Le bonheur est dans votre assiette !

Posté par othoharmonie le 22 juillet 2011

État de déprime, d’angoisse ou de stress ? Saviez vous que certains aliments ont le pouvoir de remédier à cela ? 

 

Pour chasser la déprime… Croquez du chocolat 

 

Le bonheur est dans votre assiette ! dans Guérir en douceur Chocolat

Idées noires, tristesse, apathie sont liés à une baisse de production de noradrénaline, responsable de l’éveil, et de dopamine, qui conditionne bien-être, plaisir, motivation, émotion et vigilance. L’antidote : le chocolat, noir de préférence, car la teneur en cacao sera plus élevée. Le chocolat contient des substances stimulantes telles que  la caféine, la sérotonine et la théobromine, un cardiotonique. Sans oublier sa saveur, gage de bonne humeur ! 


Privilégiez aussi la tyrosine (viande, fromage) qui booste la production de dopamine et de noradrénaline, sans oublier la vitamine C, aux vertus dynamisantes et le thé pour son apport en dopamine. 

 

Pour apaiser vos angoisses… Mangez des pâtes 

 

mini_pates dans Guérir en douceur

La baisse du taux de sérotonine, substance hormonale agissant sur l’humeur, provoque agitation, impatience,  peur, obsessions et compulsions. L’antidote : les sucres lents tels que le pain, le riz, les pâtes et les céréales, fournissent au cerveau un acide aminé, le tryptophane, qui favorise la synthèse de la sérotonine. De plus,  le glucose qu’ils contiennent constitue avec l’oxygène, l’unique « carburant » du cerveau. 

 

Privilégiez aussi, le magnésium (fruits et légumes secs, eaux minérales), qui augmente le taux de sérotonine, le lithium (laitue, céréales, légumes verts, œuf) qui favorise l’assimilation du tryptophane, les vitamines B3  (viande blanche, poisson gras), B6 (levure, céréales complètes) et B12 (produits d’origine animale), qui participent à la synthèse des neurotransmetteurs comme la sérotonine. 

 

43663706

        

 

Pour lutter contre le stress… Grignotez des amandes 

 

Face au surmenage, l’organisme stressé réagit par une augmentation de la tension des muscles et organes :  en résultent maux de dos, troubles digestifs, tachycardie et donc, fatigue. L’antidote : le magnésium, qui joue un rôle important sur le rythme cardiaque, la contraction musculaire et la transmission des informations nerveuses. 


Plus on est carencé (comme 75 % des français), plus on est exposé au stress. Et plus on est stressé, plus on élimine  de magnésium via les urines. Mieux vaut donc en consommer trop que pas assez. La teneur en magnésium varie  selon les aliments : amandes (250 mg/100 g, noisettes ou noix 160 mg/100g, céréales complètes 340 mg/100 g, fruits et légumes secs, 50 à 60 mg/100 g). 

 

Article du Dr JP Curtay – Nutri-thérapeute 

Son dernier livre : Le Guide familial des aliments soigneurs 

Laisser un commentaire

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...