• Accueil
  • > Archives pour décembre 2011

Calme et Sérénité !

Posté par othoharmonie le 31 décembre 2011

Le mot d’ordre actuel: sérénité, sérénité, sérénité!

(Version PDF)

De plus en plus de gens m’écrivent pour me partager qu’ils n’en peuvent plus, qu’ils n’ont plus le moral, que leurs émotions sont à fleur de peau … Que les outils ou les techniques dont ils se servent habituellement pour se recentrer n’ont plus d’effet, que les soins qui leur font du bien normalement ne durent pas très longtemps… Bref, que leur énergie vitale est constamment au minimum! Vous vous reconnaissez là-dedans et vous vous demandez pourquoi cela vous arrive?

 Calme et Sérénité ! dans Nouvelle TERRE Temple_VajrdharalingSi c’est le cas, la plupart de mes clients et de nombreux thérapeutes de mon entourage sont, comme vous, dans l’incompréhension totale : pourtant, me dit-on sans cesse, je mange bien, j’ai la même hygiène de vie qu’avant, le même travail, suis entouré-e des mêmes personnes que j’adore… Pourquoi est-ce que je me sens autant « déséquilibré-e »???

  En fait, tout cela n’est guère étonnant lorsqu’on voit tout ce qui se passe actuellement partout autour de la Terre!! En réalité, plus on est « sensible » sur le plan énergétique, plus on se laisse « affecter » sur le plan vibratoire, physiquement et émotionnellement parlant! Même si nous n’en avons pas toujours conscience, une partie de nous ressent « instinctivement » les grandes perturbations climatiques et autres qui sévissent sur notre belle planète.

 Peut-être avons-nous « oublié » que nous sommes avant tout des « animaux », et, tout comme ceux-ci avant un tremblement de terre ou un tsunami, nous « percevons » les dérèglements à venir sous formes d’ondes captés inconsciemment par notre cerveau… Or, comme nous n’y portons pas suffisamment attention, nos synapses « s’épuisent » à tenter d’amener ces informations cruciales à notre conscience!

 Cela explique notamment le sentiment de fatigue, la démotivation et autres troubles intérieurs : tout comme les animaux lorsqu’ils pressentent un danger, nous n’avons plus envie de « vaquer à nos occupations » comme si de rien n’était! Et si, encore pire, vos sentiments de peur sont exacerbés par le visionnement en boucle des catastrophes qui se jouent aux quatre coins du globe et sur-stimulés par l’illusion d’une fin du monde en 2012, pas surprenant que votre système interne soit surchargé et accablé par le stress!

250px-Lightmatter_buddha3 dans Nouvelle TERRE Pourtant, rappelez-vous : seule votre partie « humaine » est affectée! Votre âme, elle, sait que la mort n’existe pas et que toute transition « hors du corps » nous mène vers un monde meilleur encore!!!

 Ayant eu dernièrement à accompagner en fin de vie mon propre père et ma belle-maman, j’ai eu le bonheur de toucher, de connecter à tellement de Lumière que je ne peux imaginer que la mort soit la fin de la vie! Tout au plus est-ce un « accouchement » vers de nouvelles dimensions lumineuses! Alors, qu’avons-nous à craindre?

 Et si, au contraire, rien n’arrivait pas hasard? Que nous ayons choisi de nous incarner à cette période précise de l’histoire afin de participer activement à ces grands changements cosmiques qui s’opèrent actuellement à l’échelle planétaires? Que le fait de demeurer confiant, serein et harmonieux à l’intérieur pouvait faire en sorte que notre rayonnement exerce un effet positif sur notre entourage et, même, puisse influencer non seulement les personnes que l’on aime, mais bien la température elle-même?

 Puisque tout est énergie et que nous sommes reliés à tout ce que vit, NOUS SOMMES les nuages, les volcans, les fonds marins, la pluie, la neige et le soleil… À nous de hausser nos vibrations pour faire UN avec les éléments et apprendre à les maîtriser… en se maîtrisant soi-même!

 Ainsi, lorsque la fatigue ou la déprime s’empare de nous, il nous suffit de quelques instants pour nous tourner vers l’énergie céleste et demander à nos frères et sœurs de Lumière de faire descendre dans toutes nos cellules vivantes un flot d’amour, d’harmonie et de paix afin que la sérénité puisse de nouveau s’installer partout à l’intérieur de nous!

 Prenez trois grandes respirations profondes et visualisez que la Lumière divine pénètre par chaque pore de votre peau, inondant tout votre être et illuminant le moindre recoin de votre cerveau instinctif, pour calmer toutes les peurs, inquiétudes ou tensions qui pourraient s’y loger…

 Visualisez que vous vous remplissez d’énergie lumineuse, légère, pure et douce comme la soie… Ressentez la présence bénéfique et apaisante de vos Père et Mère célestes, qui veillent sur vous et prendront soin de votre réalité matérielle comme de votre âme immortelle… juste parce que VOUS ÊTES leur enfant chéri!

 Laissez grandir leur amour en vous, afin que la paix et la sérénité puisse prendre racine dans toutes vos cellules et réconforter toutes les parties de vous-même qui vivent un stress dont vous n’avez peut-être même pas connaissance explicitement…

 L’accueil de la Lumière et l’ouverture à l’énergie céleste de guérison suffit à régénérer tout notre être, jusqu’à se sentir enveloppé d’une merveilleuse protection divine qui nous englobe totalement, peu importe ce qui se passe à l’extérieur… et qui émane de plus en plus autour de nous pour se transmettre à tous ceux qui nous entourent ainsi qu’à l’essence de vie elle-même présente partout sur Terre!

 Et si votre âme avait délibérément choisi d’être un pilier de Lumière, un puissant canal énergétique pour « enraciner » les vibrations des hautes dimensions cosmiques en ce moment même, afin de favoriser la transition vers l’ascension planétaire dès aujourd’hui?

Trois statues inclinées à Dazu, de 7 m. de hauteur, représentant trois bodhisattvas tenant une pagode à la main Vous pouvez faire toute la différence! Votre sérénité est un majestueux virus contagieux qui pourrait « immuniser » vos semblables et tous les organismes vivants contre le sentiment de « panique instinctive » qui, autrefois, prévalait dans notre inconscient collectif!

 Plus vous vous alignez sur votre âme (plutôt que votre personnalité), plus vous sentirez la paix et l’harmonie se « densifier » dans la matière, dans vos différents corps, physique, émotionnel, mental et spirituel. En rééquilibrant ainsi toutes les dimensions « inférieures » de vous-même, vous accéderez à la sérénité de la 5e dimension et à la Sagesse suprême qui « sait » que tout est juste et parfait, pour faire advenir le meilleur en toutes choses!

 Il n’y a rien à dire, rien à faire, rien à changer… juste ouvrir la porte de son cœur et se laisser inonder de Lumière, de l’intérieur vers l’extérieur… afin que tout s’accomplisse ici et maintenant dans la joie, la légèreté et la sérénité intrinsèque à votre nature divine! Dites OUI!!!

 

Message de Bianca Gaïa/Diane LeBlanc, transmis le 16 mai 2011,

aussi disponible sur www.biancagaia.com. Vous êtes invité à faire circuler ce texte

à condition d’en respecter l’intégralité, y compris ces quelques lignes.

gifs  coeur

Publié dans Nouvelle TERRE | 1 Commentaire »

Résultat de la Fuite pétrolière

Posté par othoharmonie le 31 décembre 2011

 

Résultat de la Fuite pétrolière dans Nouvelle TERRECette fuite pétrolière du golfe du Mexique fut une comédie environnemental qui a causé plus de dommages à la vie aquatique qu’on ne l’a révélé et dont les conséquences seront beaucoup plus apparents  au cours des prochaines années. D’énormes efforts ont été fournis pour endiguer la fuite et l’on a accordé une grande attention à l’incident. La dépendance aux hydrocarbures a entraîné de plus en plus l’emploi de technologies non éprouvées pour repérer des dépôts de pétrole sans tenir compte comme il se doit de la sécurité et de l’endiguement.

 Au centre du problème : la cupidité et la manipulation entrepreneuriales. La fuite pétrolière du golfe du Mexique fut un accident causé par une erreur humaine ; ce ne fut pas le résultat d’une conspiration. Cette erreur humaine fut la conséquence des pressions exercées par les structures entrepreneuriales pour limiter les dépenses. On a donné préséance à l’idée que « le temps, c’est de l’argent » plutôt qu’à la sécurité et à la prudence technologique. La plupart de vos machines industrielles privilégient le profit avant tout.

 Cet événement comporte le potentiel d’éveiller les consciences quant aux sources énergétiques de remplacement. Ce ne sont cependant pas vos entreprises de modèle courant qui en prendront l’initiative, à moins que les profits générés par l’énergie « verte » se soient plus élevés que ceux qui proviennent  des hydrocarbures. Sachez que les technologies associées aux énergies de remplacement, telles l’énergie solaire, l’énergie éolienne, l’énergie des vagues, l’énergie des cellules d’hydrogène, sont largement achetées par les intérêts pétroliers. Une fois qu’elles sont acquises, on ne consacre qu’un montant relativement modeste à la recherche et à leur développement. Comme ces énergies de remplacement sont contrôlées par les sociétés pétrolières, elles sont exhibées pour des raisons publicitaires et très peu d’efforts sont déployés pour les répandre. Ces technologies énergétiques nouvelles sont achetées, puis contrôlées et mises à l’écart.

 Les progrès accomplis dans le domaine des énergies de remplacement seraient très avantageux pour l’humanité et pour la planète s’ils étaient développés davantage et révélés au public. Le problème, c’est qu’ils demeurent entre les mains et sous le contrôle des sociétés pétrolières et des méga-entreprises qui sont très engagées dans la poursuite de l’utilisation des hydrocarbures. La structure du pouvoir de vos méga-entreprises est ouvertement et secrètement liée à l’OPEP, et ces entreprises sont étroitement associées à des personnages politiques ou gouvernementaux qui en reçoivent d’énormes dons financiers et en servent donc les intérêts.

  dans Nouvelle TERREDe fait, le monde entrepreneurial exerce sur les masses une manipulation complexe pour que l’utilisation des hydrocarbures persiste jusqu’à ce qu’il lui soit profitable d’effectuer un changement, soit dans quelques décennies. Ceux d’entre vous qui conduisent une voiture ou qui voyagent en avion sont des partenaires involontaires du cartel pétrolier. Même vos voitures à motorisation hybride essence-électricité sont produites par des manufacturiers automobiles qui ont tout intérêt à continuer à fabriquer des véhicules à essence et à moteur diesel. Nous ne vous commandons pas un retour au cheval et à la bicyclette, mais nous vous montrons la manipulation exercée par les structures de pouvoir qui empêchent le changement.

 Sachez que le danger d’autres fuites pétrolières, bien qu’il soit absolument présent, représente beaucoup moins une menace pour l’humanité et pour la planète que les « puits de fracturation » et les puits d’injection d’eau actuellement utilisés par les compagnies pétrolières.

 Ces procédés de fracturation visant à augmenter la production pétrolière sont essentiellement des séismes miniatures créés par des explosions contrôlées, conçues pour fracturer les strates des formations rocheuses souterraines porteuses de gaz et de pétrole. Ils sont en usage partout dans le monde, particulièrement en Amérique du Nord. Cette pratique a pour conséquence une pollution massive des réserves aquifères. Sous le gouvernement Bush-Cheney, des lois ont été mise en place pour exempter les sociétés pétrolières de toute responsabilité en ce qui concernent cette pollution. Il en résulte que l’on fore sur de vastes secteurs des puits par fracturation et par injection d’eau traitée chimiquement, ce qui contamine des réserves d’eau essentielles. Ces pratiques ont lieu à une grande échelle et elles constituent pour la planète un risque beaucoup plus grand que les fuites pétrolières les plus dévastatrices.

 Il existe des groupes qui cherchent à éveiller le public aux dangers de contamination de l’eau par les intérêts pétroliers, et ils doivent continuer à le faire. C’est impératif.

 

 

 Extrait de 2012 – Le Grand Rassemblement – Propos de Kryeon, Métatron, Marie-Madeleine et les Hathors recueillis par Martine Vallée. Invités spéciaux : l’archange Michaël, le Haut Conseil de Sirius. Aux éditions Ariane – Page 159.

Publié dans Nouvelle TERRE | 1 Commentaire »

Un repos nécessaire

Posté par othoharmonie le 30 décembre 2011

Gif bouquetsVous apprendrez de plus en plus que la vraie vie, celle qui n’est pas toujours dirigée par le mental et l’ego, est tellement plus simple, plus facile à vivre, plus facile à comprendre.

