Le silence noble : le silence qui guérit

Posté par othoharmonie le 15 décembre 2010

  

 

 

Après la méditation du soir et jusqu’à la fin du petit déjeuner, le lendemain, nous restons en silence au sein de la communauté. Nous appelons cette période « noble silence ». Cela nous aide à calmer notre esprit et à nous préparer à un repos réparateur et à un réveil en pleine conscience le lendemain. Dans cette atmosphère sereine, nous avons l’occasion de regarder plus en profondeur en nous-mêmes. Nous pouvons voir plus clairement nos blessures et le silence devient juste le baume guérisseur dont nous avions besoin. Le silence est aussi un moyen de nous reposer et de conserver notre énergie. 

 

Pendant que nous sommes en silence, nous continuons de regarder les autres autour de nous et de sourire : c’est une forme de communication authentique ! Nous pouvons écrire un message pour communiquer avec un frère ou une Sœur, si c’est absolument nécessaire. 

 

 

Une petite vidéo :  India 

Image de prévisualisation YouTube

 

 

puis une autre encore : India 

Image de prévisualisation YouTube 

 

Afin que l’art de vivre dans la pleine conscience puisse s’enraciner en vous durant votre séjour et devenir par la suite une part vitale de votre vie quotidienne, on vous demande de venir pendant une semaine au minimum. Si vous ne pouvez pas rester une semaine, vous avez la possibilité de venir pratiquer le week-end.

Les enseignements mettent l’accent sur la pratique avec la Sangha* afin de bénéficier des bienfaits de l’énergie collective, les retraitants participent pleinement à toutes les activités programmées. Il est demandé aussi que tous respectent les 5 Entraînements à la Pleine Conscience, et veuillent donc bien s’abstenir de fumer et de boire de l’alcool.

Un jour par semaine est décrété comme jour de paresse de la semaine ; c’est un jour où il n’y a pas d’activités programmées, ni de cloche de rappel sauf celles invitant aux repas. Le jour de paresse est une occasion de laisser les choses se dérouler de façon naturelle tout en restant dans la Pleine Conscience. C’est l’occasion de faire un pique-nique entre amis(es), une promenade, de lire, ou simplement de se reposer et de prendre plaisir à vivre cette journée tout en restant dans l’ambiance de la retraite. La salle de méditation est disponible pour ceux qui souhaitent y pratiquer.

Les langues principales utilisées au Centre, sauf l’hindi,  sont l’anglais comme vous le savez,  un peu le français. La traduction des enseignements en plusieurs autres langues est tout à fait possible. 

 

 

Le silence noble : le silence qui guérit dans Noble Silence-Vipassana wgvkgf3x

 

* NB Sangha : Le terme Sangha (sagha, n.m.) qui peut être traduit par communauté, désigne, dans son sens le plus restreint, la communauté spirituelle des arya-bodhisattva (on distingue ainsi quatre types d’êtres nobles selon le degré de détachement qu’ils ont atteint), ou bien les arya (supérieurs) ayant déjà atteint une perception directe de la vacuité des phénomènes, première des terres de bodhisattva, (un niveau certain de réalisation spirituelle). Ce terme peut aussi désigner évidemment toute la communauté monastique. On parle alors du « Sagha sublime », objet du refuge bouddhique, par opposition au « Sangha ordinaire ». Enfin, Sangha est, au sens large l’ensemble des pratiquants du bouddhisme

Le Sangha est un des trois lieux de refuge dans lesquels tout bouddhiste se place quotidiennement. 

 

 

 

13_Bonsai dans Noble Silence-Vipassana

Laisser un commentaire

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...