L’intelligence du cerveau droit

Posté par othoharmonie le 3 août 2012

 

L'intelligence du cerveau droit dans Nouvelle conscience 3502« Tout le monde en a fait au moins une fois l’expérience, affirme Béatrice Millêtre, docteure en psychologie, spécialisée en sciences cognitives. Mais ce savoir intuitif peut être parasité par notre cerveau gauche, logique et raisonneur. » La psychologue distingue deux modes de raisonnement : « L’un séquentiel, logicomathématique : de l’énoncé, je déduis ma première étape, de laquelle découle la deuxième, et ainsi de suite jusqu’au résultat. Et l’autre intuitif, dans lequel la conscience verbale est le dernier maillon de la chaîne de traitement des informations. » C’est Archimède qui pousse le fameux « Eurêka » dans sa baignoire quand s’impose à lui une solution qui semble tomber du ciel, alors qu’en vérité elle est le fruit d’un long cheminement paraconscient.

Gerd Gigerenzer, directeur de l’institut de recherche Max-Planck à Berlin, qui a enseigné la psychologie à l’université de Chicago, définit l’intuition comme une forme d’intelligence exploitant « les capacités évoluées du cerveau et reposant sur les méthodes empiriques qui nous permettent d’agir rapidement, avec une exactitude étonnante ». Notre cerveau a accès à des informations qui échappent à notre conscience, ainsi qu’à des facultés qui se développent et qui s’affinent depuis des milliers d’années pour garantir notre survie et notre développement. Au point que le chercheur allemand utilise indifféremment les mots « intuition » et « instinct ». Pour lui, est intuition « ce qui jaillit dans la conscience, dont les raisons sous-jacentes nous échappent en partie et qui est cependant suffisamment convaincant pour nous pousser à agir ». Ce sont ces « je dois », « je ne dois pas » qui s’imposent face à un choix important (déménager, s’engager dans une relation affective, changer de travail) et qui semblent surgir des profondeurs de notre être. Que l’on choisisse de les écouter ou pas. C’est également un ressenti très fort et que démentent pourtant les apparences. Agnès, une de mes amies, m’a dit avoir eu un jour l’intuition, en jardinant, que son fils n’allait plus en cours à la fac, alors qu’objectivement aucun élément ne permettait de le soupçonner. « J’ai su, d’un coup. J’ai tout lâché et lui ai laissé un message téléphonique. Le soir, il me rappelait et avouait tout. J’ai bien fait d’écouter ma petite voix plutôt que les arguments rationnels de mon mari, qui n’y avait vu que du feu. »

 

Psychologie, nous en parlons également sur notre forumhttp://devantsoi.forumgratuit.org/

Publié dans Nouvelle conscience | Pas de Commentaire »

Chemin des découvertes

Posté par othoharmonie le 3 août 2012

Nous avons également tout un panel de VIDEOS et LIVRES à consulter sur notre FORUM

pour information, venez nous lire ici : http://devantsoi.forumgratuit.org/f20-bibliotheque-videotheque

belles découvertes à tousChemin des découvertes dans Librairie / vidéothèque voyage_020

Publié dans Librairie / vidéothèque | Pas de Commentaire »

Numérologie sur forum

Posté par othoharmonie le 3 août 2012

La symbolique des chiffres est une affaire de tous !

Si vous souhaitez en apprendre plus sur la Numérologie, notre ami Astro sera là pour vous l’expliquer …

Venez nous retrouver ici sur le Forumhttp://devantsoi.forumgratuit.org/t318-numerologie?highlight=num%C3%A9rologie

Numérologie sur forum dans Numérologie numerologie

Publié dans Numérologie | Pas de Commentaire »

Ce que nous disent nos rêves

Posté par othoharmonie le 2 août 2012


Depuis la nuit des temps, nous cherchons à les comprendre. Dictionnaires, clés des songes, méthodes d’interprétation tous azimuts… Rien, semble-t-il, n’épuise le sens de nos rêves. Et les scientifiques eux-mêmes n’arrivent toujours pas à percer leur mystère. Pourtant, depuis Freud, quelque chose a changé. Nous savons désormais que chaque personne peut entretenir un dialogue singulier avec ses récits oniriques.

Mieux : cette relation permettrait à chacun d’améliorer sa vie ! C’est cette hypothèse que nous creusons dans ce dossier. Avec, pour tous, une invitation à ne pas négliger ces messagers souvent très bavards… quand nous prenons le temps de les écouter.

