• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 10 décembre 2010

Aloxe-Corton

Posté par othoharmonie le 10 décembre 2010

                           Aloxe-Corton 

Aloxe-Corton dans Ma Bourgogne En détails 20070916095102!Aloxe-corton-21

 

Aloxe-Corton est une commune française, située dans le département de la Côte-d’Or et la région Bourgogne.

Aloxe-Corton vient du celte « al » qui signifie « lieu élevé ».C’est une supposition parmi d’autres, mais ce n’est pas la plus plausible.

Le nom de son Grand Cru « Corton » a été rajouté le 22 mars 1862.

Géographie  

L’Histoire nous dit que l’Empereur Charlemagne fit don, en 775, d’une pièce de vigne d’environ 70 ouvrées lui appartenant. Elle était située sur le finage de « Curtis d’Othon » (Corton). Les bénéficiaires étaient les Chanoines de la Collégiale Saint-Andoche de Saulieu (dont je vous ai déjà parlé).

 

Histoire  

Henri Poisot, possède la plus importante collection de cartes postales sur le village.
Il en possède, maintenant, près de cent cinquante. Et la collection s’agrandit encore.
Il possède, aussi, un très grand nombre de photos et de documents anciens.

-Henri Poisot a édité à la fin de l’année 2001 un livre remarquable qui a pour titre :
1728-1999 – Historique de la Cartographie des Grands Vignobles de Bourgogne
Ouvrage de 102 pages sous coffret toilé avec trois cartes dépliantes.
Disponible à l’Athénaéum à Beaune et chez l’auteur.

Héraldique   

 

           Blason Blasonnement

« D’or à un aigle bicéphale couronné de sable, à la champagne d’azur chargée d’une coupe d’argent bourguignonne à deux anses » 

Lieux et monuments

Aloxe-Corton, possède trois châteaux :

  • Château de Corton-Grancey construit à partir de 1749. Les caves et cuverie en 1834.

  • Château Corton André, fin XIXe siècle, a remplacé une belle maison du XVIIIe siècle.

  • Château de Corton transformé entre 1885 et 1890 en lieu et place de très anciens bâtiments qui appartenaient à la famille Vergnette de la Motte, depuis plusieurs siècles. Et, encore avant, à l’Abbaye de Cîteaux.

  • Église de 1890 par Pinchard, a remplacé une très ancienne chapelle qui se trouvait sur la place du Chapitre, depuis presque 1 000 ans.

287397 dans Ma Bourgogne En détails

La commune Vignoble

Le Vignoble d’Aloxe-Corton fait partie de la Côte de Beaune, situé à Aloxe-Corton en Côte d’Or (Bourgogne).

Situé sur les villages de Aloxe-Corton et Ladoix-Serrigny, il s’étend sur une surface de 122 hectares, presque exclusivement en vins rouges (Pinot noir). 120 hectares de vins rouges en appellations villages (164,70 hectares) et 1er cru (35,30 hectares). L’infime superficie de blancs (Chardonnay) recouvre 1,98 hectares. En volume la production de cette appellation donne 5 310 hectolitres de vins rouges (dont 1 440 hectolitres de 1er cru) et 65 hectolitres de vins blancs (dont 38 hectolitres de 1er cru)

 

escapade-beaune%20002

PINOT NOIR

Le pinot noir compose exclusivement les vins rouges de l’AOC. Il est constitué de petites grappes denses, en forme de cône de pin composées de grains ovoïdes, de couleur bleu sombre. C’est un cépage délicat, qui est sensible aux principales maladies et en particulier au mildiou, au rougeot parasitaire, à la pourriture grise (sur grappes et sur feuilles), et au cicadelles. Ce cépage, qui nécessite des ébourgeonnages soignés, a tendance à produire un nombre important de grapillons. Il profite pleinement du cycle végétatif pour mûrir en première époque. Le potentiel d’accumulation des sucres est élevé pour une acidité juste moyenne et parfois insuffisante à maturité. Les vins sont assez puissant, riches, colorés, de garde. Ils sont moyennement tanniques en général.

