Le plan d’évolution

Posté par othoharmonie le 13 mai 2013

Le plan d'évolution dans Chemin spirituel de-mythe-209x300

RO. Quel est le but du plan général pour l’ensemble de l’humanité ? Vous l’avez expliqué en termes de perfection individuelle. Qu’en est-il du monde ?

BC. Notre monde est en train de changer. Il traverse une période temporaire d’agitation extrême, de violence et de haine manifeste. Mais de nouvelles énergies se déversent à tout moment sur la planète, particulièrement une énergie très puissante venant d’un Avatar cosmique appelé l’Esprit de Paix ou d’Equilibre. Cet Avatar travaille précisément avec la loi d’action et de réaction, que nous appelons la loi du karma. Selon cette loi, l’action et la réaction sont opposées et égales. De la violence et de la discorde actuelles, de la haine et de l’agitation, nous passerons à une ère de tranquillité et de paix, d’équilibre mental et émotionnel, et à une harmonie bien établie, qui transformeront le monde entier, et cela en proportion exacte du désordre et du manque d’harmonie qui règnent aujourd’hui.

RO. Quelle est l’origine de ce plan ? Existe-t-il un lieu, un être ou un niveau d’autorité qui proclame :  » Voici le plan concernant l’humanité et ce à quoi il doit aboutir  » ?

BC. Le Plan provient essentiellement du Logos de notre planète, de l’Homme céleste qui est l’âme de cette planète. Il se reflète en tant que Seigneur du Monde dans un centre éthérique appelé Shamballa, situé dans le désert de Gobi. Le Plan de Dieu provient de Shamballa. Il est transmis aux Maîtres de notre Hiérarchie spirituelle par le Bouddha. Les Maîtres s’efforcent d’exécuter ce Plan par l’intermédiaire de l’humanité. Ils en communiquent certains aspects aux différents initiés et disciples, hommes et femmes du monde entier, pour qu’ils les exécutent, et c’est ainsi que des transformations se produisent et que le Plan s’accomplit. Les Maîtres sont également les gardiens des énergies spirituelles qui atteignent la planète. Ils les libèrent de manière à faire avancer le Plan. L’humanité répond à ces énergies, même si elle ignore leur existence. Elles sont incarnées dans certaines grandes idées qui deviennent nos idéaux. Au fur et à mesure que nous mettons ces idéaux en pratique, le plan de l’évolution se réalise, d’âge en âge, de cycle en cycle.

Lire la suite …. 

Publié dans Chemin spirituel | Pas de Commentaire »

L’héritage divin

Posté par othoharmonie le 13 mai 2013

Les Principes Dieu Je Suis…

par Isabelle St Germain

 L’héritage divin  dans DIEU 40

Dans le coeur de l’homme a été déposée l’essence même des principes Dieu Je Suis qui permet l’ouverture et l’alignement de la conscience d’Amour infini qui vous a été donné à la naissance. Nul besoin d’être dans un processus d’évolution ou de connaître la constitution énergétique du corps physique, simplement accepter de vivre pleinement sa vie dans son corps physique.

À partir du moment où l’acceptation se fait, la loi de cause à effet prend tout son sens. Le corps a toujours réagi à vos paroles et vos pensées, en rejetant votre identité, votre corps se met en mode autodestruction tout comme si vous lui disiez : « Je ne veux plus de toi » et un malaise s’installe et peut se transformer en maladie pour tout simplement répondre à votre demande. 

En activant les principes Dieu Je Suis… La joie, l’amour, la santé, le pardon, la perfection, la reconnaissance, l’acceptation, etc. cela redonne au corps de nouvelles commandes et la transformation s’opère très rapidement, car votre corps vous obéit tout le temps. 

La Puissance de la Vibration Dieu Dieu est la vibration qui donne la vie à toute chose, c’est tout simplement un puissant accélérateur vibratoire. En disant Dieu Je Suis l’Amour, l’Amour sera beaucoup plus puissant que si vous dites simplement Je Suis l’Amour. 

Faites-en l’expérience, mais avant tout, faites la paix avec la religion, car cela ne fait qu’alimenter les égrégores de colère, de peine, de pouvoir et cela retarde l’évolution de la terre vers la liberté de vivre unifiée sans frontière dans un monde d’amour et de respect. 

En acceptant de mettre en action au quotidien les différents principes Dieu Je Suis…, non seulement vous deviendrez heureux et en santé, mais votre conscience s’ouvrira à la mémoire cellulaire de ce monde d’amour que vous souhaitez voir naître sur la Terre. 

Tout est en attente de vous, il est temps de reconstruire votre santé parfaite en utilisant des paroles et des pensées justes et positives tout en émanant constamment le rayonnement de votre coeur. 

Dieu Je Suis la simplicité vous permettra de ne plus chercher à l’extérieur de vous ce qui a toujours été présent et en attente de vous. 

En comprenant que vous Êtes le créateur de votre vie, en sachant que tout est cause à effet, retournez-vous vers tout ce que vous avez vécu depuis votre naissance et sans hésitation, enveloppez toute personne, toute situation, tout évènement, toute parole et toute pensée dans votre rayonnement du coeur et dites à voix haute : Dieu Je Suis le Pardon et faites vibrer vos paroles, jusqu’à ce que vous sentiez la paix profonde s’installer en vous. 

Tout est accessible, par contre, personne ne peut le faire à votre place. Apprenez à regarder l’autre comme étant un ami et Dieu Je Suis l’Amitié s’installera tout autour de vous. Enveloppez tous les hôpitaux, les centres médicaux dans votre rayonnement Dieu Je Suis la Santé et le souvenir de la perfection du corps s’installera dans la conscience de l’humanité. Nous sommes l’unité, alors tout ce que vous ferez pour vous, aura une répercussion sur tout le monde. Tous ces enseignements me sont transmis par la conscience d’amour infini qui est en moi, je guide les gens vers le retour à l’Amour du Soi. 

Vous retrouverez 40 de ces principes dans mon livre Dieu Je Suis ma vie
Isabelle ST-GERMAIN : www.leveilalasource.com 

Publié dans DIEU, Etat d'être, Penserie | Pas de Commentaire »

Future Grand-mère, tel est mon statut !

Posté par othoharmonie le 11 mai 2013

 

 

Future Grand-mère, tel est mon statut ! dans Créativité que-du-bonheur

 

Future Grand-mère, tel est mon statut !