Ce sont votre mental et votre ego qui vous freinent, ce sont eux qui faussent le jeu de la vie !  Cependant ils ont aussi leur utilité pour vous permettre de comprendre vos erreurs, de les dépasser et d’évoluer, pour comprendre votre propre fonctionnement, comprendre lorsqu’une action est dictée par votre ego ou par votre âme.

C’est beaucoup plus facile que vous le supposez, seulement vous êtes en perpétuel mouvement, vous ne laissez pas le temps au temps ! Une pensée chasse l’autre en permanence, et vous ne savez plus qui a généré cette pensée, si c’est votre ego, si c’est votre âme (ou votre conscience supérieure qui équivaut à votre âme).

Alors apprenez aussi à vous poser ! Apprenez à consacrer quelques minutes chaque jour pour essayer de faire le vide. Restez assis sans rien faire, sans rien penser.

Au début, bien sûr, ce sera un peu difficile pour vous parce que faire taire votre mental n’est pas aisé pour les humains. Abandonnez-vous simplement !

Vous pouvez rêver, vous pouvez penser à des beaux paysages, à des choses heureuses. A ce moment-là, ce n’est pas votre mental et votre ego qui interviendront mais vos pensées supérieures.

Vous avez besoin d’un repos au niveau de la pensée, d’un repos au niveau des trop grands bavardages de votre mental. Ce repos est nécessaire pour pouvoir intégrer de nouvelles données, pour pouvoir intégrer de nouvelles connaissances ».

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

  • qu’il ne soit pas coupé
  • qu’il n’y ait aucune modification de contenu
  • que vous fassiez référence à notre site  http://ducielalaterre.org
  • que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu

Publié dans Travail sur soi ! | Pas de Commentaire »

Nouvelle Terre et Terre Nouvelle

Posté par othoharmonie le 30 décembre 2011

 

Lundi 6 décembre 2011, la NASA a confirmé la découverte d’une nouvelle planète potentiellement habitable située hors de notre système solaire mais ressemblant à la Terre. Baptisée Kepler-22b, la planète a un rayon 2,4 fois supérieur à celui de la terre et les scientifiques ignorent pour l’instant tout de sa composition. Ils ne peuvent pas encore dire si elle constituée de roche, de gaz ou de liquide. lls supposent toutefois que son atmosphère et la température à sa surface sont également propices à une éventuelle apparition de la vie.

Gif navettesLancée en 2009, la sonde Kepler munie d’un puissant télescope a pour mission de rechercher des planètes soeurs de la Terre susceptibles d’abriter la vie, en observant plus de 100.000 étoiles semblables au Soleil. Début 2010, la NASA avait ainsi annoncé que la sonde avait découvert ses cinq premières exoplanètes, mais toutes étaient trop chaudes pour abriter la vie.

Le Centre national de la recherche scientifique (CNRS, France) avait été le premier en mai à annoncer qu’une des planètes tournant autour de l’étoile naine Gliese 581 pourrait s’avérer « habitable » avec un climat propice à la présence d’eau liquide et à la vie. En août, des astronomes suisses avaient confirmé l’existence d’une autre exoplanète, appelée HD 85512b et située à 36 années-Gif satelliteslumière de la Terre contre 20 années-lumière pour Gliese 581d.

 

L’étoile Gl581 est une étoile naine rouge (de très faible masse). Située à 20,5 années-lumière exactement de la Terre, elle figure parmi les 100 étoiles les plus proches de notre système solaire et sa masse est de moins du tiers de celle du Soleil. Les naines rouges sont des cibles privilégiées pour la recherche de planètes habitables. En effet, ces étoiles étant relativement peu lumineuses, leurs  planètes habitables orbitent près d’elles, et sont alors plus facilement détectables. De plus, les naines rouges sont les étoiles les plus nombreuses de la Galaxie : sur les 100 étoiles les plus proches de nous, 80 font partie de cette famille.

 

 

 

Publié dans Nouvelle TERRE | Pas de Commentaire »

Travail sur Soi !

Posté par othoharmonie le 30 décembre 2011

Par où commencer ?

Nous avons fait le tour de nombreux outils pour accéder au plus profond de l’être émotionnel et en restaurer la cohérence. Alors, concrètement, par où commencer? L’expérience accumulée au Centre de médecine complémentaire à Pittsburgh nous a permis de mettre au point des règles assez simples pour choisir une combinaison appropriée à chaque personne. Les principes en sont les suivants.

Travail sur Soi ! dans Travail sur soi ! 220px-Buddha_statue%2C_Nha_TrangLa première chose à faire est d’apprendre à contrôler son être intérieur. Chacun développe au cours de sa vie des méthodes d’autoconsolation pour gérer les passages difficiles. Malheureusement, il s’agit le plus souvent de la cigarette, du chocolat, de la crème glacée, de la bière ou du whisky, voire de l’anesthésie de la télévision. Ce sont, de loin, les manières les plus courantes de se consoler des aléas de la vie. Si nous avons été en contact avec la médecine conventionnelle, ces toxines de tous les jours ont facilement pu être surclassées par un tranquillisant (comme le Valium, l’Ativan ou le Xanax), ou par un antidépresseur… Si, au lieu d’un médecin, c’est un groupe de lycéens, d’étudiants ou d’amis un peu perdus qui nous donne des conseils, les tranquillisants eux-mêmes auront généralement été remplacés par des méthodes d’autoconsolation plus drastiques encore comme le cannabis, la cocaïne ou l’héroïne.

Il est évidemment essentiel de substituer à ces méthodes peu efficaces – et le plus souvent toxiques – des techniques qui utilisent les capacités d’autoguérison du cerveau émotionnel et qui permettent de rétablir l’harmonie entre la cognition, les émotions et un sentiment de confiance dans l’existence. À Pittsburgh, nous encouragions chacun à découvrir sa capacité de cohérence cardiaque et à apprendre à entrer dans cet état de cohérence au moindre stress (ou lorsque la tentation apparaissait de se reposer sur une méthode moins saine – et moins efficace – pour gérer la tension du moment).

Ensuite, il faut identifier, si possible, des événements douloureux du passé qui continuent d’évoquer des émotions difficiles dans le présent. Le plus souvent, les patients sont les premiers à sous-estimer l’importance des abcès émotionnels qu’ils portent encore en eux et qui conditionnent leur approche de la vie, ravivant à chaque instant 1a douleur ou limitant le plaisir. La plupart des praticiens traditionnels ont tendance à ne pas y prêter attention ou bien ne savent pas comment aider 1es patients à s’en libérer. Or il suffit généralement de quelques séances d’EMDR [ http://iis13.domicile.fr/essentiaco/EMDR%20votre-sante%20-1203.htm ] pour nettoyer les conséquences de ce lourd passé et donner ainsi naissance à une perspective nouvelle et plus harmonieuse sur la vie.

220px-Dharma_Wheel.svg dans Travail sur soi !Il faut toujours faire l’inventaire des conflits chroniques dans les relations affectives les plus importantes : autant dans la vie personnelle – parents, enfants, époux, frères et sœurs – qu’au travail – patron, collègues, employés. Ces relations conditionnent notre écosystème émotionnel. Assainies, elles nous permettent de recouvrer notre équilibre intérieur. Si elles polluent continuellement le flux de notre cerveau émotionnel, elles finissent par bloquer ses mécanismes d’autoguérison. Parfois, le simple fait de résoudre les conséquences des traumatismes du passé permet aux relations affectives de prendre un nouvel élan. Libéré de spectres qui n’ont rien à faire dans le présent, chacun peut alors inventer une manière entièrement nouvelle d’entrer en relation avec les autres. Apprendre à contrôler sa cohérence cardiaque permet aussi de mieux gérer ses relations affectives. La communication émotionnelle non violente est aussi une méthode directe et remarquablement efficace pour harmoniser les relations affectives et retrouver l’équilibre de soi. Nous devrions tous continuellement nous entraîner à une meilleure communication émotionnelle. Si la formation à ces méthodes par un thérapeute averti ne suffit pas, il faut s’engager dans le processus plus complexe de la thérapie de couple ou de la thérapie familiale (lorsque les conflits les plus importants appartiennent au domaine de la vie personnelle).

Presque tout le monde bénéficiera d’une modification de son alimentation permettant de retrouver un équilibre adéquat entre les acides gras oméga-3 et les acides gras oméga-6, et fournissant ainsi au corps et au cerveau la matière première idéale pour se reconstituer. Nous savons aujourd’hui que ce régime dit « crétois » permet non seulement de combattre le stress et la dépression, mais aussi d’augmenter la variabilité cardiaque. Chacun devrait donc, au minimum, envisager de rééquilibrer son régime de tous les jours en faveur du poisson – voire de prendre des oméga-3 en suppléments alimentaires – et de diminuer l’apport des oméga-6 dans son alimentation.

180px-Buddha_KopfInitier un programme d’exercice physique est aussi une option ouverte à chacun et qui ne nécessite presque aucun investissement si ce n’est les vingt minutes nécessaires trois fois par semaine. De même, nous devrions tous nous demander si nous pourrions sans trop d’effort changer notre manière de nous réveiller le matin. Puisqu’il suffit, pour commencer à re-régler son horloge biologique, de remplacer son réveil par une lampe programmée pour simuler l’apparition de l’aube, l’effort est minimum et les bienfaits potentiels importants. L’acupuncture, par contre, représente un investissement en temps et en argent bien plus conséquent. Je la recommande surtout à ceux qui souffrent de problèmes physiques – principalement de douleur – en plus de leur souffrance émotionnelle. Dans cette situation, les aiguilles chinoises permettent habituellement de traiter les deux problèmes en même temps (et il est difficile de soulager la dépression de quelqu’un qui souffre continuellement dans son corps… ).

Et finalement, pour atteindre la véritable paix intérieure, il est souvent essentiel pour nous de trouver un sens plus profond au rôle que nous jouons dans notre communauté, au-delà de notre famille immédiate. Ceux qui ont la chance de découvrir une telle source de sens sont en général propulsés plus loin qu’un simple retour au bien-être : ils ont le sentiment de puiser leur énergie dans ce qui donne un sens à la vie elle-même…

David Servan-Schreiber

 

Publié dans Travail sur soi ! | Pas de Commentaire »

Musée voitures, motos, avions…

Posté par othoharmonie le 29 décembre 2011

Le Château de Savigny-lès-Beaune est ouvert tous les jours :
de 9H00 à 18H30, SANS INTERRUPTION, du 15 AVRIL au 31 OCTOBRE
de 9H00 à 12H00 et 14H00 à 17H30 du 1er NOVEMBRE au 14 AVRIL.
Les dernières entrées sont prises 1H30 avant la fermeture.
• Fermeture annuelle 1ère quinzaine de janvier.
Visite libre, durée environ 1h30 à 2 heures
Nous consulter pour les tarifs.

 

Conditions d’Accueil des groupes :
• Confirmer, par lettre, fax ou e-mail, le jour et l’heure de la visite ainsi que le nombre de personnes participantes.
• Parking assuré pour les autocars.
• Gratuité chauffeur d’autocar à partir de 25 personnes payantes.

 

MUSEE DE LA MOTO

                           Musée voitures, motos, avions... dans Ma Bourgogne En détails 2741086832_small_1

Un des plus importants musées de la moto de France. A peu près 250 motos, datant de 1902 à 1960, presque toutes les nationalités représentées. Du type ecclésiastique à courroie à la moto de course. Des marques prestigieuses : Norton, Vincent, Gilera, Velocette, M.V., Rudge, AJS, Terrot, Honda, Blériot, Peugeot,BSA, NSU, Horex, Saroléa. De la moto de Jean Mermoz à celle de G. Monneret, en passant par celle du Chanoine Kir.

                             

MUSEE DE LA VOITURE DE COURSE ABARTH

                                  2741083780_small_1 dans Ma Bourgogne En détails

Certainement une des plus belles et plus rares collections de prototypes « Abarth » du monde. Une trentaine de modèles différents est présentée, dont certains uniques, avec lesquels le propriétaire du Château a participé, personnellement, pendant sept années à des courses internationales en côte et en circuit.

Le Château est également le siège du Club Abarth.
Tous les 5 ans, en mai, il accueille une manifestation commémorant l’anniversaire de Carlo Abarth organisée par le club.

 

MUSEE DE L’AÉRONAUTIQUE

                                                                 320px-Musee_de_l%27Aviation_de_Savigny-les-Beaunes

Environ 80 avions de chasse exposés dans les parcs du Château dont 4 avions de la PATROUILLE DE France – 11 MIG – 17 Dassault

 

MUSEE DE LA MAQUETTE D’AVIONS

 Avec près de 2500 maquettes au 1/72ème au 2ème étage du Château.

