L’Initiation

Posté par othoharmonie le 30 mai 2011

  

Le but de l’initiation – Extrait des Oeuvres complètes - Volume 30 – Chap, VIII, II – Pensée du Maître  Omraam Mikhaël Aïvanhov 

L'Initiation  dans APPRENDS-MOI mini_nature-of-bangladesh100220085316  … Ce n’est pas en lisant des livres initiatiques que vous deviendrez des Initiés. L’Initiation est un travail ininterrompu d’organisation, de purification, de maîtrise. Ce qui se passe à l’heure actuelle, cet intérêt que l’on constate de plus en plus pour les ouvrages d’occultisme n’est pas en réalité le besoin d’une vraie spiritualité, mais le désir de se plonger dans un domaine inconnu, mystérieux, interdit. D’ailleurs, on voit les résultats: ces livres ne rendent pas les gens plus sages, plus équilibrés, plus purs, au contraire ils libèrent en eux des forces obscures, embrouillent leurs idées, en font des victimes d’entités inférieures qui ne cherchent qu’à nuire aux humains… 

… Le but de l’Initiation est d’abord d’éveiller la conscience du disciple à l’existence du monde supérieur, ensuite de travailler à faire de son corps une demeure pour la Divinité. Et c’est cela que nous faisons justement à l’Ecole Divine: nous éveillons notre conscience au monde divin et nous construisons notre temple avec les matériaux les plus purs pour attirer le Saint-Esprit afin qu’il fasse en nous sa demeure. Ce temple, c’est le corps de la gloire, dont je vous ai parlé en vous expliquant comment attirer les particules célestes qui doivent contribuer à son édification… 

Réaliser l’union de l’esprit et de la matière - Pensée du Maître Omraam Mikhaël Aïvanhov 

mini_nature13 dans APPRENDS-MOI        On a beaucoup parlé et écrit sur les Initiations, car au cours du temps et dans les différents lieux de la terre elles ont pu prendre des formes très diverses. En réalité, toutes les Initiations, celles du passé comme celles d’aujourd’hui, et quel que soit le lieu, n’ont qu’un seul but : réaliser l’union de l’esprit et de la matière. Oui, un seul but : l’union, la fusion de l’esprit et de la matière, de l’homme et de son Créateur. 

Et si, pour parvenir à ce but unique, les explications, les présentations sont tellement variées et multiples, c’est parce que les connaissances nécessaires pour réaliser cette fusion sont en nombre infini. Tous les moyens que l’homme possède, toutes les connaissances qu’il ne cesse d’acquérir, il doit les mettre au service d’un seul but : s’unir à la Divinité, se fusionner avec la Cause première. Tant qu’il cherchera autre chose, il ne fera qu’errer sur des voies sans issue. 

Qui est admis dans une École initiatique ? – Pensée du Maître Omraam Mikhaël Aïvanhov 

mini-nature-magique-48-forets-arbres-nature        Dans le passé, celui qui voulait être admis dans une telle École était soumis à certains examens qui devaient révéler ses qualités mentales et psychiques. 

On l’enfermait par exemple dans une pièce après avoir mis devant lui une figure géométrique (cercle, carré, triangle…) et il devait l’interpréter. On le laissait là avec un peu d’eau et de nourriture, et quelques jours après, on lui demandait d’exposer le résultat de ses méditations. Suivant la manière dont il arrivait à interpréter la figure, on l’acceptait ou non dans l’École. 

Maintenant, les Écoles initiatiques sont ouvertes à tous, ce qui est d’un côté une bonne chose, car chacun à son niveau peut, s’il est sincère, trouver au moins une vérité qui lui permettra de progresser. Mais ceux qui, poussés par la vanité, la cupidité, la sensualité, le goût des pouvoirs, cherchent autre chose que leur perfectionnement, courent psychiquement les plus grands dangers.

Publié dans APPRENDS-MOI | Pas de Commentaire »

La méditation Vipassana

Posté par othoharmonie le 28 mai 2011

La méditation Vipassana a été crée par le Bouddha, il y a 2500 ans. Elle est l’essence même de toutes formes de méditation. Aucune autre méthode n’a mené autant de gens à l’éveil.  

 

La méditation Vipassana dans Noble Silence-Vipassana gyan

 Selon une étude approfondie, dirigée par le philosophe et sociologue Frédéric Lenoir, cette méditation assise et silencieuse est celle que préfèrent les Français. 

 

Voici les instructions pour commencer à la pratiquer. 


Durée suggérée : 40 minutes 

 

Asseyez-vous dans une position confortable et propice à la vigilance. En lotus mais pas forcément…ce qui compte et que vous soyez dans une position confortable. 

 

Ensuite, restez ainsi pendant 40 minutes. La colonne vertébrale et la nuque doivent être bien droites. Fermez les yeux, respirez normalement. Restez autant que possible immobile, ne modifiez votre posture que si c’est absolument nécessaire. 

 

La chose essentielle à observer est le mouvement du ventre, juste au-dessus du nombril, à chaque inspiration et expiration. Ce n’est pas une technique de concentration, votre attention sera donc sollicitée par beaucoup d’autres choses. 

 

Dans Vipassana, rien n’est considéré comme une distraction. En d’autres termes, quand quelque chose se manifeste, cessez d’observer votre souffle, centrez votre attention sur l’événement du moment jusqu’à que vous puissiez retourner au souffle. Il peut s’agir de pensées qui vous traversent l’esprit, de sentiments, de jugements, de sensations physiques, d’impressions suscitées par des stimulis extérieurs, etc. 

 

Le point significatif est la vigilance et non l’objet de l’attention. Veillez donc à ne pas vous identifier avec ce qui entre dans la sphère de votre conscience. Restez simplement présent et vigilant. 

 

Cette technique n’est pas forcément évidente et autant elle peut calmer le mental si elle vous correspond, autant elle peut être un obstacle si elle ne vous est pas adaptée. Essayez et si vous sentez bien, continuez et sinon arrêtez et essayez en une autre, plus énergétique peut-être comme les méditations actives

 

Lire aussi :


-
Les limites de la méditation Vipassana pour l’homme et la femme d’aujourd’hui ? 

 

 

Source http://www.meditationfrance.com/bouddha/vipa.htm

en-pleine-meditation_940x705 dans Noble Silence-Vipassana

 

 

Publié dans Noble Silence-Vipassana | Pas de Commentaire »

Méditation et solution ?

Posté par othoharmonie le 28 mai 2011

Méprise n° 11 sur la méditation : une quinzaine de jours de méditation et tous mes problèmes vont disparaître

 

Désolé. La méditation n’est pas un remède rapide. Vous commencerez tout de suite à voir des changements, mais les effets profonds sont à des années de distance. C’est simplement la manière dont l’univers est construit. Rien de valable n’est accompli du jour au lendemain. 

 

La méditation est dure à certains points de vue. Elle demande une longue discipline et parfois un douloureux processus de pratique. A chaque assise, vous gagnez un peu de terrain, mais les résultats sont souvent très ténus. Ils se produisent profondément dans le mental, pour se manifester seulement beaucoup plus tard. Et si vous êtes là, assis, en train de chercher constamment des changements, vous manquerez complètement les modifications subtiles. Vous serez découragé, vous abandonnerez et jurerez que rien ne se produira jamais. La patience est la clef. Patience. Si vous n’apprenez rien d’autre, vous apprendrez la patience. Et c’est la leçon la plus appréciable. 

 

Extrait de l’ouvrage « Méditer au quotidien » Bhante Henepola Gunaratana, Robert Lafond 1995 et Marabout 2003

Méditation et solution ? dans Noble Silence-Vipassana Mountain_Meditation

Publié dans Noble Silence-Vipassana | Pas de Commentaire »

Elever la pensée

Posté par othoharmonie le 28 mai 2011

Méprise n° 10 sur la méditation: méditer, c’est s’asseoir et avoir des pensées élevées

 

Encore faux. Il existe certains systèmes de contemplation dans lesquels on fait ce genre de choses. Mais ce n’est pas Vipassana. 

