Cercle de Fées

Posté par othoharmonie le 30 avril 2011

Cercle de Fées dans Mythologie/Légende GIF-FEESLe cercle de fées  -   Conte Galloisfees%20(7) dans Mythologie/Légende

 

  

Un jour, un garçon d’une douzaine d’années avait mené le troupeau de moutons de son père sur les pentes du Petit-Freni, non loin du village de Crymych. Quand il fut arrivé à la pâture, il y avait encore un peu de brouillard autour du sommet de la montagne, et le garçon essayait de voir d’où était venu ce brouillard. Les gens du pays disaient en effet que, lorsque le brouillard venait du côté de Pembroke, il ferait beau, mais s’il venait de Cardigan, il ferait mauvais.  

Comme il regardait autour de lui ce paysage tranquille et silencieux, la surprise le fit tout à coup sursauter : il apercevait en effet, sur les pentes du Grand-Freni, un groupe de gens qu’il croyait bien être des soldats, en train de s’affairer en cercle, comme pour un exercice. Mais le garçon commençait à connaître les habitudes des soldats, et il se dit lui-même qu’il était trop tôt dans la journée pour ceux-ci fussent déjà là. Laissant le troupeau pâturer tranquillement sous la garde des chiens, il marcha dans cette direction et, quand il fut plus près, il constata que ce n’étaient pas des soldats qu’il voyait ainsi, mais des gens appartenant au peuple féerique. Et ils étaient occupés à danser en rond, sans se soucier de ce qui se passait autour d’eux.

1Le garçon avait entendu bien des fois les vieux du village parler des fées et, lui-même, il avait vu souvent les cercles qu’avaient laissés les « petites gens » sur l’herbe, le matin, après avoir dansé toute la nuit. Mais il n’en avait jamais encore rencontré. Sa première idée fut de retourner en hâte à la maison pour raconter à ses parents ce qu’il avait vu, mais il renonça à ce projet, se disant que les fées risquaient de ne plus être là lorsqu’il reviendrait.

Il se décida à approcher prudemment pour mieux les observer. De toute façon, il savait bien que les « petites gens » ne l’attaqueraient pas : tout ce qu’il craignait, c’est qu’elles disparaissent lorsqu’elles se seraient aperçues de la présence d’un être humain. Il s’avança donc le long des haies pour mieux se dissimuler et parvint ainsi sans encombre le plus près possible du cercle. Là, il se tint immobile et ouvrit les yeux tout grands pour ne rien perdre de la scène.

Il put ainsi constater que, parmi les « petites gens », il y avait un nombre égal d’hommes et de femmes, mais tous étaient extrêmement élégants et enjoués. Tous n’étaient pas en train de danser et quelques-uns se tenaient tranquillement à proximité immédiate du cercle, attendant d’entrer dans la ronde. Certaines femmes montaient de petits chevaux blancs fringants. Mais ils portaient tous de beaux vêtements de différentes couleurs, et c’est parce que certains d’entre eux avaient des habits rouges que le garçon avait pensé à des soldats.

1Il était là, en pleine contemplation de ce spectacle inhabituel, quand les « petites gens » l’aperçurent. Au lieu de paraître hostiles ou de s’enfuir, elles lui firent signe d’entrer dans le cercle et de se joindre à leurs danses. Il n’hésita pas, mais, dès qu’il fut entré dans le cercle, il entendit la plus douce et la plus irrésistible musique qu’il connût. Immédiatement, sans comprendre ce qui se passait, il se retrouva au milieu d’une élégante demeure, aux murs recouverts de tapisseries de toutes couleurs. Des jeunes filles ravissantes l’accueillirent et le conduisirent dans une grande salle où des nourritures appétissantes étaient disposées sur une table. Elles l’invitèrent à manger, et le garçon, qui ne connaissait guère que les habituelles pommes de terre au lait de beurre qui constituaient le repas de la ferme, se régala avec des plats d’une exquise finesse, tous à base de poissons. Et on lui donna à boire le meilleur vin qui fût, dans des coupes d’or serties de pierres précieuses.

Le garçon se croyait au paradis. La musique et le vin l’engourdissaient, et la vue de ces jeunes filles empressées autour de lui le ravissait. L’une d’elles lui dit alors d’un ton aimable :
- Tu peux rester ici autant que tu veux. Tu te réjouiras avec nous jour et nuit et tu auras à manger et à boire autant que tu le désires. Mais il ya une chose que tu ne devras jamais faire : c’est de boire l’eau du puits qui se trouve au milieu du jardin, même si tu as très soif, car alors, tu ne pourrais plus demeurer ici.

Le garçon se hâta d’assurer qu’il prendrait grand soin à ne pas enfreindre cette interdiction. Et quand il fut bien rassasié, les jeunes filles l’emmenèrent danser. Il ne se sentait pas fatigué le moins du monde et se sentait capable de s’amuser ainsi durant sa vie entière. Jamais il n’avait été à une telle fête, jamais il n’avait éprouvé une telle joie, un tel bonheur de se trouver au milieu d’un luxe inconnu, avec des gens élégants et distingués qui le traitaient ainsi avec douceur et courtoisie. Il lui arrivait de penser à la ferme, à son troupeau, à ses parents, mais il chassait vite ces images de son esprit pour mieux s’absorber dans la danse et la musique.

1Un jour, cependant, comme il prenait l’air dans le jardin, au milieu des fleurs les plus belles et les plus parfumées, il s’approcha du puits et se pencha pour voir ce qu’il y avait à l’intérieur : il aperçut une multitude de poissons brillants qui frétillaient et qui renvoyaient vers lui la lumière du soleil. Alors, il ne put résister : il tendit son bras et sa main toucha la surface de l’eau.

Aussitôt, les poissons disparurent et un cri confus se répandit à travers le jardin et la demeure. La terre se mit à trembler brusquement et le garçon se retrouva au milieu de son troupeau, sur la pente du Petit-Freni. Il y avait toujours la brume au sommet de la montagne, mais le garçon eut beau chercher partout, il ne put découvrir aucune trace du cercle, aucune trace du puits ni de la demeure des fées. Il était seul sur la montagne, et ses moutons paissaient paisiblement comme si rien ne s’était passé.

111675367147

Publié dans Mythologie/Légende | Pas de Commentaire »

Lancement du festival 2011 à Précy

Posté par othoharmonie le 30 avril 2011

Lancement du festival 2011 à Précy dans Ma Commune Logo-B%C3%A0T-a-fond-noir

La 6e édition du Festival Les Buissonnières ou balade d’auteurs en Côte-d’Or se déroulera du 26 au 28 mai 2011. 

CHAQUE ANNEE, Les Buissonnières nous invitent à la rencontre des auteurs contemporains Côte d’Or. 

Jeudi 26 mai 2011 à 9 h 30 Rencontre avec Bernard Friot, Franck Pavloff et Chantal Pelletier- Librairie Grangier (rue du Château à Dijon

Animation par Nathalie Macia – Pour tous – Entrée libre et gratuite  

oig05xko dans Ma CommunePour ceux qui ne peuvent pas venir, il est possible d’assister en direct à la rencontre et de poser des questions aux auteurs en se connectant sur le site Internet de la MCO http://mediatheque.cotedor.fr (avec la collaboration technique de Sati TV).

Buissonnierelogo

Les Buissonnières souhaitent promouvoir une littérature contemporaine de qualité auprès d’un large public, grâce à des temps de lectures et de dialogues avec des auteurs. En moyenne, ce sont 400 lecteurs de Côte-d’Or qui participent chaque année. Des jeunes pendant les animations scolaires et des adultes pendant les rencontres tout public libres et ouverte à tous

3 juin :

A 18h30 à Auxonne (Bibliothèque municipale) : rencontre avec Hubert Mingarelli.

4 juin :

- A 18h à Chaignay (salle des fêtes) : apéritif littéraire avec Benoît Jacques.
- A 18h30 à Châtillon-sur-Seine (Bibliothèque municipale) : rencontre avec Hubert Mingarelli.
- A 18h à Villers-les-Pots (Bibliothèque municipale) : apéritif littéraire avec Tarek.

5 juin :

- A 10h30 à Précy-sous-Thil (Bibliothèque) : rencontre avec Tarek.
- A 11h à Montbard (Bibliothèque) : rencontre avec Benoît Jacques.
- A 11h à Saint-Apollinaire (Médiathèque) : apéritif littéraire avec Hubert Mingarelli.
- A 17h à Couchey (salle des fêtes): rencontre avec Hubert Mingarelli.

oig05xko      En savoir + …..  Programme complet sur www.cotedor.fr   

La Médiathèque Côte d’Or, un service du Conseil Général au 03 80 72 43 52 

Publié dans Ma Commune | Pas de Commentaire »

Le coaching toltèque

Posté par othoharmonie le 29 avril 2011

 

Le coaching toltèque dans Guérir en douceur aztec-man-130x130  Apprendre à développer son pouvoir créateur. Se réconcilier avec sa vie. Programme d’accompagnement et d’apprentissage chez vous (tél & courriel) : l’art de la traque toltèque (attention, transformation, intention, création) soutenu par la pratique de l’Ho’oponopono et l’accès à des espaces intérieurs créateurs. 


Laurence Aubourg accompagne des personnes depuis 2005 dans
ce processus doux et puissant de transformation.
 

 

 

fleche dans Guérir en douceur Visitez vous-même son site : http://coaching-tolteque.blogspot.com 

 


Stage « Ho’oponopono – Faire la Paix avec ce qui est »  :  week end du 14 et 15 mai à coté de Narbonne  -fleche
Informations ici 

 

Calendrier 1er semestre 2011 

 

05/03 : Activer la loi de l’attraction dans un projet individuel ou collectif  

18/06 : La marche de vision 

25/06 : La roue de medecine 

02/07 : Entrer en relation avec sa déesse intérieure (pour les femmes) 

09/07 : Découvrir le Ho’oponopono – Se réconcilier avec « ce qui est » 

30/07 : programmation d’un des ateliers

 

prochainsStages

 

61238906

 

 

Publié dans Guérir en douceur | Pas de Commentaire »

Naturopathie

Posté par othoharmonie le 29 avril 2011

 

Naturopathie dans Guérir en douceur E-FORMATION2 

Une formation à distance en médecines naturelles est possible grâce à Internet. Notre matériel pédagogique se compose de documents clairs, accessibles, détaillés; un tuteur spécialisé dans chaque sujet vous accompagne en tout temps. Découvrir et apprendre deviendront votre plaisir, votre passion. Vous pouvez obtenir votre Diplôme en Naturopathie (reconnu par l’ANPQ), votre Diplôme en Phyto-Aromathérapie ou profiter des cours à la carte selon vos besoins. 

 

 

La Naturopathie conjugue les sciences de la santé aux arts du bien-être. Saine alimentation, gestion du stress, protection de notre environnement, choix de consommation conscients et éclairés sont maintenant des sujets de conversation au quotidien. Consulter un naturopathe trouve sa place au même titre que pratiquer une activité physique. Le besoin de praticiens compétents est en croissance et les opportunités d’emploi de plus en plus nombreuses. 

  

La formation diplômante en Naturopathie 

Elle se compose de sept modules vous fournissant les outils pour pratiquer comme Naturopathe. 

 

 

fleche dans Guérir en douceur VISITEZ SON SITE ICI :  www.lapare.com 

 

AROMATHÉRAPIE

 

 Les huiles essentielles fascinent, passionnent… avec raison d’ailleurs mais ce sont aussi des substances très concentrées. Naturelles, certes mais puissantes. Que ce soit pour votre plaisir et celui de vos proches, pour en faire votre nouvelle carrière, pour explorer ou vous perfectionner, vous trouverez ici une formation flexible et complète. 

 

flecheCliquez là où il vous plaira d’avoir de l’info : 

• Voyez le CONTENU détaillé de chacun des modules.
• Demandez le
DIAPORAMA gratuit des cours. 

Vous avez des questions? 

