• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 18 décembre 2011

La joie résulte d’un choix

Posté par othoharmonie le 18 décembre 2011


La joie résulte d'un choix dans Méditation 220px-Carl_von_Bergen_M%C3%A4dchen_mit_TellerPourtant cette joie est là. Les tibétains disent même qu’elle est le sol lumineux sur lequel s’établit toute vie humaine et que c’est ce que toute personne réalise lors d’états spontanés de béatitude ou d’extase, qu’ils durent quelques minutes ou plus longtemps.

 Et puisque c’est là, pourquoi ne pas mettre le cap dessus volontairement ? Car nous pouvons choisir nos états intérieurs. C’est même là le sens profond d’une démarche qui mène à la maîtrise ou à la sagesse. Le sage ne prétend pas contrôler ce qui se passe autour de lui, il décide plutôt d’agir sur ce qui se passe en lui. Cette décision est accessible à tous. Comme le peintre choisit les couleurs qui vont orner son tableau pour créer harmonie et beauté, de la même façon nous pouvons arriver à choisir les couleurs et les teintes qui vont colorer notre existence.

On devient ainsi l’artiste de sa vie.

En faisant l’exercice, il est intéressant de noter ce à quoi nous accordons de l’attention dans la journée. On réalise rapidement que la plupart de nos pensées et de nos sentiments prennent naissance dans nos insécurités tant affectives que matérielles. Si les nœuds sont trop profonds, il est utile de se tourner du côté de la psychothérapie pour arriver à les comprendre et à les défaire peu à peu. L’entreprise psychothérapeutique éclaircira la réalité des répétitions et offrira une voie possible de dégagement. Elle favorisera le choix de vivre plus près de sa véritable nature et plus près de l’expression de ses dons. Toutefois, cette nécessaire connaissance des sources ne saurait suffire. Elle peut servir un choix plus radical encore, celui de se dégager de ce passé, de s’en détacher, de s’en alléger et de vivre en favorisant la légèreté et la joie. Voilà l’objet de la véritable voie spirituelle. Pour cette dernière, une fois que les nœuds émotifs sont compris, il ne sert à rien de s’y attarder. Elle propose plutôt de choisir ses états intérieurs.

Un choix qui peut faire une différence réelle

310px-Manga_emotions dans MéditationIl s’agit essentiellement de considérer qu’à partir d’un certain niveau de confort et de conscience, un être humain ne doit son malheur ou son bonheur qu’à lui-même. Il n’est donc victime d’aucun passé dont il ne peut se dégager. Il est en somme créateur de sa vie à un degré qui peut donner le vertige quand il en prend conscience, surtout si cet être a toujours usé de la commodité de se dire une victime d’un passé qui aurait laissé une trace indélébile. À bien y penser, la seule chose qui peut faire une différence réelle dans une existence est le choix qui consiste à entrer dans une voie d’éveil conscient. On peut ainsi envisager de passer d’une existence automatique à une existence plus volontaire.

 Ce genre d’existence invite à choisir soi-même les éléments qui la composent, et à s’orienter en toute liberté vers le bonheur.

On peut juger qu’une telle idée est farfelue tellement nous sommes emportés toute la journée par des états émotionnels qui nous possèdent. C’est ignorer qu’à notre insu nous créons déjà notre vie, non pas volontairement, mais inconsciemment. Ce sont nos conditionnements, nos complexes, nos mémoires du passé, qui vivent à notre place. Ils nous font faire des choix dont nous ignorons les fondements. Une vie dite normale est ainsi faite. Et lorsque l’on a assez de cet état de choses, lorsque l’on en a assez de voir venir et partir le malheur ou le bonheur par accident, on décide de mettre la main à la pâte et de changer de cap. La grande aventure commence.

En attendant, n’oubliez pas de noter ce à quoi vous accordez votre attention dans une journée. Vous réaliserez, avec surprise peut-être, que vous privilégiez bien peu de choses qui servent réellement au bonheur dont vous rêvez ! Cette prise de conscience deviendra si vous le souhaitez un véritable outil de changement.

Texte de Monsieur Guy Corneau  www.toslog.com

Reçu par email de www.terre-de-lumiere.comGif bouquets

Publié dans Méditation | Pas de Commentaire »

Les dernières marches vers 2012

Posté par othoharmonie le 18 décembre 2011

Nouveau monde basé sur le partage

Les dernières marches vers 2012 dans En 2012-2013 et après 2016Le nouveau monde va plutôt être un monde basé sur le partage et l’attention apportée à tous les membres de la société en tant que conscience unifiée du Mouvement Ondulatoire Universel, probablement après beaucoup de tourmente, il sera finalement établi. La période plus immédiate de la Sixième Nuit sera donc celle où les expressions concrètes de cette transformation auront besoin d’être éprouvées et appliquées.

De la perspective du monde actuel, ceci peut sembler impensable. Cependant, nous devons nous rappeler qu’il n’existe rien qui soit humainement éternel et que notre perception de la réalité, ainsi que ce que nous sommes poussés à créer, varie toujours entre les différents Mouvements Ondulatoires. Les êtres humains des Mouvements Ondulatoires Régionaux, Nationaux, Planétaires et Galactiques sont complètement différents dans leur approche de la vie et l’être humain universel qui sera créé par le Neuvième et Universel Mouvement Ondulatoire représentera l’étape couronnée de l’évolution de la conscience. Ainsi, elle pourra donc vraisemblablement incarner une perception différente du monde et de ses diverses qualités par rapport à précédemment.

 

      150px-Jean_Dodal_Tarot_trump_21 dans En 2012-2013 et après 2016Une économie basée sur le partage est bien sûr possible si l’unification de la conscience portée par le Mouvement Ondulatoire Universel est établie avec succès. Même si les changements d’énergie se mettent maintenant en place rapidement, j’ajouterai qu’il se peut que cela prenne un certain temps (s’étendant jusqu’à quelques années après 2011) pour que cette économie prenne sa forme définitive.

Alors comment cette transition va-t-elle s’accomplir concrètement pour l’être humain, elle qui porte essentiellement en elle le potentiel de l’unité de tout et le partage des fruits de la création ? Une telle transformation de notre expérience de vie peut maintenant paraître aussi impossible que l’a été la chute du Mur de Berlin à une époque. Mais de la même manière que la chute du Mur de Berlin était le reflet de la transcendance d’une polarité est-ouest dans la conscience humaine, le nouveau monde qui va voir le jour est destiné à résulter d’une transcendance des murs intérieurs et extérieurs entretenus particulièrement par l’esprit occidental.

Mon sentiment est donc que pendant la première partie de la Sixième Nuit, l’économie mondiale va ralentir de plus en plus et la consommation de la population américaine ne sera plus capable plus longtemps de maintenir en marche les machines industrielles dans le monde. Dû aux effets indirects de cette chute, aucune partie du monde ne peut s’attendre à ne pas être touchée. Avec cette chute les choses arriveront à un point où quand cela va commencer à se faire sentir pour de nombreuses personnes, il sera impossible de ressusciter la vieille croissance économique et il n’y aura jamais de retour aux « affaires normales ».

       

      Carl Johan Calleman Seattle, October 31,
sites web : www.maya-portal.net
                 www.calleman.com

Publié dans En 2012-2013 et après 2016 | Pas de Commentaire »

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...