de l’inconscient vers le conscient. S’il est bien interprété, il nous reconnecte avec notre désir fondamental, notre point initial de cristallisation. 

Il est bien évident que tous ces modèles se complètent et que le rêve peut assumer chacune de ces fonctions.

couv-jai-fait-un-reve

Publié dans Rêves | 1 Commentaire »

La veine d’or

Posté par othoharmonie le 8 juin 2010

 

Titre : 

La veine d’or 
Auteur :  CAMERON Julia 

(ou comment)  Exploitez votre richesse intérieure

La Veine d'Or - Julia Cameron - 9782703304708   Nous rêvons souvent de « devenir riche »… mais ne le sommes-nous pas déjà ? Chacun recèle en soi bien plus de richesses qu’il ne l’imagine. Personne n’a une vie dénuée de toute magie, de toute grâce ou de tout pouvoir. Et pourtant, nos ressources intérieures qui constituent nos vrais trésors pour l’existence, restent souvent inexploitées, inconnues – voire méprisées. C’est pourquoi ce livre, faisant suite à Libérer votre créativité du même auteur, invite à remonter à la source de notre richesse intérieure, à dégager cette « Veine d’or » enfouie en nous pour en extraire enfin les pépites. Il se présente moins comme un processus de productivité que de subtile alchimie, car il convie à une véritable transformation intérieure. En le mettant en pratique (plus de 100 exercices sont décrits), on retrouve notre Enfant créateur cet Enfant divin qui nous a été dérobé par les contingences existentielles. C’est pourquoi ce guide est avant tout un livre d’Amour, de réhabilitation et de guérison. Ayant développé et affiné sa méthode depuis plus de vingt ans au cours des ateliers qu’elle anime aux USA, Julia Cameron nous invite de façon pragmatique et pratique à ce pèlerinage autobiographique vers la renaissance du Moi profond. A sa suite, nous explorons les différents royaumes de la vue, du son, de l’histoire, de l’attitude, de la relation, de la spiritualité et du possible et, nous apprenant à faire, elle nous apprend à être, à redevenir nous-mêmes, en toute liberté. Ce n’est pas seulement un livre théorique sur l’art ou un essai sur la créativité, mais un véritable compagnon d’éveil créatif. 

  La veine d'or dans C et D 00020572 

Note sur l’auteur Julia Cameron est écrivain, lauréate de nombreux prix et a beaucoup apporté aux domaines du cinéma, de la télévision, du théâtre et du journalisme depuis une trentaine d’années. Elle est l’auteur de romans, d’essais et de critiques. Poète, elle dirige des ateliers d’écriture au niveau universitaire depuis dix ans. Elle a à son crédit des films documentaires, des longs métrages, des séries télévisées, quatre pièces de théâtre et de nombreux articles parus dans des publications américaines. Le New York Times, le Washington Post, le Los Angeles Times, le Chicago Tribune, le Village Voice, Rolling Stone, American Film, Vogue et bien d’autres encore. 

Julia Cameron enseigne et affine ses méthodes de développement de la créativité depuis presque vingt ans. Elle donne des cours dans de nombreuses facultés d’arts cinématographiques, comme la Northwestern University et le Columbia Collège, où elle applique ses techniques pour libérer les blocages en enseignant l’écriture de scénarios et de romans dans son atelier qu’elle a nommé « La Veine d’or ». Elle vit à Taos, au Nouveau Mexique, avec son compagnon Mark Bryan et sa fille Domenica. 

                         00020572 dans C et D 

J’ai beaucoup aimé cet extrait : « Notre monde interne teste tout, sélectionne, fait le tri entre les impuretés et l’or. C’est en définitive ce qu’est censé faire un artiste qui a un corps de travail. Notre travail, c’est le corps de notre conscience, le corps des preuves que l’on offre à ses compagnons voyageurs pour prouver que l’on a fait le travail et qu’il était possible de le faire. En apprenant à prêter une oreille attentive au son de la note vraie dans notre vie, on finit par incarner sa vérité au sens littéral du terme. 

Quand j’ai peur de ma propre créativité (ce qui revient à dire quand j’ai peur de ma propre passion), je me tourne vers la créativité et la passion des autres artistes dont le cœur a explosé en musique et je les laisse éclairer mon chemin« . 

**j’aime** Ainsi que les nombreux exercices comme par exemple le n° 45 : votre bouclier sonore, ou encore le n° 52 : une petite maison pour jouer et même les n° 77 et 78 : Les obsessions du temps passé et les obsessions du temps présent, etc…. 

