• Accueil
  • > Archives pour décembre 2012

Spiritualité et abondance matérielle

Posté par othoharmonie le 31 décembre 2012

 texte par Eckhart Tolle

 Eckhart Tolle nous parle de la compatibilité entre la richesse sur le plan matériel et la spiritualité : Faut-il vivre dans le dénuement pour réaliser notre véritable nature ?

Eckhart nous dit ici qu’ être éveillé n’a aucun rapport avec le fait d’avoir plus ou moins de possessions matérielles mais avec notre capacité à ne pas être attaché ou identifié à cet « avoir ». Ce que « JE SUIS »  ne dépend pas de la forme que prend ma vie à telle ou telle période de mon existence.

Spiritualité et abondance matérielle texte par Eckhart Tolle

Question : Je me retrouve en train de fluctuer entre le chemin vers la spiritualité et le désir de plus de richesse matérielle. Ces chemins s’excluent-ils l’un l’autre? Votre commentaire là-dessus est très apprécié. Fluctuer entre le chemin vers la spiritualité et le désir de plus de richesse matérielle. Ces chemins s’excluent-ils l’un l’autre?

Spiritualité et abondance matérielle dans APPRENDS-MOI tolleRéponse d’Eckhart Tolle : Si la richesse matérielle devient votre but principal, alors nous pourrions dire qu’ils s’excluent l’un l’autre mais si vous vous engager dans une certaine activité qui premièrement vous apporte de la joie, que vous aimez faire, et deuxièmement si cette activité dans laquelle vous êtes engagé et qui vous apporte de la joie apporte une certaine contribution positive à ce monde, à la planète, aux autres êtres humains, ajoute quelque chose de valeur à la vie. Peut-être participe de faire évoluer la conscience sur la planète. Alors si ces deux choses viennent ensemble, alors vous pouvez trouver qu’en tant que sous-produit de cette activité une certaine richesse matérielle aussi vient à vous. Et il n’y a pas de raison pour laquelle vous ne pouvez pas jouir de certaines formes matérielles, peu importe ce que c’est qui vient à vous et que vous appréciez. Vous pouvez offrir, distribuer cela et apprécier de le faire et si de belles choses ou de plus grandes choses arrivent. Le fait de jouir de belles choses, ou d’une maison ou même une voiture, ou ce n’est peut-être pas nécessairement non spirituel, l’attachement ou la préoccupation excessive de cela, de tel ou tel but, cela n’est pas compatible, cela vous éloigne de la réalité, la vérité de qui vous êtes, de l’éveil. Mais vous pouvez être relativement assez présent et en contact avec ce qui est au-delà de la forme et néanmoins apprécier et jouir de la forme qui se présente à vous. Non pas d’une façon obsessive, désirer d’accumuler le plus possible de ceci ou de cela, mais apprécier ce qui se présente. Sans qu’il y est identification avec la forme qui se présente, la maison, la voiture, peu importe la chose matérielle que cela peut-être. Dans ce sens, ces deux chemins ne sont pas incompatibles.

La renonciation qui traditionnellement est recommandée en tant que voie vers l’éveil…la vraie renonciation n’est pas réellement de renoncer aux choses matérielles, c’est plutôt de renoncer à l’attachement ou à l’identification. Car beaucoup de gens traditionnellement, dans de nombreuses cultures et religions, qui ont renoncées aux choses matérielles, n’ont pas réalisés qu’ils n’avaient pas renoncé au désir dans leur esprit, donc ils essayent de supprimer le désir en n’ayant pas de possession et en se refrénant…le célibat par exemple, se refréner d’activité sexuelles comme faisant partie de la renonciation sans réaliser qu’ils passent une grande partie de la journée à penser au sexe. Donc cette renonciation extérieure n’est pas réellement la chose principale, la vraie renonciation est par rapport à l’attachement qui s’opère à un niveau intérieur. Vous pouvez avoir une personne très pauvre attachée très fortement à ses quelques rares possessions, et recherchant une identification à travers cela et vous pouvez avoir une personne très riche attachée à rien. Bien sûr l’inverse peut aussi être vrai. Donc c’est l’intérieur qui importe et que vous soyez ou non attaché à certaines choses matérielles, vous ne pouvez pas vraiment le dire jusqu’à ce que vous les perdiez… « Oh ça s’est cassé »…et c’est toujours un bon petit test quand quelque chose vous quitte, ou est volé, ou se casse. Si un trouble survient, de la colère ou quoique soit d’autre… « Oh j’étais attaché, je croyais que je ne l’étais pas ». Mais quand vous pouvez laisser aller, les choses qui vont et viennent… Peut-être que chose se présente et après un certain temps vous l’offrez à quelqu’un d’autre pour qu’il en profite…

Le sens de la propriété commence aussi à disparaître. Vous vous intéressez à quelque chose pendant un certain temps et ensuite ça va dans les mains de quelqu’un d’autre.

 

LaPresseGalactique.org,  Vous pouvez partager ce texte à la condition d’en respecter l’intégralité et d’en citer la source et l’auteur.

Publié dans APPRENDS-MOI | Pas de Commentaire »

S’adapter à la situation

Posté par othoharmonie le 31 décembre 2012

Education : Nous obliger à s’adapter à cette structure démente qu’on appelle la société ?

Krishnamurti – Réponses sur l’éducation. Pocket ou Editions Bartillat p.15-16

S'adapter à la situation dans APPRENDS-MOI j_krishnamurti-300x209Voyez-vous, vous vivez dans une des plus belles vallées que j’aie jamais vue. Il s’y attache une atmosphère particulière. Avez-vous remarqué, surtout au crépuscule et aussi au point du jour, une certaine qualité de silence qui pénètre, qui imprègne toute la vallée ? Je crois qu’il y a autour de nous des collines parmi les plus anciennes du monde et l’homme ne les a pas encore abîmées. Partout où l’on va, dans les villes et ailleurs, l’homme détruit la nature, abat les arbres pour construire de plus en plus de maisons, polluant l’air avec ses automobiles et ses industries ; il détruit les animaux – comme le tigre qui a presque disparu. Il détruit tout parce qu’il naît de plus en plus d’enfants et qu’ils ont besoin de plus en plus d’espace. L’homme répand graduellement la destruction dans le monde entier. Quand on arrive dans une vallée comme celle-ci – où la population est peu nombreuse, où la nature n’est pas profanée, où règnent le silence, le calme, la beauté – on en est tout étonné. Chaque fois que l’on vient ici, on ressent l’étrange particularité de cette terre, mais il est probable que vous vous y êtes habitués. Vous ne contemplez plus les collines, vous n’écoutez plus les oiseaux, vous n’entendez plus le vent dans les feuilles. Petit à petit, vous êtes devenus indifférents.

L’éducation ne consiste pas à apprendre dans des livres, à confier certains faits à la mémoire, mais à apprendre comment regarder, comment écouter toutes ces choses que racontent les livres, que ce qu’ils racontent soit vrai ou faux. Tout cela fait partie de l’éducation. Elle ne consiste pas simplement à passer des examens, à obtenir un diplôme et une situation, à se marier et à s’installer, mais encore à savoir comment écouter les oiseaux, comment voir le ciel, l’étonnante beauté d’un arbre, le dessin des collines, comment les sentir, comment être vraiment en contact avec toutes ces choses. Tandis que vous allez vieillir, ce sentiment d’écouter, de regarder, disparaîtra malheureusement, parce que vous aurez des soucis, parce qu’il vous faudra plus d’argent, une plus belle automobile, plus ou moins d’enfants. On devient jaloux, ambitieux, avide, envieux ; et ainsi on perd ce sentiment de la beauté de la terre. Vous savez ce qui se passe dans le monde. Vous êtes forcément au courant de l’actualité. Il y a des guerres, des émeutes, une nation se dressant contre une autre. Dans ce pays également, il y a des divisions, des séparations, et il y a un taux de natalité croissant, une misère, des conditions sordides, une dureté grandissante. L’homme est indifférent à tout ce qui peut arriver à son prochain, pourvu qu’il soit, lui, bien en sécurité.

On vous éduque, on vous prépare à l’acceptation de tout. Savez-vous que le monde est dément, que tout ce qui se passe participe de la folie, les combats, les querelles, les brutalités, les agressions ? Et vous allez grandir de façon à vous insérer dans cet état de choses. Peut-on dire que c’est bien ? Est-ce là le but de l’éducation, de vous obliger volontairement ou non à vous adapter à cette structure démente qu’on appelle la société ? Savez-vous ce qui se passe avec les religions à travers le monde ? Là encore, l’humanité est en pleine désintégration : personne ne croit plus à rien. L’homme n’a pas de foi et les religions ne sont que le résultat d’une vaste propa­gande.

Mais puisque vous êtes jeunes, encore pleins de fraîcheur et d’innocence, ne pouvez-vous pas contempler toute la beauté de la terre, et vous emplir de cette qualité d’affection ? Et ne pouvez-vous la faire vivre en vous ? Si vous n’en êtes pas capables, vous grandirez en vous conformant aux usages parce que c’est la façon la plus facile de vivre. A mesure que vous allez grandir, certains d’entre vous se révolteront, mais cette révolte, elle non plus, ne résoudra pas le problème. Certains d’entre vous chercheront à fuir la société, mais cette fuite n’aura pas de sens. Il vous faut changer la société, mais pas en tuant des gens. La société, c’est vous et c’est moi. Vous et moi, nous créons cette société dans laquelle nous vivons. Donc, vous devez la changer.

Vous ne pouvez pas vous adapter à cette société monstrueuse… Êtes-vous disposés à vous conformer, à vous adapter et à accepter toutes les vieilles valeurs ? Vous savez ce qu’elles sont, ces valeurs : l’argent, la situation, le prestige, la puissance. C’est là ce que l’homme désire et la société se propose de vous couler dans ce moule. Mais si, maintenant, vous commencez à observer, à apprendre, non pas dans des livres, mais apprendre par vous-mêmes en regardant, en écoutant tout ce qui se passe autour de vous, vous deviendrez un être humain différent, quelqu’un qui a le souci des autres, qui est plein d’affection, qui aime ».

 amis dans APPRENDS-MOI

Publié dans APPRENDS-MOI | Pas de Commentaire »

L’Homosexualité

Posté par othoharmonie le 30 décembre 2012

L’homosexualité consiste à être attiré par une personne du même sexe que soi. L’attirance peut être diverse et comprend généralement une attirance sexuelle. Elle s’associe aussi à des sentiments d’Amour.

Pourquoi l’homosexualité dérange ?

L'Homosexualité dans La Sexualité Sacrée donner-la-main-300x188Parce qu’il est inscrit dans la mémoire collective des Hommes que seul les hommes et les femmes doivent être en couple et avoir des pratiques sexuelles. L’homme et la femme sont complémentaires de part leur particularité féminines et masculines. Cependant de nombreux de siècles d’oppressions ont condamné tout ce qui s’écartait de la « norme ». Cette condamnation reste gravée dans les mentalités.

Il n’y a pas de jugements à avoir quant à cette pratique. Celle-ci par ailleurs doit toujours être animée par des sentiments d’Amour. Attention je ne parle pas ici de personnes homosexuelles qui le sont suite à des problèmes liés à l’enfance tels que des attouchements, l’inceste… Dans ce cas, la personne a eu un grave traumatisme qui l’a perturbé au plus profond de son être et le changement de nature de partenaire montre à ce niveau que le problème n’est pas complètement réglé si toutefois la personne a engagé un processus de guérison.

Pour les personnes épanouies, le choix d’une personne d’un même sexe relève essentiellement d’un choix par rapport au principe appelé Ying et Yang. C’est la part de masculin et de féminin chez l’homme et la femme. La personne est en recherche et ne peut trouver que ce qui lui correspond que dans une personne de même sexe qu’elle. C’est une demande de l’âme. Soit l’âme veut apprendre ce que c’est que d’aimer dans notre société une personne de même sexe, soit l’âme doit se « recharger » par rapport à ce genre d’expérience.

N’oublions pas que tout ce qui se fait sur Terre se traduit en terme d’expériences. Cependant il est important que ce soit le coeur qui se dirige dans cette aventure. Si la personne n’a pas de problèmes alors c’est juste l’âme qui réclame ce besoin sur Terre pour apprendre.

Si en s’incarnant une âme a décidé de tenter ce genres d’expériences cela peut être aussi pour comprendre des choses essentielles liées à ses vies antérieures. Chaque être est unique, chaque cas est unique. Cependant c’est le principe Masculin/féminin qui est en jeu. Il n’est pas meilleur, il n’est pas moins bon, il est différent, la recherche est différente. L’essentiel pour un homosexuel, c’est d’être en accord avec lui, c’est de s’épanouir, s’il ne s’épanouit c’est que c’est le signe d’un problème profond. En effet une âme peut s’incarner et décider de vivre cette expérience de l’homosexualité pour faire ressurgir un problème profond, peut être datant d’une autre vie, mais ce problème ne pouvait ressurgir que si cette âme vivait cette expérience. Il faut donc voir cela comme une chance. L’homosexualité, dans ce cas précis, n’est qu’un moyen pour l’âme de voir un problème profond, ancré dans son être. Ainsi la personne pourra commencer une guérison, elle va pouvoir régler son problème. 