Article détaillé cliquez ICI  : Chardonnay (cépage)

CHARDONNAY 

Le chardonnay, lui, compose les vins blancs de l’AOC. Ses grappes sont relativement petites, cylindriques, moins denses que celles du pinot noir, constituées de grains irréguliers, assez petits, de couleur jaune doré. De maturation de première époque comme le pinot noir, il s’accommode mieux d’une humidité de fin de saison avec une meilleure résistance à la pourriture s’il n’est pas en situation de forte vigueur. Il est sensible à l’oïdium et à la flavescence dorée. Il débourre un peu avant le pinot noir, ce qui le rend également sensible aux gelées printanières. Les teneurs en sucre des baies peuvent atteindre des niveaux élevés tout en conservant une acidité importante, ce qui permet d’obtenir des vins particulièrement bien équilibrés, puissants et amples, avec beaucoup de gras et de volume

 Article détaillé cliquez ICI : Vignoble de Corton

 

Le Vignoble de Corton-Charlemagne fait partie de la Côte de Beaune, situé sur les communes de Aloxe-Corton, Ladoix-Serrigny et Pernand-Vergelesses en Côte d’Or (Bourgogne).

Article détaillé cliquez ICI  : Vignoble de Corton-Charlemagne.

 

chardonnay

Antiquité

L’édit de l’empereur romain Domitien, en 92, interdisait la plantation de nouvelles vignes hors d’Italie ; il fit arracher partiellement les vignes en Bourgogne afin d’éviter la concurrence. Le vignoble résultant suffisait aux besoins locaux. Mais Probus annula cet édit en 280. En 312, un disciple d’Eumène rédigea la première description du vignoble de la Côte d’Or

Or pâle et orné de reflets verts, infiniment délicat, tonalités beurrées et arômes d’agrumes, d’ananas, de tilleul, de pomme au four, de fougère, de cannelle, de silex, de genévrier, et de miel. Richesse très importante, concentrée, équilibrée en bouche, ainsi qu’opulente et ronde.

Parmi les meilleurs producteurs de Corton Charlemagne, on peut citer sans se tromper: Le Domaine Marey Pierre, Le Domaine Bonneau du Martray, Le Domaine Rapet, Le Domaine Capitain. Tous ces domaines présentent une vinification exemplaire très caractéristiques et typiques de l’appellation.

Les domaines viticoles

  • Domaine Maurice Chapuis

  • Domaine Bruno Collin

  • Domaine Franck Follin-Arbelet

  • Domaine Comte Sénard

  • Domaine Michel Voarick

  • Domaine Didier Meuneveaux

  • Domaine Pierre Bize

  • Domaine Louise Perrin

  • Domaine Latour

  • Château Corton-André

  • Domaine Jean

  • Domaine Carlos

Aloxe-Corton

Publié dans Ma Bourgogne En détails | Pas de Commentaire »

Aignay le Duc

Posté par othoharmonie le 10 décembre 2010

AIGNAY-LE-DUC 

Aignay le Duc dans Ma Bourgogne En détails aignay_jfl2

 

Aignay le Duc est une commune française, située dans le département de la Côte-d’Or et la région Bourgogne

 

EN PAYS CHATILLONNAIS 

L’origine du  nom d’Aignay-le Duc  est celtique, Aignay  devint  ensuite Aigniacum qui veut dire  « l’eau ».. Et de l’eau, il y en a dans ce village

Aignay est baigné par la jolie rivière  » La Coquille » qui prend sa source à Etalente… ainsi nommé le  cirque de la Coquille 

 

Aignay_ruisseau dans Ma Bourgogne En détails

 

 

  • L’église St Pierre et St Paul d’Aignay-le-Duc est une miniature d’église gothique du XIIIe siècle construite en 20 ans , de 1260 à 1280, sur pilotis (présence d’une nappe phréatique). L’église fut construite au 13e s. en seulement 20 ans. C’est l’une des plus belles du Châtillonnais avec son clocher tors (voir autre exemple caractéristique). Elle abrite  surtout  un retable d’époque Renaissance en pierre sculptée en haut-relief. 

 

Elle est classée monument historique en 1862. 

 

 

Aignay_retable

 

Aignay se nomme « le Duc » parce que les premiers Ducs de Bourgogne y avaient bâti un château, et   venaient très souvent y résider. De ce château il ne reste rien, car il a été démantelé par Louis XI. Il subsiste néanmoins quelques parties de l’enceinte médiévale .. 

 

Le Duc, c’est le fils de Robert le Pieux, roi de France. Au 15e s., la population comptait 500 feux et le pays était un centre de commerce très prospère de draps, toiles et cuirs.  

Fortification de la ville pendant les Guerres de religion (murailles avec 25 tourelles de guet). 


