La guérison et la force vitale

Posté par othoharmonie le 24 octobre 2011

par Barbara Marciniak 

 

Extraits de son ouvrage : Terre, clés pléiadiennes de la Bibliothèque vivante
Ariane éditions, 1998 (suite)

 revu et amélioré par Alain Boudet 

Vous trouverez également les livres de BM ici  

La guérison découlant de votre compréhension des priorités de votre vie se produira lorsque vous saisirez cette force vitale nommée sexualité. C’est là un des rétablissements clés qui doivent avoir lieu sur cette planète. 

 

La guérison et la force vitale dans La Sexualité Sacrée 220px-Miscanti_Lagoon_near_San_Pedro_de_Atacama_Chile_Luca_Galuzzi_2006Lorsque les hormones de l’attirance s’agitent, vous faites l’expérience d’un échange d’énergie entre tous vos chakras et ceux de votre partenaire. Vos énergies se fusionnent. Si vous faites monter l’énergie plutôt que de la garder dans les régions génitales, vous pouvez augmenter la circulation d’énergie et fonctionner en ayant une conscience nouvelle. Apprenez l’un de l’autre à faire monter l’énergie le long de la colonne vertébrale et à la faire circuler dans vos corps, reportant l’orgasme. Pendant l’acte sexuel lui-même, peut-être constaterez-vous que vous passez dans une fissure temporelle. 

 

L’expérience de l’orgasme diffuse des énergies de guérison et de rajeunissement dans votre corps. Dans plusieurs cas, elle peut susciter une libération émotionnelle intense, et vous vous trouvez inondé de sentiments. 

 

 

Maitrise de l’éjaculation 

 

 

De la même manière qu’on a vendu aux femmes l’idée qu’elles ne peuvent empêcher la grossesse si elles ne désirent pas d’enfants, on a vendu aux hommes l’idée que l’éjaculation est la seule forme d’orgasme. Le sperme peut être retenu, transformé dans son énergie, et redistribué dans le corps. Il 220px-Bunte_Kuh_Ahr_1900 dans La Sexualité Sacrées’agit d’une forme supérieure de la sexualité pratiquée en Orient depuis plusieurs éons. Si les hommes éjaculent chaque fois qu’ils atteignent l’orgasme, ils perdent leur force vitale, dans l’une des versions de la réalité. 

 

Si vous êtes un homme, vous pouvez apprendre à retenir le sperme et à ne pas éjaculer pendant l’acte sexuel. Il existe des techniques pour ce faire. En appuyant sur le périnée, la région entre l’anus et le scrotum, la force vitale est retenue à l’intérieur du corps, et l’orgasme se transforme. Les humains ont été amenés à avoir un orgasme génital, qui constitue une expérience localisée à une partie du corps, au lieu d’une expérience impliquant tout le corps et d’élévation spirituelle. Si vous réfléchissez au nombre de corps dont vous êtes constitués (voir article Corps subtils), vous prenez conscience qu’il vous est possible d’avoir un orgasme dans chacun de ces corps. Alors, lorsque vous reconsidérez et redéfinissez les manières qui vous mènent au plaisir, vous commencez à faire l’expérience de différentes façons de recevoir le plaisir et vous sortez de la région restreinte des organes génitaux. 

 

Le sperme est une force catalytique d’existence. Chaque fois qu’un homme émet du sperme, il épuise son corps en quelque sorte. Idéalement, un homme devrait éjaculer par choix, lorsqu’il y a besoin de procréation ou désir de l’expérience. On vous a transmis des idées qui vous maintiennent dans un état vibratoire très bas vous menant à la dégénérescence plutôt qu’au rajeunissement. 

 

 

La culpabilité inutile 

 

 

220px-Erzberg3Vous avez d’abord été imprégné de l’idée que le sexe est négatif. Par la suite, des institutions furent établies qui pardonnaient ces actes répréhensibles. Vous oscillez entre les deux pôles de cette dualité. 