Loin d’être des fantaisies inutiles, nos rêves nous parlent. Ouvrir le dialogue avec eux, c’est se donner la possibilité dévoluer.

Article de Pascale Senk

Ce que nous disent nos rêves dans Rêves totems-300x225 « C’est vraiment étrange. Cette nuit, dans mon sommeil, je retrouvais mon père, mort il y a quinze ans. Il était sans rides, jovial, en pleine forme. Nous avions une longue conversation, et ce matin, je me suis réveillée avec une belle énergie, comme renouvelée. ». « Moi, j’entrais dans une maison et je découvrais encore et encore des pièces inhabitées… »

Ces dialogues de rêveurs étonnés, nous en avons tous. Avec nos conjoints, nos collègues, nos enfants… A chaque fois, celui qui nous raconte l’un de ses rêves nous fait un cadeau. Il nous révèle une part extrêmement intime de lui. Peut-être la plus intime et la plus libre : gratuite, poétique, non contaminée par les règles, les conventions sociales ou les attentes des autres, cette « seconde vie » onirique, comme disait le poète Gérard de Nerval, est un pur produit de notre être profond. Et un formidable outil d’évolution et de connaissance de soi.

Protecteurs des rêveurs

Messagers des dieux grecs, inspirateurs des prophètes ou des grands chefs indiens, nos récits oniriques ont toujours été perçus comme des guides bénéfiques. Freud, puis aujourd’hui certaines études scientifiques, confirment qu’ils sont des « contenants » réellement nécessaires à notre survie. « Gardiens du sommeil » pour l’inventeur de la psychanalyse, ils nous aident en premier lieu à rester plongés dans le repos. Ainsi, rêver qu’il boit à une source d’eau fraîche évite à celui qui a soif de se réveiller.

Notre vie onirique nous permet aussi de recycler, trier, éliminer certaines informations accumulées lors des événements de la journée. Grâce à nos rêves, nous rejetons le superflu, dégageons nos priorités. Et assouvissons enfin, si l’on en croit Freud, nos désirs les plus inavouables. De quoi nous reconstruire et partir d’un bon pied chaque jour, en quelque sorte.

Surtout, les rêves semblent avoir le pouvoir de nous mettre en contact avec une réserve de connaissance ancestrale et universelle. Pour les Aborigènes, les visions oniriques préexistent d’ailleurs au rêveur. Elles sont « avant » lui et fondent l’univers. « Nous disposons dans nos rêves d’un fonds de connaissances beaucoup plus vaste que celui que nous possédons à l’état de veille », affirme le psychanalyste Guy Corneau. La preuve : nous découvrons parfois dans notre sommeil des symboles ou des mots que nous ignorons ou n’utilisons jamais consciemment.

Des images venues de la nuit des temps

Freud appelait ces éléments qui ne sont pas individuels ou liés à l’histoire singulière du rêveur des « résidus archaïques ». Jung, lui, les nommera « archétypes ». Ces « formes psychiques qu’aucun incident de la vie ne peut expliquer semblent être innées, originelles et constituer un héritage de l’esprit humain (In Essai d’exploration de l’inconscient, Gallimard, “Folio”, 1988) ».

L’inventeur de l’inconscient collectif l’a observé en particulier auprès des enfants. Une petite fille de 10 ans avait raconté plusieurs rêves à son père, un patient de Jung. Y apparaissait une « bête malfaisante, un monstre à forme de serpent avec de multiples cornes ». Jung découvrit que ce « serpent à cornes » n’avait été mentionné qu’une seule fois, dans l’alchimie latine du XVIe siècle. Comment l’enfant pouvait-elle avoir eu accès à cette image ?

Produits de notre « psyché vertigineusement ancienne », comme disait Jung, ces images sont des représentations instinctives venues de la nuit des temps et transmises de génération en génération. Figures du serpent, des frères ennemis, du labyrinthe, de l’eau, du soleil… Nourris de mythologies, de religions, le plus souvent universels, ces symboles viennent peupler nos rêves au milieu de nos préoccupations professionnelles ou affectives du moment. Et apportent sur celles-ci un éclairage nouveau.

A LIRE EGALEMENT SUR LE FORUMhttp://devantsoi.forumgratuit.org/search?search_keywords=r%C3%AAve

Publié dans Rêves | Pas de Commentaire »

Se rappeler de ses rêves

Posté par othoharmonie le 2 août 2012

 

La toute première étape sur la route des rêves est la remémoration onirique. La remémoration onirique est la capacité à se rappeler ses rêves, y compris ses rêves lucides.