 

MUSEE DU TRACTEUR ENJAMBEUR

 Avec une trentaine de prototypes exposés (de 1946 à 1956), outils que nos ancêtres élaboraient dans le Parc du Château, ce musée, unique en Bourgogne, nous montre l’ingénierie de nos grands-pères.

 

MUSEE DU MATÉRIEL VINAIRE ET VITICOLE

 Où, comment et avec quels outils nos ancêtres élaboraient le vin… un musée pour l’histoire !

                                                               

MUSEE DES POMPIERS

Composé d’une vingtaine de véhicules

                                                                          2629577242_1 

Tout ceci au Château de Savigny les Beaune

C’est en Bourgogne, au cœur de la Côte de Beaune, que le prestigieux Château de Savigny-lès-Beaune domine une magnifique propriété de 12 hectares, traversée par une rivière qui, à l’origine, alimentait les douves de cette ancienne forteresse.

                              img93832gl2

Bâti vers 1340 pour le Duc Eude par Jean de Frolois, Maréchal de Bourgogne, il fut démantelé en 1478 en punition de ce que le Seigneur avait pris le parti de Marie de Bourgogne contre Louis XI, conservant cependant les corbeaux des mâchicoulis encore visibles sur deux tours.

Devenu propriété de la famille Bouhier au début du XVIIème siècle, c’est Etienne qui à cette époque restaura et agrémenta le Château. Son fils Jean, nouveau propriétaire au décès de son père en 1635, fera exécuter le grand escalier intérieur du même modèle que celui construit par Mansart au Château de Maisons-Laffitte. Son fils Bénigne lui succède en 1671 et marque son passage en faisant construire le « Petit Château ». Le fils aîné de Bénigne, Jean Bouhier, entrera à l’Académie Française en 1727.

 En 1689, l’ensemble deviendra propriété de la famille De Migieu, puis par alliance au Général Comte de la Loyère et à ses descendants. Son fils, Comte de la Loyère, dont le petit-fils, l’académicien Joseph de Pesquidoux, naquit à Savigny en 1869, fut président du Comité Viticulture de la Côte d’Or de 1854 à 1879.

 Son collaborateur fut le Docteur Guyot dont les ouvrages sur la viticulture font encore autorité. Il décéda et fut inhumé à Savigny en 1872.

 Au cours de l’année 1719, le président De Migieu dut abandonner son Château pendant quelques mois où il servit de résidence imposée à la Duchesse du Maine durant son exil en Bourgogne.

• Visite des différents musées considérés comme exceptionnels
• Dégustation et vente à emporter des grands crus mis en bouteilles dans les caves du château
• Mise à disposition des magnifiques salons du Château réservés à la gastronomie, aux soirées de gala, à la musique, en un mot à la joie de vivre « la vie de Château » ! 

                savigny-beaune-degustation

Publié dans Ma Bourgogne En détails | Pas de Commentaire »

Semer des pensées

Posté par othoharmonie le 28 décembre 2011

 

 » Comme vous aurez semé, vous récolterez  » – Extrait des Oeuvres Complètes – Volume 12 – Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

Semer des pensées dans APPRENDS-MOI 168px-HippIl existe une autre morale qui est éternelle, éternelle comme la première loi concernant l’agriculture dont je vous ai parlé. «Comme vous aurez semé, vous récolterez», cette loi est toujours vraie depuis la création du monde.

 Vous trouvez peut-être que parce qu’il s’agit d’agriculture, cela n’a rien à voir avec la morale? Mais il faut savoir qu’on retrouve dans le domaine des pensées et des sentiments les mêmes lois que dans l’agriculture.

 Les pensées ont les mêmes propriétés que les graines. Quand on plante une pensée dans la tête de quelqu’un, cette pensée y produit les fruits qui lui correspondent, car la tête est un sol où l’on peut planter! C’est pourquoi cette loi appartient à la morale éternelle et non à la morale humaine. Certains ont dit: «Qui sème le vent récolte la tempête». C’est encore une loi morale qui n’a jamais changé; elle est aussi absolue que les lois de la physique et de la chimie.

 

Vous pouvez vous procurer les livres d’Omraam aux Editions PROSVETA lien http://www.prosveta.com/

 

Publié dans APPRENDS-MOI | Pas de Commentaire »

La paix

Posté par othoharmonie le 28 décembre 2011

 

La véritable paix est un état spirituel – Extrait des Oeuvres Complètes – Volume 12 – Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

La paix dans APPRENDS-MOI 239px-Peace_dove.svgLa paix ne viendra en vous que si tout votre être peut vibrer à l’unisson avec une idée sublime, désintéressée. Vous ne pouvez pas connaître la paix tant que vous n’introduisez pas dans vos cellules, dans tout votre être, des pensées d’amour, c’est-à-dire l’indulgence, la générosité, le pardon, l’abnégation. Vous ne pouvez pas parce que ce sont ces pensées seulement qui procurent la paix.

 Regardez, si vous avez quelque chose à reprocher à votre voisin, si vous ne pouvez pas lui pardonner, et que vous vous cassiez la tête pour savoir comment vous venger… Ou alors, si quelqu’un vous a emprunté de l’argent et que vous pensiez tout le temps qu’il doit vous le rendre, ce n’est pas possible d’avoir la paix, parce que ce sont des pensées trop personnelles, trop égoïstes.

 Et même si vous êtes tranquilles pour quelques minutes, quelques heures, ce n’est pas encore la paix, c’est un peu de repos, une accalmie (et cette paix-là, même les méchants peuvent l’avoir), et ensuite, de nouveau, vous êtes repris par des états épouvantables. La véritable paix est un état spirituel qu’il est impossible de perdre une fois qu’on l’a obtenu.

 

Vous pouvez vous procurer les livres d’Omraam aux Editions PROSVETA lien http://www.prosveta.com/

 

Publié dans APPRENDS-MOI | Pas de Commentaire »

Mon plus beau cadeau !

Posté par othoharmonie le 27 décembre 2011

 

Un des plus grands cadeaux que vous puissiez faire aux autres consiste à… vous ouvrir à leur Amour !

Mon plus beau cadeau ! dans Méditation 220px-Chinesischer_Maler_von_1238_001Dans chaque relation, entre un homme et une femme, ou entre deux hommes ou deux femmes, la réussite dépend de la capacité de chacun à recevoir l’amour de l’autre.

Pour vivre un plus grand amour, soyez prêt à recevoir les cadeaux des autres, qu’il s’agisse d’amour, d’amitié ou de soutien. Si vous désirez que votre être supérieur soit plus présent dans votre vie quotidienne et que vous exprimiez cet amour de soi, choisissez une qualité spécifique de l’âme et, dès que vous en avez l’occasion, pensez-y.

Parmi ces qualités, on peut distinguer la paix, l’appréciation, l’humilité, l’harmonie, la joie, la gratitude, la santé rayonnante, l’abondance, la liberté, la sérénité, la force, l’intégrité, le respect, la compassion, le pardon, la volonté, la clarté, la créativité,
la grâce, la sagesse et l’amour.

En méditant sur ces qualités, vous les attirez dans votre aura et vous les renforcez.
Les autres personnes les reconnaîtront en vous. Vous êtes ce que vous pensez.

Chaque fois que vous vous valorisez et que vous vous respectez, chaque fois que vous parlez avec conviction de ce que vous êtes et que vous êtes à l’écoute de vos besoins, non seulement vous évoluez, mais encore vous aidez les autres par votre exemple.

Belles paroles de sagesse de Sanaya Roman extraites du livre : Choisir la joie !

 

 

Publié dans Méditation | Pas de Commentaire »

Commencez par l’Amour

Posté par othoharmonie le 27 décembre 2011

Commencez par l'Amour dans Méditation 330px-Giovanni_Fattori_069Allumer les Lumières…..    Dieu a dit : 

Automatique. L’amour est automatique.

C’est que vous êtes entré et que vous avez essayé de mener l’amour à la baguette. Vous voulez que l’amour apparaisse quand vous lui faites signe. Vous voulez l’habiller. Vous voulez le mouler à votre façon.

Le mot amour est peut-être trop fort pour vous. Alors utilisez les mots ou expressions « prendre soin de, se soucier de, se préoccuper de, être attentif à » dans leur sens positif. Pouvez-vous admettre que vous êtes une personne qui se soucie? Vous vous souciez beaucoup. Votre souci peut être biaisé mais on ne peut mettre en doute que vous êtes une personne qui se soucie. Vous vous souciez énormément même de ce que vous prétendez ne pas vous soucier.

Peut-être que, quand vous étiez enfant, vous ne vous souciiez pas beaucoup de l’école. Ou était-ce le contraire? Même dans l’ennui et l’antipathie, vous vous souciiez. Vous vous êtes peut-être tellement soucié que vous avez éteint votre souci.

Plus tard, dans votre période romantique, vous étiez tellement soucieux que, lorsque vous vous souciiez de quelqu’un qui ne vous rendait pas la pareille, votre souci s’est reviré en indifférence.

Voudrez-vous allumer les lumières de votre amour une fois encore et aimez tout simplement et encore plus? Et maintenant, dans votre cœur et dans votre esprit, accueillez tous ceux de qui vous avez détourné votre cœur. Permettez-vous de vous soucier.

Souciez-vous de vous-même également.

Certains diraient que se soucier équivaut à pardonner. Effacez même le mot pardonner et admettez tout simplement que vous vous souciez. Si vous ne vous étiez soucié, vous n’auriez pas durci votre cœur. Un cœur qui s’est durci est un cœur qui a parlé. Ce cœur a dit : « Je NE me soucierai PAS. Je vais éloigner de mon cœur cette personne, cet événement ou cette série d’événements. Je vais évincer de mon cœur des cœurs tout ce qui me fait mal. Point à la ligne. Je ne permettrai pas que quiconque ou quoi que ce soit restent en dedans. Je les renvoie. J’érige une enseigne où on lit en grosses lettres rouges : ‘Accès interdit’. J’érige une autre enseigne : ‘Gardez vos distances’. »

Alors vous laissez la discorde pénétrer en vous. Vous fermez votre cœur et dites : « Durcisseurs, vous êtes bienvenus. Fermeté, bienvenue. Férocité, bienvenue. Glace, bienvenue. Serrement de dents, bienvenu. Papier sablé, bienvenu. Abrasion, bienvenue ». Ainsi votre cœur devient rouillé.

Enlevez la rouille en admettant que vous n’avez pas un cœur de fer. Vous avez un cœur d’or. Maintenant fondez l’or de votre cœur pour qu’il puisse de nouveau couler vers tous les coins du monde.

220px-Rochon_Dani%C3%A8le-Thrusting_Out dans MéditationVotre amour peut être silencieux. Vous pouvez apporter l’amour en silence. Et pourtant, votre amour sera entendu. Vous allez l’entendre. Vous allez entendre la précipitation et le flux de l’amour et vous allez en être inondé et l’amour dans votre cœur va ouvrir sa réserve et le monde deviendra de nouveau la terre du lait et du miel. Coule doucement, cœur d’amour.

Votre cœur est fait pour transformer le monde. De par l’amour qui coule dans votre cœur, le monde va changer. Toutes vos demandes et insistances pour que le monde se réforme sont contre-productives. Toutes vos directives sont vouées à l’échec. Tout ce que vous prétendez savoir sur la façon dont le monde tourne est futile. Toute votre prétendue supériorité est néant. Seul prévaut l’amour.

Commencez par l’amour. Démarrez l’amour. Même si votre amour ressemble à une vieille bagnole remisée dans un garage, tournez la manivelle. Mettez cette bagnole en marche. Décollez avec elle. Faites peau neuve de ce cœur qui est vôtre et donnez-lui un nouvel essor. Mettez-le en marche. Tournez la clé du moteur. Allumez les lumières de votre cœur. Faites marche arrière sur l’allée de garage et puis embrayez. Même un cœur couvert de planches peut actionner la boîte de vitesse.

Traduit par : Normand Bourque
Page originale : http://www.heavenletters.org/allumer-les-lumieres-4-avril-2011.html

Publié dans Méditation | Pas de Commentaire »

Une pensée, une humeur !

Posté par othoharmonie le 25 décembre 2011

floatiesLe bonheur fait partie du monde de l’émotion, c’est une sensation, un terme non matérialisé qui agit sur un homme. Le bonheur peut agir sur les caractères, l’humeur, sur une personnalité. Tout ceci ne se voit pas, ne se devine pas.

Le bonheur se distingue du plaisir et de la joie, qui sont des émotions éphémères et toujours liées à un objet particulier.

