• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 18 octobre 2012

Notre vision du Monde

Posté par othoharmonie le 18 octobre 2012

NOTRE REPRÉSENTATION DU MONDE

- Par Sophie RIEHL - 

Notre vision du Monde dans APPRENDS-MOI yes              « Le monde est tel que nous le pensons ». Combien d’entre nous ont déjà entendu cette affirmation, mais avons-nous déjà mesuré à quel point nos pensées créent notre réalité ? « Je pense que la vie est dure », « je pense qu’il faut beaucoup travailler pour mériter un bon salaire », « je pense que mon conjoint sera plus heureux si j’agis de cette manière », « je pense que mes enfants doivent être protégés de ce monde hostile »… Et ce sont ces convictions, ces croyances personnelles qui gouvernent notre vie. L’Univers, dans sa bienveillance infinie, se met à notre disposition pour confirmer tout cela.

         La vie nous montre tous les jours que nous avons raison de penser ce que nous pensons… et pourtant, l’Univers se contente de refléter notre monde intérieur. Comment s’en assurer ? Il suffit de regarder son passé, il y a cinq ans, dix ans. De quelle manière pensions-nous, que s’est-il passé quand nous avons changé notre regard ?

          Arrivés à cette compréhension (qui nous sort de la victimisation et nous amène à notre responsabilité), il est maintenant important de débusquer ses pensées, souvent inconscientes, afin d’atteindre un niveau supérieur d’épanouissement personnel. Prenons le temps de nous poser, d’inspirer profondément, et livrons-nous à une petite introspection. Par exemple, quelle représentation ai-je de la femme ? Est-elle forte, fragile, démunie, ou dans son pouvoir personnel ?

 Ensuite, quel est mon regard sur l’homme ? Est-il protecteur, autoritaire, soumis, intransigeant, communiquant ? … Et la question suivante pourrait être :  quelle impression m’ont laissé mes parents ?  En effet, nous reproduisons ce que nous connaissons, et notre première approche du monde est celle que nous recevons de notre lignée parentale.

         Alors, nous constatons que notre environnement (conjoint, enfant, collègues, patron) nous confirme cette vision du monde. Suite à ces prises de conscience, il n’y a pas à juger quoi que ce soit, car chacun fait de son mieux, mais simplement se dire : maintenant que je comprends mon mode de fonctionnement, je peux changer ce qui ne me sert plus, afin de construire plus positivement ma vie. Car est-ce que cela me rend service de considérer la femme comme une personne soumise, effacée, ou un homme égoïste, ou supérieur (et inversement) ?

        De la même manière, le monde représente t-il un univers hostile, de compétition, d’indifférence, ou est-il paisible, harmonieux, peuplé de gens à l’écoute les uns des autres ?… Débusquer la moindre de ses pensées, ses représentations les plus inconscientes, ses conditionnements sociaux et culturels est un exercice menant doucement à une plus grande maîtrise de soi, à une compréhension élargie de notre histoire personnelle. Il est aussi très intéressant de faire cet exercice à plusieurs, afin de confronter les différentes visions, et re-créer une  image collective positive de la planète et de la société.

 Et, n’oublions pas :

     Le monde extérieur n’est que le reflet de notre univers intérieur.

du site : http://www.natureetharmonie.net/default.html

Publié dans APPRENDS-MOI, Guérir en douceur, Zones erronées | Pas de Commentaire »

Que faire de nos pensées ?

Posté par othoharmonie le 18 octobre 2012

par Sophie RIEHL 

           Qu’est ce que la pensée ?

            D’après Wikipédia (encyclopédie en ligne), c’est l’activité qui se déroule au niveau du cortex cérébral et qui mobilise un ensemble de ressources mentales comme la  réflexion, la représentation et la cognition… Au sens large, c’est aussi d’activité psychique dans son ensemble, tout ce que l’intelligence éprouve, connaissance ou sentiment.

Que faire de nos pensées ? dans Etat d'être vivrelumiere            Nous allons partir du principe que les pensées sont un ensemble de réflexions et d’interprétations personnelles. Il est évident que la plupart des pensées que nous entretenons dans notre vie quotidienne proviennent de nos éducateurs, de la société dans laquelle nous avons grandi, etc… En prenant un peu de recul, il est possible de faire le tri entre ce qui nous a été inculqué, et les pensées que nous avons créées par nous même. Il est d’ailleurs très recommandé de faire ce tri, afin de déterminer ce qui influence nos décisions : ce que nous avons appris ou nos pensées propres. Cela permet de mesurer le degré de conscience de nos actions.

