• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 17 juillet 2010

Les gens difficiles

Posté par othoharmonie le 17 juillet 2010

Les gens difficiles dans Nouvelle conscience cocci07Comment se comporter avec les gens que l’on dit : difficiles 

 

Qui de nous n’a jamais rencontré, dans son environnement, un collaborateur, un collègue, voir un patron qui a une personnalité que l’on juge « difficile » ?

 

 Vous savez ce genre de personne avec qui on n’arrive pas vraiment à fonctionner de façon harmonieuse et efficace en dépit de leurs talents ou de leurs compétences reconnus ? 

 

Personnellement, dans mon entourage proche et professionnel, je connais deux personnes avec qui les relations sont particulièrement « difficiles »… 

 

J’ai tenté en vain de les aider, de comprendre, à faire la part des choses ; j’ai tenté de cultiver une relation de confiance ; j’y ai même mis un peu d’humour au sein de situations problématiques qui auraient pu devenir conflictuelles

 

A mon patron particulièrement qui me demandait quelle était ma méthode pour rester imperturbable en situation de conflit, je lui ai même proposé de se faire aider par un psychothérapeute… soin qu’il a d’ailleurs entamé ! 

 

 cocci07 dans Nouvelle conscienceOn peut se demander que faire avec des caractères que l’on nomme « difficiles » ? 

 

 Dans ces cas là, pensons prioritairement à Jésus, qui a dû côtoyer beaucoup de gens difficiles, si l’on se réfère à son histoire. 

 

Voici QUATRE méthodes qu’il nous a données comme modèle au travers de sa vie. 

 

1. Réalisez que vous ne pouvez pas plaire à tout le monde. (Jean 5.30) 

Certains veulent de la pluie pendant que d’autres veulent du soleil. 

 

2. Refusez d’entrer dans leur jeu. (Matthieu 22.18) Apprenez à dire « non » aux attentes peu réalistes. Confrontez-les en “disant la vérité avec amour”. 

 

3. Ne vous venger JAMAIS (Matthieu 5.38-39) Cela ne mène qu’à vous faire du mal à vous-même. 

 

4. Priez pour eux (Matthieu 5.44) Cela vous aidera tous les deux. Laissez l’Univers s’occuper d’eux. 

 

Un verset à garder en mémoire également : “ Si il est possible, autant que cela dépende de vous, soyez en paix avec tous les hommes. (Romains 12.8). 

 

 

cocci07Et puis, en tant que spiritualiste on revient vite à son Vrai chemin, celui de l’écoute et de l’accueil de Soi qui sont les clés qui permettent de lever de multiples voiles illusoires sur ce que nous croyions être ! 

 

C’est ainsi pour chacun d’entre-nous, c’est en ré-apprenant à Être fidèle à ce que notre cœur nous dit ou par la voie intérieure qui nous propulse du-dedans que nous re-devenons autonome spirituellement tout en assumant  notre propre voie d’évolution et d’«auto-transformation énergétique»… 


Ainsi, nous acceptons d’assumer notre totale « responsabilité » à Être Vrai et transparent par Soi (force spirituelle intérieure guidant chacun de nos pas en Soi et vers Soi…), et en soi (dans l’accueil de ce que nous vivions émotionnellement, mentalement ou physiquement comme réaction, mais cela est devenu contraignant à notre liberté d’Être Soi…) et avec soi (ce que la perception de l’autre ou de ce qui est extérieur à Soi peut susciter comme réaction en soi-même à titre de reflet-miroir à reconnaître et à transmuter au besoin par Soi…). 

Dans cet accueil constant, dans la présence à Soi, nous redécouvrons notre propre vérité intérieure à laisser exprimer à notre rythme et de façon unique tout en collaborant aux autres voies cheminant autour de nous. 