 La plupart des philosophies antiques font du bonheur le but même de l’existence humaine. C’est un état de bien être, de  félicité, qui rend l’homme dans un état de complète satisfaction, de plénitude ! Le bonheur ne se voit pas (même si on peut différencier une personne heureuse d’une malheureuse), ça ne se démontre pas, ça ne s’explique pas, c’est une sensation, un reflet dans la conscience d’une réalité extérieure. Nous sommes dans un état psychologique découlant des impressions reçues et à prédominance affective ou physiologique. Je pense en fait qu’un moment de bonheur est propre à soi-même, le même évènement ne sera pas défini, apprécié, pris de la même façon par une autre personne.

 Un homme heureux est un homme qui manifeste ce bien-être, qui éprouve de la satisfaction, qui jouit et procure du « bonheur » ! On peut donc en déduire que le bonheur est un sentiment universel, humanitaire (tous les hommes ont été heureux, ont ressenti un état de bien être, de félicité un jour dans leur vie) ! Mais un sentiment aussi propre à l’Homme…

 Prenons par exemple « le rire », et bien le rire qui exprime un état de bien être ne se verra jamais chez les animaux (chez un chien, ou chez un chat..) il n’y que nous qui avons la faculté de rire, de sourire, de montrer extérieurement et physiquement ce que l’on ressent ! Le chien bougera sa queue s’il est content. C’est vrai ! Mais il la bougera aussi s’il est en colère… Alors qu’un homme, quand il rit sincèrement ce n’est que par amusement.

  « Un instant de bonheur » peut donc agir sur le caractère, l’humeur, sur une personnalité. Nous avons tous notre manière habituelle de réagir, propre à chaque personne (des personnes sont très sensibles, d’autres insensibles). Comparons une personne qui a vécu la moitié de sa vie en prison par exemple et une personne millionnaire qui a toujours eu ce qu’elle voulait… Et bien le bonheur de manger par exemple un « filet mignon » ne sera pas à la même échelle que le bonheur du millionnaire d’apprécier ce même plat. On peut  dire que la qualité de vie, le milieu social joue beaucoup sur les sentiments, sur la façon d’apprécier les choses… Une chose est sûre,  peu importent les belles maisons,  les voitures rutilantes,  les revenus époustouflants…   Bill Gates n’est pas forcément plus heureux que nous.  Une étude menée en France auprès de gagnants à la loterie le démontre.  Ils se sont adaptés à leur nouvelle fortune,  et les petits plaisirs quotidiens qui autrefois les comblaient :  voir des amis,  sortir,  se promener,  ne leur disent plus rien.

floaties Dans ce cas là, on remarque que moins nous avons d’instants de bonheur dans notre vie et plus nous l’apprécions quand il est là. Plus fort a été notre malheur et plus fort sera notre bonheur. Il y a des personnes pour qui être « père » ou « mère » est leur plus bel instant de bonheur, il y en a d’autre qui abandonne leur enfant dès la naissance…

 C’est aussi une émotion, liée au bonheur d’autrui (être heureux pour une personne). Ce n’est pas seulement en vue de vivre, mais plutôt en vue d’une vie heureuse qu’on s’assemble, que l’on vit en groupe, en une cité (car autrement il existerait aussi une ville d’animaux, alors qu’en fait il n’en existe pas parce qu’ils ne participent ni au bonheur ni à la vie guidée par un choix réfléchi).

 Les gens malheureux sont nostalgiques du passé ou craintifs face à l’avenir,  tandis que les gens heureux ont le sens du ici-maintenant. Un « instant de bonheur » c’est avant tout un « instant sans malheur ». Au fond,  le bonheur,  c’est prendre conscience que le malheur n’est pas fait pour durer. Un homme heureux se dit d’une personne portée à l’optimisme.

          En conclusion je pense que l’instant de bonheur est propre à chaque Homme, relatif à notre vécu, à notre « contemplation du bonheur » le bonheur ne peut être instantané mais qu’il est plutôt prolongé. Un homme ouvert, jouira de la nature, des sens de la vie beaucoup plus facilement qu’un homme renfermé sur lui-même !

  Théorie de LIEBENGUTH Romain http://northface.free.fr/philosophie/index.htm

 

Publié dans Humeur | 1 Commentaire »

Les humeurs, oh là là !

Posté par othoharmonie le 25 décembre 2011

 

Pour les anciens, il existe quatre humeurs :

  •  le sang : produit par le foie et reçu par le cœur (caractère sanguin ou jovial, chaleureux)
  • la pituite ou flegme ou lymphe : rattachée au cerveau (caractère lymphatique)
  • la bile jaune : venant également du foie (caractère « bilieux », c’est-à-dire anxieux)
  • la bile noire ou atrabile : venant de la rate (caractère mélancolique).

 Ces humeurs correspondent aux quatre éléments, eux-mêmes caractérisés par leurs propres qualités: 

  • le feu : chaud et sec
  • l’air : chaud et humide
  • la terre : froide et sèche
  • l’eau  :  froid et humide

 Selon leur prédominance, ils vont déterminer les quatre tempéraments fondamentaux : 

  • le bilieux (chaud et sec), est « enclin à la colère ».
  • l’atrabilaire (froid et sec), « se dit de celui qu’une bile noire et aduste rend triste et chagrin. »
  • Le flegmatique (froid et humide), « se dit de l’homme calme et imperturbable, qui garde son sang-froid. » Presque apathique.
  • le sanguin (chaud et humide), « Celui en qui le sang prédomine sur les autres humeurs. Il est d’humeur gai, parce qu’il est sanguin, d’un tempérament sanguin. »

                                                Four elements french.png

Popularisée par les Écrits hippocratiques, la théorie des humeurs fut l’une des bases de la médecine antique. Selon cette théorie, le corps était constitué des quatre éléments fondamentaux, air, feu, eau et terre possédant quatre qualités : chaud ou froid, sec ou humide. Ces éléments, mutuellement antagoniques (l’eau et la terre éteignent le feu, le feu fait s’évaporer l’eau), doivent coexister en équilibre pour que la personne soit en bonne santé. Tout déséquilibre mineur entraîne des « sautes d’humeur », tout déséquilibre majeur menace la santé du sujet.

 La santé (de l’esprit ou du corps) varie en fonction de l’équilibre des humeurs dans le corps, la « crase ».

 Selon les physiciens, quand les saisons varient, tel ou tel élément prédomine = Influence des saisons

 Ainsi en hiver, c’est la pituite qui domine, ainsi que le prouvent selon Hippocrate les maladies pituiteuses qui sont caractéristiques de cette saison : rhumes et bronchites avec expectoration de phlegme. Au printemps, quand la saison encore humide se réchauffe, c’est le tour du sang, avec le risque de maladies hémorragiques. L’été chaud et sec échauffe la bile et aggrave les affections bilieuses et les fièvres. L’automne, sec et froid, favorise la bile noire et la mélancolie. Cette connaissance des saisons est importante pour le médecin qui doit s’en souvenir lors du diagnostic et de l’élaboration d’un traitement.

 Ainsi un tempérament plutôt sanguin n’est plus le même au printemps ou en été, en automne ou en hiver. Chaque saison correspondant à un élément : printemps – l’air / été – le feu / automne – la terre / hiver – l’eau.

 Il en concluait que les gens avaient un tempérament sanguin au printemps et flegmatique en hiver…

 Autre hypothèse : l’Influence des âges de la vie

Les humeurs, oh là là ! dans Humeur 220px-4_elementsLes âges de la vie correspondent à une évolution de l’individu qui possède une chaleur maximale au début de sa vie qu’il perd peu à peu pour devenir un vieillard froid. Lorsque l’absence de chaleur rend la coction des humeurs, notamment du sang, impossible, le sujet meurt.

 Ces âges de la vie correspondent aux saisons. Les hommes ont leur printemps, leur été, leur automne et leur hiver. Mais comme les grands cycles du temps correspondent aux petits cycles, une journée est aussi comme une année, avec sa chaleur sèche du jour et sa froideur humide de la nuit. Le médecin doit donc observer les heures et les saisons les plus favorables pour saigner ou purger les malades, le microcosme étant soumis aux rythmes du macrocosme.

Lors d’un déséquilibre, quand une humeur l’emporte sur toutes les autres, ou que son influence est excessive, les maladies physiques et psychiques surviennent. Les traitements sont donc calculés pour rétablir l’équilibre et les régimes pour le maintenir : on peut corriger l’excessive froideur des vieillards en leur faisant boire un peu de vin, mais la chaleur excessive des jeunes gens leur interdit absolument cette boisson. Si l’humeur ne peut s’évacuer naturellement (par vomissement, expectoration, saignement de nez, urine ou défécation), on peut avoir recours à des remèdes qui vont la provoquer (cholagogues, diurétiques, purgatifs, saignées).

 Dans le cas contraire, lorsqu’une humeur fait défaut, on peut y remédier par une nourriture appropriée, ou des exercices.

 C’est précisément à l’un de ces troubles qu’Hippocrate s’intéresse : La mélancolie ou « spleen » [venant du grec (« splèn ») signifiant la « rate« , la « mauvaise humeur« ]. Il inspirera plus tard des écrivains symbolistes tel que Baudelaire, qui écrira Les Fleurs du mal en puisant ses idées dans cette théorie.

 Pour les anciens toujours, l’atrabile, encore appelée mélancolie ou bile noire, est un liquide froid et sec (contrairement à la pituite ou lymphe (phlegme), froide et humide).

 

Personnellement pour ces états d’âme, je préconiserai un bon ancrage…..

gifs papillons

Publié dans Humeur | Pas de Commentaire »

Coccinelles asiatiques en Bourgogne

Posté par othoharmonie le 24 décembre 2011

 

Coccinelles asiatiques en Bourgogne dans Traditions en Bourgogne 304px-Harmonia_axyridis01Issues de populations importées en Belgique pour participer à la « lutte biologique » contre les pucerons, les coccinelles asiatiques se sont admirablement adaptées et gagnent de nouveaux territoires depuis une dizaine d’années. Repérées pour la première fois en Côte d’Or en 2007, elles sont aujourd’hui présentes partout en Bourgogne. Elles se remarquent surtout en automne lorsqu’elles se rassemblent, parfois par milliers, sur les murs ensoleillés des habitations en attendant de trouver un abri pour passer l’hiver au chaud… dans les bâtiments.

A la différence des coccinelles indigènes dont la plus commune est rouge avec sept points noirs (le nombre de points, contrairement à une croyance répandue, n’indique pas l’âge mais est spécifique à chaque espèce) les coccinelles asiatiques présentent une grande variété de couleurs et un nombre de points aléatoire. Elles peuvent être rouges à points noirs, noirs à points rouges, jaunes à points noirs, jaunes à points rouges. Signe distinctif : elles présentent souvent deux grosses taches blanches de chaque côté de la tête.

 La prolifération des coccinelles asiatiques menace les espèces indigènes avec lesquelles elles entrent en compétition pour la nourriture et l’espace et dont elles peuvent manger les larves. C’est la raison principale de leur déclassement d’insectes « utiles » en « espèces exotique envahissante » faisant l’objet d’une surveillance à laquelle participe l’Observatoire de la Faune Bourgogne.

 Pour l’homme, elles ne présentent aucun danger sanitaire. Simplement des nuisances lorsqu’elles squattent durant l’hiver les maisons où elles dégagent de mauvaises odeurs. Plus grave économiquement, ces coccinelles polyphages qui ne dédaignent pas les fruits posent problème à la viticulture lorsqu’elles s’attaquent au raisin et contaminent le vin dont elles modifient le goût.Fichier:Harmonia axyridis.jpg

 On comprend les raisons qui ont motivé la démarche de l’INRA  (Institut National de la Recherche AgronomiquePortail de l’entomologie) d’importer de Chine en 1982 ce coléoptère pour en faire un allié des horticulteurs, arboriculteurs et jardiniers soucieux d’éviter les traitements chimiques. Extrêmement vorace, la coccinelle asiatique, qui peut, comme sa cousine indigène, dévorer jusqu’à 500 pucerons par jour possède des « qualités » propres ; très résistante au froid, adaptable à des climats variés, elle a une fécondité très élevée et son élevage est facile. Aujourd’hui déclarées indésirables, les coccinelles asiatiques font de la résistance ; on ne leur connaît pas, pour le moment, de prédateur ou de parasite suffisamment spécialisé. Les chercheurs tentent de comprendre son langage chimique pour mettre au point des pièges efficaces et spécifiques.

 La prolifération incontrôlée de ces espèces exotiques (il en existe 357) en passe peut-être de détrôner les espèces indigènes illustrent les dangers d’introductions d’espèces sans études suffisantes, même avec les meilleures intentions. Une erreur dont il faudra tirer les leçons pour éviter de la reproduire. Il semble donc bien qu’il faille apprendre à vivre avec elles, comme en Belgique où elles sont d’ores et déjà communes.

 Alors, si vous les rencontrez, pas la peine de vous acharner. Si votre maison en est envahie, retirez les petites bêtes avec un aspirateur avant… de les relâcher… Même asiatique, la coccinelle reste une « bête à bon Dieu ».

