Duché de Bourgogne

Posté par othoharmonie le 27 mars 2012

 

Duché de Bourgogne dans Ma Commune 400px-Panoramique_palais_duc_de_BourgogneLe duché de Bourgogne est fondé en 880 à partir du royaume de Bourgogne, par les rois carolingiens Louis III et Carloman II et les membres princiers de leur famille qui se partagent l’Empire carolingien de Charlemagne dont ils ont hérité. Ils féodalisent tous les royaumes carolingiens de France en duchés et comtés vassaux des rois de France.

Richard II de Bourgogne (dit Richard le Justicier) est nommé marquis puis premier duc de Bourgogne et un des six pairs laïcs primitifs de France par son suzerain le roi Louis III.

Le duc de Bourgogne est lui-même suzerain des comtés suivants :

  • Et autres comtés, seigneuries, et acquisitions par mariages, héritages ou par guerres.

Après la mort de Charles le Téméraire, Louis XI s’empare du duché et le rattache à la Couronne à l’extinction de la Maison apanagiste. Le titre de duc de Bourgogne est accordé à quelques princes de la maison de France mais, cette fois, sans apanage et comme titre de courtoisie. Mais Marie de Bourgogne, la fille de Charles le Téméraire, revendique le titre de duchesse de Bourgogne, sans avoir le contrôle physique du duché. Elle conserve la plupart des autres fiefs de son père et épouse Maximilien Ier de Habsbourg qui recrée le titre ducal.

Charles Auguste Guillaume Henri François Louis de Steuben - Louis III (vers 863-882) et Carloman (vers 866-884).jpgEn épousant Marie de Bourgogne, Maximilien de Habsbourg reprend à son compte les possessions restantes des Bourgogne, les Pays-Bas bourguignons (actuel Benelux), le comté de Bourgogne (actuelle Franche-Comté), le titre ducal, l’Ordre de la Toison d’Or et leur armoiries.

Les Habsbourg continuent en vain de revendiquer le duché de Bourgogne, mais doivent y renoncer d’abord au traité du Cateau-Cambrésis en 1559, puis au traité de Nimègue en 1678. Ce dernier traité attribue la Franche-Comté (précédemment connue sous le nom de comté de Bourgogne) à la France, sauf le comté de Montbéliard qui ne devient, volontairement, français que le 18 octobre 1793.

  • À l’issue de la guerre de succession d’Espagne, aux traités d’Utrecht (1713), les Habsbourg d’Autriche reçoivent les Pays-Bas, revendiquent l’Ordre de la Toison d’Or (il y a depuis deux ordres, un autrichien et un espagnol). Ils continuent de porter le titre de duc de Bourgogne. L’impératrice Marie-Thérèse le porte dans les documents officiels, et semble être la dernière dans ce cas. Après elle, le titre de duc de Bourgogne paraît absent de la titulature impériale (voir Habsbourg). Le titre se transmet donc aux Bourbons d’Espagne et, durant les périodes républicaines, au chef de la maison d’Espagne. Le roi Juan Carlos le porte encore de façon traditionnelle. La Constitution espagnole de 1978 lui accorde le titre de roi d’Espagne mais précise qu’il pourra utiliser les autres titres qui appartiennent à la Couronne.

Laisser un commentaire

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...