Il est possible de voir cela en s’écoutant, en écoutant son coeur. Sentez-vous que vous souffrez, alors cherchez les causes profondes, généralement ce ne sont pas des petites problèmes de surface. N’ayez pas peur d’entreprendre de longues séances de remise en cause si vous n’êtes pas heureux. Mais cela est aussi valable pour des couples hétérosexuels. Le fait de se placer dans des situations qui font ressurgir un problème, cela peut être le cas pour n’importe qui, à n’importe quel moment de la vie.

La clef est de savoir si vous vous sentez épanouis dans la vie que vous menez.

Article 58 – source-lumiere.net – 2002-2008 

Publié dans La Sexualité Sacrée | Pas de Commentaire »

N’oublions jamais un seul instant

Posté par othoharmonie le 29 décembre 2012

 

— que nous ne devons pas marcher dans la vie le dos courbé et craintifs comme des esclaves, mais nous avancer en vainqueurs, remplis de la confiance inébranlable que tout ce qui arrive sert au déploiement de la perfection et de la nature divine ;

N'oublions jamais un seul instant dans Beaux textes aoui— que le même malheur se présente différemment pour chacun : pour le lâche, c’est un géant redoutable, pour le brave, ce n’est qu’un nain ;

— que celui qui lâche le gouvernail est perdu dans la tempête, tandis que celui qui espère et a confiance en Dieu arrive au port sain et sauf;

— que la faiblesse n’étant que néant et simple défaut d’énergie, il ne nous manque rien de ce qui appartient au fort, sinon que nous n’avons pas développé nos facultés, et qu’il nous faut affirmer nos forces latentes pour les activer et les rendre agissantes ;

— que toute force dont nous avons besoin est en nous puisqu’elle vient de Dieu, qui est aussi en nous et nous donne tout que nous lui demandons avec confiance ;

— que Dieu étant le Bien partout présent, il ne peut rien nous arriver de mal, et que rien ne peut s’opposer durablement à Sa volonté ;

— que notre angoisse devant la vie est ainsi sans objet, puisque tout ce qui arrive est conforme à la volonté de l’Infini et ne peut être que profitable pour nous ;

— que rien n’est nuisible comme la crainte de l’avenir ou de quelque mal que ce soit, car elle est fondée dans la croyance erronée qu’il existerait une puissance au monde supérieure à la puissance du bien ;

— que toutes les dissonances et difficultés de la vie résultent justement de cette crainte, et disparaissent d’elles-mêmes si la confiance est instaurée à sa place : la confiance en Dieu, en sa force et en son appui ;

— que le mal et la faute ne peuvent être vaincus que si nous détournons d’eux notre attention et si nous nous attachons à servir le bien et à le faire ;

— que, si nous avons confiance et patience, il n’est pas de circonstance ou d’événement qui, judicieusement utilisé, ne puisse tourner à notre profit ;

— que nous agissons sagement en espérant chaque jour un événement heureux, et en même temps en réservant une satisfaction à un être autour de nous ;

— que nous devons affirmer le bien que nous désirons, le cœur plein de gratitude, comme si nous l’avions déjà reçu ;

— que la vie nous donnera d’autant moins que nous attendons moins d’elle et que nous manquons de confiance en la destinée, car la sphère de notre vie ne saurait être plus parfaite que ne l’est notre idéal ;

— que la confiance en Dieu et une sérénité d’âme imperturbable sont un signe de maturité spirituelle et de sagesse ;

— que le calme et l’égalité d’humeur ne sont pas des signes de passivité et d’indolence, mais une concentration de forces et une suprématie qui reposent d’abord sur la confiance dans le guide secret et, ensuite seulement, sur les puissances extérieures.

— qu’être bon est la clé du bonheur pour autant que la bonté est active ; qu’il ne s’agit donc pas seulement de n’être pas mauvais et d’éviter le mal, mais d’exercer le bien partout où l’occasion s’en présente ;

— que la plupart des maux et imperfections du monde disparaissent d’eux-mêmes, si nous ne songeons plus qu’au bien et si nous n’affirmons que la perfection.

Venez nous rejoindre sur le forum http://devantsoi.forumgratuit.org/

Publié dans Beaux textes | Pas de Commentaire »

N’oublions pas un seul instant

Posté par othoharmonie le 29 décembre 2012

 

— que notre attitude juste et magnanime. nous rend supérieurs à la bassesse et à la vulgarité, éveille aussi la vertu en autrui et neutralise en lui les forces du mal ;

— que nos pensées égoïstes nous empêchent d’arriver à la connaissance et à la sagesse, parce que notre aveuglement nous interdit de voir l’issue vers la liberté ;

N'oublions pas un seul instant dans Beaux textes fenetre2— que la dureté de cœur nous empêche de participer à l’effusion des forces divines, de sorte que les sources du bonheur et de la fortune tarissent aussi pour nous ;

— qu’en pensant exclusivement à soi, on perd le pouvoir d’attirer les chances heureuses, et ainsi on n’est plus en mesure de faire le bonheur des autres ;

— que pour être aimé, il faut avant tout se montrer affectueux, de même qu’on s’enrichit de ce qu’on donne aux autres et qu’on s’appauvrit de ce dont on les prive ;

— que nous vivons en réalité dans un monde d’harmonie, parmi des hommes serviables et bien disposés, si nous reconnaissons en tous leur pureté et leur divinité originelles, et si nous les traitons en enfants de Dieu;

— que les souffrances que nous infligeons à d’autres prolongent et multiplient les nôtres, alors que nos douleurs disparaissent rapidement si nous rendons le bien pour le mal, comme pour le bien ;

— que le bonheur vient vers nous d’autant plus visiblement que nous pensons plus volontiers à faire le bonheur des autres ;

— qu’il ne suffit pas de vouloir et d’aimer le bien et le bonheur mais que nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour le réaliser, car la conscience de notre bonheur se manifestera dans ce que nous faisons pour nos proches ;

— que chaque geste, chaque parole de gratitude attire sur nous des bénédictions et des joies ;

— que celui-là a plus de chances de bonheur et de réussite qui aide pour le mieux un grand nombre de ses semblables et se sacrifie le plus volontiers ;

— que nos paroles de gratitude sont comme des perles de rosée sur notre cœur et, par la grâce d’En-Haut, elles tombent dans le fondement divin de notre âme et confirment notre union avec l’Eternel ;

— que notre vie devient d’autant plus féconde que nous affirmons notre union avec l’Éternel et reconnaissons qu’il n’y qu’une vie dans l’univers : la vie de Dieu, dont la vie de tous fait partie indissolublement ;

— que Dieu étant partout présent, tout ce que nos yeux contemplent est une expression de son être et de son œuvre et que Dieu nous regarde à travers tout ce qui vit – en se contemplant lui-même ; et que tout ce qui est, est bien, puisque né de Dieu.

 

Venez nous rejoindre sur le forum http://devantsoi.forumgratuit.org/

Publié dans Beaux textes | Pas de Commentaire »

Nous ne devons jamais oublier

Posté par othoharmonie le 29 décembre 2012

 

— que chaque pensée a des ailes, et qu’à peine pensée, elle frappe à la porte d’un cœur étranger et demande à entrer de sorte qu’une bonne pensée est un ange, tandis qu’une mauvaise est un esprit malin ;

— qu’aucune pensée ne peut émaner de nous sans éveiller en d’autres âmes des pensées analogues, et qu’ainsi, nous agissons sagement en ne formant que des pensées nobles et généreuses qui nous relient aux esprits élevés et influencent favorablement notre destinée ;

Nous ne devons jamais oublier dans Beaux textes fenetres-00001— qu’une pensée souvent répétée finit par se traduire en paroles et qu’ainsi chaque parole, bonne ou mauvaise, dite même sans intention, revient sur nous comme un boomerang ;

— que notre méfiance vis-à-vis d’une autre personne affaiblit d’autant sa confiance en nous, nous rend réceptifs pour ses pensées malveillantes, mais non pour les autres ;

— que nos lamentations sur les contrariétés de la vie créent autour de nous une atmosphère mentale qui, tel un nuage sombre intercepte le rayonnement de la force et de la richesse pour nous et ceux qui nous entourent, jusqu’à ce que l’orage d’une douleur purificatrice ait dissipé ce nuage ;

— que blâmer pour le plaisir de blâmer tue une bonne disposition en nous, comme en l’objet de notre blâme, nous donne une mauvaise conscience, tandis que c’est parler en sa propre faveur que de plaider la cause d’un autre ;

— que chaque pensée de compréhension bienveillante, chaque parole d’excuse, allège notre conscience, et nous délivre d’une douleur du corps ou de l’âme ;

— que nous devons nous pardonner à nous-mêmes, comme nous pardonnons aux autres, car la divinité ne peut ennoblir notre cœur si nous nous accusons et nous abaissons nous-mêmes ;

— que juger les autres, c’est se condamner soi-même, car suivant la loi de compensation, le défaut qu’on attribue à un autre tend aussi à se manifester en soi, alors qu’en affirmant la vertu en tous, on illumine sa vie et attire à soi le bonheur ;

— que celui qui lèse son prochain afflige Dieu en lui et s’éloigne du courant de ses bienfaits ;

— que personne ne peut s’attendre à ce que les autres lui fassent bon visage s’il ne voit en eux que leurs mauvais côtés et qu’il agit pour son propre bien et celui des autres en n’ayant pour tous que des pensées bienveillantes ;

— que notre premier devoir est de considérer toutes choses et êtres sous leur meilleur aspect et ainsi l’amener à se manifester ;

— que chaque homme est comme nous, enfant de Dieu, et bon dans sa nature essentielle; qu’il faut y croire fermement, même si les apparences semblent y contredire, vu que la foi dans le bien s’avère en définitive comme la plus forte puissance ;

— qu’il s’agit d’apprendre à nos enfants à penser correctement, et attendre d’eux le meilleur d’eux-mêmes, car la confiance que nous plaçons en eux suscite en leur âme la force de bien faire ;

— que notre conduite vis-à-vis de nos semblables décide du bien qui sera notre partage, de sorte que plus nous les comblons de bienfaits, plus nous serons comblés à notre tour.

Venez nous rejoindre sur le forum http://devantsoi.forumgratuit.org/

Publié dans Beaux textes | Pas de Commentaire »

Rites de passage : en Arizona

Posté par othoharmonie le 28 décembre 2012


 

Silence on chante ! Besoin de prendre du temps pour vous-même? Envie de faire le point dans un lieu dépaysant d’une extrême beauté? Amoureux de la voix ou désireux de l’apprivoiser? HO vous propose une aventure unique dans le désert d’Arizona, … Raôul Duguay

Rites de passage : en Arizona dans PENSEE MAGIQUE - LEITMOTIV et RITUELS condiance… lieu de toutes les révélations, un saut dans l’inconnu de l’instant présent qui contient tout ce que nous sommes. Chaque moment y est immense et chaque moment est tout ce que nous possédons. Contemplatif et convivial, ce voyage combine tourisme, apprentissage et régénération. Il permet d’explorer des paysages intérieurs et extérieurs dans un même mouvement. Les ateliers de voix sont entrecoupés de longues marches silencieuses dans des paysages à couper le souffle ainsi que de rituels sobres mais puissants favorisant une présence à soi essentielle à toute démarche créative.

Atelier de chant Avec Raôul Duguay

Le plaisir de s’exprimer. Le bonheur de chanter. La joie de l’écoute subtile.
Tout le monde a une voix. Tout le monde peut chanter! Parler et chanter avec sa vraie voix, celle qui est l’écho authentique de son coeur et de son esprit, voilà l’enchantement. Notre voix est notre carte d’identité, le miroir clair ou embué de notre personnalité, notre façon d’appeler la vie et d’y répondre. Empreinte sonore de nos pensées et de nos émotions, elle révèle l’énergie qui se cache derrière nos mots. Quand on se sent en sécurité et en confiance, on prend plaisir à s’exprimer, bonheur à partager sa vérité avec les autres et joie à inspirer la paix à travers sa voix. Connaissez-vous la couleur de votre voix? Entendez-vous la mélodie de votre âme? Chanter est une médite-action. Tout commence dans le silence, dans l’écoute subtile de l’essence de son être. Cet atelier, où l’énergie précède la technique, permet de découvrir la vraie nature de son pouvoir personnel, d’améliorer la connaissance de soi grâce à l’exploration du potentiel de sa voix et de donner plus de profondeur à sa présence dans le monde. Chanter, c’est s’oxygéner et oxygéner le monde à travers jeux ludiques, danses, rires, chant des harmoniques, improvisations individuelles et collectives et exercices créatifs, l’atelier Silence! On chante, ouvre la voie vers le coeur de soi. Chanter en toute liberté, c’est vibrer et faire vibrer le monde.