Pourquoi est-ce si difficile de se rappeler ses rêves ?

Se rappeler de ses rêves dans Rêves x0w6sczs-300x281Nos rêves sont confus, fragmentaires. La plupart du temps nous les oublions quelques minutes après notre réveil. Ils glissent entre nos doigts comme du sable fin, nous sommes incapables de les retenir. Alors pourquoi est-ce si difficile de se rappeler ses rêves ? Plusieurs raisons sont avancées, psychologiques, biochimiques et même ésotériques.

Du point de vue de l’évolution, la difficulté de la remémoration onirique semblait une nécessité. L’homme est un animal, et les animaux rêvent, il n’y a qu’à observer votre chien dormir. Il gémit, glapit, parfois bouge les pattes. Et tous les animaux ne sont pas doués de raison, fut un temps où l’homme lui-même n’avait pas la raison. Alors imaginez que cet animal se rêve poursuivit par un prédateur, et au réveil cette image est aussi fraîche dans sa mémoire que n’importe quel souvenir. Incapable de raisonner la différence entre un rêve et l’état de veille, il part en courant, se croyant toujours poursuivi …
Cette difficulté de mémorisation est provoquée par l’état biochimique du cerveau durant la nuit. L’équilibre des neurotransmetteurs de l’état de sommeil est différent de celui de l’état de veille. Certains compléments alimentaires peuvent influer sur cet état biochimique pour augmenter la capacité de mémorisation, tel que des vitamines du groupe B mais nous en reparlerons dans un billet ultérieur.

Du point de vue psychologique, les stratégies que nous utilisons à l’état de veille pour mémoriser nos souvenirs sont absentes durant le sommeil. Enfin l’étrangeté des rêves rend difficile le processus de mémorisation qui se fait en associant un contenu avec des schémas connus. Voilà pourquoi bien connaître son monde onirique et travailler à l’état conscient avec permet de, petit à petit, créer des schémas facilitant la mémorisation des rêves ultérieurs.

Une possibilité ésotérique, essentiellement avancée par les partisans des OBE, serait qu’en rêve, nous nous trouvons dans un corps «énergétique», différent de notre corps matériel. C’est dans ce corps que nous rêvons, et à la réintégration corporelle, il faut également réintégrer cette mémoire, la télécharger vers un état plus dense, corporel, et au passage il va y avoir des pertes.

Comment se rappeler ses rêves ?

Quelque soit la raison de notre difficulté à nous souvenir de nos rêves, le fait suivant est incontesté par la communauté des onironautes et des scientifiques: la remémoration onirique peut se travailler et s’améliorer.

Faire preuve de persévérance

La première nécessité est d’en faire un travail quotidien. Plus vous chercherez régulièrement à vous souvenir de vos rêves, plus votre remémoration onirique s’améliorera. Lorsque l’on commence son journal des rêves, les premiers rêves sont souvent résumés à quelques lignes confuses, voire quelques mots. Petit à petit, le récit du rêve s’épaissit, prend de la cohérence, a un début, un milieu et une fin. La première technique nécessaire à la remémoration onirique est donc la persévérance.

Bien dormir

Nous avons plusieurs cycles de sommeil durant la nuit, entre trois et cinq cycles d’une moyenne de 90 minutes. 80% des rêves se déclenchent pendant la phase paradoxale d’un cycle, et cette phase devient de plus en plus longue au fil de la nuit. La phase paradoxale dure environ 10 minutes dans le premier cycle de la nuit et peut durer de 45 minutes à 1h après 8h de sommeil. Donc dormir longtemps permet des rêves de plus en plus longs.

Une alimentation équilibrée

Une alimentation équilibrée, riche en aliments lucidogènes peut favoriser la remémoration onirique. Une série de billets à consulter ici a été écrite sur le sujet.

Raconter ses rêves dès son réveil, même pendant la nuit

On se souvient principalement du dernier rêve précédent le réveil. Pour se souvenir de plus de rêves, il faut donc se réveiller durant la nuit, soit par un réveil accidentel (un bruit dans la rue, boire un grand verre d’eau avant d’aller se coucher…), soit par un réveil autosuggéré (tel que dans la méthode MILD), soit en programmant son réveil matin (mais dans ce cas il faut calculer un moment proche de la fin d’un cycle).

A noter que l’intense envie de se réveiller entre deux rêves pour les noter provoque souvent un phénomène appelé faux réveil.