 

331cc28f8747a032890d0429b5a5f0e5-2

 

Publié dans Guérir en douceur | Pas de Commentaire »

L’apocalypse de la communication

Posté par othoharmonie le 29 avril 2011

L’apocalypse de la communication dans Travail sur soi ! 818961_3_2b8a_universite-de-tous-les-savoirs-les-disputes   Ainsi nommé par Gottman « les quatre cavaliers de l’Apocalypse » dans les dialogues conflictuels. Nous sommes en droit de nous poser la question de savoir de quoi s’agit-il ? 

Il s’agit de quatre attitudes qui détruisent toutes les relations sur leur passage. Elles activent le cerveau émotionnel de l’autre à un point tel que celui-ci devient incapable de répondre autrement qu’avec méchanceté ou en se retirant comme un animal blessé. Grâce aux quatre cavaliers, nous sommes littéralement certains de ne pas obtenir ce que nous désirons de la relation; pourtant, ce sont eux que nous appelons presque toujours en premier sur le front de nos batailles affectives. 

0b9bcbca dans Travail sur soi !

Le premier cavalier est la critique. Critiquer l’autre au lieu de lui présenter simplement une doléance ou une requête. 

Exemple de critique : « Tu es encore en retard. Tu ne penses qu’à toi.  » 

Doléance : « Il est neuf heures. Tu avais dit que tu serais là à huit heures. C’est la deuxième fois cette semaine. Je me sens seule et je m’ennuie quand je t’attends comme ça. » 

Critique: « J’en ai assez de ramasser tes affaires. Tu es exaspérant avec ton foutoir! » 

Requête : « Quand tu laisses traîner tes affaires dans la cuisine, ça me gêne le matin quand je veux prendre mon café. J’ai besoin d’ordre autour de moi pour me sentir bien. Pourrais-tu faire l’effort de ranger le soir avant de te coucher? «  

Gottman donne une recette imparable pour transformer une doléance légitime, qui a toutes les chances d’être entendue, en une critique qui ne déclenchera que du ressentiment, de la mauvaise volonté ou une contre-attaque virulente : il suffit d’ajouter à la fin : « C’est quoi, ton problème? «   

Ce que ces observations ont de prodigieusement étonnant, c’est à quel point elles semblent aller de soi! Nous savons tous exactement comment nous n’aimons pas être traités. Il nous est, par contre, plus difficile de préciser comment nous aimerions l’être, alors même que nous sommes instantanément reconnaissants lorsque quelqu’un s’adresse à nous de manière émotionnellement intelligente…  

Le deuxième cavalier de Gottman, le plus violent et le plus dangereux pour notre équilibre limbique, c’est le mépris. Le mépris se manifeste bien sûr par des insultes, des plus douces – certains diraient sournoises – comme « votre comportement est inapproprié », aux plus classiques et violentes comme « ma pauvre fille, tu es une idiote », ou « pauvre type « , ou le tout simple mais pas moins redoutable « tu es ridicule ». Le sarcasme aussi peut faire très mal, comme lorsque Fred répond à Ingrid : « Si, étais ma bonne, au moins le ménage serait bien fait. » Le sarcasme peut être drôle au cinéma (et encore), mais il ne l’est pas du tout dans la vie courante …  

Les expressions du visage suffisent souvent à communiquer le mépris: les yeux qui roulent vers le haut en réponse à ce que l’on vient de dire, les coins de la bouche qui s’abaissent avec les yeux qui se plissent en réaction à l’autre … Lorsque c’est quelqu’un avec qui l’on vit ou travaille qui vous adresse ces signes, ils vont droit au cœur comme une flèche et rendent toute résolution paisible de la situation pratiquement impossible : comment raisonner ou parler calmement lorsque le message que l’on reçoit est qu’on n’évoque que le dégoût?  

Les troisième et quatrième cavaliers sont la contre-attaque et le retrait total. Lorsqu’on est attaqué, les deux solutions aussitôt mises en avant par le cerveau émotionnel sont le combat et la fuite… Or, quel que soit le conflit, le problème de la contre-attaque est qu’elle ne connaît que deux issues: dans le pire des cas, elle mène tout droit à une escalade de la violence: blessé par ma contre-attaque, l’autre renchérit. Cela se passe ainsi au Moyen-Orient, bien sûr, mais aussi dans toutes les cuisines du monde où les couples se déchirent. Le cycle se perpétue jusqu’à ce qu’on ait recours à la séparation physique et permanente des belligérants : la destruction de la relation; que ce soit par un licenciement, un divorce … ou un meurtre. Dans le meilleur des cas, la contre-attaque « réussit » et l’autre est vaincu par notre verve ou – comme les parents se le permettent souvent avec les enfants, et les hommes avec les femmes – par une gifle ! La loi du plus fort a parlé, et le reptile en nous est satisfait. Mais cette victoire laisse forcément le vaincu blessé et meurtri. Et cette blessure ne fait que creuser le gouffre émotionnel et aggraver la difficulté à vivre ensemble. Jamais une contre-attaque violente n’a donné envie à l’autre de fondre en excuses sincères et de vous prendre dans ses bras …  

L’autre option, le retrait total, est une spécialité masculine qui a le don d’énerver particulièrement les femmes. Elle préfigure souvent la phase ultime de désintégration d’une relation, que ce soit un mariage ou une collaboration professionnelle. Après des semaines ou des mois de critiques, d’attaques de contre-attaques, l’un des protagonistes finit par quitter le champ de bataille, en tout cas émotionnellement. Alors que l’autre recherche le contact, demande à lui parler, il se renfrogne, regarde ses pieds ou se cache derrière son journal  » en attendant que ça passe « . L’autre, exaspéré par cette attitude qui prétend l’ignorer complètement, parle de plus en plus fort et finit même parfois par crier. C’est l’étape de l’assiette qui vole ou, lorsque c’est la femme qui s’est transformée en « mur de briques », des coups qu’elle risque de prendre. La violence physique est une tentative désespérée de renouer le lien avec l’autre, de faire en sorte qu’il entende ce que nous vivons émotionnellement, qu’il sente notre douleur. Evidemment, c’est toujours peine perdue… 

 



LA COMMUNICATION ÉMOTIONNELLE  par  DAVID SERVAN-SCHREIBER

dispute

Publié dans Travail sur soi ! | Pas de Commentaire »

Musique de l’Inde

Posté par othoharmonie le 28 avril 2011

Musique de l'Inde dans Musique au coeur rajasthan-musician

Lors de mon voyage au Rajasthan, le pays des Rois et terre des Légendes, au Nord-Ouest de l’Inde je dois dire que je me passionnée pour la musique indienne … oh oui, j’adore !! Drag and drop me 

Palette_musique_inde dans Musique au coeur

La musique indienne est, sous ses formes variées, l’expression d’une très longue tradition qui bien qu’elle ait été en partie divisée par l’éclatement du système colonial, reste néanmoins la musique d’un sous-continent composé de l’Inde, du Pakistan, du Bangladesh, du Népal et du Sri Lanka. Malgré les différences linguistiques ou religieuses, un même genre de musique se retrouve par delà les frontières politiques. 

Si sa connaissance en Occident progresse aussi bien sous sa forme savante (les râgas) que dans des genres plus légers (en particulier la musique de film), il reste un pan méconnu : l’immense domaine de la musique folklorique, chaque région ayant son style et ses instruments propres, voire des castes vouées à la pratique musicale, en particulier les États indiens tels que le Bengale, le Cachemire, le Kérala ou le Rajasthan

Si la musique instrumentale ou vocale est bien souvent liée à la danse en Inde, elle n’est en revanche guère liée au théâtre, contrairement aux autres musiques asiatiques de l’aire bouddhiste. 

Le mécénat est très développé en Inde, permettant l’accès à la musique à toutes les couches de la société. De la même manière, l’enseignement traditionnel sous forme de relation privilégiée entre maître et disciple reste gratuit. Si la musique fait partie de l’éducation des membres des hautes castes, elle reste néanmoins populaire du fait de son association avec le cinéma de Bollywood, qui est parsemé de clips musicaux dansés véhiculé par l’industrie de la cassette audio. 

Selon la mythologie indienne, la musique indienne a une origine divine : c’est par le son que le dieu Brahmâ a créé l’univers. Le dieu Shiva jouait quant à lui du tambour dameru, et son fils Ganesh jouait lui, comme Hanuman d’ailleurs, du tambour mridang. La déesse Sarasvati, elle, est toujours associée à la vînâ. L’univers a été créé par le son primordial Ôm (à rapprocher de la Genèse et de l’Évangile de Jean) ; le langage dérive des sons du tambour… 

L’origine de la musique classique indienne remonte aux temps védiques (avant J-C). Les hymnes du Rig Veda étaient chantés en utilisant trois notes principalement, formant ainsi le Sâma Veda FlecheVidéo :  Image de prévisualisation YouTube

 

La musique indienne est vieille de plus de 5000 ans et puise ses racines dans les temples et la nature. Les dieux indiens sont des grands musiciens, comme la déesse Saraswati jouant la veena, Shri Krishna jouant la flûte, Shri Shankar (Shri Shiva) jouant le damaroo, etc… Il y a 5’000 ans en arrière, l’ Hindouisme était la religion la plus répandue. Le respect de la nature est très important dans cette religion (ex: panch-mahabhootas (les 5 éléments), tulsi (plantes), noix de coco, les rivières, les montagnes, etc …). La musique classique indienne empreinte de religion Hindoue respecte la nature et suit ses lois. Ceci nous amène sur la théorie des ragas(*). 

b7a867d4

(*)Un raga est une courte trame mélodique de cinq à sept notes de musique (appelées sa, re, ga, ma, pa, dha et ni). À part sa et pa, les notes peuvent se jouer sur deux ou trois tons différents. Il y a un mouvement ascendant et un mouvement descendant, l’ensemble étant assez complexe dans sa structure. En musique carnatique il y a 72 ragas de base (les melas) sur lesquelles sont construits les autres, en musique hindustanique il y en a 10. Le musicien doit suivre ce mode pour établir son interprétation et sa composition. Il est important de noter que l’improvisation joue un grand rôle dans la musique indienne et que l’habileté du musicien à improviser sur un raga montre sa maîtrise et sa créativité. Le raga est donc plus qu’une simple succession de note. Il indique la manière dont les notes seront jouées et l’humeur du musicien. Le raga est lié à une émotion, à une saison ou à un moment de la journée 

71273031fleche-gif Tous les Ragas à télécharger ! 

(Selon les navigateurs, vous pouvez écouter en cliquant sur le bouton gauche et télécharger avec le bouton droit en sélectionnant ‘enregistrer la cible du lien sous’) 

 Chakra  Aspect Gauche   Aspect  Droit  Aspect Central 
Mooladhara  Raga Shyam Kalyan, Shennai
 

Raga Shyam Kalyan, Ustad Bishmillah Khan 
Raga Shyam Kalyan 
Swadhistan  Raga Gurjari Todi, Sarangi 
Raga Yaman, Sarangi Pandit Ram Narayan 
Raga Yaman, Sarangi
 
Nabhi  Raga Bhatyaar, violon,
Kala Ramnat
 
Raga Abhogi, santoor,
PanditShiv Kumar Sharma 
Raga Abhogi, santoor Pandit Shiv Kumar Sharma 
Vide  Raga Malkhauns, Sitar
 

Raga Malkhauns, Sitar Vilayat Khan 
Raga Malkhauns, Sitar
 
Anahata  Raga Bhairav , vocal Gabriel Ion        
Raga Durga, vocal, Rajan Sajan Mishra 
Raga Durga, vocal
 
Vishuddhi  Raga Jaijaiwanti     Vidéo 
Raga Jaijaiwanti, flute, Pt. Hariprasad Chaurasia 
Raga Jaijaiwanti, flute
 
Agnya  Raga Bageshri, Mohan vina,
Pandit Vishwa Mohan Bhat 
Raga Bhoopali, Sarangi et Violon,
Ram Narayan et Krishnamurti
 
Raga Bhoopali sarangi et violon 
Sahasrara  Raga Bhairavi , Sitar, Ustad Vilayat KhanVidéo 

 Raga Darbari, sitar, Vilayat Khan  Raga Darbari, sitar   

 Canal Gauche       Canal Droit    Canal Central 
 Raga  Miyan ki Todi, sarod, Amjad Ali Khan   Raga  Maru Bihag, sarangi Sultan Khan et
Kamal Sabri 
Raga  Jog, sitar, Shahid Parvez 

india-music-instruments

Publié dans Musique au coeur | 1 Commentaire »

La créativité

Posté par othoharmonie le 28 avril 2011

La créativité dans Créativité tete

« La valeur d’un homme ne se mesure pas à son argent, son statut ou ses possessions. La valeur d’un homme réside dans sa personnalité, sa sagesse, sa créativité, son courage, son indépendance et sa maturité » 

Gif fleurs autre

La créativité fait partie de la vie. Dès qu’il y a un problème à résoudre, on a l’occasion de faire preuve de créativité. Comme outil thérapeutique ou de croissance personnelle, la créativité peut être un moyen efficace pour explorer de nouvelles facettes de soi ou pour affronter une période critique de sa vie. 

