• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 13 mai 2011

La relation

Posté par othoharmonie le 13 mai 2011

 

La relation  dans Etat d'être  Ce texte est extrait de l’ouvrage de Jean Klein : Qui suis-je, la quête sacrée. Albin Michel 1989 

 

Être humain, c’est être relié. En tant qu’êtres humains, nous vivons en relation avec les éléments: le soleil, la lune, les pierres sur le sol et tous les êtres vivants. Mais qu’est-ce que « être relié « , « vivre en relation avec » signifient? En général, lorsque nous utilisons ces mots, nous voulons dire un lien de quelque sorte entre des entités individuelles, d’objet à objet, ou de sujet à objet. Le mot  » relation » présuppose ici séparation, la jonction de plusieurs fractions. Cette vision fractionnelle de la notion de relation est purement conceptuelle. C’est une fiction du mental et cela n’a rien à voir avec la perception pure, la réalité, ce qui est réellement. 

 

Lorsque nous vivons libres de toutes idées et projections, nous entrons en contact direct avec notre environnement. Pratiquement, donc, avant de pouvoir être reliés à notre environnement. nous devons d’abord savoir comment être reliés à ce qui est le plus proche de nous: notre corps, nos sens, notre mental. Le seul obstacle à une perception claire de notre nature véritable est l’idée maîtresse d’être un individu séparé, vivant dans un monde avec d’autres individus séparés. 

 

Nous avons une image de nous-mêmes. Cette image peut seulement être maintenue en rapport avec des objets, elle transforme donc notre environnement en objets, amis, enfants, époux, intelligence, compte en banque, etc., et rentre alors dans ce qu’elle appelle une « relation personnelle » avec ces projections. L’idée fantasque d’un soi est une contraction, une limitation de la globalité, de l’être réel. Lorsque cette notion meurt, nous trouvons notre expansion naturelle, notre paix, notre globalité sans périphérie ni centre, extérieur ni intérieur. Sans notion d’individu il n’y a pas sensation d’être séparé, et l’on ressent une unité avec toute chose. 

 

Nous percevons alors l’environnement comme des occurrences apparaissant dans une globalité sans restrictions. Et lorsque notre amant ou nos enfants quittent la maison, ou que notre compte en banque baisse, ce sont des événements qui se produisent en nous. La vigilance reste constante. 

 

Tout phénomène, toute existence est une expression au sein, de la globalité, et toutes les variétés d’expressions n’ont un sens et un rapport qu’uniquement dans cette lumière. Etre en relation, c’est être en relation à l’intérieur du Tout. Puisqu’il n’y a pas rencontre des fractions dans le Tout, il n’y a pas d’  » autre « . Donc, à strictement parler, dans la relation parfaite, il n’y a pas rapport, il n’y a pas dualité – il y a seulement globalité.

 

 Toute perception pointe directement vers notre être premier, vers la paix, le non-état naturel commun à toute existence. 

 

Ainsi, en langage humain, être en relation c’est être en communion avec le Tout. Dans cette communion la soi-disant présence de l’autre est ressentie comme un don spontané, et notre propre présence est une réception spontanée. Il n’y a plus sensation de manque, donc du besoin d’exister, parce que le seul fait de recevoir nous amène à notre ouverture. 

Lorsque nous vivons dans l’ouverture la première impulsion est d’offrir.

 

 Etre dans l’ouverture et dans le mouvement spontané d’offrande, c’est l’amour.
L’amour est méditation ; c’est une nouvelle dimension donnée à la vie. 

 

Voir ci-après, le sujet : les questions-réponses………..

mardi-ok dans Etat d'être

 

 

Publié dans Etat d'être | Pas de Commentaire »

La relation – questions/réponses

Posté par othoharmonie le 13 mai 2011

 

La relation - questions/réponses  dans Etat d'être KS99818-150x113   Ce texte est extrait de l’ouvrage de Jean Klein : Qui suis-je, la quête sacrée. Albin Michel 1989 

 

Vous dites qu’il n’y a pas « d’autre », mais vous ne pouvez pas dire qu’il n’y a pas de différences entre les gens. J’ai mon caractère et mes capacités, tout comme d’autres ont les leurs.