 Voir Enquête OFAB sur le site www.bourgogne-nature.fr                            Portail de l’entomologie

 

Publié dans Traditions en Bourgogne | Pas de Commentaire »

Comprendre l’Abondance…

Posté par othoharmonie le 24 décembre 2011

Comprendre l'Abondance... dans APPRENDS-MOI stock-illustration-4107025-thanksgiving-bannersBeaucoup de choses ont changé. La difficulté rencontrée par les travailleurs de lumière tient au fait que seuls quelques-uns des encodages établis avant leur naissance sont encore actifs. Vous avez tous désormais la possibilité de découvrir qui vous êtes. Ce que vous appelez l’abondance ne correspond pas à une accumulation d’objets et d’argent, car il y a une limite à ce que l’on peut ainsi amasser. Je le répète, vous êtes des êtres infinis. Tout ce dont vous avez besoin pour créer se trouve à votre disposition.

 Abordons ici certains aspects plus complexes. C’est votre Moi supérieur, ou plus précisément votre âme, qui commande et qui sait ce que vous souhaitez vivre. D’autres n’ont nul désir de compliquer ainsi les choses, mais leur personnalité est perpétuellement en lutte contre leur Moi supérieur. Ce sont eux qui, après avoir appris comment procéder, vont préciser leurs intentions, les transmettre à l’univers, et lâcher prise.

 Tout le chaos qui règne sur la Terre crée-t-il des interférences ? Assurément.

Rendez-vous compte que le chaos a toujours existé sur cette planète. Toutefois, il ya tellement de gens sur terre aujourd’hui que l’intensité de ce chaos s’est considérablement accrue. Voilà pourquoi il est essentiel de demeurer tous centrés dans votre cœur. Quand vous y êtes focalisés, la peur qui vous entoure, y compris celle que vous ressentez, ne parvient pas à prendre le dessus en vous. En vous incarnant, vous avez décidé de faire l’expérience de certaines limites, dont la peur. La clé consiste à ne pas laisser cette peur vous dominer. Voilà pourquoi vous devez vous efforcer de rester centrés dans votre cœur.

 Vous vivez dans une société au sein de laquelle diverses autorités passées maîtres dans l’art du marketing ne cessent de vous dicter comment vivre votre existence ; leurs messages vous disent que pour réussir dans la vie vous devriez avoir tels biens de consommation, telle quantité d’argent, tel type de maison, telles relations. Sans même en avoir conscience, vous avez permis que d’autres vous apprennent ce qu’est l’abondance. L’abondance, très chers, est simplement le fait que tout ce dont vous avez besoin se trouve déjà à votre disposition. C’est là. Mais si vous cesser de croire, vous en bloquez alors la reconnaissance et l’accueil. Vous êtes nombreux à vous inquiéter de vivre au jour le jour, incapables de voir comment vous pourriez payer plus que vos comptes mensuels, si même vous y arrivez, et vous êtes donc persuadés que vous ne vivez pas dans l’abondance. Toutefois, tant que vous avez un endroit où dormir et que vous disposez de l’essentiel pour vivre, manger et vous vêtir, vous avez accès à cette abondance. Vous êtes les créateurs de votre abondance. J’ai bien conscience qu’il s’agit là d’un concept difficile à saisir pour plusieurs. Vous considérez favorablement mes paroles, mais vous ne comprenez pas ce qu’elles signifient réellement n’est-ce pas ?

 Le plus grand service que vous puissiez rendre chacun à l’humanité,  à la planète et à vous-même, c’est tout simplement d’agir en toutes choses à partir du cœur. Le travail spirituel ne donne pas toujours l’impression d’être spirituel. Peu importe où vous êtes, si vous êtes centré dans votre cœur, vous aidez à ancrer l’amour en ce monde. Vous le faites pour vous-même, pour les gens qui vous entourent, pour la planète et pour l’univers entier. Quand vous faites une place à l’amour en vous, vous êtes une lumière en ce monde. Tout l’amour que vous pouvez ainsi ancrer, contrebalance également les énergies vibratoires basses. C’est-à-dire que lorsque vous ancrez l’amour, vous émettez une vibration d’amour qui a pour effet de neutraliser la vibration de peur autour de vous.

 Restez en lien avec votre Moi supérieur, parlez-lui des expériences que vous désirez vivre. Soyez à l’écoute des impressions et des messages que vous recevrez alors de lui. Si vous ne croyez pas pouvoir entendre, sentir ou percevoir sa réponse, prêtez simplement attention à ce qui se passe dans votre environnement et vous y trouverez le message qui vous est destiné.

 De plus, vous êtes pour la plupart sous l’influence d’illusions de manque, de souffrance et de frustration. Demandez à vos techniciens-encodeurs de couper tout lien en vous avec ce type d’énergie et de vous rattacher à une énergie apte à vous révéler votre véritable nature infinie.

 Quand vous prenez conscience de la présence en vous de ces systèmes de croyances devenus inutiles – comme de croire que les personnes qui s’adonnent à la spiritualité ne peuvent accéder à l’abondance financière – demandez à vos techniciens encodeurs de vous aider à modifier vos encodages. Demandez-leur d’abord de désactiver les encodages artificiels responsables de telles croyances. Cependant, si vous faites partie de ceux qui ne savent pas que ce genre de travail peut entraîner des conséquences physiques, vous feriez bien de demander d’abord à connaître les conséquences d’une telle désactivation. Vous pouvez toujours demander que le changement effectué soit annulé, mais cela ne changera rien aux conséquences que vous aurez vécues entre-temps. Puis demandez-leur ce qui surviendra s’ils rectifient les encodages naturels endommagés ou modifiés qui sont également responsables de ces croyances. Après avoir obtenu l’information désirée sur ces conséquences, invitez-les à effectuer les réparations nécessaires. Examinez chaque nouvelle croyance dès son apparition. Comment saurez-vous qu’une autre croyance se forme ? Vous éprouverez de la peur. Identifiez la croyance s’y rattachant, puis répétez le processus.

 Voilà pourquoi il est bon d’établir vos intentions, de faire votre travail d’encodage pour chaque croyance qui se dorme, et de ne pas avoir d’attente à l’égard du résultat. Vous êtes des êtres animés d’une grande énergie, et vous n’êtes certainement pas des marionnettes. Néanmoins, c’est la dimension plus vaste de votre être, celle qui ne s’est pas incarnée, qui dirige l’énergie.

 Vous 300px-Corne_d'abondance_au_naturel.svg dans APPRENDS-MOIallez constater que certaines personnes parviennent, grâce au processus, à connaître une extraordinaire abondance sur le plan financier ou relationnel, mais que d’autres éprouvent plus de difficulté. Est-ce à dire que certains suivent correctement ce processus, et d’autres pas ? Non, très chers, cela signifie simplement que c’est ainsi que vous avez choisi de vivre les choses au cours de cette incarnation. Vous êtes des êtres infinis, puissants et merveilleux.

 Le temps que vous passez sur cette planète est très limité, et accepter véritablement les choses telles qu’elles sont fait partie du processus. Vos peurs, qui ne font que révéler la nature de vos systèmes de croyances, peuvent entraver la manifestation de ce que vous désirez le plus. Certains d’entre vous parviendront à réaliser ce qu’ils désirent, et ce, en dépit de leurs peurs, mais ils craindront ensuite de perdre ce qu’ils auront obtenu. La  peur surgit lorsque toute votre attention est centrée sur les limitations que vous aviez acceptées avant de vous incarner. Vos peurs et vos systèmes de croyances sont tout simplement les habits que vous portez pour cette expérience. Très peu de gens arrivent à connaître l’abondance sans être d’abord parvenus à se libérer de leurs peurs, c’est à dire de leurs systèmes de croyances.

 Je vous engage tous à vivre centrés dans votre cœur, à faire votre travail avec les encodages, à exprimer vos intentions et à lâcher prise.

 

Au-delà du voile de l’illusion et de la confusion – 2008 Année de l’Unité – série Kryeon canalisé par Lee Carroll – Editions Ariane – page 297.

 

Publié dans APPRENDS-MOI | Pas de Commentaire »

Don du ciel

Posté par othoharmonie le 24 décembre 2011

 Don du ciel dans Traditions en BourgogneSur les bords des chemins du Morvan (ma région), dans les décombres, le long des murs ou à l’orée des bois, vous pouvez m’apercevoir, longue tige dressée pouvant attendre 50 com. Mes tiges renferment un latex jaune, voir orange à l’intérieur, grâce auquel, bous guérirez vos verrues, d’où mon surnom, d’ailleurs d’herbe aux verrues. On m’appelle aussi herbe à l’hirondelle qui est la traduction littérale de mon nom latin.

 Je peux guérir de nombreuses maladies et suis très utilisée en homéopathie. Mais attention !… m’ingérer directement peut être dangereux car je cause nausées, vomissements, crampes abdominales, diarrhées et déshydratation. De quoi m’appeler lait des sorcières, qui est un autre de mes surnoms.

                                                         Alors vous m’avez reconnue ???

 Si vous ne savez pas, alors cliquez ici et vous saurez tout : http://fr.wikipedia.org/wiki/Chelidonium_majus

 

                                                                                   220px-Chelidonium_majus_bialowieza_forest_juice_beentree dans Traditions en Bourgogne

Publié dans Traditions en Bourgogne | Pas de Commentaire »

Avallon Station Verte

Posté par othoharmonie le 24 décembre 2011

       Avallon Station Verte dans Ma Commune 660px-Panorama-Avallon-3 

 Avallon est, depuis 2008, une ville à part entière du Parc naturel régional du Morvan. Située au nord de celui-ci, elle est même la seule commune qui compte plus de 7 000 habitants. Avallon, Morvan, tout cela fait appel à notre imaginaire :

 L’île d’Avalon ou d’Avallon est, dans la légende arthurienne, le lieu où est emmené le roi Arthur après sa dernière bataille à Camlann. C’est aussi, selon certaines sources, l’endroit où fut forgée l’épée d’Arthur, Excalibur et où vivait supposément la fée Morgane ; quel destin !

 Que ce soit sous la forme Avalon, Avallon, Avallach ou Afavallach, le nom est basé sur la désignation de la pomme et du pommier. Pomme se dit avail » en  brittonique (breton, gallois), « aballos » en gaulois… et lorsque l’on sait que Morvan signifie « montagne noire » en breton, l’iode nous emplis les narines !

 Et oui les amis, c’est tout cela ma région….

 

Mais, sur son promontoire, Avallon est surtout une ville d’avenir. Comme le souligne son maire, Jean-Yves Caullet, « Avallon es tune ville de pleine nature, développant ses industries respectant l’environnement et faisant de gros efforts pour son animation culturelle. C’est un centre rural pour le Nord-Morvan et le sud du département de l’Yonne ». De fait, trois entreprises font partie du paysage industriel : les Pneus Laurent qui font du recyclage, SKF qui développe l’éolien et Schiever qui vend des produits locaux dans une logique de circuit court. Des entreprises qui veulent préserver leur environnement, surtout dans un parc naturel. « Les services sont aussi très présents et sont essentiels, particulièrement l’hôpital avec ses urgences et sa chirurgie, même s’il faut toujours se battre pour maintenir des services de proximité dans nos territoires ruraux » nous confirme le maire…

 7032554 dans Ma Commune

 Côté nature, la ville n’est pas en reste ; la vallée du Cousin est classée en zone Natura 2000 avec une étude en cours pour valoriser ce lieu de vie par des animations spécifiques et adaptées. La forêt communale de 980 hectares et aussi classée en Natura 2000.

 Côté culture, un musée, un cinéma municipal avec son cinéclub, une saison culturelle riche et dense qui a attiré plus de 30 000 spectateurs en 2010, des animations comme les Seigneuriales donnent à la ville une attractivité certaine.

 En octobre 2012, Avallon sera le lieu d’accueil du Congrès National des Stations Vertes. Moment privilégié pour mettre en avant le réseau et le Morvan. « Auparavant, nous aurons accueilli le raid Oxfan les 12 et 13 mai car Avallon a été choisie pour être ville de départ et d’arrivée, un challenge à relever avec le Parc du Morvan. Car ce sont des personnes du monde entier qui se déplacent ».

 Mais rien n’est impossible au possible pays d’Excalibur !

 

Publié dans Ma Commune | Pas de Commentaire »

Exercice de centrage

Posté par othoharmonie le 20 décembre 2011

ange « Nous vous demandons de rester centré, de rester aligné le plus possible. Cela s’adresse essentiellement à ce que vous êtes dans vos niveaux de conscience.