 L’art-thérapie est une des approches « créatives » les plus connues. Elle utilise le langage visuel au lieu du langage verbal comme mode d’expression et pour prendre contact avec son intériorité. Enseignée à l’université jusqu’à la maîtrise et basée sur les principes de la psychologie et de l’art, cette méthode permet d’établir un lien avec l’inconscient et de se libérer d’émotions et d’expériences difficiles à verbaliser. L’approche permet de sortir du rationnel, d’abandonner ses points de repère et ses schèmes de pensée habituels et d’envisager la vie d’une façon nouvelle. 

D’autres techniques artistiques utilisent la créativité à des fins thérapeutiques. La musicothérapie, la danse-thérapie, le chant, l’art dramatique, etc. sont également mis à profit dans un contexte de psychothérapie et de développement personnel. On utilise aussi le rire et l’humour en milieu de travail comme technique pour augmenter la créativité et la productivité ainsi qu’en milieu thérapeutique pour améliorer l’état de santé général des patients. Quoi de mieux qu’une bonne blague pour détendre l’atmosphère et se débarrasser des blocages qui empêchent les bonnes idées de faire surface! 

Créativité

Ces thérapies font appel aux capacités créatives inhérentes à chacun. Que ce soit par le dessin, la danse, la musique, etc. – et sans devoir posséder le moindre talent artistique – la personne est appelée à laisser émerger ce qui se cache au fond d’elle-même. De là, elle pourra envisager ses problèmes dans une perspective inédite, découvrir des solutions inusitées, et les appliquer de façon originale. Ces approches font appel aux multiples dimensions de l’être et sollicitent – à travers le corps – l’imagination, l’intuition, la pensée et les émotions. 

Dans sa plus simple expression, on pourrait dire que la créativité est l’aptitude à concevoir la réalité autrement. 

De nombreux chercheurs tentent de comprendre les mécanismes par lesquels la pensée crée de nouveaux concepts. Même si on est bien loin d’une compréhension complète, on s’entend pour dire que, dans le processus de recherche d’idées nouvelles, la pensée procède généralement de la façon suivante. Elle ferait des « bonds » qui l’amèneraient à passer du mode de pensée habituel et logique au mode de pensée intuitif et imaginaire, celui qui fonctionne à tâtons et puise ses idées dans l’inconscient. Intégré dans un contexte thérapeutique, c’est le même processus qui opère et qui élargit la palette des ressources disponibles.

Gif fleurs autre

 

« La créativité et le génie ne peuvent s’épanouir que dans un milieu qui respecte l’individualité et célèbre la diversité » 

 fleche-gif-005 dans CréativitéUn LIVRE pour vous AIDER à son DEVELOPPEMENT ….   (cliquez)   

 

 

Gif fleurs autre

 

Réf.http://www.passeportsante.net/fr/Therapies/Guide/Fiche.aspx?doc=art_therapie_th

Publié dans Créativité | Pas de Commentaire »

De Mémoire d’Essénien

Posté par othoharmonie le 28 avril 2011

 Titre 

De mémoire d’Essénien -

tomes I et II 

 Auteur

 Meurois   Daniel             et Givaudan  Anne  

 De mémoire d'Essénien : L'autre visage de Jésus             Chemins de ce Temps-là - De mémoire d'Essénien, tome 2

de quoi ça parle

Quatrième de couverture :
 

Voici un ouvrage majeur, un ouvrage dont un grand nombre de lecteurs à travers le monde ont déjà dit qu’il avait modifié la trajectoire de leur vie. Un livre qui, pour beaucoup, a été la base d’une réconciliation avec Celui qui a marqué à tout jamais notre humanité.
Depuis la découverte des Manuscrits de la Mer Morte, chacun s’interroge…
Qui était Jésus ?
Et qui étaient ces Esséniens dont il nous paraît aujourd’hui si proche ?
C’est au travers d’un témoignage vécu que ce livre tente de répondre à de semblables questions. En effet, Daniel Meurois et Anne Givaudan nous proposent ici le fruit troublant de leurs expériences dans les Akashiques, à l’issue de deux années de voyages astraux.


 

En nous invitant à feuilleter avec eux la Mémoire de l’Univers, les auteurs éclairent pour nous, d’une lumière nouvelle, des événements étonnants tenus soigneusement cachés depuis deux millénaires. Par sa qualité d’écriture et la force de sa pensée, leur témoignage nous amène aussi à revivre, non sans émotion, le déroulement de la vie quotidienne d’une Communauté essénienne des Temps Évangéliques. Devenu rapidement un best-seller dans les nombreux pays où il été traduit, De Mémoire d’Essénien surprend et fascine. Même s’il bouleverse bien des idées reçues, il a le mérite, en n’imposant rien, de toucher profondément le lecteur en l’amenant à réfléchir sur l’importance de la contribution essénienne à la préparation de la Mission Christique et à sa compréhension dans le schéma de l’Évolution.  

Pendant une vingtaine d’années, Anne Givaudan et Daniel Meurois ont uni leurs efforts afin d’offrir à un très large public un témoignage hors du commun sur la pluralité des mondes et la recherche d’une conscience nouvelle. Traduits en treize langues, les douze livres qu’ils ont signés ensemble sont rapidement devenus des best-sellers sur le plan mondial. D’ores et déjà, leur oeuvre commune constitue un apport incontestable à l’expansion d’une spiritualité ouverte pour le troisième millénaire. Aujourd’hui, les deux auteurs poursuivent, chacun de leur côté et avec le même souffle, leur travail d’enseignement et de diffusion. 

Présentation de l’éditeur 

Depuis les récents travaux suscités par la découverte des Manuscrits de la mer Morte, chacun s’interroge : qui étaient les Esséniens, qui était Jésus ? Les auteurs nous font participer au déroulement de la vie quotidienne de la communauté essénienne aux temps évangéliques. –Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

 De Mémoire d'Essénien dans L à  N photo_daniel_meurois2          Anne_02 dans L à  N

Biographie de l’auteur 

Pendant une vingtaine d’années, Anne Giraudan et Daniel Meurois ont uni leurs efforts afin d’offrir à un très large public un témoignage hors du commun sur la pluralité des mondes et la recherche d’une conscience nouvelle. Traduits en treize langues, les douze livres qu’ils ont signés ensemble sont rapidement devenus des best-sellers sur le plan mondial. D’ores et déjà, leur œuvre commune constitue un apport incontestable à l’expansion d’une spiritualité ouverte pour le troisième millénaire. Aujourd’hui, les deux auteurs poursuivent, chacun de leur côté et avec le même souffle, leur travail d’enseignement et de diffusion. 

       mini_fleche_f_dr_002       A VOIR EGALEMENT, cliquez ici…..

246z5axk

si vous aussi vous voulez vous procurer ce livre, vous le trouverez ICI :  http://www.amazon.fr/gp/customer-media/product-gallery/2923647017/ref=cm_ciu_pdp_images_0?ie=UTF8&index=0  ET ICI http://www.amazon.fr/m%C3%A9moire-dEss%C3%A9nien-Lautre-visage-J%C3%A9sus/dp/2923647017/ref=pd_sim_b_1 

editions-essenia-magazine-l-essenien

Publié dans L à  N | Pas de Commentaire »

Marie-Madeleine

Posté par othoharmonie le 28 avril 2011

 

Titre 

 

Marie Madeleine  

 

Auteur

 

 

Mc Gowan Kathleen 

 

Marie-Madeleine : Le livre de l'Elue

de quoi ça parle

De Jérusalem aux chapelles du pays cathare, une énigme troublante, un jeu de piste exaltant! Maureen arpente les ruelles de la vieille ville de Jérusalem, quand un mystérieux marchand lui glisse une bague au doigt.Aussitôt, la jeune et brillante journaliste est assaillie par des « visions » : elle perçoit des signes, entend des voix. Qui est cette femme, belle, éplorée qui vient lui rendre visite depuis un autre monde ? 


Que cherche-t-elle à lui dire ?
Maureen vient de plonger au cœur de l’énigmatique légende de Marie-Madeleine.
En se lançant sur les traces de la prostituée des évangiles en pays cathare, la jeune femme découvre un château bien particulier au cœur d’un véritable jeu de piste. Les œuvres d’art, les pièces somptueuses sont autant d’indices à décrypter, les habitants singuliers autant d’énigmes à résoudre. Pourquoi Maureen se sent-elle constamment menacée dans ces lieux étranges ? Quel est cet incroyable trésor, si secret, si sacré, qu’il a déjà coûté la vie à des centaines de personnes… et que seule l’Élue peut découvrir ?

 

 Kathleen McGowan, Marie-Madeleine dans L à  N 162077    historienne et journaliste passionnée, ressemble étrangement à son héroïne. Elle possède notamment une bague semblable à celle qui déclenche les visions de Maureen. Mariée à Peter McGowan, un musicien irlandais, et mère de trois garçons, elle vit à Los Angeles. Kathleen Mc Gowan est une journaliste américaine qui a consacré une grande partie de sa vie à connaître la vérité sur Marie-Madeleine. 

246z5axk dans L à  N

si vous aussi vous voulez vous procurer ce livre, vous le trouverez ICI :  http://www.amazon.fr/Marie-Madeleine-livre-lElue-Kathleen-McGowan/dp/2845633068 

 

jesus-christ-et-marie-madeleine-source_6rl

Publié dans L à  N | Pas de Commentaire »

Comment choisir son psychothérapeute

Posté par othoharmonie le 28 avril 2011

 

Titre 

 

Comment choisir son psychothérapeute  

 

Auteur

 

 

Maurer  Martine 

Comment choisir son psychothérapeute

Présentation de l’éditeur 

 

Le psy n’a pas à vous tutoyer. Il n’est ni un copain ni une maman.
      
      La première rencontre : « elle doit être une simple prise de contact, explique Eric Pigani, psychologue de formation et chef de rubrique au mensuel Psychologies Magazine. « Ne vous forcez pas s’il vous met mal à l’aise. Lors de ce premier entretien, vous allez lui exposer le but de votre démarche et il va vous dire s’il peut vous aider et comment, en développant sa façon de travailler, ses outils (simple dialogue, relaxations diverses, hypnose…). Le tout dans un langage compréhensible et sincère. Le thérapeute ne doit pas non plus faire des promesses du type : »Tout sera réglé en dix heures ! » Et, bien sûr, un psy ne juge pas et ne doit pas se mettre en colère.
      
      Influence : votre thérapie peut vous amener à revoir vos relations avec certaines personnes, à changer de vie, mais « aucun psy ne doit vous dire de divorcer, de rompre avec votre mère ou de démissionner de votre travail. Un psy compétent ne donne pas d’ordres ni de règles de vie, souligne Eric Pigani. Son rôle est de vous amener à penser par vous-même ; il vous rend votre autonomie. »
      
      Contacts : un vrai psy ne vous invite pas à dîner, ne vous présente pas ses amis. En bref, il n’engage aucune relation sentimentale et encore moins sexuelle avec ses patients !
      
      À noter : il existe des “thérapies corporelles“ qui comportent des massages. Il s’agit de kinésithérapie ou de réflexologie, mais en aucun cas de massages thaïlandais! 