Comme toutes les futures grands-mères,  je pense, les premiers instants de la vie d’une grand-mère sont arrosés de larmes et remplis de sourires. Quelle que soit la façon dont la nouvelle ait été annoncée (la photo d’échographie ou autre), la maman-future-mamie que je suis ressent « un bonheur profond », « une joie immense » et un « flot de larmes »… 

Devenir grand-mère pour moi, c’est aussi grimper dans l’arbre généalogique de la petite famille !

 

Grand-mère,  Granny, Jaddah,  Babouchka, Mémé, Mamy, Mamie,… ?

Quel sera le choix de mes filles ?….

Quoi qu’il en soit, je prépare leurs arrivées à ces bouts de choux. Que du bonheur ! que de pouvoir réaliser, créer et ensuite offrir, alors…. je tricote, je tricote ….

 

1-300x225 dans Expériences                              4-300x225 dans Penserie

 

3-300x225 dans Photographies

On pourrait alors se demander si une relation peut bien exister entre le tricot et la spiritualité…. Et en effet, on ne cesse de vanter les bienfaits du tricot sur notre santé, notre vie sociale à tel point que l’on parle même aujourd’hui de « tricot-thérapie » !

Tricoter permet de ralentir notre rythme et a des vertus anti-stress…. Et vue que j’étais en vacances depuis 3 semaines… ça m’a fait beaucoup de bien de penser à ces petits êtres en préparation dans le ventre de mes filles.

Ce passe-temps thérapeutique demande une concentration proche de la méditation. Une fois que le point à effectuer a été totalement mémorisé, l’esprit peut vagabonder paisiblement. Les mouvements répétés des aiguilles deviennent naturels ! Ce qui n’est pas négligeable non plus, c’est que Tricoter est un bon remède pour la perte de poids. Tricoter permet également d’arrêter de fumer…

Enfin, oui, le tricot peut avoir une dimension spirituelle……. 

Tricoter améliore notre quotidien, qu’on le pratique entre amis ou seul, qu’on l’investisse d’une dimension spirituelle ou méditative, le tricot est une activité compulsive moins nocive que la cigarette et/ou le grignotage, elle occupe les mains et l’esprit et nous permet de nous recentrer sur nous mêmes. 

message-coeur dans SPIRITUALITE c'est quoi ? Belle journée à vous tous ! 

Publié dans Créativité, Expériences, Penserie, Photographies, SPIRITUALITE c'est quoi ?, Travail sur soi ! | 3 Commentaires »

LA MEDITATION

Posté par othoharmonie le 9 mai 2013

 

LA MEDITATION dans Méditation image-45-300x300

Et si j’essaie de ne plus penser? Juste d’être, mais d’une Conscience absolument pure, pure, qui ne contienne rien d’étranger, absolument libre. Inévitablement la pensée vient faire son commentaire et m’accompagne: « Et voici qu’un grand silence s’établit à l’intérieur de moi… » Je me passerais bien de ce commentaire-là. « Et voici qu’un calme nouveau apparaît dans mon cœur… » Je me passerais bien de cette pensée-là. « Et voici que je suis un peu fatigué, cela gêne ma méditation. » Encore un autre type de pensée ! Considérez la pensée comme une certaine manière de prendre conscience des phénomènes. La libération, (état de Conscience suprême, en fait, n’est pas incompatible avec les phénomènes.

Vous pourriez être parfaitement, totalement libres même s’il y a encore des sensations de malaise, même s’il y a encore une pensée qui passe, même s’il y a encore tout ce qui vous fait dire que vous n’êtes pas libérés. C’est encore une pensée de constater: «Ah, ça y est, ce n’est pas pour aujourd’hui; ça y est, je ne me sens pas bien – donc, c’est contraire à la libération ! Ces pensées-là ne devraient pas venir si j’étais dans l’état suprême. » C’est cela qui vous empêche d’être libérés: de penser que ces pensées ne devraient pas venir, de penser que ces sensations ne devraient pas venir, de penser que ces émotions ne devraient pas venir, de penser quoi que ce soit au sujet de la libération.

Si vous pouviez vous abstenir du moindre commentaire, si vous pouviez ne plus faire de différence entre libération et non-libération, vous seriez à l’instant même libérés. Et si cette différence ne revenait jamais plus, eh bien cette libération ne serait plus jamais voilée ou recouverte. Considérez la libération comme un état – ou plutôt une absence d’état, ou un état au-delà de tous les états – qui est ou n’est pas recouvert. C’est tout. Comme le ciel bleu. Aujourd’hui nous ne voyons pas 1e ciel bleu, les ombres ne sont pas marquées, le soleil est entièrement caché par les nuages, pourtant nous savons bien que, derrière les nuages, le ciel bleu est là. Les nuages s’écartent un instant, nous voyons le ciel; les nuages reviennent, nous ne le voyons plus. Mais le ciel bleu est toujours là.

Ce qu’on appelle communément un « état de conscience supérieur » ou même un des différents états de « samadhi» reconnus et classés par l’Inde, c’est un moment où les nuages se sont un peu dissipés et où nous avons découvert un peu de ciel bleu – et puis les nuages reviennent et le ciel bleu disparaît. Ou bien les nuages reviennent mais le ciel bleu ne disparaît plus parce que nous sommes situés à dix mille mètres d’altitude c’est-à-dire que les nuages sont en dessous de nous, et non plus entre nous et le ciel bleu.

Voilà la libération: être situé du côte du ciel et regarder passer les nuages qui ne vous voilent plus ni le ciel, ni la lumière du soleil. Et ces nuages, ce sont uniquement des pensées. Les souffrances sont des pensées, c’est-à-dire des formes de votre conscience. Revenez toujours à ceci. Ces nuages, ce sont uniquement des pensées. Vous n’êtes prisonniers de rien d’autre que de vos pensées Vous n’avez à vous libérer de rien d’autre que de vos pensées. Voilà la vérité. Et vous n’avez pas d’autre problème que celui de vos pensées. Vous n’avez aucun problème, ni avec votre santé, ni avec votre métier, ni avec votre patron, ni avec vos enfants, ni avec votre femme, ni avec votre voisin, ni avec votre propriétaire, ni avec le maire de votre commune. Vous n’avez qu’un seul problème : un problème entre vous et vos pensées…

Extrait de A la recherche du Soi, volume 4 : « Tu es cela », Ed. de La Table Ronde, Paris 1979 .(p.294)

Arnaud Desjardins a quitté son corps le 10 Août 2011.