A la mort de Charles le Téméraire, Louis XI  s’emparant du Duché de Bourgogne, fit raser les places fortes  et entre autres, le château d’Aignay. Dépeuplé, ruiné par les invasions de 1815 et 1870, le pays, bien que fabricant du drap, se tourne peu à peu vers l’agriculture et l’élevage. 


Ce passé est visible en faisant le tour de la ville :
maisons du 16e au 20e s., murs et tourelles, lavoir dans chaque quartier. 

 

Le « Château Roidot » qui fut construit par un enfant du pays , Charles Roidot, mais dont il ne vit jamais l’achèvement puisqu’il tomba au champ d’honneur , à Dresde, au cours des campagnes Napoléoniennes. Pour la petite histoire, la légende dit  que Roidot fut un des premiers artisans de la prise de la Bastille… 

Aignay possédait un grenier à sel, dont il ne reste rien non plus…sauf un lavoir qui porte ce nom « le lavoir du grenier à sel », recouvert de « laves ». 

 

zoom_3071_CG21-P-COMBIER-2006-Aignay-le-Duc-lavoirLamargelle-IMG-2884-1024

 

Petit chef-lieu de canton, Aignay a conservé les charmes de son histoire sur son plateau calcaire coupé d’étroites vallées ; premier affluent de la Seine. La nature a conservé ses droits avec de nombreuses forêts dont la principale  couvre la majeure partie du pays châtillonnais pour se prolonger sur le sud de la Haute-Marne voisine. 

 

Désormais Parc Naturel National, cet ensemble de 80 000 hectares de feuillus offre des randonnées, découvertes de patrimoine et observations d’une flore et d’une flore exceptionnelles.  Pas étonnant qu’une des ressources économiques fut pendant longtemps et demeure en partie l’exploitation du bois. Terres, forêts et pierres. 

 

Ici les principales carrières de pierre ont exporté leur production à Paris, comme au Musée du Louvre, en Europe et aux Etats-Unis. Enfin, Aignay-Le-Duc et son canton possèdent encore une forte implantation agricole, autre acteur de l’activité locale. Pourtant, une des vertus de ce village comme de sa région est de renfermer un patrimoine historique de premier plan. 

 

 

Aignay-le-Duc avec l’arrondissement de Montbard dont la commune dépend, offre à quelques kilomètres de son cœur, des édifices historiques remarquables : L’abbaye de Fontenay, patrimoine mondial de l’Unesco, la cité fortifiée de Semur en Auxois, le village médiéval de Flavigny,  le site archéologique d’Alésia dont je vous ai déjà parlé ; le château de Bussy-Rabutin ou encore le trésor de Vix abrité par le nouveau musée de Châtillon-Sur-Seine. 

 

La Forge est mentionnée dans un texte en 1382.
Elle apparaît sur la carte de Cassini (1785) qui recense tous les ouvrages hydrauliques. Elle cesse ses activités de forge sans doute vers la fin du XVIIIe siècle comme les autres forges du Châtillonnais pour tomber à l’abandon. 


Rachetée en 1904 par messieurs Favergeon et Hemery, ils y créent une centrale électrique et une scierie. L’activité de scierie perdurera, sous différents propriétaires, jusqu’au début des années 1950, date à laquelle toute activité industrielle cesse. 


L’étang, asséché en 1997, a été remis en eau en 2008. 

 

Ce charmant village bourguignon est situé dans la vallée de la Coquille, il est distant de PARIS 230 km, de TROYES 100 km, de DIJON 60 km, de LANGRES 60 km, de CHATILLON sur SEINE 32 km et de MONTBARD (gare TGV) 35 km

 

Aignay-le-Duc 

Circuit appelé « Le chemin d’entre fermes » décrit dans « La Côte-d’Or à pied » car il est jalonné de fermes (La Pothière-La Renère-Champigny…) 


Plateau mamelonné (altitude moyenne 420m), verdoyant et boisé, entaillé par le Revinson, le Prélard et
la Coquille Celle-ci, dont la source est un site classé, traverse le village d’Aignay. Sur le parcours, site de la belle carline acaule. 

 

Pour en savoir plus sur Aignay-le-Duc, consulter le site qui lui est consacré. 

 

Se référer à : « Les itinéraires  Côte d’Or » (éditions Projection.) 

Un très bel article de Christian Bay sur Aignay-le-Duc.

 

panneau-aignay-le-duc

 

 

BR210041

Publié dans Ma Bourgogne En détails | Pas de Commentaire »

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...