 

L’auteur 

 

Martine Maurer : Psychologue. Comment choisir son psychothérapeute dans L à  N 0 

Nous dit :  Le passage s’est fait assez naturellement. Depuis le début de ma carrière d’infirmière, à l’âge de dix-neuf ans, je travaillais dans des unités de réanimation où les patients sont plus souvent comateux que conscients. La question clé face à ces personnes est : comment communiquer ? Je n’avais pas l’âme pour être une pure technicienne. Manier la seringue sans mot dire ne rentrait pas dans mon éthique. Je n’ai jamais pu exercer mon métier sans y mettre une dimension relationnelle. Puis l’évolution hospitalière a fait que de nombreuses formations à la relation d’aide ont été organisées dans les hôpitaux au cours des années 80. Brutalement, les infirmières devaient devenir à la fois des techniciennes de santé et des accompagnatrices relationnelles pour les patients dont on commençait à comprendre qu’ils avaient eux aussi une âme et une sensibilité. L’institution hospitalière m’a apporté la connaissance de l’être humain, le plaisir de travailler en équipe, d’être en contact avec de multiples autres acteurs professionnels, une expérience professionnelle variée et encadrée

246z5axk dans L à  N

si vous aussi vous voulez vous procurer ce livre, vous le trouverez ICI :    

http://www.amazon.fr/Comment-choisir-psychoth%C3%A9rapeute-Martine-Maurer/dp/2911616863

 

psy_gif_8050

Publié dans L à  N | Pas de Commentaire »

Cuisine bourguignonne

Posté par othoharmonie le 27 avril 2011

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. 

Cuisine bourguignonne dans Traditions en Bourgogne 91e8def6468afd351ef11b5b6edbeda3-300x300La cuisine dite cuisine bourguignonne, comme ses homologues françaises, n’est pas axée sur l’utilisation d’un seul type de produits ou encore d’un seul mode de préparation. Elle offre une grande diversité directement liée à la géographie éponyme qui s’étend sur les quatre départements de la Côte-d’Or, de Saône-et-Loire, de la Nièvre et de l’Yonne.

 

 

De cette disparité et des modes de vie qui en découlent sont nées plusieurs cuisines ou, plus exactement, plusieurs « spécialités ». Chaque département de la Bourgogne tire profit, selon un schéma commun à toutes les autres régions, de ses produits et de ses propres ressources agricoles.

BOURGOGNE- dans Traditions en Bourgogne

 

Aussi distingue-t-on les cuisines dites « de la côte vineuse », laquelle s’étend sur les départements de la Côte-d’Or et de Saône-et-Loire, poussant son impact jusqu’aux confins du Lyonnais. Cette cuisine, certes la plus connue, tire son caractère spécifique de l’usage du vin, voire du raisin et de la viande (Charolaise). Ainsi connait-on le coq au Chambertin (plus exactement à la lie), les œufs en meurette, le jambon persillé, le pavé, le bœuf bourguignon, la fondue bourguignonne et les tartes aux pêches de vigne. Les usages des dérivés tels que le moût ou le verjus ont donné lieu à des préparations maintenant tombées en désuétude mais que le Moyen Âge avait coutume de « mettre à sa table ».

 

 

La Saône-et-Loire tire, quant à elle, une grande fierté de sa tradition céréalière, notamment par l’usage du maïs sous des formes diverses dont la farine torréfiée liée en bouillie à l’eau ou au lait, sucrée ou salée, les gaudes. Cette préparation extrêmement roborative a nourri des générations de paysans jusque peu après la Seconde Guerre mondiale.

 

 

10000016La Nièvre, certes plus discrète, se manifeste essentiellement sous le dénominateur commun de « cuisine du Morvan », partage opéré conjointement avec le sud du dernier département qu’est l’Yonne. La cuisine morvandelle est elle aussi fondée sur le principe ancien de nourriture roborative et puise allègrement dans les féculents telle la pomme de terre (lai treuffe), la crème fraiche, le lard et les salaisons (jambon cru, rosette). Le crâpiau (grâpiau, crépiâ), crêpe de sarrasin très épaisse au lard aromatisée de persil et d’ail, est une recette traditionnelle. On se doit de citer le jambon en saupiquet, plus communément nommé jambon à la crème. C’est une spécialité de Saulieu. On trouve aussi lai râpée, pommes de terre râpées confectionnées en galettes frites à la poêle, que l’on déguste avec un fromage blanc à la crème (le quiâque bitou).

 

 

Il n’existe donc pas, à proprement parler, de cuisine bourguignonne, mais plutôt diverses cuisines bourguignonnes, cette dernière appellation étant calquée sur le découpage géographique, lequel découpage ne saurait tenir compte tant du relief que des ressources.

m_416

Des quatre départements ainsi regroupés, il faut aussi compter sur les productions laitières qui ne sont pas en reste, avec une multitude de spécialités de fromages aux noms évocateurs tels que l’époisses, le saint-florentin , le brillat-savarin, le chaource, le charolais ou le délice de Bourgogne.

 

 

La cuisine bourguignonne, en tant que mode de préparation, ne se distingue en rien des autres régions, si ce n’est pour la cuisine de la viande, alliant sans distinction tous les modes de cuisson ou de confection. Les traditions de recours au four banal ont donné naissance à des plats aujourd’hui connus en tous lieux, mais bien issus de la Bourgogne, telle la tarte aux fruits cuits, la brioche aux lardons, aux pralines ou encore la brioche en couronne.

 

 

En résumé, il convient de n’user de l’appellation « cuisine bourguignonne » qu’avec précaution, tant les variétés sont nombreuses et les produits diversifiés.

 

 

10000019La mémoire collective a depuis fort longtemps assimilé de nombreuses spécialités dites bourguignonnes et certains de ses plats sont désormais sur de nombreuses tables françaises : escargots de bourgogne, bœuf bourguignon, coq au vin, fondue bourguignonne ou encore la gougère, initialement couronne de pâte à choux agrémentée de Comté, aujourd’hui servie sous forme de choux individuels.

 

 

Mention spéciale pour une dernière spécialité du Val-de-Saône, dénommée pochouse (ou pauchouse). Il s’agit d’une matelote de poissons de rivière fort gouteuse préparée avec du vin blanc. On distinguera celle-ci d’une recette de poissons, voisine, la matelote, cuisinée au vin rouge et plutôt commune au val de Loire nivernais.

967978

Publié dans Traditions en Bourgogne | Pas de Commentaire »

Bligny sur Ouche (21)

Posté par othoharmonie le 27 avril 2011

 

Bligny sur Ouche (21) dans Ma Bourgogne En détails bligny0

 

Bligny-sur-Ouche est une commune française, située dans le département de la Côte-d’Or et la région Bourgogne. 

Ses habitants sont les Bélinéens.

 

 Ce bourg pittoresque est situé dans la haute vallée de l’Ouche, à 20 km au nord-ouest de Beaune 

L’autoroute A6 traverse le territoire communal. 

Histoire :

 

 

Origine du nom de Bligny 

Les premières traces écrites de Bligny-sur-Ouche remonte à 879. L’excellent ouvrage de Félix Vadot intitulé « Bligny-sur-Ouche, Cote d’Or » édité en 1928 et réédité en 1980 (mais épuisé) présente les différentes origines possibles du nom de Bligny. Il convient de rappeler que Bligny-sur-Ouche était appelé Beligny sur Oische sous l’ancienne France. 

  • Beligny pourrait tirer son nom de « Bel » : mot celtique qui signifie « à la tête de l’eau ». Cette explication est logique puisque Bligny a été la première bourgade construite près de la source de l’Ouche.

 

  • Beligny pourrait tirer son nom de « Bel » : mot latin qui signifie Apollon.

 

  • Beligny pourrait tirer son nom du premier habitant qui se serait nommé « Belenus ».

 

  • Ou encore de bhla-n, une racine hydronymique indo européenne, qui a donné des noms comme Balaine, Bligny, ou blagny. (Noms de lieux de Bourgogne plus de 1200 noms, Gérard Taverdet, Ed. Christine Bonneton, 2007)

 

Bligny-sur-Ouche dans Ma Bourgogne En détails

   

Histoire de Bligny de Charlemagne à la Révolution 

Ainsi, Bligny aurait été donnée peu après Charlemagne au VIII siècle à l’évêché d’Autun. Le cartulaire de la cathédrale d’Autun en témoigne. Bligny aurait été donnée par Louis le Bègue en 879 et ce don fut confirmé par Boson la même année. En 893, l’évêque d’Autun Adalgaire fit don des terres de Bligny à l’Eglise Saint Nazaire d’Autun. Une bulle pontificale vint confirmer en 921 le fait que Bligny appartenait à l’Eglise d’Autun. Voir le Cartulaire de l’église d’Autun par Anatole de Charmasse, Société éduenne des lettres, sciences et arts (Autun), publié par A. Durand, 1865.

 

 

Au cours du Moyen Age, Bligny-sur-Ouche se trouvait dans une position assez originale. En effet, Bligny était une terre appartenant à l’Eglise d’Autun et cela jusqu’aux événements de 1789. Les ducs de Bourgogne ont tenté de s’approprier cette terre mais sans succès. Il existe un excellent article de l’historien Jean Richard sur cette lutte entre les deux autorités. Ainsi, les ducs de Bourgogne s’étaient déclarés « garde de la terre » de Bligny et par conséquent souhaitaient imposer un impôt en guise de compensation. L’évêque Aganon d’Autun s’opposa fermement à un des sbires du duc, Raginaud, Sire de Mont Saint Jean. Par un jugement de 1076-77, ayant été précisément commenté par l’historien Jean Richard, l’Eglise fut remise dans ses droits.

 

 

Quoi qu’il en soit, la « Poûté de Beligny » était gouvernée par des doyens ou des majordomes, le premier d’entre eux fut un certain Ginoardus. Cette fonction devint héréditaire et la famille dépositaire de cette fonction prit le nom de Le Maire ou Maire. Ainsi, en 1257, la Mairie de Bligny est recensée comme « fief roturier et héréditaire ». La gestion effective de la Poûté était cependant sous la tutelle d’un bailli.

 

 

Ainsi, un certain Jean Le Maire, seigneur de la Bondue (titre associé aux terres de Bligny) et procureur fiscal aux bailliages d’Autunet de Montcenis fut anobli par lettres de 1469 et devint procureur général du duc Charles le Téméraire dans le duché et le comté de Bourgogne, et continua à exercer cette charge après la réunion du duché à la couronne. La note précise que la famille Le Maire était originaire de Bligny-sur- Ouche et a produit au XVIe siècle un président du bureau des trésoriers de France à Dijon. La note joint aussi la description des Armes de la famille Le Maire: d’or, à deux fouets mis en pal et adossés d’azur ; au chef de même chargé de deux étoiles d’or à six rais. (Revue nobiliaire historique et biographique, Louis Sandret, publié par J.B. Dumoulin., 1866). On retrouve une trace de ces armes actuellement peinte dans un tableau représentant la scène du Christ (tableau situé dans l’Eglise de Bligny au-dessus de la sacristie).

 

 Histoire de Bligny après les évènements de 1789 

Bligny s’est enrichi progressivement grâce au commerce de soie. De nombreuses jurisprudences relatent de la vie bélinoise. Ainsi deux tanneurs ex nobles furent condamnés par un tribunal révolutionnaire en 1791; Des Clubs politiques furent créés sous la monarchie de juillet; Il y eu un tremblement de terre en 1841 : « entre minuit et minuit et demi, secousses assez fortes pour avoir remué les meubles» (Mémoires couronnés par l’Académie royale des sciences et belles-lettres de Bruxelles, 1845) ; Le grand père maternel de l’écrivain Michel Tournier qu’il décrit dans le roman Paraclet était pharmacien de Bligny sur Ouche (Tournier, par Jacques Poirier, Ed. Echelle de Jacob, 2005). Un arrêt célèbre du Conseil d’Etat a pour origines des faits qui se sont produit à Bligny (18 novembre 1949 – Demoiselle Mimeur- Rec. Lebon p. 492) 

Le château fort fut démantelé en 1478 par ordre de Louis XI, reconstruit en 1485, puis détruit en 1855. 