 

Vipassana est la pratique de la conscience éveillée. La conscience de ce qui est – quoi que ce soit – la vérité la plus haute comme la plus basse. Ce qui est là est là. Bien sûr, de hautes pensées peuvent apparaître pendant votre pratique. Elles ne sont pas à éviter, ni à rechercher. Ce sont simplement des à-côtés plaisants. Vipassana est une pratique simple. Elle consiste à éprouver les événements de votre propre vie directement, sans préférence et sans images mentales collées dessus. Vipassana consiste à voir votre vie se dérouler d’instant en instant sans préjugés. Ce qui surgit, surgit. C’est très simple. 

 

(clic ici pour connaître )

 

Extrait de l’ouvrage « Méditer au quotidien » Bhante Henepola Gunaratana, Robert Lafond 1995 et Marabout 2003

Elever la pensée dans Noble Silence-Vipassana meditation

Publié dans Noble Silence-Vipassana | Pas de Commentaire »

Est-ce égoïste de Méditer ?

Posté par othoharmonie le 28 mai 2011

Méprise n° 9 sur la méditation : la méditation est égoïste.

On pourrait vraiment le croire. Voyez un méditant assis sur son petit coussin. Est-il en train de faire don de son sang? Non. Est-il en train de s’affairer pour sauver les victimes de la dernière tragédie? Non. Mais examinons ses motivations. Son intention est de purger son esprit de la colère, des préjugés et de la malveillance. Il est engagé dans le processus menant à se débarrasser de la convoitise, des tensions et de l’insensibilité, c’est-à-dire des éléments mêmes qui bloquent sa compassion envers les autres. Jusqu’à ce qu’ils soient partis, ses bonnes actions ont une forte chance de n’être d’aucune aide véritable à longue échéance. Le mal au nom du bien est l’une des plus vieilles histoires du monde. Le Grand Inquisiteur tuait avec les plus nobles motifs. Les procès des sorcières de Salem furent menés pour le bien public. Examinez la vie personnelle de méditants avancés et vous les trouverez souvent engagés dans le service humanitaire. Vous les trouverez rarement partant en croisade, prêts à sacrifier quelques individus pour l’amour d’un mieux idéal. Le fait est que nous sommes plus égoïstes que nous le croyons. L’ego possède le moyen de transformer les plus nobles activités en horreurs si on le laisse en liberté. Par la méditation, nous devenons conscients de nous-mêmes, exactement tels que nous sommes. Nous nous éveillons aux nombreux moyens subtils que nous utilisons pour manifester notre propre égoïsme. Alors commençons-nous à être véritablement sans ego. Se purifier de l’égoïsme n’est pas une activité égoïste. 

 

Extrait de l’ouvrage « Méditer au quotidien » Bhante Henepola Gunaratana, Robert Lafond 1995 et Marabout 2003

Est-ce égoïste de Méditer ? dans Noble Silence-Vipassana journee_meditation

Publié dans Noble Silence-Vipassana | Pas de Commentaire »

Etre heureux

Posté par othoharmonie le 28 mai 2011

Méprise n° 8 sur la méditation: la méditation est un moyen d’être heureux.

Eh bien, oui et non. La méditation procure parfois d’agréables sensations de béatitude, mais pas toujours et ce n’est pas le but… De plus, si vous méditez avec cette intention, vous avez moins de chances d’y parvenir qu’en méditant simplement en vue du but réel de la méditation qui est un accroissement de conscience.

La béatitude provient de la relaxation et la relaxation de la détente des tensions. Rechercher la béatitude par la méditation introduit une tension dans le processus, qui le fait disjoncter. Il n’y a pas moyen d’en sortir. Vous ne pouvez atteindre la béatitude que si vous ne la cherchez pas. De plus, si l’euphorie et les sensations agréables sont ce que vous cherchez, il y a des manières plus faciles de se les procurer. Vous les trouverez dans les bars et auprès des personnages louches qui hantent les rues. L’euphorie n’est pas le but de la méditation. Elle se produira souvent, mais elle doit être considérée comme un à-côté plaisant. Plus vous méditez, plus il devient fréquent. Vous ne trouverez aucun désaccord à ce sujet auprès des pratiquants avancés. 

 

 

Extrait de l’ouvrage « Méditer au quotidien » Bhante Henepola Gunaratana, Robert Lafond 1995 et Marabout 2003 

 

 

 

                                                                                                                   Gif bouquets

 

 

 

Publié dans Noble Silence-Vipassana | Pas de Commentaire »

Méditation, réalité

Posté par othoharmonie le 28 mai 2011

Méprise n° 7 sur la méditation: méditer, c’est se détourner de la réalité

 

Incorrect. La méditation, c’est se tourner vers la réalité. Elle ne vous isole pas des souffrances de la vie. Elle vous permet de pénétrer si profondément dans la vie et tous ses aspects que vous percez la barrière de la douleur et allez au-delà de la souffrance. Vipassana (clic ici pour connaître ) est une pratique effectuée avec l’intention spécifique de faire face à la réalité, d’expérimenter la vie complètement, juste comme elle est, et de faire face à ce que vous trouvez. Elle vous permet de déchirer les illusions et de vous libérer de tous les petits mensonges polis que vous vous racontez sans arrêt. Ce qui est là est là. Vous êtes qui vous êtes. Vous mentir sur vos propres faiblesses et vos motivations vous enchaîne encore plus étroitement à la roue de l’illusion. Vipassana n’est pas la tentative de vous oublier ou de dissimuler vos ennuis. C’est apprendre à vous regarder exactement comme vous êtes. À voir ce qui est là, à l’accepter pleinement. Seulement alors pourrez-vous le changer

 

Extrait de l’ouvrage « Méditer au quotidien » Bhante Henepola Gunaratana, Robert Lafond 1995 et Marabout 2003 

 

 

 

 

 

Méditation, réalité dans Noble Silence-Vipassana meditation_m

Publié dans Noble Silence-Vipassana | Pas de Commentaire »

Méditation pour tous

Posté par othoharmonie le 27 mai 2011

Méprise n° 6 sur la méditation: la méditation est faite pour les saints et les religieux, pas pour les gens ordinaires

 

Cette attitude est très répandue en Asie, où moines et religieux font l’objet d’une grande révérence ritualisée. Dans une certaine mesure, elle est apparentée à l’attitude américaine consistant à idéaliser les stars de cinéma et les vedettes du football. Ces personnes sont stéréotypées, idéalisées, dotées de caractéristiques que peu d’êtres humains seraient capables d’incarner. En Occident même, nous partageons en partie cette opinion envers la méditation. Nous imaginons qu’une personne qui médite est extraordinairement pieuse, incapable de faire le moindre mal. Quelques contacts avec de telles personnes auront bien vite raison de ces illusions. Elles se révèlent généralement pleines d’énergie et d’enthousiasme, vivant leur vie avec une vigueur incroyable. Il est vrai, naturellement, que la majorité des saints méditent, mais ils ne méditent pas parce qu’ils sont saints. C’est le contraire. Ils sont saints parce qu’ils méditent. C’est par la méditation qu’ils sont parvenus à cette qualité. Et ils ont commencé à méditer avant de devenir saints, sinon ils ne le seraient pas. C’est un point important. Imaginer qu’une personne doive être complètement vertueuse avant de commencer à méditer est une stratégie qui ne marche pas. La moralité requiert un certain degré de contrôle mental. C’est une condition préalable. Vous ne pouvez pas suivre quelque ensemble de préceptes moraux que ce soit, sans avoir un peu de contrôle sur vous-même. Si votre mental est perpétuellement en train de tourner à pleine vitesse, il est hautement improbable que vous puissiez vous contrôler. Aussi le développement du mental doit-il venir en premier.

Il y a trois facteurs constitutifs dans la méditation bouddhique: moralité, concentration et sagesse. Ces trois facteurs se développent ensemble, à mesure que votre pratique s’approfondit. Chacun influence l’autre, de sorte que vous les cultivez ensemble, et non un à un. Lorsque vous avez la sagesse de vraiment comprendre une situation, la compassion envers toutes les parties concernées est automatique, et compassion veut dire que vous repérez automatiquement toute pensée, parole ou action qui pourrait vous nuire ou nuire aux autres. Ainsi votre comportement est-il automatiquement moral. C’est seulement lorsque vous ne comprenez pas les choses profondément que vous créez des problèmes: si la perception des conséquences de vos propres actes vous manque, alors vous commettez des fautes. La personne qui attend d’être complètement morale pour méditer attend un « si» qui ne viendra jamais. Les anciens sages disaient qu’elle est comme un homme qui attendrait que l’océan devienne immobile pour se baigner. Afin de préciser ce point, disons qu’il y a différents niveaux de moralité.