Vous vivez dans une contraction, pensant que vous êtes un individu. Où les termes  » moi  » et  » mien » trouvent-ils une signification? Lorsque vous regardez vraiment en vous-même, vous ne pouvez pas dire que le corps vous appartient. Vous êtes le résultat de la rencontre de deux personnes, chaque parent avait lui-même deux parents, et ainsi de suite… Toute l’humanité est en vous. Vous êtes ce que vous absorbez. Vous mangez des légumes, du poisson, de la viande; ceux-ci dépendent de la lumière, du soleil, de la chaleur. La lumière est liée à la lune et les étoiles sont toutes reliées entre elles. II n’y a rien de personnel en nous. Le corps est en relation organique avec l’univers, il est constitué des mêmes éléments que tout le reste. La composition des éléments varie, mais cette variation est presque négligeable chez les êtres humains. II se peut qu’il y ait des différences dans la structure ou la couleur, mais la constitution et le fonctionnement sont les mêmes en chacun de nous. Il n’y a rien de personnel dans le cœur, le foie, les reins, les yeux, les oreilles ou la peau, ni dans les éléments qui constituent les schémas de comportement, de pensée, de réactions, de colère, de jalousie, de compétition, de comparaison, etc. Ce sont tous les mêmes états émotionnels. Le corps-mental fonctionne d’une manière universelle, et le soin que l’on doit en prendre est identique chez tous. 

 

Vous devez comprendre et coopérer avec le corps. C’est l’ignorance du mécanisme qui crée le conflit. L’investigation peut seulement être menée dans la vie quotidienne. Votre mental et votre corps se reflètent dans votre comportement du matin au soir. Votre attention doit être bipolarisée, observant les champs intérieur et extérieur. 

 

Les relations sont le miroir dans lequel se reflète votre être intérieur. Soyez conscient d’être un chaînon dans la chaîne de l’existence. Lorsque vous ressentez vraiment cela, l’accent n’est plus mis sur le fait d’être un individu, et vous sortez spontanément de votre restriction. Vous ne vivez plus dans l’isolement, dans l’autonomie. Etre en relation est le pressentiment de la Présence. 

 

Ainsi, l’individu n’existe pas en tant qu’entité isolée; mais la personnalité n’existe-t-elle pas comme une partie unique du tout? 

 

La personne n’est en réalité que persona, masque, cependant elle est devenue synonyme de l’idée d’individu, d’une entité séparée et continue. La personnalité n’est pas la constante que nous imaginons. Ce n’est, en fait, qu’une réorchestration temporaire de tous nos sens, imagination et intelligence, selon chaque situation. Il n’y a pas de répétitions dans la vie, et chaque réorchestration est unique et originale comme les dessins d’un kaléidoscope. 

 

L’erreur est de s’identifier à la personnalité, de la conceptualiser dans la mémoire et de nous prendre ensuite dans cette collection d’images cristallisées plutôt que de laisser toutes les émotions, perceptions et pensées se développer et mourir en nous. Nous sommes dans un théâtre, regardant notre propre pièce se jouer sur la scène. L’acteur est toujours  » derrière » sa persona. Il semble être complètement perdu dans la souffrance, dans le fait d’être un héros, un amant, un bandit; mais toutes ces apparitions se situent dans la présence globale. Cette présence n’est pas comparable à une attitude détachée, à la position de témoin. Ce n’est pas une sensation d’être séparé, « en dehors « . C’est la présence de la totalité, de l’amour d’où tout découle. Lorsque aucune situation n’appelle l’activité, nous demeurons dans le vide de toute activité, dans cette présence. 

 

Lorsque l’on n’est plus identifié à la personne, comment la vie en est-elle affectée? 

 

La première chose que vous remarquez, c’est combien plus riches et plus profondes sont vos perceptions. La communication en devient d’autant plus variée. En général, nous sommes fixés dans des schémas de communication; mais lorsque nous vivons dans l’ouverture, une grande sensibilité surgit, une sensibilité dont nous n’avons jamais rêvé. 

 

Lorsque nous appréhendons notre environnement à partir de la totalité, notre structure tout entière devient vivante. Nous n’entendons plus la musique seulement avec nos oreilles, parce que quand celles-ci cessent de s’emparer des sons pour elles-mêmes nous sentons alors la musique avec tout notre corps, sa couleur, sa forme, sa vibration. Elle n’appartient plus à un seul organe mais à notre être intégral. Cela engendre une profonde humilité, une innocence. Et c’est seulement dans l’humilité qu’une réelle communication est possible.