 

Sites, lieux et monuments  

 

250px-Bligny_sur_Ouche_-_Lavoir_-_int%C3%A9rieur

L’intérieur de l’ancien lavoir 

  • Église Saint-Germain-d’Auxerre (ancienne Chapelle du Château), du XIIIe siècle, remaniée à plusieurs reprises, avec un clocher pyramidal du XVe siècle 

Le clocher de l’Église Saint-Germain-d’Auxerre fait l’objet d’une inscription au titre des Monuments historiques depuis le 7 décembre 1925 

  • Lavoir, puits et 12 anciens moulins sur le cours de l’Ouche

  • Bâtiment et grange du chapitre 

  • Maisons anciennes, notamment rue de l’Église 

  • Ancien relai de diligence, devenu restaurant 

  • Le chemin de fer touristique de la vallée de l’Ouche, à voie de 60 cm, reconstruit sur 7 km de l’emprise de l’ancien chemin de fer d’Epinac, construit de 1829 à 1835, qui allait d’Épinac au canal de Bourgogne

  • Musée des outils du bois et de la vie paysanne. 

  • Musée du Chanvre dans un bâtiment du XVe siècle. 

  • Forêt domaniale de Bligny-sur-Ouche 

  • Musée Parad 

 

Le train à vapeur 

4208733

  

 

Le CFVO, Chemin de Fer « touristique«  de la Vallée de l’Ouche vous propose une promenade de plus d’une heure à travers prés et taillis sur une partie de la ligne Epinac – Dijon. Ce voyage dans une ambiance champêtre vous offre l’occasion de découvrir un des derniers bastions des locomotives à vapeur.

Le départ des trains a lieu à la gare de Bligny sur Ouche, il est également possible de partir du terminus de Pont d’Ouche les dimanches et jours fériés (un seul départ à 15 heures) ou bien d’effectuer un aller simple. 

Nos amis les chiens sont les bienvenus a bord. 

Voyez vous-même :  VIDEO ICI  : Image de prévisualisation YouTube 

 

 

panneau-bligny-sur-ouche

 

 

1212499029_IMG03466

Publié dans Ma Bourgogne En détails | Pas de Commentaire »

Le grand dictionnaire des malaises et des maladies

Posté par othoharmonie le 27 avril 2011

 

Titre 

 

Le grand dictionnaire des malaises et des maladies   

 

Auteur

 

 

Jacques  Martel  

Le grand dictionnaire des malaises et maladies

Présentation de l’éditeur 

 

Voici le plus grand dictionnaire sur les causes des malaises et des maladies reliées aux pensées, aux sentiments et aux émotions. Il permet de prendre conscience de l’origine de nos malaises pour, grâce à la technique de l’intégration, permettre de changer nos attitudes et pensées, et désactiver la source du conflit. 

 

Plus de 75% d’informations ajoutées aux 800 malaises, maladies et parties du corps de la première édition.  Plus de 80 malaises et maladies ont aussi été ajoutés.  Dans les 250 pages ajoutées, on trouve « le langage des oiseaux », « les mots guérisseurs » et plus encore, tous reliés à une compréhension symbolique, faite par le cerveau, aidant à activer la prise de conscience du conflit à l’origine de la maladie. Tout ceci, afin de permettre une meilleure acceptation et intégration, conditions souvent préalables et nécessaires à la guérison. 

 

L’auteur vu par l’éditeur 

Conférencier émérite depuis 1978, Jacques Martel agit à titre de psychothérapeute et anime des ateliers de croissance personnelle depuis 1988. Dans son travail, sa formation d’ingénieur électricien lui permet d’allier un côté pratique à l’intuition et à l’expérience qu’il a acquise avec le genre humain. Sa formation comme rebirtheur professionnel (technique de respiration consciente) s’ajoute à son expérience de psychothérapeute dont il fait bénéficier les personnes qui suivent ses ateliers, ses conférences ou dans les rencontres individuelles. Ses activités se déroulent au Québec et au Nouveau-Brunswick (Canada) ainsi qu’en Europe. 

 

 

L’auteur   Le grand dictionnaire des malaises et des maladies dans L à  N 7

 

Jacques MARTEL : De 1978 à 1988, j’ai travaillé dans le domaine des compléments alimentaires que l’on nomme l’approche orthomoléculaire, cela signifie “fournir à l’organisme les nutriments nécessaires, comme les vitamines, les minéraux et autres nutriments, sous forme de nourriture ou de compléments alimentaires, pour aider à rétablir ou à maintenir une santé optimale“. Etc… 

 

Visitez également cet endroit en cliquant ici ! Pour obtenir plus d’informations…..

2zlwysb2 dans L à  N

si vous aussi vous voulez vous procurer ce livre, vous le trouverez ICI :    

http://www.amazon.fr/grand-dictionnaire-malaises-maladies/dp/291328115X 

livres

Publié dans L à  N | Pas de Commentaire »

100 000 Visiteurs

Posté par othoharmonie le 26 avril 2011

100 000 Visiteurs dans Bonjour d'amitiés 32459574 National_logo_GIF_275px_-_connexions dans Bonjour d'amitiés

 

30e89e93

 

de votre présence pour faire vivre ce blog !

je suis très heureuse que vous soyez là les amis

gif_feu_artifice

bisous2q80thg

Publié dans Bonjour d'amitiés | 3 Commentaires »

Étoiles Cristallines

Posté par othoharmonie le 26 avril 2011

Méditation Sonore qui touche toutes les parties de notre Être. Ce stage est basé sur une approche simple et intuitive qui se vit comme un voyage intérieur au coeur de Soi-Même. Il y a très peu de théorie, cela se passe dans l’expérience et le ressenti. Chaque personne présente prend contact, joue et expérimente ces outils puissants que sont les Bols Chantants en Cristal et aussi d’autres instruments…. Il y a des processus en individuel et en groupe 

Étoiles Cristallines dans Guérir en douceur fleche-gif-005CLIQUEZ et VISITER  son site ici : Bonne visite   En Europe  ( En Dordogne France )


par courriel :
etoilescristallines@orange.fr cellulaire :     (0033) (0) 6 76 34 34 61 

Drag and drop me

Ginette Labbé et Domenico Panaccione, thérapeutes et artistes des sons sont tous les deux nés au Québec Canada et demeurent maintenant en Europe. Ils ont suivi plusieurs ateliers au Canada, aux Etats-Unis et aussi en France. Ceci les a menés sur la route des sons. Avec les connaissances acquises et leurs propres expérimentations ils ont développé leur propre technique en Sonothérapie. En toute simplicité ils partagent cette technique en utilisant plusieurs instruments dont des carillons uniques à 5 tonalités différentes, les Bols Chantants en Cristal de Quartz et autres…

L’émission de ces sons particuliers apporte un relâchement mental, une méditation et relaxation profondes. Les sons touchent l’Etre à tous les niveaux. Ce travail est devenu pour eux une mission: faire prendre conscience du pouvoir des sons, de leurs vibrations et de leurs effets bénéfiques. Ils font des activités d’animation dans les écoles, les hôpitaux et autres… ceci apporte la joie, favorise la guérison et atténue la souffrance. Ils font aussi des ateliers de groupes et des concerts et ont 2 CD sur les sons présentement sur le marché.

banniere_etoiles_cristallines dans Guérir en douceur

Publié dans Guérir en douceur | Pas de Commentaire »

Glandes et chakras correspondants

Posté par othoharmonie le 26 avril 2011

Glandes Endocrines et Organes Correspondants 

 

Glandes et chakras correspondants dans Etat d'être mini2-27405228violet-flame-gif

Chakra RACINE 

Glande endocrine: cortex surrénal
Organes : reins, sang, squelette » 

Les affections du chakra racine se manifestent dans les pieds, les genoux et les hanches – arthrite, calculs rénaux, ostéoporose, problèmes osseux, maladies auto-immunes … 

 

Chakra SACRÉ 

Glande endocrine: ovaires chez les femmes/testicules chez les hommes
Organes : organes sexuels, vessie, utérus chez les femmes, prostate chez les hommes 

Un dysfonctionnement du chakra sacré peut provoquer, chez la femme, une endométriose, la stérilité, des douleurs menstruelles chroniques, des fibromes, des affections des ovaires et du col de l’utérus; chez l »homme, des affections de la prostate, une stérilité, un dysfonctionnement sexuel et une sciatique. 

 

Chakra du PLEXUS SOLAIRE 

Glande endocrine: pancréas
Organes: estomac, foie, vésicule biliaire, pancréas, intestin grêle, muscles 

Les affections dues à un déséquilibre du plexus solaire sont l’indigestion, les aigreurs d’estomac, les ulcères, l’hépatite, les calculs biliaires, la pancréatite et le diabète. 

 

Chakra du CŒUR 

Glande endocrine: thymus 

Organes: péricarde, cœur, poumons, circulation sanguine 

Un dysfonctionnement du chakra du cœur peut provoquer de l’artériosclérose, une angine de poitrine, un infarctus du myocarde, une arythmie cardiaque et une sténose du cœur et des poumons; il peut également affecter ces derniers par le biais de la pneumonie, de la bronchite chronique et de la tuberculose. 

 

Chakra de la GORGE 

Glande endocrine: thyroïde 

Organes: gorge, bouche, dents, mâchoire, oreilles 

Les affections liées au chakra de la gorge sont le mal de gorge, la laryngite, la surdité, les caries dentaires, les gingivites, le syndrome articulaire temporomaxillaire et les affections des vertèbres cervicales. 

 

Chakra FRONTAL 

Glande endocrine: hypophyse 

Organes: yeux, sinus, base du crâne, lobes temporaux 

Les problèmes liés au dysfonctionnement du chakra frontal concernent l’intelligence et la bêtise, la faible affectivité et le surmenage. Ils peuvent provoquer des affections comme la migraine, la cécité et d’autres maladies oculaires comme les glaucomes et la cataracte, des tumeurs au cerveau et les accidents vasculaires cérébraux. 

 

Chakra CORONAL 

Glande endocrine: épiphyse 

Organes: crâne supérieur, cortex cérébral, peau 

Un dysfonctionnement du chakra coronal entraîne des difficultés d’apprentissage, de perception et de compréhension spirituelle. Les problèmes physiques susceptibles de survenir sont l’épilepsie, le daltonisme, l’alcoolisme, les affections nerveuses, la névrose et l’insomnie. 

 

 

AURA ET CHAKRAS – par AMBIKA WAUTERS 

SOURCE : Le livre des chakras, pages 22 à 37

chakras dans Etat d'être

Publié dans Etat d'être | Pas de Commentaire »

Créaton du corps de Lumière

Posté par othoharmonie le 26 avril 2011

Par JASMUHEEN 

SOURCE : Extraits du livre The Art of Resonnance
http://www.ifrance.com/inspiration/_private/corps.de.lumiere.htm 

Créaton du corps de Lumière dans Etat d'être chakrafee130

  

Nous savons déjà qu’au moment où notre planète subit une modification en vue d’une fréquence plus élevée et ce parce qu’elle est un système vivant d’énergie en mouvement, tous ceux qui demeurent à l’intérieur de ses champs énergétiques vont vivre l’expérience de ce réalignement. Par conséquent j’aimerais aborder deux points dans cet article. 

 

Premièrement, je parlerai de ce que beaucoup expérimentent de manière naturelle pendant que la planète se transforme et qui est ce qu’on appelle la « Création du corps de Lumière ». Ces quelques pages vont décrire dans les grandes lignes les différents états que nous pouvons vivre à ce moment là et comment cela se manifeste dans nos propres champs magnétiques, par exemple des grippes soudaines, des migraines, etc… 

 

Et deuxièmement, puisque ces changements enthousiasment et rendent joyeux un grand nombre, j’aimerais parler de choses concrètes que nous pouvons faire consciemment pour construire et accroître le quotient de Lumière dans nos corps. Nous accorder aux octaves les plus élevés de Lumière et changer nos fréquences vibratoires a été évoqué largement dans les chapitres précédents. Je vais quand même les résumer brièvement et ajouter quelques techniques supplémentaires afin d’accélérer ce processus. 

 

Le processus de transition vers la Lumière est progressif. Nous ne sommes pas matière un jour et pure Lumière le lendemain. Nos champs énergétiques sont baignés de Lumière et réalignés progressivement car sinon ce serait le « court-circuit « . 