Le niveau le plus bas consiste à adhérer à un ensemble de règles et de réglementations instituées par quelqu’un d’autre. Ce peut être le prophète que vous respectez. L’Etat, le patriarche de votre communauté, ou votre père. Qu’importe celui qui établit les règles, il vous suffit de les connaître et de les suivre. Un robot pourrait le faire. Même un chimpanzé, pourvu que les règles soient suffisamment simples et qu’il soit puni chaque fois qu’il commet une infraction. Ce niveau ne demande aucunement de méditer. Vous avez seulement besoin des règles et de quelqu’un pour manier le bâton.

Le niveau suivant consiste à obéir aux mêmes règles, même en l’absence de celui qui est chargé de vous punir. Vous obéissez parce que vous avez intégré les règles. Vous vous réprimandez vous-même chaque fois que vous commettez une infraction. À ce niveau, il faut un peu de contrôle mental. Si votre schéma de pensée est chaotique, votre comportement le sera également. La culture mentale réduit le chaos mental.

Il existe un troisième niveau de moralité, mais il serait sans doute préférable de l’appeler «éthique». Il représente un tout autre degré dans l’échelle, un véritable changement de modèle. Au niveau éthique, vous ne suivez pas des règles pures et dures dictées par l’autorité. Vous définissez votre propre comportement selon les besoins de la situation. Ce niveau requiert une intelligence réelle et une capacité de jongler avec tous les facteurs de chaque situation pour arriver à chaque fois à une réponse unique, créative et appropriée. De plus, celui qui prend de telles décisions doit s’être extrait de son propre point de vue personnel limité. Il doit voir toute la situation d’un angle objectif, donnant un poids égal aux besoins des autres et aux siens. En d’autres termes, il doit être libéré de la convoitise, de l’aversion, de la jalousie et de tout le reste de la panoplie égoïste qui empêche de voir le point de vue des autres. Seulement alors est-il possible de choisir l’ensemble exact d’actions justes, véritablement optimal dans chaque situation. Ce niveau de moralité requiert absolument la méditation, à moins que vous ne soyez né saint. Il n’y a pas d’autre façon d’en acquérir la capacité. Le processus de tri requis est épuisant. Si vous essayiez de jongler avec tous les facteurs de chaque situation au moyen du mental conscient, vous vous épuiseriez. L’intellect ne peut pas maintenir en l’air autant de boules à la fois. Heureusement, un niveau de conscience plus profond peut effectuer le travail avec aisance. La méditation peut accomplir le tri pour vous. C’est une sensation troublante.

Disons qu’un jour vous avez un problème à résoudre: le dernier divorce de l’oncle Henri. La situation paraît absolument insoluble. Le jour d’après, vous êtes en train de laver la vaisselle, et de penser complètement à autre chose. Soudain la solution est là. Elle surgit du mental profond. Vous dites «Ah ah!» et tout est résolu. Cette sorte d’intuition ne peut se produire que quand vous débranchez les circuits logiques et donnez au mental profond une chance de concocter la solution. Le mental conscient fait obstruction. La méditation vous apprend comment vous débrancher du mécanisme de la pensée. C’est l’art mental de mettre les pieds hors de votre propre chemin, et une capacité joliment utile dans la vie quotidienne. La méditation n’est pas une pratique faite seulement pour les ascètes et les ermites. C’est une capacité pratique qui concerne les événements de chaque jour et qui a des applications immédiates dans la vie de chacun.

Malheureusement, ce fait même constitue un handicap pour certains étudiants. Ils abordent la pratique en s’attendant à une révélation cosmique instantanée, complète, avec des chœurs angéliques. Ce qu’ils obtiennent en général est une façon plus efficace de faire le ménage et de s’occuper de l’oncle Henri. Ils sont déçus sans raison. Faire le ménage vient en premier. Les chœurs angéliques demandent un peu plus de temps. 

 

 

Extrait de l’ouvrage « Méditer au quotidien » Bhante Henepola Gunaratana, Robert Lafond 1995 et Marabout 2003

Méditation pour tous dans Noble Silence-Vipassana meditation-leaf

Publié dans Noble Silence-Vipassana | Pas de Commentaire »

Danger de la méditation

Posté par othoharmonie le 27 mai 2011

Méprise n° 5 sur la méditation : la méditation est dangereuse et une personne prudente doit l’éviter (?).

Tout est dangereux. Traversez la rue et vous pouvez être renversé par un autobus. Prenez une douche et vous pouvez vous casser le cou. Méditez et vous allez sûrement faire remonter des choses désagréables de votre passé. Les éléments refoulés, enfouis depuis plus ou moins longtemps, peuvent être effrayants. C’est aussi très profitable. Aucune activité n’est réellement sans risque, mais cela ne signifie pas que nous devions nous envelopper dans un cocon protecteur. Ce ne serait pas vivre. Ce serait une mort prématurée. La manière de s’y prendre avec le danger est de connaître approximativement son importance, où il est vraisemblable de le rencontrer, et comment le traiter lorsqu’il se présente. C’est le but de ce manuel. Vipassana (clic ici pour connaître ) est fait pour développer la conscience. Ce n’est pas dangereux en soi, mais tout le contraire. Une plus grande présence d’esprit est une protection contre le danger. Exécutée correctement, la méditation est processus très doux et progressif. Prenez les choses tranquillement et le développement de votre pratique s’effectuera très naturellement. Rien ne doit être forcé. Plus tard, lorsque vous serez sous la proche observation et la sagesse protectrice d’un enseignant compétent, vous pourrez accélérer votre rythme de croissance en effectuant une période de méditation intensive. Au début, néanmoins, allez doucement. Travaillez avec mesure et tout ira bien.

Extrait de l’ouvrage « Méditer au quotidien » Bhante Henepola Gunaratana, Robert Lafond 1995 et Marabout 2003

Danger de la méditation dans Noble Silence-Vipassana dyn008_original_320_320_pjpeg_2536658_e42598400ce41a5bf0c4fac6319266fa

Publié dans Noble Silence-Vipassana | Pas de Commentaire »

But de la méditation

Posté par othoharmonie le 27 mai 2011

Méprise n° 4 sur la méditation : le but de la méditation est de développer des pouvoirs psychiques surhumains (?)


Non. Le but de la méditation est de développer la conscience. Apprendre à lire les pensées n’est pas le but. Léviter n’est pas le but. Le but est la libération. Il y a une relation entre les phénomènes psychiques et la méditation, mais c’est assez complexe. Pendant les premiers stades de la carrière d’un méditant, de tels phénomènes peuvent se produire. Certaines personnes peuvent avoir des intuitions ou se souvenir de vies passées, d’autres non. De toute manière, il ne s’agit pas d’aptitudes psychiques fiables et correctement développées. Il ne convient pas de leur donner une importance indue. En fait, de tels phénomènes sont assez dangereux pour les nouveaux méditants, car ils sont trop séduisants. Ils peuvent constituer un piège pour l’ego qui vous fera sortir du chemin en vous leurrant. Le meilleur parti à prendre est de ne leur donner aucune importance. S’ils apparaissent, c’est bien. S’ils n’apparaissent pas, c’est bien également. Et il est peu probable qu’ils apparaissent. À un certain point, il est possible de pratiquer des exercices spéciaux pour développer des pouvoirs psychiques. Mais ce moment se produit loin vers l’autre extrémité du chemin. 

 

Après avoir atteint un très profond stade de Jhana, le méditant est suffisamment avancé pour travailler avec de tels pouvoirs sans danger d’en perdre le contrôle ou qu’ils dominent sa vie. Il les développera alors strictement dans le but de servir les autres. Ce stade n’arrive qu’après des décades de pratique. Ne vous en préoccupez pas. Concentrez-vous seulement sur le développement de plus en plus de conscience. Si des voix et des visions surgissent, remarquez-les simplement et laissez-les partir. Ne vous en mêlez pas.