Publié dans Méditation | Pas de Commentaire »

Les oeuvres de vie

Posté par othoharmonie le 9 mai 2013

Les Œuvres de vie selon Maître Eckhart et Abhinavagupta
de Colette Poggi

C’est par l’étude comparée des œuvres philosophiques et religieuses de deux auteurs médiévaux majeurs, Maître Eckhart, théologien rhénan (XIIIe-XIVe) et Abhinavagupta, philosophe shivaïte du Cachemire (Xe-XIe), que Colette Poggi aborde le thème central de cet ouvrage : Les œuvres de vie. Celles-ci désignent l’expression spontanée, au sein de la vie quotidienne comme dans la pratique artistique, de la plus haute réalisation qu’est l’art de l’intériorité conjuguant action et contemplation. Cette vision du sens de l’existence repose tant pour Eckhart que pour Abhinavagupta sur un aspect original de leur doctrine : à leurs yeux le principe suprême est Lumière animée par un dynamisme vivant, Conscience absolue s’exprimant dans le déploiement cosmique.

Cette recherche accorde également une large place à la conception médiévale de l’Art comme voie de réalisation.

N° ISBN : 2-86681-086-4Les oeuvres de vie dans AUTEURS A CONNAITRE livre-213x300
Année de parution : 2000
Prix: 29.41 €
Poids : 340 Grs
Nb pages : 256

Extrait :

S’il est une raison essentielle qui justifie un rapprochement entre Maître Eckhart (XIVe siècle) et Abhinavagupta (Xe-XIe siècles), tous deux penseurs médiévaux, l’un occidental chrétien, l’autre cachemirien shivaïte, c’est qu’ils placèrent d’emblée, au centre de leur existence comme de leur œuvre, l’accès immédiat à la Réalité d’ordinaire voilée, grâce à une catharsis de la conscience. Pleinement engagés dans la vie spirituelle, riches d’une vaste érudition rassemblant tous les savoirs alors accessibles, ils s’attachèrent à la transmission de cette connaissance souvent indicible certes, mais passée au tamis de leur propre expérience, en approfondissant avec originalité le champ philosophique de leurs doctrines respectives. 

Un autre trait original de leur métaphysique réunit Maître Eckhart et Abhinavagupta : il n’y a pas, selon eux, de place pour l’inertie ; le principe suprême lui-même est un pur dynamisme, acte créateur, vie surabondante qui, dans la langue imagée d’Eckhart, “ verdoie et fleurit ”, jaillit comme une fontaine, fulgure et scintille ; pour Abhinavagupta, vibration, élan, danse cosmique, émerveillement de sa propre essence. Par delà leur mode respectif d’expression ces deux mystiques de traditions différentes traitent avec une profondeur et une vigueur communes, et souvent étonnantes, de l’Art divin : génération du Verbe ou acte de conscience du point de vue de l’Absolu, création cosmique pour ce qui est de la manifestation.

Comme leurs témoignages le font explicitement savoir, leurs œuvres sont issues d’une nécessité intérieure d’écrire afin d’alléger l’humanité du fardeau de l’ignorance car “ nombreux sont les êtres ordinaires qui n’ont pas conscience de leur essence innée ! ” constate Abhinavagupta dans le traité de la Reconnaissance1. 

Avant de donner un bref aperçu sur l’ensemble de cette étude, précisons que son thème essentiel porte sur l’Art — voie sans voie, par delà toute pratique extérieure —, tel que le conçoivent Maître Eckhart et Abhinavagupta, c’est-à-dire la “ connaissance de Dieu ” ou la “ Conscience suprême ”, ainsi que les modes variés (arts) de réalisation.

Après une présentation des deux maîtres (première partie), de leur vie, leurs œuvres et du contexte dans lequel ils évoluèrent, une approche de leur doctrine (deuxième partie) montrera à quel point elles participent du même dynamisme. Le principe ultime est “ Acte de conscience ”, “ Parole suprême ” ou “ Verbe divin ” qui est par nature conscience de soi et expression ; il est évoqué par Eckhart comme un débordement, un bouillonnement de plénitude et, par Abhinavagupta, sous forme d’une vibration cosmique (spanda) qui donne vie à tout ce qui est.

Au cours de la troisième partie nous aborderons le “ Jeu divin ”, charnière entre l’Absolu et la manifestation (issue du désir divin d’être connu), source de la temporalité et de la dualité. Quant à l’être humain, il éprouve en sa conscience cette diversification engendrée par la Måyå (illusion cosmique2). Il est néanmoins en son pouvoir de refluer vers la source : instant d’éternité, hors du temps.

Sur l’auteur : 

poggi dans AUTEURS A CONNAITREColette Poggi mène des recherches sur le Shivaïsme du Cachemire et les philosophies de l’Inde depuis le début de ses études universitaires à Aix -en-Provence en 1977; elle aborde alors deux cursus : Littérature et Civilisation germanique d’une part, Etudes indiennes et Sanscrit d’autre part. Dans le cadre de son Doctorat, en 1986 , elle met en évidence les correspondances entre le plus grand philosophe du Cachemire médiéval, Abhinavagupta, et l’un des plus éminents mystiques et théologiens d’Occident, Maître Eckhart. Afin d’approfondir sa connaissance et de rencontrer d’autres chercheurs, Colette Poggi poursuit alors des recherches à Paris dans le cadre d’une équipe CNRS, à Oxford, et à la Sorbonne en Philosophie comparée avec M. Hulin. Elle présente en 1994 pour un doctorat de Philosophie en Sorbonne la traduction intégrale de l’ÎshvaraPratyabhijñâVimarshinî, texte fondamental d’Abhinavagupta qui porte sur l’expérience de la Re-connanissance intérieure comme voie immédiate de Délivrance. Actuellement, Colette Poggi enseigne le sanscrit et la pensée indienne dans divers centres universitaires, tout en poursuivant ses recherches et ses traductions sur le Shivaïsme du Cachemire.

Colette Poggi donne une série de conférences au Musée Guimet dont le thème est  » Regards sur l’expérience esthétique en Inde ancienne ».

Publié dans AUTEURS A CONNAITRE | Pas de Commentaire »

Mon blog a 3 ans

Posté par othoharmonie le 7 mai 2013

Mon blog a 3 ans

Et depuis cela il a bien grandi !

