• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 6 septembre 2010

Laguz (18)

Posté par othoharmonie le 6 septembre 2010

Le courant

L’eau

Ce qui transmet

Laguz (18) dans Runes laguz

 

 

 

LA RUNE (18) : LAGUZ 

Des pouvoirs invisibles sont ici à l’œuvre, des pouvoirs qui nourrissent, qui façonnent la forme, qui relient. Les attributs de cette rune sont l’eau, la fluidité, le flux et le reflux des émotions, des souhaits, des relations humaines. Laguz soutient notre désir de nous immerger dans l’expérience de la vie sans avoir à évaluer ni à comprendre. Elle parle de satisfaction des besoins affectifs, de l’éveil du côté lunaire et intuitif de notre nature. En effet, alors que la force solaire est une force de différenciation, la force lunaire nous tire vers l’union, la fusion.

Avec cette rune, il est souvent temps de se purifier : en réévaluant, en réorganisant, en redisposant. Rune de compréhension profonde, Laguz nous intime probablement l’ordre d’étudier spirituellement pour nous préparer à une transformation imminente de nous-mêmes. Le succès réside maintenant dans notre capacité à nous relier à notre connaissance intuitive, à nous accorder à nos rythmes personnels.

C’est une rune de bonnes relations entre le moi et le Soi. Laguz correspond à ce que les alchimistes appelaient conjunctio, le mariage où le héros et l’héroïne « vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants« .

SIGNIFICATION RENVERSEE

 

LaguzRev dans Runes

 

Il nous est conseillé de ne pas outrepasser nos forces, de ne pas trop en faire, d’éviter de dépasser les limites du pouvoir qui nous permet notre vie actuelle.

 

Renversée, Laguz indique souvent une incapacité à faire appel à la sagesse instinctive, de telle sorte que le côté intuitif de notre nature souffre et s’étiole, nous laissant déséquilibré. Il nous faut maintenant rentrer en nous-mêmes et honorer le côté réceptif de notre nature de guerrier.

 

Publié dans Runes | Pas de Commentaire »

Hagalaz (19)

Posté par othoharmonie le 6 septembre 2010

La grêle

Les forces de chaos

Les éléments

 

Hagalaz (19) dans Runes hagalaz

 

 

LA RUNE (19) : HAGALAZ

  

Le changement, la liberté, l’invention et la libération sont tous attribués à cette rune. Sa présence dans un tirage indique que notre psychisme éprouve un vif besoin de se libérer des identifications à la vie matérielle, amoindrissantes et contraignantes, et de plonger dans l’expérience du monde des archétypes.

 

Hagalaz, rune des perturbations élémentales, des événements qui nous semblent totalement incontrôlés, ne peut être renversée : pourtant elle n’agit que par le renversement. Attendons-nous à des surprises en tirant cette rune, car elle est le « grand éveilleur ».

 

-          Mais l’éveil en question peut prendre diverses formes. Peut-être éprouvons-nous un sentiment progressif d’éveil de nos sens, comme si nous nous éveillions d’un long sommeil. Alors, le flux d’énergie qui succède à cet état peut être tel que nous sentirons un déchirement de ce que nous tenions auparavant pour l’étoffe de la réalité, de notre sécurité, de notre compréhension de nous-mêmes, de notre travail, de nos relations ou de nos croyances.

 

Gardons cependant à l’esprit que ce n’est pas une force extérieure qui est à l’œuvre ; il ne s’agit pas d’une situation où nous nous trouvons seul contre la monde ambiant. Cette situation a été créée par notre propre nature, et nous ne sommes nullement dépourvu de pouvoir. La force que nous avons développée dans notre vie nous soutient et nous guide à un moment où tout ce que nous tenions pour acquis nous semble remis en cause.

 

L’apparition de cette rune nous alerte : peut-être allons-nous subi r une perte, un désagrément – l’échec d’une relation, l’enlisement d’un projet, l’épuisement d’une source. Ne nous alarmons pas : étant prévenus, nous sommes encouragé  à comprendre et à accepter ce qui arrive comme un élément nécessaire à notre progression.

 

Les éléments de progrès que nous mettrons en œuvre seront d’autant plus importants, et d’autant plus opportuns, que la perturbation qui se produit dans notre vie sera plus grave et plus radicale. Le terme de « solution de discontinuité radicale » décrit à merveille l’action de Hagalaz lorsqu’elle déploie outre sa puissance. Et en vérité, l’univers et notre âme elle-même exigent de nous ce progrès.

 

 

 

 

runes dans Runes

 

Publié dans Runes | Pas de Commentaire »

Raido (20)

Posté par othoharmonie le 6 septembre 2010

Voyage

Communication

Union, réunion

Raido (20) dans Runes rune_09

LA RUNE (20) : RAIDO 

 

Cette rune est liée à la communication et fait allusion à ce qui a deux côtés, deux faces, deux éléments, pour évoquer la réunion qui se produit à la fin du voyage, au moment où ce qui est en haut et ce qui est en bas s’unissent et ne font plus qu’un seul esprit.

