N’oublions pas un seul instant

Posté par othoharmonie le 29 décembre 2012

 

— que notre attitude juste et magnanime. nous rend supérieurs à la bassesse et à la vulgarité, éveille aussi la vertu en autrui et neutralise en lui les forces du mal ;

— que nos pensées égoïstes nous empêchent d’arriver à la connaissance et à la sagesse, parce que notre aveuglement nous interdit de voir l’issue vers la liberté ;

N'oublions pas un seul instant dans Beaux textes fenetre2— que la dureté de cœur nous empêche de participer à l’effusion des forces divines, de sorte que les sources du bonheur et de la fortune tarissent aussi pour nous ;

— qu’en pensant exclusivement à soi, on perd le pouvoir d’attirer les chances heureuses, et ainsi on n’est plus en mesure de faire le bonheur des autres ;

— que pour être aimé, il faut avant tout se montrer affectueux, de même qu’on s’enrichit de ce qu’on donne aux autres et qu’on s’appauvrit de ce dont on les prive ;

— que nous vivons en réalité dans un monde d’harmonie, parmi des hommes serviables et bien disposés, si nous reconnaissons en tous leur pureté et leur divinité originelles, et si nous les traitons en enfants de Dieu;

— que les souffrances que nous infligeons à d’autres prolongent et multiplient les nôtres, alors que nos douleurs disparaissent rapidement si nous rendons le bien pour le mal, comme pour le bien ;

— que le bonheur vient vers nous d’autant plus visiblement que nous pensons plus volontiers à faire le bonheur des autres ;

— qu’il ne suffit pas de vouloir et d’aimer le bien et le bonheur mais que nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour le réaliser, car la conscience de notre bonheur se manifestera dans ce que nous faisons pour nos proches ;

— que chaque geste, chaque parole de gratitude attire sur nous des bénédictions et des joies ;

— que celui-là a plus de chances de bonheur et de réussite qui aide pour le mieux un grand nombre de ses semblables et se sacrifie le plus volontiers ;

— que nos paroles de gratitude sont comme des perles de rosée sur notre cœur et, par la grâce d’En-Haut, elles tombent dans le fondement divin de notre âme et confirment notre union avec l’Eternel ;

— que notre vie devient d’autant plus féconde que nous affirmons notre union avec l’Éternel et reconnaissons qu’il n’y qu’une vie dans l’univers : la vie de Dieu, dont la vie de tous fait partie indissolublement ;

— que Dieu étant partout présent, tout ce que nos yeux contemplent est une expression de son être et de son œuvre et que Dieu nous regarde à travers tout ce qui vit – en se contemplant lui-même ; et que tout ce qui est, est bien, puisque né de Dieu.

 

Venez nous rejoindre sur le forum http://devantsoi.forumgratuit.org/

Laisser un commentaire

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...