Guide de chant
Grand explorateur de la voix à travers une quinzaine de disques en solo, une quarantaine en collectif et plus de 3 500 apparitions sur scène, Raôul Duguay a chanté pratiquement tous les genres de musique. Artiste multidisciplinaire reconnu pour son expertise, son originalité et sa polyvalence vocale, il anime depuis 1981, La voie de la voix, un atelier de formation ouvert à un très large public et auquel ont participé des centaines de personnes de métiers et de 
professions très variés dans toutes les régions du Québec ainsi qu’en France, en Belgique, aux États-Unis, en République Dominicaine, au Mexique et au Costa Rica. (www.raoulduguay.net)

Guide de rituels et de marche
Cérémonialiste inspiré, Gordon Robertson est notre chef d’expédition pour les marches silencieuses. Explorateur aventurier depuis sa jeunesse, pour lui, la nature sauvage n’a plus de secret. Il a dormi dans la brousse, s’est bâti des maisons dans les arbres, a sué dans des huttes de sudation amérindiennes, et a même survécu à une rencontre avec un puma au beau milieu de la jungle sud américaine! Résident de Sedona, il connaît le désert comme le fond de sa poche. Formé par deux instituts américains pionniers dans le renouveau des rites de passages en nature sauvage – le Animas Valley Institute au Colorado et le School of the lost Borders en Californie –, il guide également les extensions de la plupart des voyages de Ho.

En collaboration avec l’agence de voyage Spiritours, détenteur d’un permis du Québec

Pour information : Gaëtan Barrette
Téléphone : 514-990-0319
Courriel : contact@horites.com

Site internet : www.horites.com

Publié dans PENSEE MAGIQUE - LEITMOTIV et RITUELS | Pas de Commentaire »

La fonction thérapeutique des symboles

Posté par othoharmonie le 28 décembre 2012

 

Pourquoi un symbole est-il thérapeutique ? 

par Georges Colleuil

Au sens premier, symbole signifie : « Jeter ensemble ». Ce mot était employé dans la Grèce antique pour désigner un objet coupé en deux morceaux dont chaque propriétaire conservait une partie pour se rappeler un serment ou une dette. Éventuellement, les détenteurs transmettaient cette part d’objet à leurs enfants, fixant ainsi dans le temps la mémoire d’un ancien engagement. Le moment venu, en rapprochant les morceaux, les personnes renouaient contact comme si elles avaient usé d’un mot de passe. Elles se rappelaient ainsi leur dette, matérielle ou spirituelle, ou se reconnaissaient comme ayant appartenu à la même famille, communauté ou école. Plus tard, l’objet fut remplacé par des signes, figures ou images qui, dessinés sur le corps, gravés au linteau d’une demeure ou sculptés sur la pierre, prenaient tout leur sens. Ainsi, le symbole est-il avant tout un signe de reconnaissance et de rapprochement. Travailler la symbolique c’est donc constater une amputation, tenter une greffe, réduire une fracture.

La fonction thérapeutique des symboles dans PENSEE MAGIQUE - LEITMOTIV et RITUELS automne-300x300Le symbole est structure et la structure est mémoire

Chaque couleur conserve dans sa propre mémoire le souvenir vibratoire du temps où elle était lumière. Comme l’homme porte en lui la mémoire d’un paradis perdu, d’une forme primordiale unifiée qui un jour s’est « cassée ». Comme un morceau de cristal porterait en lui l’indicible mémoire de la roche mère dont il a été extrait, comme chaque être humain a conservé dans sa texture cellulaire l’information vibrante de la matrice dont il est issu. Le symbole donne du sens, il montre une direction, il réduit le chaos, il met de la signification, il organise, il structure. Or la structure est à l’opposé de la fusion. La fusion vide le sens, défait les mémoires et conduit vers la régression. La fusion est perte d’identité. La structure construit du sens, met de l’ordre, mémorise.

Deux exemples : dans la nature et dans l’homme.

À l’origine de l’univers, la température est tellement élevée qu’aucune structure n’est possible. Lorsque les particules de quarks se rencontrent, elles s’expulsent mutuellement. Dans ce magma fusionnel brûlant, les forces ne peuvent pas agir, ni la lumière circuler, ni la matière se structurer. Les astrophysiciens exposant l’histoire de l’univers disent que la température baisse progressivement. A un certain seuil les forces (nucléaires, magnétique et gravitationnelles) se réveillent, interagissent, permettant aux particules élémentaires de se combiner ensemble et de former les premiers atomes d’hydrogène. La première structure est née, la lumière peut enfin circuler, libérée de l’opacité du chaos primordial qui la retenait prisonnière. La température agit sur la structure. L’eau par exemple se déstructure en vapeur à 100°C et se structure en glace à 0°C. Plus il y a de la structure et plus il y a du sens et de la mémoire.

Sur le plan humain, on observe un phénomène similaire. La psychanalyse, en développant le rôle du père dans la croissance de l’enfant, insiste sur le rôle structurant du père. Celui-ci permet à l’enfant dès sa deuxième année de sortir de la fusion avec la mère et de se constituer comme sujet en se positionnant dans la première triangulation. C’est le fameux « non » du père. Le rôle du père étant de dire non à la fusion de l’enfant avec la mère. On connaît aussi le jeu de mot associant à ce « non » du père le « nom » du père. C’est en intégrant progressivement qu’il s’appelle comme son père que l’enfant peu à peu prend sa distance d’avec sa mère, se construit, se structure, intègre de la mémoire, commence à donner du sens. Là encore, la structure est l’opposée de la fusion. La structure permet au symbolique de fonctionner et le symbole aide à se structurer. Le père permet à l’enfant de se structurer. Mais le père est structure en soi. Un homme, un papa, même un dieu peut occuper cette place du père. D’ailleurs le concept de Dieu n’est il pas lui-même, pardon « Lui-Même », une structure ? Occupé à tour de rôle par un dieu vengeur, aimant, créateur, co-créateur, barbu, androgyne, paternel, grand paternel, maternel, maternant, vibratoire, atomique, cosmique, vêtu d’or ou de haillon, infra psychique, supra conscient, etc… Il y a toujours du père, quoi qu’on en dise.

Symboliser c’est donner du sens

  La théorie de l’escalier Pour les Stoïciens, le comportement qui consiste à accuser les autres de ses propres malheurs est loin d’être celui d’un sage, ni non plus l’attitude qui consiste à s’en accuser soi-même. Seul celui qui n’accuse ni les autres ni soi-même est sage. J’en ai tiré une théorie dite « de l’escalier » ! Premier stade : quand je tombe dans l’escalier c’est la faute à l’escalier « méchant l’escalier ». à l’image des parents qui donnent une fessée à la table contre laquelle vient de se cogner un petit enfant, « Méchante la table ! ». Et l’enfant, imitant ses parents, frappe à son tour la table sans grande conviction. Deuxième stade : c’est de ma faute si je suis tombé dans l’escalier. Tendance à l’auto culpabilité. Le problème n’est pas que l’escalier soit mouillé, j’aurais du mettre des chaussons anti-dérapants. Nous entrons ici dans la névrose du conditionnel passé, la pire des conjugaisons ! Troisième stade : Ce n’est ni ma faute ni la faute de l’escalier. Je suis tombé dans l’escalier, soit, c’est un fait, pas de jugement à porter, ni sur l’escalier ni sur moi-même. C’est là qu’intervient la symbolisation. Je donne du sens. Est-ce que je montais l’escalier ou bien le descendais-je ? Dans quel but, en quelles circonstances ? Quelles seront les conséquences, un arrêt de travail, la rencontre d’une charmante ostéopathe qui me fera fantasmer… ? Ainsi en est-il de la condition humaine, dès que l’on inscrit du symbolique dans un évènement, on sort de cette tendance habituelle soit à reporter sur les autres la responsabilité de nos souffrances soit à se culpabiliser à outrance.

Le symbole est réparateur.

Chaque fois qu’il y a du symbole c’est, d’une part, qu’il y a eu séparation et que d’autre part, un espace est possible pour la réparation. On peut imaginer qu’une des séparations primordiales correspondrait à la primo déchirure de l’unité originelle. La tradition cabalistique nous parle d’un Adam premier constitué d’une partie masculine et d’une partie féminine dont la division serait à l’origine de la différence des sexes sur la terre. Adam et Eve. On distingue ici l’Adam premier, porteur de la double polarité et l’Adam second, porteur de l’identité masculine. La Guématria, tradition numérologique de la Cabale, est à ce titre fort instructive. La valeur numérique de Adam est 45, celle d’Eve est de 19. Si on soustrait Eve de Adam, c’est-à-dire 19 de 45, on obtient 26, le plus sacré des nombres, le nombre de Dieu. Il est intéressant d’observer ici que le code 26 crée le lien entre 45 et 19 c’est-à-dire que le divin au sens de la Cabale hébraïque, établit le chemin entre l’homme et la femme. Toute soustraction suppose donc un chemin. Si je pars du kilomètre 19 pour me rendre au kilomètre 45, je dois parcourir 26 kilomètres. Aller à… C’est ainsi que nous avons appris les soustractions. La soustraction ou l’art du cheminement, l’opération de l’évolution. On part d’un point pour aller vers un autre. C’est aussi l’expression d’une forme de dépouillement. Ces deux notions, dépouillement et cheminement, font de la soustraction l’opération de l’initiation. Sur la table du Bateleur du Tarot de Marseille, chacun on observe deux dés. Ces dés affichent le nombre 1 et 5, soit 15, la valeur numérique de l’Arcane le Diable. Seulement voilà, si nous nous plaçons du point de vue du Bateleur, c’est-à-dire de l’autre côté de la table, nous verrons sur les dés les faces opposées au 1 et au 5, c’est-à-dire le 2 et le 6 . Ici encore le nombre 26 vient jouer le rôle de symbole unificateur. Si de l’extérieur je vois le Diable, de l’intérieur je vois le Divin. . Le chemin vers l’unité passe par la conscience de la dualité. Quant au diable, il est non-symbole, du simple fait de sa définition étymologique. Celle-ci suffit à nous en convaincre. diabolos en grec signifie « séparer » quand symbolos signifie, on l’a vu, « rassembler. »

Le symbole diminue la souffrance

Nous souffrons d’autant plus que nous ne savons pas pourquoi nous souffrons. Inscrire du symbole dans son existence consiste à mettre du sens dans la chaîne chaotique des événements. Si l’histoire a un sens, si la vie a un sens, si la souffrance a un sens, tout n’est pas perdu, il y a un horizon. En donnant du sens, le symbole diminue la souffrance. Le symbole unifie. Il permet à des univers différents de communiquer entre eux. Il est une passerelle, un lien. Il n’existe pas de clé du symbole. Un symbole prend toute sa dimension quand il est réinvesti dans l’expérience personnelle d’un sujet ou d’une société. Il doit être chargé d’histoire et de mémoire pour prendre sa signification. En effet, il s’enrichira des évènements émotionnels qui le réactivent en permanence comme par exemple pour un drapeau patriotique, un hymne national, un signe religieux, etc.

Une démarche personnelle avant tout

Tout peut prendre sens mais tout n’est pas symbole. Je crois aux propriétés thérapeutiques du symbole dans la mesure où il s’inscrit dans une démarche personnelle, active et consciente. Sans vouloir rouvrir le débat sur les signes ostensibles d’appartenances religieuses, je me demande comment est vécu la croix, l’étoile de David ou la main de Fatma, par celui qui la porte. Est-ce en effet un signe d’appartenance, alors on peut parler d’indice, un support personnel de méditation ou de réflexion, on aura ici sans doute un symbole, ou bien un objet pseudo magique, chargé d’une sorte de pouvoir et réduisant la totalité d’une religion à un nombre restreint de ses composantes, voilà un fétiche. Le plus souvent, on observe là un signe dont la fonction demeure sociale. « Je vous dis quelque chose sur moi-même en portant ce signe… Mais je vous dits aussi quelque chose sur vous… Je vous montre peu ou prou votre différence d’avec moi-même ». Le travail sur le monde symbolique s’inscrit dans le cadre d’une démarche personnelle.

Le symbole renvoie à autre chose qu’à lui-même. Sa nature comme sa fonction sont de réparer ce qui est brisé et non pas uniquement de « désigner » un objet. Mais le plus important c’est qu’il nous ramène à ce qui nous dépasse. Le symbole relie à plus grand que soi. Il met l’homme en relation avec sa source.

