• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 22 novembre 2012

Vers l’amour divin

Posté par othoharmonie le 22 novembre 2012

C’est vers l’amour divin qu’il faut se diriger – Pensée du Maître Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

Vers l'amour divin dans APPRENDS-MOI oomram-38a50dbQuand vous cherchez l’amour, vous ne savez pas vraiment ce que vous cherchez. Vous croyez chercher l’amour d’un homme ou d’une femme, mais au fond c’est l’amour de Dieu que vous cherchez et dont vous avez besoin: l’immensité, l’infini, toute la beauté de la nature et des êtres…

Mais avant d’arriver jusque-là, combien de «boutiques» vous essaierez de visiter en demandant: «Donnez-moi l’amour… Donnez-moi la plénitude…» Mais aucune boutique ne possède la plénitude. Seul le Seigneur Lui-même peut vous la donner, et c’est là qu’il faut aller la chercher. Regardez ce qui se passe avec tous ces êtres qui se sont arrêtés auprès d’une «boutique». Boutique, évidemment, vous avez compris, cela veut dire une jolie femme… ou un joli monsieur! Au bout de quelque temps tout est épuisé, et ils vont vers une autre boutique, beaucoup plus récemment ouverte: la marchandise est plus fraîche, la publicité est mieux faite, la vitrine est mieux achalandée, il y a plus d’éclat, plus de couleurs… Mais là encore, au bout de quelque temps, tout se ternit, tout s’effrite, parce que ce n’était pas divin. N’est divin que ce qui est inépuisable et éternel. C’est donc vers l’amour divin que vous devez vous diriger.

Vous pouvez vous procurer les livres d’Omraam aux Editions PROSVETA lien http://www.prosveta.com/

Publié dans APPRENDS-MOI | Pas de Commentaire »

Vivre présent

Posté par othoharmonie le 22 novembre 2012

La prise de conscience de ce que l’on est en train de faire, aide à ‘habiter’ son corps et à maitriser sa vie.
En pensant à ses pensées on évite ainsi à l’esprit de vagabonder et d’aller créer inconsciemment des films qui, s’ils reçoivent assez de force par les émotions qui l’accompagnent mettent en action des événements que l’on subit.
Et si cela arrive on pense que c’est la faute à ‘pas de chance’ !…

Vivre présent dans Méditation grimoire1Rien ne se créé par hasard, « tout » répond à une demande constante et régulière mais bien souvent hors de notre champ de pensée réfléchie.

Par exemple : une personne est en train d’éplucher ses légumes (ou de scier du bois, de bricoler…). Elle entend à la radio une nouvelle habituelle du genre, ‘un accident de la circulation vient de causer trois morts dont un bébé’.

Alors, son esprit part sur le lieu de l’accident… elle imagine en détail comment ça a pu arriver, peut-être les blessures des morts, la souffrance de la famille qui va apprendre la nouvelle…

Elle peut aussi critiquer l’état des routes, la manière de conduire des automobilistes en général, le manque de vigilance… ou encore se rappeler un accident qu’elle à vu ou vécu et ressentir un malaise dans son corps…

A ce moment-là, elle se coupe ou se blesse plus ou moins gravement et revient à la réalité.
Sa présence était hors de son corps et ne pouvait plus être dans l’attention et donc la protection du geste pratiqué.

Des milliers d’accidents ou d’erreurs, ont lieu ainsi tous les jours, par manque d’attention à ce qui est fait dans l’instant présent.

Un bon moyen pour vivre le moment présent est d’observer ce que l’on fait et de remercier intérieurement pour ce qui est possible de faire et en plus, cela augmente le taux vibratoire de l’énergie.

Par exemple, en épluchant les légumes, on peut observer l’intelligence de la nature à créer des espèces si différentes, bénir et remercier à chaque geste, comme un mantra.
On peut leur dire combien ils sont bons et aident l’humanité à être en bonne santé : les légumes n’ont pas de conscience mentale, mais sont de l’énergie qui vibre et donc reçoit des informations…

En sciant du bois, on peut observer les nervures, la texture…

Il est possible de spiritualiser chaque acte de la vie, c’est à dire mettre l’esprit en conscience dans la matière et ainsi, de se relier à la vie en permanence.

En écoutant ses pensées, on peut aussi vite annuler celles qui sont en disharmonie avec ses choix de vie et les remplacer par de plus belles.

Expérience personnelle : il y a quelques jours, je suis allée laver 7 paires de draps dans une laverie automatique et des serviettes. Cela m’évite ainsi trois lessives et permet de libérer le travail d’une demi-journée. Une grande valeur.

Pendant que j’étais devant la machine, dehors, à l’ombre, je remerciais intérieurement le créateur de ces machines qui allégeait ainsi le travail de beaucoup de personnes, puis j’ai remercié le propriétaire du centre qui a eu la bonne idée d’en mettre un ici. Merci aussi à la machine qui faisait du beau travail et à la lessive… merci pour le beau temps, merci pour le ciel bleu pur, pour tout, merci… j’étais sereine et joyeuse.

