L’amour ne suffit pas

Posté par othoharmonie le 28 janvier 2011

 

Titre 

 

 

L’amour ne suffit pas   

 

Auteur

 

 

Bruno  Bettelheim   

 

                                                              L’Amour ne suffit pas 

 

                        Le traitement des troubles affectifs chez l’enfant 

 

 

L'Amour ne suffit pas

 

 De quoi ça parle :  

Voici l’ouvrage fondamental du grand psychiatre américain, mondialement connu pour ses méthodes audacieuses et novatrices dans le traitement des troubles psychiques chez l’enfant, en particulier l’autisme. Affirmant que la guérison des enfants atteints dans leur développement affectif passe par une approche compréhensive de la totalité de leur vie quotidienne, tenant compte de leurs perturbations les plus précoces, il nous fait découvrir le lent processus de la guérison à travers de multiples observations concrètes et vivantes. Educateurs, psychologues, travailleurs sociaux, parents trouveront ici un exposé clair des recherches qui ont bouleversé le mouvement thérapeutique contemporain. 

 

Présentation du livre 

 

Afin de comprendre le L’auteur expose les méthodes qui l’ont fait connaître et apprécier de dizaines de milliers de parents et de spécialistes du monde entier. Ces méthodes pourront étonner par leur audace. Elles s’adressent à des enfants profondément atteints dans leur personnalité psychique. Affirmant que de tels enfants ne sauraient être pris en charge, rééduqués et guéris, que par une approche compréhensive de la totalité de leur vie quotidienne, l’auteur fait découvrir de lent processus de la guérison. 

 

Modèle pédagogique proposé par Bruno Bettelheim, nous avons étudié deux de ses oeuvres : L’Amour ne suffit pas 1950, et Un lieu où renaître, 1974. Dans ces deux ouvrages, il nous détaille ses principes et méthodes pédagogiques et nous fait découvrir le lent processus de guérison à travers de multiples observations concrètes


Nous nous sommes référés également à
La folie des autres, écrit par une journaliste et écrivain française Geneviève Jurgensen. Initialement jeune orthophoniste diplômée en France, elle travaille ensuite (1970-72) à l’Université de Chicago, en tant qu’éducatrice à l’École Orthogénique dirigée par le psychanalyste Bruno Bettelheim. Dans ce livre, elle relate son expérience auprès du psychanalyste (…) 

 

L’auteur :

 

L'amour ne suffit pas dans A et B BettelheimBrunoThm

Bruno Bettelheim (28 août 1903 à Vienne – 13 mars 1990 à Silver Spring, Maryland) était un psychanalyste, et pédagogue américain d’origine autrichienne. Il s’est rendu célèbre par la publication de livres de vulgarisation où il explique les théories pédagogiques et psychothérapiques, nouvelles à l’époque, mises en œuvre à l’École d’orthogénie de l’Université de Chicago qu’il a dirigée pendant trente ans. 

 

Bettelheim fut l’un des derniers juifs à passer un doctorat à l’université de Vienne (en esthétique, une des branches de la philosophie) avant l’Anschluss de mars 1938. Arrêté par les nazis en mai, il fut déporté dans les camps de concentration de Dachau puis, après les accords de Munich, de Buchenwald. Libéré en mai 1939, il émigra aux États-Unis. Son expérience des camps de concentration sera une des clés de ses théories psychanalytiques, il écrira sur les phénomènes psychologiques à l’œuvre, selon lui, au sein des camps de détention, entre les prisonniers et leurs tortionnaires et publie en 1943 Comportement individuel et comportement de masse dans les situations extrêmes. Cette étude fut complétée plus tard pour en faire un de ses livres les plus importants et les plus accessibles : Le Cœur Conscient

 

Il enseigna à l’Université de Chicago, dirigea une école consacrée aux enfants émotionnellement perturbés dont certains étaient psychotiques ou autistes

 

Bettelheim fut aux Etats-Unis l’un des plus éminents et ardents défenseurs du livre Eichmann à Jérusalem de la philosophe Hannah Arendt

 

Ayant perdu sa femme et redoutant la dégradation de sa santé, il se suicida le 13 mars 1990 à l’âge de 86 ans. 

 

Peu après, une polémique se développa sur sa réelle compétence de psychanalyste. Il reste toutefois le fondateur de deux concepts majeurs, auxquels il est couramment fait référence : celui de «forteresse vide» pour désigner ces remparts que dressent autour d’eux les jeunes autistes pour se protéger de leur sentiment de néant, et le concept de « situation extrême », pour désigner la sensation de mort imminente qui déclenche chez l’individu des comportements de défense à la mesure de l’angoisse ressentie. 

 

 

 

01dgplfp dans A et B

 

si vous aussi vous voulez vous procurer ce livre, vous le trouverez ICI :  

http://www.amazon.fr/LAmour-ne-suffit-pas-Bettelheim-B/dp/225313533X

 

 

 

pile-de-livres

Laisser un commentaire

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...