Symbole contre symptôme

Inscrire ou réinscrire du symbolique dans sa vie aide aussi à sortir de la fatalité du symptôme. En effet, quand une pulsion est refoulée, elle peut réapparaître sous une forme symptomatique. Le travail thérapeutique consiste à favoriser la voie du symbole pour désactiver la voie du symptôme, d’où l’importance du travail sur les rêves, sur le Tarot, la mythologie ou l’art en général. Toute la psychanalyse est née de ce constat.

Le signe nous montre une direction mais ne nous interpelle pas au niveau de l’être. Le symbole nous renvoie à nous-mêmes et nous montre le parcours intérieur susceptible de nous faire sortir de l’errance. Quand je suis égaré dans la forêt, les signes de piste seront les bienvenus. Quand je suis égaré en moi-même, le symbole me propose une voie d’évolution. L’astrologie par exemple remplit parfaitement cette fonction et on ne confondra pas l’étoile polaire qui guide le marin égaré et tel symbole astrologique qui me propose une méditation sur ma condition humaine. Le symbole est toujours un passage de cap, une clé, un seuil, il peut être le miroir d’une situation bloquée et la promesse d’une transformation. <

Notes sur l’auteur :Chercheur, écrivain, ancien professeur de philosophie, Georges Colleuil est passionné par tout ce qui concerne les sciences de l’homme et le langage de l’âme. Il est le créateur du Référentiel de Naissance et à ce titre anime, depuis plus de vingt ans, de nombreux séminaires en France et à l’étranger, dans lesquels il renouvelle la vision traditionnelle du Tarot, et met à notre portée des années d’expérience et de recherche. Au travers de ses ouvrages et de ses cours, il invite à découvrir un langage oublié grâce au décodage des symboles du Tarot de Marseille. Il est l’auteur de quatre ouvrages : Tarot l’Enchanteur ; Tarot, la Fontaine Intérieure ; Tarot, les Deux Infinis – voyage intime au fil des lames et La Fonction Thérapeutique des symboles, tous publiés aux Editions Arkhana Vox.

www.georgescolleuil.com

Publié dans PENSEE MAGIQUE - LEITMOTIV et RITUELS | Pas de Commentaire »

Voeux de Noël 2012

Posté par othoharmonie le 25 décembre 2012

LIBÉRATION DU CORPS DE SOUFFRANCE

 par Pauline Veilleux

« Il n’y a pas de paradis tant qu’un seul homme est en enfer!
Parce qu’il n’y a qu’un seul Homme. »

Sri Aurobindo ou L’aventure de la conscience

Expérience avec la grande intention de mettre fin à la souffrance et à la douleur.

Du point d’amour dans le cœur de Dieu, que l’amour guide nos gestes et nos interventions afin que nous touchions le grand corps universel des hommes, des humains et de tous les êtres vivants sur cette planète.

Nous demandons la présence de l’Esprit Saint, des guides de lumière, des médecins du ciel, des archanges et des anges gardiens.

Afin qu’avec la permission du Grand Créateur nous puissions agir en conscience sur le grand corps universel, pour le libérer, le délivrer et le soulager du poids des anathèmes posés sur lui depuis si longtemps: « Tu enfanteras dans la douleur. – Tu gagneras ta vie à la sueur de ton front. – Tu es poussière et tu retourneras à la poussière… » et tous les autres anathèmes qui ont emprisonnés l’être humain dans la douleur.

Nous demandons que la Divine Énergie curative d’Amour intervienne dès maintenant à travers le temps, l’espace, à distance et de façon illimitée, afin de libérer le flux inné vivant qui circule pour tous depuis le début de la création.

Que par les couleurs, les sons, les gestes intentionnés et faits dans la présence consciente et confiante, nous participions à la délivrance des humains en divinisant tout ce qui a été divisé.

Nous décrétons que soient retirés et dissouts tous les anathèmes et les égrégores de douleur et de souffrance afin que l’âme et l’amour recréent l’être humain. Que celui-ci retrouve sa dignité, qu’il redevienne la créature humaine créée à l’origine à Sa manière et à Sa ressemblance, afin de redécouvrir l’être dans toute sa beauté, sa grandeur et la splendeur de son corps de gloire.

Que par le contact de l’Homme à sa Divine Essence, il reconnaisse le monde infini de la création continue et son affiliation à la Loi de l’UN. Qu’il se réalise et participe à la co-création en communion avec tous les mondes.

Ceci est le décret que nous avons fait en dessinant ce grand corps que nous avons appelé modestement le corps universel.

Ce que nous souhaitons est que cela circule, afin que ceux qui se sentent appelés ou interpellés soient touchés par ce travail appliqué, fervent et inspiré…

 Voeux de Noël 2012 dans A Francesca-otho cu_souf11

 

Ont contribué à l’expérience : Louis par la musique, Johanne par le mouvement, Pierre par la méditation et Pauline par le dessin, les formes et les couleurs.

© Tous droits réservés LaPresseGalactique.orgTitre: LIBÉRATION DU CORPS DE SOUFFRANCE

Vous pouvez partager ce texte à la condition d’en respecter l’intégralité et d’en citer la source et l’auteur.

 

Publié dans A Francesca-otho, Bonjour d'amitiés, En 2012-2013 et après 2016, Entre amis | Pas de Commentaire »

Le sens sacré des dents

Posté par othoharmonie le 24 décembre 2012

 

Carrefour entre différents mondes, point de rencontre entre haut et bas, intérieur et extérieur, visible et invisible, la bouche et les dents sont le support de multiples fonctions

Si la mastication est la plus évidente, c’est loin d’être la seule. Nos dents servent également à parler, fonction spécifiquement humaine. Elles participent à la séduction, à l’esthétique du visage, et sont le support de l’image sociale.

Le sens sacré des dents dans Tests de personnalité implant_dentaire-228x300Autre fonction, malheureusement ignorée, les dents sont un système de perception ultra sophistiqué, un référentiel spatial qui participe à la verticalité de la posture. Richement innervées, connectées directement au cerveau par un nerf crânien (trijumeau), les dents sont des sources d’informations (température, pression), aussi essentielles que les yeux, dans un autre registre de sensations. Même si c’est la plus mal connue, ce n’est pas la moindre de leur fonction car elle concourt à la station debout qui signe notre humanité. Là où l’animal s’empare de son environnement d’une manière concrète, en l’incorporant au sens littéral par la prise de nourriture, l’homme l’appréhende de manière plus subtile en prenant des informations grâce aux capteurs ultrasensibles que sont les dents. Ainsi on constate que les personnes édentées vieillissent moins bien que les autres. La perte des dents affecte leurs repères spatiaux. Leur mémoire et leur capacité de s’orienter dans l’espace s’en trouvent altérées.

Voir dans la dent un simple outil de mastication est très réducteur. Pourtant c’est cette fonction animale qui a conditionné de manière profonde notre perception de la dent. En effet, le mot dent vient de la racine ed qui signifie mâcher. La dent est d’abord vue comme une meule broyeuse, un instrument qui malaxe. Du moins est-ce la fonction que nous avons choisi de privilégier dans une vision matérialiste, extérieure ou animale. Les Hébreux voient bien autre chose dans ces fragments minéraux qui garnissent nos mâchoires. La lettre Shin a pour hiéroglyphe d’origine une dent, plus exactement une molaire dont elle reproduit les trois racines dirigées vers le haut, symbolisant ainsi la racine dans la tête, c’est à dire l’esprit. Shin, qui a donné shen la dent, représente l’esprit, le feu divin qui pénètre toute la création. Comme les hébreux, les peuples anciens ont su percevoir la nature hautement spirituelle de nos dents. Dans l’Amérique précolombienne, les Mayas les limaient pour leur donner une forme particulière et y incrustaient des pierres (jade, pyrite, obsidienne). Ces ornements constituaient un code en rapport avec le rôle social ou spirituel dont le personnage qui les portait était investi. On peut voir, aujourd’hui encore, au musée de Mexico les dents incrustées de disques de jade de l’empereur Maya. Les dents sont associées au pouvoir, à la force intérieure ou spirituelle. C’est ainsi qu’on a retrouvé des bracelets faits de défense de sanglier dans des tombes préhistoriques. En Orient, on pensait que les sages ou les personnes supérieurement évoluées avaient plus de dents que le commun des mortels. Le Bouddha est traditionnellement représenté avec quarante dents. Au début de notre ère, une confrérie de philosophes avait pour coutume d’examiner la bouche de tout candidat potentiel à leur cercle avant de l’admettre. Ils affirmaient en effet pouvoir lire dans la conformation de la bouche et des dents le reflet de l’âme plus sûrement que dans n’importe quelle autre partie du corps. Les romains considéraient la bouche comme le vestibule de l’âme. Le rituel de la pièce d’or ou d’argent glissée dans la bouche du défunt sitôt après sa mort afin qu’il puisse s’acquitter de son obole auprès de Charon, le passeur des enfers, et ainsi gagner le séjour des âmes, atteste de la haute valeur symbolique qu’ils attribuaient à cette zone. A travers le mythe de Charon, on devine que la bouche est un lieu de passage: entre jour et nuit, mort et vie, soi et Soi. C’est une porte ouverte sur les profondeurs de l’inconscient ou de l’âme. C’est un lieu d’initiation.

A mi-chemin entre extérieur et intérieur, la bouche est un sas interposé entre deux mondes. Les mots en sortent et la conscience s’y intériorise comme dans un temple. La bouche est un lieu de transition, de transformation: de la nourriture à un premier niveau, de soi à un niveau plus subtil. Transposé à l’âme, le processus de digestion qui commence dans la bouche s’apparente à une décantation, à la purification et au raffinement des éléments qui composent la personnalité, à la transformation de la matière vile en matière noble, telle que la rêvaient les anciens alchimistes. Une dent qui s’abîme est le signe qu’on est resté bloqué dans le passage, faute de pouvoir mener à son terme le processus de transmutation. Le langage des dents est celui de l’âme, de l’inconscient. Chaque problème dentaire est porteur de sens ou peut le devenir pour peu qu’on accepte l’initiation proposée. La bouche est un temple, une cathédrale dont chaque dent est un pilier qui possède une fonction et un sens bien précis. Aucune dent, fut-elle de sagesse, n’est superflue, chacune de nos trente-deux sculptures vivantes a sa place dans notre bouche. Si les anciens l’avaient compris, nous, les modernes, avons malheureusement oublié cette vérité. Tandis que la science progressait, le sens sacré de nos dents s’est perdu. Pour beaucoup, la dent n’est plus que ce corps inerte, sorte de cailloux planté dans nos mâchoires, dont la fonction se limite à mâcher et qu’on livre par nécessité aux soins du dentiste. La perte du sens nous a conduit à maltraiter nos dents. On n’hésite pas, par exemple, au nom de la « prévention » à extraire systématiquement les dents de sagesse au prétexte qu’elles seraient vouées à disparaître (ce qui est faux). Ces extractions mutilantes infligent souvent des dégâts irréparables à la cathédrale dentaire et à l’être. En effet, c’est par ces dents qu’on entre en contact avec le divin. Au dix-septième siècle on les surnommait les « dents du sens ». La dent de sagesse représente notre noyau d’énergie le plus profond, notre potentiel créateur, notre germe d’immortalité. L’arracher de manière prématurée (comme cela se pratique actuellement dès l’âge de douze ans), c’est tronquer le potentiel de l’individu, le couper de la part la plus sacrée de lui-même, lui fermer la porte de l’âme en quelque sorte.

Abordé sous l’angle symbolique, la question des « plombages », tant controversés, trouve une réponse évidente. Songeriez-vous à restaurer une cathédrale avec de la tôle ondulée ou un temple égyptien avec du béton armé? De nombreuses personnes les font aujourd’hui retirer. Cependant, remplacer un matériau toxique par un autre biocompatible n’est pas suffisant si on reste dans la logique mécanique du trou qu’il faut boucher. Il est impératif de comprendre le sens de la dent plombée et pourquoi la carie l’a détruite. Cette prise de conscience est de la responsabilité du patient qui doit se préparer à la dépose et s’y investir activement et non attendre du dentiste « holistique » qu’il prenne en charge l’intégralité du problème. Mené dans cet esprit, la dépose des « plombages » s’apparente à un véritable travail spirituel de transmutation du plomb en or. Quelque soit le problème, la participation du patient, sa manière de vivre l’acte s’avèrent déterminantes dans le processus de guérison. L’état d’esprit avec lequel est abordé le soin compte au moins autant que le soin dentaire lui-même. Il est vain, voire dangereux, d’attendre du dentiste, même « holistique », qu’il prenne en charge l’intégralité du problème. Restaurer sa cathédrale dentaire, c’est se restaurer soi-même. Fait avec la conscience, le soin et l’amour qu’il mérite, ce travail donne l’opportunité d’être un peu plus enraciné et présent à soi-même. Un peu plus vivant en somme. La cathédrale dentaire redevient alors ce qu’elle n’a jamais cessé d’être: le temple de l’âme.