       00020572 

Si vous voulez, vous aussi, vous procurer ce livre, vous le trouverez ici : http://stages-dessin.lesyeuxfertiles.eu/une-selection-de-livres/livre-la-veine-d-or

 000204AC 

Publié dans C et D | Pas de Commentaire »

Diane Leblanc

Posté par othoharmonie le 6 juin 2010

Diane Leblanc dans En 2012-2013 et après 2016 Diane%20Leblanc   les cours de Diane Leblanc à cette adresse conférence :

 Diane LeBlanc

Les nouvelles approches :


miracles ou mirages
?
 
  

Info ou inscription: Danielle Breault  

450-759-6170  d_breault@hotmail.com  

Les nouvelles approches : miracles ou mirages ?
 
 

La loi de l’attraction, Ho’oponopono, la biologie totale, la reconnexion, le reiki, etc. 

Outils de transformation ou produits de consommation?

   

Le 21 avril dernier, madame Diane LeBlanc de retour d’Europe, animait un café-rencontre devant une salle comble au Centre de femmes Marie-Dupuis. En réponse aux nombreuses demandes reçues sur place, l’auteure du bestseller « Bienvenue dans la 5e Dimension » et des livres « Né pour guérir », « Cette lumière dans mon miroir » et « 10 huiles essentielles pour soulager 50 malaises courants » présentera une conférence « interactive » qui permettra au grand public d’échanger librement autour de ces nouvelles approches qui nous promettent la guérison, l’abondance, le bonheur et plus encore… 

  

Au programme : Croyez-vous qu’il soit possible, en modifiant nos comportements, nos croyances et nos états d’âme, de réellement faire advenir le meilleur dans notre vie? Les outils « alternatifs » sont-ils vraiment efficaces ou ne font-ils qu’activer des forces déjà présentes en chacun de nous? Et si les miracles se produisaient de l’intérieur vers l’extérieur… et non le contraire? 

  

c’est avec grand plaisir et beaucoup d’enthousiasme que Diane LeBlanc nous invite à considérer la possibilité que « toutes les réponses et toutes solutions les plus pertinentes pour notre évolution existent d’abord en nous-mêmes » et que ces outils qui nous sont proposés ne font en fait que contribuer à briser le cycle de nos peurs et de nos résistances… pour enfin accéder à notre potentiel intérieur illimité et choisir de tout mettre en œuvre afin de jouir pleinement de la vie, dans la simplicité, la facilité et la joie! 

  Pour plus d’information, visitez www.biancagaia.com.  

Je vous ai déjà parlé de Bianca Gaïa (alias Diane Leblanc) : j’aime trop sa vision du monde et je souhaiterais une fois de plus vous faire partager quelques uns de ses apprentissages : 

En voici un avant goût :

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Et si vous voulez en connaître beaucoup plus, alors rendez-vous ici

 http://www.youtube.com/results?search_query=Diane+Leblanc&aq=f 

 0002030B dans En 2012-2013 et après 2016 

 

Publié dans En 2012-2013 et après 2016 | Pas de Commentaire »

ADN

Posté par othoharmonie le 6 juin 2010

 

 

Titre : 

L’ADN démystifiée 
Auteur :  AIRD Kishori 

Guide pratique de reprogrammation 

des treize hélices au point zéro

L'ADN démystifié, Tome I : Guide pratique de reprogrammation des treize hélices au point zéro

Si vous avez l’impression que seules la science et la technologie donnent accès au code génétique, détrompez vous ! l’ADN possède un champ vibratoire et électromagnétique qui est sensible à l’intention émise par l’être humain. Ainsi, il est aujourd’hui possible de reprogrammer son ADN grâce à la puissance de l’intention.

Dans la programmation de l’ADN, l’objectif consiste à installer de nouveaux programmes directement dans le code génétique. L’auteure à développé dans cet ouvrage des listes d’instructions qu’elle a appelées protocoles de reprogrammation. 

« Notre but ultime n’est pas seulement de réactiver l’ensemble de nos hélices, mais de vivre dans une perspective circulaire comme si nous étions au milieu d’un cercle et que nous regardions chaque situation en tenant compte de treize parts de tarte plutôt que deux. Cette vision circulaire apporte avec elle la compassion, la compréhension, l’abondance, l’humilité et l’amour de soi« . – Kishori 

Votre code génétique vous appartient ! L’heure est venue d’en reprendre pleinement possession et d’en rebrancher les treize hélices

Note sur l’auteur

Naturopathe professionnelle de formation, Kishori Aird est une intuitive médicale. En 1990, elle s’initie à la kinésiologie de reprogrammation sur la Côte Ouest des Etats Unis. Elle perfectionne ensuite cette technique en collaborant avec des chiropraticiens et des naturopathes. En 1993, elle ouvre son cabinet de consultation en tant qu’intuitive médicale. Depuis 1994, madame Aird enseigne aussi la kinésiologie et l’art de développer son intuition médicale. A l’été 1997, elle entreprend des recherches sur l’ADN et sur les moyens de le reprogrammer et de se le réapproprier. Elle élabore ensuite les techniques de reprogrammation qu’elle enseigne aujourd’hui. 

