• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 6 octobre 2012

Comment ralentir le vieillissement

Posté par othoharmonie le 6 octobre 2012

En même temps, le processus de conscientisation du corps énergétique a d’autres avantages sur le plan physique. L’un d’eux est le ralentissement significatif du vieillissement du corps humain.

Comment ralentir le vieillissement dans APPRENDS-MOI 220px-ile.des_.cygnes.paris_.arp_-216x300 Alors que le corps physique semble vieillir normalement et se flétrir assez rapidement, le corps subtil ne change pas avec le temps, sauf que vous le sentez avec plus de profondeur et que vous l’habitez plus totalement. Supposons que vous ayez vingt ans maintenant. Eh bien, votre champ énergétique vibrera de la même façon et sera aussi vivant quand vous en aurez quatre-vingts. Dès que vous passez de l’état habituel « piégé par le mental et en dehors du corps » à l’état « dans le corps et présent au moment qui est », votre corps physique se sent plus léger, plus dégagé, plus vivant. Étant donné qu’il y a plus de conscience dans le corps, sa structure moléculaire devient en fait moins dense. Un accroissement de la conscience se traduit par un amoindrissement de l’illusion de la matière. Lorsque vous vous identifiez davantage au corps énergétique intemporel qu’au corps physique, quand la présence devient votre mode habituel de conscience et que le passé et le futur n’accaparent plus votre attention, vous n’accumulez plus non plus de temps dans votre psyché et dans les cellules de votre corps. L’accumulation du temps, qui constitue le fardeau psychologique du passé et du futur, réduit grandement la capacité des cellules à se renouveler. Donc, si vous « habitez » votre corps énergétique, le corps physique vieillira à un rythme beaucoup plus lent. Et même s’il vieillit, votre essence intemporelle transparaîtra à travers lui et vous ne donnerez pas l’impression d’être une vieille personne.

 

Question : Existe-t-il des preuves scientifiques de cela ?

 

Eckhart Tolle : Essayez, et vous en serez la preuve.

 

Eckhart Tolle/Le pouvoir du moment présent et son guide/Chapitre six : Le corps subtil/Comment ralentir le vieillissement

Publié dans APPRENDS-MOI | Pas de Commentaire »

Créer en vous de profondes racines

Posté par othoharmonie le 6 octobre 2012

Créer en vous de profondes racines dans APPRENDS-MOI 319px-bambouseraie_de_prafrance_a_anduze_gard_aout_2007-300x225La clé, c’est d’être en contact permanent avec votre corps subtil, de le sentir en tout temps. Ceci approfondira et transformera rapidement votre vie. Plus vous dirigez votre conscience sur le corps énergétique, plus la fréquence de ses vibrations s’amplifie, un peu comme augmente l’intensité lumineuse d’une ampoule quand vous tournez le rhéostat. À ce niveau vibratoire plus élevé, la négativité ne peut plus vous perturber et vous tendez naturellement à vous attirer des situations nouvelles qui reflètent cette fréquence vibratoire.

Si vous maintenez le plus possible votre attention sur votre corps énergétique, vous serez ancré dans le présent et ne vous égarerez ni dans le monde extérieur ni dans le mental. Les pensées et les émotions, les peurs et les désirs, seront dans une certaine mesure encore présents, mais, du moins, ils ne prendront pas le dessus.

 

– EXERCICE –

Veuillez s’il vous plaît observer ce vers quoi est dirigée votre attention en ce moment. Vous êtes en train de m’écouter ou de me lire. C’est le point de mire de votre attention. Vous avez aussi une conscience périphérique du lieu où vous vous trouvez, des personnes qui vous entourent, etc. Il se peut en outre qu’une certaine activité mentale se joue autour de ce que vous entendez ou lisez, que votre mental émette des commentaires.