 

Estelle Vereeck
http://www.holodent.com/

Publié dans Tests de personnalité | Pas de Commentaire »

Nourrir l’âme et le corps

Posté par othoharmonie le 24 décembre 2012

 

« Visualisez devant vous une immense coupe où brille une merveilleuse lumière dorée.

Déposez dans cette coupe tout ce qui vous est encore lourd à porter, tout ce dont vous voudriez vous délester, tout passé qui n’est pas évacué. 

Nourrir l'âme et le corps dans Exercices simples bookmark-a4-1321635847-52x300Ensuite dressez comme un pont, une route ou un chemin entre cette coupe et votre cœur. Ouvrez le plus possible votre cœur pour recevoir cette merveilleuse énergie qui inondera tout votre cœur, toutes vos cellules, et qui inondera aussi tous vos corps subtils.

Imaginez tout simplement que vous nourrissez votre âme avec l’immense Amour et l’immense Lumière émanant de cette coupe.

N’oubliez jamais que votre âme a autant besoin de nourriture que votre corps physique. Vous alimentez votre corps physique mais vous oubliez trop souvent d’alimenter votre âme.

Pour cela, vous pouvez vous relier aux immenses énergies d’Amour de Dieu votre Père, vous pouvez plonger au plus profond de vous-même pour ouvrir le sas entre votre âme et votre esprit, entre la partie Divine et votre âme.

Vous pouvez aussi faire l’unité entre ce qui vient de l’extérieur, cette immense énergie de Lumière et d’Amour, et l’immense énergie de Lumière et d’Amour qui vient de l’intérieur de vous. Faites-les fusionner dans votre temple intérieur. »

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

  • qu’il ne soit pas coupé
  • qu’il n’y ait aucune modification de contenu
  • que vous fassiez référence à notre site  http://ducielalaterre.org
  • que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu

Venez nous rejoindre sur le forum http://devantsoi.forumgratuit.org/

Publié dans Exercices simples | Pas de Commentaire »

Se connecter au Divin en Soi

Posté par othoharmonie le 24 décembre 2012

 

 

Se connecter au Divin en Soi dans Exercices simples mobile-zen-feige-71x300« Visualisez votre corps de matière. Essayez de vous voir avec votre visage, comme si vous vous voyiez en projection extérieure, comme si vous étiez face à vous-même. Tout d’abord mentalement, vous allez dire à votre corps que vous l’aimez. Vous prononcez votre prénom et vous dites « je t’aime ».

Ensuite visualisez à l’intérieur de vous-même comme une magnifique pièce extrêmement lumineuse de couleur blanche. Il n’y a pas de portes, il n’y a pas de fenêtres mais elle est totalement lumineuse ! A l’intérieur de cette pièce vous allez trouver un être qui est assis et qui vous attend. Cet être, c’est le Divin en vous, c’est l’être qui détient la toute puissance. Votre conscience est face à lui et vous allez lui demander son aide. Demandez-lui qu’il régénère votre corps, qu’il remette l’énergie dans les parties qui sont en carence. Restez toujours face à l’être merveilleux, que votre conscience humaine soit auprès de l’Etre Divin qui est en vous.

Vous allez maintenant percevoir, émanant de vous-même, de l’Enfant Divin, un magnifique rayonnement doré. Ce rayonnement doré, cet immense Amour va se répandre dans tout votre corps physique, dans vos corps énergétiques. Il va pénétrer la moindre de vos cellules, il va aussi absorber toutes les fréquences vibratoires trop basses.

Vous aurez peut-être l’impression de vous sentir double, d’être à la fois à l’intérieur et à l’extérieur de votre corps, d’être vous-même et autre chose. Vous allez sentir une douce chaleur se répandre dans votre corps, cette énergie d’Amour qui transforme tout. Essayez de garder votre conscience le plus longtemps possible à l’intérieur de vous-même, face à votre Divinité.

Cet exercice permet une connexion, une connexion entre l’humain et le Divin, une harmonisation vibratoire, une reconnaissance.

Dîtes au Divin qui est en vous, à cette merveilleuse présence, combien vous l’aimez, vous allez le remercier d’avoir régénéré votre corps et vous allez lui dire que vous reviendrez dans vos méditations le visiter, lui donner tout votre amour humain. Vous allez lui dire aussi combien vous avez confiance en son immense pouvoir d’Amour et de transformation sur votre corps physique, sur votre conscience. Il peut agir sur tous les niveaux, qu’ils soient physiques, qu’ils soient spirituels et bien au-delà.

Maintenant replacez votre conscience devant vous-même. Si vous ne pouvez pas le voir face à vous, essayez de vous visualiser. Dites-vous encore une fois en prononçant mentalement votre prénom :  « je t’aime ».

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

  • qu’il ne soit pas coupé
  • qu’il n’y ait aucune modification de contenu
  • que vous fassiez référence à notre site  http://ducielalaterre.org
  • que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu

Venez nous rejoindre sur le forum http://devantsoi.forumgratuit.org/

Publié dans Exercices simples | Pas de Commentaire »

Ne combattez pas l’Ego

Posté par othoharmonie le 23 décembre 2012

 

par Eric Darche

 « L’ego ne le combattez pas, ne le jugez pas, acceptez-le simplement, alors vous pourrez le transcender » Anita Moorjani.

L’ego est un mot en latin qui veut dire « moi ». 
Du point de vue psychologique, c’est la personnalité. Vu sous un autre angle, notre ego, la conscience divisée, distingue la notion de séparation ; l’intérieur et l’extérieur. 

Voici à ce propos une magnifique histoire vécue et racontée par Echart Toll, intitulée « Les stratagèmes de l’ego. » Extrait du livre Audio « Vivre libéré »

Ne combattez pas l'Ego dans Expériences manipulation-195x300L’auteur raconte qu’un vieux monsieur était en train de nourrir des canards avec des miettes de pain, lorsque deux jeunes lui adressent la parole pour le mettre en garde sur les dangers de nourrir ces animaux avec du pain. Cet aliment remplit l’estomac de ces oiseaux, mais sans leur apporter ceux dont ils ont vraiment besoin sur le plan nutritionnel. 
L’homme âgé reconnut en grommelant qu’il était au courant des méfaits de cette nourriture sur les canards, mais que cela lui faisait plaisir de les nourrir. Il précisa aux enfants : « D’accord je ne suis pas un idiot, personne ne va me dire quoi faire, je ne suis pas stupide. » 

Eckhart-Toll commente les propos du vieux monsieur : « La réaction de l’ego est mécanique, le vieux monsieur a commencé à parler avec colère et à se défendre. Cela n’était pas logique, car on ne peut défendre un comportement dont on vient de reconnaître qu’il est mauvais. Mais l’ego s’en fiche. C’était un mécanisme de défense automatique. Et il a parlé pendant plusieurs minutes, il était de plus en plus en colère, de plus en plus sur la défensive. Qu’est ce qu’il défendait… ? Une position, une image mentale. » 
Puis suite à ces propos, les jeunes saluèrent le vieux monsieur et partirent. 

Echart Toll propose ensuite de réécrire un autre scénario de cette histoire vécue, où le vieux Monsieur, suite aux remarque des jeunes, aurait reconnu son erreur et accepté de changer de comportement en arrêtant de nourrir les canards. 

Eckhart Toll explique un tel comportement : « Ainsi son pouvoir véritable se manifesterait, là où l’ego aurait dit -tu es en train d’être anéanti, c’est de la faiblesse, défend toi ! Son pouvoir véritable aurait surgit, s’il avait honnêtement exprimé cela, sans avoir besoin de défendre une image. Aux yeux de l’ego cela ressemble à de la vulnérabilité, mais cela n’en est pas. Voilà la force véritable. Toute la qualité de l’interaction aurait changé. Il aurait pu y avoir une communication véritable entre des humains ; les jeunes et le vieil homme. Il aurait put même y avoir de l’amour ! Il aurait pu y avoir une merveilleuse rencontre. Mais l’ego ne l’a pas permis. Il avait besoin de se défendre. Les gens s’enfoncent de plus en plus dans ce piège. 

Ce n’est qu’un minuscule exemple. Imaginez quelqu’un qui passe toute sa vie ainsi. Et c’est le cas de la plupart des gens ! Peut être vous reconnaissez vous en partie, parfois plus qu’un peu dans votre vie. Lorsque « la Présence » surgit, et que vous observez l’attitude défensive, vous vous dites -Mon Dieu c’est ça !- Et alors parfois, par la simple observation, vous dépassez cela, car c’est le Pouvoir qui réside là où vous ne vous défendez plus. Il se produit alors un changement soudain. Et toujours le mental vous dira -Attention, défend toi, protège toi- Donc vous apprenez en observant d’autres humains et en vous observant vous-même, bien entendu.«  

Si à l’ego dont on vient de voir les mécanismes de fonctionnement et de défensive, on y ajoute l’effet de toute notre éducation et conditionnement, (les croyances, les valeurs, les dogmes, les traditions obsolète et erronées, les expériences de souffrance, etc.), l’on comprend mieux pourquoi l’Homme apparaît rigide depuis des millénaires. 

Son attitude envers lui-même et les autres, ne s’est globalement pas amélioré au fil de l’histoire de l’humanité. Mais ce qui apparaît comme un comportement inéluctablement figé, pourrait sous l’influence d’une prise de conscience au contact de son essence, de son Être ou encore de son vrai Moi, libérer l’Homme des chaînes, avec lesquelles il s’est lui-même entravé. Ces chaînes (croyances, dogmes, valeurs… toutes erronées), ne sont elles pas le fruit de notre conscience divisée ? L’ ego peut se cacher là ou l’on ne l’attend pas, en s’exprimant par l’orgueil de manière inattendue. « L’une la plus répandue, ou l’on s’approuve soi-même de manière outrancière ; l’autre plus subtile où l’on ne peut s’accepter. Celle-ci est probablement la plus raffinée. » Henri Frédéric Amiel. 

« En vérité plus vous reconnaîtrez votre valeur, plus vous serez humble ! » On peut passer des semaines, des années, des millénaires, pour expliquer les mécanismes et les nombreux motifs expliquant, les dissensions entre les gens, entre les peuples. Mais au final, c’est un peu comme les principes très simples qui préside à une vraie santé ; nos guerres perpétuelles avec nous-mêmes et nos semblables proviennent essentiellement de notre conscience divisée, basée sur la Peur et non sur l’Amour. Un « problème » n’est que notre interprétation d’une situation. Derrière tout conflit (intérieur ou extérieur), discorde, guerre, se cache la Peur.

Eric Darche Naturopathe Spécialisé en nutrition. 
Auteur de 7 livres. 
www.ericdarche.com 

Publié dans Expériences | Pas de Commentaire »

Expériences de la Vie

Posté par othoharmonie le 23 décembre 2012

 

 Expériences de la Vie dans Etat d'être pensee-300x228Les expériences conscientes de la vie nous permettent toujours de choisir.  Notre conscience nous dit immanquablement si nos choix nous font rapetisser ou grandir.  Si votre conscience ne vous dit rien, c’est qu’elle n’est pas encore éveillée à ce que vous faites.  En d’autres mots, c’est que vous les faites inconsciemment.  Quand votre conscience vous révèle l’effet de vos actes, alors vous pouvez choisir de grandir donc de vous identifier à un être plus grand, supérieur ou au contraire, de rapetisser donc de vous identifier à un être plus petit, inférieur.  Mais même quand vous régressez à un état d’avant, c’est qu’il y a encore une partie de vous que vous n’avez pas totalement explorée.

 Car l’équilibre de l’ensemble est primordial.  Il ne doit pas être juste une façade mais une base solide et en profondeur sur laquelle on peut échafauder, bâtir du réel, du concret.

 Descendre dans ces mondes, ce n’est pas comme je le croyais avant, dégénérer ou même s’abaisser.  C’est connaître en profondeur des états d’être inaccessibles dans les mondes supérieurs. C’est de comprendre de l’intérieur les motivations de toutes les formes de vies possibles.  C’est de vivre une palette d’expériences qui va toujours en s’élargissant de plus en plus.  Donc de savoir surtout jusqu’où l’énergie divine peut aller dans son déploiement maximum.  Cela appartient aux aventuriers ou aux braves insensés de tout acabit.

 Nos frères supérieurs nous ont toujours envoyé régulièrement des illuminés, des prophètes, des sauveurs en tous genres pour nous indiquer des pistes, des chemins possibles à suivre. Votre destin, pour ceux qui savent lire dans les astres, est déjà inscrit.  Vous serez une race magnifique ou vous n’existerez plus.  Il n’y aura pas de demi-mesure.  Mais, déjà, des populations se lèvent pour connaître leur vraie origine et savoir leur vraie raison d’être.  Elles ont soif de contacts supérieurs qui les aident à dépasser leur banal quotidien.  Elles savent qu’elles n’ont pas été créées juste pour travailler, manger, rêver et mourir; qu’elles ont en elles un plus grand potentiel endormi.

