• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 29 septembre 2012

Flavigny sur Ozerain, ma Bourgogne

Posté par othoharmonie le 29 septembre 2012

Flavigny sur Ozerain, ma Bourgogne dans Ma Bourgogne En détails 3000643041_1_3_auQnC5RY-300x264

Flavigny-sur-Ozerain est une commune française, située dans le département de la Côte-d’Or et la région Bourgogne. Le vieux bourg est classé parmi les plus beaux villages de France. C’est aussi l’unique lieu de fabrication des Anis de Flavigny.

 

Les Anis de Flavigny sont des friandises élaborées à Flavigny-sur-Ozerain en Bourgogne. Chaque bonbon est fait d’une graine d’anis vert enrobée de sirop de sucre aromatisé : anis, violette, rose, menthe, réglisse, oranger…

Graines-anis.jpgCe sont des moines bénédictins qui, lors de la fondation de l’Abbaye de Flavigny en 719, se lancèrent dans la fabrication de ce bonbon en utilisant l’anis rapporté au début de notre ère par le voyageur romain Flavius.

Après la Révolution française, à Flavigny, ce sont huit confiseurs qui se lanceront dans la fabrication de cette friandise selon la recette originelle. Aujourd’hui, une seule fabrique perpétue artisanalement, au sein de l’abbaye, la fabrication des Anis de Flavigny : la maison Troubat.

Géographie

Au cœur de l’Auxois, la cité médiévale de Flavigny-sur-Ozerain est située sur un éperon rocheux, cerné de trois rivières, l’Ozerain, la Recluse et le Verpant.

Histoire 

En 52 avant J.C., Vercingétorix, chef gaulois, dirige la rébellion et conduit une armée contre César. Vercingétorix se replie sur le mont Auxois, et César établit des lignes de défense tout autour de l’oppidum, et défait les armées gauloises. C’est sur la colline de Flavigny où il installe notamment l’un de ses campements militaires. Un général de Jules César, et vétéran romain nommé Flavinius, se voit offrir après le siège d’Alésia (oppidum situé alors sur une colline voisine) et le départ des armées romaines une partie de cette terre, formée de la colline où sera bâtie peu après la cité de Flavianiacum, actuellement commune de Flavigny-sur-Ozerain.

Le village tient aussi son origine d’une abbaye bénédictine fondée en 719 par Wideradus, fils de Corbon, le chef burgonde (peuple germano-scandinave), puis rénovée au XVe siècle par Quentin Ménard, archevêque de Besançon et natif du lieu. C’est la règle bénédictine écrite par saint Benoît de Nursie au VIe siècle qui organise la vie quotidienne des moines. Elle rythme leur temps entre la prière, le travail manuel et le travail intellectuel.

En 1590, Henri IV crée un Parlement rival de celui Dijon, qui ne le reconnaît pas pour roi, à Flavigny, où se rendent les parlementaires qui lui sont fidèles

 dans Ma Bourgogne En détails

Lieux et monuments

 

Flavigny est le lieu de fabrication des Anis de Flavigny. Ce sont des dragées contenant en leur cœur une graine d’anis. Fabriqués simplement avec du sucre, une graine d’anis et des arômes naturels, les Anis sont déclinés en plusieurs arômes naturels : l’anis, la violette, la menthe, le citron, la réglisse, la rose, la fleur d’oranger, le cassis, le gingembre, la mandarine. Les dragéistes successifs sont fidèles à la même recette depuis 1591 et les Anis sont toujours fabriqués dans l’abbaye Saint-Pierre, à Flavigny. Cette fabrique artisanale et familiale a reçu le ruban bleu de l’interprofession Intersuc en 1988 et la reconnaissance des Ministères de la Culture, du Tourisme, de l’Agriculture et de l’Environnement en 1992 avec le titre de Site Remarquable du Goût.

L’abbaye bénédictine Saint-Pierre, fondée à Flavigny au VIIIe siècle, a été reconstruite au XVIIe siècle. Elle comporte des vestiges d’époque carolingienne : la crypte Sainte-Reine.

Il est possible de visiter la crypte carolingienne et l’atelier de dragéification au sein de l’abbaye.

L’église Saint-Genest, édifiée au XIIIe siècle, a été remaniée aux XVe et XVIe siècles. Elle possède de remarquables stalles du XVIe siècle, une tribune centrale de style gothique et une importante statuaire.

L’hôtel particulier du Marquis de Souhey, construit en 1700, est aujourd’hui occupé par les moines bénédictins de l’abbaye Saint-Joseph de Clairval.