Si vous ne vous sentez pas prêt à noter tout un rêve alors que vous êtes ensommeillé en pleine nuit, notez juste quelques morceaux clés, juste le nécessaire pour vous en rappeler au matin, sinon vous oublierez très probablement votre rêve.

Se souvenir les yeux fermés, immobile

Une fois réveillé, il est recommandé de garder les yeux fermés et de ne pas bouger pour éviter que des stimuli sensoriels viennent interférer. Votre toute première pensée doit être «Qu’est ce que je viens de rêver ?», ne laissez pas les pensées ou les inquiétudes de la journée venir interférer avec votre fragile mémoire onirique. Puis commencez par rassembler mentalement les morceaux de votre rêve, de la façon la plus complète possible, avant de le noter. Toujours dans votre lit, vous pouvez alors le noter les yeux fermés, sur un cahier ou utiliser un magnétophone, vous pourrez mettre votre journal des rêves au propre plus tard. La mémoire d’un rêve serait associée à une position du corps. Si rien ne vous vient à l’esprit, testez plusieurs positions de sommeil pour faciliter le souvenir.

Retrouver le rêve en partant de la fin

Le souvenir le plus frais d’un rêve étant en général sa conclusion, les toutes dernières images du rêve, la façon la plus simple de s’en souvenir est de remonter le fil à l’envers, de la fin au début, dans l’ordre chronologique inverse.
Il y aura sans doute des passages manquants ou incertains, des fragments que l’on ne sait pas trop où mettre dans le fil du rêve, peu importe, il faut tout noter.

Utiliser ses thèmes oniriques récurrents

Lorsque vous serez familiarisé avec votre monde du rêve, vous connaîtrez vos thèmes oniriques récurrents. Par exemple si vous rêvez souvent de forêts, si le rêve se déroule souvent dans votre maison, si il y a souvent des membres de votre famille dans vos rêves etc. Faites un album mental de ces thèmes oniriques et feuilletez-le mentalement au matin en vous demandant si vous avez rêvé ou non, de l’un de ces thèmes. Parfois une image suffit pour déclencher le rappel de tout un rêve.

Auto-hypnose, auto-suggestion

L’auto-hypnose ou l’auto-suggestion peuvent permettre de planter fermement dans l’inconscient son intention de se souvenir de ses rêves, augmentant les chances de réussite. Plus d’informations sur l’auto-hypnose dans cet article. La suggestion serait par exemple « Je me souviens de mes rêves », ou « Demain matin, je me rappellerai facilement de mes rêves. »

barre de separation

Publié dans Rêves | Pas de Commentaire »

La fin des Ténèbres

Posté par othoharmonie le 1 août 2012

 

Grâce à votre propre sagesse, vous vous êtes transformés et vous êtes nombreux à avoir dépassé ces potentialités qui vous auraient arrachés à cette planète (selon votre propre choix). Mais souvenez-vous ! L’humanité entière sait, au niveau cellulaire, que la « fin » est là. Comment pensez-vous que cela va affecter les humains ? Constatez-vous un alignement de l’ancien par rapport au nouveau ? Oui. C’est ce que l’on appelle la « fin des ténèbres ». A de nombreux niveaux, la Terre résonne, ceux qui vous entourent aussi, et vous-mêmes résonnez avec ce qui « aurait pu » se produire ? approfondissons un peu ce sujet.

La fin des Ténèbres dans En 2012-2013 et après 2016 fractale-71-300x225Un jour viendra où la structure du génome humain sera complètement analyse. Ce jour-là, la science sera en liesse, car ce qu’elle aura découvert permettra de vous aider tous. Beaucoup de maladies seront éradiquées, les gènes seront scrupuleusement étudiés et quantité de découvertes seront faites qui permettront d’allonger la durée de votre vie et de vous permettre de rester sur terre plus longtemps. Et cet événement unique (l’analyse de la structure du génome) qui surviendra au cours des prochaines années sera comparable à de nombreux événements fondamentaux du passé. Il sera considéré comme l’une des plus grandes étapes dans le processus de contrôle de la santé humaine. Il ne s’agit pas exactement d’un événement spirituel, mais il s’inscrit néanmoins dans le schéma de la nouvelle énergie. Cependant, lorsque tout sera devenu clair à leurs yeux, les scientifiques déclareront qu’au sein des milliards d’éléments permettant cette chimie merveilleuse, un élément sera manquant. Ils auront beau avoir suivi toutes les instructions permettant la création de la vie, connaître le processus généalogique, avoir mis en évidence les potentialités transmises génétiquement, du point de vue chimique et biologique, ils n’en constateront pas moins l’absence d’un élément.