 

 Ensuite, l’on vit dans une dimension totalement neuve. Vivre en tant que personnalité, c’est vivre dans la restriction. Ne vivez pas dans la restriction. Laissez la personnalité vivre en vous. Vivre dans l’environnement sans séparation est d’une grande, grande beauté! 

 

Pourriez-vous parler davantage de l’humilité dans les relations humaines?

L’humilité n’est pas quelque chose que vous portez comme on porte un vêtement. Elle n’a rien à voir avec des hochements de tête et des yeux baissés. Elle vient de la résorption de l’individualité dans l’être, dans la paix. Elle vient de la fin de toute agitation. Dans l’attention, daT)s la vigilance il y a de l’humilité. C’est la réceptivité, l’ouverture à tout ce que la vie apporte. Lorsqu’il n’y a pas de mémoire psychologique, pas d’accumulation de savoir, il y a innocence. L’innocence est humilité. 

 

L’humilité apparaît lorsqu’il n’y a pas référence à un  » je « . Ce vide est facteur de guérison, dans toute situation. Heidegger dit  » Soyez ouverts à l’ouverture « . Soyez ouverts à la non-conclusion.

202460893 dans Etat d'être

Publié dans Etat d'être | Pas de Commentaire »

Gevrey Chambertin (21)

Posté par othoharmonie le 13 mai 2011

GEVREY CHAMBERTIN (21220) 

Panneau Gevrey Chambertin.JPG

Gevrey-Chambertin est une commune française viticole, située à 15 km au sud de Dijon dans le département de la Côte-d’Or et fait partie de la région Bourgogne. Ses habitants sont appelés les Gibriaçois.

 

 Ce village touristique et viticole, situé sur la route des Grands Crus le long de la côte de Nuits jouit d’une réputation mondiale de prestige grâce à ses vins de Bourgogne de grand cru dont le plus célèbre est le chambertin

La vigne a été cultivée très tôt en Bourgogne. Mais c’est sur la commune que les recherches archéologiques ont permis de découvrir les premières vignes gallo-romaines, qui datent du Ier siècle avant notre ère. 

 

En 2008, lors de l’agrandissement d’une zone pavillonnaire, 316 fosses ont été mises au jour, alignées en rang sur 6 000 mètres carrés, dans lesquelles on a repéré la trace de 120 ceps et où l’on peut voir en coupe le vide laissé par le tronc et les racines du pied de vigne. Cette découverte accrédite les préconisations de Pline l’Ancien et de Columelle. Comme aujourd’hui, les vignes étaient plantées en rang, mais le choix et l’exposition des terrains étaient différents, puisque les vignes gallo-romaines étaient situées dans les plaines, au lieu des coteaux de la majorité des Côtes de Nuits actuelles. De plus, les goûts devaient être différents, puisque, notamment pour assurer leur conservation, les gallo-romains y ajoutaient des épices. 

 

GRANDS CRUS

Le vignoble de Gevrey-Chambertin est un des plus prestigieux du vignoble de Bourgogne et même du vignoble Français et mondiale avec 310 hectares de cépage pinot noir vinifiés en vin rouge. Le vignoble de Gevrey-Chambertin produit à lui seul 8 des 33 grands crus AOC bourguignons que je vous laisse visiter tout seul :

 

 

Le vignoble de la commune bénéficie également de nombreux climats bénéficiant de l’appellation Gevrey-Chambertin Premier cru et de l’Appellation communale Gevrey-Chambertin.

 

 

Les vins de Gevrey-Chambertin sont des vins de longue garde (10 à 20 ans et plus pour les exceptions) très colorés, puissants, aux arômes et saveurs intenses évoquant entre autres le cassis, cerise, musc, réglisse

 

 La puissance des vins de Gevrey-Chambertin s’associe avec une cuisine corsée et élaborée : allez-y, à vos blocs notes  

viande rouge grillée, gigot de mouton, bœuf bourguignon, civet de lapin, coq au vin, coq au Chambertin, fromages puissants, Epoisses  , etc.   

 

Gevrey Chambertin (21) dans Ma Bourgogne En détails autres-campagne-gevrey-chambertin-france-1248433853-1190388

Lieux et monuments 

7653-combe-de-lavaux-gevrey-chambertin-5- dans Ma Bourgogne En détails

 

Protection de l’environnement 

La côte et les combes sont classés dans la Zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique de type I de la Côte dijonnaise et font partie du site Natura 2000 de l’Arrière côte de Dijon et de Beaune. 