 Vous avez en vous deux parties bien spécifiques, une partie d’énergie positive, une partie d’énergie négative ou une partie d’énergie féminine et une partie d’énergie masculine. Il faut que vous essayiez d’harmoniser le plus possible vos deux parties, nommées aussi yin et yang. Si l’une d’elles a une plus grande activité ou émet une plus grande énergie que l’autre, cela vous décentre. Lorsque vous êtes aligné par rapport à vous-même, lorsque vous êtes centré, tout le reste s’équilibre, tous vos centres de force se mettent à l’unisson, en harmonisation, et cela va bien au-delà puisque toutes vos multidimensionnalités se mettent aussi à l’unisson.

 Votre pensée est créatrice mais peut être aussi considérablement déstabilisante pour vos divers corps, tout comme pour vos centres de force. Celui qui est le plus vulnérable, c’est le centre de force émotionnel, c’est celui qui gère une grande partie de votre vie, de vos relations avec vous-même et avec les autres.

 Rester centré nécessite un travail très conséquent sur vous. Lorsque vous n’êtes pas centré, vous vous sentez à côté de vous-même, en mal être intérieur ou dans vos pensées.

 Dans ce cas, éliminez de vous tout ce qui peut être agent de perturbation et visualisez-vous complètement recentré, les deux parties qui forment votre être complètement en unité.

Pour cela, il faut travailler au maximum le lâcher-prise, l’acceptation de toutes les expériences qui vous sont données, il faut que vous soyez tolérants avec vous-même, tolérants avec les autres, et il faut surtout et avant tout que vous ayez beaucoup d’Amour pour vous-même afin que vous puissiez en donner aux autres. Si nous vous le répétons c’est parce que ce sont des clés importantes que nous vous donnons !

 Tout ce que nous vous avons appris, dont nous vous avons parlé et reparlé et dont nous vous reparlerons en permanence, sont des clés qui vous permettent de rester le plus possible centré. Si vous ne mettez pas ces clés en application, vous ne serez pas centré, vous serez toujours en décalage par rapport à un centre de force ou un autre, vous serez aussi en décalage par rapport à votre propre dualité, vous serez en décalage par rapport à vos multidimensionnalités. Il faut donc que vous preniez votre transformation par le bon bout. »

ange Exercice ange

 Voici le petit exercice des « poupées russes » très simple à faire, qui vous permettra de vous recentrer, tout du moins après avoir évacué toutes les turbulences venant de votre mental ou de votre centre émotionnel. Vous ne pourrez jamais vous recentrer, aligner vos centres de force si des turbulences émanent de votre centre émotionnel, de vos pensées.

Visualisez-vous appuyé sur un immense cylindre de lumière dorée . Ce cylindre de lumière s’enfonce dans la Terre et va dans le ciel aussi loin que vous pouvez l’apercevoir.

 Petit à petit, la lumière dorée pénètre par votre colonne vertébrale et dans tous les centres de force comme une tige bien rigide et lumineuse qui les relie à la perfection.

Puis vous voyez partant de votre centre de force coronal cette grande tige de lumière qui va vers vos multidimensionnalités.

 Comment vous représenter vos multidimensionnalités ? Imaginez un autre vous-même beaucoup plus parfait et beaucoup plus lumineux que le premier dans sa forme, dans ses pensées, dans sa façon d’aimer, qui se trouve juste au-dessus de vous. Cette multidimensionnalité est autonome mais cependant totalement reliée à votre corps physique, à votre conscience d’incarnation.

 Au-dessus de cette première multidimensionnalité, visualisez un autre vous-même beaucoup plus beau, beaucoup plus lumineux que le deuxième (puisque le premier est votre corps physique) et continuez comme cela jusqu’à ce que votre conscience ne puisse plus créer tellement le dernier sera parfait.

 Petit à petit, ramenez toutes vos multidimensionnalités dans leur perfection les unes dans les autres et faites-les pénétrer au centre de vous-même, et vous êtes la perfection.

Votre partie la plus parfaite a purifié et transformé toutes les autres jusqu’à venir dans votre corps physique pour le transformer, pour le transmuter .

 Si vous ne voulez pas faire l’exercice des poupées russes (*), faites simplement l’exercice de la colonne lumineuse, et laissez pénétrer en vous la lumière dorée et visualisez-vous totalement centré par rapport à elle. »

 (*): les poupées russes ou matriochkas sont des poupées de bois creuses qui s’emboîtent les unes dans les autres.

  Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

  • qu’il ne soit pas coupé
  • qu’il n’y ait aucune modification de contenu
  • que vous fassiez référence à notre site  http://ducielalaterre.org
  • que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu

ange

 

Publié dans Exercices simples | 1 Commentaire »

Enfant intérieur, es-tu là ?

Posté par othoharmonie le 20 décembre 2011

Je vous recommande d’amorcer ce contact avec votre enfant intérieur en créant un temps et un espace sereins, sans danger et reposants. Je suggère également qu’au début, vous vous exprimiez à voix haute en énonçant vos intentions.

 angeVoici, par exemple, à quoi cela pourrait ressembler ; « J’invoque Dieu, l’Esprit et l’amour divin afin qu’ils emplissent mon être. Je demande en toute pureté de faire apparaître mon enfant intérieur ». Employez des paroles qui ont un sens pour vous. Il ne s’agit pas d’une déclaration religieuse, mais d’une affirmation de vos sentiments spirituels intimes afin de démontrer que, dans cette quête de trésor potentiel, votre intention est sans tache.

 Je pense aussi qu’il est important de faire table rase, pour ainsi dire. Donc, informez votre enfant intérieur que vous amorcez désormais une nouvelle forme de communication avec lui. Demandez-lui pardon pour les moments où vous l’avez ignoré, où vous ne l’avez pas protégé, où vous l’avez abandonné. Avouez tout ce que vous croyez que cette partie de vous veut et a besoin d ‘entendre. Peut-être souhaiterez-vous aussi lui pardonner tous les maux et toutes les douleurs physiques qu’il vous aura infligés ainsi que les blocages qu’il a semés dans votre vie. Ne précipitez pas cette étape du processus puisque la communication, la clarté et la confiance contribueront au succès de l’entreprise.

 Lorsque vous sentez que la mise en scène est achevée – verbalement ou silencieusement – et que vous êtes prêt à dialoguer, demandez d’abord le nom de votre enfant intérieur. Accueillez la première chose que vous entendrez, pressentirez ou comprendrez ; ne vous étonnez de rien. Poursuivez cette conversation par des requêtes simples, par exemple son mets préféré, la couleur qu’il aime. Parlez de tout et de rien. En d’autres mots, passez du temps à apprendre à communiquer et tissez une atmosphère de confiance. Avec le temps, vous pourrez entamer des investigations plus en profondeur et plus révélatrices. Votre rôle consiste à entourer cet enfant d’un sentiment de sécurité et à l’assurer de votre amour et de vos soins. Il contribuera grandement à éveiller la joie, l’harmonie, la santé et le bien-être en vous, et même à susciter quelques miracles si vous leur ouvrez la porte.

 Passez au moins un petit moment à imaginer la manière dont vous auriez aimé être traité dans votre enfance. Vous découvrirez ainsi des clés valables qui vous permettront d’être un parent aimant et efficace pour votre propre enfant ou tout autre jeune dont vous avez la charge. Je vous garantis que tout effort consacré à cet enfant intérieur sera porteur de grands bienfaits pour tous. Si votre indigo vous met à l’épreuve, appliquez ces nouvelles aptitudes afin d ‘établir une communication plus claire. Si vous êtes un parent merveilleux à ses yeux, songez à ce que vous faites pour lui et que vous négligez peut-être de faire pour votre enfant intérieur.

 Encore une fois, je souligne que l’importance de ce travail réside dans votre croissance personnelle, de même que dans l’harmonie de votre foyer et du monde.

 Extrait du livre Célébration des Enfants Indigo par Lee Carroll et Jan Tober aux Editions Ariane – pages 148.

Publié dans Exercices simples | Pas de Commentaire »

Le Stress, stop

Posté par othoharmonie le 19 décembre 2011

Vous trouverez ici, différentes techniques issues du livre du Docteur Wayne W.DYER que j’ai moi-même utilisées. Techniques audacieuses mais simples pour prendre en main les schémas malsains de notre comportement. 

 Vous allez me dire : “Pourquoi malsains ?” 

 Tout simplement parce que nous pouvons tous nous corriger avant de vouloir corriger les autres.

                                                      Gif batiment buldings

« Le stress en tant que tel n’existe pas. Il y a seulement des gens qui s’adonnent à des idées stressantes. »

Wayne W. Dyer

J’assume qu’en ce début de décennie vous devez déjà être assez bien informé des méfaits physiologiques du stress — haute pression, ulcères, maux de tête, etc. — nous allons donc nous attaquer directement à la source du problème: notre égo.

 Le stress chronique n’est pas chose naturelle. Selon le docteur Wayne W. Dyer, notre état naturel est un état de joie, une croyance à laquelle j’adhère volontiers.

Gif batiment buldings Pour revenir à cet état naturel, commencez tout d’abord par accepter que c’est vous — ou plutôt votre égo — qui êtes la seule et unique source de votre anxiété. Ce n’est qu’à partir de ce moment que vous pourrez prendre les choses en charge et envisager la paix d’esprit. Nous avons tous un certain pouvoir sur notre stress, qu’il soit physique ou mental.

 La prochaine étape est de surveiller vos pensées, littéralement. En partant du fait que la plupart du temps le stress provient d’une idée, le moyen le plus efficace de la neutraliser n’est-il pas de la confronter avec d’autres idées?

 Voici une réflexion qui vous aidera à coup sûr à enrayer l’inquiétude, une composante qui occupe une place de choix dans l’anxiété. C’est un de mes outils philosophiques préférés :

 « Pour des raisons évidentes, il n’y a aucun intérêt à s’inquiéter de ce sur quoi nous n’avons aucun contrôle. D’autre part, il n’y a pas non plus d’intérêt à s’inquiéter de ce sur quoi nous avons du contrôle car si nous avons bel et bien du contrôle sur ces choses, nous pouvons agir en conséquence et avoir de l’influence sur celles-ci au lieu de passer notre temps à nous inquiéter. »

 Réfléchissez-y comme il faut et vous verrez vite que cette affirmation couvre à elle seule toutes les raisons que nous pouvons avoir pour nous inquiéter.

 Pour conclure, rappelons-nous que le stress est la plupart du temps maîtrisable. Il n’appartient qu’à vous de choisir ou non la voie de la sérénité.

Gif cupidon

Publié dans Zones erronées | Pas de Commentaire »

Résister à l’enculturation

Posté par othoharmonie le 19 décembre 2011

Les émotions inutiles : résister à l’enculturation 

 Vous trouverez ici, différentes techniques issues du livre du Docteur Wayne W.DYER que j’ai moi-même utilisées. Techniques audacieuses mais simples pour prendre en main les schémas malsains de notre comportement. 

 Vous allez me dire : “Pourquoi malsains ?” 

 Tout simplement parce que nous pouvons tous nous corriger avant de vouloir corriger les autres.

                                                                                  Gif batiment buldings

Résister à l’enculturation et aux traditions qui vous sont préjudiciables

 Le progrès – le progrès individuel et le progrès universel – repose sur les hommes de déraison et non sur ceux qui s’adaptent à la société dans laquelle ils vivent et acceptent tout. Le progrès repose sur les novateurs qui disent non aux conventions et sont les architectes de leur univers personnel. Si l’on opte pour l’action plutôt que pour la passivité, il faut apprendre à résister à l’enculturation et aux multiples pressions du conformisme. Si l’on veut accéder à la plénitude, résister à l’enculturation est presque un postulat.

 D’aucuns vous considéreront comme un réfractaire : c’est le prix qu’il faut payer si l’on veut penser par soi-même. On dira peut-être que vous êtes différent, on vous qualifiera d’égoïste ou de rebelle, beaucoup de gens « normaux » vous désapprouveront et vous pourrez parfois être frappé d’ostracisme. Vos contemporains verront d’un mauvais œil votre refus des normes qu’ils ont adoptées pour eux-mêmes. On vous ressassera la vieille antienne : « Si chacun n’obéissait qu’aux règles de son choix, où irait la société ? »

 La réponse est bien simple : personne ne le ferait ! La nécessité de s’appuyer sur des béquilles et de se soumettre aux impératifs interdit à la majorité des gens d’adapter pareille attitude. Il ne s’agit nullement ici de prôner l’anarchie. Personne ne veut détruire la société, mais beaucoup d’entre nous aimeraient que l’individu vivant en société dispose de plus de liberté, qu’il soit affranchi des « il faut » absurdes, des « on doit » stupides.