La valeur intérieure doit se révéler ici, et en un tel moment nous devons nous rappeler que nous ne sommes pas censé nous reposer uniquement sur notre pouvoir personnel, mais que nous devons plutôt nous demander en quoi consiste l’action convenable.

Demandons cela par la prière, cherchant à joindre notre propre connaissance, le Soi-témoin, notre maître intérieur. Ne tenant pas à nous mouvoir à tout prix, contentons-nous d’attendre et profitons de ce temps d’attente pour éliminer nos résistances. A mesure que les obstructions cèdent du terrain, disparaît tout remords causé par le souci d’accomplir à tout prix.

Le voyage en question nous mène vers notre intégrité, vers notre changement personnel et vers l’union. Ce qui nous importe actuellement n’est autre que l’union parfaite, sans entraves, mais nul ne peut provoquer par la force l’union du ciel et de la terre.

Eliminons les excès de notre vie. Ce voyage du moi vers le Soi ne saurait s’encombrer du poids des avantages matériels. Tenons-nous à l’écart même de ceux avec qui nous sommes en affinité ; ici, la multiplicité ne fait pas la force, car cette étape du voyage ne peut être partagée.

Autre rune du cycle de l’initiation, Raido représente le voyage de l’âme et contient l’élément de la joie, car le but est en vue. En notre être libéré du fardeau de ce que nous avons laissé derrière nous, le ciel et la terre s’unissent pour soutenir notre marche. Voici une simple prière pour ce voyage : « Ma seule volonté, c’est la Tienne ».

  

SIGNIFICATION RENVERSEE :    

  dans Runes

Dans cette positon, Raido nous demande d’être particulièrement attentif à nos relations personnelles. C’est un temps plus propice aux ruptures qu’aux réconciliations. Nous devons faire des efforts pour garder bon moral. Quoi qu’il arrive, nos réactions sont entièrement entre nos mains.

Le processus présent risque de perturber radicalement les projets que nous avions en tête. Des dénouements espérés peuvent se dérober. Cependant, ce que nous considérons comme détour, obstacle, coup de théâtre, voire échec et même mort, n’est en réalité qu’occasion de se remettre sur le chemin – l’union et la réunion demeurant les seules destinations possibles.

000206AC

 

bone_runes

 

Publié dans Runes | 1 Commentaire »

Châtillon sur Seine en 21

Posté par othoharmonie le 6 septembre 2010

Châtillon sur Seine en 21 dans Ma Bourgogne En détails city_400161_1

Châtillon-sur-Seine

Châtillon-sur-Seine est une commune française, située dans le nord du département de la Côte-d’Or et la région Bourgogne. La ville est traversée par le haut cours de la Seine et se situe dans une région d’importants massifs forestiers. C’est le centre du Pays Châtillonnais (qui regroupe 113 communes), mais aussi la ville de Haute Côte-d’Or la plus peuplée avec 5 837 habitants au recensement provisoire de 2006. La commune possède le label Ville fleurie (deux fleurs) et celui des Plus beaux détours de France.

Géographie

La ville est située au cœur d’importants axes routiers et est avantagée par sa proximité à l’autoroute A6. Elle se trouve à 234 km de Paris (2h45), 83 km de Dijon par la RD 971 (1h15), 68 km de Troyes par la RD 971 (1h), 83 km d’Auxerre (1h15), 58 km de Chaumont (Haute-Marne) par RD 965 (1h), 49 km de Tonnerre (Yonne) (40min), 75 km de Langres par RD 928 (1h) et 33 km de Montbard par RD 980 (30min).

On peut se rendre à Paris en 1h50 par la gare TGV de Montbard et le bus de ligne Châtillon-sur-Seine – Montbard.

La ville est traversée par la Seine (qui prend sa source à 40 km) et est située sur un plateau dont l’altitude moyenne est supérieure à 300 m. Sa forêt est une des plus grandes forêts domaniales de Bourgogne avec ses 8 875 ha 

{{{image-desc}}}

 

Histoire

La région compte de nombreux vestiges d’occupation aux époques pré-celtiques et celtiques, pierres levées et surtout oppidum du mont Lassois, situé à 6 km de la ville et qui fut un important centre d’habitat dès l’âge du bronze. On sait qu’au VIIIe siècle, les populations se sont déplacées sur l’actuel site de la ville et ont fortifié une colline, le Castel qui donna son nom à Châtillon. En 886, l’évêque de Langres, afin de mettre à l’abri les reliques de saint Vorles, les apporta à Châtillon. Cependant, une autre enceinte fortifiée existait sur l’autre rive de la Seine et Châtillon fut pendant tout le Moyen Âge séparée en deux entités rivales, l’une appartenant aux Bourguignons (Chaumont) et l’autre à l’évêque de Langres (le Bourg). En 1638, les deux villes furent réunies par un traité sous l’autorité du roi de France.

En 1790, elle devient le chef-lieu du district de Châtillon-sur-Seine et en 1800, le chef-lieu de l’arrondissement de Châtillon-sur-Seine. Il fut supprimé en 1926.