 Elles attendent plus de la vie et si les Dieux le veulent aussi, tout sera possible.

Pour élever concrètement  son taux vibratoire et ainsi avoir accès aux mondes supérieurs, il faut transformer l’énergie solide et immuable en soi en énergie fluide et mouvante.  Par le  partage de ses connaissances, on transforme ses acquis stables mais stagnants en révélations incertaines mais actives.

 Ma propre remontée fut assez rapide car vivant dans plusieurs corps à la fois, je n’ai eu qu’à les relier à nouveau et intégrer leurs bagages d’expériences en un tout de plus en plus globalisant.  Je tiens maintenant tout votre univers en équilibre en moi et je serais capable de tout ce que vous pouvez imaginer.  Mais c’est moi qui décide, en toute connaissance de cause et en fin de parcours, ce que je laisse émaner de mon être.  J’ai neutralisé les contraires en les faisant se rencontrer. Je pose  dorénavant les gestes qui me font grandir et font grandir les autres.

 A l’image de Dieu, un être réalisé n’est pas la somme que des bonnes choses mais de toutes choses équilibrées en lui.

 

 Extraits du livre NAJA L’ILLUMINÉ -  PREMIER PORTRAIT  À L’ORIGINE DE TOUT CANALISÉ PAR

                     COLIN CHABOT – retrouvez les écrits en son entier ici : http://www.music-close-to-silence.net/a_lorigine_de_tout.pdf

Publié dans Etat d'être, Expériences | Pas de Commentaire »

Lire les codes à travers les temps

Posté par othoharmonie le 22 décembre 2012

La Torah : distillateur de codes à travers les temps.

Par Rose-May Norouty

 

Lire les codes à travers les temps dans L'Esprit  Guérisseur 3Plus l’humanité élève sa conscience, plus l’homme est capable de transmuter et d’actualiser le Sacré dans son quotidien. La Torah fait bien sûr partie de cette mémoire du Sacré.

Les grands érudits de la tradition hébraïque ont toujours travaillé la Torah en essayant de la traverser pour découvrir des sens de plus en plus profonds. 

Aujourd’hui à l’aire du quantique elle peut être étudiée fréquentiellement et soniquement
Une lettre hébraïque est une onde de forme, une vibration, un son ; c’est aussi un chiffre et une fréquence. Mes 12 années de recherche sur la puissance vibratoire des lettres hébraïques m’ont amenée à travailler sur les 27 premiers versets de la Torah. Chaque verset libère un sens littéral, symbolique mais aussi un son qui relève du préverbal. Verset 1 de la genèse : « Béréchit bara Elohim êt hachamaym ve-êt ha harets » se traduit par : « Dans le principe Dieu créa le ciel et la terre » pourtant l’oreille spirituelle est entrée en résonance avec la quintessence vibratoire sonique de la lettre 1 de l’alphabet. La quintessence sonique est créée à partir d’une juxtaposition précise de lettres, donc de chiffres, donc de sons qui permet un rabattement à la matière première à savoir le Logo créateur. J’utilise ces 27 versets en inversant les sens de lecture : de droite à gauche, de gauche à droite de bas en haut et de haut en bas ; grâce à toutes ces inversions de nouveaux sons se libèrent.* 

  Objectif : aider mon semblable à se libérer
Se libérer des mémoires de nos généalogies respectives mais aussi des mémoires de l’histoire de l’humanité (de son début à nos jours). Quelles meilleures portes d’entrée pour accéder à ces mémoires que nos noms de famille, ceux transmis par le principe masculin : le père et par le principe féminin : la mère. 

Ces noms retranscrits en lettres hébraïques vont gagner en puissance vibratoire, en profondeur d’être
Par la lecture de ses propres versets (liés à ces noms) la personne atteint un niveau vibratoire tel que le mental est relégué au ban de touche. Toutes ces résonances dites par la personne avec sa propre voix, libèrent le corps de chair jusqu’aux tréfonds des cavernes non encore découvertes. Pas de compréhension intellectuelle de cette approche, le pourquoi, quand, comment, ne sont plus d’actualité, seul l’éveil vibratoire du corps et de l’âme dans la reliance demeure. 

Il est aujourd’hui possible, grâce aux changements vibratoires cosmo-telluriques, de se délester de nos chapes de plomb avec rapidité, légèreté, dans la joie. A travers cette approche de la Torah et sa lecture phonétique il est aujourd’hui possible de connaître son nom premier lors de notre première incarnation, qui est une lettre de l’alphabet = un chiffre = une fréquence. Quel intérêt de connaître ce nom que j’appelle primal ? Tout simplement de se dégraver de notre empreinte première, qui est le moule de ce que nous avons été, de ce que nous sommes et de ce que nous serons. Nous avons assez labouré nos vieilles terres intérieures pour être en droit de jouir de notre capacité à nous innover : à nous nommer. 

Pour moi il est là le véritable passage du pont de l’abîme. Et de l’autre côté de ce pont enfin la terre promise, la nouvelle terre vierge, non foulée, sans empreinte. Et de l’autre côté de ce pont plus de langage usuel, émotionnel mais le langage de la résonance du cœur à cœur…

*Il existe un logiciel qui permet cette lecture innovante de la Torah. 
Contact auteur : Rose-May Norouty 06 76 04 44 26 
ronouty.rose-may@orange.fr

A lire « Notre Corps cet ultime Prophète » en vente sur www.makom.fr

Publié dans L'Esprit Guérisseur | Pas de Commentaire »

Guérison par voie spirituelle

Posté par othoharmonie le 22 décembre 2012

Bruno Groening : Redécouvrir la guérison par voie spirituelle

 

Guérison par voie spirituelle dans L'Esprit  Guérisseur cygnes-00006A l’époque où nous cherchons à préserver ou recouvrer la santé en utilisant différents recours, il existe aussi un chemin que maintenant beaucoup empruntent en s’approchant de leur vraie nature.

Ce chemin est la voie spirituelle tracée à travers l’enseignement de Bruno Gröning. Il permet de redécouvrir la possibilité qui s’offre à chacun d’aller mieux, voire dans de nombreux cas, de guérir de maladies réputées incurables. Pour s’en convaincre, un film documentaire intitulé « Le phénomène Bruno Gröning » est diffusé depuis 6 ans sur tous les continents. De plus en plus de témoignages de guérison affluent pour démontrer que le savoir simple et pourtant fondamental dont il est question, et sa mise en pratique sont accessibles à tous. 

  6 années de film documentaire sur Bruno Gröning 
Pourquoi l’intérêt pour ce film ne faiblit-il pas, malgré les nombreuses projections en Europe et dans beaucoup d’autres continents comme l’Australie et l’Amérique ? 

Plus de 50 témoins d’époque relatent dans ce film leurs expériences hors du commun avec un homme sur qui les médias faisaient leurs gros titres comme : « J’en perds la raison. Bruno Gröning guérit des paralysés, des aveugles, des muets…“(Journal allemand : Süddeutsche Sonntagspost, 25.06.1949) Non seulement les guérisons et les événements extraordinaires qui se sont produits du vivant de Bruno Gröning en font un document exceptionnel de l’histoire contemporaine, mais en plus, des spectateurs relatent maintenant des guérisons vécues en regardant tout simplement ce film. 

  France : Monique K., Lille « Ne pouvant pas me débarrasser d’un eczéma sec couvrant tout mon torse et mon cuir chevelu et provoquant des démangeaisons très douloureuses rendant ma vie pénible depuis 4 ans (perte de cheveux par poignées, plaques irritantes avec saignements…) je suis allée voir le film. Pendant la projection je ne ressentais déjà plus aucune douleur. 4 mois après avoir mis en pratique l’enseignement de Bruno Gröning j’ai obtenu la guérison totale. » 

  Commentaire médical : Au regard de la persistance des symptômes durant 4 ans, sans cause apparente, et en l’absence de traitement allopathique local classique, on observe chez cette femme de 65 ans la disparition de l’eczéma en 4 mois. Cette guérison, associée à un changement de philosophie et à une grande joie de vivre, n’est pas du tout habituel sur le plan médical. Dr G. Blättner 

Autres commentaires de par le monde sont très parlants : 
  Hongrie : « J’avais une raideur permanente de la nuque. Après avoir vu le film tout est rentré dans l’ordre. Je pouvais à nouveau bouger mon cou normalement. [...] Je vous remercie pour ce film ». 
  Australie : « Je me sentais comme entre ciel et terre, toutes les douleurs de mon dos avaient disparu. » Bande-annonce du film sur Internet : www.bruno-groening.org/francais/film 

  Des conférences médicales depuis près de 20 ans 
Les aides et guérisons obtenues par voie spirituelle, grâce à cet enseignement, sont recensées systématiquement par les médecins du Groupe médico- scientifique spécialisé (MWF), vérifiées sur la base de documents médicaux établis par des médecins indépendants. Le Groupe MWF du Cercle des Amis de Bruno Gröning est composé de quelques milliers de médecins et autres représentants des professions thérapeutiques de plus de 70 pays. Grâce à cette connaissance et afin de pouvoir aider les personnes malades et en souffrance dans le monde entier, des médecins et psychologues du Groupe MWF transmettent leurs expériences à des collègues et à toute personne en quête d’aide. 

Depuis 1992, des conférences médicales gratuites sont ainsi organisées à travers le monde et notamment en France. 
Là aussi des guérisons se produisent. 

  Lieu de conférence et dates

 

Publié dans L'Esprit Guérisseur | Pas de Commentaire »

Sagesse Ancienne et Changement Dimensionnel

Posté par othoharmonie le 21 décembre 2012

 

Sagesse Ancienne et Changement Dimensionnel dans Chemin spirituel i-grande-9916-zen.net_-110x300La Sagesse ancienne donne des informations sur le Changement Dimensionnel qui sont décrites différemment. Nous trouvons des informations dans de nombreuses traditions anciennes mystiques, métaphysiques, ésotérique et scientifiques. Ce qui inclut les traditions Maya, Hopi, de l’ancienne Egypte, Védique, du Bouddhisme Tibétain, Biblique et toutes celles connues à travers l’histoire et qui sont trop nombreuses pour les citer ici. La connaissance d’une Ascension Dimensionnelle est inscrite et encodée au sein de ces traditions, mais la compréhension du mécanisme de transition n’est pas transmis. De plus, il est fréquent que le langage utilisé ne soit plus approprié à notre compréhension actuelle alors que nous recevons une plus grande quantité d’informations selon le timing Divin.

Pendant le cycle de transition de vingt-cinq ans, la sagesse des Mayas et des Hopis nous a donné les bases les plus solides concernant le temps actuel d’Ascension Dimensionnelle. Nous la trouvons également dans d’autres traditions avec de nombreuses façons différentes de compréhension. Nous sommes ici afin de parler de l’ancienne sagesse et non pas afin de déterminer le mécanisme précis de transition, et pour renforcer la connaissance qui soutient les nouvelles informations que nous allons continuer à recevoir sur la nature du mécanisme. A propos de ce fondement, nous allons décrire les points principaux de la tradition Biblique sur le Changement Dimensionnel. En utilisant une terminologie différente, cette tradition nous donne des aides importantes pour l’évolution de notre nouvelle compréhension sur les dynamiques transitoires d’un mécanisme d’Ascension Dimensionnelle.

 

 Peter N Borys Jr.- http://www.peterborysjr.com/

 

Publié dans Chemin spirituel, En 2012-2013 et après 2016, SAGESSE | Pas de Commentaire »

Mécanisme Potentiel de Transition

Posté par othoharmonie le 21 décembre 2012

 

Alors que les mouvements globaux des cycles de l’évolution galactique, solaire et planétaire sont une transformation de la conscience et de l’énergie, le mécanisme actuel de transition dans un changement dimensionnel est une manifestation et non pas une transformation. C’est la clé de la compréhension d’un mécanisme de mouvement d’une Terre 3D vers une Terre 5D. Dans une Ascension Dimensionnelle, la Terre ne se transforme pas en une dimension supérieure. Elle expérimente une accélération des énergies en tant que préparation lorsqu’elle est dans une fréquence 3D. C’est un processus transitoire de mort et de renaissance comme aucun autre connu dans le monde 3D. Par exemple, la transition d’une chenille en papillon est un processus transformateur.