 

Plusieurs hommes et quantité de femmes, particulièrement dans le monde occidental, ne comprennent pas à quel point ils sont imprégnés de cette idée que le sexe est mauvais. Ceci nuance leur comportement à tel point qu’ils se précipitent tout au long de l’expérience sexuelle parce que, s’ils font quelque chose de mal, ils ne veulent pas se faire prendre. 

 

Le juste équilibre existe. Vous pouvez le trouver. Vous n’éprouvez alors aucune culpabilité ni honte après l’acte sexuel. C’est pourquoi nous disons qu’il est essentiel d’avoir de profonds liens amoureux avec votre partenaire. L’amour que vous partagez empêche, en général, la honte et la culpabilité. Sans l’amour, la honte et la culpabilité sont souvent importantes, et l’anéantissement émotif peut être considérable. 

 

 

La joie 

 

 

Faites de l’expression de votre sexualité un moment de joie. Le sexe n’a rien à voir avec la performance; c’est le lien et le partage le plus intime qui soit. Cela n’a pas à voir avec: Ah oui! tu étais fantastique. Il s’agit d’intimité, de la fusion avec un autre tout en maintenant votre souveraineté. C’est le fait d’être soutenu et de soutenir parce que cela deviendra essentiel à mesure que vous maintiendrez votre souveraineté et redécouvrirez ce que sont le plaisir et la joie. Votre corps commencera à se souvenir. 

 

 

Activer les chakras 

 

 

Le fait de plonger son regard dans celui de l’autre [..] peut aussi susciter une excitation intense. C’est là la connexion du cœur aux yeux de l’âme – le cœur de l’âme. Vous pouvez certainement fermer les yeux; un contact visuel soutenu changera toutefois votre expérience. Vous souhaiterez peut-être travailler également avec les chakras et toucherez spécifiquement le chakra du cœur de l’autre personne. Posez votre main sur le chakra du cœur de votre partenaire et gardez le cœur ouvert.

 

En stimulant avec les yeux, en utilisant les chakras, et en activant les points d’acupression de la région génitale, ces endroits prennent vie. En les touchant, une réaction chimique vous entraine vers un orgasme qui vous projette à l’extérieur, vers vos multiples corps. Ceci vous permet de grimper l’échelle menant à la connaissance supérieure, et d’accéder à votre divinité. Ceci implique également de vous livrer à l’exploration mutuelle de vos corps – d’agir tout à fait librement quant à la forme et à l’expression de votre corps. Voilà la prochaine étape. 

 

Peut-être pouvez-vous modifier votre centre d’attention durant l’acte sexuel de façon à ne pas atteindre l’orgasme immédiatement. Amusez-vous et montez jusqu’au point juste avcorps_subtil1ant l’orgasme, maintenez cette fréquence, apaisez-vous un peu, puis montez encore et encore. Attardez-vous à ce processus. Lorsque vous respectez le processus, passez-y des heures, car ceci crée une intimité profonde, et l’expérience restera beaucoup plus longtemps. Le rajeunissement et la régénération de la force vitale se produisent grâce à des heures et des heures d’intimité, gardant les yeux ouverts et apprenant à votre corps ce que vous souhaitez qu’il fasse. 

 

 

L’orgasme n’est pas un événement local. Certaines personnes ont un orgasme simplement lorsqu’on leur chatouille les oreilles. Chez d’autres, il suffit d’effleurer les poignets pour qu’elles l’atteignent. Il est possible d’avoir un orgasme en rêvant. Il est possible d’avoir un orgasme lorsque vous êtes hors de votre corps. L’orgasme est mal compris. Vous considérez que c’est un événement local à la région génitale. Ça ne l’est pas. C’est un événement cosmique qui a été interprété en lui attribuant une portée locale de sorte que vous passiez à côté de la question. C’est une pulsation continue de divinité de plaisir et de liaison avec le pouls de l’existence. Il peut donc se produire n’importe où. Si vous étiez vraiment accordé à votre sexualité, si vous étiez libre à ce point, une bouchée d’une nourriture délicieuse pourrait vous amener à l’orgasme. C’est l’appréciation suprême de la divinité en toute chose. (à suivre….)

 

 

BARRSEPA - chevaux  ruade

 

Laisser un commentaire

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...