• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 22 décembre 2010

Pierres légendaires de Bourgogne

Posté par othoharmonie le 22 décembre 2010

Les Pierres de Légendes Bourguignonnes 

La forêt du Morvan nous dissimule une myriade de pierre de légendes. Usées par leurs mystères, polies par leurs secrets, sculptées par leurs énigmes, elles nous apparaissent parfois brusquement, insolites au détour du sentier, laissant l’imagination s’évader, galoper, dériver, s’égarer ou inventer origines, formes et usages, sacrés ou maudits. 

Pierres légendaires de Bourgogne dans Traditions en Bourgogne 1104

   A l’exemple de amas biscornu du Poron-Murger creusé par les doigts, marqué par les épaules du Diable. Un Diable qui accourait vers l’église de La Roche En Brenil portant sur son dos ce bien curieux et pesant fardeau. Mais les cloches se mirent à sonner. Défait, il jeta sa charge dans les bois avant de s’enfuir. Aussi, quelle idée de parier avec le Bon Dieu ! 

Mais voyez-vous, quand on est un vrai Diable, et que l’on peut, sur un simple pari, gagner toutes les âmes présentes dans une église, quelle tentation ! Le pari ; empêcher la sortie de la messe en bloquant l’entrée avec un quartier de roche venant d’un lointain pays. Il ne lui restait pourtant guère plus de deux kilomètres pour arriver dans les délais. 

Allez voir la pierre. Escaladez-la. Regardez les empreintes du démon. N’êtes-vous pas angoissés pour tous ceux qui ont frôlé l’enfer ? 

prmerger dans Traditions en Bourgogne

Poron-Murger 

Allons, remettez-vous. Restez sous l’ombre des chênes dont certains comme le chêne Saint-Charles atteignent des dimensions respectables. Laissez-vous guider par les chemins bordés de fougères jusqu’au rocher de la Beuffernie (ou Bœufnie ).  Ne tardez pas trop en route car la nuit venue, si vous n’avez ni pain, ni sel dans votre besace, on risque bien de ne plus jamais vous revoir. Voici le Poron de la Bœufnie, souvent pris par erreur pour un dolmen, porte magique de l’antre de la vieille et vilaine fée. 

Surtout, n’essayez pas de le soulever. Grimpez plutôt au sommet et viser en contrebas, sur votre droite. Vous le Voyez ? Tant et tant usé par les sacrifices humains, gardant l’empreinte profonde du corps des hommes et des femmes étendues en grand nombre pour leurs derniers instants. 

image11391

Rassurez-vous, toutes les pierres de légendes ne nous réservent pas de si inquiétants commentaires. 

Nous aurions également à bavarder à propos du Rocher-Arthur, du Poron-de-la-Balance ou des Pierres-Pelot. L’une, ancienne pierre de sacrifices, l’autre ancienne pierre de justice sur laquelle les Celtes accusés de crimes montaient et dont l’oscillation indiquait s’ils étaient ou non coupables. Certains la nomment Pierre-de-la-Tête-de-Lapin en raison de son profil. 

dolmen-de-la-pierre-qui-vire-9015

 ***

Mais partons pour Liernais . Tout change, les roches biscornues cèdent la place à un gigantesque bloc régulier considéré parfois comme un vieux menhir brisé. Ni grue, ni cric ne peuvent le décoller du sol et pourtant !… Pourtant, seule, une fois l’an, d’elle-même, elle se soulève, laissant découvrir une ravissante jeune fille endormie, Mais quel jour ?? 

Cependant, attention, si vous avez l’incommensurable change d’assister à cet événement, ne vous laissez pas endormir par la belle déesse ou les pièces d’or semées autour d’elle. Monstrueux couvercle de la Pierre-Sarrazine pourrait bien se refermer sur vous. 

Choses souvent ignorée, les roches se connaissent bien entre elles et communiquent régulièrement. 

Eh oui ! La Pierre-Pointe par exemple superbe menhir de plus de quatre mètres. Un beau jour, on décidé de la déplacer. On attela une paire de bœufs puissants. La pierre résista. On tripla l’attelage. La pierre résista, mais commença à être terriblement inquiète. Tandis qu’on rajoutait d’autres animaux, elle appela sa voisine à son secours : Sarrazine, au secours, les bœufs m’emmènent ! Aussitôt, les cordes se rompirent alors qu’un pigeon blanc, petite fée intérieure, s’échappait du monument. Plus jamais on n’osa recommencer un tel sacrilège. 

Les principales pierres de légendes par chez nous : (porons ou peurons) 

Gorges de la Galaffre – Pierre-Ecrite – Faus dolmen – Blocs erratiques – Menhir de la Grande-Borne – Pierre-Sarrazine et Pierre-Pointe – Pierres-Pelot – Faux dolmen de Chevresse – Pierre-Folle – la Pierre qui vire – celles citées également dans le texte et etc….    

precrite

Pierre Ecrite 

La côte d’Or possède trois menhirs reconnus comme authentiques, et ces trois menhirs se situent dans la région de Saulieu (dont je vous ai parlé), de Précy (mon village) et Liernais (cité plus haut). 

1 – Le Menhir de Pierre-Pointe 

Il atteint 4,30 m de hauteur. Autrefois, une sorte d’autel, dont l’usage reste mystérieux, lui était accolé. On pourra le trouver près du hameau de Vouvres à proximité de Liernais, après avoir gravi une forte côte.

pierre-pointe1

2 – le Menhir de La Grande-Borne, au nord-ouest de Semur en Auxois, est estimé à plus de quatre tonnes de bon granit, comme le précédent. Autrefois couché, il fut redressé et classé monument historique. Mesurant un mètre de moins que Pierre-Pointe, il reste encore particulièrement riche en légendes. Ne dit-on pas que Sainte Christine fut jetée à la mer lestée de ce formidable poids. Mais le Tout-Puissant transforma le bloc de roche en radeau et la sauva. En souvenir, elle décida de ne plus s’en séparer. Plus tard, consultée pour définir les limites de territoires de deux communes en conflit, elle partit en portant son fardeau dans son tablier, se proposant de le déposer sur la limite que sa conscience lui inspirerait. Mais elle empiéta sur le domaine de Saint Loup. Aussitôt, ses bretelles se rompirent et la pierre se figea au sol pour toujours. Sa forme particulière entraîna bien d’autres croyances. Ainsi, les jeunes filles stériles qui parvenaient à l’escalader et à s’asseoir au sommet retrouvaient leur fécondité

image25321

3  - le dernier Menhir local, se situe à Montigny Saint Barthélemy. Bloc de granit de trois mètres, installé tout contre  l’église, construite dit-on sur un emplacement druidique, bien après l’érection de notre monument. Lui aussi dormit pendant des années, couché au sol avant d’être de nouveau debout en 1968

21430_2_photo1_m

D’autres pierres dressées existent dans les limites du pays de Saulieu, Précy et Liernais, mais leur authenticité comme menhir ou dolmen reste douteuse. Les passionnés pourront toutefois, au prix de quelques kilomètres supplémentaires, découvrir facilement les dolmens ou allées couvertes de Ternant à l’est, Volnay ou La Rochepot au Sud-est. 

prwiwre

Publié dans Traditions en Bourgogne | Pas de Commentaire »

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...