 

Dans le texte « Révélation d’un Archange – Ascension dans la 12e Dimension », l’Archange Ariel nous explique que la totalité de la structure de la matière était activée jusqu’au 3ème niveau du corps de Lumière, pour tous les habitants de la planète, en avril 1989. La création du Corps de Lumière est due au processus naturel de transition des planètes et n’est pas une expérience ou un processus facultatif. Les êtres qui, à ce moment là, ne souhaitent pas faire partie de ce processus vont choisir une mort accidentelle, une catastrophe naturelle ou bien la décadence et la maladie. Il est prédit qu’ils continuent leur cycle d’évolution sur une autre planète dont la fréquence est comparable à la leur. Il n’y a là aucun jugement, c’est seulement le changement de nature de l’énergie. 

 

Selon Ariel, le Corps de Lumière se crée graduellement par la transmutation de notre corps physique actuel qui se transforme et absorbe davantage de Lumière. Une fois encore, ceci est directement lié au réalignement de nos champs énergétiques sur les fréquences et les octaves les plus élevés de la Lumière. La liste qui suit décrit le véritable processus physique et les symptômes courants au moment où ce changement se produit. Nous évoluons tous et nous absorbons la Lumière chacun à notre allure. Certains travaillent consciemment avec ces changements et donc leur transformation est plus rapide. D’autres n’ont pas conscience qu’ils absorbent cette lumière et leur changement est lié au changement planétaire.

 

corpsdelumiere dans Etat d'être

Publié dans Etat d'être | Pas de Commentaire »

Penser positif

Posté par othoharmonie le 25 avril 2011

 

Penser positif dans Exercices simples pensee_positive

« Nous aimerions que vous puissiez mieux comprendre le processus de votre pensée. Une pensée est une énergie et il faut que vous soyez de plus en plus vigilant lorsque vous émettez l’énergie pensée. 

 

N’oubliez pas que vous êtes en fin de cycle, et que même si vous doutez ou que vous n’avez pas l’impression que beaucoup de choses changent en vous, vous avez de plus en plus le pouvoir de créer par la pensée, que ce soit dans le sens évolutif ou involutif, que ce soit dans le sens positif ou inférieur. Alors essayez de vous servir du côté positif de cette force pensée. 

 

Lorsqu’une pensée involutive se manifeste, essayez de faire tout de suite le contrepoids, c’est-à-dire de projeter sur elle la Lumière et l’Amour, et demandez que cette pensée soit annihilée par cette Lumière et cet Amour. Il faut que ce soit fait instantanément pour éviter que cette pensée s’envole trop loin de vous, qu’elle vous échappe. Lorsque vous venez de la créer et qu’elle est encore tout près de vous, , vous avez la possibilité de l’annihiler.

 

 dans Exercices simples

 

Faites l’exercice suivant :

  

Emettez des pensées de paix par rapport à vous-même. Dites vous : « je suis totalement en paix, je suis heureux dans cette paix. » 

… 

Projetez ensuite sur vous-même des pensées de joie. Pour faciliter votre tâche, vous pouvez vous remémorer des moments de joie, de bonheur. 

… 

Maintenant pensez : « je suis un être de perfection, je suis un être d’Amour et je rayonne cette perfection et cet Amour tout autour de moi. » 

… 

Affirmez ensuite que vous êtes une particule de la Source, et que cette particule a tout pouvoir, toute connaissance, que vous avez ce pouvoir d’Amour, ce pouvoir de Sagesse. 

… 

Puis tout simplement aimez profondément ce que vous êtes en tant qu’être humain, en tant qu’âme, en tant qu’esprit parfait. 

… 

Maintenant vous vous sentez en paix et en relation profonde avec votre propre Etre Divin, avec la Source, avec tout l’Univers. Vous faites partie de ce merveilleux Univers, vous êtes relié en permanence à toute vie en ce monde et dans l’Univers. » 

 

 

 

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes : 

  • qu’il ne soit pas coupé 

  • qu’il n’y ait aucune modification de contenu 

  • que vous fassiez référence à notre site  http://ducielalaterre.org 

  • que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu

 

h7qc2722

Publié dans Exercices simples | Pas de Commentaire »

Penser par soi-même

Posté par othoharmonie le 25 avril 2011

 

Penser par soi-même dans Auto-Guérison 18449

Ne laissez personne penser à votre place 

Le rôle de l’individu y est absolument nul. Sa conscience y est tenue pour zéro, exactement comme son libre arbitre. S’il est cent mille ou cent millions, cela représente, en matière de pensée, cent mille ou cent millions de zéros. Qu’un seul penseur s’y agglomère et imprime sa pensée à lui dans ce vide, aussitôt les milliers ou les millions de zéros s’y ajoutent et constituent un nombre à la suite de l’unité. Cela peut avoir lieu dans le mal comme dans le bien. En fait, c’est principalement dans le mal qu’opèrent les conducteurs de pensées. L’histoire ancienne et contemporaine en fournit de nombreux exemples dont certains sont encore sous nos yeux. 

 

Pensée individuelle et pensée collective 

Dans la société moderne, plus qu’à toute autre époque de l’humanité, les cerveaux sont embrigadés au service d’idées collectives. Les hommes de ce temps sont tous des partisans, à un degré quelconque. Or la notion d’appartenance est exclusive de la liberté de penser. Tout parti comporte une petite tête et un grand corps. La tête pense, si elle peut, et le corps obéit à la pensée de la tête. Cela semble si commode à l’homme du commun que tout le monde s’en remet à des conducteurs du soin de penser. 

 

Les rares individus qui échappent à l’esprit de parti n’évitent pas la radio, la télévision et la presse qui leur façonnent, du matin au soir, des idées standardisées et une pensée omnibus. 

 

Trop de gens aujourd’hui, dans l’Ancien comme dans le Nouveau Monde, n’ont d’autre opinion que celle de leur journal. Et cela est d’autant plus niais que les journalistes n’ont pas d’opinion plus arrêtée que leurs lecteurs et se bornent à reproduire des avis qui leur sont dictés et à écrire en vertu d’une consigne. Mais les directions des journaux ne sont pas davantage capables de penser ; elles sont inféodées à un parti, à une coalition d’intérêts commerciaux ou religieux auxquels elles obéissent. Ces collectivités elles-mêmes ne jouissent d’aucun libre arbitre; elles sont dans les mains d’une ou de plusieurs personnalités, elles-mêmes à la merci d’influences qu’on ne connaît pas (publicité entre autres). On le voit, si l’on remonte à l’origine des opinions, bien peu sont le fait d’hommes qui pensent originalement et par conséquent sont capables de gouverner leur vie et d’entraîner des fractions d’humanité. 

 

L’individu le plus humble, dans la condition la plus modeste, peut isoler son libre arbitre et avoir sa pensée à lui. S’il a sa pensée à lui et s’il lui donne une impulsion continue, il peut se rénover lui-même et rénover des foules autour de lui. 

 

Car chaque pensée est un univers avec son comportement et ses lois propres. Si elle est menue ou peu courante, des pensées de même sorte s’agglomèrent autour d’elle et son sillage devient de plus en plus profond. Aussi loin qu’elle voyage – et elle fait en un temps record plusieurs fois le tour du monde des consciences elle demeure étroitement reliée à l’esprit qui l’a conçue en premier. C’est donc l’émetteur de la pensée originale qui bénéficie de toutes les conquêtes de sa pensée, sous quelque forme que celle-ci se présente et que ce soit dans le domaine de la religion, de la philosophie, de la science ou de l’art. 

 

Quand vous écoutez la Sixième Symphonie de Beethoven, votre âme s’élève à des hauteurs insoupçonnées et toute votre pensée prie avec celle du musicien génial. Mais, en même temps que vous, des milliers d’autres âmes à l’écoute vibrent dans un splendide unisson. 

 

Et l’univers spirituel au milieu duquel votre intelligence se meut n’est-il composé que des seules pensées des hommes organiques ? 

 

Certes non, car le monde invisible pense beaucoup plus intensément que le monde dont nos sens sont témoins. Ceux que nous appelons les morts et qui sont, en réalité, les vivants d’une autre vie, retrouvent une faculté de penser accrue lorsqu’ils n’ont plus leur cerveau de chair. Ce plexus cervical que les hommes positifs considèrent comme l’unique instrument à penser mis à la disposition de l’homme n’est vraiment, qu’un limitatif de la Haute Pensée destinée uniquement à la compréhension des trois plus basses dimensions. 

 

Fort utile pour expliquer celles-ci, non seulement il est impuissant à pénétrer les  dimensions supérieures, mais encore il constitue l’obstacle organique à la compréhension des plans élevés. 

  

 

extrait de : Comment on soulève les montagnes ! Georges BARBARIN 

 

 

button8 dans Auto-Guérison

citation : (Rudolf Steiner) 

« Le premier pas à faire sur le chemin qui mène à la connaissance suprasensible consiste à passer de la pensée purement passive à une pensée animée et active… Introduire la volonté dans la pensée, voici précisément ce qui ne se réalise aucunement au cours de l’observation quotidienne… Cette nouvelle pensée ne se déroule plus en une suite d’images passivement acceptées ; elle crée activement, et l’on a conscience de posséder une force dont on se sert tout à fait librement, force analogue à celle qu’on emploie pour lever le bras par exemple, et dessiner… En activant sa pensée, on en fait un organisme de toucher psychique, un tact spirituel, on commence à se sentir plongé au sein des réalités de la pensée, on pense comme on marcherait, comme on saisirait les objets, comme on les toucherait… La pensée se transforme alors à un tel point que l’on peut avoir le sentiment d’être entièrement devenu un être pensant ; on est soi-même la force qui pense… »

_wsb_348x353_yeuxbleusite

Publié dans Auto-Guérison | 1 Commentaire »

Corps de lumière (1)

Posté par othoharmonie le 24 avril 2011

Les étapes du Corps de Lumière

Corps de lumière (1) dans Etat d'être merkaba%20new%20copy


 

1)      Première étapeLorsque le corps perd de sa densité, il montre des symptômes de mutation tels que la grippe, les migraines, la diarrhée, des éruptions de boutons, des douleurs dans les muscles et les articulations. La plupart des épidémies de grippe sont en réalité des épidémies de Lumière. L’alchimie du cerveau change. les fonctions des cerveaux droit et gauche se mélangent et la taille des glandes pinéale et pituitaire commence à se modifier. La structure de l’ADN et de ses composants chimiques change et recueille les atomes d’hydrogène et les substances chimiques supplémentaires dont les cellules ont besoin pour absorber la Lumière la plus élevée, non différenciée et pour la reproduire en codes de Lumière reconnaissables par l’ADN

 

2)      Deuxième étapeLe corps éthérique est inondé de Lumière et libéré des expériences karmiques. On peut se sentir désorienté et aussi attraper la grippe. Beaucoup commencent à se demander : « Pourquoi suis-je ici ? ». La Lumière dans le corps éthérique libère la structure de la 4e dimension et provoque des rotations rapides dans les structures géométriques des corps émotionnel, mental et spirituel. Le changement est rapide et beaucoup se sentent fatigués

 

 

3)      Troisième étape - Les sens physiques deviennent plus aiguisés. Non seulement nos différents corps absorbent la Lumière pour leur propre transformation, mais ils se comportent aussi comme des transmetteurs – décodeurs d’énergie de lumière supérieure pour toute la planète. Le processus d’inspiration est irréversible maintenant, comme un élastique qui aurait été étiré au maximum et qui reviendrait à sa position initiale

 

4)      Quatrième étape - Des changements importants se produisent dans le cerveau ainsi que des échanges chimiques et électromagnétiques au niveau de l’énergie. Les symptômes sont des migraines fréquentes, une vue trouble, une perte d’audition et parfois des douleurs dans la poitrine. Les mécanismes du cristal, dans le corps éthérique, empêchent les rayons de lumière du plan de la 5e dimension de se connecter, et ce jusqu’à ce que nous soyons prêts. Les douleurs dans la poitrine sont causées par l’expansion des énergies du cœur, car il s’ouvre à des niveaux plus profonds. La vue et l’ouïe sont réalignées afin de fonctionner différemment. Le corps mental commence à se demander s’il en est vraiment responsable et les personnes ressentent une envie forte, inexplicable et indéniable de suivre leur esprit sans hésiter. Certaines personnes peuvent avoir des éclairs de télépathie, de clairvoyance et presque toutes commencent à faire l’expérience de l’empathie. C’est un moment pour ressentir, honorer, accepter et reconnaître notre corps émotionnel et aussi pour apprendre à le contrôler

 

5)      Cinquième étape - Le corps mental a décidé de s’aligner sur l’esprit, les rêves sont différents et peuvent devenir plus « clairs », vous avez une impression de déjà vu. Les processus de pensée ne sont plus linéaires, l’être oscille entre la connaissance et le doute. Nous nous rendons compte de la nature habituelle de notre pensée et de notre comportement. Nous voyons la déprogrammation et la reprogrammation comme un moyen de créer le « Je  » que nous souhaitons être, et non le « Je » que nous pensions être à cause de notre interaction avec nos parents, nos pairs, la société etc. Le changement semble être constant et nous commençons à faire le discernement consciemment, depuis notre cœur plutôt que de juger en fonction des « réponses conditionnées ». 

