• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 8 février 2013

Lâcher-prise de la dualité

Posté par othoharmonie le 8 février 2013

 

Lâcher-prise de la dualité dans Nouvelle conscience 3Votre cycle terrestre d’incarnations tire à sa fin quand votre conscience est capable de tenir dans sa main toutes les expériences de la dualité, tout en restant centrée et entièrement présente. Tant que vous vous identifiez avec un aspect de la dualité plutôt qu’à un autre (avec la Lumière par opposition à l’obscurité, avec riche par opposition à pauvre etc), votre conscience est dans l’oscillation. Le karma n’est rien d’autre qu’un harmonisateur naturel pour les oscillations dans lesquelles votre conscience s’engage. Vous libérez vos liens avec le cycle karmique quand votre conscience trouve son point d’ancrage dans le centre immobile de l’oscillation.

Ce centre est le point de sortie du cycle karmique. Les tonalités de sentiment prédominantes dans ce centre sont le calme, la compassion et la joie tranquille. Les philosophes grecs avaient des prémonitions de cet état qu’ils ont appelé ataraxia : imperturbabilité.

Le jugement et la peur sont les énergies qui vous font le plus sortir de votre centre. Au fur et à mesure que vous vous libérez de ces énergies, vous devenez plus calmes et plus ouverts intérieurement. Vous entrez vraiment dans un autre monde, un autre plan de conscience.

Cela va se manifester dans votre monde extérieur. Ce sera souvent un temps de changement et un temps pour dire adieu aux aspects de votre vie qui ne VOUS reflètent plus désormais. De grands bouleversements peuvent arriver dans le domaine des relations et du travail. Bien souvent, votre mode de vie tout entier est sens dessus-dessous. C’est tout simplement naturel, selon notre point de vue, puisque les changements intérieurs sont toujours le signe avant-coureur de changements dans votre monde extérieur. Votre conscience crée la réalité matérielle dans laquelle vous demeurez.  C’est toujours ainsi.

Se libérer de l’emprise de la dualité prend du temps. Démêler toutes les couches d’obscurité (l’in-conscience) est un processus graduel. Cependant, une fois que vous vous lancez sur cette route, la route vers le Soi intérieur, vous prenez lentement de la distance par rapport au jeu de la dualité. Quand vous aurez goûté la vraie signification d’« ataraxia », le tournant sera pris. Quand vous aurez ressenti la joie  d’être simplement avec vous-même, une joie silencieuse et qui pourtant envahit tout votre être, vous saurez que c’est ce que vous cherchiez depuis toujours. Vous irez en vous pour éprouver cette paix intérieure.

Vous ne fuirez pas le plaisir temporel. Mais vous aurez trouvé un ancrage de divinité en vous et vous ferez l’expérience du monde et de toute sa beauté à partir de cet état de béatitude.

La félicité n’a jamais résidé en premier dans des choses matérielles. Elle réside dans la façon dont vous les éprouvez. Quand il y a la paix et la joie dans votre coeur, les choses et les gens que vous rencontrez vous donnent la paix et la joie.

En ce jour et à cette époque, un certain groupe d’âmes se prépare à sortir du cycle karmique. Nous parlerons en profondeur de ce groupe dans les chapitres suivants. Toutefois, ce n’est pas juste un groupe d’âmes humaines qui atteint maintenant la fin d’un cycle personnel de transformation. Cette terre sur laquelle vous vivez subit une transformation profonde et parfaite. Un cycle planétaire arrive aussi à sa fin.

Cette ère est si spéciale à cause de la coïncidence de ces deux cycles.

Nous allons maintenant parler du cycle planétaire.

© Pamela Kribbe : www.jeshua.net/fr

Publié dans Nouvelle conscience, Nouvelle TERRE | Pas de Commentaire »

Accepter les différences

Posté par othoharmonie le 8 février 2013

L’énergie du moment nous pousse à l’alignement de notre âme la plus élevée- la plus pure- avec les parties les plus humaines et ses besoins immédiats.

Accepter les différences dans Nouvelle TERRE 5-2Cet axe de verticalité qui se reconstitue ou s’amplifie selon les individus et leurs profils personnels, permet à tous de recevoir un bain d’éther lumineux.

