Les 7 caractères du Zen

Posté par othoharmonie le 18 janvier 2013

les sept caractères du Zen

D’évidence, les sept caractères du Zen puisent leur origine dans les sept planètes traditionnelles.

Les 7 caractères du Zen dans Penserie 18-copie-2-208x300LA LIBERTE ABSOLUE se sépare de tout attachement, étant donné que celui-ci empêche de distinguer la totalité des choses, le créé et l’incréé. Même l’attachement au non-attachement est illusoire. Nous retrouvons ici les forces solaires.

LA SERENITE ABSOLUE, le calme parfait, l’identité absolue que l’on trouve par l’absorption dans la nature, dans le monde, alors que toutes les occasions de troubles ont disparu à tire-d’aile. Cet état fait penser à l’admiration d’une pleine lune dans un ciel nocturne, alors que le vent du soir passe sur les feuillages et les courbe sans bruit. Nous voyons à l’oeuvre les forces lunaires.

LA SUBTILITE PROFONDE évoque la profondeur du puits, la pente que suit toujours l’eau, l’insondable qui est de règle dans la nature. C’est l’éveil et l’écoute de l’infini de l’âme. Nous y distinguerons les forces mercuriennes.

LA SIMPLICITE ABSOLUE permet de retrouver l’unité qui règne dans la nature. C’est un état qui fuit tout ce qui est élaboré, prétentieux et compliqué, et qui s’accompagne de fluidité et de pureté. Ces forces Vénusiennes se lisent ici clairement.

L’ASYMETRIE ABSOLUE, la beauté n’étant pas dans la régularité et la symétrie’ mais dans un au-delà, une fois dépassées ces limitations. La symétrie est figée et ne permet pas d’avancer ou de métamorphoser, comme la ligne brisée, le caractère cursif. Le Zen ne recommande d’ailleurs nullement d’arriver à une perfection. Il ouvre des portes sans fin et est capable lui-même de renouvellement. Participer à la loi de l’irrégularité lui paraît des plus importants. Cette notion particulièrement subtile se confond avec l’essence de Mars, et ses signes du Bélier et du Capricorne, ses lieux de domicile et d’exaltation, tous deus en carré, en conflit.

LE NATUREL ABSOLU, identification totale de la pensée avec son objet, qu’elle épouse étroitement en refusant l’artifice, en appliquant sa volonté créatrice à l’instant, de façon absolue, tout comme les phénomènes naturels eux-mêmes, qui n’ont de force que dans ce sens. Telles sont les forces jupitériennes et leur surabondance.

L’AUSTERITE ABSOLUE, contraction qui représente la loi de tout vieillissement et ne peut s’imiter. Tout ce qui est inutile est éliminé par le temps, qui ne garde que le squelette, la forme suprême, le caractère à la fois simple, dense et profond. Telles sont les forces saturniennes régnant sur le temps, la montagne et la neige, symboles profonds d’austérité et de force.

Tout le zen, pour qui sait le saisir, est inclus dans ces deux phrases :
« Originellement il n’est aucune chose Où la poussière puisse se fixer »

Laisser un commentaire

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...