Le Passeur d’âme de Gabriel Beaulieu

Posté par othoharmonie le 2 mars 2013

 

Je désire souhaiter la bienvenue à tous ceux et celles qui cherchent à en savoir davantage sur les esprits, les âmes errantes et sur la mort en général. Dans ce livre, Le Passeur d’âmes, je raconte mon cheminement de 2004 à 2007. Je sais que c’est une très courte période de temps lorsqu’on parle de cheminement spirituel, mais le travail que j’ai réalisé sur moi-même m’a permis de devenir passeur d’âmes très rapidement et vous comprendrez pourquoi à la lecture de ce livre.

Le Passeur d'âme de Gabriel Beaulieu dans AUTEURS A CONNAITRE passeur-damesJe raconte dans ce premier livre, car d’autres suivront, mes expériences avec les âmes que certains décrivent sous les appellations d’esprits, d’entités ou de fantômes. Ces âmes sont comme nous, la seule différence étant qu’elles sont dépourvues de corps physiques. Dans cet ouvrage, je décris en détail ma façon de procéder et ceux qui connaissent les énergies pourront utiliser la même méthode afin, eux aussi, d’emmener des âmes dans la Lumière. Je raconte comment j’ai pu aider des personnes qui étaient hantées par des parents ou des amis morts. Les lecteurs pourront également prendre connaissance de certaines informations que j’ai recueillies au fil de mes lectures et que je trouvais utile de partager.

 Si vous êtes déjà dans le domaine de la spiritualité ou si vous avez lu et vous êtes documenté sur le sujet, alors vous savez sans doute que la Terre et l’humanité sont en processus d’«ascensionnement». Pour aider la Terre et toute l’humanité dans cette tentative d’accéder à une dimension plus élevée, plus légère, il faut guérir les vieilles blessures de nos vies actuelles et de nos vies passées. Il faut également travailler conjointement avec les Êtres de Lumière et avec notre planète, la Terre, qui est gravement malade et qui crie au secours. En effet, la Terre a bien besoin de nous pour guérir ses blessures, elle aussi. Ce sont pour la plupart des blessures dont nous sommes tous responsables, car nous avons fait certains abus de consommation, nous l’avons polluée de toutes les manières imaginables. Nous n’avons qu’à penser aux produits chimiques et industriels, aux essais nucléaires, aux déchets toxiques déversés dans les mers. Pensons également à toutes les guerres que nous nous sommes livrées et qui ont grandement affecté son corps émotionnel.

La Terre est également victime d’une forme de pollution qui passe totalement inaperçue. En effet, les âmes errantes qui n’ont pu trouver la Lumière doivent, pour subsister, utiliser l’énergie de la planète ou encore l’énergie des personnes qui y vivent. En plus des âmes errantes qu’il y a sur la surface de la Terre, il y a celles qui sont dans le bas astral, pour certaines depuis des milliers d’années, et qui utilisent l’énergie de la Terre pour subsister.

Dans mon deuxième livre vous pourrez prendre connaissance de tous les travaux que j’ai réalisés avec l’assistance de mes amis. Certains d’entre eux furent les initiateurs de quelques-uns de ces travaux. En effet, une bonne douzaine de personnes ont accepté de participer à ces travaux de guérison pour notre mère la Terre. Vous apprendrez comment nous avons œuvré avec les Anges, les Archanges, les Maîtres ascensionnés et avec tous les Êtres de Lumière intra et extra-terrestres pour purifier la Terre. Bien sûr, nous ne sommes pas les seuls sur la planète qui œuvrent pour la Lumière. Un très grand nombre de personnes autour du monde œuvrent à leur façon et c’est très bien. Mais si vous voulez avoir un aperçu de ce que nous avons accompli ces deux dernières années, je vous conseille de revenir sur ce site afin de connaître la date de parution de mon prochain livre et, bien sûr, de vous le procurer après avoir lu Le Passeur d’âmes.

 

L’auteur : Gabriel Beaulieu 

gabriel dans AUTEURS A CONNAITREJe suis né le 19 octobre 1950 à Saint-Alexis de Matapédia où j’ai grandi dans la foi. J’ai reçu une éducation chrétienne dans une famille de quinze enfants. Un de mes frères est décédé accidentellement, c’est arrivé bien avant ma naissance. Il était âgé de deux ans et demi environ.

Mes parents exploitaient une ferme familiale, mais les revenus étaient restreints. Donc les moyens financiers de notre famille étaient modestes. De plus, le jour de mon premier anniversaire de naissance la maison familiale brûlait complètement. À cette époque, nous avions un poêle à bois ainsi qu’un système de chauffage également au bois. Une étincelle s’était échappée de la cheminée et avait embrasé le bardeau de bois qui recouvrait la maison. Comme mon père était absent, ma sœur a pris le tracteur de ferme pour aller aviser les voisins, à deux kilomètres de chez mes parents. À leur arrivée, il semble qu’ils ont sorti quelques meubles de la maison et se sont assurés que les animaux n’étaient plus dans la grange car le feu menaçait également ce bâtiment qui était situé à peu de distance. C’est tout ce qu’ils ont pu faire, selon ce qu’on m’a raconté. La situation financière de mon père ne s’est donc pas améliorée. Mais grâce au travail et à la contribution de chacun, nous n’avons jamais manqué de l’essentiel. J’étais le treizième de cette famille et mon enfance s’est bien passée en général et je dirais que j’étais un jeune garçon comme il y en a beaucoup d’autres. Je garde de très bon souvenir de mon enfance. En septembre 1956, ma mère avait réussi à me faire admettre à l’école. Je suppose qu’elle devait commencer à trouver lourd de s’occuper des enfants puisqu’il y en avait deux autres plus jeunes que moi.

Laisser un commentaire

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...