J’ai beaucoup aimé

: « après l’activation de notre code génétique, nous nous sentons davantage intuitifs, moins démunis et moins limités par des processus interminables. Certains font même état d’un rajeunissement et d’une santé meilleure. Notre ADN n’est pas statique et c’est là la grande découverte de notre siècle. En changeant notre façon d’être, nous allons créer une nouvelle race ou revenir à la race originelle« . 

+ 9 annexes comportant des méthodes de déblocage de nos émotions

Si vous voulez, vous aussi, vous procurer ce livre, vous le trouverez ici : http://www.amazon.fr/LADN-d%C3%A9mystifi%C3%A9-pratique-reprogrammation-h%C3%A9lices/dp/2980744107

 

 

 

  ADN dans A et B 0002063E 

 

Publié dans A et B | Pas de Commentaire »

Grains de beauté

Posté par othoharmonie le 6 juin 2010

 

 

 VISITEZ CE SITE :    Grains de beauté dans Tests de personnalité 0002024B 

 

adresse ici :   http://marylynn.iquebec.com/grainsbeaute.html

  

La métoposcopie ou divination par les grains de beauté 


 

Les grains de beauté sont un peu comme les étoiles fixes de notre visage et de notre corps :
ils révèlent notre caractère et notre destinée. 

 000202EB dans Tests de personnalité 

 

De même que l’on peut décrypter les signes inscrits dans le ciel ou révélés par certains phénomènes naturels, on peut lire comme dans un livre ouvert sur notre visage, notre corps, dans la paume de nos mains, sous la plante de nos pieds, mais aussi dans nos attitudes, nos gestes et notre démarche. Tout ce que nous sommes transparaît dans le moindre de nos traits et dans notre comportement. Si nous savions utiliser ces techniques ancestrales à bon escient, nous serions sûrement moins dupes de nous-mêmes et des autres. Ainsi, nous saurions par exemple discerner du premier coup d’oeil le décalage et l’incohérence qui dominent la plupart des campagnes de publicité où sont associés un produit de consommation et une personne à la beauté plastique indéniable, mais dont les traits révèlent une indifférence, un désintérêt, voire même parfois un mépris affiché pour le produit en qu’elle présente.

      Parmi toutes les techniques empiriques se référant à des observations minutieuses et séculaires, la métoposcopie, ou divination par les grains de beauté, est l’une des plus anciennes et méthodiques qui soient. Elle fut en usage en Mésopotamie, en Égypte et en Chine, puis, comme beaucoup d’arts divinatoires et de pratiques ésotériques, connut un regain d’intérêt à la Renaissance. Voici quels enseignements l’on peut tirer de cet art divinatoire, qui est sans conteste l’une des sources d’inspiration de la morpho-psycholoqie moderne

 

 

 

accueil-augrain-debeaute

Publié dans Tests de personnalité | Pas de Commentaire »

Passage des sorciers

Posté par othoharmonie le 4 juin 2010

Titre :  Le passage des sorciers 
Auteur :  ABELAR Taisha 

 

Voyage initiatique d’une femme vers l’autre réalité.

Voyage initiatique d'une femme vers l'autre réalitéVers la fin des années 1960, l’auteur, une jeune Américaine, rencontre dans le désert de l’Arizona, Clara Grau, une mystérieuse et charismatique Mexicaine qui l’invite à passer quelque temps chez elle dans l’Etat de Sonora au Mexique. Une fois sur place, Taisha Abelar se rend compte qu’elle a été choisie par un groupe de sorciers pour être initiée à la connaissance et au pouvoir qui lui permettront d’atteindre d’autres plans de perception. Son livre est le récit autobiographique de cette lente, passionnante et exigeante initiation dont le point culminant sera le passage des sorciers, qui consiste en ce que Taisha appelle le vol abstrait, technique permettant le passage du monde ordinaire à une autre réalitéLe clan des sorciers Abelar (d’où le pseudonyme de l’auteur) appartient à l’école d’enseignement de Don Juan Matus, l’instructeur de l’anthropologue Carlos Castaneda, dont les romans d’apprentissage ont passionné des millions de lecteurs. 

L’ouvrage de Taisha Abelar apporte de précieux compléments d’information à l’œuvre de Castaneda, comme celui-ci le souligne lui-même dans son avant-propos à l’ouvrage. Non seulement il s’agit de l’initiation d’une femme par une femme, mais alors que Carlos Castaneda était amené à suivre la méthode du rêveur, l’apprentissage de la voie du guerrier se fait ici selon la méthode du traqueur, ces deux types d’approche étant les deux styles de voie initiatique offerts par la tradition toltèque

Note sur l’auteur Dans la compagnie de sorciers de don Juan, chacun, tout en possédant une parfaite connaissance des deux arts, était réparti dans l’un des deux groupes. Taisha Abelar fut placée dans le groupe des traqueurs et formée par eux. Son livre porte la marque de son étonnante formation de traqueuse.

