La maison du sommeil

Posté par othoharmonie le 17 novembre 2010

Titres

LA MAISON DU SOMMEIL 

Auteur

Jonathan COE 

 

                                              LA MAISON DU SOMMEIL 

 

La Maison du sommeil

La Maison du Sommeil est un roman de Jonathan Coe, paru en 1998. Il a reçu le prix Médicis étranger la même année. L’intrigue se déroule en 1984 dans les chapitres impairs et en 1996 dans les chapitres pairs. On y retrouve les mêmes personnages avec douze ans de décalage. Ils se sont tous croisés dans l’impressionnante bâtisse d’Ashdown perchée en haut d’une falaise des côtes anglaises. Au fil des pages, on découvrira peu à peu tout ce qui s’y est tramé autrefois et tout ce qui s’y passe actuellement : des événements plus ou moins étranges où le sommeil et l’identité s’entremêlent dans cet univers à mi-chemin entre les années 80 et les années 90.

Résumé

Ce qui suit dévoile des moments clés de l’intrigue.

Tout commence au début de l’automne 1983. Sarah et Grégory vivent à Ashdown dans une vieille maison au bord de la mer, en haut d’une falaise, transformée en résidence étudiante. Grégory fait des études de médecine et doit partir à Londres étudier la psychiatrie alors que Sarah reste encore un an à étudier dans cette ville et s’apprête à devenir institutrice. Ils sortent ensemble depuis un an, c’est leur dernière soirée avant de se séparer.

Douze ans plus tard, la résidence n’accueille plus d’étudiants. Elle a été transformée en clinique des troubles du sommeil. Elle est dirigée par le Dr Dudden (Grégory). Dans cette clinique travaille aussi Cléo Madisson, femme d’une trentaine d’années visiblement lesbienne. Elle et le docteur ne peuvent pas se supporter. Le Dr Dudden est heureux car il vient d’accueillir un client important : Terry Worth. C’est un journaliste de cinéma qui affirme vivre sans sommeil et qui a réussi à regarder des films durant dix jours d’affilée sans s’endormir. Il a accepté de se faire étudier par la clinique. N’arrivant pas à dormir, le journaliste s’est relevé et il rencontre Cléo dans le hall de la clinique. Elle le met en garde contre le Dr Dudden et lui parle des expériences qu’il mène sur des rats sur la privation de sommeil. Terry lui avoue qu’il a accepté de venir à la clinique car il y a vécu autrefois. Il lui parle d’une amie qui souffrait de troubles narcoleptiques.

Sarah est en effet narcoleptique, même si elle ne le sait pas encore lorsqu’elle est étudiante à Ashdown. Elle a tout de même découvert, lors de sa relation avec Grégory, qu’il lui arrivait de faire des rêves tellement vrais qu’elle les confondait avec la réalité.

Le docteur Dudden est rentré à sa clinique et a chassé tous les patients. Il veut maintenant prouver que le sommeil est une maladie et ne plus soigner les gens. Il a décidé d’effectuer les expériences sur lui-même. L’infirmière rentre et trouve la clinique vide. Elle entend une très forte musique et découvre le docteur au sous-sol dans une sorte de maillot de bain, devenu complètement fou. Elle s’enfuit et appelle les secours.

Cléo est arrivée à Londres, elle a retrouvé la maison de Sarah grâce aux indications de Ruby. Sarah lui ouvre et Cléo lui déclare : « C’est Robert. »

Terry, lui, est dans le coma, mais il semble heureux, lui qui n’atteignait le bonheur qu’en rêve…

 

L’auteur

Jonathan Coe : La maison du sommeil dans C et D 300h

 

Jonathan Coe est un écrivain britannique, né le 19 août 1961 à Birmingham. Il doit sa notoriété à l’étranger à son troisième roman, Testament à l’anglaise. Cette virulente satire de la société britannique des années du thatchérisme a connu un important succès auprès du public. 

Il a étudié à la King Edward’s School à Birmingham et au Trinity College à Cambridge avant d’enseigner à l’Université de Warwick.

Il doit sa notoriété à l’étranger à son troisième roman, Testament à l’anglaise. Cette virulente satire de la société britannique des années du thatchérisme a connu un important succès auprès du public.

Coe a reçu le Prix Médicis étranger en 1998 pour La Maison du sommeil.

En 2001 et 2004, le diptyque Bienvenue au Club (The Rotters’ Club) suivi par Le Cercle fermé (The Closed Circle) suit les aventures d’un même groupe de personnes pendant leur dernière année de lycée dans le premier roman puis vingt ans plus tard dans le second. Ces deux romans servent l’auteur dans sa fresque du Royaume-Uni des années 1970 et 1990, pour mieux observer les mutations profondes qu’a subies la société entre ces deux dates, avec les réformes thatchéristes et blairistes.

 

 

fleur

 

si vous aussi vous voulez vous procurer ce livre, vous le trouverez ICI : 

http://www.amazon.fr/Maison-du-sommeil-Jonathan-Coe/dp/2070412571

 

 

 

livres dans C et D

Laisser un commentaire

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...