D’ailleurs aujourd’hui un FORUM est à votre disposition

Venez m’y rejoindre sur http://devantsoi.forumgratuit.org/  

 

 

Mon blog a 3 ans dans A Francesca-otho anniversaire-300x241

Amateurs excentriques et hystériques de fin du monde, gens soumis à une quelconque religion contrôlante et archaïque ou sectes aveugles et abrutissantes, prenez un bon verre d’eau, respirez profondément et calmez-vous.

Tout être qui sort de sa prison mentale est un prophète.

Méfiez-vous des porteurs de faux cadeaux et de leurs promesses non tenues. Il y a beaucoup de douleur, mais il est encore temps de s’opposer à la tromperie et de croire.

Réveillons-nous, ce monde est mort, et nous sommes vivants !

Il y a du bon dans l’univers.

 

statistiques dans Bonjour d'amitiés

merci-vous dans En 2012-2013 et après 2016

Publié dans A Francesca-otho, Bonjour d'amitiés, En 2012-2013 et après 2016, Expériences, Penserie | Pas de Commentaire »

Esotérisme et occultisme

Posté par othoharmonie le 6 mai 2013

Enseignements de la Sagesse éternelle

Interview de Benjamin Creme, par Rollin Olson

Venez me rejoindre sur le FORUM : http://devantsoi.forumgratuit.org/ 

 Esotérisme et occultisme dans Astrologie et Esotérisme esoterisme

RO. Avant de poursuivre cet entretien, j’aimerais vous demander de clarifier deux mots. Vous venez d’introduire la notion d’ésotérisme, qui est souvent appelé occultisme. Que signifient, à proprement parler, ces deux mots ?

BC. Esotérique ou occulte signifie  » caché « . C’est-à-dire caché pendant une période donnée, mais pas de manière définitive, caché cependant parce qu’à ce point précis d’évolution de la race humaine, ces notions sont pratiquement inconnues et inacceptables pour tout le monde, si ce n’est d’un nombre relativement restreint d’initiés et de disciples de ceux qui transmettent les enseignements. Pour l’humanité en général c’est quelque chose d’inconnu, donc d’ésotérique ou d’occulte.

Différents groupes religieux ont donné au mot  » occulte  » une connotation plutôt péjorative ; comme s’il s’agissait de quelque chose de sombre, de mauvais, qui a trait à des pratiques infâmes, à l’adoration du démon, etc. C’est une conception totalement erronée du sens du mot occulte. Occulte signifie simplement caché, et spécialement la connaissance cachée ou science des énergies à la base du processus évolutif. L’ésotérisme pourrait être considéré comme la philosophie du processus d’évolution, et l’occultisme comme la science des énergies entraînant ce processus.

RO. Lorsque vous parlez d’énergies, cela fait, bien sûr, immédiatement penser à la science, parce que la science traite de l’énergie. Vous êtes en train de dire que même la religion a un fondement énergétique, et par conséquent scientifique ?

BC. Oui, certainement. Toutes les religions sont l’expression d’enseignements qui, du fond des âges, ont permis à l’humanité de rester, plus ou moins, reliée à ce que nous appelons Dieu – Dieu étant, dans le sens ésotérique, la somme totale de toutes les Lois et de toutes les énergies gouvernées par ces Lois dans l’univers manifesté et non manifesté. Ainsi Dieu est-il impersonnel. Néanmoins, ce Dieu transcendant se manifeste dans tous les aspects de la création, y compris nous-mêmes. Nous ne sommes pas séparés de cette création, ni de Dieu par conséquent. Tout être humain possède, à l’état latent, la capacité de connaître, d’être conscient de chaque aspect de la création que nous pouvons considérer comme la manifestation de Dieu.

La Hiérarchie Spirituelle

RO. Vous avez indiqué auparavant que ces enseignements étaient donnés périodiquement et qu’ils avaient été transmis plus récemment par l’intermédiaire d’Helena Blavatsky et d’Alice Bailey. Comment l’information leur est-elle parvenue ? D’où venait-elle pour qu’elles puissent la recevoir et nous la communiquer ?

BC. En ce qui concerne Madame Blavatsky, elle l’a reçue d’un groupe de Maîtres avec qui elle a vécu pendant quelques années dans l’Himalaya. Les Maîtres ont franchi les étapes du processus évolutif dans lequel nous sommes toujours engagés et ont appris comment fonctionne l’évolution, en quoi elle consiste. Ce sont des Maîtres, mais nullement dans un sens autoritaire ; ils sont Maîtres d’eux-mêmes et des forces de la nature. Ils ont la pleine conscience et la maîtrise totale sur tous les plans de notre planète.

RO. Et je présume que c’est de ce niveau d’accomplissement humain que sont venus les grands instructeurs de tous les temps ?

BC. Oui, absolument. Chaque nouveau cycle cosmique – nous entrons actuellement dans l’un deux, l’âge du Verseau – amène un instructeur dans le monde. Des êtres comme Hercule et Hermès, Rama, Mithra, Vyasa, Zoroastre, Confucius, Krishna, Shankaracharya, le Bouddha, le Christ, Mahomet, sont tous des Maîtres qui sont venus du même centre spirituel de la planète, appelé la Hiérarchie spirituelle ou la Hiérarchie ésotérique, qui est composée des Maîtres et de leurs initiés et disciples de différents degrés.

RO. Le  » centre spirituel de la planète  » ?

BC. Il s’agit de la Hiérarchie spirituelle, du Royaume de Dieu, du Règne spirituel. On l’appelle aussi le Royaume des Ames.

RO. Il s’agit donc d’un état d’être, et non d’un lieu ?

BC. Oui. Les chrétiens attendent que le Royaume de Dieu descende sur la Terre, lorsque nous serons assez bons pour le mériter. En fait, il a toujours été là, derrière l’écran ; il est composé de ces hommes et de ces femmes qui, en élargissant leur conscience (et donc en faisant la démonstration de leur divinité), se sont rendus dignes de séjourner dans le Royaume de Dieu, le Règne spirituel.

RO. Est-ce à quoi se réfèrent les Ecritures en mentionnant le  » Royaume des Cieux parmi nous  » ?

BC. Le Christ a dit par l’intermédiaire de Jésus que le Royaume des Cieux était en nous. Ne le cherchez pas à l’extérieur ou là-haut, il est en vous. Et c’est vrai, c’est un état de conscience. Si vous parvenez à cet état de conscience, vous êtes dans le Royaume de Dieu.