       Des pensées répétées et entretenues deviennent des croyances. Ces croyances sont pour nous des choses réelles, concrètes. Et pourtant … elles peuvent changer, évoluer, disparaître … Sont-elles vraiment réelles ? Elles sont simplement de l’énergie en mouvement. Quand nous pensons, nous créons une forme dans l’invisible, que nous alimentons chaque fois que notre attention se porte dessus. Nous nourrissons nos pensées, nos croyances, et nous les teintons avec nos émotions et nos jugements. Nous colorons ainsi notre monde. Et quelles couleurs utilisons-nous pour cela ? Faisons-nous comme ce petit homme, qui pleure sous le parapluie de ses pensées ? Ou portons-nous notre attention sur le splendide soleil ? Voyons-nous le verre à moitié vide, ou le verre à moitié plein ?

         Cela ne dépend que de nous. Nous entretenons ce sur quoi nous portons notre attention.

Si nous pensons que le monde est triste et gris, nous le vivrons ainsi, sans « penser »que c’est à nous d’y mettre de nouvelles couleurs. Il est vrai que ce n’est pas toujours facile, surtout lorsque ce sont des pensées présentes depuis longtemps et qui relèvent souvent de l’inconscient. Les élixirs de fleurs sont un très bon outil pour nous accompagner dans la transformation de croyances positives sur la vie, et ce que nous méritons réellement. En effet, le monde spirituel ne désire pas que nous soyons triste, mais que nous soyons pleinement nous-mêmes dans la joie et la gaieté de la vie.

        Il existe donc par exemple l’orchidée « colour orchid », qui nous fait comprendre que c’est uniquement la qualité de nos pensées qui influence la perception que nous avons du monde extérieur. Elle nous aide à nous détacher des pensées moroses, elle nous ouvre à la vie et à l’amour par l’affirmation suivante : « je reconnais l’amour que la Terre m’offre. Je laisse briller l’arc-en-ciel de mes joies et de mes sentiments. »

 Dans les fleurs de Bach, il existe « white chesnut », la fleur des pensées : du carrousel mental … au calme intérieur. Cette fleur nous permet de sortir des pensées qui tournent inlassablement dans la tête, dont on ne peut se débarrasser. Elle calme nos longs monologues intérieurs, nous apporte concentration, clarté d’esprit, nous permettant de trouver des solutions aux problèmes.

       Ces élixirs nous accompagnent dans la responsabilisation de notre vie, car il est important de comprendre que les pensées et les croyances sont des outils à notre service. C’est nous qui les créons et les alimentons. Nous sommes le maître à bord, le conducteur, c’est à nous de décider de leur orientation, et non l’inverse. Cette perspective nous offre la possibilité de réaliser que nous avons tout pouvoir dans la création de notre vie, et que nous choisissons les conditions (et conditionnements) de notre existence. 

 

Vous faire aider : http://www.natureetharmonie.net/default.html

Publié dans Etat d'être, Penserie, Travail sur soi ! | Pas de Commentaire »

Pour sortir du Ressentiment !

Posté par othoharmonie le 18 octobre 2012

Visualisation 

       Le ressentiment est une émotion qui nous maintient dans un état émotionnel difficile,  où l’on se sent constamment blessé, en position de victime. Ressasser ce qui nous a blessé réactive indéfiniment cette blessure, et nous empêche d’avancer. Je vous propose donc cet exercice, extrait du livre de Marie-Lise Labonté, « Vers l’amour vrai », afin d’en sortir.

Pour sortir du Ressentiment ! dans Travail sur soi ! morocco_africa_flickr_rosino_december_2005_84514010_edited_by_buchling-182x300        Avant de commencer la visualisation, vous devez savoir envers qui vous éprouvez du ressentiment. Vous pouvez aussi partir d’un évènement. Pour les fins de cette visualisation, nous nommerons la personne envers qui vous éprouvez du ressentiment l’objet du ressentiment. Cette personne peut changer au fur et à mesure de la visualisation ; vous pouvez ainsi débuter avec une personne et vous sentir guidé par votre inconscient vers une autre personne. Un exemple : vous éprouvez du ressentiment vis-à-vis de votre conjoint, mais au fur et à mesure, vous réalisez que l’image de l’un de vos parents vous vient spontanément. Vous devez poursuivre la visualisation avec la personne dont votre inconscient vous parle. Un tel changement indique que vous éprouvez du ressentiment envers l’un de vos parents, mais que vous l’aviez refoulé ; la figure de conjoint était donc un substitut.

       Commencez par vous imaginer en train de recevoir tout ce dont vous avez besoin sur tous les plans : plénitude amoureuse, joie au sein de la famille et au travail, solidité de votre situation financière, cela sans faire de lien avec l’objet de votre ressentiment.

       Visualisez ensuite la personne qui est l’objet de votre ressentiment en train de recevoir tout ce dont elle a besoin, cela sans votre aide ; vous voyez cette personne comblée par la vie, sans que vous soyez pour quoi que ce soit dans ce qui la comble.