Ils n’auront pas découvert la « mémoire centrale », ce dont nous vous avons déjà parlé. Ce que vous appelez l’ADN et que nous appelons le système des douze filaments a une « enveloppe » cristalline. Bien qu’elles soient quelque peu symboliques (car l’explication globale est une combinaison de science et d’Esprit)à, certaines parties de cette métaphore sont spécifiquement physiques lorsque nous vous décrions tout ceci dans un langage simple et accessible.

Il s’agit de la mémoire qui « s’adresse »  à ces différentes parties et qui leur parle de prédispositions, de contrats et de karma. Elle s’adresse à tous ces éléments en leur expliquant comment ils furent déterminés afin de pouvoir fonctionner. Elle leur rappelle la divinité que tous contiennent – et tout cela, les scientifiques ne le découvriront pas. C’est une mémoire centrale située véritablement au centre des informations spirituelles transmises à vos cellules concernant la raison de votre venue sur terre.

Savez-vous ce que l’on trouve au sien de cette mémoire centrale ?

On ne peut jamais séparer le physique du spirituel. Vos scientifiques ont tenté d’y parvenir depuis les origines. Ils sont extrêmement fers de leur méthode scientifique empirique. Pourtant, celle-ci n’a rien de spirituel. L’ironie du sort veut pourtant que l’aspect spirituel de la matière et de la vie se trouve au cœur de la physique e t de la biologie ; cette spiritualité se dissimule dans la structure atomique et au sien de l’organisme de chaque être humain. Cependant, vous devriez savoir ceci : cette spiritualité est totalement saturée de potentialité permettant la fin des ténèbres.

Vous possédez quelque chose que les enfants n’ont pas. Indépendamment de votre nouvelle intention ou de votre nouvelle voie, vous possédez une mémoire centrale qui se souvient de la raison de votre venue sur terre. Elle se souvient de la fin du test. C’est l’ombre de ce qui aurait pu être et elle possède une horloge qui sait que le moment approche ! Permettez-moi maintenant de vous expliquer ce que cela signifie…

 Même si vous avez formulé l’intention d’élever votre fréquence vibratoire, les anciens souvenirs sont toujours présents.  Lorsque vus avez décidé de suivre une nouvelle voie, avez-vous brusquement oublié qui vous étiez ? Votre dualité a-t-elle soudainement disparu ? Non. Au contraire, la sagesse et divers dons vous furent offerts pour dépasser l’ancien schéma, mais ce dernier est toujours présent en vous. Il fait maintenant partie de votre dualité et crée véritablement certains attributs physiques dans votre vie. Mais en définitive, tout est approprié.

Nous voulons que vous soyez conscients du mouvement de va et vient entre ces deux énergies et des résultats planétaires correspondants ? D’un côté, cette mémoire vous dit : »C’est la vieille énergie qui te parle, tu te souviens ? La fin est proche ». De l’autre, elle vous déclare : « Non, il s’agit d’une nouvelle Terre, d’un nouveau paradigme et nous n’allons pas disparaître du tout. Au contraire, nous allons nous diriger vers le futur et les choses vont devenir très différentes. Nous avons une mission autre et l’ancien plan de destruction ne nous affectera plus ».cependant, ces énergies opposées seront en lutte quelque temps encore. Si vous observez le monde de la politique ou de la finance, vous constaterez aisément ce phénomène. L’ancienne énergie se place toujours au premier plane t semble anéantir sans cesse les efforts de paix. Vous pourriez penser qu’il s’agit d’une bataille entre l’obscurité et la lumière. Mais ce n’est pas le cas. Aucunement. Il s’agit plutôt d’une bataille entre les anciennes potentialités et les nouvelles opportunités, et l’ancien ne disparaîtra pas facilement.

La fin des ténèbres est un véritable attribut physique. Certains d’entres-vous sont certains qu’ils vont mourir. Mais vous avez beau leur expliquer qu’ils sont en bonne santé, cela ne sert à rien. Ils tomberont malades de façon à disparaître. Puis ils partiront. Il s’agit là de ce que la mémoire centrale peut faire sans la connaissance de la divinité de ce qui est en train de se passer. Il s’agit d’un grand pouvoir de la mémoire de la fin des ténèbres.