 

 

Extrait de l’ouvrage « Méditer au quotidien » Bhante Henepola Gunaratana, Robert Lafond 1995 et Marabout 2003

But de la méditation dans Noble Silence-Vipassana 890807111

Publié dans Noble Silence-Vipassana | Pas de Commentaire »

Eveil à Soi

Posté par othoharmonie le 26 mai 2011

Présentation des séances sérénité  Eveil à Soi dans Entre amis bandeau_eveil 

L’espace des séances sérénité est un espace offert à tous, quelles que soient vos croyances et où que vous soyez sur la planète. 

. Les séances sérénité sont des séances collectives à distance pour recevoir la Grâce Divine qui vous apporte exactement ce dont vous avez besoin. Vous n’avez pas de demande particulière à faire. Pendant les 10 minutes vous restez dans le silence, le cœur ouvert et vous laissez faire. 

fleche-gif-078 dans Entre amis  ADRESSE DU SITE :  http://eveil-a-soi.com/seances-serenite/   

Image de prévisualisation YouTube 

Quels bénéfices en attendre  ? 

Ils sont importants et variables suivants chacun. 

  • Grand bien être, profonde relaxation 
  • Amélioration du sommeil 
  • Sérénité qui s’intensifie au fil des séances 
  • Idées plus claires, inspirations 
  • Nettoyage et réalignement énergétique apportant une sensation de légèreté, de luminosité, de clarté 
  • Disparitions de douleurs, guérisons spontanées dans certains cas 
  • Guérison de blessures émotionnelles 
  • Coïncidences amplifiées, situations de vie améliorées ou résolues 
  • Ce processus de guérison peut entrainer des crises d’éliminations pouvant s’accompagner de fatigue, réapparition de vieilles douleurs, réveil d’émotions enfouies, de prises de conscience.
    C’est le signe d’une profonde transmutation qui mobilise beaucoup d’énergie.
    Normalement cet état est passager et dure peu de temps, mais est variable d’une personne à une autre. 

Quand ont-elles lieu ? 

Les séances sérénité ont lieu tous les lundis à 20 h 30 (heure locale) et durent 10 minutes, sauf exception.
Vous vous inscrivez à l’aide du formulaire de cette page pour le mois entier (du 1er au 30) en précisant votre vrai prénom et nom de famille. (les pseudos ou nom incomplet sont retirés)
Vous devez confirmer votre inscription en cliquant sur le lien que vous recevez à la suite dans votre boite de réception. (pour s’assurer que c’est bien vous qui faites la demande)
En début de mois je vous envoie un mail automatiquement pour vous réinscrire.
Vous avez la possibilité de vous désinscrire à tout moment. 

Comment en bénéficier ? 

  • Le lundi un peu avant 20h30 vous vous installez confortablement CHEZ VOUS. Pas besoin de vous déplacer, de télécharger quoi que ce soit ou d’aller sur mon site 
  • Vous vous connectez par la pensée et le cœur. C’est automatique ! 
  • Prenez le temps de vous poser, de vous relaxer, de respirer 
  • Vous ouvrez votre cœur au Divin ou à la conscience supérieure de votre choix avec Foi 
  • Vous laissez faire sans chercher à contrôler quoi que ce soit 
  • Vous remerciez 

Quel en est le cout ?

  

Les séances du Lundi soir sont offertes gratuitement à tous.
Si vous les considérez bénéfiques, vous pouvez faire un don en vous alignant au courant cosmique « donner et recevoir », vous n’avez absolument rien à me justifier, vous agissez suivant votre conscience. 
  

QUESTIONS FREQUENTES

  

Les sensations pendant la séance ne sont pas un critère déterminant. Beaucoup de personnes ne ressentent rien pendant les séances mais se sentent mieux par la suite. Pour certaines personnes, les effets se font sentir après plusieurs semaines.

Les personnes qui prennent le temps de s’ouvrir en conscience pendant ces 10 minutes reçoivent davantage. L’intention que vous mettez dans cet espace vous aide à recevoir. Je considère important de prendre quelques instants avant pour se centrer, se détendre, prier ou méditer.
Mais il n’y a pas de règle absolue. Vous pouvez aussi vous relier par la pensée là vous êtes.

ADRESSE DU SITE :  http://eveil-a-soi.com/seances-serenite/  

Publié dans Entre amis | Pas de Commentaire »

Mystère de la méditation

Posté par othoharmonie le 26 mai 2011

Méprise n° 3 sur la méditation: On dit que la méditation est une pratique mystérieuse que l’on ne peut pas comprendre.



Là encore, c’est presque vrai, mais pas tout à fait. La méditation concerne des niveaux de conscience plus profonds que la pensée symbolique. Par suite, une partie des données la concernant ne peut simplement pas être expliquée par des mots. Mais cela ne veut pas dire qu’elle ne puisse être comprise. Il y a des manières de comprendre plus profondes que les mots. Vous comprenez comment vous marchez. Probablement, vous ne pouvez pas décrire l’ordre exact dans lequel se contractent vos fibres nerveuses et vos muscles pendant le processus. Mais vous pouvez marcher. La méditation doit être comprise de la même façon, en la pratiquant. Vous ne pouvez pas l’apprendre en termes abstraits. Ce n’est pas quelque chose dont on parle. Il faut la vivre. La méditation n’est pas une sorte de formule stéréotypée donnant des résultats automatiques et prévisibles. Vous ne pouvez jamais prédire exactement ce qui apparaîtra à chaque séance particulière. A chaque fois, c’est une investigation, une expérience et une aventure. C’est tellement vrai que, lorsque vous atteignez un niveau de prévision et de ressemblance dans votre pratique, vous utilisez ce fait comme un indicateur. Il signifie que vous êtes sorti de la bonne route et que vous stagnez. Apprendre à voir chaque seconde dans l’univers comme si c’était la première et la dernière est le plus important dans la méditation Vipassana
(clic ici pour connaître ) . 

 

 

 

Extrait de l’ouvrage « Méditer au quotidien » Bhante Henepola Gunaratana, Robert Lafond 1995 et Marabout 2003

Mystère de la méditation dans Noble Silence-Vipassana

Publié dans Noble Silence-Vipassana | Pas de Commentaire »

La méditation

Posté par othoharmonie le 26 mai 2011

Méprise n° 2 sur la méditation : on pense que méditation veut dire entrer en transe.

Ici encore, l’affirmation pourrait être appliquée avec exactitude à certains systèmes de méditation, mais pas à Vipassana  (clic ici pour connaître ). La méditation de la vision intérieure n’est pas une forme d’hypnose. Vous n’êtes pas en train d’obscurcir votre esprit pour devenir inconscient. Vous n’êtes pas en train de vous transformer en un légume sans émotions. A tout dire, c’est l’inverse qui est vrai. Vous serez de plus en plus accordé à vos propres changements émotionnels. Vous apprendrez à vous connaître avec une clarté et une précision toujours plus grandes. Avec cette technique, certains états peuvent paraître une transe aux yeux d’un observateur. Mais ils en sont vraiment tout l’opposé. Dans la transe hypnotique, le sujet est susceptible d’être contrôlé par quelqu’un d’autre, alors que dans la concentration profonde le méditant reste tout à fait sous son propre contrôle. La similitude est superficielle, et en tout cas l’apparition de ces phénomènes n’est pas le but de Vipassana. Comme nous l’avons dit, la concentration profonde du Jhana est un outil ou une marche sur la route d’une conscience supérieure. Par définition, Vipassana est la culture de l’Attention. Si vous vous rendez compte en méditation que vous êtes en train de devenir inconscient, alors vous n’êtes pas en train de méditer selon la définition de ce mot tel qu’il est utilisé dans le système Vipassana. C’est aussi simple que cela. 

 

 

Extrait de l’ouvrage « Méditer au quotidien » Bhante Henepola Gunaratana, Robert Lafond 1995 et Marabout 2003

La méditation dans Noble Silence-Vipassana meditation2-19c907e

Publié dans Noble Silence-Vipassana | Pas de Commentaire »

Méditation et relaxation

Posté par othoharmonie le 26 mai 2011

Méprise n° 1 sur la méditation : On dit que la méditation est simplement une technique de relaxation.