À la fin du Premier Empire, Châtillon-sur-Seine accueille du 7 février au 11 mars 1814 le congrès de Châtillon, où ont lieu des négociations sans lendemain entre les ambassadeurs des souverains alliés et le représentant de Napoléon Ier, Caulaincourt.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Châtillon est libérée le 12 septembre 1944, lorsque le 1er régiment de fusiliers marins (débarqué en Provence) et le 1er régiment de marche de spahis marocains (débarqué en Normandie) sont les premières unités des deux armées débarquées à faire leur jonction sur la commune.

200px-Chatillon-Blason dans Ma Bourgogne En détails

Blasonnement

« De gueules au château en perspective de quatre tours d’argent, maçonné de sable, au chef cousu d’azur chargé de trois fleurs de lys d’or. »

Économie et emploi

La région châtillonnaise étant un territoire de tradition rurale, l’agriculture y tient une place importante. Châtillon est aussi un petit centre industriel, de tradition métallurgique, mais la filière bois tient une importance primordiale dans l’économie locale.

Les principaux établissements industriels sont, par ordre décroissant du nombre de salariés : Crown Emballage (emballages métalliques, 240 salariés), Brugère Fernand (panneaux en bois, 120 salariés), et Bourgogne fonderies (fonderie de fonte, 70 salariés). ArcellorMittal possède un établissement dans le village voisin de Sainte-Colombe (acier pour béton, 60 salariés).

Bourg centre d’une région rurale et faiblement peuplée, Châtillon est le centre commercial et administratif du nord du département de la Côte-d’Or. La ville a été sous-préfecture jusqu’en 1926, mais est reléguée au rang de simple chef-lieu de canton depuis. Elle n’en reste pas moins un centre de services important à l’échellon local. L’hôpital local, désormais regroupé avec celui de Montbard, compte 260 salariés. Sa capacité d’accueil est d’une centaine de lits, dont la moitié en médecine, le reste se répartissant entre chirurgie et soins intensifs. 2 collèges et 3 lycées (dont un technologique privé et un lycée agricole) accueillent les élèves de la ville et des villages alentours. Le tissu commercial a beaucoup évolué depuis la fin des années 90. Après bien de péripéties, un hypermarché Auchan de 4700 m² a ouvert dans la commune limitrophe de Montliot-et-Courcelles en 2005. Il est concurrencé par un Intermarché de 3520 m² situé à Châtillon même. D’autres grandes surfaces de vente spécialisées sont présentes dans l’agglomération, tel Gamm vert (2270 m²), Bricomarché (1980 m²), Maga meubles (1000 m²), Gifi (1100 m²), Noz (1000 m²), Défimode (900 m²) ou Marché aux affaires (900 m²). Les hard discounteurs sont représentés par ED, Aldi et Leader price avec environ 700 m² de vente pour chacune des enseignes.

La ville possède une antenne de la Chambre de commerce et d’industrie de Dijon

Lieux et monuments

  • L’église Saint-Vorles : située sur une colline qui domine la ville l’église date des Xe et XIIe siècles. C’est l’emplacement d’origine de la ville, occupé dès l’antiquité. Non loin se trouvent les ruines du château des ducs de Bourgogne (XIIIe siècle).

  • Au pied de la falaise se trouve la source de la Douix, résurgence d’une rivière souterraine et lieu de culte dès l’époque celtique.

  • L’église Saint-Nicolas de la fin du XIIe siècle.

  • L’ancienne abbaye Notre-Dame, datant du XIIe siècle : les bâtiments conventuels abritent le nouveau musée ; l’ancienne abbatiale, aujourd’hui l’église Saint-Pierre, est toujours utilisée pour le culte.

  • Le Musée du Pays Châtillonnais , inauguré en juillet 2009, abrite une collection d’objets découverts dans la région, notamment le fameux trésor de Vix, mobilier complet d’une tombe à char de l’époque du premier âge du fer.

  • L’Hôtel Philandrier, hôtel particulier de style Renaissance, abritait l’ancien musée archéologique.

  • Le couvent des Cordeliers, reconstruite en 1630, il conserve un cloître plus ancien. C’est là que se tenait le grand quartier général du maréchal Joffre lors de la bataille de la Marne.

  • L’hôtel du Congrès, hôtel particulier du XVIIe siècle qui accueillit le congrès de Châtillon.

  • Le sculpteur Raoul Josset a réalisé le Monument aux morts de la guerre de 1914-1918.

  • La ville a inauguré en mai 2006 le théâtre Gaston-Bernard, pouvant accueillir jusqu’à 550 personnes.

  • chatillon_sur_seine_40

     LES PERSONNALITES LIEES A LA COMMUNE

    panneau-chatillon-sur-seine

    220px-Ch%C3%A2tillon-sur-Seine_-_Ch%C3%A2teau_10               220px-Ch%C3%A2tillon-sur-Seine_-_Mus%C3%A9e_1

    Publié dans Ma Bourgogne En détails | Pas de Commentaire »

     

    katoueluv |
    jeanneundertheworld |
    darkangelusmag |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
    | nouvelles du front ... en a...
    | Les ateliers d'Anissina Tur...