       A présent, visualisez les deux scènes ensemble : la première scène dans laquelle vous recevez tout ce dont vous avez besoin, et la seconde dans laquelle l’objet de votre ressentiment reçoit tout ce dont il a besoin ; maintenez ces deux scènes côte à côte pendant deux à trois secondes.

        Pour terminer, remerciez-vous; vous pouvez également noter ce que vous ressentez dans un journal.

 A faire pendant trois semaines, une fois par jour …

Publié dans Travail sur soi ! | Pas de Commentaire »

Qu’est-ce que Etre Spirituel

Posté par othoharmonie le 18 octobre 2012


Qui suis-je ? Où vais-je ? Dans quel état j’erre ?

  par Sophie Riehl

Qu'est-ce que Etre Spirituel dans SPIRITUALITE c'est quoi ? bennett-4mai1970-fujii250              Il est évident que l’être humain a une quête : celle de comprendre, de découvrir qui il est vraiment. Quel est donc cet appel ? C’est avant tout une demande intérieure,  une exploration à s’engager sur un chemin nouveau. Et le premier réflexe, pour parcourir ce chemin, est celui de la connaissance. Alors l’être va chercher, dans les livres, dans son environnement, dans sa religion, dans ses croyances, en étudiant la vie des prophètes, tout ce qui peut l’aider à répondre à cette grande question : qui suis-je ?, et aussi quel est le but de ma vie ? Et un jour, il va pouvoir se dire :

 - « ça y est, je commence à comprendre… Je suis au plus profond de moi un être divin, un esprit incarné dans la matière pour expérimenter la création, l’énergie, les lois naturelles et divines … et pour cela j’ai différents outils à mon service, qui sont mes corps physique, émotionnel, mental.. J’ai compris, et je vais pouvoir répandre la bonne nouvelle autour de moi, expliquer aux autres qui ils sont, car moi, je sais ! »

        Et là, une grande surprise attend cet être. Car les autres ne comprennent pas, ou alors, il commence à convaincre, à se trouver des adeptes, mais les conflits commencent, ainsi que les luttes de pouvoir, l’autre cherchant aussi à lui démontrer sa vérité, car lui aussi, il sait !  Et cela peut durer longtemps, le temps de l’orgueil, le temps de l’ego, le temps des peurs et des colères … Puis vient le lâcher prise, l’humilité, la vraie rencontre intérieure, l’examen  tranquille de la conscience qui dit ceci :

 -    » Mais qui es-tu, toi ? Tu prônes la Paix, l’Amour, la Joie, le Partage, toutes ces qualités dont on parle tant dans les livres, et qui sont le fondement de l’être divin, d’accord. Mais qui es-tu dans ta vie quotidienne, quand tu te lèves en trouvant la vie difficile, en râlant contre ton voisin qui fait du bruit sous tes fenêtres, en secouant tes enfants qui sont en retard pour l’école, en insultant les autres automobilistes qui t’empêchent d’avancer, en raillant ce collègue que tu trouves mal habillé, en critiquant ce patron qui t’exploite, te semble t-il …? »

  Et c’est à cet instant que la réconciliation, le vrai retour à la maison peut commencer. C’est déposer les armes, commencer à comprendre que tout passe par nous, que l’on est victime ou bourreau uniquement si on le choisit, que l’autre ne nous fait rien et que la seule lutte qui existe est contre nous-mêmes. Et là, peu importe que cela prenne des mois, des années, des vies, mais on peut se dire :

 - « Je commence à comprendre, il n’y a pas un chemin, mais des chemins, autant qu’il peut exister d’êtres sur cette Terre. Et je suis unique, je suis une représentation unique du monde divin, et je suis le seul à m’exprimer de cette manière. Je sais ainsi que je suis important pour ce monde, dans ma note personnelle, et c’est en reconnaissant mes qualités, ma lumière, sans vouloir l’imposer aux autres, que je m’illuminerai et illuminerai ce monde. Je Suis le chemin et le but, et toutes les réponses sont en moi. Chacun a ses propres réponses et chacune est juste. L’Essence-Ciel n’est pas d’avoir raison, mais d’entretenir la Paix et l’Harmonie en moi.

 J’entretiens en moi la reconnaissance, sachant que j’ai tout ce qu’il faut sur ma route, et à compter d’aujourd’hui, si j’ai l’impression d’être en manque, je demande à la Source Infinie qui est en moi de m’apporter ce qu’il me faut, comblant ainsi tous mes besoins. En élevant ainsi ma vibration, je sais que je ne suis jamais seul, et je réalise enfin Qui Je Suis, un Être fait pour (s’)aimer inconditionnellement. »

 

Vous faire aider : http://www.natureetharmonie.net/default.html

Publié dans SPIRITUALITE c'est quoi ? | Pas de Commentaire »

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...