Alors que j’avais presque fini, sont arrivées deux dames.
Elles ont commencé à dire que c’était cher pour une lessive (7euros pour 16 kilos lessive fournie et gain de temps très appréciable), que le propriétaire devait se faire de l’or sur le dos des pauvres gens qui n’avaient pas de machines (elles étaient en vacances au camping), et que ce devait certainement être de la lessive bas de gamme qui ne lavait pas.
Elles ont enchainé sur le manque d’hygiène de ce lieu (les machines sont dehors sous abri) et ont continué sur un accident qu’à » failli » avoir un enfant à la piscine, et parti sur une série d’accidents qui leur était arrivé.

Je leur ai fait remarquer ce beau moment présent ensoleillé et la chance d’avoir des machines à disposition plutôt que de laver à la main.
Elles ont souri et répondu ‘manquerait plus que ça’…

Comme j’avais fini, je les ai saluées avec le sourire et continué de bénir ce temps gagné. Je me suis observée et constaté avec joie, que j’avais simplement observé ces personnes, hors de leur fréquence et était restée sur ma belle vibration d’amour, que je leur ai envoyé, au cas où elles l’accepteraient.

C’est une belle leçon pour comprendre comment l’on est intérieurement et les conséquences que cela peut apporter. Pour ma part, je me sens heureuse, libre et en harmonie avec la vie.

Et vous ?
Avez-vous conscience de ce que vous pensez à tout moment ?
Vous sentez-vous régulièrement en reconnaissance pour ce que vous pouvez faire, ce que vous avez ou qui vous êtes ?

Si vous doublez votre temps de conscience régulièrement, vous serez de plus en plus maitre de votre vie.
Car la pensée est créatrice quasiment à 100% ! L’univers écoute, ressent et donne ce qui est vibré… la matière suit la pensée.

Si le film est bien conçu, il sera agréable à vivre.
Si c’est un thriller ou une tragédie, il vaut mieux préparer les mouchoirs…

Belles pensées et créations, maintenant !
Joéliah

Infolettre du 20 aout. Pour s’inscrire

Nétiquette : Vous pouvez partager en toute liberté en citant la source lejardindejoeliah.com 

Publié dans Méditation | Pas de Commentaire »

L’acceptation….

Posté par othoharmonie le 22 novembre 2012

pour se faciliter la vie !

Accepter ce que la vie nous « offre » revient à ne pas réagir, c’est-à-dire à ne pas laisser nos mécanismes inconscients basés sur les informations issues de nos expériences passées prendre les commandes et guider nos réactions. C’est une façon de rester dans le présent, de prendre des décisions en fonction de la réalité du moment.

« La croissance de mon bonheur est directement proportionnelle à mon acceptation, et inversement proportionnelle à mon attente. »  Michael J. Fox

L'acceptation.... dans Guérir en douceur meteo-en-merL’état contraire à l’acceptation est un état d’exigence. Et qui dit exigences dit tensions.
Consciemment ou inconsciemment, vivre sans accepter ce que la vie nous « offre » crée des tensions sur les plans psychologique et physique (nerveux). Nous vivons tous avec plus ou moins d’exigences, et donc de tensions. La plupart du temps, cet état n’est pas volontaire, mais provient de mécanismes  inconscients de protection et de désirs. Nous nous en apercevons d’ailleurs en général seulement lorsque le mécanisme inconscient est mis à jour. Notre réaction peut alors ressembler à : « Ce n’est pas vrai, j’ai agi toutes ces années à cause de cette peur. Elle me menait par le bout du nez. »

Agir est un bien grand mot, car la description exacte serait plutôt réagir.

Notre humanité traverse présentement ce que nombre de personnes nomment une grande transition, une transition sensée nous conduire vers un monde de paix, de fraternité et d’abondance pour tous. Durant cette période, nous sommes invités à déposer les lourds bagages de la dualité, à nous alléger du poids des expériences difficiles passées.

Accepter ce qui est, ce qui est en nous comme dans notre vie, est une façon très efficace de faciliter cette transition et de déposer ces bagages. Accepter ce qui est n’équivaut pas à être passif ni à endurer les choses. C’est plutôt l’art d’observer sans jugement tout ce qui se présente à notre conscience, sans rien rejeter ni encourager, de prendre une position d’observateur, de dédramatiser et de faire des choix basés sur un état de paix.

1, 2, 3… action !

Aujourd’hui, lorsque je sentirai une réaction monter en moi, je prendrai quelques respirations profondes et je ferai de mon mieux pour prendre du recul face à la situation.

Passez une magnifique journée !!!

Isab’ailes et Michel A.

 

L’Infolettre Merci la Vie a été envoyée à 20 049 contacts. … Terre de Lumière 

 

Publié dans Guérir en douceur | Pas de Commentaire »

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...