• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 23 septembre 2012

L’éternel et l’absolu…

Posté par othoharmonie le 23 septembre 2012

Question : l’Absolu n’aurait que faire de quoique ce soit, en réalité ?

L'éternel et l'absolu... dans APPRENDS-MOI 278ad415-150x103L’Absolu n’a effectivement que faire de quoique ce soit parce qu’Il n’est rien de quoique ce soit. Tant que tu crois qu’il y a quelque chose à faire, tu te leurres, tu entretiens ta propre Illusion. Tout le problème vient de l’identité à une forme, à un sac, à une vie, à une idée. Tant que cela existe, tu t’escroques toi-même et tu ne changes pas de point de vue. Pose-toi la seule question, non pas d’où tu viens (parce que tu viens de nulle part) mais ce que tu Es, quand tu dors ? Tant que ton point de vue est centré dans une forme, dans un temps, dans un espace, dans un destin, dans une histoire, dans une perception, il y a escroquerie. Aucune Vérité ne peut exister là-dedans. Et j’entends par Vérité, ce qui n’est affecté ni par un temps, ni par un espace, ni par une idée, ni par un concept, ni par une perception : par aucun sens et par aucune conscience. Celui qui est capable, non pas de méditer, mais de ne plus interférer avec un corps, avec une forme, avec un monde, avec une idée, avec un concept, avec un sens de propriété, quel qu’il soit, est Absolu. Il n’est plus affecté par la forme, il n’est plus affecté par le monde, même si cette forme y est soumise. C’est bien donc un changement de point de vue et de regard : c’est la perte de toute vanité, de tout orgueil, de se croire quoique ce soit.

Question : Qu’est-ce que l’Éternel par rapport à l’Absolu ?

L’Absolu Est l’Éternité. La Source n’est pas l’Éternité. Puisqu’elle part d’un point, elle se nomme : La Source. Tous les processus, spatiaux et temporels, que vous vivez (que ce soit les Vibrations, que ce soit la perception de ce que vous nommez Canal Marial), n’ont qu’un seul but : c’est de faire cesser toute distance et toute séparation. Là est l’Éternité. L’Éternité ne repose sur rien d’éphémère, sur aucun mouvement ni sur un fini, ni sur un infini, mais sur un indéfini. Ce n’est pas la même chose. Parce que dès qu’il y a défini, fini ou infini, définition, il y a séparation.

Texte issu de l’Expression de BIBI : Source : Autres Dimensions

 –Messages à lire Fichier PDF produit par : Les Transformations 2012 

Publié dans APPRENDS-MOI | Pas de Commentaire »

Les protocoles et exercices !

Posté par othoharmonie le 23 septembre 2012

Question : les protocoles cristallins, les exercices respiratoires qui sont proposés actuellement par les autres intervenants, sont-ils facilitants dans le dévoilement de l’Absolu ?

Les protocoles et exercices ! dans Etat d'être 260px-Learning_Arabic_calligraphy

 Mais l’Absolu ne peut être dévoilé. Tout ce que vous utilisez (le corps, les chakras, les cristaux) ne sont que des amusements. À force de vous amuser, viendra un moment où l’Absolu se révèle. Mais ce n’est pas vous qui allez nulle part. La Conscience (cela a été seriné dans tous les sens), Est une Vibration. Dans l’Univers, tout est Vibration. Dans les Dimensions, tout est Vibration. Dans la Conscience, les consciences, tout est Vibration. L’Absolu n’est pas une Vibration. Mais il vous faut bien expérimenter ce que sont les Vibrations, pour vous rapprocher de l’Infinie Présence. Tout est à sa place. Mais si vous étiez capables de sortir de toute identité, effectivement, vous n’auriez besoin de rien d’autre : mais c’est instantané. Or vous refusez l’instantané, parce que, pour vous, l’instantané, de votre point de vue, est éphémère. Je parle bien de l’instantané, et non pas du temps présent. Or justement, c’est dans l’instantané (dépourvu de toute perception, de toute Vibration, de toute identité et de tout monde) qu’est l’Absolu que vous Êtes. Mais il est plus facile à un observateur qui regarde la scène de théâtre, de penser à sortir du théâtre, pour voir que celui-ci n’existe pas, que pour celui qui joue la même scène sur la scène de théâtre. Parce que celui-là ne peut concevoir, imaginer, percevoir ou envisager que cela n’existe pas. Si vous étiez capables de dormir tout le temps, sans rêve, sans mort, vous seriez Absolu, instantanément. C’est ce que vous Êtes. Toute la problématique relève de la conscience et de l’identité. Encore une fois, rappelez-vous que vous êtes conditionnés par une forme, vous êtes conditionnés par un monde. Mais vous n’êtes ni un monde, ni une forme. C’est une erreur d’appréciation. Vous ne pouvez trouver ce que vous Êtes, autrement que par la réfutation. C’est au moment où cesse tout signal, toute conscience, toute Vibration, toute perception, toute identité et tout monde, que vous êtes Absolu. C’est quand vous vous apercevez (et c’est une métaphore) que, n’ayant plus de forme, n’ayant plus de pensée, n’ayant plus d’identité, n’ayant plus de repère, n’ayant plus de conscience, que vous Êtes, à ce moment-là, Absolu. Là est l’Absolu. Mais tant qu’existe le moindre repère, le moindre sens d’un « je » ou d’un Soi, vous n’êtes pas Libres, puisque vous êtes tributaires de ce « je », de ce Soi. L’instantanéité ne peut être trouvée dans ces circonstances.

 Alors, BIDI vous salue. Au revoir. Source : Autres Dimensions

 Messages à lire Fichier PDF produit par : Les Transformations 2012 

 

 

Publié dans Etat d'être | Pas de Commentaire »

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...