L’erreur ici est le mot «simplement». La relaxation est un élément clef de la méditation, mais la méditation Vipassana
(clic ici pour connaître )a un but beaucoup plus élevé. Toutefois, pour beaucoup d’autres systèmes, l’affirmation est vraie. Toutes les procédures de méditation insistent sur la concentration de l’esprit, pour l’amener à se poser sur un objet ou un sujet de pensée délimité. Faites-le intensément, d’une manière suffisamment complète et vous parvenez à une relaxation profonde et bienheureuse appelée ]hana. C’est un état d’une telle suprême tranquillité qu’il équivaut à l’extase. C’est une forme de plaisir au-dessus et au-delà de tout ce qui peut être ressenti dans l’état de conscience ordinaire. La plupart des systèmes s’arrêtent là. C’est le but. Lorsque vous l’avez atteint, vous répétez simplement l’expérience pendant le reste de votre vie. Il n’en va pas de même pour Vipassana. Elle cherche un autre but: la conscience sans ego. Concentration et relaxation sont considérées comme des éléments concomitants, nécessaires à sa présence. Ce sont des précurseurs nécessaires, des outils pratiques, et des sous produits avantageux. Mais ils ne constituent pas l’objectif. Le but est la vision intérieure. Vipassana est une pratique religieuse profonde visant à rien de moins que la purification et la transformation de votre vie quotidienne.

 

  

. Extrait de l’ouvrage « Méditer au quotidien » Bhante Henepola Gunaratana, Robert Lafond 1995 et Marabout 2003

Méditation et relaxation dans Noble Silence-Vipassana image18_moine_en_meditation

Publié dans Noble Silence-Vipassana | Pas de Commentaire »

La méditation n’est pas…

Posté par othoharmonie le 25 mai 2011

Ce que la méditation n’est pas - par Bhante Henepola Gunaratana 

Extrait de l’ouvrage « Méditer au quotidien », Robert Lafond 1995 et Marabout 2003 

La méditation n'est pas... dans Noble Silence-Vipassana CD-VipassanaRetreat01

Introduction
Méditation est un mot. Vous l’avez déjà entendu, sinon vous n’auriez pas été attiré par ces écrits. Le mécanisme de la pensée opère par association, et toutes sortes d’idées sont associées au mot «méditation». Certaines d’entre elles sont probablement justes et d’autres fausses. Certaines appartiennent à d’autres systèmes de méditation et n’ont rien à voir avec Vipassana (clic ici pour connaître ). Avant de continuer, il est souhaitable d’éliminer le plus possible les conceptions erronées pour purifier nos neurones et permettre à une information nouvelle de pénétrer sans obstruction. Commençons par le plus évident. 

Nous n’allons pas vous apprendre à contempler votre nombril ni à chanter des syllabes secrètes. Vous ne serez pas en train de conquérir des démons ni de passer le harnais à des énergies invisibles. Aucune ceinture de couleur ne vous sera remise pour attester de vos performances et vous n’aurez pas besoin de vous raser le crâne ni de porter un turban. Vous n’aurez même pas à faire don de vos possessions ni à venir vivre dans un monastère. En fait, à moins que votre vie ne soit immorale et chaotique, vous pourrez probablement commencer tout de suite et faire quelques progrès. C’est encourageant, n’est-ce-pas ? 


Il existe de très, très nombreux livres sur la méditation. La plupart d’entre eux sont écrits d’un point de vue clairement situé au sein d’une tradition religieuse ou philosophique particulière, et nombre d’auteurs n’ont pas pris la peine de le mettre en évidence. Ils ont des affirmations qui sonnent comme des lois générales mais qui, en fait, sont des procédures hautement spécifiques à un système particulier. Le résultat est un beau fouillis. Pire encore est la panoplie des théories complexes et des interprétations, toutes en désaccord les unes avec les autres. Le résultat est un méli-mélo d’opinions conflictuelles accompagnées d’une masse de données étrangères au sujet. Le présent ouvrage est spécifique. Nous nous occupons exclusivement du système de méditation Vipassana. Nous allons vous apprendre à observer le fonctionnement de votre propre esprit d’une manière calme et détachée, de façon à développer un regard pénétrant sur votre propre comportement. Le but est la présence d’esprit, une présence d’esprit si intense, si concentrée et si finement accordée que vous serez capable de percer les mécanismes intérieurs de la réalité même.
 

Il existe également des conceptions fausses. Nous les voyons sans cesse réapparaître avec les nouveaux étudiants, qui posent constamment les mêmes questions. Aussi est-il préférable de nous en occuper d’abord, car elles peuvent bloquer votre progression dès le départ. Nous allons les examiner une à une. 

Extrait de l’ouvrage « Méditer au quotidien » Bhante Henepola Gunaratana, Robert Lafond 1995 et Marabout 2003

vipassana1 dans Noble Silence-Vipassana

Publié dans Noble Silence-Vipassana | Pas de Commentaire »

Méditation Vipassana

Posté par othoharmonie le 25 mai 2011

Méditation Vipassana dans Noble Silence-Vipassana vipassana   Méditation Vipassana, qui signifie voir les choses telles qu’elles sont réellement, est une des plus anciennes techniques de méditation de l’Inde. Elle a été enseignée en Inde il y a plus de 2500 ans comme un remède universel aux maux universels, c’est-à-dire un Art de Vivre

 

Comment apprendre cette technique ? 

La technique de méditation Vipassana est enseignée lors de cours résidentiels de 10 jours pendant lesquels les participants apprennent les bases de la méthode, et pratiquent suffisamment pour faire l’expérience de ses résultats bénéfiques. Aucune participation financière n’est demandée pour les cours, pas même pour couvrir le coût de la nourriture et du logement. Tous les frais sont payés par les dons d’anciens étudiants qui, ayant suivi un cours et expérimenté les bénéfices de Vipassana, désirent offrir à d’autres la même occasion unique. Le Code de Discipline présente les conditions de suivi d’un cours

 

Où et quand ? 

Il existe un grand nombre de centres où l’on enseigne la Méditation Vipassana : en Inde et en Asie, en Amérique du Nord, en Australie et Nouvelle-Zélande, en France et en Europe. Chaque centre propose son propre calendrier de cours de dix jours. De plus des cours de 10 jours sont fréquemment organisés dans d’autres localisations hors des centres, par d’anciens étudiants locaux. Pour vous inscrire à un cours allez sur le site du centre de méditation correspondant (voir le menu de gauche). 

 

Les cours 

La méditation Vipassana est aussi enseignée dans les prisons pour les détenus en Inde et dans d’autres pays.

Des cours spéciaux de Vipassana, destinés aux responsables d’entreprises et aux membres officiels de gouvernements sont également organisés périodiquement dans plusieurs centres dans le monde. Pour de plus amples informations visitez le site des Executive Course.

Des informations sur la méditation Vipassana sont également disponibles dans d’autres langues.

vipassana-med dans Noble Silence-Vipassana

Publié dans Noble Silence-Vipassana | Pas de Commentaire »

Vider le mental pour un travail d’Amour

Posté par othoharmonie le 24 mai 2011

 Vider le mental pour un travail d'Amour dans Travail sur soi !    « Vous allez faire un petit travail . Avant de pouvoir accomplir ce travail de projection d’Amour, nous allons vous aider à vous préparer. Nous allons d’abord vous préparer à vider votre mental car cela est très important. 

Lorsque votre mental est en activité, il ne peut y avoir de relations importantes entre le monde de la troisième dimension et le monde de la quatrième voire de la cinquième dimension. La connexion ne peut pas se faire correctement et de ce fait, nous ne pouvons pas projeter sur vous les énergies nécessaires, les énergies qui vous permettront de passer la transformation, la transmutation de la race humaine et de la planète. 

Vous allez commencer par calmer votre mental. Vous allez le visualiser comme étant une grande pièce. Cette pièce est encombrée de vos pensées, de vos soucis et de vos préoccupations. Vous allez vous appliquer à vider très scrupuleusement cette pièce. Vous la videz de toutes vos pensées, de toutes vos préoccupations, de tous vos soucis. 