J’ai beaucoup aimé : « J’ai attaché une ligne d’énergie à ton corps éthérique le soir où j’ai fait irruption dans la pièce où tu étais, expliqua-t-il. Comme le double est composé de pure énergie, ce n’est pas si difficile de le marquer. J’ai senti que, étant donné les circonstances de notre rencontre, c’était le moins que je pouvais faire pour toi. En tant que protection« . 

Si vous voulez vous procurer vous aussi ce livre, vous le trouverez ici : http://www.amazon.fr/Passage-sorciers-Voyage-initiatique-r%C3%A9alit%C3%A9/dp/2020219484 

 

 

 

 

 

gif

Publié dans A et B | Pas de Commentaire »

A et B

Posté par othoharmonie le 4 juin 2010

Titre :  Tout savoir sur la sophrologie 
Auteur :  Dr. ABREZOL Raymond 

 

  Comment lutter contre le stress. 

Comment trouver l’harmonie avec soi-même et les autres. 

Comment rétablir l’équilibre, de la naissance à la mort

  Abrezol (Docteur) : Tout Savoir Sur La Sophrologie - Livre Au fil des pages, le docteur Abrezol nous décrit, à travers des cas cliniques, les différentes voies qui s’ouvrent à nous pour essayer de rester en bonne santé et pour apprendre à mobiliser les forces, les ressources qui sont en nous pour nous guérir. Nous vivons à une époque où notre organisme, notre corps et notre mental sont continuellement agressés, tout au long de notre vie, à toutes les étapes de notre existence. Beaucoup de femmes et d’hommes aujourd’hui souffrent de maladies fonctionnelles, causées par notre mode de vie : angoisses, phobies, dépressions, migraines, insomnies, ulcères, divers troubles digestifs, maladies de la peau, etc. Ce sont certainement les manifestations d’un conflit intérieur, d’un manque d’harmonie, d’une impossibilité d’adaptation, bref, d’un déséquilibre. Il ne s’agit pas dans ce livre de donner des « recettes miracles » mais de transmettre un enseignement issu de longues années d’expériences, pouvant nous aider dans notre recherche personnelle du mieux-être. 

De tous temps, les hommes ont utilisé la parole, la pensée pour se soigner. Les sophrologues leur emboîtent le pas et ils nous offrent des moyens modernes et simples pour y parvenir. Ce livre est une synthèse des expériences et des écrits du docteur Abrezol et de ses confrères sophrologues, permettant une approche choisie de la sophrologie. 

Note sur l’auteur Le docteur Abrezol est membre actif de nombreuses sociétés médicales dans le monde. Il est co-fondateur et membre du Comité directeur du Collège international de Sophrologie médicale, co-fondateur et président de la Fondation Sophia. Il est le principal promoteur de la sophrologie prophylactique, diffusée sous la dénomination de « sophrologie sociale ». Il a écrit cinq livres à succès sur la sophrologie. 

J’ai beaucoup aimé : la façon dont il décrit les différentes étapes de libération obtenues après les séances de sophrologie ; le Dr Abrezol les nomme ainsi : La vallée du savoir – La vallée du repentir – La vallée des attachements – La vallée des tribulations – La vallée de la mort – La vallée des abîmes – La vallée de la célébration, hymnes, de la fête. 

Si vous voulez vous procurer vous aussi ce livre, vous le trouverez ici :

http://www.priceminister.com/offer/buy/602643/Abrezol-Raymond-Tout-Savoir-Sur-La-Sophrologie-Livre.html 

 

 

 

gifs

Publié dans A et B | Pas de Commentaire »

Index

Posté par othoharmonie le 3 juin 2010

 Index dans LIVRES de Travail 0002043BVoilà, comme promis, j’ai reconstitué ici un panel de mes lectures à caractère spirituel et de développement personnel.