 Gif batiment buldingsLes lois et les règles intelligentes ne sont pas applicables en toutes circonstances. Ce que nous réclamons, c’est le droit de choisir, c’est-à-dire de refuser cette mentalité servile qui nous pousse à nous plier éternellement aux impératifs. Rien ne vous oblige à être toujours celui ou celle que votre culture attend que vous soyez. Sinon, vous êtes grégaire, vous êtes un mouton qui suit le troupeau. Pour s’assumer dans la vie, il faut faire preuve de souplesse intellectuelle, il faut se demander souvent si telle règle est valable compte tu des circonstances du moment. Certes, il est fréquemment plus facile d’être un suiviste, d’agir aveuglément comme on vous le dit ; mais une fois que l’on s’est rendu compte que les lois sont faites pour vous servir et non l’inverse, on peut commencer à changer de comportement.

 Si l’on veut résister à l’enculturation, il faut savoir tirer son épingle du jeu. D’aucuns préfèrent continuer d’obéir, même si c’est à contre-coeur. Laissez-les maîtres de leurs choix. Il ne s’agit pas de se mettre en colère, mais simplement d’être fidèle à ses convictions.

 Résister à l’enculturation veut également dire prendre ses propres décisions et les appliquer aussi efficacement et aussi tranquillement que possible. Evitons les bruantes manifestations d’hostilité qui ne servent à rien. Les règlements, les traditions et les principes absurdes ne disparaîtront jamais, mais rien ne vous oblige à leur apporter votre caution. Contentez-vous de hausser les épaules et de laisser les autres hurler avec les loups. Si ça leur plaît, tant mieux pour eux. Mais vous, nous ne faites pas partie du troupeau ? S’emporter est le  moyen le plus sur d’attirer l’animosité et de se créer des obstacles supplémentaires. Vous vous apercevrez tous les jours qu’il est plus facile de tourner discrètement la rège que de lancer des mouvements de protestation. Vous pouvez choisir d’être celui que vous voulez être ou celui que les autres veulent que vous soyez. A vous de décider.

 Presque toutes les idées novatrices qui ont bouleversé notre société ont été honnies à une certaine époque et beaucoup d’entre elles étaient même illégales. Le progrès implique de rompre avec les vieilles règles devenues caduques. On s’est gaussé des Edison, des Henry Ford, des Einstein, des frères Wright – jusqu’au jour où leurs efforts ont été couronnés de succès. Attendez-vous à être mal vu, vous aussi, quand vous résisterez aux principes absurdes.

 Réflexions finales sur les impératifs

RWEmerson.jpg

Ralph Waldo Emerson écrivit en 1838 dans Literary Ethics :

« Les hommes font tourner sans fin la meule du truisme et rien n’en sort, hormis ce qu’ils y ont mis. Mais à partir du moment où, se détournant de la tradition, il leur vient une pensée spontanée, alors, la poésie, l’esprit, l’espoir, la vertu, l’anecdote érudite accourent à leur aide ».

 Quelle admirable pensée !

Si l’on s’enferme dans la tradition, on a l’assurance que l’on sera toujours le même. Mais si on l’envoie promener, le monde nous appartient et il est disponible pour tous les usages créateurs que nous choisirons d’en faire.

Soyez le juge de vos actes et apprenez à vous faire confiance à vous-même pour prendre des décisions. Cessez de chercher les solutions dans le grand livre des principes et des traditions. Chantez votre chanson du bonheur sur l’air qui vous plaît en oubliant celui sur lequel il faut la chanter.

 

Publié dans Zones erronées | 1 Commentaire »

Briser la barrière des conventions

Posté par othoharmonie le 19 décembre 2011

Les émotions inutiles : Briser la barrière des conventions 

 

Vous trouverez ici, différentes techniques issues du livre du Docteur Wayne W.DYER que j’ai moi-même utilisées. Techniques audacieuses mais simples pour prendre en main les schémas malsains de notre comportement. 

 Vous allez me dire : “Pourquoi malsains ?” 

 Tout simplement parce que nous pouvons tous nous corriger avant de vouloir corriger les autres.

                                                                            Briser la barrière des conventions dans Zones erronées

 

Il n’existe ni règles, ni lois, ni traditions qui s’appliquent universellement, y compris celle-ci.

 Le monde est rempli d’impératifs, de « on doit », « il faut que » auxquels  les gens se plient sans les passer au crible de la critique et dont l’accumulation engendre de très larges zones erronées. On se laisse guider par des règles et des principes auxquels on ne souscrit même pas et dont on est néanmoins incapable de se détacher pour juger de leur utilisé ou de leur inutilité.

 Rien n’est absolu. Il n’existe aucune règle, aucune loi qui soit universellement valable ou dont l’application apporte des avantages optimaux dans toutes les occasions. La souplesse est, et de loin, la plus grande des vertus. Cependant, il peu être difficile, voire impossible, de tourner le dos à une loi impraticable ou d’enfreindre une tradition absurde. S’adapter à la société dans laquelle on vit – ce que l’on appelle l’enculturation – est parfois commode, mais si on la pousse jusqu’à sa limite extrême, cela devient une névrose, particulièrement quand la soumission aux impératifs provoque le désarroi, la dépression et l’anxiété.

 Nous ne disons nullement que vous devez traiter les lois par le mépris ou vous moquer des règles uniquement parce que cela vous convient. Les lois sont indispensables et l’ordre est un élément important d’une société civilisée. Mais adhérer aveuglément aux conventions est quelque chose qui, en fait, peut être beaucoup plus destructeur au plan de l’individu que de violer les règles. Celles-ci sont souvent stupides et il y a des traditions qui n’ont plus aucun sens. Dans ce cas, si vous êtes dans l’incapacité de mener une existence harmonieuse sous prétexte que vous êtes contraint d’obéir à des codes déraisonnables, il est temps de reconsidérer et ces codes et votre comportement.

 « je n’ai jamais eu de principes qu’il ne m’était impossible d’appliquer en tout temps, disait Abraham Lincoln. J’ai simplement cherché à faire ce qui était le plus sensé dans le moment présent ». Lincoln n’était pas esclave d’une doctrine monolithique valable dans chaque cas d’espèce, même si la doctrine était conçue dans cette intention.

 Les impératifs ne sont malsains que lorsqu’ils sont en contradiction avec un comportement positif et efficace. Si vous faites quelque chose d’ennuyeux et d’improductif par soumission à un impératif, vous renoncez à votre liberté de choix et acceptez de dépendre de forces extérieures. Analyser de façon plus approfondie la dépendance externe et la dépendance interne est une démarche utile à accomplir avant de poursuivre l’examen des impératifs erronés qui peuvent encombrer notre existence.

 Contrôle interne et contrôle externe

 On a établi que, dans notre civilisation, sur cent personnes, soixante-quinze étaient extérieurement motivées et vingt-cinq intérieurement motivées. Autrement dit, vous avez plus de chances de faire partie de la première catégorie que de la seconde. Etre « extérieurement motivé », qu’est-ce que cela veut dire ? Pour l’essentiel, que vous attribuez la responsabilité de votre état émotionnel présent à quelqu’un ou à quelque chose qui vous est extérieur. Ainsi, si l’on vous demande pourquoi vous avez le cafarda et si vous répondez, par exemple ; « Mes parents me font des misères », « Elle m’a fait de la peine » etc… vous êtes extérieurement motivé. Réciproquement, si lorsque l’on vous demande pourquoi vous êtes heureux, vous répondez : « Mes amis sont chics avec moi », « Ma chance a tournée etc… vus vous référez toujours à un cadre extérieur, vous rendez quelqu’un ou quelque chose d’extérieur responsable de votre état âme.

 La personne intérieurement motivée, en revanche, s’assume sans hésitation – et les gens qui s’assument ainsi sont rares. Si on leur pose les mêmes questions, leurs réponses sont intériorisées : « Je me raconte des histoires », « J’attache trop d’importance à ce que disent les autres » etc… De même, l’individu intériorisé qui a une attitude positive se réfère à lui-même dans ses réponses ; « Je fais des efforts pour être heureux » !

 A quelle catégorie appartenez-vous ?

 Jamais vous ne vous accomplirez si vous persistez à vous plier aux forces extérieures, à  penser qu’elles vous contrôlent. Etre efficace, cela ne veut pas dire éliminer tous les problèmes de l’existence mais substituer le contrôle interne au contrôle externe. On devient alors soi-même responsable de toutes ses expériences émotionnelles. Nous ne sommes pas des robots qui errent toute notre vie durant à travers un labyrinthe ! C’est à nous d’examiner les « réglementations » d’un œil plus critique et d’entreprendre de contrôler nos pensées, nos sentiments et notre comportement.

 

                                                                                                                   dans Zones erronées

Publié dans Zones erronées | Pas de Commentaire »

La joie résulte d’un choix

Posté par othoharmonie le 18 décembre 2011


La joie résulte d'un choix dans Méditation 220px-Carl_von_Bergen_M%C3%A4dchen_mit_TellerPourtant cette joie est là. Les tibétains disent même qu’elle est le sol lumineux sur lequel s’établit toute vie humaine et que c’est ce que toute personne réalise lors d’états spontanés de béatitude ou d’extase, qu’ils durent quelques minutes ou plus longtemps.

 Et puisque c’est là, pourquoi ne pas mettre le cap dessus volontairement ? Car nous pouvons choisir nos états intérieurs. C’est même là le sens profond d’une démarche qui mène à la maîtrise ou à la sagesse. Le sage ne prétend pas contrôler ce qui se passe autour de lui, il décide plutôt d’agir sur ce qui se passe en lui. Cette décision est accessible à tous. Comme le peintre choisit les couleurs qui vont orner son tableau pour créer harmonie et beauté, de la même façon nous pouvons arriver à choisir les couleurs et les teintes qui vont colorer notre existence.

On devient ainsi l’artiste de sa vie.

En faisant l’exercice, il est intéressant de noter ce à quoi nous accordons de l’attention dans la journée. On réalise rapidement que la plupart de nos pensées et de nos sentiments prennent naissance dans nos insécurités tant affectives que matérielles. Si les nœuds sont trop profonds, il est utile de se tourner du côté de la psychothérapie pour arriver à les comprendre et à les défaire peu à peu. L’entreprise psychothérapeutique éclaircira la réalité des répétitions et offrira une voie possible de dégagement. Elle favorisera le choix de vivre plus près de sa véritable nature et plus près de l’expression de ses dons. Toutefois, cette nécessaire connaissance des sources ne saurait suffire. Elle peut servir un choix plus radical encore, celui de se dégager de ce passé, de s’en détacher, de s’en alléger et de vivre en favorisant la légèreté et la joie. Voilà l’objet de la véritable voie spirituelle. Pour cette dernière, une fois que les nœuds émotifs sont compris, il ne sert à rien de s’y attarder. Elle propose plutôt de choisir ses états intérieurs.

Un choix qui peut faire une différence réelle

310px-Manga_emotions dans MéditationIl s’agit essentiellement de considérer qu’à partir d’un certain niveau de confort et de conscience, un être humain ne doit son malheur ou son bonheur qu’à lui-même. Il n’est donc victime d’aucun passé dont il ne peut se dégager. Il est en somme créateur de sa vie à un degré qui peut donner le vertige quand il en prend conscience, surtout si cet être a toujours usé de la commodité de se dire une victime d’un passé qui aurait laissé une trace indélébile. À bien y penser, la seule chose qui peut faire une différence réelle dans une existence est le choix qui consiste à entrer dans une voie d’éveil conscient. On peut ainsi envisager de passer d’une existence automatique à une existence plus volontaire.

 Ce genre d’existence invite à choisir soi-même les éléments qui la composent, et à s’orienter en toute liberté vers le bonheur.

On peut juger qu’une telle idée est farfelue tellement nous sommes emportés toute la journée par des états émotionnels qui nous possèdent. C’est ignorer qu’à notre insu nous créons déjà notre vie, non pas volontairement, mais inconsciemment. Ce sont nos conditionnements, nos complexes, nos mémoires du passé, qui vivent à notre place. Ils nous font faire des choix dont nous ignorons les fondements. Une vie dite normale est ainsi faite. Et lorsque l’on a assez de cet état de choses, lorsque l’on en a assez de voir venir et partir le malheur ou le bonheur par accident, on décide de mettre la main à la pâte et de changer de cap. La grande aventure commence.

En attendant, n’oubliez pas de noter ce à quoi vous accordez votre attention dans une journée. Vous réaliserez, avec surprise peut-être, que vous privilégiez bien peu de choses qui servent réellement au bonheur dont vous rêvez ! Cette prise de conscience deviendra si vous le souhaitez un véritable outil de changement.