Dieu

RO. Et Dieu dans tout cela ? Qui est-il ? Où est-il ? Quel lien y a-t-il entre lui, la Hiérarchie spirituelle et nous-mêmes ?

BC. Eh bien, Dieu, dois-je dire, est un concept très relatif. Nous-mêmes sommes des dieux, mais, pour l’instant, nous ne manifestons guère cette divinité. Avec le temps, à travers le processus de l’évolution, nous la manifesterons, tout comme les Maîtres le font actuellement. Les Maîtres sont des dieux réalisés, ce qui est un état bien spécifique, en ce sens qu’ils ont réussi à fusionner totalement leur conscience, en tant qu’étincelle divine, l’Absolu, le Soi, avec leur manifestation en tant qu’hommes sur le plan physique : la personnalité et l’aspect divin sont totalement intégrés. C’est la réalisation du Soi ou réalisation de Dieu. Nous-mêmes sommes à un certain stade de ce développement.

RO. Et Dieu en dehors de nous ?

BC. Dieu est aussi le grand Etre cosmique qui est l’âme de cette planète. Notre planète, en dépit de son aspect bien matériel, avec ses villes, ses avions, ses studios de télévisions et tout le reste, est, en fait, le corps de manifestation d’un Etre cosmique qui lui donne vie, et qui a un plan d’évolution pour tous les règnes de la nature, y compris, bien sûr, le règne humain.

Ce qui se passe, en réalité, c’est que tous, à nos différents niveaux, depuis le règne minéral jusqu’au Royaume de Dieu lui-même, nous participons à un processus d’évolution dont l’ensemble fera de notre planète une expression parfaite de la forme-pensée qui existe dans le mental du Logos créateur.

RO. Vous avez parlé de Dieu en tant qu’âme de cette planète. Existe-t-il un autre Dieu ou un niveau de conscience encore plus élevé ?

BC. Oui, bien sûr ; il y a le Dieu qui est l’âme de notre système solaire. Notre Logos planétaire n’est qu’une partie, un centre dans le corps du Logos solaire, qui est lui-même un centre dans le corps du Logos galactique. Et ainsi de suite, galaxie après galaxie. Dieu est sans fin, il est transcendant, et aussi immanent dans chaque partie de la création. Chaque aspect de Dieu, y compris nous-mêmes, a le potentiel de connaître un jour et d’être cette totalité, et de travailler avec les énergies qui créent l’univers.

RO. Chaque religion présente Dieu d’une manière différente. Les religions orientales ont leur conception particulière de Dieu. En Occident, on le voit plutôt avec une forme définie et qui nous ressemble d’une certaine façon. Ces deux conceptions sont-elles valables ? Chacune présente-t-elle une part de vérité ? Dieu est-il tout cela ?

BC. Oui, je crois que ces deux conceptions sont exactes. Dieu est tout ce qui existe, et tout l’espace entre ce qui existe, entre vous et moi, et autour de nous, autour de chaque chose. Tout cela est Dieu. Dieu se manifeste à travers sa création, qui est faite d’énergies à différents taux de vibration. Chaque forme dépend de la fréquence particulière du noyau et des électrons qui la composent. La science moderne a su briser la structure cellulaire et montrer qu’au centre de chaque atome se trouve un noyau entouré d’électrons, vibrant à un taux spécifique, et que tous les atomes dans l’univers sont faits de la même manière. Dans tout l’univers manifesté, il n’existe rien d’autre que de l’énergie. La différence entre cette conception totalement scientifique et celle que soutiendrait un ésotériste est que l’ésotériste va plus loin et dit qu’en effet tout est énergie, mais que, de plus, l’énergie suit la pensée, que la pensée agit sur elle. La pensée est le principe moteur de la création.

RO. Je voudrais revenir en arrière un instant pour élucider un point précis. Vous parlez en effet de Dieu, en tant qu’énergie, imprégnant et traversant toute chose. Mais beaucoup de gens ont appris, par leur éducation, à considérer Dieu comme quelqu’un qui a créé l’univers, créé le monde, l’a mis en mouvement, et qui depuis se tient un peu à l’écart tandis que cet univers traverse ses cycles, et que les gens se débattent avec leurs problèmes, essaient de se débarrasser de leurs péchés, etc.

BC. Dieu, dans ce sens, est transcendant. Mais il est aussi immanent, présent dans chaque aspect de la création. La création elle-même peut parvenir à connaître Dieu dans son aspect transcendant, et voir qu’il n’y a en fait aucune division entre Dieu transcendant et Dieu immanent. Nous ne sommes pas séparés de Dieu comme on nous a appris à le croire.

Lire la suite ici …. 

Publié dans Astrologie et Esotérisme | Pas de Commentaire »

ASTROLOGIE HORAIRE

Posté par othoharmonie le 6 mai 2013

 ASTROLOGIE HORAIRE dans Astrologie et Esotérisme horaire

Venez me rejoindre sur le FORUM : http://devantsoi.forumgratuit.org/ 

 

La règle d’or est d’ériger la carte du ciel pour le moment où la question se pose à vous ou vous est posée.

L’astrologie horaire érige, tout comme l’astrologie judiciaire, appelée aussi généthliaque ou traditionnelle, une carte du ciel. Elle le fait dans les mêmes conditions mais, au lieu que ce soit pour une naissance, celle d’un être humain, elle s’y emploie à l’occasion d’un fait déterminé, dont elle entend signifier les conséquences, la conclusion ou le temps. Ainsi pour un voyage, un amour, un mariage, un accident de santé, etc…

Maisons, signes, planètes, etc., sont identiques.

ASTROLOGIE HORAIRE
( Comment dresser une carte )

La règle d’or est d’ériger la carte du ciel pour le moment où la question se pose à vous ou vous est posée.

Imaginez par exemple que l’on vous téléphone que l’un de vos enfants ait été victime d’un accident. Vous reposez le téléphone ; vous vous demandez bien légitimement : « Quelles vont être les conséquences de cet accident ? Sera-t-il grave ? »

II est, mettons, 10 h. 10 du matin. Vous prenez les éphémérides, une table des maisons, et vous dressez une carte du ciel. Elle sera valable (c’est-à-dire : la question pourra être interprétée par l’examen de cette carte) si l’ascendant est hors des deux premiers ou des deux derniers degrés d’un signe. Ainsi si l’ascendant est à 1° 55′ du signe du Taureau, ou à 28° 43′ du signe des Poissons, vous ne pouvez pas interpréter la question. Il convient alors de ne pas utiliser l’astrologie horaire.