 Vous ne pouvez imposer une conscience à un être humain – bien que vous cherchiez à le persuader de ne pas « s’en aller ». A moins d’en ressentir profondément le besoin, il ne changera pas. Il s’agit d’un choix et de la capacité de chaque être humain de décider par lui-même. Ne pensez pas que vous avez échoué si vous ne parveniez pas à convaincre une personne malade de recouvrer la santé. En célébrant son existence au cours d’une cérémonie suivant son décès, honorez le fait qu’elle ait vécu ! Puis, honorez le fait qu’elle reviendra très rapidement dans le corps précieux d’un enfant indigo. Croyez-moi ! La mort est intégrée dans le cercle de la vie.

 barre de separation

Extrait de Messages de notre Famille de la série Kryeon – canalisé par Lee Carroll

–TOME V – page 281 – LE TREILLIS COSMIQUE.

Publié dans En 2012-2013 et après 2016 | Pas de Commentaire »

Le rêve lucide – Technique

Posté par othoharmonie le 1 août 2012

 

Le rêve lucide - Technique dans Rêves meteo-paysages-00030Voici un bref aperçu des meilleures techniques qui peuvent apporter la lumière de lucidité à vos rêves. Ceci ne se veut pas le remplacement d’un effort constant et engagé comme lire les livres « Créativité Onirique » par Patricia Garfield ou « Le rêves lucide » par Dr. Stephen LaBerge et/ou de suivre les cours offerts par La Fondation R.E.P.O.S./The DREAMS Foundation. Cependant cela peut servir de tremplin pour ceux qui veulent concentrer leurs efforts immédiatement et efficacement. Quelques unes des techniques sont moins appropriées pour un horaire de travail quotidien, mais plus vous pouvez mettre en pratique ces diverses techniques, plus vous aurez de rêves lucides.

Maîtrisez le rappel des rêves. Aucune autre pratique n’est plus efficace. La principale barrière pour réaliser qu’on rêve est que notre mémoire à l’éveil et notre « mémoire de rêve » ne sont pas aussi connectées qu’elles pourraient l’être avec l’intention, la pratique et la concentration. Faire un effort constant pour se souvenir des rêves aidera votre esprit à l’éveil à s’allier plus intimement avec votre conscience du rêve et vous permettra de devenir plus familiers avec le contenu personnel de vos rêves, étant donné qu’ils ne font pas parties habituelles de votre expérience éveillée. Ceci permettra donc à votre raisonnement éveillé et à vos capacités de réfléxion d’être plus présents dans les rêves de façon à reconnaître les environnements ou les émotions inhabituelles ou improbables pendant que nous les expérimentons encore dans le rêve. Le succès avec les rêves lucides est plus probable si vous vous rappelez d’un rêve ou plus par nuit. En fait, vous pourriez déjà avoir eu des rêves lucides sans vous en souvenir (voir les instructions pour se rappeler des rêves de la Fondation R.E.P.O.S./The DREAMS Foundation).

Levez-vous pendant la nuit. La recherche a prouvé que les siestes au matin après une période d’éveil sont extrêmement productives pour rêver lucidement et ce pour trois raisons: (a) Nous avons plus d’activité REM (rêves réguliers) par cycle de sommeil durant la progression de la nuit. (b) Il y a beaucoup moins de temps entre l’endormissement et le début du sommeil REM qu’au début de la nuit. Nous avons donc plus de chances de surmonter la barrière d’oubli entre l’éveil et le sommeil. (c) Nous avons tendance à dormir moins profondément à l’approche du matin. Cette technique requiert probablement plus de motivation (surtout au début) mais offre aussi plus de succès. Les fins de semaines ou les vacances sont de bonnes opportunités pour l’essayer. Ce qui marche le mieux est de se réveiller 1½ ou 3 heures (1 ou 2 cycles de sommeil) plus tôt que d’habitude, rester debout pendant 30 à 90 minutes, puis retourner au lit pour finir le reste de votre sommeil retardé. Pendant la période de réveil, c’est important de vraiment être alerte et réveillé. Quelques unes des meilleures activités pour faire cela sont: prendre une marche de minuit (c’est aussi le fun), faire l’amour, ou méditer (la technique Vipassana est particulièrement bonne). Idéalement, n’importe quoi qui apporte ou maintient votre présence d’esprit.