Texte de Monsieur Guy Corneau  www.toslog.com

Reçu par email de www.terre-de-lumiere.comGif bouquets

Publié dans Méditation | Pas de Commentaire »

Les dernières marches vers 2012

Posté par othoharmonie le 18 décembre 2011

Nouveau monde basé sur le partage

Les dernières marches vers 2012 dans En 2012-2013 et après 2016Le nouveau monde va plutôt être un monde basé sur le partage et l’attention apportée à tous les membres de la société en tant que conscience unifiée du Mouvement Ondulatoire Universel, probablement après beaucoup de tourmente, il sera finalement établi. La période plus immédiate de la Sixième Nuit sera donc celle où les expressions concrètes de cette transformation auront besoin d’être éprouvées et appliquées.

De la perspective du monde actuel, ceci peut sembler impensable. Cependant, nous devons nous rappeler qu’il n’existe rien qui soit humainement éternel et que notre perception de la réalité, ainsi que ce que nous sommes poussés à créer, varie toujours entre les différents Mouvements Ondulatoires. Les êtres humains des Mouvements Ondulatoires Régionaux, Nationaux, Planétaires et Galactiques sont complètement différents dans leur approche de la vie et l’être humain universel qui sera créé par le Neuvième et Universel Mouvement Ondulatoire représentera l’étape couronnée de l’évolution de la conscience. Ainsi, elle pourra donc vraisemblablement incarner une perception différente du monde et de ses diverses qualités par rapport à précédemment.

 

      150px-Jean_Dodal_Tarot_trump_21 dans En 2012-2013 et après 2016Une économie basée sur le partage est bien sûr possible si l’unification de la conscience portée par le Mouvement Ondulatoire Universel est établie avec succès. Même si les changements d’énergie se mettent maintenant en place rapidement, j’ajouterai qu’il se peut que cela prenne un certain temps (s’étendant jusqu’à quelques années après 2011) pour que cette économie prenne sa forme définitive.

Alors comment cette transition va-t-elle s’accomplir concrètement pour l’être humain, elle qui porte essentiellement en elle le potentiel de l’unité de tout et le partage des fruits de la création ? Une telle transformation de notre expérience de vie peut maintenant paraître aussi impossible que l’a été la chute du Mur de Berlin à une époque. Mais de la même manière que la chute du Mur de Berlin était le reflet de la transcendance d’une polarité est-ouest dans la conscience humaine, le nouveau monde qui va voir le jour est destiné à résulter d’une transcendance des murs intérieurs et extérieurs entretenus particulièrement par l’esprit occidental.

Mon sentiment est donc que pendant la première partie de la Sixième Nuit, l’économie mondiale va ralentir de plus en plus et la consommation de la population américaine ne sera plus capable plus longtemps de maintenir en marche les machines industrielles dans le monde. Dû aux effets indirects de cette chute, aucune partie du monde ne peut s’attendre à ne pas être touchée. Avec cette chute les choses arriveront à un point où quand cela va commencer à se faire sentir pour de nombreuses personnes, il sera impossible de ressusciter la vieille croissance économique et il n’y aura jamais de retour aux « affaires normales ».

       

      Carl Johan Calleman Seattle, October 31,
sites web : www.maya-portal.net
                 www.calleman.com

Publié dans En 2012-2013 et après 2016 | Pas de Commentaire »

Nouvelle Terre

Posté par othoharmonie le 17 décembre 2011


propos d’Annie Marquier issu d’un email reçu de www.terre-de-lumiere.com

Nouvelle Terre …


Gif fleurs autreCette « Nouvelle Terre » sera certainement bien au-delà de ce que l’on peut imaginer pour l’instant. Ce sera l’expression et la manifestation d’un niveau de conscience supérieure intégré, au moins dans une certaine mesure, par la conscience collective de l’humanité.

Pour l’instant le vieux monde dans lequel nous vivons est une manifestation directe des mécanismes inférieurs de la conscience. Ceux-ci se basent essentiellement sur « les 3P » (peur, plaisir égoïste et pouvoir) et la séparation. On sait que le Nouveau Monde sera basé sur le principe d’amour et d’unité. Il ne sera pas une amélioration de notre monde actuel, il sera un autre monde. Car les principes les plus profondément enracinés de nos sociétés actuelles devront complètement disparaître et être remplacés par tout autre chose.

Ceci devra se faire, non pas à cause de principes moraux ou philosophiques, mais à cause d’une dynamique universelle de transformation de ce qu’on appelle « les systèmes ouverts » qui doivent inéluctablement suivre certaines lois. Cette dynamique a été décrite par le savant russe Prigogine, et lui a valu un prix Nobel. L’humanité, dans son processus évolutif, peut se définir comme étant un tel système. Or en tant que système, elle se trouve à un « point de bifurcation » selon les termes de Prigogine. Rendu là, le système, quel qu’il soit, n’a que deux possibilités : soit il s’effondre et disparaît dans son environnement, soit il se restructure à partir de bases complètement différentes du système précédent, des bases qui doivent n’avoir absolument rien à voir avec le fonctionnement du système précédent.

Comment passer victorieusement à travers le point de bifurcation et réussir notre grand passage ? Ceci a été le thème de fond de mon dernier livre « le Maître dans le Cœur ». Les valeurs qui sous-tendent le fonctionnement du Maître dans le Cœur n’ont rien à voir, et même sont radicalement opposées à celles qui sous-tendent le fonctionnement de l’ego. Nous avons là notre réponse. Seule une conscience utilisant le cerveau du cœur, non pas le cœur émotionnel mais l’intelligence supérieure de l’âme située dans le cœur, pourra nous guider dans ce passage vers la création d’un monde complètement nouveau, un monde qui ira bien au-delà de tous nos plus beaux espoirs.

Mais de quoi sera-t-il fait ?

Gif papillonOn peut certes parler du Nouveau Monde en termes philosophiques de paix, d’amour, de justice, de liberté, de fraternité, de partage, de respect, d’abondance pour tous etc., c’est-à-dire en des termes très positifs et inspirants, mais qui nous sont familiers. Nous pouvons évoquer une utilisation différente de l’énergie qui deviendra libre et accessible à tous. Nous pouvons évoquer également les qualités supérieures de la conscience que les êtres humains porteront : la connaissance directe, la clairvoyance, le pouvoir de téléportation, la télépathie etc.. Tout ceci est très bien, mais ne se décrit qu’en termes de réalités que nous connaissons déjà. Pourtant nous ne pouvons pas savoir plus précisément comment ce monde fonctionnera, car il y aura d’autres choses qui apparaîtront qui pour l’instant sont au-delà de notre connaissance ou même de notre compréhension. Une chose est certaine pourtant, c’est que la souffrance disparaîtra de cette planète. À partir de là, nous aurons certainement de très belles surprises et si ce n’est nous, au moins nos enfants ou petits-enfants… Le temps du grand passage est arrivé…

 
* * * * *

Reçu par email de www.terre-de-lumiere.com

Gif papillon

 

Publié dans Nouvelle conscience | Pas de Commentaire »

Nouvelle Réalité

Posté par othoharmonie le 17 décembre 2011

 

Gif fleurs petalesNous vivons une période incroyable, qui voit notre planète et tous ses habitants engagés sur le chemin de l’élévation vibratoire. Une nouvelle réalité est à notre portée, pour autant que nous soyons aptes à la percevoir et à la saisir. La clé pour y parvenir est l’ouverture de conscience, car c’est elle qui déterminera le monde dans lequel nous évoluerons.

Parmi les réalisations 2011 dont nous sommes très fiers, il y a eu le Projet Étincelles.
Voici, en guise de cadeau, quelques extraits de choix livrés par nos 3 précieux collaborateurs :           


Comment voyez-vous le monde de demain, comment imaginez-vous  la « Nouvelle Terre » ?


Gif fleurs petalesDaniel Meurois Givaudan a répondu :
 Je le vois au cœur d’un autre apprentissage. L’apprentissage permanent est ce qui définit le mouvement même de la Vie. Un Maître de Sagesse continue lui aussi à évoluer, à bouger, à être donc en apprentissage face à l’Infini et à l’Inconnaissable qui l’appelle. Je vois donc ce monde comme ayant besoin d’¨hommes et de femmes de terrain¨, c’est-à-dire d’êtres humains ne craignant pas de s’impliquer dans tous les domaines de la vie et empruntant le plus possible, sans tiédeur, le triple chemin décrit précédemment.

Je ne suis pas de ceux qui imaginent une sorte de paradis instauré sur Terre après un énorme chambardement venu, comme par miracle, réaligner les consciences. Je perçois et j’appelle tout d’abord un monde basé sur le refus des apriori, des paresses et des hypocrisies. L’Amour et la Volonté ne peuvent pas pousser au cœur d’un champ qui n’a pas été labouré. Ce n’est  certainement pas la Grace divine qui se chargera de labourer le champ mais notre travail de chaque instant. Nous hériterons de ce que nous serons capables de bâtir car « il n’y a pas d’élus mais des êtres qui ont choisi de s’élire ».   

 

 

Gif fleurs petalesHélène Turmel a répondu : Compte tenu d’un nombre toujours croissant de praticiens en médecine alternative et douce, de publications spécialisées en Croissance personnelle , de livres innombrables, de regroupements de Lumière et de Paix, je suis assurée que cette « Nouvelle Terre » en sera une d’éveil, de partage, d’entraide, de joie, de paix, d’amour où la souffrance ne sera qu’illusion. Chacun saura qu’il porte en soi, une lumière qui enfin jaillira après tant d’années d’emprisonnement. Elle nous guidera pour nous amener à notre plus haute expression, créant un paradis sur terre.

Si chacun avait la foi, même toute petite, en ce pouvoir intérieur en chacun de nous, prêt à nous servir si nous lui donnions notre accord, et également en mesure de nous amener vers cette « Nouvelle Terre », je crois que le processus serait beaucoup plus court et facile. Le rôle de la foi vers cette nouvelle ère est  beaucoup plus grand que nous pouvons l’imaginer. Ne négligeons pas son pouvoir de création; ne dit-on pas qu’elle peut déplacer les montagnes. Pour en faire la preuve, il nous faudrait d’abord la mettre à l’essai. La foi à mon avis, consiste à croire avec tout notre cœur, nos yeux, notre ressenti, notre âme en l’existence de quelque chose qui est encore non matérialisé.  Celle-ci mettra alors tout en branle pour le manifester.  

 
Gif fleurs petalesDominique Allaire
a répondu : La Terre Nouvelle se trouve ici. Maintenant. Dès aujourd’hui, j’accepte le monde dans lequel je vis. J’apprécie la beauté de cette Terre qui m’abrite si généreusement. Je dis merci à mon corps, cette merveille, ce prolongement
matériel de mon essence spirituelle. J’observe la perfection de ma vie, avec son environnement, ses relations, ses fardeaux et ses cadeaux. J’élargis ma vision pour englober l’Univers tout entier. Je comprends l’utilité des personnes, des situations et des choses qui sont là pour m’aider à rayonner davantage. Observons la Terre. Elle tonnerre, elle éclaire, elle gronde. Elle pleut, elle vente, elle soleille. Elle neige, elle grêle, elle tremble. Elle gazouille, elle fleurit, elle coule. Elle jaillit, elle a chaud, elle a froid. Naturellement. Nous, ses enfants, en faisons tout autant. Sous d’autres formes, évidemment. Abandonnons-nous à ce mouvement naturel et universel. Savourons le bonheur d’exister. La Terre Nouvelle est ouverte, équilibrée, spontanée. Tout simplement.

Vous souhaitez y vivre dès à présent? Vous y êtes déjà. En ce moment. Elle bat en chacun de nous. Nous sommes  libres de nous affranchir de nos chaînes de victime et de bourreau. Nous sommes libres de nous accueillir, de nous honorer et de nous aimer tels que nous sommes. Nous possédons déjà en nous tout ce dont nous avons besoin pour briller de tous nos feux divins. Laissons aller le personnage idéal que nous ne sommes pas et accueillons la merveille que nous sommes déjà. Simplement. Amoureusement. Laissons tomber un à un les masques que nous avons créés par peur du rejet, de l’abandon et du ridicule. Nous sommes infiniment beaux!

Vous êtes de puissants créateurs. Vous pouvez réaliser ce qui vous tient à cœur. Voilà ce à quoi je m’emploie chaque jour avec joie : aviver la flamme qui flamboie en nous! L’aventure continue…

 

~~~~

 

Gif fleurs petalesIsab’ailes et Michel. : Chers amis, nous voilà déjà rendus à la dernière Infolettre Merci la Vie pour 2011.Nous vous souhaitons un agréable et joyeux temps des Fêtes !
Prenez-bien soins de vous et de ceux que vous aimez !!!
 

Reçu par email de www.terre-de-lumiere.com

Gif fleurs petales

Publié dans Nouvelle conscience | Pas de Commentaire »

12
 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...