Incarner sa spiritualité

Posté par othoharmonie le 3 juin 2012

par Mantha

Comment incarner sa spiritualité ? 

Croire à cette réalité que les scientifiques qualifient aujourd’hui de « quantique » et que les hommes ont toujours nommé le « monde invisible » ? Ils le craignent pour ne pas l’avoir compris, car ils savent à quel point il est puissant, comme le tonnerre, la foudre ou les éclairs…Ils ont appris à maîtriser la Nature jusqu’à l’asservir, canalisé les eaux des rivières, déplacé les montagnes, creusé des tunnels, défriché les forêts, au mépris des éléments, le vent, la terre et l’eau. Seul le feu leur résiste encore, alors ils l’apprivoisent, faute de le maîtriser, et « jouent avec le feu » niché au cœur de l’atome, sans en assumer les conséquences… 

Malgré ce pouvoir illusoire sur la Nature, l’homme reste un enfant sans défense face aux forces de l’invisible, qu’il entrevoit grâce à la technologie moderne, de l’infiniment petit à l’infiniment grand, du moins une infime partie, car il n’y a aucune limite ! Comment concevoir l’infini avec un intellect qui définit ? C’est avec leur 6ème sens que visionnaires, médiums ou clairvoyants appréhendent cet aspect de la réalité. Elargir sa conscience, développer son intuition, dépasser nos limites permet de basculer dans cette « autre réalité » non visible, le monde de l’Esprit, d’où émane la Lumière. 

Au commencement était la foi 

belles imagesCroire qu’il y a un champ de conscience plus vaste que nos 5 sens est notre logique. Que se produisent des miracles sans cause apparente, cette dernière étant cachée au cœur de l’être : pour récolter bonheur, santé, ou abondance, c’est bien dans ce jardin fertile mais inexploré qu’il faut planter une graine. Lorsqu’elle est arrosée, choyée, chérie avec beaucoup d’amour, de patience, d’humilité, et si l’on accepte de lâcher-prise en confiance, se détacher du résultat, il pourra alors se manifester dans le monde physique. On l’appellera miracle, bienfait, bénédiction,… C’est un principe spirituel qui permet de vivre sa foi sereinement. D’être un exemple vivant de ce que l’on prêche, sans ressasser des préceptes rigides ou se plier à des dogmes rassurants auxquels on s’identifie par « conformité ». A l’heure de la pensée unique et des modèles infantilisants, il est urgent d’accéder à cette maturité spirituelle : être LIBRE. C’est le courant de la pensée créatrice, le cœur étant relié au corps mental : croire est un acte qui commence dans le cœur et se prolonge en pensée. Il doit ne rencontrer aucune résistance et circuler librement sur différents plans pour alimenter cette graine dans le cœur. S’il y a la moindre résistance ou jugement de valeur, c’est comme un filet d’eau traversant plusieurs entonnoirs : si l’un d’eux est obstrué, la graine meurt. Il y a souvent des contradictions dans notre manière de croire et d’espérer, sur un plan ou un autre, car la prière est nécessaire, mais pas suffisante ! Se croire digne d’être aimé, heureux et en bonne santé alors que l’émotionnel refuse de l’être, c’est opposer un « bouclier énergétique » à la réception du bienfait. Si le corps éthérique est pollué ou le physique stressé, l’information est rejetée. Or c’est bien de cela qu’il s’agit : une simple information. La plupart du temps on réfute ce dont on a besoin ! On s’en protège, on oppose des forces destructrices, on fonctionne en résonance avec le monde matériel qui renie la Nature. Notre propre nature s’en trouve ainsi bafouée, dénigrée, dévalorisée ; Il s’agit donc de retrouver notre nature profonde qui est pure énergie, pure lumière, pure conscience, et au final une concentration d’atomes (dont la racine est curieusement analogue à ATMA, l’âme en sanskrit…). 

  MANTHA, énergéticienne   Infos : 04 67 09 34 92 site www.mantha-eden.net

 

VENEZ NOUS LIRE EGALEMENT SUR LE FORUMhttp://devantsoi.forumgratuit.org/

Laisser un commentaire

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...