Dans tous les autres cas, c’est-à-dire lorsque l’ascendant se trouve hors des deux premiers degrés ou des deux derniers degrés d’un signe, la question peut être valablement interprétée.
Vous dressez la carte pour le lieu où vous vous trouvez. Il s’agit de calculer en premier l’heure de Greenwich, qui servira pour placer les planètes, puis l’heure locale qui permettra de trouver les maisons, donc d’orienter le thème.

Comment procéder pour soi-même ?

Peut-on dresser une carte d’astrologie horaire pour soi ? Réponse : naturellement. Imaginons que vous tombiez amoureux. Vous venez de rencontrer une femme, vous désirez savoir quelles seront les suites de cette rencontre.

Vous notez l’heure. Vous faites les corrections nécessaires (heure de Greenwich, heure locale) puis vous posez la question : « Quelles vont être les suites de cette rencontre, au point de vue affectif, avec Mme ou Mlle X… ? »

Si l’ascendant tombe hors des deux premiers degrés ou des deux derniers degrés d’un signe du Zodiaque, votre question est valable. Tout ce qui vous est demandé par le ciel est une extrême sincérité. Il est bien évident qu’il faut prendre un réel intérêt à la question, il s’agit (tout comme dans le Tarot, le Yi-King, etc.) d’être sincère et loyal vis-à-vis de soi-même (et des autres).

Dans la pratique, ce qui est difficile, c’est la détermination de la maison de la question.
Vous-même, à titre de Consultant, serez toujours représenté par la maison I, le maître de I, éventuellement les planètes en maison I, et la Lune.

Nous trouvons là une importante distinction avec l’astrologie natale, érigée pour n’importe quelle naissance : le Consultant est non seulement représenté par l’ascendant, son maître, il l’est aussi par la Lune.

Nous aurions pû en conséquence baptiser l’astrologie horaire du nom de la planète la plus rapide du Zodiaque, du nom d’Astrologie lunaire.

Lire la suite sur le site d’origine…. http://www.boudry.net/sentiment-horaire.html

Publié dans Astrologie et Esotérisme | Pas de Commentaire »

ASTROLOGIE MEDICALE

Posté par othoharmonie le 6 mai 2013

ASTROLOGIE MEDICALE dans Astrologie et Esotérisme 10 

les ascendants et la santé

les planètes régissant les organes et fonctions physiologiques

aspects des astres entre eux sur le plan physiologique

maisons gouvernant santé ou maladie

thèmes d’exemple: 
troubles cardiaques
 - maladies du foie - leucémie - stérilité masculine - accidents -

destin tragique

L’astrologie médicale demande un jugement sûr, une grande charité pour autrui, un tact et une grande compassion en plus des connaissances proprement astrologiques. 
L’astrologie médicale reste avant tout une science d’observation.

medical dans Astrologie et Esotérisme

Un homéopathe peut guérir tout aussi bien qu’un acuponcteur ou un praticien allopathe limitant ses prescriptions à des remèdes essentiels et prudents. Mais la plupart des maladies proviennent d’une tricherie avec les lois de la vie, non pas du malade lui-même le plus souvent, mais de ses ascendants. Les maladies de dégénérescence, les cardiopathies, les tumeurs, les épidémies, les névroses, tout cela est le signe d’une civilisation brouillée avec elle-même et se hâtant terriblement vers sa fin. Dans cette optique, on peut dire que chacun de nous doit essayer de retrouver les véritables principes d’une vie saine.

L’astrologie médicale demande un jugement sûr, une grande charité pour autrui, un tact et une grande compassion en plus des connaissances proprement astrologiques. 
L’astrologie médicale reste avant tout une science d’observation.

LES ASCENDANTS

ASCENDANT BELIER : gouverne la tête, le cerveau, le nez. Le physique Bélier ressemble souvent à une tête de mouton. Le nez est généralement aquilin. Un tel ascendant donne beaucoup d’initiative sur le plan moral; on tend à prendre la tête de quelque chose. 

Au point de vue physiologique, les maladies des reins, les fièvres cérébrales, la surdité, les troubles oculaires et les accidents se rencontrent en accord avec les afflictions planétaires.

ASCENDANT TAUREAU : gouverne le cou, la nuque, les dents, la mâchoire, le larynx, les organes de la phonation, la trachée-artère. Le physique Taureau ressemble, par son teint très coloré et ses fortes épaules, à l’animal ayant donné son nom au signe.

Un tel ascendant accorde beaucoup de solidité et doit faire craindre les colères du natif. La ténacité et la puissance de travail sont des traits marquants sur le plan psychologique, mais aussi la gourmandise et la sensualité. En général un tel ascendant accorde le don d’organiser ou de gérer et la possibilité d’incarner quelque chose ou de bâtir, avec des perspectives de durée. La fidélité aux instincts est puissante.

Au point de vue physiologique, les maladies de la gorge et des reins sont les plus fréquentes ainsi que les troubles osseux de la colonne vertébrale. Un tel physique est pourtant un des plus puissant du Zodiaque.

Lire la suite ici …. http://www.boudry.net/ascendants-medical.html

Publié dans Astrologie et Esotérisme | Pas de Commentaire »

3 bonnes raisons de découvrir l’EFT

Posté par othoharmonie le 4 mai 2013

Venez me rejoindre sur le FORUM : http://devantsoi.forumgratuit.org/t53-experience-de-l-eft

 

 

L’EFT permet de se libérer de ses émotions négatives.
L’EFT peut se pratiquer seul
L’EFT est simple à apprendre
 
3 bonnes raisons de découvrir l’EFT dans Guérir en douceur eft

 EFT, Emotional Freedom Technique, techniques de Libération Émotionnelle, Gary Craig
AUTEUR : Adrien Lemay

L’EFT est une technique pour vous libérer des émotions qui vous bloquent dans la vie de tous les jours. Là où d’autres thérapies ont échoué, l’EFT a prouvé son efficacité ! A votre tour de découvrir les raisons de son succès.

L’EFT (Emotional Freedom Technique) est une technique basée sur de petits tapotements répétés avec les doigts ou la main, pour libérer les émotions négatives. Cette technique, qui a commencé à faire parler d’elle dans les années 90, commence un connaître un réel succès. En effet, quel que soit le problème dont vous souffrez, l’EFT peut permettre de le résoudre. 

