Ste Colombe sur Seine (21)

Posté par othoharmonie le 24 mars 2011

Sainte-Colombe-sur-Seine 

Ste Colombe sur Seine (21) dans Ma Bourgogne En détails 0h6e3vz2

 Sainte-Colombe-sur-Seine est une commune française, située dans le département de la Côte-d’Or et la région Bourgogne 

Histoire 

La commune se trouve non loin du site de la Tombe de Vix. Plusieurs tumulus se trouvaient à Sainte-Colombe, ils recouvraient des tombes à char protohistoriques. Au XIXe siècle, l’une d’entre elles a fourni un remarquable mobilier et notamment un magnifique lébès en bronze d’origine étrusque ou anatolienne. Il est conservé au musée du Pays Châtillonnais à Châtillon-sur-Seine   . Dans un autre, une sépulture à char d’une femme, au lieu dit « La Butte », furent découverts des bijoux en or, bracelets et boucles d’oreille. Ils sont conservés au musée d’archéologie nationale et à Saint-Germain-en-Laye

à Sainte Colombe sur Seine, le tumulus de la Garenne et celui de la Butte, fouillés à l’initiative de Napoléon III, révélèrent l’existence de tombes à char qui attestent l’insigne richesse de cette aristocratie celte au premier Âge du Fer (VIème siècle av. J.C.). Ces découvertes témoignent d’une activité importante autour de l’exploitation des gisements de fer et la présence d’objets d’origine méditerranéenne, étrusque et grecque, comme le chaudron sur trépied de Sainte Colombe, atteste l’existence d’échanges avec des contrées éloignées. 

Derrière le tumulus se dresse l’oppidum (la forteresse) des princesses de Ste-Colombe-sur-Seine et Vix : le Mont Lassois. En face du tumulus, on aperçoit les toits et les murs de l’usine métallurgique de Ste-Colombe : Trefil-europe France et derrière elle, les anciennes forges du XIXème siècle. C’est alors que les enfants  de l’école de ste Colombe ont pris conscience qu’ils tenaient dans leurs mains, avec d’étranges cailloux, la clé du passé industriel, économique et historique de Ste-Colombe-sur-Seine : LE FER… 

  •  

14519850 dans Ma Bourgogne En détails      L’Exposition « Talents Cachés » à Sainte Colombe sur Seine… 

La métallurgie du fer dans le Châtillonnais est très ancienne car les premières traces de l’exploitation du minerai local, sous forme de filons en surface, sont perceptibles dès le 1er Age du fer.Les Gallo-Romains exploitent abondamment ce minerai et au Moyen Âge, les premières formes de mécanisation du soufflage des foyers et du martelage apparaissent.

Il en subsiste un important ouvrage hydraulique en bordure de la Seine à Ste Colombe.

  

D’anciennes forges au bois du 18e siècle conservent encore leur cheminée à Tarperon et à Rochefort-sur-Brevon. Ces bâtiments attestent aussi le savoir-faire des tailleurs de pierre et des maçons. 

Parmi les hauts fourneaux des 17e  et 18e siècles comme ceux de Marcenay ou d’Essarois, le plus remarquable est celui d’Ampilly-le-sec. Ils constituent pour le Pays Châtillonnais un patrimoine industriel que l’on commence à valoriser. Dans la salle des expositions de Montbard, des peintures d’Etienne Bouhot représentent les forges d’Ampilly et de Montmoyen. La maquette est celle des forges de Sainte-Colombe.

 

41194181

Laisser un commentaire

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...