La nature humaine

Posté par othoharmonie le 28 juin 2011

images reflets

 

Les deux natures de l’être humain – Extrait des Oeuvres Complètes – Volume 2 – Omraam Mikhaël Aïvanhov 

Depuis des milliers d’années que les hommes essaient de s’étudier eux-mêmes pour comprendre les principes dont ils sont constitués, ils ont imaginé de nombreux modes de division. Les uns ont adopté le 2 (le bien et le mal, le haut et le bas, l’esprit et la matière, le masculin et le féminin, le positif et le négatif, le ciel et la terre). D’autres ont adopté le 3 (pensée, sentiment, volonté, ce qui correspond aussi à la division des chrétiens : corps, âme, esprit). Les alchimistes divisent l’homme en 4 d’après les 4 éléments. Les astrologues le divisent en 12 d’après les 12 constellations. 

Les hindous et les théosophes le divisent en 7: corps physique, éthérique, astral, mental, causal, bouddhique, atmique. Les kabbalistes le divisent en 3, en 4, en 9 ou en 10… Enfin, pour certains, l’homme est une unité indivisible. Quel que soit le point de vue que l’on adopte, il est toujours véridique, cela dépend sous quel angle on regarde les choses. 

Pour simplifier la question, nous dirons que l’être humain est une unité parfaite, mais que cette unité est polarisée, c’est-à-dire qu’elle se manifeste dans deux directions, sous deux aspects différents. L’homme est fait de deux natures: la nature inférieure (que nous appellerons moi inférieur ou personnalité) et la nature supérieure (que nous appellerons moi supérieur ou individualité) qui ont les mêmes facultés de penser, de sentir et d’agir, mais en direction contraire. Pour prendre conscience de cette différence, il faut s’observer. La majorité des humains mélangent tout: les pensées et les sentiments inférieurs sont pour eux de la même nature que les pensées et les sentiments supérieurs; ils ne savent pas les distinguer les uns des autres. Tandis que pour les initiés cette distinction est absolument claire. En réalité, on ne peut trouver la limite absolue qui sépare ces deux natures parce que l’une se fond dans l’autre (comme les couleurs du spectre que l’on distingue très nettement de loin mais dont on ne peut de près discerner la ligne de séparation) mais, dans la vie courante, on les distingue fort bien l’une de l’autre. 

gifs coeur

Vous pouvez vous procurer les livres d’Omraam aux Editions PROSVETA lien http://www.prosveta.com/  

Une Réponse à “La nature humaine”

  1. Hélène dit :

    Les nombres que tu écris, dans ce texte, ça me fait penser aux facettes de prisme. Selon les traditions, les pays, et même des gens au niveau indivuel, y a plus ou moins de facette. Ca change rien pour l’homme qui est en dedans de chaque prisme…

    Bizzzzz

Laisser un commentaire

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...