Cette technique permet ainsi de traiter des problèmes liés à des émotions négatives (la peur, le stress, la mélancolie, la dépression, le dégoût, la honte, la faiblesse…) mais aussi des problèmes d’ordre physique (maladies de peau, douleur, surpoids, etc.), des addictions (alcool, tabac, drogue, nourriture) ainsi que les TOC (troubles obsessionnels compulsifs), le bégaiement, etc.
Une fois que vous avez pris connaissance de l’utilisation de l’EFT, il vous sera facile de le pratiquer seul. Vous n’aurez plus besoin de passer par un spécialiste puisque vous aurez toutes les clés en main pour être autonome. 

Une fois que vous aurez effectué une ou plusieurs séances d’EFT et que vous aurez réglé votre problème, celui-ci aura disparu pour toujours. En effet, vous serez libéré définitivement de cette émotion négative. 

Pour pratiquer l’EFT, il suffit de connaître la technique de base. Pour cela, vous pouvez par exemple : 

- consulter un professionnel en cabinet ; 
- lire des livres spécialisés sur l’EFT ; 
- vous renseigner sur des sites spécialisés sur Internet ; 
- participer à des séminaires d’EFT

Une fois que vous aurez pris connaissance des quelques étapes à effectuer pour pratiquer l’EFT, vous le verrez, vous l’intégrerez très rapidement. 

Outre les séances chez un spécialiste ou les formations, qui ne sont pas très coûteuses, l’EFT ne demande aucun investissement. De ce fait, cette méthode peut se réaliser gratuitement. 

A la maison, vous pouvez mettre en pratique rapidement toutes vos connaissances. L’EFT s’effectue au calme en tapotant du bout des doigts et dans l’ordre 14 points situés sur le corps. Cette séance, qui peut être effectuée plusieurs fois, se réalise en quelques minutes. C’est pour cette raison qu’il est possible de réaliser une séance d’EFT n’importe où (dans la voiture, dans la chambre, …)  

Vous désirez pratiquer une séance d’EFT à la maison… Rien de plus simple ! Découvrez en quelques clics la méthode à suivre avec les conseils de notre spécialiste en EFT, Jean-Michel Gurret. Avant de vous lancer dans une séance d’EFT, sachez qu’il est important de passer par une étape de préparation divisée en plusieurs parties : 

J’identifie mon problème 

  1. Si vous partez en vous disant « Je n’arrive pas à mincir », cela ne suffit pas. Il faut avant tout rechercher le problème qui est lié à votre mal-être du moment. Pour cela, il faut vous poser les bonnes questions. 


  1. Laissez-vous guider par Jean-Michel Gurret qui vous explique en détail comment réussir à identifier votre problème. 


  1. Je formule ma phrase 


Une fois les deux premières étapes franchies, c’est le moment de formuler votre phrase en y insérant votre problème. Cette phrase se construit de la manière suivante : 

« Même si (votre problème), je m’accepte totalement et complètement tel que je suis. » 

Découvrez un exemple concret dans cette vidéo de Jean-Michel Gurret.

Je me prépare 
Pour mettre en condition votre corps, vous allez commencer votre séance d’EFT en tapotant fortement le point karaté qui se situe sur le tranchant de votre main. En même temps, vous allez répéter trois fois la phrase que vous avez constituée. 

Pour mieux situer ce point karaté et pour mieux comprendre la démarche à suivre, suivez les instructions de Jean-Michel Gurret.  

  1. J’effectue la ronde des tapotements 
    Lors de votre séance d’EFT, il vous faudra tapoter sur les différents points suivants tout en raccourcissant votre phrase de départ : 

    – Début du sourcil 
    – Coin de l’œil 
    – Sous l’œil 
    – Sous le nez 
    – Sous la bouche 
    – Sous la clavicule 
    – Sous le sein 
    – Sous le bras 
    – Coin de l’ongle du pouce 
    – Coin de l’ongle de l’index 
    – Coin de l’ongle du majeur 
    – Coin de l’ongle de l’auriculaire 
    – Point Karaté 
    – Point de gamme 

Vous pouvez tapoter avec le bout de votre index et de votre majeur. Ainsi la zone de tapotement est plus large et les vibrations toucheront le bon point même si vous n’êtes pas exactement dessus. 

  1.  Plus de précisions 
    Il se peut qu’après toutes les explications fournies, il vous reste quelques questions pratiques auxquelles vous aimeriez bien avoir une réponse. C’est pour cette raison que Jean-Michel Gurret a créé une vidéo sur les questions les plus fréquemment posées. 

L’EFT permet de soigner la peur

Emotion que l’on ressent en présence ou en perspective d’un danger. Ce sentiment peut également surgir lorsque l’on appréhende une situation ou des animaux. Dans ce cas, on parle de phobie. 

 L’EFT permet de soigner la colère

Emotion que l’on ressent suite à une blessure, une frustration ou un manque. Ce sentiment peut se traduire par diverses manifestations qui entraînent le corps à l’action ou au combat. 

 L’EFT permet de soigner la tristesse

Emotion pénible et douloureuse qui empêche de se réjouir. Ce sentiment peut être le résultat d’un événement qui affecte la personne comme la perte d’un proche ou d’un objet. 

L’EFT permet de soigner le dégoût

Emotion qui entraîne la répugnance pour une personne, un aliment ou encore une odeur. Ce sentiment peut arriver par exemple lorsqu’une personne a été déçue par une autre personne. 

 L’EFT permet de soigner l’envie

Emotion que peut ressentir une personne car elle désire obtenir ou faire quelque chose. Ce sentiment peut être compulsif suite à la vision ou à la pensée d’une action ou d’une chose, ou alors il peut être permanent jusqu’à ce que cette envie soit assouvie par la réalisation. 

 L’EFT permet de soigner la jalousie

Emotion d’envie devant ce que d’autres personnes ont de plus. Ce sentiment peut également être lié à un amour exclusif ou possessif qui pousse une personne à avoir peur d’être trompée ou délaissée. 

 L’EFT permet de soigner la faible estime de soi

Emotion d’une auto-évaluation personnelle qui est négative. Ce sentiment est lié à un baromètre qu’une personne se donne en fonction des actions qu’elle mène. Avoir une faible estime de soi correspond à dévaloriser ses propres actions. 

 L’EFT permet de soigner la honte

Emotion qui est pénible pour la personne qui la ressent. Ce sentiment peut être lié soit à une humiliation soit à une prise de conscience douloureuse de son indignité pour avoir pensé ou agi malhonnêtement.