Petit à petit, vous pourrez commencer à percevoir la lumière qui prend la place de tout ce qui encombre cette pièce. La lumière va l’emplir totalement. Faites entrer cette lumière qui éclairera les moindres petits recoins de cette pièce qui est maintenant vide et disponible pour recevoir l’Amour universel

Essayez de vous projeter mentalement dans cette pièce qui est votre demeure. C’est là que vous pourrez recevoir toute l’énergie, tout l’Amour dont vous aurez besoin pour vous restructurer, pour que vous puissiez continuer la route. 

Asseyez-vous maintenant au milieu de cette pièce et ressentez l’Amour et la paix vous pénétrer. Vous allez vous sentir de mieux en mieux. Un travail important se fait en vous.

Maintenant que vous êtes dans l’Amour Universel, maintenant que la force est en vous, vous allez tout d abord aider tous les êtres qui souffrent dans le monde. Vous allez projeter tout l’Amour qui est en vous sur l’Afrique du Nord , pays de souffrance, pays où règne pour l’instant la lumière sombre. Projetez tout votre Amour et toute votre Lumière sur ce pays. Continuez à étendre votre Amour et votre Lumière sur toute l’Afrique du Nord, ensuite sur tout le continent Africain. 

Projetez maintenant toute la Lumière et l’Amour de votre coeur sur toute l’Asie, puis continuez en la projetant sur l’Amérique du Sud, l’Amérique Centrale, l’Amérique du Nord et le Canada. 

Maintenant projetez tout votre Amour sur l’Europe de l’Est, sur l’Europe du Nord, sur l’Europe du Sud, sur l’Europe centrale, la France et tous les pays limitrophes.

Ensuite projetez tout votre Amour sur la ville ou le village où vous habitez. Projetez la lumière dorée et tout votre Amour sur la demeure où vous vivez et entourez-la de lumière dorée. 

Projetez maintenant votre Amour sur tous vos frères, sur ceux qui sont dans la peine et le désespoir. Il est très important pour l’homme de travailler pour ses frères en difficulté. Il est très important de travailler l’Amour en vous, de prier et d’élever votre conscience le plus souvent possible. 

Maintenant pensez à l’être que vous désirez aider de votre Amour, à toute votre famille, à tous vos amis. 

Maintenant vous allez travailler sur vous-même. Vous allez vous visualiser de nouveau dans la pièce merveilleuse où il n’y a que Lumière et Amour, cette pièce qui représente votre mental. Vous êtes au milieu de cette pièce, et à côté de vous va apparaître votre guide.

Avec l’aide de votre guide, vous allez commencer à descendre en vous-même pour vous découvrir. Vous allez aller à la découverte des endroits de votre corps qu’il faut régénérer et qui vous font souffrir. Tout doucement, vous allez l’explorer et sur chaque partie en souffrance vous projetterez de la Lumière blanche, vous projetterez de l’Amour, puis lentement vous descendrez jusqu’à la pointe de vos pieds et vous éclairerez la totalité de votre corps. 

Maintenant vous allez remonter tout doucement en aimant totalement chaque partie de votre corps comme si vous aimiez Dieu en vous. Vous allez prendre conscience du caractère sacré de votre corps, cet outil merveilleux qui vous a été donné pour vous mouvoir sur ce monde, et vous allez le voir rayonner de Lumière, vous allez le percevoir dans sa perfection. 

Il n’y a plus de douleur, plus de déficience. Toutes les cellules se reconstituent, toutes les cellules se régénèrent au fur et à mesure que vous remontez jusque dans la pièce Remplie de Lumière et d’Amour. Vous allez sentir en vous de plus en plus d’énergie et de force. Vous allez également sentir la légèreté de votre corps. Soyez certain que vous avez le pouvoir de transformer tout ce qui n’est pas parfait en vous car c’est la force Divine qui vous habite qui opère cette transformation

Maintenant vous êtes parfaitement bien dans votre corps. Un calme parfait règne en vous. Vous allez essayer de situer votre conscience au niveau du centre de force cardiaque et recevoir l’énergie cosmique comme une pluie dorée, ressentir l’énergie tellurique monter par vos pieds et aller jusqu’à votre centre de force cardiaque où elle ira se fondre à l ’énergie cosmique. Vous unirez ainsi ces deux énergies nécessaires à la Vie, tout du moins dans cette dimension. 

Maintenant vous allez vous ouvrir totalement, vous allez poser vos mains sur vos genoux, paumes tournées vers le ciel, et vous allez ouvrir tous vos centres de force, comme si vous ouvriez des fenêtres, et vous allez laisser pénétrer les énergies correspondant à chacun de vos centres de force, à chacun de vos chakras. 

Laissez couler en vous cette énergie. Il y a les couleurs et les rayons correspondant aux centres de force principaux de votre véhicule de manifestation. Vous allez ressentir de plus en plus les énergies pénétrer par ces capteurs, ces centres énergétiques. 

Actuellement, les hommes ont besoin de s’ouvrir à ces énergies pour rester centrés et équilibrés. Au moins une fois par jour il faudrait que vous connectiez chacun de vos centres de force aux énergies qui lui sont propres et que vous puissiez vous recentrer avec l’aide de ces énergies.  Maintenant nous vous laissons. Que la paix, la joie et l’Amour éclairent toujours votre route ! Nous serons toujours près de vous pour vous aider, pour vous guider, pour éclairer votre chemin même si parfois il vous semble un peu obscur, un peu difficile »   

 Gif fleurs autreGif fleurs autreGif fleurs autre

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes : 

  • qu’il ne soit pas coupé 
  • qu’il n’y ait aucune modification de contenu 
  • que vous fassiez référence à notre site  http://ducielalaterre.org 
  • que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu

14948 dans Travail sur soi !

Publié dans Travail sur soi ! | Pas de Commentaire »

La gestuelle

Posté par othoharmonie le 24 mai 2011

 

Gif fleurs autreUne méthode d’observation : la Synergologie….

 

L’objet de la synergologie est le langage corporel. Cet objet  d’étude possède un certain nombre d’avantages comparativement à d’autres objets scientifiques propres aux sciences humaines. Il existe en dehors de toute construction. Il se promène dans la rue ! Il n’oblige pas à instaurer des pré-requis comme nous pourrions avoir à le faire avec un fait social total comme le don par exemple en anthropologie ou l’identité de la psyché par exemple en psychologie. 

 

La fiabilité de la synergologie repose donc d’abord sur le mode de validation des connaissances non verbales quelle offre. 

 

Elle repose sur quelques principes de base 

 

·         Un mode de découpage rigoureux de l’information non verbale. Un mode systématique de regroupement de plusieurs informations non verbales dans des classifications.

 

 ·         La construction d’une grille de classement des catégories émotionnelles. 

·         Mise en adéquation des informations non verbales avec la grille des catégories émotionnelles. 

·         Repérage de non congruences entre les émotions et la pensée à travers la désignation d’émotions sous jacentes et d’émotions sur jacentes permettant la désignation de certains non-dits ou restrictions mentales

·         Un mode de validation des connaissances utilisant le principe de la réfutabilité d’ordinaire propre aux sciences dures

 

Permettant de tirer des conclusions 

 

Le croisement de l’observation non verbale avec les données neurobiologiques sur la base de l’abduction permet de faire progresser le lien entre langage corporel et fonctionnement de l’esprit humain. 

 

Titre de la publication : 1 clic sur la question dont vous voulez connaître les réponses…

 

 La gestuelle est-elle vraiment universelle ?                                                                              

Peut-on rendre son langage corporel plus performant ?                                                           

Y-a-t-il des bons gestes ?                                                                                                           

Est-il bon de faire des gestes ?                                                                                                  

Pouvons-nous changer de gestuelle ?                                                                                         

Pourquoi faisons-nous des gestes ?                                                                                            

Comment est-il possible d’affirmer que les émotions sont universelles ?                                

Pourquoi les gestes n’ont pas disparu à l’apparition des mots ?                                               

Les gestes ne sont-ils pas dépendants du contexte ?                                                                 

Le geste et la symbolique                                                                                                           

quel est le rapport entre le non verbal et les émotions ?                                                          

Pourquoi n’y a-t-il pas eu avant aujourd’hui de science du non verbal ?            

