Qu’est-ce qui nous cache le spectacle ?

Posté par othoharmonie le 14 mars 2013

 

Qu'est-ce qui nous cache le spectacle ? dans SPIRITUALITE c'est quoi ? coq-france1

Plus il y a d’agitation et d’histoires à l’intérieur de nous, moins nous voyons clairement ce qui est. C’est comme lorsqu’une personne vient se placer devant nous tandis que nous regardons un spectacle… nous ne pouvons plus percevoir le spectacle clairement et dans son ensemble. Il y a un personnage, un obstacle, entre la conscience qui perçoit et ce qui est perçu. Quelque chose « fait écran ». Ce que l’on voit est alors en grande partie ce personnage juste devant nous et non plus le spectacle qui a lieu. Inversement, lorsque l’agitation et les illusions se raréfient, la perception de la réalité devient plus claire, voire limpide. Il n’y a plus d’obstruction à notre perception, nous retrouvons la réalité telle qu’elle est. La personne, la pensée ou l’émotion entre la conscience et ce qui est ne fait plus écran, le champ est libre. Pour que « ce qui fait écran » disparaisse ou ne nous gêne plus, il faut observer la relation que nous avons avec. « Ce qui fait écran » a le pouvoir de voiler la réalité, tant qu’il nous fascine. Ainsi, c’est la qualité de notre relation à lui qui fera la différence. Cette relation a principalement deux tendances : celle du rejet ou de celle de la saisie. Il s’agit d’un simple petit mouvement, presque imperceptible qui nous fait prendre ou repousser le phénomène qui a lieu ici et maintenant en nous. Ainsi, dès que nous nous attachons ou que nous refoulons notre expérience présente, nous sommes en train de brouiller notre perception, notre qualité de présence. Lorsque notre attention du moment présent diminue, nous quittons la dimension transpersonnelle, pour nous retrouver dans une dimension uniquement personnelle. Si nous vivons exclusivement dans cette dimension personnelle, alors nous continuons de vivre dans le monde conflictuel de la séparation, du bien et du mal, de l’espoir et du désespoir, etc. En observant ces relations, en en prenant conscience, nous ne les subissons plus, nous ne les alimentons plus. Elles disparaissent progressivement d’elles-mêmes. Ne plus être pris par ces mouvements internes nous permet de rester dans la présence, dans la perception pure.

Lire la suite ici…. 

Laisser un commentaire

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...