Il n’est cependant pas nécessaire que rien de ceci retienne toute votre attention. Voyez si vous pouvez en même temps être en contact avec votre corps subtil. Maintenez une partie de votre attention vers l’intérieur. Ne la laissez pas se tourner entièrement vers l’extérieur. Sentez votre corps entier de l’intérieur, comme un seul et unique champ énergétique. Comme si vous écoutiez ou lisiez avec tout votre corps. Exercez-vous à cela au cours des jours ou des semaines à venir.

N’accordez pas la totalité de votre attention au mental et au monde extérieur.
Concentrez-vous sur ce que vous faites, bien sûr, mais sentez en même temps votre corps énergétique aussi souvent que possible. Restez en contact avec vos racines intérieures. Surveillez ensuite comment ceci modifie l’état de votre conscience et la qualité de ce que vous faites.

 

[S'il vous plaît, n'acceptez pas simplement ce que je vous dis. Faites-en l'essai vous-même.]

 Chaque fois que vous devez attendre, peu importe où, utilisez ce temps-là pour sentir votre corps subtil. De cette façon, les embouteillages et les files d’attente deviennent très agréables. Au lieu de vous projeter mentalement loin du présent, enfoncez-vous plus profondément dans le présent en occupant davantage votre corps.

 L’observation du corps énergétique deviendra un art, une manière totalement nouvelle de vivre, un état de rapport intime et permanent avec l’Être. Cette observation donnera à votre vie une profondeur que vous n’aurez jamais connue auparavant.

 Lorsque vous êtes bien ancré dans votre corps, il est facile de rester présent pour observer votre mental. Peu importe ce qui se passe à l’extérieur, rien ne peut plus vous déranger.

frene-200x300 dans APPRENDS-MOI À moins de rester présent – et habiter son corps est toujours un aspect essentiel à la présence –, vous continuerez à vous faire mener par le mental. Le scénario que vous avez appris il y a bien longtemps, c’est-à-dire le conditionnement de votre mental, dictera vos pensées et vos comportements. Vous en serez peut-être libéré pendant de brefs moments, mais rarement pour très longtemps. Et ceci est particulièrement vrai quand quelque chose va de travers, que vous subissez une perte quelconque ou êtes bouleversé. Votre conditionnement active une réaction involontaire, automatique et prévisible alimentée par l’unique émotion fondamentale sous-jacente à l’état de conscience identifié au mental : la peur.

 En définitive, quand de tels défis se présentent – et ils ne manquent pas de le faire –, prenez l’habitude de revenir immédiatement à l’intérieur et de vous concentrer autant que vous le pouvez sur votre corps énergétique. Cela n’a pas besoin d’être long, juste quelques secondes. Mais vous devez le faire dès l’instant où le défi se présente. Tout délai fait surgir une réaction mentale et émotionnelle qui prend possession de vous. Lorsque votre attention est dirigée vers l’intérieur, que vous sentez votre corps énergétique et désengagez votre attention du mental, vous retrouvez immédiatement le calme et la présence. Si la situation exige une réaction, celle-ci émanera d’une source plus profonde. Tout comme le soleil brille infiniment plus que la flamme d’une bougie, il y a infiniment plus d’intelligence dans l’Être que dans votre tête.

 Aussi longtemps que vous êtes consciemment en contact avec votre corps énergétique, vous êtes comme l’arbre profondément enraciné dans la terre ou tel le bâtiment qui repose sur de solides et profondes fondations. Cette métaphore est employée par Jésus dans la parabole des deux hommes construisant une maison, parabole en général mal comprise. Le premier bâtit sa maison dans le sable, sans fondations, et celle-ci est emportée quand la tempête et l’inondation surviennent. Quant à l’autre, il creuse profondément jusqu’au roc, puis érige sa maison qui, cette fois, ne sera pas emportée par l’inondation.

Eckhart Tolle/Le pouvoir du moment présent et son guide/Chapitre six : Le corps subtil/Créez en vous de profondes racines

 

Publié dans APPRENDS-MOI | Pas de Commentaire »

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...