 Cela pourra peut-être vous guider pour un choix dans vos futures lectures. C’est ce que je vous souhaite de tout coeur ! 

barre-separation-4615172fc9 dans LIVRES de Travail

 

 00020490 

Abrezol           Dr. Raymond  Tout savoir sur la sophrologie 
Abelar  Taïsha  Le passage des sorciers 
Aird  kishori  l’ADN démystifiée 
Aïvanhov  Omraam M.  Pensées quotidiennes Vous êtes des Dieux Cherchez le royaume de Dieu et sa justice Et il me montra un fleuve d’eau de la vie 
Albert  Laurence  Les grands Saints 
Albom  Mitch  Les cinq personnes que j’ai rencontrées là-haut 
Allemann  Daniel  La puissance secrète de votre personnalité 
Altea  Rosemary  Une longue échelle vers le ciel 
André  Christophe  L’estime de soi 
Anderson  Marie-Noëlle  Nous les Celtes du Verseau 
Arcan  Pascale  Le temps des Maîtres 2012 Au cœur de l’amour 2012 Adonaï 2012 

 

 ——-->     n’oubliez pas de lire aussi Les Extraits : sous l’en-tête du blog 

+   la collection de Conversation avec Dieu et celle de Kryeon dans la marge de droite     —————>

mais également rendez-vous sur le lien de Diane Leblanc : Bianca Gaia

 00020491 

 

Barbarin 

Georges  Comment on soulève les montagnes 
Bardet  Solenn  Pieds nus sur la terre rouge 
Basset Chercot  Pascal  Toine 
Becker  Gavin de  La peur qui vous sauve 
Bellotto  Henri  La porte du silence 
Bennett  J.G  Sexualité et développement spirituel 
Benoit  Pierre  L’Atlantide 
Bercholz et Chödzin Kohn  Samuel Sherab                                Little Bouddha 
Bernoux  Philippe  La sociologie des organisations 
Bernstein  M.  A la recherche de Bridey Murphy 
Bertolino  Jean 

Chaman

Bettelheim  Bruno 

L’amour ne suffit pas

Beyala  Calixthe 

La plantation

Billon  Pierre 

Un bâillement du diable

Bloom  Howard 

Le principe de Lucifer – Tome I

Le principe de Lucifer – Tome II

Blunt  Gilles 

Le témoin privilégié

Boissière  Bernard de 

Maurice Zundel

Bottéro              et Ouaknin                   et  Moingt 

Jean  

                          Marc Alain                              Joseph

 La plus belle histoire de Dieu 
Bouchard   Nicolas 

L’hymne des démons

Bourdin  Jeanne 

Très sage Héloïse

Braibant  Daniel 

Les vérités interdites

Braudeau  Michel 

L’interprétation des singes

Bro  Bernard 

Thérèse de Lisieux, sa famille son Dieu, son message

Bromberg            et Trognon 

Marcel     

Alain  

Psychologie sociale et communication

Bromfield  Louis 

La mousson

Brown  Dan 

Anges et démons

Brown  Frédric 

Martiens, go home

Browne  Sylvia 

Aller – retour dans l’au-delà

Brunel  Henri  Guide de relaxation pour ceux qui n’ont pas le  temps 

barre de séparation

 00020492 

Cameron 

J.  La veine d’or 
Camus  Dominique  Voyage au pays du magique 
Camut               et   Hug  Jérôme                                  Nathalie  Les éveillés 
Caradeau  Jean-Luc  L’aventure spirituelle des sociétés initiatiques 
Cardinal  Marie  Les grands désordres 
le Carré  John  Une amitié absolue 
Cauwelaert  Didier Van  L’évangile de Jimmy 
Cesbron  Gilbert  Les Saints vont en enfer 
Chandra  Vikram  Le seigneur de Bombay 
Chattam  Maxime  Les Arcanes du chaos 
Chercot  Richard  Ma vie parmi les ombres 
Chia                          et  A.Arava  Mantak                                          Douglas  L’énergie sexuelle masculine 
Chia                             et  Chia  Mantak                Maneewan        L’énergie sexuelle féminine 
Chouraqui  André  La Bible Entête 
Clément  Catherine  Le voyage de Théo 
Coe  Jonathan  La maison du sommeil 
Comby  Bruno  Stress contrôle 
Condé  Bernard-Georges  Utilisation des énergies secrètes 
Corraze  Ghislaine  Eric  la voie intérieure 
Coulonges  Georges  La fête des écoles 
Crozier                    et Friedberg  Michel                                 Erhard  L’acteur et le système 

barre de séparation

 00020493 

 

Dalaï lama 

Le  La voie de la lumière 
    La grande Paix de l’esprit 
      L’art du bonheur 
Dahlquist  Gordon  Les mangeurs de rêves 
Dalke  Rüdiger  Mandalas 
d’Ansembourg  Thomas  Cessez d’être gentil, soyez vrai 
Declerck  Michèle  Le schéma corporel en sophrologie et ses applications thérapeutiques 
Denryck  Christiane  Comment développer votre puissance mentale 
Desarzens        et Humbert   Claude                  Jenny  Les thérapeutes de l’invisible 
Delaroche  Dr Patrick  Adolescence à problème 
Donner  Cécil  Le choc en retour 
Doty  Betty  Colère et agressivité 
Dubois  Geneviève  La radiesthésie 

barre de séparation

 00020494 

 