La gestuelle dans Travail sur soi ! focus_groupe

                    

Publié dans Travail sur soi ! | Pas de Commentaire »

Jeu-Concours

Posté par othoharmonie le 22 mai 2011

   

 

Jeu-Concours dans Humeur loi-dattraction

 

Dans le cadre de notre tirage cette semaine, nous avons le plaisir de vous offrir le livre : Faites sauter vos limites ; Passez de la limitation à l’expansion de Marcelle Della Faille – info@terre-de-lumiere.com

6265-3~v~Faites_sauter_vos_limites_ dans Humeur

Inspirée par les nombreuses questions et témoignages de ses lecteurs et des participants à ses ateliers, Marcelle della Faille s’appuie sur sa vaste expérience et sa profonde compréhension de la loi d’attraction pour débusquer les schémas de pensée, les habitudes ancrées et les comportements inadéquats qui sont à l’origine du sabotage de la manifestation des désirs. Animée du souhait d’aider les gens et de voir chacun vivre la vie de ses rêves, elle offre des techniques, des conseils, des exemples et des informations pertinentes pour nous permettre d’accéder au courant de l’abondance infinie, étape par étape, dans un processus continue.   www.loi-d-attraction.com 

 

loi-dattraction

Pour participer, faites-nous parvenir un message intitulé Concours TDL à l’adresse :  info@terre-de-lumiere.com et complétez spontanément la phrase suivante : Lorsque je sens de la tristesse en moi je …

Le prochain tirage aura lieu le 26 mai 2011. Bonne chance !!!

Bravo à Lyne Montminy gagnante du livre audio Le manuel inédit de la vie.   www.ada-inc.com

Présentement mon plus grand rêve est de… continuer cette belle transformation amorcée par le contact de plus en plus fréquent avec l’Être divin que je suis afin que ce soit ma façon de vivre au quotidien.

J’adore ces moments de paix.

904372

Publié dans Humeur | Pas de Commentaire »

Ho’oponopono, un chemin vers la Conscience

Posté par othoharmonie le 22 mai 2011

null     Jean et Maria Elisa Graciet vous proposent de découvrir et approfondir cette “méthode“ à travers des stages de 2 jours intitulés : « Ho’oponopono, un chemin vers la conscience. »  

 

·         Ho’oponopono est un « Art » ancestral Hawaïen qui nous fait prendre conscience que tout ce qui nous affecte et nous dérange nous vient d’une mémoire. En même temps, Ho’oponopono nous apprend comment ces mémoires qui nous limitent et nous font souffrir peuvent être effacées facilement ou plutôt transmutées pour nous amener vers la paix et la liberté. 

·          

C’est un magnifique chemin que Ho’oponopono nous propose, parce qu’il peut enfin nous conduire de la conscience de la dualité et de la séparation vers une conscience unitaire, ce niveau de conscience vers lequel nous nous sentons de plus en plus appelés. 

 

Des stages

7 et 8 mai à Nantes 

21 et 22 mai à Plazac (Dordogne) 

4 et 5 juin à Genève   

11 et 12 juillet à Font Romeu (PO)   


Ho’oponopono est autant une philosophie de tradition ancestrale Hawaïenne qu’un merveilleux
tremplin d’évolution individuelle et son atout est sa simplicité, ce qui permet une mise en
pratique immédiate. 

 

UN SITE, une aventure…  www.mercijetaime.fr  et seconde aventure  www.eveiletsante.fr

 

Ho'oponopono, un chemin vers la Conscience dans Guérir en douceur 4f446c4a

Publié dans Guérir en douceur | Pas de Commentaire »

Laisser-passer

Posté par othoharmonie le 22 mai 2011

Drag and drop me

C’est le jour de la rentrée à l’internat dans un Lycée mixte. Le directeur de l’établissement, puis le principal, y vont de leur speech d’accueil, et surtout de leurs recommandations : 


- Le dortoir des filles est défendu pour tous les garçons, et de la même manière, le dortoir des garçons est défendu pour les filles. Quiconque sera surpris en train d’enfreindre cette règle pour la première fois devra payer une amende de 200 €. À la deuxième infraction, l’amende est de 600 €  et la troisième fois, l’amende sera de 1200 €. 

 

Y a-t-il des questions ? 


Et à ce moment là, un jeune homme s’avance et demande timidement : 


- Euhh…C’est combien si on veut un laissez-passer pour l’année ?

gif  rire   3

Publié dans Sourire au rire | 1 Commentaire »

Utilisez les objets consciemment et avec amour

Posté par othoharmonie le 22 mai 2011

Utilisez les objets consciemment et avec amour dans Méditation conscience

 

Combien d’appareils, d’ustensiles, d’objets de toutes sortes avez-vous à utiliser chaque jour ! Et la plupart du temps, vous les manipulez de façon distraite, ou même en les bousculant, en les malmenant. 

 

Pourquoi ne les prenez-vous pas consciemment et avec amour ? 

 

Même si vous n’acceptez pas l’idée que la manière dont vous vous servez des objets peut agir sur eux de façon nocive ou bénéfique, vous êtes obligé d’admettre qu’elle agit en tout cas sur vous. 


Faites l’expérience, et vous verrez que bousculer les objets ne produit pas les mêmes effets que se servir d’eux avec maîtrise et amour. 

 

Quoi qu’on fasse, il faut apprendre à le faire en essayant d’introduire dans ses gestes quelque chose de meilleur, de plus spirituel. 

 

« C’est pendant les repas qu’il faut commencer à apprendre le contrôle, la maîtrise.
Il y a des jours où vous êtes énervé, alors prenez les repas comme une occasion magnifique de vous calmer. Vous faites attention à vos gestes, vous mâchez la nourriture lentement, et quelques minutes après vous sentez que votre nervosité disparaît. Alors, exercez-vous à manger sans faire aucun bruit. 


Ainsi, par exemple, vous aurez l’occasion de développer votre amour, votre intelligence et votre volonté chaque fois que vous voudrez vous servir des objets qui sont sur la table : essayez de les prendre sans les heurter, sans rien bousculer à côté, ce sera l’occasion de faire preuve d’attention, d’adresse, de concentration, de prévoyance… c’est formidable ce qu’on peut gagner pendant les repas ! 


Rien qu’en regardant quelqu’un manger, sa façon de toucher les objets, de les saisir brutalement ou sans les tenir assez solidement, vous pouvez tirer des conclusions pour son avenir. » 


Omraam Mikhaël Aïvanhov 

 

 

(source: prosveta.com)

conscience_logo_mutli dans Méditation

Publié dans Méditation | 1 Commentaire »

Evolution de Francesca et Otho

Posté par othoharmonie le 20 mai 2011

 

Evolution de Francesca et Otho dans A Francesca-otho blog

Voici maintenant un an que ce blog existe, cette expérience de blog était totalement nouvelle pour moi, je n’y connaissais absolument rien…  nouveau, un peu perdue dans l’interface, tout ça semblait si  compliqué 

 

Mais, grâce au tutoriel, au forum  et aux amis… ça a marché ; si l’on s’en donne un peu la peine, qu’on se creuse un peu les méninges c’est tout bon  

prise%20de%20tete dans A Francesca-otho Quand on voit au départ Etape 1 : configurez votre blog ; on stress un peu :

 

Une fois identifié, nous voilà dans notre interface d’administration.  

·         Utiliser l’interface… prise%20de%20tete

 

Inciter les gens à commenter…
Comment inclure images et photos dans vos articles ?
Comment inclure des videos sur mon blog ?
Comment ajouter des sondages sur mon blog ?
Comment inclure des fichiers dans mes articles ?
Comment exporter / sauvegarder le contenu de mon blog ?
Comment personnaliser la page d’accueil ?
Comment inclure de la musique / des mp3 dans mes articles ? 

 

Et j’en passe bien évidemment…. 

adriane

  Et puis petit à petit l’oiseau fait son nid. Et ça fonctionne. C’est chouette tout de même de pouvoir s’exprimer et d’en faire bénéficier les intéressés. Qui l’aurait cru au départ de cette nouvelle aventure. 