Technique de visualisation « MILD »: Cette technique est très efficace, même s’il est parfois difficile de se concentrer à l’endormissement. Voici les étapes: Avant de s’endormir, utilisez l’autosuggestion pour augmenter votre rappel de rêves et la possibilité de rêves lucides. Après s’être reveillé après une période REM, levez-vous et écrivez tous les rêves dont vous vous souvenez. Avant de vous rendormir, asseyez-vous sur le coté du lit (pour ne pas s’endormir avant la fin de l’exercice) et faites-vous la suggestion suivante: « La prochaine fois que je rêve, je veux me souvenir du fait que je suis en train de rêver. » Ensuite, imaginez-vous dans le rêve que vous venez de faire, en le suivant scène par scène. Quelquepart dans la visualisation, imaginez que vous réalisez que vous êtes dans un rêve (idéalement quand quelquechose d’étrange arrive) et faites ce que vous avez planifié (voir ci-dessous) en conséquence. Ensuite, couchez-vous et mettez votre attention sur votre intention de devenir lucide suivie par la visualisation mentionnée.

Restez présent pendant que vous vous endormez. Après que vous êtes au lit, prêt à dormir, surtout si vous vous réveillez pendant la nuit mettez votre attention sur votre respiration et soyez témoin des pensées qui apparaissent, sans les laisser trop attraper votre attention. Si vous vous rendez compte que cela est arrivé, ramenez votre attention sur votre respiration.

Autosuggestion: Quand vous êtes prêt à vous coucher, ou si vous vous rêveillez durant la nuit, adoptez l’attitude de honnêtement vous attendre à ce que ce soir, ou bientôt, vous allez devenir conscient (lucide) pendant un rêve. Essayez de vous convaincre d’une manière amicale et assurée (et non sous pression) et ensuite, laisser cette suggestion aller comme un ballon. La cassette « Trance Induction » du Lucidity Institute peut aider à votre succès avec cette technique.

Planifiez une activité de rêve lucide. Reconnaître que vous rêvez est excitant – la sensation est forte et peut vous réveiller, surtout si vous n’avez rien prévu pour vous occuper. Imaginez que vous vous êtes concentré pendant 3 semaines et tout d’un coup vous vous rendez comte que vous rêvez, sauf que vous vous réveillez tout de suite à cause de l’excitation. C’est bien commun chez les débutants, mais seulement pour ceux qui n’ont aucune activité immédiate planifiée. Pour continuer le rêve après ces premiers moments de lucidité, planifiez une activité spécifique à faire durant votre prochain rêve lucide. Beaucoup de monde choisissent de voler pour leurs premières expériences, mais il n’y a pas de limite aux opportinités. Laissez votre imagination vous prendre. Les meilleures activités pour maintenir un rêve lucide sont celles qui vous engagent dans le scénario du rêve.

Faites des vérifications d’état. Vérifiez toujours votre état de conscience (si vous rêvez ou non) AVANT d’arriver à une conclusion chaque fois que vous avez même la moindre impression que vous êtes peut-être en train de rêver. Comme ça vous ne manquerez aucune opportunité de devenir lucide. Aussi, durant la journée, demandez-vous aussi souvent que vous vous le rappelez, si vous êtes en train de rêver, et faites un test pour le savoir. Ceci paraît peut-être bête, mais cela aidera la possibilité de le faire par habitude pendant un rêve, et vous seriez très content de tous vos efforts à ce moment. La meilleure façon de faire une vérification d’état est de regarder vos mains pendant au moins 5 (mieux de 5 à 10) secondes pour voir si elles apparaissent étranges ou changent. Si oui, vous êtes en train de rêver! Même si beaucoup de gens ont du succès pendant leurs premières semaines (et parfois la première nuit), faire des rêves lucides est une aptitude qui requière du temps et de la patience pour la maîtriser. Dans cette optique, c’est plutôt comme apprendre à faire un sport ou à jouer un instrument de musique que d’apprendre à conduire un vélo (où on apprend à le faire d’un jour à l’autre). Essayer de maintenir une attitude relaxe et joueuse afin d’anticiper vos rêves mais en les laissant venir à leur propre rythme. Essayer trop fort ou être trop sérieux peut limiter votre succès. Le rappel des rêves, les rêves lucides et la motivation ont tous tendance à aller et venir en cycles naturels, et aussi dépendent de ce qui se passe dans votre vie quotidienne. Une pratique de ces techniques pendant quelques mois vous donne plus de chance d’avoir des rêves lucides plus fréquents que des essais intenses mais courts et peu souvent. Un groupe d’études hebdomadaire de personnes qui ont le même intérêt n’a pas d’égal pour maintenir la motivation et l’intérêt. Dès que vous commencez un cycle de « focus » sur ces exercices, gardez-le pour au moins 4 ou 5 jours, parce que les nuits consécutives ont un effet additif.