Logo_natura2000-big

  

La commune est jumelée avec Nierstein dans la région de Hesse-rhénane en Allemagne et avec la ville de Spy en Belgique dans la province de Namur.

 

 La chorale Albasso a reçu la chorale La Sarteline de Sart-Bernard dans la province de Namur en Belgique les 24 et 25 Mars 2007. A son tour, la chorale de Gevrey-Chambertin s’est rendue en Belgique les 1er et 2 Mars 2009. Le retour de la chorale belge dans notre commune est actuellement à l’étude. 

 

Joyau de la Côte de Nuits, Gevrey-Chambertin est une importante commune viticole de 550 hectares. Gevrey-Chambertin abrite 9 grands crus sur les 33 que compte la Bourgogne ! 

 

C’est le premier village de la Côte à avoir reçu en 1847 l’autorisation d’accoler à son nom celui de son meilleur cru. Depuis décembre 2005, Gevrey-Chambertin appartient au réseau des sites clunisiens, qui a reçu la mention « grand itinéraire culturel européen «   par le conseil de l’Europe.

Cette petite commune, de 3300 habitants, s’est dotée au cours des siècles d’un riche patrimoine monumental : le château du XIIIe siècle qui a conservé une grosse tour carrée et un chemin de ronde, l’église Saint- Aignan, en partie romane, et les portes de la Saint-Vincent créées à l’occasion de la Saint-Vincent Tournante en 2000. D’autres monuments, tels que le Cellier des Dîmes, ancienne propriété des évêques de Langres au XIIIe siècle et l’hôtel particulier Jobert de Chambertin du XVIIIe siècle viennent compléter et enrichir le patrimoine gibriaçois. 


Pour les amoureux de la nature, de nombreux sentiers sont praticables à partir de Gevrey-Chambertin et dans ses environs. 


L’office de tourisme propose tout au long de l’année de nombreuses manifestations, des expositions de peintures, le Rallye des Charmes, des visites guidées et des balades œnologiques durant la saison estivale et en septembre-octobre le Festival de Musique au Chambertin. 

 

300px-Ch%C3%A2teau_Gevrey-chambertin

Publié dans Ma Bourgogne En détails | Pas de Commentaire »

L’Éveil des Chakras

Posté par othoharmonie le 13 mai 2011


L'Éveil des Chakras dans Guérir en douceur 6164h Ateliers sur l’Éveil des Chakras avec Gaétan Morin en ligne, sur Internet. 

Ouvrez votre conscience et apprenez comment utiliser cette force vitale qui vous anime. Les Chakras
sont les principaux centres d’énergie du corps humain. Ils régissent toute l’évolution de l’être humain
tant sur le plan physique que spirituel. La première formation en ligne, sur un total de 10,  aura lieu
le 16 mai 2011. Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre site en cliquant ici

L’atelier Éveil des chakras s’adresse à tous ceux et celles qui désirent ouvrir leur conscience et apprendre comment utiliser cette force vitale qui nous anime tous. 

Que vous soyez ou non familier avec les chakras ou (centres énergétiques) il vous est possible de comprendre leur fonctionnement. En utilisant la technique de Gaétan Morin, vous pouvez vous-même harmoniser vos chakras. 

L’atelier Éveil des chakras vous amènera à maîtriser consciemment la circulation de l’énergie vitale dans votre corps physique. Dès les premières semaines, vous pourrez constater d’importants changements dans votre capacité de gérer vos émotions même dans les moments difficiles. Vers la fin de la session, vous pourrez à votre rythme établir le contact avec votre guide spirituel. 

L’atelier est conçu pour aider la personne qui est à la recherche de moyens efficaces et de résultats concrets pour: 

  • Accroître son énergie vitale et ainsi rebâtir de bonnes réserves d’énergie 
  • Décrystaliser certains blocages causés par de difficiles expériences vécues ou par l’éducation reçue 
  • Augmenter sa capacité d’auto guérison 
  • Développer ses perceptions extrasensorielles 
  • Voir l’aura 
  • Améliorer son magnétisme et l’utiliser pour se protéger ou encore aider les gens qui nous entourent 
  • Prendre contact avec son guide spirituel 
  • Devenir de plus en plus autonome 

fleche-gif-005 dans Guérir en douceurVISITEZ VOS CHAKRAS EN CLIQUANT ICI   

chakra7

Publié dans Guérir en douceur | Pas de Commentaire »

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...