Nous pouvons alors vivre davantage dans un nouvel état de « res-paix » avec soi et avec l’autre, car nous pouvons recréer notre État d’harmonie intérieure et l’actualiser aussi dans notre vie extérieure… 


Revenir à Soi, c’est retrouver le Maître en Soi dans une présence constante au moment présent et être appelé à vivre certaines formes de détachements de façon progressive en lien avec d’anciens désirs ou peurs ravivant le passé et générant inutilement l’inquiétude face au futur… La présence à aujourd’hui et maintenant, réanime notre Force réelle ! 

Puisque nous sommes aptes à assumer une Présence à Soi en vivant au présent, notre habileté d’Écoute réelle / intérieure nous guide simplement sur notre propre Voie transformatrice et collaboratrice avec toutes les voies qui nous entourent afin de recréer l’harmonie en soi (auto-transformation intérieure naturelle), avec soi (reflet-miroir de l’autre…) et par Soi (l’état d’Amour et d’Harmonie universelle soutenant toute Vie…). 

 

 

Il existe de nombreuses théories sur la façon dont nous devenons qui nous sommes. 

 

Certains pensent que c’est la génétique qui détermine notre identité tandis que d’autres sont convaincus que ce sont nos expériences de l’enfance qui ont forgé les adultes que nous sommes. Nous entendons également dire que l’environnement naturel influence l’idée que nous nous faisons de nous-mêmes. 

 

Je crois qu’en plus de la génétique, de l’enfance, de la programmation culturelle et de l’environnement dans lequel nous évoluons, certaines des influences les plus fortes sur notre identité résident dans les perceptions – bonnes et/ou mauvaises – que nos amis et nos pairs ont de nous. 

 

L’une des façons les plus efficaces d’améliorer notre destinée consiste à ne fréquenter que des gens positifs qui partagent nos valeurs et nous respectent. Si nos pairs ne nous appuient pas ou ne se réjouissent pas de nos succès, essayer de garder nos distances. Il vaut mieux ne pas avoir d’amis (ou un seul qui croit en nous) qu’un tas de gens qui ne nous offrent pas d’appui. Plus vite nous pourrons nous dissocier de ces fréquentations malsaines, plus vite nous pourrons exprimer les désirs de notre cœur. 

 

Porter un jugement est humain, que ce soit sur soi ou sur les autres. Nous le faisons constamment et couramment. Il est facile de voir à quel point il peut être dévastateur d’être négatif à propos de soi-même, mais il faut également réaliser que chaque fois que nous jugeons quelque chose ou quelqu’un, nous nous faisons du mal à nous-mêmes en même temps. 

 

Il est possible de faire des remarques sur les gens et les situations sans nous faire de mal pour autant, mais il s’agit d’une notion totalement différente. De fait, il est possible de faire une observation sans poser de jugement de valeur. 

 

Par exemple, vous pouvez remarquer qu’une personne semble être un itinérant,  par ses vêtements, son allure négligée ou le bazar qu’il transporte avec lui dans la rue. Mais si vous commencez à penser qu’il est dangereux, fou ou malhonnête, simplement parce qu’il est sans abri, vous portez un jugement et cela peut avoir un effet négatif sur votre subconscient? 

 

Chaque fois que vous avez un préjugé, vous limitez votre accès à la joie disponible dans l’instant présent. Et si vous continuez à poser constamment des jugements négatifs, surtout à votre sujet, vous vous privez vous-même de joie et de croissance positive. De la même façon, si vous restez accroché à des préjugés à l’égard de votre entourage, vous risquez de vous priver de belles occasions et de belles amitiés. 

 

Donc, non, il n’y a pas de gens qui soient difficiles…. Il n’y a qu’une vision de nous-mêmes. 

 

La prochaine fois que vous rencontrerez ces gens ou ces situations, essayez de séparer vos remarques de vos préjugés et rappelez-vous votre engagement de vous focaliser sur le Soi. Si vous rendez vos pensées plus positives, le résultat risque de vous surprendre… 

 

Il se pourrait bien que vous connaissiez plus de joie dans votre vie et que votre croissance personnelle augmente. 

