• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 4 août 2011

L’autoguérison

Posté par othoharmonie le 4 août 2011

 

L’autoguérison  dans Chemin spirituel image_033Les gens demandent souvent s’il est possible d’employer nos énergies pour se guérir soi-même. Bien sûr! 

 

L’autoguérison est très simple. Presque trop. Tout comme la guérison à distance, plus vous essayez de la compliquer, moins elle est efficace. 

 

Vous savez désormais ce qu’est la sensation de l’énergie qui parcourt votre corps. Trouvez-vous un endroit confortable, peut-être un lit ou une chaise à dossier réglable. Soyez conscient du fait que votre intention est d’accéder à l’énergie pour des raisons d’autoguérison. 

 

Ouvrez-vous à l’énergie et attendez de la ressentir dans vos mains. L’énergie apparaît en effet lorsque vous lui accordez votre attention et augmente en intensité si vous maintenez votre attention sur elle. Remarquez donc comment elle s’intensifie, sans essayer de la forcer. Contentez-vous de l’observer. Plus elle s’intensifie, plus vous la remarquez. Et plus vous la remarquez, plus elle s’intensifie. 

 

Prenez aussi conscience du fait que, en s’amplifiant, la sensation prend de l’expansion. Observez d’autres zones de votre corps, comme vos bras, et attendez que la sensation s’y rende, ce qu’elle ne tardera pas à faire. Puis, reportez votre attention dans vos pieds et observez la sensation s’y activer. Vous la sentirez ensuite monter dans vos jambes. Lorsque l’énergie s’est répandue dans tout votre corps, vous commencez à vibrer à une fréquence plus élevée. L’énergie devient par la suite si forte qu’elle se met à freiner les sons et les pensées distrayantes. En fait, elle prend totalement possession de vous et de plus en plus d’expansion. Observez tout cela. 

 

Permettez-vous ici de glisser entre vos pensées. Vous n’êtes plus dans le monde de la pensée consciente. Cela étant, si vousimage004 dans Travail sur soi ! êtes en train de vous répéter: « Je suis en train de guérir. Je suis en train de guérir. Je suis en train de guérir », je vais vous décevoir en vous disant que vous ne l’êtes pas. Laissez aller vos pensées. 

 

Soudainement, vous ne remarquez plus rien, parce que vous êtes dans un vide interstitiel. Il se peut que vous ne vous en rendiez compte qu’une fois que vous en sortirez, soit cinq minutes, vingt minutes ou une heure et demie plus tard. Ou bien, si vous décidez de pratiquer l’autoguérison tard le soir, il se peut que vous n’en sortiez que le lendemain matin. Lorsque le moment sera venu pour vous de sortir de ce vide, vous réaliserez alors où vous étiez. C’est tout et c’est aussi simple que ça. 

 

Une fois sorti de ce vide, laissez aller, sachez que la guérison voulue s’est effectuée et n’essayez pas d’y revenir. Pourquoi? Parce que, le cas échéant, vous renforcez chez vous la croyance que vous n’en avez pas eu assez la première fois. Par conséquent, laissez aller et n’y revenez pas. Il y a ainsi confirmation dans votre essence que la guérison est complète. Votre intention était la prière. L’énergie était le messager. Votre lâcher-prise à ne pas vouloir y revenir était votre façon de dire merci et d’accepter. 

 

 

barre011

 

Source : http://www.eveildelaconscience.ca/pearl125243.htm 

extrait du livre d'Eric Pearl sur la Reconnexion

Publié dans Chemin spirituel, Travail sur soi ! | 5 Commentaires »

Science de l’Abondance

Posté par othoharmonie le 4 août 2011

Vous devez vous défaire du vestige de la vieille idée qu’il y a un dieu qui veut que vous soyez pauvres et qui veut vous maintenir dans cette pauvreté. 

 

Science de l’Abondance dans Méditation dieu-et-terreLa substance originelle, qui est tout ce qui est, et qui est dans tout, qui vit en tout et en nous, est une substance consciente et vivante.

Étant ainsi, elle a le désir naturel de toute substance vivante: le désir de s’accroître et d’élargir sa part de vie. 


Une semence mise dans la terre entre en activité et par cet acte de vie produira des centaines d’autres semences. La vie naît de la vie. Se multiplier est toujours un acte de croissance.

L’intelligence utilise les mêmes lois que la nature. Chaque pensée que nous émettons favorise l’émission des pensées suivantes. Notre conscience est en perpétuel état d’expansion. 


Chaque fait que nous apprenons nous conduit vers un autre fait; la connaissance est ainsi un accroissement perpétuel.

Chaque talent que nous cultivons nous donne le désir d’acquérir d’autres talents. Nous sommes gouvernés par les nécessités de la vie qui cherche son expression et nous pousse à savoir plus, à faire plus, à être plus. 


Pour savoir et être plus, nous sommes obligés d’avoir plus de choses à notre disposition parce-que nous n’apprendrons, ne ferons et ne deviendrons, qu’en nous servant de plus en plus des choses. Nous sommes donc, pour vivre plus, obligés d’acquérir plus de prospérité. 


Ainsi le désir de la prospérité manifeste l’aptitude à une vie plus large, plus conforme à notre nature. Chaque désir traduit l’effort en nous d’une possibilité non encore exprimée et qui désire se manifester. C’est la force en train de chercher à s’exprimer qui cause les désirs. 


Ce qui vous donne le désir d’avoir plus de possibilités matérielles, c’est la même vie que la vie qui fait pousser les plantes. C’est la vie qui cherche à s’exprimer plus largement en vous. La substance unique, suivant les lois qui poussent à vivre davantage, veut vivre davantage en vous.

Donc, elle désire que vous puissiez avoir toutes les choses dont vous pouvez vous servir. Il n’est pas exagéré de dire que c’est le désir de l’Esprit Infini que vous deveniez riche. 


Il peut mieux s’exprimer par votre intermédiaire si vous pouvez vous servir de beaucoup de choses, à condition que vous les considériez comme venant de lui. Il peut vivre davantage en vous si vous avez à votre commandement une possibilité illimitée de vie. 

L’univers désire que vous ayez tout ce que vous désirez avoir. La nature est sympathique à vos projets. Tout, de par l’ordre naturel, est pour vous. Gardez en vous l’idée ferme que cela est la vérité. Mais il est essentiel que votre but soit en harmonie avec le but du Tout. 

 

Vous devrez désirer une vie vraie et pas seulement les plaisirs ou les sensations. La vie est l’expression des fonctions, mais non point seulement de certaines fonctions.

L’individu ne vit vraiment que quand il accomplit toutes les fonctions physiques, mentales et spirituelles dont il est capable, sans excès. 

coeur_073.gif

Extraits tirés du livre: « La Science de l’Abondance » de « Wallace D. Wattles »

Publié dans Méditation | Pas de Commentaire »

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...