Fauve de Bourgogne

Posté par othoharmonie le 11 février 2012

Fauve de Bourgogne dans Ma Commune 320px-GVB_Voedster_met_jongLe Fauve de Bourgogne est une race de lapin domestique, d’origine française. Elle est apparue en Bourgogne au début du XXe siècle, puis s’est répandue dans l’ensemble du territoire français, notamment grâce à sa vitesse de croissance très importante. Aujourd’hui la Fédération française de cuniculture estime qu’il s’agit de la race comptant le plus d’éleveurs amateurs en France.

Ce lapin de taille moyenne à la couleur fauve caractéristique est élevé comme animal de compagnie ou pour la production de viande. Il forme un cheptel important, en augmentation. Il ne faut pas le confondre avec le lapin nain fauve, qui ne présente qu’une ressemblance de couleur.

Le Fauve de Bourgogne a des origines très anciennes, et on trouve depuis des siècles des lapins de couleur roux en Bourgogne. Ce lapin était élevé en nombre, dans cette région essentiellement, pour sa rusticité, sa précocité et la finesse de sa chair. On l’élevait en effet dans le but d’obtenir rapidement un bon poids de viande.

Aujourd’hui on compte environ 1 130 éleveurs déclarés de Fauve de Bourgogne, qui détiennent 9 200 animaux reproducteurs. Les effectifs semblent en augmentation et la race n’est donc pas menacée. Elle fait toutefois l’objet d’un programme de conservation mené par l’INRA et la Fédération française de cuniculture dans le cadre du projet de conservation des ressources génétiques RESGEN. Ainsi, des embryons et de la semence de fauve de Bourgogne sont conservés congelés.

320px-Lapin_argent%C3%A9 dans Ma CommuneLa race est originaire de Bourgogne, où elle est encore aujourd’hui bien présente. Son obtenteur Albert Renard situe son aire de répartition en Côte d’or et notamment dans la région de Dijon où la race était recherchée pour sa chair. On en trouvait autrefois dans la Nièvre jusqu’à Clamecy, mais surtout dans l’Yonne qui était le département où la race était la plus répandue. Le cheptel se limitait alors aux frontières de la Bourgogne, puisqu’en Champagne dominait l’Argenté. Il connut une diffusion plus large par la suite en raison de sa popularité, si bien qu’on le trouve dans toute la France, jusqu’en Nouvelle-Calédonie, mais essentiellement en Bourgogne et en Alsace.

Le Fauve de Bourgogne est désormais présent à l’étranger. La Suisse en possède un cheptel très proche du type originel défini par Albert Renard. On en trouve également en Belgique, en Espagne ainsi qu’en Italie. Le Fauve de Bourgogne a aussi servi à l’élaboration d’une race américaine, au début du XXe siècle : Albert Thomas confirme en effet la parenté biologique de la race avec le néo-zélandais roux. Par ailleurs, des croisements sont fréquemment effectués avec des Argenté de Champagne, des Géant blanc du Bouscat ou des Californien.

 

 

Site consacré au fauve de Bourgogne, à vous de voir : http://fauvedebourgogne.free.fr/

 

 

 

Laisser un commentaire

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...