Egan 

Jennifer  L’envers du miroir 
Eliacheff           et Heinich  Caroline                      Nathalie  Mères-filles, une relation à trois 
Encausse  Gérard Dr  La Cabbale 

barre de séparation

 00020495 

 

 Frèches 

José  L’impératrice de la soie. Tome I : Le toit du monde 
     L’impératrice de la soie. Tome II : Les yeux de Bouddha 
     L’impératrice de la soie. Tome III : L’usurpatrice 
      Moi, Bouddha 
Fiore  Edith  Les esprits possessifs 
Follett  Ken  Les piliers de la Terre 
Fontana  David  Apprenez à mieux rêver 

barre de séparation

 

  00020496 

Gaarder 

Jostein  Le Monde de Sophie 
Gange  Françoise  Jésus et les femmes 
G.Dantec  Maurice  Villa vortex 
Genel  Jean Claude  Les jardins d’Anahmhr 
Gray  John  Mars et Vénus se rencontrent 
Gros  Patrick  L’art et la pratique spirituelle du Reiki 
Guitton                  et Antier  Jean                          J.Jacques  Le livre de la sagesse et des vertus retrouvées 

barre de séparation

  00020497 

Haaland 

Matlary  Quand raison et foi se rencontrent 
Hicks  Esther et Jerry  La loi de l’attraction 
Hoefler  Angelika  Karma, la chance de la vie 
Houel  Alain  Comment faire face aux gens difficiles 
Houellebecq  Michel  La possibilité d’une île 
Hubbard  L.Ron  La dianétique 
Hutin  S.  Hommes et civilisations fantastiques 
Huvet  Michel  Les années Decourtray 

 

 barre de séparation

 00020499 

 

Jagot 

P.Clément  L’influence à distance 
      Le pouvoir de la volonté 
Jampolsky  dr. Gérald  N’enseigner que l’amour 
Japrisot  Sébastien  Un long dimanche de fiançailles 
Jeury  Michel  Les yeux géants 
Jones  Aurélia Louis  Révélatons de la nouvelle Lémurie -Télos 
    Messages pour l’épanouissement d’une humanité en transformation 
    Protocoles pour la cinquième dimension -Télos 

 

barre de séparation

 0002049A 

  

Kahn                          et Jacquard 

Axel                              Albert  L’avenir n’est pas écrit 
Kahn  Axel  L’homme, le bien, le mal 
Kardec  Allan  Le livre des médiums 
      Le livre des esprits 
Kastenbaum     La réincarnation est-elle possible ? 
Kenyon                  et Sion  Tom                          Judi  Le manuscrit de Marie Madeleine 
Klein  Jean  Transmettre la lumière 
Kramer  Edward L.  Chemins vers la puissance 
Krishnamurti  Jiddu  Le sens du bonheur 
Kübler-Ross  Elisabeth  Mémoires de vie, mémoires d’éternité 
Kurth  Hans  Connaîs-toi toi-même pour connaître les autres 

barre de séparation

 0002049B 

Laborit 

Emmanuelle  Le cri de la mouette 
Lapierre  Dominique  La cité de la joie 
Laporte  Muriel  Les écrits de Lumière 
     Vers un nouveau regard 
      Le Pont d’Or 
Lefevre  Clémence  Chakras 
Lenoir                     et Cabesos  Frédéric                          Violette  La promesse de l’ange 
Linn  Denise  L’âme se nourrit de Vérité 
Linssen  Amour, sexe et spiritualité 
Loevenbruck  Henri  Le testament des siècles 
Loussouarn  Thierry  Initiation au yoga 
Louvigny  Philippe de  Les nombres, reflet de l’âme, clé du devenir 
Lowenstein  Tom  L’éveil du Bouddha 

barre de séparation

 0002049C 

Mam 

Ramathis  Les cités de lumières intraterrestres 
Marciniak  Barbara  Terre 
     Messagers de l’Aube 
     Famille de Lumière 
      Sagesse des pléiades 
Marquis  S.  Guide pratique des vies antérieures 
Martel  Jacques  Le grand dictionnaire des malaises et des maladies 
Maurer  Martine  Comment choisir son psychothérapeute 
Mc Gowan  Kathleen  Marie Madeleine 
Meurois              et Givaudan  Daniel                      Anne  De mémoire d’Essénien - tome I 
      De mémoire d’Essénien  - tome II 
Meyer  Catherine  Le livre noir de la psychanalyse 
Michel                          et  Thirion  Michel                     J.François  Des jeux et des ressources 
Millard  Josèph  L’homme du mystère 
Moody                    et Carroll  Harry                                David  Les chemins de l’harmonie 
Mora  Eveil du 3ème œil 
Morchain  Patrice  Mieux voir, mieux vivre 
Morse  Dr Melvin  La divine connexion 
Moryason  Alexandre  La lumière sur le Royaume 
Mosse  Kate  Labyrinthe 
Myss  Caroline  Contrats Sacrés 