 

6)      Sixième étape - Nous attirons les autres à nous afin de nous soutenir mutuellement et de stimuler notre croissance. Nous nous posons les vraies questions. Notre processus mental et notre manière de nous identifier aux autres et à nous-mêmes change rapidement. Cette réévaluation peut être désagréable mais nous sentons qu’elle doit être faite. Nous regardons nos relations, travail, environnement, style de vie. C’est un moment pour lâcher prise et aller de l’avant. Nous changeons d’amis. tout semble être en état de changement continuel mais nous nous sentons plus légers, plus vastes, plus libres d’une certaine façon. A ce point. le taux de lumière dans notre être est de 33%. Nous sentons que nous ouvrons nos sens intérieurs et la clairvoyance, la clairaudience etc. nous semblent naturelles et normales

 

A suivre………

tempet1 dans Etat d'être

 

 

Publié dans Etat d'être | Pas de Commentaire »

Corps de lumière (2)

Posté par othoharmonie le 24 avril 2011

Les étapes du corps de lumière 

 

 

Corps de lumière (2) dans Etat d'être 2535942763_1

 

7) Septième étape - Le chakra du cœur s’ouvre davantage, nous devenons plus « vrais » avec les émotions, nous devenons juste nous-mêmes ! Nous nous libérons de nos blocages et de nos vieux schémas. C’est un moment de très grande intensité car nous cherchons à nous débarrasser de nos bagages émotionnels. Nous nous sentons plus alignés avec chaque moment, plus présents. Nous nous sentons nous écouler au rythme de la vie. Souvent les anciennes relations se terminent ou se modifient rapidement car l’Etre va en profondeur et honore ses sentiments. Il n’y a tout simplement plus de place pour le reniement, à aucun niveau. Nous commençons à perdre notre attachement émotionnel aux autres. Les douleurs de poitrine (l’angine par exemple) sont plus fréquentes car le cœur continue d’ouvrir ses champs énergétiques. (Faire la méditation d’unification des chakras peut aider à l’ouverture du cœur). 

 

A ce moment-là, la peur disparaît car les champs énergétiques de tous les corps sont réalignés à partir du cœur et donc, ainsi alignés, la peur diminue. La pression au niveau du front, du dos ou de la tête est due à l’ouverture des glandes pituitaire et pinéale puisqu’elles absorbent plus de lumière. Quand ces glandes sont totalement ouvertes, actives et fonctionnent au niveau le plus élevé, le vieillissement et la mort cessent. Lorsque la glande pinéale est totalement ouverte, nous avons une expérience multidimensionnelle et pourtant la dualité semble augmenter à mesure que nous la quittons. Certains jours nous nous sentons connectés et joyeux, d’autres, nous avons peur et nous sommes empêtrés dans des problèmes de survie. Beaucoup souhaitent « s’élever » et quitter la planète à force de ressentir la réelle possibilité d’ascension à travers l’approfondissement de notre connexion avec l’esprit. En apprenant à être guidés par notre joie, il se peut que nous voulions « sauver la planète » et aussi que tout le monde se laisse guider par sa joie. TOUT ça n’est qu’une étape de la progression et reflète notre changement de perception. En ce qui concerne la diététique. on a envie d’une nourriture saine, de manger moins et plus léger. Beaucoup, arrivés à ce point, ont cessé de manger de la viande, du sucre et de boire de l’alcool car ils « ressentent » les effets de ces substances sur les champs vibratoires de leur corps. 

 

8) Huitième étape - Nous voyons le Maître en tout et nous souhaitons, d’une manière pure, être au service. Nous abandonnons notre fonctionnement en « mode de sauvetage » en faveur du désir de servir la Volonté Divine. Les glandes pinéale et pituitaire changent de forme. (Si les migraines persistent, demandez aux Etres avec lesquels vous travaillez, de « mettre un bémol » afin de ne plus sentir la douleur, ou demandez-leur de libérer des endorphines – l’opium naturel du cerveau). Le cerveau est activé, et particulièrement le cérébrum, le « géant endormi ». Un développement de la boîte crânienne est fréquent. Les « graines de cristal » triangulaires au niveau du front et aussi les cristaux enregistreurs du côté droit du cerveau sont activés en accord avec les 8e, 9e et 10e chakras. Nous commençons à être branchés sur le secteur des langages de Lumière

 

Les Glandes pituitaires et pinéales sont complètement ouvertes et travaillent ensemble à créer « l’Arc de l’Alliance « , un arc-en-ciel lumineux qui se courbe depuis le sommet de la tête jusqu’au troisième oeil et qui sert de décodeur à un langage d’une dimension supérieure. Cela peut nous sembler difficile de trouver les mots pour nous exprimer car nous pensons en termes de géométrie et de tonalités. (Si vous êtes confus, faites la méditation de l’unification des chakras et demandez que les messages soient décodés et traduits). 

 

A nouveau nous devenons plus conscients de l’immensité et de l’aspect multidimensionnel de notre nature, du fait que nous pouvons être tout ce que nous voulons. Nous arrêtons d’agir par obligation et les relations deviennent transpersonnelles. Nous prononçons des paroles qui viennent de notre cœur, de notre âme, et les autres se sentent parfois désorientés quand ils s’adressent à nous car ils n’ont plus de repères pour se raccrocher à nous. Nous agissons depuis un niveau de sérénité profond avec une sensibilité élevée et une conscience qui s’est déjà établie et transformée. A ce stade il est possible d’être purement alimenté par la Lumière et le Prana. de ne plus prendre la nourriture sur le plan atmosphérique, mais d’être nourris sainement par le monde éthérique. 

 

9) Neuvième étape - Le décodage des figures géométriques et des tonalités est plus facile. L’esprit utilise les langages de la Lumière, déplaçant le corps de la 6e dimension vers un nouveau corps éthérique pour notre corps de Lumière de la 5e dimension. Notre corps physique change de forme car les champs énergétiques bougent. Nous nous sentons intimement reliés partout à tous les Etres, et moins connectés avec les opinions des autres. Nous relâchons le désir et l’énergie de soutenir le « jeu de la séparation et de la limitation » et nous nous sentons véritablement libres. Pendant la neuvième étape, on observe une descente massive du Corps de Lumière dans sa forme physique. De même que la 3e et la 6e, cette étape marque une forte réévaluation. car nous commençons à nous en remettre finalement à l’Esprit et à devenir un véritable instrument du Divin. A ce stade, c’est l’Esprit qui détermine nos revenus, notre travail, les personnes dans notre vie, tout

 

C’est la dissolution de l’Ego, et quand nous sommes extatiques, ça peut être douloureux. Faire un bond peut être effrayant, même si nous avons déjà évolués à travers des siècles et des siècles pour atteindre ce point. On peut avancer et reculer, en se cramponnant à nos anciennes zones de confort avant de lâcher complètement. Aucune marche arrière n’est possible et tout doit être libéré. La 9e étape est celle du lâcher prise puis de l’extase et de l’abandon du « Je ». Nous réalisons que tout en étant réel, le libre arbitre est aussi une illusion, car il est seulement là pour nous guider et nous permettre de ne faire qu’Un avec l’Esprit. Les peurs liées à la survie disparaissent, concentrées sur l’Ici et Maintenant. 

 

Bien que des peurs puissent remonter, elles semblent irréelles et sont facilement écartées. Nous avons tendance à nous déconnecter des consensus de la réalité et nos choix ainsi que la réalité paraissent irréels aux yeux des autres. A partir des 7e, 8e et 9e étapes, la lumière intérieure irradie considérablement. A présent, nous nous sentons incroyablement enracinés, connectés, centrés, utiles et désirant uniquement servir. Pendant un temps il se peut que nous pataugions entre la 8e et la 9e étape, à force de nous sentir sur le point de redevenir un « Etre humain limité ». Cela se stabilise à la fin de la 9e étape. Alors nous nous sentons continuellement connectés et nous agissons guidés par le Christ qui est en nous. Notre intention, de même que notre motivation, vise toujours ce qu’il y a de plus élevé, bien que les autres, à cause de leurs problèmes et de leurs conflits intérieurs, puissent choisir de ne pas le voir. C’est à la 9e étape que l’on commence à s’accrocher à notre JE SUIS. Les trois dernières étapes unifient tous les champs énergétiques, tous les chakras sont unifiés et nous devenons totalement connectés avec notre présence JE SUIS. 

 

10) Dixième étape - Nous ne faisons qu’un avec la Source de la Conscience et nous savons que tout est possible. L’ADN ne se compose plus seulement de 2 rangs mais de 12. La téléportation, la manifestation etc. sont instantanées. Le Merkabah (un autre nom pour le Corps de Lumière) est construit et nous permet de traverser l’espace, le temps et les dimensions, complètement, et dans notre entièreté. Il a sa propre conscience et nous la dirigeons

 

11) Onzième étape - Tous les niveaux du Corps de Lumière ont été construits. activés et sont reliés à notre corps physique par des « points rotatifs ». Ces matrices lumineuses s’alignent le long des méridiens physiques d’acupuncture et forment des lignes de lumière s’entrecroisant dans de belles figures géométriques. C’est un nouveau système de circulation de lumière dans la 5e dimension. La régénération cellulaire est accomplie. Le temps n’est plus linéaire mais simultané – passé, présent et futur coexistent – tout existe parallèlement. Il n’y a plus de séparation et nous manifestons entièrement notre vision du Paradis Terrestre et exprimons l’extase de l’Esprit

 

Beaucoup accèdent à présent à ce « cadre » de la conscience éveillée et créent de nouvelles technologies basées sur la Lumière, de nouveaux systèmes de vie communautaire, de nouveaux systèmes gouvernementaux et des systèmes équitables de distribution de la nourriture et des ressources. Tous ont reçu des entraînements spécialisés et les talents appropriés, afin d’aider à créer et à manifester le Nouveau Monde - »l’Age d’Or ». 

 

12) La Douzième étape - est la continuation de la Création et de l’implantation du Système du Nouveau Monde – en association avec d’autres initiés de la douzième étape, qui donnent vie à de nouveaux gouvernements, un nouveau système financier, un nouveau système d’éducation, une meilleure répartition de la nourriture et des ressources etc. Tout sera redéfini lors de l’étape finale de l’Ascension de la Terre afin que tout existe dans la joie, l’égalité et l’harmonie. A ce moment là, la planète et tous ses habitants auront été  »retissés » de Lumière afin de briller de leur gloire toute entière lorsque la dernière étape du Plan Divin se déroulera. La planète entre dans la Lumière, sort de cette dimension et est emmenée dans un système à plusieurs étoiles où chacun est un corps de Lumière et suit l’Esprit en totale maîtrise. Toutes les réalités parallèles sont redessinées et réabsorbées par l’Esprit et chacun a aligné sa volonté sur le Divin

 

Par JASMUHEEN 

SOURCE : Extraits du livre The Art of Resonnance
http://www.ifrance.com/inspiration/_private/corps.de.lumiere.htm

Merkabalove2 dans Etat d'être

Publié dans Etat d'être | 3 Commentaires »

Energie et corps physique

Posté par othoharmonie le 24 avril 2011

LES CHAKRAS ET LE CORPS PHYSIQUE 

 

 

Gif pieds

 La force vitale du système énergétique humain canalise l’énergie à travers les couches des corps d’énergie subtile. C’est la partie vivante de notre être qui meut nos membres, nous fait ressentir des émotions et opérer de libres choix. Elle anime notre esprit et nous préserve du stress. La force vitale existe chez tous les êtres vivants (hommes, animaux ou plantes) ; elle est la même et ne se distingue que par la forme. Elle différencie la vie de la non-vie. 