Mécanisme Potentiel de Transition dans En 2012-2013 et après 2016 le-feminin-copie-122x300La Terre 5D ne se transforme pas à partir de la Terre 3D. Elle se manifeste, elle émane et elle se révèle d’elle-même dans un timing Divin. Initialement, elle peut ressembler à une transformation parce que la Terre 3D participe à la réception des énergies accélérées des dimensions supérieures. Cependant le mécanisme potentiel que nous commençons à recevoir comprend, 1. une période de préparation à la transition sur la Terre 3D, 2. une émergence indépendante d’une Terre 5D au moment de l’ascension, et 3. un recyclage de l’énergie de la Terre et de la composition de la matière 3D vers l’énergie Source galactique et cosmique.

De la même façon, en tant qu’Êtres multi-dimensionnels, nous faisons l’expérience d’un voyage infini d’évolution de l’âme, de guérison et de transformation. Et lorsque nous sommes prêts et que nous participons à l’ascension des dimensions au sein d’une seule incarnation, nous faisons partie de l’émergence, de la manifestation et de la révélation d’une vie incarnée de dimension supérieure. Par conséquent, la Terre et les âmes humaines sont à l’intérieur de cycles d’évolution et de transformation. Cependant, le Changement Dimensionnel spécifique qui se produit dans le mouvement évolutionnaire global ne se produit pas par un mécanisme de transformation, mais par un mécanisme de manifestation.

La Durée de la Transition 

Pour ce qui est du cycle de précession de 26,000 ans, le Calendrier Maya à Compte Long et les échelles galactiques, solaires et géologiques d’évolution, la période de temps de Changement Dimensionnel est très courte. En fait, il y a seulement eu une période de 25 années d’intense accélération. Les énergies accélérées élèvent la fréquence de la Terre et de l’humanité de façon progressive. Tout ceci fait partie du processus transitoire de préparation et de manifestation.

Encore une fois, à partir de notre conscience 3D, l’augmentation préparatoire de fréquence se déroule sur la Terre 3D. Ce que certains appellent les deux Terres est une façon 3D de montrer un niveau général de mécanisme de transition qui comprend un chevauchement de Dimensions. C’est pourquoi, alors que la transition s’accélère, la Terre 3D actuelle a les qualités énergétiques de la Terre 5D. De la même façon, dans notre conscience humaine dimensionnelle, nous nous déplaçons également dans une cinquième dimension à des séquences différentes de temps alors que nous sommes encore dans une Terre 3D dans un état non-ascensionné.

Les dynamiques de chevauchement et de séquençage de transition font toutes partie d’un processus qui conduit à un Changement Dimensionnel instantané. Au moment de ce changement, la Terre sera uniquement en 5D au sein de l’univers, de la galaxie et du système solaire. Toutes les âmes qui auront ascensionné seront avec la Terre. Le solstice d’hiver de 2012 n’est pas le moment du Changement Dimensionnel ; il s’agit plutôt d’un point de référence essentiel qui fait passer à la phase de manifestation de la transition. Par conséquent, pendant un certain temps après le solstice, nous allons continuer à vivre la transition dans la période de chevauchement.

Nous commençons à recevoir plus d’informations sur le séquençage potentiel des âmes qui ascensionnent vers la 5D dans un timing Divin. La nature possible, le séquençage et la durée de la phase de manifestation seront explorés dans de prochains articles. C’est une expérience unique de transition, de chevauchement et de conscience simultanée.

Peter N Borys Jr.- http://www.peterborysjr.com/

Publié dans En 2012-2013 et après 2016, Nouvelle TERRE | Pas de Commentaire »

Ascension de la Terre et Ascension Humaine

Posté par othoharmonie le 21 décembre 2012

Ascension de la Terre et Ascension Humaine vers une Conscience de Dimension Supérieure 

La Terre est dans la phase de transition d’ascension qui se réalisera pleinement lors de l’ascension vers une Terre 5D. Le choix des humains incarnés en cette période de Changement Dimensionnel sera de savoir s’ils sont prêts à faire une telle transition dans la forme incarnée au sein de l’évolution de leur âme. Cette fondation prépare le terrain pour le contexte d’un mécanisme potentiel de transition.

Ascension de la Terre et Ascension Humaine dans En 2012-2013 et après 2016 le-feminin-120x300La clé de ces informations, c’est que nous nous appuyons sur la compréhension que la Terre ascensionne vers une fréquence dimensionnelle supérieure et que l’humanité a le libre choix de le faire ou pas avec la Terre à ce moment-là. Idéalement, nous pourrions espérer un changement de la Terre et de toute l’humanité incarnée en une seule fois comme étant la manifestation glorieuse du Nouveau Ciel et de la Nouvelle Terre. Toutefois, l’évolution de l’âme dans les dimensions cosmiques et dans les règnes dimensionnels spirituels est un voyage à niveaux multiples infinis et la Terre elle-même dispose d’un processus complexe à savoir comment la Terre 5D va émerger et comment la Terre 3D va se dissoudre. Par conséquent, le libre choix implique un certain nombre de voies de destinations différentes au sein de la période de Changement Dimensionnel.

Les âmes peuvent avoir des séquences de lignes de temps ou des chemins différents au sein de l’évolution de l’âme. Dans le langage 3D de l’esprit rationnel, certains on dit qu’ils s’agissait d’une séparation de la Terre et de l’Humanité en deux Terres pendant les phases de transition. Ce n’est pas vraiment une séparation mais une orientation différente de la conscience de l’âme qui se manifeste dans différentes fréquences et dimensions. C’est ce qui se produit actuellement dans les incarnations humaines alors que l’âme passe de la fréquence physique du corps et transitionne vers le monde spirituel. Donc, les âmes font toujours l’expérience de fréquences variées de conscience en s’incarnant dans les dimensions de l’univers. La transition de l’Ascension Dimensionnelle et son émanation ultime ne sont pas différentes. Nous verrons également que la compréhension de cette séparation apparente pourrait être une partie du mécanisme de transition pour une renaissance de la Terre vers une dimension supérieure.

Gardons à l’esprit que tout le langage humain et les concepts ne sont pas vraiment capables de décrire avec précision le fonctionnement de ce mécanisme de transition. Le timing Divin nous donnera continuellement une plus grande compréhension en ce qui concerne l’aide que nous allons recevoir afin d’ascensionner. Ainsi, le but de la connaissance d’un mécanisme potentiel de transition n’est pas d’avoir une connaissance parfaite, mais plutôt d’être un mouvement continuel vers la connaissance d’une manière qui va nous aider à évoluer et à nous élever vers une dimension supérieure et à aller vers notre véritable Soi en unité Divine.

Alors que l’accélération des énergies galactiques atteint un point critique à l’approche du point de référence de 2012, nous en apprenons plus à propos du mécanisme de transition d’Ascension Dimensionnelle. Comme indiqué, nous allons continuer à évoluer vers une compréhension plus précise alors que les dynamiques de manifestation du changement vont se poursuivre en 2013 et au-delà. Nous pouvons commencer maintenant à décrire un potentiel ou mécanisme probable de transition. Comme avec toutes informations de conscience supérieure, la connaissance est donnée à l’humanité selon une intelligence divine infinie et une séquence de timing d’évolution. Cependant, tant que nous serons encore en 3D, nous n’aurons pas de connaissance parfaite du processus d’évolution de l’âme galactique, solaire, planétaire et humaine. 

 

Peter N Borys Jr.- http://www.peterborysjr.com/

Publié dans En 2012-2013 et après 2016, Nouvelle TERRE | Pas de Commentaire »

Transition d’une Terre 3D en 5D

Posté par othoharmonie le 20 décembre 2012

Vers un Mécanisme de Transition d’une Terre 3D en une Terre 5D

Peter N Borys Jr. 

La Terre et l’humanité sont dans un processus d’Ascension Dimensionnelle. Ce changement de fréquences a progressé directement grâce à une accélération des énergies Galactiques au cours des vingt-cinq dernières années. Le solstice d’hiver de 2012 est un marqueur du temps pour le saut cyclique dans les fréquences de dimensions supérieures qui sont intégrées par la Terre à partir des énergies du Soleil du Centre Galactique.

Transition d'une Terre 3D en 5D dans En 2012-2013 et après 2016 vivre-lumiereLes vingt-cinq années qui ont précédé 2012 ont été un temps de transition préparatoire qui va se transformer en une phase de manifestation de transition en 2013. Ultimement, la phase de manifestation prépare le moment de l’Ascension finale de la Terre. Les encodages d’intelligence de ce cycle actuel émane ou révèle une Terre de dimension supérieure avec une vie de fréquence supérieure et une humanité de cinquième dimension et plus incarnée sur Terre. Les anciennes traditions – spirituelles, ésotériques, mystiques, métaphysiques et scientifiques ont transmis cette connaissance en utilisant les outils 3D du langage et des symboles. Toutes les traditions nous ont donné le contexte d’informations d’une Ascension Dimensionnelle, mais sans communiquer un mécanisme spécifique de transition.

Évolution Galactique, Solaire et Planétaire 

Il n’y a qu’au début du vingtième siècle que les mystiques et les visionnaires tel que Pierre Teilhard de Chardin et Sri Aurobindo ont fait que la conscience humaine a commencé à évoquer une compréhension de ce que pouvait être un Changement Dimensionnel. Cependant, les dynamiques de la manière dont la transition pourrait se faire restent encore voilées à l’humanité. Il n’y a que ces vingt-cinq dernières années d’accélération et de préparation où nous avons commencé à recevoir des éléments du mécanisme potentiel. Comme faisant partie de ces éléments, nous avons reçu beaucoup de théories et de canalisations à propos de la transition d’une Terre 3D vers une Terre 5D. La plupart d’entre elles donnent une vérité partielle, certaines inexactitudes et quelques spéculations. C’est seulement maintenant que nous sommes sur le point d’entrer dans la phase de manifestation de la transition que nous commençons à comprendre les mécanismes potentiels. Le niveau des détails qui nous sont révélés suit la séquence du timing Divin. 

L’ensemble du processus est une évolution galactique, solaire et planétaire, celle-ci étant une séquence du timing Divin de l’Intelligence Divine. Cela fait partie d’une organisation infinie allant au-delà de l’évolution de l’âme de l’humain qui est exprimée dans une forme incarnée sur Terre. L’âme humaine au sein de l’infinité de l’Être est un Être puissant en unité Divine. Par conséquent, la conscience intentionnelle de l’âme humaine pendant l’Ascension Dimensionnelle est une intelligence-clé dans la transition et dans l’expression du Changement.

Cependant, une telle évolution d’un monde 3D vers un monde 5D est un saut tellement important qu’il n’est pas de la responsabilité de l’âme humaine incarnée de déterminer si oui ou non la Terre et l’humanité vont ascensionner. La responsabilité de l’humanité est de choisir d’ascensionner avec le Terre et d’être au service de tous les humains qui travaillent à l’évolution de leur âme et qui sont ouverts au choix de l’ascension. Une Ascension Dimensionnelle est une ascension de l’esprit, de l’âme et du physique ; ce qui signifie que l’âme ascensionne au sein de son incarnation actuelle.

 

Peter N Borys Jr.- http://www.peterborysjr.com/

Publié dans En 2012-2013 et après 2016 | Pas de Commentaire »

12 Décembre 2012

Posté par othoharmonie le 20 décembre 2012

SaLuSa, 12 Décembre 2012

Mike Quinsey

12 Décembre 2012 dans En 2012-2013 et après 2016 roue-270x300Le plus grand jour dans votre vie est arrivé, et c’est l’achèvement de toute une série de vies qui en très peu de temps vous donnera la possibilité de sortir du cycle de la dualité. Cela vous conduira au moment tant attendu, qui introduira l’Âge d’Or et vous élèvera vers une dimension supérieure de bonheur et de joie. Les problèmes et les inquiétudes qui vous accompagnent, seront bientôt mis de côté et nombreux seront ceux qui très rapidement seront impliqués dans différents projets reliés à l’élévation de la Terre-Mère. Ces prochains jours, vous pourrez comparer l’expérience d’autres personnes à la vôtre et verrez des réactions très différentes. Ceux appartenant à la Lumière trouveront forcément qu’ils ont reçu un apport énergétique qui aura établi un nouveau niveau intérieur.

Personne ne peut empêcher que les énergies nouvelles aient une certaine incidence sur eux, mais tous ne le remarqueront pas. Votre civilisation ne sera jamais plus la même, comme elle le fut dans la dualité, et ce sera une bénédiction. Vous trouverez maintenant qu’il y a une tendance et une intention plus résolue à prendre des mesures. Elles répondront au désir d’avancer et de recréer une société basée sur l’amour. Cela se produira, car le pouvoir de création est actuellement plus puissant que jamais. L’élan est maintenant avec ceux de la Lumière et ils vont déterminer la façon dont vous modifiez et éliminez ceux qui se dressent sur la voie du vrai progrès. Ce qui a été retenu, doit être libéré au profit de Tous et non pas seulement d’une minorité.