Balance dans votre vie : Les energies subtiles et les prises de conscience reliées avec les rêves lucides sont très puissants et souvent affectent la façon qu’on aperçoit le monde. Une approche de « autant-de-lucidité-aussi-vite-que possible » n’est pas suggéré. Une telle approche peut amener des imbalances et problèmes dans votre vie. Il n’y a pas de raison pour avoir peur, mais gardez cela en tête: les arbres poussent hauts et survivent des orages seulement si leurs racines sont fortes et profondes. Alors, gardez les pieds bien sur la terre en maintenant un focus sur les affaires quotidiennes de votre vie. Pour restaurer la balance si les problèmes apparaissent, mangez et dormez bien, et restez en contact avec vos ami(e)s. Des autres suggestions incluent recevoir un massage, faire de l’exercice prolongé dehors, et garder votre attention sur les choses simples et pratiques en place de mettre trop de focus sur vos rêves pendant que la balance n’est pas présent.

http://www.dreams.ca/pathway2.htm

Publié dans Rêves | Pas de Commentaire »

Le mythe de l’intuition féminine

Posté par othoharmonie le 1 août 2012

L’intuition est-elle l’apanage des femmes ?

Article Flavia Mazelin-Salvi sur psycho.com

Considérées comme plus empathiques et plus émotives que les hommes, les femmes seraient, pour ces raisons, plus intuitives. C’est le triple cliché qui nourrit l’inconscient collectif depuis des siècles et qui irrigue, aujourd’hui encore, des courants de pensée tels que la psychologie ou la philosophie.

Le mythe de l'intuition féminine dans Penserie fractale-18-300x225Un rapide survol des étapes fondatrices de la pensée occidentale permet de comprendre comment une croyance régulièrement répétée se transforme en vérité. Le pionnier : Aristote, qui considérait que la nature de l’homme était plus achevée et plus complète, tandis que celle de la femme, plus sujette aux émotions, était moins stable et moins fiable. Kant affirmait que la philosophie de la femme était de ressentir et non de raisonner et, un siècle plus tard, Darwin mettait en opposition « l’énergie et le génie masculins » et « la compassion et les capacités d’intuition de la femme ». Même l’un des pères fondateurs de la psychologie moderne, Granville Stanley Hall, postulait que la femme est fondamentalement différente de l’homme, car, contrairement à lui, elle fonctionne à l’intuition et au sentiment. Aux hommes, donc, les vastes étendues de la raison pure, et aux femmes les marécages incertains de l’intuition.

À ces thèses essentialistes s’ajoute celle des « évolutionnistes » : longtemps cantonnée dans la sphère domestique et sans accès au monde de l’abstraction et de l’action, la femme aurait développé une intelligence des émotions qui, aiguisant son empathie, lui fait mieux percevoir les intentions et les sentiments des autres.

Des « vérités » que viennent brutalement démentir, en 2005, une grande étude menée par le psychologue Richard Wiseman, de l’université anglaise du Hertfordshire (étude menée pendant le Festival international des sciences d’Édimbourg en 2005. Rapport de la BBC disponible sur news.bbc.co.uk/1/hi/uk/4436021.stm), citée par Gerd Gigerenzer, directeur de l’institut de recherche Max-Planck à Berlin, dans son livre Le Génie de l’intuition.

 

Une équipe de psychologues a présenté à quinze mille hommes et femmes des paires de photographies de visages souriants, l’un de manière authentique, l’autre forcée. Les chercheurs leur ont demandé d’évaluer leurs aptitudes à l’intuition. 77 % des femmes ont affirmé qu’elles étaient très intuitives contre 58 % des hommes. Ils ont ensuite demandé aux groupes de reconnaître les « sourires authentiques ». Les femmes avaient identifié le sourire « sincère » dans 71 % des cas, contre 72 % chez les hommes. Le plus étonnant : ces derniers s’étaient montrés meilleurs juges de l’authenticité du sourire chez le sexe opposé que les femmes.

 

Une vraie claque aux préjugés des grands penseurs !

 

A LIRE EGALEMENT SUR LE FORUM / http://devantsoi.forumgratuit.org/t163-entendre-son-intuition?highlight=intuition

 

 

Publié dans Penserie | Pas de Commentaire »

123
 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...