Et bien j’y crois et tant et si bien que j’ai même poussé l’aventure avec l’ouverture de 5 autres blog : fleche-gif-002 fleche-gif-002

 -     Francesca esprit channeling           http://channelconscience.unblog.fr/   

-     Francesca et sa famille de lumière http://francesca1.unblog.fr/  

 

 -     Mylène Farmer Autrement            http://francescax7.unblog.fr/

- Les animaux messagers :               http://francoise1.unblog.fr/

 - Le Jeu du Tao :                             http://livreblogdujeudutao.unblog.fr/

 

 

Aujourd’hui, je suis comblée, mon but est atteint… m’ouvrir aux autres ! 

 

 

 

Et j’en suis très heureuse ! MERCI beaucoup à vous tous !

 

2no9qbkx

 

 

Statistiques Générales du Blog à ce jour : Articles : 725, Pages : 121, Commentaires : 263, Catégories : 57 

 


Hits aujourd’hui:286 Visites aujourd’hui:136 Hits les 7 derniers jours:6096 Visites les 7 derniers jours:3052 Nombre total de hits:238201 Nombre total de visites:112760


 

 

bientot.gif

 

Publié dans A Francesca-otho | 4 Commentaires »

Otho en langage des nains

Posté par othoharmonie le 20 mai 2011

Otho : La Foi en langage des nains

dans ERAGON (par exemple

Otho en langage des nains dans A Francesca-otho nain

 

Le très ancien langage des nains est appelé le Khazalid.

Les nains sont très conservateurs, et leur langue, dont ils sont très fiers, n’a pas changé de façon notable depuis des milliers d’années, qu’elle soit parlée ou écrite sous sa forme runique. 

Les Nains utilisent également un langage des signes, l’iglishmêk, qui, à la différence du khuzdul, varie énormément entre tribus. Il est principalement employé à des fins de secret, afin de ne pas être compris de la part d’étrangers. 

Pour écrire, les Nains emploient les cirth, un système d’écriture inventé par l’Elfe Gris Daeron de Doriath. Certains utilisaient également les tengwar, comme Ori dans le Livre de Mazarbul. 

Ils la parlent rarement en compagnie d’autres races et ne leur enseignent jamais. Pour les humains, c’est la “langue secrète des nains”, dont ils surprennent parfois des bribes mais qu’ils ne comprennent jamais. Le langage nain inclut très peu de mots humains ou elfiques. À l’inverse, on retrouve de nombreux emprunts au Khazalid dans la langue des hommes. Ceci est particulièrement évident dans le cas de mots ayant un rapport avec les domaines de prédilection des nains, la construction et le travail du métal, des techniques que les hommes ont appris des nains il y a bien des siècles. Ces emprunts au Khazalid signifient que certains mots nains ressemblent beaucoup aux équivalents humains. 

 

Ils sont un peuple fier, renfermé et secret, mais capable d’enseigner son savoir à d’autres peuples avec lesquels ils entretiennent d’excellentes relations, le plus souvent commerciales, tels les Elfes Gris de Beleriand au Premier Âge ou les Hommes du Rhovanion au Second Âge. Puisqu’ils vivent essentiellement sous terre, les Nains sont peu férus d’agriculture et d’élevage, préférant commercer avec les autres races pour obtenir ces biens. Ils sont dits être des amis loyaux, mais des adversaires rancuniers et tenaces, qui n’oublient jamais ni une insulte, ni une bonne action. Leur avarice est également réputée et forme l’un de leurs points faibles, par lequel ils sont corruptibles, comme le montre l’exemple des Anneaux de Pouvoir

Le vocabulaire du Khazalid reflète les préoccupations spécifiques de la race naine. Des centaines de mots désignent différents types de roche, de conduits, de tunnels, et surtout de métaux précieux. D’ailleurs, l’or à lui seul est désigné par des centaines de mots, en fonction de sa couleur, de sa pureté, de son éclat et de sa dureté. Quand des nains se réunissent pour une beuverie, c’est-à-dire à peu près chaque soir, un jeu populaire est la Chanson de l’Or, durant laquelle chaque buveur doit à son tour déclamer un vers sur l’or. Chaque nain doit utiliser un mot différent désignant l’or à chaque fois, et quiconque répète un mot déjà utilisé ou n’en trouve pas d’autre a un gage, qui consiste généralement à payer une autre tournée. Un nain préférera inventer un mot qui n’existe pas plutôt que de s’avouer vaincu. Si ce nouveau mot est accepté, il évite le gage et un nouveau mot désignant l’or est inventé !

 Dans une conversation, les nains choisissent leurs mots avec soin. Un nain ne se risquera pas à donner son avis sur une chose à laquelle il n’a pas longuement réfléchi, mais une fois que son opinion est faite, elle est aussi inébranlable qu’une montagne. Les nains changent rarement d’avis, sauf dans des cas d’extrême nécessité. Et même dans cette situation, beaucoup d’individus bornés préfèrent mourir que de reconnaître l’erreur qui leur coûte la vie !

 Les nains prennent les promesses et les engagements très au sérieux, et ceci s’étend même aux affaires avec les autres races. De tous les mots du langage nain, le mot Umbaraki est le plus dépréciatif : il signifie “briseur de serment”.

 

nain dans A Francesca-othoÉtant donné le sérieux avec lequel les nains traitent la parole, leur sens de l’humour est assez déconcertant. Une de leurs blagues courantes est de conspirer à deux pour faire croire à un autre nain qu’ils savent quelque chose de peu reluisant sur lui, sa santé ou son passé, chose qu’en réalité ils ignorent. Ceci peut durer des heures, des jours, ou même des années, et de l’avis général, c’est très amusant. Plus habituellement, un nain peut faire une affirmation provocante, attendre qu’un autre en soit offensé et vienne se battre. Curieusement, ces disputes se terminent toujours dans la bonne humeur, les nains se donnant de grandes claques dans le dos et se félicitant avec satisfaction d’avoir bien défendu leur honneur

 

0qrx2nuk

 

 

Publié dans A Francesca-otho | Pas de Commentaire »

La légende du riz

Posté par othoharmonie le 19 mai 2011


Le riz a une grande importance culturelle en Inde du sud, et certains festivals, comme Pongal, célèbrent la récolte du riz par des festivités qui rassemblent tout le village pendant trois jours. On honore le dieu de la pluie, le soleil, et le bétail qui est abondamment décoré de fleurs. Tout le monde est remercié pour le travail dur dans les champs, mais il n’en a pas toujours été ainsi, comme nous le raconte la légende

La légende du riz  dans Légendes Indiennes

Au temps où la terre était jeune et toutes les choses meilleures qu’elles ne sont maintenant, quand les hommes et les femmes étaient plus forts et d’une beauté plus grande, et le fruit des arbres plus généreux et plus sucré que ce que nous mangeons maintenant, le riz, la nourriture des hommes, était d’un grain plus gros. Un grain était tout ce qu’un homme pouvait manger ; et en ces jours anciens, le mérite des gens était tel qu’ils n’avaient jamais besoin de travailler dur pour cueillir le riz, car une fois mûr, il tombait des tiges et roulait jusqu’aux villages, même dans les greniers. 


Lorsqu’une année le riz fut plus gros et plus abondant que jamais, une veuve dit à sa fille : « Nos greniers sont trop petits. Nous allons les démolir et en construire de plus grands. » Quand les vieux greniers furent démolis et que les nouveaux n’étaient pas encore prêts à l’emploi, le riz était mûr dans les champs. On redoubla de hâte, mais le riz en roulant affluait vers le lieu des travaux, et la veuve, irritée, frappa un grain et cria : « Vous ne pouviez pas attendre dans les champs que nous soyons prêts ? Vous ne devez pas nous déranger maintenant quand vous n’êtes pas voulus ! » Le riz se brisa alors en milliers de petits morceaux et déclara : « A partir de ce jour, nous attendrons dans les champs jusqu’à ce que nous soyons voulus. » Et depuis, le riz est d’un grain plus petit et les gens de la terre doivent le cueillir dans les champs et le transporter jusqu’aux greniers. 

 

Source : www.indianmythology.com/

Chennai-Mumbai dans Légendes Indiennes

Publié dans Légendes Indiennes | Pas de Commentaire »

123
 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...