 

Dans mon cheminement personnel, avec ses hauts et ses bas, ce que j’ai appris de plus important, c’est la valeur de la JOIE. Je crois qu’il est essentiel de créer du bonheur pour soi-même, puis de le partager avec le plus de gens possible. Peut-être que l’un des messages que j’ai reçu est que la joie prend encore plus d’importance dans l’adversité. 

 

Je pense que la conscience individuelle influence la conscience universelle et qu’une personne qui vit dans la joie, sans peur et sans méfiance, peut avoir un impact positif sur une multitude de gens. C’est peut-être seulement quand la conscience collective sera nourrie par la joie plutôt que par la peur que notre planète connaîtra des temps plus paisibles….. 

 

 

 

 

la_joie

Publié dans Nouvelle conscience | 1 Commentaire »

La Cabbale

Posté par othoharmonie le 17 juillet 2010

Titre :  La Cabbale 
Auteur :  Dr Gérard EUCAUSSE  

 

 

PAPUS 

Tradition secrète de l'Occident

 

TRADITION SECRETE DE L’OCCIDENT

De quoi ça parle  La Cabbale est le livre de la tradition occulte d’Israël. 

Il devrait se trouver dans la main de tout homme qui désir approfondir le mystère de la vie, qui se demande quelle est l’origine et la destinée de l’existence, et qui voudrait explorer le royaume de l’invisible pour en comprendre les relations avec le monde visible. 

Lumière cachée du peuple Hébreu, dépôt de sa science sacrée, qui donna à la Chrétienté la connaissance ésotérique, la Cabbale est restée en Europe le plus remarquable ouvrage des sciences hermétiques, qui d’une part, rendit le peuple Juif, exilé et persécuté, conscient de sa grandeur spirituelle et de son rôle historique et qui, d’autre part, procura aux chercheurs de la LUX VERTITATIS, l’illumination et une source inépuisable d’enseignements, particulièrement concernant la divination, la valeur occulte des lettres formant la base de la langue hébraïque, ainsi que les correspondances entre le monde humain, angélique, astral et divin. 

Vous y trouverez

Dans l’introduction, un travail du plus grand intérêt du marquis de Saint Yves d’Aveydre, sur la tradition cabalistique rétablie à la lumière de l’archéomètre. 

Dans la deuxième partie (enseignement), nous avons fait appel à la plume du Maître Kabbaliste Eliphas Levi en publiant son cours de Kabbale en dix leçons ; nous avons fait suivre ce cours d’un travail également très clair du jeune Maître Sedir, de manière à donner au lecteur une idée synthétique des enseignements kabbalistiques. Il est ensuite facile de comprendre les chapitres suivants et surtout l’étude des Séphiroth de Stanislas de Guaita que nous avons fait précéder de notre clef de construction du tableau séphirotique. 

Dans la troisième partie, LES TEXTES, on trouvera une traduction nouvelle et qui nous semble enfin complète de SEPHER JESIRAH ou livre kabbalistique de la création, avec les commentaires les plus importants. 

Un résumé dans cette section les éléments les plus généraux de quelques textes se rapportant soit au Zohar, soit aux autres sections de la traditions écrite. 

Enfin, nous avons complété notre bibliographie par celle si importante établie par le Dr. Marc Haven dont les travaux sont bien connus et si appréciés de tous nos lecteurs. 

De plus, nous donnons, dans cette édition, les éléments de Kabbale pratique dérivés de l’appel des génies d’après les noms divins et une réimpression presque intégrale de la brochure du chev. Drach qui coûte encore si cher quand on la trouve dans les catalogues. 

Les figures ont été l’objet également d’un choix spécial. 

La kabbale seule a droit à ce titre de « Tradition » que quelques vagues systèmes philosophiques cherchent à détourner de son véritable sens. 

  Si vous voulez, vous aussi, vous procurer ce livre, vous le trouverez ici : 

http://www.amazon.fr/Cabbale-Tradition-secr%C3%A8te-lOccident/dp/2703301022

La Cabbale dans E à  K coeur_36

Publié dans E à  K | Pas de Commentaire »

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...