Flavigny abrite la Maison des Arts Textiles & du Design, créée par le designer Daniel Algranate, constituée d’un musée retraçant l’histoire du design textile, et d’un jardin botanique composé de plantes à usages textiles

 

                             Voir aussi

 

Publié dans Ma Bourgogne En détails | Pas de Commentaire »

Commarin

Posté par othoharmonie le 29 septembre 2012

Commarin dans Ma Bourgogne En détails Commarin-01

Commarin est une commune française, située dans le département de la Côte-d’Or et la région Bourgogne. C’est un petit village français, situé dans le département de la Côte-d’Or et la région de Bourgogne. Ses habitants sont appelés les Commarinois et les Commarinoises.

La commune s’étend sur 6,4 km² et compte 131 habitants depuis le dernier recensement de la population datant de 2007. Avec une densité de 20,5 habitants par km², Commarin a subi une baisse de 8,4% de sa population par rapport à 1999.
Entouré par les communes de Montoillot, Châteauneuf et Semarey, Commarin est situé à 30 km au Nord-Ouest de Beaune la plus grande ville des environs.
Situé à 375 mètres d’altitude, le village de Commarin a pour coordonnées géographiques Latitude: 47° 15′ 24 » Nord
Longitude: 4° 38′ 56 » Est.
La commune est proche du parc naturel régional du Morvan à environ 19 km.
Le maire de Commarin se nomme monsieur Albert CHANCEL.

Lieux et monuments

 

  • À proximité de Châteauneuf, en Côte-d’Or, au centre de la Bourgogne et à 40 km à l’ouest de Dijon, le château de Commarin retient l’attention par son architecture, son parc et son aménagement intérieur richement meublé qui retrace son occupation depuis les origines par la même famille.
  • Le château fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 21 septembre 1949

220px-Chateau_de_Commarin2 dans Ma Bourgogne En détails

 

Histoire

Tout d’abord évoqué comme villa romaine, le lieu devient maison forte, puis au XIVe siècle château fort. De cette époque qui a laissé l’organisation générale de l’édifice, subsistent deux larges tours, circulaires ainsi qu’une chapelle englobée maintenant dans l’aile Est. Au XVe et XVIIIe siècles, le château a été progressivement transformé en résidence d’agrément, des modifications importantes ayant été décidées par Marie Judith de Vienne, marquise de Damas d’Antigny, grand-mère du prince Talleyrand.

Le château de Commarin est habité depuis ses débuts par la même descendance, et ses occupants actuels, le comte et la comtesse Bertrand de Vogüe représentent la vingt-sixième génération de propriétaires. Le château n’a jamais été vendu, et par alliances successives, il a pu être associé aux noms les plus nobles de la Bourgogne. Il a échappé aux guerres et aux pillages de la révolution.

Architecture et patrimoine

Cliquez sur l’une des  rubriques ci-dessous pour visiter :

  1. L’histoire du château
  2. Descriptif du château
  3. Diaporama

 

Le château de Commarin est un bâtiment régulier et relativement symétrique à inspiration classique. Le corps de logis central au fronton richement décoré est flanqué de deux ailes (aile Louis XIII à l’Est et aile Louis XIV à l’Ouest) terminées chacune par une grosse tour ronde du XIVe siècle. Une écurie prolonge l’aile Louis XIII. L’ensemble est ceint par de larges douves prolongées de deux pièces d’eau et entouré d’un parc à l’anglaise de cinq hectares avec de beaux communs et de larges perspectives.

Outre ses qualités architecturales, le château de Commarin est remarquable pour le mobilier et la richesse des décorations des XVIIe et XVIIIe siècles, témoignant des différentes générations qui ont habité le lieu. Une collection unique de tapisseries héraldiques et alchimiques familiales du XVIe siècle est également présentée.

 

Le Château de Commarin est habité depuis ses débuts par la même descendance.
Depuis 2001, le Comte et la Comtesse Bertrand de Vogüé, 26ème génération de propriétaires, s’attachent à perpétuer l’aspect vivant & humain d’un monument qui a su traverser les siècles sans être pillé ou vendu.

Commarin est un témoignage précieux du passé, chaque siècle ayant apporté son empreinte, tout en respectant celle des générations précédentes.

Le Château et son parc sont chacun ouverts à la visite, de Pâques à la Toussaint.

Des visites privilégiées peuvent être organisées pour des groupes, sur demande.

Site internet

- www.commarin.com

Les coordonnées du château

Château :

Château de Commarin
21320 Pouilly en Auxois

tel.: 03.80.49.23.67 Fax : 03.80.49.22.43
Email : chateau@commarin.com

 

                                                                                  117582_2010031804503436047_1e-bourgogne

 

 

Publié dans Ma Bourgogne En détails | Pas de Commentaire »

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...