 

barre de séparation

  0002049D 

Ndiaye 

Marie  La sorcière 
Neville  Katherine  Le cercle magique 
Nicole  Michel  Initiation au magnétisme curatif 
Nisargadatta  Maharaj  Je Suis 
Niffenegger  Audray  De toute éternité 

barre de séparation

 0002049E 

 

Ottenheimer        et Lecadre 

Ghislaine                       Renaud  Les frères invisibles 

 

barre de séparation

   0002049F

Paillardy 

Pierre            Mon code de vie 
Péan                                 et Cohen  Pierre                                Philippe  La face cachée du « monde » 
Peck  Scott  Le chemin le moins fréquenté 
Perrin                           et Jacob  Jean             M.Madeleine  Vers un monde d’amour 
Petit  jean-Pierre  Le mystère des ummites 
      L’année du contact 
      On a perdu la moitié de l’univers 
Pisani  Isola  Mourir n’est pas mourir 
Portelance  Colette  La guérison intérieure 
Pullman  Philip  A La croisée des mondes 

  

barre de séparation

  000204A1 

Rabanne 

Pacco  Le temps présent – les chemins des grands initiés 
Rampa  T.Lobsang  La caverne des anciens 
      Le troisième œil 
Ramtha     Une réflexion du maître sur l’histoire de l’humanité 
      Découverte de la perle de Sagesse ancienne 
Raquin  Bernard  Vous pouvez sortie de votre corps 
Ravalec  Vincent  L’effacement progressif des consignes de sécurité 
Redfield  James  La prophétie des Andes 
Reeves               et De Rosnay            et  Coppens          et Simonnet  Hubert                   Joël                       Yves                             Dominique  La plus belle histoire du monde 
Reynaud  Michel  L’amour est une drogue douce… en général 
Rosenfeld  Dr.Frédéric  Méditer, c’est se soigner 
Rother  Steve et le Groupe  R-appelez-vous 
Rouet  Marcel  La maîtrise de votre subconscient 
Rougier  Stan  Les rendez-vous de Dieu 
     Dieu écrit droit avec des lignes courbes 
      Dieu était là et je ne le savais pas 
Rubinstein  Jacques  Le grand livre de la Wica 
     Un sorcier vous parle 

 

 barre de séparation

  000204A2 

Sahebjam 

Freidoune  Je n’ai plus de larmes pour pleurer 
Salaün  Françoise  Message d’espoir 
Sapienza  Goliarda  L’art de la joie 
Sardou  Romain  L’éclat de Dieu 
Saura  Denis  La religion des Géants 
Secondé  J.Claude  Guide initiatique de la radiesthésie 
Stora  Philippe  Les douleurs du dos 

barre de séparation

  000204A3

Talec 

Pierre  La sérénité 
      La solitude douce Amère 
Tansley  David  L’aura le corps de lumière 
Tartt  Donna  Le maître des illusions 
Theobald       Saugier         Leroy                    Le Maire      Grésillon  Christophe                         Bernard                              Jean                                   Marc                      Dominique  L’univers n’est pas sourd 
Tipping Thorton Colin C. Betty Le pouvoir du pardon total Les douze lois cosmiques
Twist  Lynne  L’âme de l’argent 

 

 barre de séparation

  000204A6

Watson 

Lyall  Histoire naturelle du surnaturel 
W.Dyer  Dr Wayne  Vos zones erronées 
      Inspiration 
Werber  Bernard  Le papillon des étoiles 
      L’ultime secret 
      Nous les Dieux 
      Le souffle des Dieux 
      Le mystère des Dieux 
      Les Fourmis 
Wood  Barbara  La dernière chamane 

barre de séparation

  0002060B

Zimmer Bradley 

Marion  Les ancêtres d’Avalon 
Zundel  Maurice  Je parlerai à ton cœur 
      Quel homme et quel Dieu 
      Le problème que nous sommes 

 

 

 

 00020437 barre de séparation 00020437 

Publié dans LIVRES de Travail | 3 Commentaires »

Bibliothèque

Posté par othoharmonie le 1 juin 2010

Bibliothèque dans Photographies bon-mardi-oiseau-bleu 

Depuis ma plus tendre enfance, j’aime les livres, je dirais même que j’en suis amoureuse ….

Ils m’ont toujours ouvert l’esprit, ils m’ont toujours accompagnés !

Pour tout vous dire, j’ai même conservé ma bibliothèque « Rose, Verte …. Rouge » celle de mes premiers pas dans la lecture !

Je vous montre en photos mon rangement de bibliothèque, en réalité il y en a une dans chaque pièce de la maison !

 

 

dscf0012 dans Photographies

 

 

dscf0013

 

 

dscf0014

 

 

dscf0016

 

 

dscf0015

 

 

dscf0017

 

 Alors m’est venue l’idée d’en faire profiter un maximum de monde !