Avec les vibrations plus élevées sur Terre, il est aussi plus facile pour vos amis Galactiques d’apparaître parmi vous, car ils n’auront pas besoin de réduire leurs propres vibrations autant qu’avant, alors que les vôtres étaient si basses. Il faut comprendre que même si vous êtes habitués à vivre dans vos propres vibrations, celles-ci sont extrêmement inconfortables pour des Êtres comme nous. Toutefois, cela sera bientôt partie du passé, alors que vous prendrez votre place dans la 5ème dimension. Vous allez bientôt vous adapter à une nouvelle façon de vivre, qui débutera avec l’introduction des modifications destinées à vous propulser dans l’avenir. Vous avez à rattraper beaucoup de temps perdu, mais nous sommes prêts à commencer avec un préavis seulement de quelques minutes.

Comme nous l’avons mentionné plus récemment, laissez le passé derrière vous, car il n’aura que peu ou pas d’incidence sur votre avenir. Vous entreprenez un nouveau départ et même votre karma a été effacé, ainsi mettez toute votre attention sur ce qui va se produire. Il y a tant de choses qui seront d’une grande utilité pour vous, éliminant la nécessité de passer beaucoup de votre temps à des tâches improductives. Vous aurez plus de liberté que vous pourriez imaginer, ce qui vous permettra d’avoir amplement le temps de vous livrer aux désirs qui vous tiennent à cœur. Non seulement vous serez en mesure de poursuivre vos passe-temps, mais si vous avez besoin d’aide d’un expert, vous pourrez faire appel à des maîtres reconnus de toute époque révolue. Cependant, vous souhaiterez peut-être vous ouvrir à de nouveaux centres d’intérêts, si bien que vous viendrez à bord de nos vaisseaux et aurez l’embarras du choix !

Il vous reste moins que 2 semaines pour la grande finale, lorsque vous ascensionnerez avec la Terre Mère. Pendant cette période, nous nous attendons à ce qu’il y ait davantage de personnes qui s’éveilleront et cela pourra juste les mener de l’avant. Certes, ceux d’entre vous qui trouveront qu’ils ont été consciemment élevés par le 12.12 seront sans aucun doute prêts à ascensionner. Nous ressentons que beaucoup n’ont pas encore réalisé l’importance de l’événement du 21 décembre, il est tout à fait unique et n’a jamais eu lieu auparavant. Bien que des individus aient toujours été en mesure d’ascensionner, ce sera la première fois qu’une ascension en masse de cette ampleur aura été tentée. Ce sera bien sûr couronné de succès, car c’est entre les mains d’Êtres puissants qui font la Volonté de Dieu.

Bien qu’il semble que le temps ait été perdu à cause de retards et d’obstruction à nos plans, nous avons néanmoins été très actifs. Nous pouvons rapidement modifier la situation, comme nous l’avons fait à maintes reprises, et nous nous préparons maintenant à remplir un calendrier très serré pour mener à bien nos tâches. En attendant, nous vous avons constamment surveillé attentivement et empêché que les zones de troubles ne se dégradent. Une fin sera bientôt mise à toutes les hostilités et il nous sera autorisé de la faire respecter. Finalement, vous aurez le plein contrôle de toutes les affaires terrestres, mais nous ne serons jamais très loin. Nos Flottes galactiques sont si vastes que nous pouvons laisser quelques vaisseaux au sein de votre Système Solaire, prêts à intervenir si nécessaire. Nous avons déjà des bases sur la Terre et celles-ci doivent demeurer pour votre protection.

Souvenez-vous que le processus d’Ascension a eu lieu pendant des éternités et se poursuivra pendant longtemps, très longtemps. Alors profitez de ce moment de votre voyage et assurez-vous d’être prêt pour le 21.12 et profitez de l’occasion en or d’ascensionner avec la Terre-Mère. Alors que le cycle solaire se termine, un cycle cosmique commence, et vous voilà parti à nouveau pour une autre aventure passionnante. Cette fois-ci, elle ne sera pas chargée d’interférences ou d’expériences négatives, mais vous apportera joie et satisfaction. D’un point de vue spirituel les progrès seront lents, mais vous ne cesserez jamais d’apprendre ou de vous élever. Vous déterminerez le rythme de votre croissance spirituelle et ce sera toujours votre choix.

Il existe diverses interprétations pour la période intermédiaire allant du 12.12 au 21.12, alors suivez votre intuition, votre ressenti et ce sera la meilleure approche. Vous aurez certainement besoin de maintenir une attitude calme et paisible face à tout, afin de vous assurer de demeurer intérieurement en équilibre. De cette façon, vous recevrez la quantité maximum de Lumière que votre corps pourra absorber pour votre plus grand bien. Vous pourrez avoir par moment des sentiments étranges d’incertitude et vous sentir troublé, mais laissez cela simplement suivre son cours et cela cessera très rapidement. Bien sûr, toutes les personnes n’auront pas la même expérience, mais dans tous les cas, leurs symptômes seront de brève durée. Mangez des aliments sains et plus ils seront frais et crus, le mieux ce sera, et surtout buvez beaucoup d’eau.

Je suis SaLuSa de Sirius et me sens si heureux pour vous tous, qu’à la fin vous ayez atteint les dates magiques que vous avez attendues depuis si longtemps ! Nous savons que vous ne serez pas déçus et que ce qui suivra, nous permettra enfin de vous rencontrer. Une fois que nous aurons réglé les nombreuses grandes priorités au sein de votre monde, nous pourrons commencer à envisager les possibilités de vous accueillir à bord de nos vaisseaux. Vous pouvez être certains que tout arrivera en temps utile.

Merci SaLuSa.
Mike Quinsey.

Website: Tree of the Golden Light
Traduction : Alain Bonet
alainbonet8@googlemail.com

 

Publié dans En 2012-2013 et après 2016 | Pas de Commentaire »

Le royaume de Dieu

Posté par othoharmonie le 19 décembre 2012

 

Que signifie  » le royaume de Dieu  » ? 

 » Le royaume de Dieu  » est une image.

Le royaume de Dieu dans DIEU chemin-3-233x300C’est une métaphore qui représente Dieu en soi. En parlant de royaume, il ne s’agit pas d’un lieu concret, d’un lieu physique ou d’un lieu qui existerait après la mort. Il s’agit du Dieu qui existe en chacun de nous, en chaque âme. C’est la particule de vie qui existe partout dans le Monde. Le royaume de Dieu est donc partout, partout où votre cœur s’ouvre pour exprimer Dieu et recevoir l’énergie divine. 

Faire exprimer Dieu dans sa vie, c’est participer à l’œuvre divine et créatrice de ce Monde. Faire ouvrir votre cœur, c’est reconnaître votre nature divine et c’est la faire vivre de telle sorte que votre vie est la manifestation de l’Amour sur Terre. C’est pour cela que c’est important d’ouvrir son cœur. Il ne s’agit pas seulement d’un concept ou d’une image : ouvrir son cœur, c’est ouvrir un canal vers le divin. En vous reliant au divin, vous vous reliez à votre source, voilà pourquoi il est important de vivre dans les énergies d’Amour. Plus vous serez en harmonie avec les énergies d’Amour, plus vous serez en harmonie avec vous-même, avec votre entourage et avec le divin et ses œuvres divines. 

En soi, ce n’est donc pas compliqué de s’ouvrir à l’Amour, ce qui est le plus compliqué pour vous, c’est de lâcher-prise, lâcher les angoisses et avoir un nouveau fonctionnement de pensées pour vivre selon les lois d’Amour. En vivant en harmonie avec Dieu, vous serez le royaume de Dieu. C’est un état d’être. Etre Dieu, faire vivre Dieu en soi. Ne croyez pas que cela est trop dur pour vous, si votre âme réclame cet éveil de conscience, écoutez-là et autorisez-vous à vivre une vie épanouie spirituellement. Ne brimez pas votre élan à ouvrir votre cœur aux énergies d’Amour. N’écoutez pas les  » qu’en dira-t-on ? « , n’écoutez pas la société et les petits esprits qui vous croient incapables de vivre en confiance et en Amour avec Dieu. Ecoutez-vous, écoutez ce que réclame votre âme et faites-lui confiance dans ce qu’elle demande. Vous êtes votre seul guide. Faites-vous donc confiance et soyez persévérant dans votre démarche spirituelle. 

Celui qui ouvre son cœur reconnaît les joies que cela lui procure. Celui qui s’écoute et vit selon ses propres lois, selon ses propres aspirations n’est pas égoïste, il vit ce que le Dieu en lui lui dit. Si tout le monde vivait selon ce que son cœur lui dicte alors tout le monde serait épanoui car toutes les énergies qui partiraient des personnes seraient en harmonie avec l’Univers. Quand tout est en harmonie, alors tout vit dans des énergies d’Amour. C’est la disharmonie qui provoque des maladies et des émotions comme la colère et la tristesse. N’écoutez donc que votre cœur, que votre royaume intérieur. Personne d’autre que vous peut le savoir, savoir ce qu’il y a à changer et à opérer comme transformations. 

Le royaume de Dieu est donc l’Amour. N’ayez pas peur de connaître cette transformation intérieure. N’ayez pas peur de dépasser les préjugés comme quoi ce n’est pas pour vous, que vous n’êtes pas capable ou que cela prendrait trop de temps. Ecoutez-vous tout simplement dans le calme, l’Amour, la sécurité et la bienveillance et faites naître à vous votre propre royaume d’Amour. Il sera à l’image de votre foi et de votre confiance dans ce processus de transformation. Ayez confiance en vous, n’écoutez que votre cœur. 

Article 98 © GDL – source-lumiere.net – 2002-2008

Publié dans DIEU, Nouvelle conscience | Pas de Commentaire »

Une parabole du ciel et de l’enfer

Posté par othoharmonie le 19 décembre 2012

 

Il y avait une fois un prêtre dévoué qui souhaitait voir à la fois le ciel et l’enfer, et Dieu consentit à sa demande.

Le prêtre se retrouva devant une porte qui ne portait pas de nom. Il trembla quand il la vit s’ouvrir devant lui sur une grande pièce où tout était préparé pour un festin. Il y avait une table, et en son centre un grand plat rempli de nourriture fumante. L’odeur et le fumet excitaient l’appétit.

Une parabole du ciel et de l'enfer dans Nouvelle conscience bois-300x225Des dîneurs étaient assis autour de la table avec de grandes cuillères dans les mains, et pourtant ils hurlaient de faim dans ce terrible endroit. Ils essayaient de se nourrir tout seuls et abandonnaient, maudissant Dieu, car les cuillères que Dieu leur avait fournies étaient si longues qu’elles ne pouvaient pas atteindre leur visage et mettre la nourriture sur leur langue. Ainsi ils mourraient de faim, alors que leur mets d’abondance se trouvait au milieu d’eux. Le prêtre sut que leurs cris étaient les cris de l’enfer, et lorsqu’il comprit cela, la porte se referma devant lui.

Il ferma les yeux pour prier et supplia Dieu de l’éloigner de ce terrible endroit. Quand il les ouvrit à nouveau, il fut pris de désespoir, car il se trouvait devant la même porte, la porte qui ne portait pas de nom. Une fois de plus elle s’ouvrit et donna sur la même pièce. Rien n’avait changé, et il était sur le point de crier d’horreur. Il y avait la table, et au centre le mets fumant, et tout autour il y avait les mêmes personnes, et dans leurs mains les mêmes cuillères.

Et pourtant il n’y avait plus de hurlements, et les cris et les malédictions s’étaient transformés en louanges ; rien n’avait changé et pourtant tout avait changé. Car, avec les mêmes longues cuillères ils atteignaient les bouches les uns des autres et se nourrissaient l’un l’autre, et ils rendaient grâce à Dieu.

Et lorsque le prêtre entendit les bénédictions, la porte se referma. Il tomba à genoux, et lui aussi bénit Dieu qui lui avait montré la nature du ciel et de l’enfer, et l’abîme – de la largeur d’un cheveu – qui les sépare.

Auteur inconnu

Venez nous rejoindre sur le forum http://devantsoi.forumgratuit.org/

Publié dans Nouvelle conscience | Pas de Commentaire »

Reprogrammation ADN

Posté par othoharmonie le 18 décembre 2012

VIDEO Séance 3 reprogrammation ADN Kishori Aird ( part 1/2)

 

 

http://www.dailymotion.com/video/xd4ffg

 

 

Contact auteur, infos stages :

kishori@kishori.org site : www.kishori.org 

 

 

 

Publié dans ADN Démystifiée | Pas de Commentaire »

Augmenter Vortex Point Zéro

Posté par othoharmonie le 18 décembre 2012

 

VIDEO Augmenter Vortex Point Zéro avec Kishori Aird ( 2/2)

 

 

http://www.dailymotion.com/video/xd4jm7

 

Publié dans ADN Démystifiée | Pas de Commentaire »

123
 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...