Entrer dans la neutralité

Posté par othoharmonie le 5 janvier 2012

Sans jugement, entrez dans la neutralité

floatiesParfois, même si vous êtes dans le bon geste, dans le bon mot, il pourrait arriver que vous blessiez quelqu’un. Pourquoi ? Simplement, parce que l’autre est dans ses peurs. Alors ne vous reprochez pas d’être authentique. Si vous êtes véritablement dans votre cœur, vous n’avez pas à vous sentir responsable de la réaction de l’autre. L’autre a sa propre blessure à guérir, ses propres peurs à regarder.

Cependant, lorsque vous provoquez de semblables réactions chez les autres tout en étant dans votre cœur, il peut arriver que votre propre blessure se réactive et que vous vous fermiez à l’autre. Si cela se produit, la meilleure attitude est de prendre rapidement conscience en vous disant intérieurement : « Je viens de dire ou de faire quelque chose qui a dérangé cette personne. Qu’est-ce que j’ai dit ou fait qui a réactivé sa blessure et la mienne ? ». Il est important de ne pas retourner la chose contre vous en vous blâmant, ni de condamner l’autre personne, mais de simplement prendre conscience. Car il est possible que votre intervention ait été juste et approprié pour cette personne mais qu’elle ne l’a pas compris.

Sans vous en rendre compte, vous avez peut-être créé une opportunité de croissance pour cette personne en lui donnant la possibilité de dépasser ses limites. Si au lieu de vous juger ou de juger l’autre ; vous êtes capable de le voir dans sa blessure tout en reconnaissant la vôtre vous devenez aidant. Et en devenant aidant vous pouvez prendre de la distance émotionnelle, entrer dans un état de neutralité et demander à la personne : « Est-ce que tu t’es senti blessé parce que je viens de dire ? ». Cette simple phrase permettra à l’autre d’exprimer sa frustration ce qui rétablira la communication entre vous.

Habituellement vous ne dites pas ces choses. Vous faites semblant de n’avoir rien vu, rien dit, rien fait parce qu’il est difficile de parler des vraies choses même avec des personnes que vous connaissez bien. Pourtant cela permettrait à l’autre de se dire : « En effet, je n’ai pas aimé que tu me parles de cette manière… ». Et vous pouvez, tout de suite, rétablir la situation en disant : « Je n’ai pas voulu te blesser mais simplement m’exprimer. Je m’excuse. Si je t’ai blessé, ce n’est pas de façon volontaire. ». En ce faisant vous donner à l’autre la possibilité de changer sa compréhension de la situation ce qui permettra au conflit de se dissoudre. Cette personne repartira contente en appréciant votre authenticité et votre capacité de reconnaître que vous l’avez blessée sans le vouloir.

Dépasser le point de conflit

floatiesVous vivez constamment ces difficultés de communication dans votre quotidien, mais vous n’en parlez pas. Certaines personnes peuvent même rester dans des conflits de personnalité avec une autre personne pendant des années sans en parler et sans faire de véritables tentatives pour le régler. Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de disputes avec cette personne. Au contraire, vous créez beaucoup de turbulences dans vos énergies et dans les énergies de l’autre, mais sans jamais réussir à dépasser le point de conflit. Dépasser le point de conflit signifie vous élever au-dessus de la situation, prendre de la distance de ce qui vient de se passer et regarder la situation avec un œil différent, un œil neuf.

Voici un exemple qui vous aidera à comprendre. Imaginez que vous êtes témoin d’une dispute entre deux enfants sans y être impliqué. À distance vous pouvez observer l’interaction entre les enfants et décider s’il est approprié ou non d’intervenir. Si vous prenez le temps d’observer et savez rester neutre, votre intervention sera beaucoup plus juste et équitable pour chacun d’eux. Vous serez capable de trouver l’action appropriée. Soit les laisser régler leur problème eux-mêmes, soit les séparer et leur demander de réfléchir chacun de leur côté, ou encore leur montrer une meilleure façon de communiquer. Mais si cette journée-là vous êtes une maman ou un papa fatigué et de mauvaise humeur, vous ne pourrez pas garder votre neutralité. Vous vous laisserez aspirer émotionnellement par la dispute entre les enfants et vous vous mettrez en colère contre eux, ce qui activera le conflit ou lieu de le régler. C’est ainsi que, sans le désirer, vous créez des situations conflictuelles avec les personnes autour de vous car en perdant votre état de neutralité vous créez des blessures émotionnelles chez les autres.

Pensez à un événement récent dans votre vie où, sans le vouloir, vous avez créé un conflit, soit à la maison, soit dans votre lieu de travail, ou peut-être avec la caissière du supermarché. Observez comment vous avez créé une difficulté de communication avec cette personne… Prenez le temps de noter à l’intérieur de vous ce que vous avez pensé… ce que vous avez fait… ce que vous avez dit… ce que l’autre a dit… Quel était votre état d’esprit cette journée-là ? Étiez-vous pressé, fatigué, stressé ? Qu’est-ce qui a dérangé l’autre dans votre attitude ? Vous êtes-vous senti fatigué, vidé de vos énergies ?

                                                                                       gifs ordi

Message du Maître Amour et Harmonie, reçu par Louise Racette et Mariette Robidas lors d’un atelier « Être la Présence Je suis » qu’elles ont animé.

Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, si vous ne le modifiez pas et que vous citiez la source : www.energie-sante.netTéléchargement libre de l’article, en .pdf

Laisser un commentaire

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...