Cependant, comme ce blog se veut spirituel, il ne concernera donc ici, que les lectures qui vont en ce sens….

Il me faudra du temps c’est certain, mais je m’y attèle doucement….

szm60be7

 

 

Mes lectures ont toujours été éclectiques, car je suis très curieuse de nature ; même si aujourd’hui, je me suis arrêtée à la lecture spirituelle….

Pourquoi me suis-je arrêtée aux lectures spirituelles à caractère de développement personnel ?

 tout simplement parce que comme beaucoup, j’étais en quête du bonheur !

Et, comme l’arme principale de la spiritualité, est la connaissance de la Vérité ; et bien j’ai cherché, je me suis informée, j’ai adhéré à certains écrits plus qu’à d’autres tout simplement parce qu’ils me parlaient …

szm60be7 

Beaucoup d’entre nous avons fait l’expérience de lire un ouvrage spirituel qui nous semble exprimer la Vérité, et de se sentir pendant sa lecture, plus en paix, plus lucide, plus éveillé je dirais même. 

Cependant, la plupart du temps il faut bien le reconnaître,  une fois le livre refermé, le vieux “moi” est vite revenu au galop et les compréhensions spirituelles tombées aux oubliettes. La lecture de nombreux livres spirituels est un des pièges que nous tend l’ego spirituel. 

Le mental entretient l’idée fausse que plus nous allons lire ce genre de livres, plus nous deviendrons “spirituels”. La fringale de livres spirituels est d’ailleurs un signe que nous sommes, soit piégé par le concept que nous pourrons trouver la Vérité à l’extérieur de nous-mêmes, soit que nous sommes sous l’emprise d’un ego spirituel qui se construit, entre autre,  à coup de connaissances livresques. 

Cependant, les textes lumineux, inspirés, les Écritures révélées, sont des armes qui peuvent être très utiles lorsque l’on apprend à s’en servir comme j’ai appris moi-même à le faire… en tenant un cahier d’avancement et de mise en pratique des Vérités qui m’ont été révélées ; c’est donc ainsi que j’ai travaillé.

  gif-bebe-10_b8b

 

Et comme le disait Cicéron : « Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu’il vous faut »….. alors j’ai toujours eu ce qu’il me fallait.

Quelques citations

Qui que vous soyez qui voulez cultiver, vivifier, édifier, attendrir, apaiser, mettez des livres partout.

(citation de Victor Hugo – extrait du discours d’Ouverture du congrès littéraire international de 1878)

Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe.

(citation de Jules Renard – extrait de son Journal 1894-1904)

Un livre a toujours deux auteurs : celui qui l’écrit et celui qui le lit.

(citation de Jacques Salomé – extrait de Si je m’écoutais, je m’entendrais)

 gif-bebe-10_b8b

Après avoir amassé tant de livres, un beau jour on comprend enfin que toute la Vérité est déjà en nous. Notre âme sait toutes ces choses, comme si nous les avions écrits nous-mêmes. Mais le voile de l’oubli a été posé sur notre conscience pour nous donner l’opportunité et la joie de nous recréer, de faire l’expérience de Nous-mêmes. Et les lectures spirituelles nous permettent également d’en retirer nous-mêmes, peu à peu le voile. 

Les textes spirituels peuvent sembler nous apprendre quelque chose, mais en fait, ils ne font que réveiller notre conscience, c’est pourquoi ils résonnent en nous et nous les reconnaissons comme vrais. En ce sens, ils nous aident à soulever peu à peu le voile de l’illusion. C’est en ce sens que ce partage ici, vous aidera peut-être vous aussi à faire de même…. 

Si nous lisons un livre spirituel comme un roman, il y a de grandes chances que le voile retombe peu de temps après. Il convient de prendre des notes, marquer certains passages, comprendre, ouvrir notre conscience. Les livres spirituels sont des enseignements et c’est la mise en pratique qui va les enraciner en nous. 

 dyn001_original_369_346_gif_2610411_a067486e2425a51833c033f4138c3c78

Je vais donc partager ici avec vous, toutes les lectures spirituelles qui composent ma bibliothèque et c’est un réel bonheur que d’en faire profiter le maximum ! Pourquoi garder autant de richesses pour soi tout seul, autant les partager. 

Si vous avez vos propres méthodes pour vous aider à bien vous imprégner et mettre en pratique vos lectures spirituelles, n’hésitez pas à m’en faire part. Ce qui me convient à moi ne convient pas forcément à tous ! 

Surtout n’hésitez pas à exprimer vos avis et commentaires, laissez-moi un petit message ; il sera toujours le bienvenue…. 

Livre

 

Publié dans Photographies | Pas de Commentaire »

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...