Il nous vient des rêves où nous recevons les baisers des anges, des retrouvailles avec des personnes disparues de ce monde avec lesquelles nous étions très liés, des cadeaux ou des conseils de la part de nos guides. C’est un temps béni où il fait bon recevoir la magie des mots de victoire, de libération et d’encouragements, des embrassades de notre famille universelle ou bien des moments de retrouvailles avec les parties les plus enfantines et libres de nous-mêmes.

Ces instants de ressourcement nous autorisent  à ressentir plus de liberté d’action alors que nous ne nous savions pas entravés : maintenant nous recevons individuellement et collectivement le droit d’avancer dans le cheminement de notre évolution d’âme vers de nouveaux sommets. Un nouveau niveau.

Jusqu’à présent nous nous comportions sur le mode de la prédation et de la compétition. Notre cerveau était programmé pour réagir hormonalement aux évènements et utiliser ses facultés de manière prédatrice pour survivre. Avec l’augmentation de la nourriture, des peuplements puis la diminution des guerres et des maladies, l’abondance s’est fait une place rassurante dans nos vies humaines et maintenant notre âme peut la ressentir, notre cerveau a déjà commencé son adaptation à une autre manière d’agir et de communiquer, plus pacifique. Ce passage d’un haut niveau d’agressivité à une autre hormone, qui adoucit la relation à l’autre, l’incluant comme partie intégrante du même monde, du même « espace social », permet de faire la transition avec la prochaine étape ; l’androgynie cérébrale ou l’indifférenciation des genres et des espèces que l’on nomme aussi « Amour Universel ».

L’amour universel s’approche depuis l’intérieur et par paliers transitoires. Chacune de nos petites victoires, de nos petites prises de conscience contribuent à nous remettre les pieds sur Terre,  au cœur du monde et de la vie avec les autres personnes et les autres espèces vivantes comme membres de notre famille planétaire.  Progressivement, nous reconstituons le patrimoine cérébral de l’état paradisiaque où l’espace personnel et l’espace communautaire se superposent sans se contraindre : ce que « Je suis » n’est ni une contrainte, ni un obstacle pour ce que sont les autres. Pour l’instant nous n’en sommes  qu’aux prémisses mais il y a quelques décennies il était impensable de « laisser vivre » sans interférer pour s’approprier.

L’évolution du monde prédateur vers un monde empathique semblait une utopie et au fur et à mesure que les limites politiques et économiques déstructurent nos rêves matérialistes et individualistes, nous voyions apparaitre une réalité souveraine et éternelle : l’homme a besoin de ses semblables pour développer sa Conscience, continuer d’exister et appréhender son devenir. Or, l’âme est une partie importante de la Conscience de chacun et le besoin de dignité de l’âme se révèle bien au-dessus des préoccupations individuelles. Nous sommes amenés à la transcendance.

Jusqu’à présent on a associé l’âme à la mort ou à l’immortalité pourtant le secret de l’immortalité est caché dans la Confiance et la Foi. Non comme des mots vides de sens mais comme des réalités concrètes et transformatrices de l’équilibre cérébral  et ensuite de la compréhension et de la perception du monde. L’empathie n’est pas un mot, c’est une nécessité vitale et salvatrice.

En cela 2012 tient ses promesses révélatrices. Nous sommes de plus en plus conscients d’être les Gardiens de notre patrimoine historique et terrestre, en endossant la responsabilité de nos comportements, l’amélioration de notre équilibre émotionnel et psychologique, nous devenons  un meilleur compagnon pour nous –mêmes et pour les autres.  En surplus nous gagnons le droit de suivre le destin choisi par notre âme qui s’associe volontiers au courant commun d’évolution. Celui-ci nous conduit à une pacification intérieure donc à l’augmentation de notre tolérance aux différences : puisque nous avons le Droit d’être ce que nous désirons, il semble tout à fait logique et normal de donner le même droit aux autres. Ce non-contrôle exercé vers l’extérieur est une réserve d’énergie et de liberté supplémentaire, un élan vers le ciel, une source d’énergie qui ensemence l’avenir, un surplus de gratitude pour les récoltes à venir.  En Révérence et Gratitude, recevez mon Amour.

Lila :http://www.lilaluz.net/

 Terre Nouvelle : Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source.

Publié dans Nouvelle TERRE | Pas de Commentaire »

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...