• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 4 février 2011

Enquête sur la vérité

Posté par othoharmonie le 4 février 2011

Extraits tirés du livre

« Mental Créateur et Réussite »

de « Ernest Holmes« 

Enquête sur la vérité dans Etat d'être musique-note-musique-00015ENQUÊTE SUR LA VÉRITÉmusique-note-musique-00015 dans Etat d'être 


 

Enquêter sur la vérité, c’est mener une investigation quant à la cause de ce que l’espèce humaine voit et a en expérience.    

Le point de départ de notre pensée commence toujours dans nos expériences de vie. Nous savons tous que la vie est, sans cela nous ne pourrions même pas penser que nous existons.

Puisque nous avons la capacité de penser, de dire et de ressentir, c’est que nous  existons. Nous vivons, nous sommes conscients de la vie; par conséquent, nous devons être et la vie doit être.

Si nous sommes vie et conscience d’être (auto-connaissance), il s’ensuit alors que nous sommes issus de la vie et de la conscience d’être.

Commençons donc par ce simple fait: la vie est et la vie est consciente d’elle-même. 

Mais quelle est la nature de la vie; est-elle physique, mentale, matérielle, ou spirituelle?    

En y réfléchissant tant soit peu attentivement, en se fondant sur la logique plutôt que sur une opinion simplement personnelle, nous arrivons à élucider quelques-unes de ces questions qui au départ semblent nous consterner par leur ampleur.

Combien de ce qui est pouvons-nous appeler la vie? La réponse devrait être: la vie est tout ce qu’il y a ; elle est la raison de tout ce que nous voyons, entendons, ressentons: tout ce que nous avons en expérience de quelle que manière que ce soit.

Or, rien de rien n’égale rien, et il est impossible à quelque chose de provenir de rien.  Puisque quelque chose est, ce dont elle procède doit être tout ce qui est. La vie, donc, est tout ce qui est. Toutes choses proviennent d’elle, y compris nous-mêmes.

Ensuite vient la question: comment les choses procèdent-elles de la vie? Comment  les choses que nous voyons viennent-elles des choses que nous ne voyons pas ? 

Les choses que nous voyons doivent être réelles parce-que nous les voyons. Dire qu’elles ne sont pas réelles n’expliquera jamais leur existence ou ne répondra à aucune question à leur sujet.    

Le monde de Dieu n’est pas un monde d’illusion, mais un monde de réalités divines. 

La vérité ne doit pas escamoter les choses que nous voyons. Elle doit expliquer ce qu’elles sont.    

Nous vivons et avons en expérience divers degrés de conscience d’être et de conditions. Ce n’est que lorsque nous comprendrons le pourquoi de cette vie et de nos expériences que nous commencerons à découvrir la vérité dans ses moindres détails.   

Jésus ne disait pas que les choses sont des illusions. Il disait que nous ne devons pas juger du point de vue de ce que nous voyons, mais de juger correctement, ou user  d’un jugement correct ; et il entendait par là que nous devons pénétrer derrière l’apparence et trouver ce qui l’a causée.

Ainsi donc, ne nous dupons pas nous-mêmes et ne nous permettons pas de croire que nous avons toujours été bernés. Nous vivons dans un monde de réalités.

Quelle qu’ait été notre expérience, c’est une réalité pour ce qui concerne cette expérience, bien que si nous avions eu une compréhension plus large de la vie, l’expérience déplaisante aurait pu être évitée.

im_verite_162

Publié dans Etat d'être | Pas de Commentaire »

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...