 

Cette force canalise nos énergies physiques en se servant des chakras pour filtrer l’énergie à travers le corps physique. L’énergie se déplace dans les chakras, stimulant le flux hormonal dans les glandes endocrines. À leur tour, celles-ci affectent la biochimie de l’organisme et son taux de consommation d’énergie. Au niveau physique, il s’agit du métabolisme. 

 

Lorsque notre organisme stocke trop de chaleur ou de liquide, cela influe sur la manière dont il transforme l’énergie. Un excès de chaleur, qui peut résulter d’une colère refoulée, provoque une inflammation du sang. Une trop grande stagnation de liquide dans l’organisme provoque un catarrhe qui, s’il n’est pas traité, risque de se transformer en tumeur. 

Notre corps physique est une carte énergétique. Le corps n’a pas d’esprit propre mais sert de miroir à l’esprit supérieur en nous montrant où se trouve le déséquilibre. Pour comprendre ce qui se passe en profondeur, nous avons besoin de lire le corps comme une carte du refoulement émotionnel. 

 

Le corps utilise l’énergie libérée par les chakras. Si le chakra est congestionné, le filtrage de l’énergie se fait paresseux. Nous éprouvons alors une sensation de froid et un manque d’énergie vitale, sommes fatigué ou constipé par exemple. Un excès d’énergie dans le chakra entraîne chaleur, irritabilité et stagnation. 

 

AURA ET CHAKRAS – par AMBIKA WAUTERS 

SOURCE : Le livre des chakras

Energie et corps physique dans Etat d'être chakras1

Publié dans Etat d'être | 1 Commentaire »

Qu’est-ce que l’Aura

Posté par othoharmonie le 24 avril 2011

AURA ET CHAKRAS – par AMBIKA WAUTERS 

SOURCE : Le livre des chakras, pages 22 à 37
Editions Soline, 2003
 

 

Gif musique

L’aura est l’enveloppe énergétique qui entoure le corps de tout organisme vivant. C’est une bulle qui renferme le champ énergétique, protège la force vitale et permet à l’énergie de circuler dans les systèmes vivants. 

 

Les couches de l’atmosphère forment une aura d’énergie qui maintient l’oxygène en circulation. Leur but est de garantir la vie pour que nous puissions respirer, et de barrer le passage aux rayons nocifs du soleil. Lorsque l’aura est affaiblie par une maladie ou un chagrin, elle est incapable de conserver toute son énergie. Le trou dans la couche d’ozone, qui laisse les rayons ultraviolets nocifs pénétrer dans l’atmosphère, est un exemple d’affaiblissement de l’aura. Dans le système énergétique humain, une aura qui souffre agit de manière identique. 

 

Un champ énergétique fort et viable protège des invasions extérieures, qui peuvent prendre la forme d’une attaque psychique ou même d’une affection physique. Il est possible de fortifier une aura faible par la pensée, la méditation et la prière. Une vie saine permet de construire une aura forte. 

 

Chez l’homme, l’aura est constituée de plusieurs couches d’énergie subtile. Chaque couche sert de filtre à l’énergie vitale. On compte au total sept corps énergétiques qui affectent chaque état de notre être. Ils existent à un niveau physique et progressent vers des couches d’énergie plus diversifiées et plus raffinées. 

 

L’énergie part de la terre, circule dans nos chakras inférieurs et affecte notre corps physique. Elle ancre notre esprit dans la réalité matérielle. Elle descend également du cosmos vers nos chakras supérieurs et affecte notre pensée, nos sentiments et notre perception spirituelle. 

Nos champs énergétiques se transforment à mesure que notre conscience se développe. Plus nous entrons en relation avec l’unicité absolue de la vie, plus notre énergie subtile se fortifie. Nous pouvons transformer notre énergie par la prise de conscience et en comprenant comment la force vitale réagit à l’intention positive. 

 

L’aura se compose de 7 couches dont nous allons parler ci-après…..

Gif musique

 

 

Publié dans Etat d'être | Pas de Commentaire »

LES SEPT COUCHES DE L’AURA

Posté par othoharmonie le 24 avril 2011

 

 

AURA ET CHAKRAS – par AMBIKA WAUTERS 

SOURCE : Le livre des chakras, pages 22 à 37
Editions Soline, 2003

 

Gif autres

 

Les couches de l’aura correspondent aux sept niveaux qui façonnent notre être. En partant du haut, ce sont le divin, le monadique, le spirituel, le mental, l’émotionnel, l’éthérique et finalement le physique. Tous ces corps sont enveloppés dans le fourreau de l’aura appelé condula. 

 

Chaque niveau est divisé en sept sous-niveaux ; on obtient en tout quarante-neuf niveaux d’activité énergétique. Le niveau le plus élevé est le niveau divin, où l’on perçoit la divinité. En dessous se trouve le niveau monadique, vecteur utilisé par l’âme pour s’exprimer. On prétend que l’âme recourt aux niveaux inférieurs pour mettre en œuvre son expérience et sa maturité, en vue de sa croissance et de sa guérison. 

 

Le corps spirituel est un canal qui conduit à nos aspects supérieurs par la méditation, la prière et la réflexion intérieure. Le corps mental est constitué de nos attitudes envers la vie.

 

 Le corps émotionnel s’épanouit de pair avec notre sensibilité. Il correspond à notre prise de conscience du Soi comme une entité précieuse, digne d’amour, de bonté et de respect. Il se compose de nos désirs et, régi par nos envies, il est très volatil. Ce niveau est le siège de maladies qui risquent d’affecter gravement notre santé physique. C’est par le biais du corps émotionnel que nous éprouvons des sentiments opposés comme le plaisiri et la douleur, la peur et le courage, l’attachement et le détachement. C’est le lieu où l’énergie se bloque et implose lorsque nos désirs destructeurs dirigent notre vie. 

 

Le corps éthérique est le plus dense des corps subtils. Il vivifie le corps physique, nous relie aux cycles et aux rythmes de l’énergie terrestre. Les chakras se trouvent dans cette couche énergétique qui jouxte le corps physique. Ils stimulent les glandes endocrines (à sécrétion interne) du corps physique qui engendrent divers états de santé selon nos sentiments et nos attitudes. Le corps physique renferme l’intégralité de notre système biologique ; il est composé de gaz, de liquides et de matière dense. C’est à ce niveau que l’esprit s’exprime, apprend les leçons de la vie et cultive la sagesse. 

 

Tous les corps sont en interaction. Il existe des champs énergétiques extrêmement différenciés où notre esprit, nos sentiments et notre corps agissent ensemble et forment un continuum.

Gif autres

Publié dans Etat d'être | Pas de Commentaire »

Le Parc aux Cerfs

Posté par othoharmonie le 23 avril 2011

Aujourd’hui bruyante et fourmillante, Bénarès fut jadis une région vallonnée de forêts luxuriantes et d’étangs naturels, entourée par la magie des eaux du Gange. Un lieu d’ermitage apprécié par beaucoup des plus grands sages de l’Inde. Un peu plus au nord, il y avait une forêt dans laquelle le Bouddha délivra son premier sermon. Mais les habitants de ce lieu eurent auparavant à résoudre un certain nombre de conflits, comme nous le rapporte la légende.

Le Parc aux Cerfs dans Légendes Indiennes 2056975734_baa5e01907


Une terre immense au centre de l’Inde abritait des milliers de cerfs vivant au milieu d’un feuillage abondant. Le seigneur de cette terre aimait chasser. A cheval avec ses hommes, il parcourait le pays, traquant le cerf. Chaque fois, de nombreux cerfs étaient transpercés par leurs flèches. Beaucoup d’autres étaient blessés alors qu’ils s’enfuyaient, heurtant des rochers ou tombant dans des fosses. Une biche s’offrait pour cible afin de protéger ses petits. Cette terre paisible était devenue un enfer. 

 

Un jour, alors que le seigneur et ses hommes se reposaient à l’ombre, ils aperçurent un cerf énorme qui approchait. La beauté et la stature du cerf, avec sa paire de cornes scintillante, bouleversèrent les chasseurs. Les hommes, fascinés par ce cerf magnifique, en oublièrent de tirer. C’était un des deux rois cerf de ce domaine. Le roi cerf s’agenouilla devant le seigneur et dit, « beaucoup de mes amis cerfs meurent ou sont blessés chaque fois que vous venez. Je veux arrêter cette tuerie inutile en faisant un marché avec vous. La quantité de viande que vous êtes capable de manger doit avoir sa limite. Dites-moi s’il vous plaît combien de cerfs vous avez besoin chaque jour, je vous les enverrai sans faute. Je crois que c’est la meilleure solution pour protéger mes amis cerfs. »

 

 Le seigneur fut très affecté d’entendre cela. « Je suis désolé. Je ne savais pas que vous souffriez autant à cause de moi. Je vous promets de ne plus aller chasser désormais si vous me donnez seulement un cerf par jour. » 

 

A partir de ce jour, les deux rois cerf envoyèrent alternativement un cerf de leur village au seigneur. Bien qu’une tuerie inutile fut évitée ainsi, c’était toujours une grande tragédie pour le cerf qui attendait son tour. Les rois cerf devaient toujours encourager le sacrifice du jour, disant, « Chaque créature vivante est mortelle. Personne ne peut échapper à la mort. Concentrez votre esprit sur la toute compassion de Bouddha. Il vous sauvera sûrement de votre souffrance après la mort. N’ayez ni peine ni rancune. » Après avoir écouté, le cerf quittait le beau domaine, marchant solennellement jusqu’au palais. 

 

Le tour fatal revint à une biche enceinte. Elle se rendit chez le roi de son village et implora, « j’attends un bébé dans quelques jours. S’il vous plaît, changez l’ordre et permettez-moi d’avoir le bébé. Je me rendrai chez le seigneur quand le bébé pourra se débrouiller seul. » Le roi devint furieux. « Si je fais une exception, l’ordre sera rompu. Je refuse de le changer. » 

 

Découragée, la biche se retira en larmes. Elle ne voulait pas renoncer. Elle se rendit dans l’autre village et supplia le roi responsable du système. Le roi sympathisa profondément avec la biche et appela le cerf dont le tour était le jour suivant. « Seriez-vous assez aimable pour vous rendre chez le seigneur aujourd’hui à la place de cette biche ? » Le cerf devint perplexe, et dit, « si c’était mon tour d’y aller aujourd’hui, je l’accepterais comme mon destin. Mais j’ai encore un jour à vivre. Plus le temps qui vous reste est court, plus la vie prend de la valeur. Je ne le changerais pour rien ni pour personne. « L’ayant écouté, le roi ne pouvait plus insister désormais. En fait, le roi cerf savait qu’il n’avait pas d’autre choix que d’y aller lui-même. 

 

Le seigneur fut étonné de voir que le roi cerf venait s’offrir en sacrifice. « Pourquoi êtes-vous venus ici aujourd’hui ? Vous devez avoir beaucoup d’autre cerfs dans votre village. » Le roi cerf expliqua la raison de sa venue. Après l’avoir écouté, le seigneur fut profondément ému et prit conscience de sa propre cruauté. « Vous sacrifiez votre propre vie pour en sauver d’autres. Quelle grande bonté ! Combien de cerfs ai-je tués pour entretenir ma vie. Quelle honte ! » Le seigneur promit au roi cerf qu’il ne mangerait plus de cerf désormais et interdit également à ses hommes de les chasser. 

 

La paix fut rendue à la forêt. Les cerfs vécurent heureux sans aucune menace. Les gens de la terre aimèrent les cerfs, appelant le domaine, le Parc aux Cerfs.

 Le Parc aux Cerfs fut l’endroit où le Bouddha Shakyamuni prêcha son premier sermon après son Éveil. 

 

Source : www.indianmythology.com/

cerfs dans Légendes Indiennes

Publié dans Légendes Indiennes | Pas de Commentaire »

123
 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...