Brahmā

Posté par othoharmonie le 8 juillet 2011

 

Brahmā dans Légendes Indiennes 220px-Pushkar05   La mythologie indienne ou mythologie hindoue regroupe un grand nombre de récits qui détaillent l’époque ancienne où vivaient les divinités et les personnages légendaires entrecoupés de discours philosophiques et moraux. Elle est la base de la religion védique puis de l’hindouisme et a influencé la philosophie indienne et d’autres religions comme le bouddhisme et le jaïnisme

 

Les plus anciens textes mythologiques de l’Inde sont les 4 Védas, ils auraient été révélés puis transmis par oral avant d’être écrits à différentes époques durant l’Antiquité. Ces textes sont à l’origine du Védisme, la religion mère de l’hindouisme

Il est traditionnellement représenté avec quatre têtes et quatre bras. Chacune de ses têtes récite un des quatre Veda. Souvent, les bas-reliefs n’en représentent que trois, la légende disant que Shiva lui en aurait coupé une. Ses mains tiennent : 

 

  • un pot à bec utilisé pour créer la vie, 

  • un mālā pour mesurer le temps de l’univers, 

  • le texte des Veda et 

  • une fleur de lotus

 

220px-Brahma_Mus%C3%A9e_Guimet_1197_1 dans Légendes Indiennes  Ses quatre têtes s’expliquent par la légende suivante : 

 

lorsqu’il était en train de créer l’univers, Brahmā engendra une déité féminine nommée Shatarūpa, celle aux cent formes superbes. Brahmā en tomba immédiatement amoureux. Shatarûpa se déplaça alors dans de nombreuses directions pour éviter le regard insistant de Brahmā. Mais, où qu’elle allât, Brahmâ se créait une tête pour pouvoir continuer à la voir. À la fin, il en eut cinq, une pour chaque direction cardinale et une pour regarder au-dessus. 

 

Dans le but de contrôler le dieu, Shiva coupa la tête supérieure, mais lorsqu’il apprit que Shatarûpa était la fille de Brahmā, il décida que c’était inconvenant pour lui d’en être obsédé et décréta qu’il n’y aurait pas de lieu où il serait vénéré. En effet, seuls Vishnou – ou ses avatars – et Shiva continuent à être vénérés alors que Brahmā est quasiment ignoré ; il ne possède qu’un temple à lui dédié, à Pushkar. Depuis cet incident, Brahmā récite les quatre Veda en pénitence. 

 

Dans le bouddhisme, Brahmā n’est pas considéré comme le créateur du monde mais comme le roi des dieux ; il est, comme toute créature en dehors des bouddhas et des arhat, soumis au cycle du sasāra

 

Il intervient cependant à plusieurs reprises. Notamment, Shakyamuni, après avoir atteint l’illumination, l’éveil, hésite à enseigner au monde une doctrine si subtile. Brahmā intervient alors pour le convaincre d’enseigner, puisque certains seront assez sages pour comprendre un tel enseignement. 

 

Source wikipedia……

Laisser un commentaire

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...