 L‘EFT permet de soigner la culpabilité

Emotion que peut ressentir une personne lorsqu’elle se sent coupable. Ce sentiment peut arriver lorsqu’une personne a fait quelque chose qu’elle ne devait pas faire. Il est possible de se sentir coupable par exemple lorsque l’on fait un régime et que l’on mange des sucreries.

L’EFT permet de soigner l’angoisse

Emotion qui peut survenir lorsqu’une personne se trouve face à un danger réel ou supposé. Ce sentiment peut entraîner un malaise, un sentiment de crainte qui parfois s’accompagne de troubles physiques. 

Pour en savoir plus, découvrez le livre Maigrir et rester mince avec l’EFT de Jean-Michel Gurret

Publié dans Guérir en douceur | Pas de Commentaire »

Dépression saisonnière ?

Posté par othoharmonie le 4 mai 2013

 Dépression saisonnière ? dans Guérir en douceur f

Connaissez-vous la dépression saisonnière ? 

La dépression saisonnière, connue sous le nom de « Blues de l’hiver » ou « winter blue », commence habituellement au début de l’automne ou de l’hiver pour se terminer au printemps.

Elle affecte surtout les personnes qui vivent dans l’hémisphère nord, lorsque la période d’ensoleillement diminue. On estime que 4 à 6% de la population est affectée par le trouble affectif saisonnier, et que les femmes sont quatre fois plus susceptibles d’en souffrir que les hommes. Ce type de dépression survient généralement au début de la vingtaine et l’incidence de la maladie tend à diminuer avec l’âge.

Les symptômes suivants surviennent toujours à la même période de l’année, d’octobre à mars, 
mais surtout en novembre, en décembre et en janvier. Ils disparaissent progressivement au printemps ou spontanément durant un voyage sous le soleil.

Symptômes les plus courants :

  Un état de fatigue chronique et de la somnolence durant le jour.
Une irritabilité ou une tristesse, une perte d’intérêt et un manque d’initiative.
Un degré plus élevé de stress : cet état peut engendrer des comportements compensatoires tels que la consommation accrue d’alcool ou des envies incontrôlables d’aliments sucrés pouvant entraîner une prise de poids. Un besoin accru de sommeil. Une baisse de productivité aux études ou au travail. Une baisse de la libido. Une tendance à s’isoler. Malaises physiques (plusieurs personnes ont l’impression d’avoir la grippe tout l’hiver)

Trois trucs pour mieux traverser les mois d’hiver

– Prendre une marche quotidienne à la lumière du jour, de préférence le matin, permet de bénéficier à la fois de la lumière (autant qu’une séance de luminothérapie) et de l’activité physique qui a aussi un effet antidépresseur.

– Buvez une tisane à la lueur des chandelles.
Boire une tisane à la lueur des bougies réchauffe le corps et l’esprit. La lumière jaune de la flamme déclenche des processus biologiques dans l’épiderme et le cerveau : cette couleur stimule le métabolisme, apaise et incite à la réflexion.

– Prendre durant les mois d’automne et d’hiver un bon supplément de vitamine D. 
Privilégiez la colécalciférol encore appelée D3 ou vitamine D naturelle. Pensez égalementà mettre au menus à chaque semaine une belle variété de poissons (saumon, thon, sardines).

Publié dans Guérir en douceur | Pas de Commentaire »

L’Instinct Spirituel

Posté par othoharmonie le 2 mai 2013

 

L’instinct spirituel
par Paula Raines
(Traduction par Jérôme Fleury)

L'Instinct Spirituel dans Chemin spirituel 39

Comment se fait-il que personne n’ait jamais remis en cause l’hypothèse selon laquelle il y aurait seulement trois instincts ? Certes l’enseignement de Gurdjieff n’en mentionne que trois, mais il peut avoir oublié une possibilité ou gardé une part de son savoir secrète. Il est aussi possible que la conscience évolue, comme l’ont écrit beaucoup d’autres éminents théoriciens avant et après lui (Jung, Sri Aurobindo, Teilhard de Chardin, Yantri). Il y a indubitablement des impératifs biologiques de conservation, de reproduction sexuelle et de préservation des espèces, et de communauté ou de vie sociale. Mais nous autres êtres humains pouvons avoir davantage en nous sur le plan instinctif que les autres créatures qui partagent avec nous ces trois impératifs biologiques.

Les êtres humains ont besoin de créer du sens. Leur conscience est, à notre connaissance, la seule qui évalue l’environnement au travers de systèmes de valeurs, qui a des capacités créatives et qui recherche un but à l’existence. Les êtres humains sont aussi uniques dans leur recherche d’une expérience et/ou d’une compréhension du Divin. L’existence de ces tendances propres à l’être humain n’est pas suffisante en soi pour postuler l’existence d’un quatrième instinct, d’autant plus que jusqu’à récemment, il n’y avait pas de preuve qu’il y ait un impératif biologique dédié à ce phénomène. Ces interrogations liées à la « preuve » de la fondation biologique d’un autre instinct ont été levées en 1997.

En étudiant les ondes cérébrales dans une forme particulière d’épilepsie, les chercheurs de l’Université de Californie à San Diego ont trouvé en 1997 une zone du lobe temporal du cerveau qu’ils nommèrent le « Point de Dieu » ou le « Module Divin ». Les examens effectués par tomographie d’émission de positrons (PET-scan) sur des patients atteints de cette forme d’épilepsie montrent des activités religieuses et mystiques intenses pendant les crises. Entre les crises, la vie de ces épileptiques est remplie de préoccupations mystiques et spirituelles. Chose intéressante, la relation entre expérience mystique et épilepsie a été reconnue historiquement par les cultures primitives ou indigènes : souvent, leurs chamans étaient appelés à cette « profession » suite à des crises d’épilepsie, dont ils revenaient avec des connaissances ou des intuitions mystiques ou spirituelles.

Le « Module Divin » existe chez chaque être humain et pas seulement chez les épileptiques. Il est activé quand on pose à une personne des questions relatives aux valeurs, à la signification et au but de l’existence, ou quand on lui demande de discuter de sujets à connotation spirituelle. Personne ne sait quand, comment et pourquoi cette partie du cerveau est apparue. Comme le dit l’équipe qui a découvert le « Module Divin », « la raison du développement d’un tel mécanisme neuronal consacré à la religion n’est pas très claire ». De manière intéressante, cette partie du cerveau, quand elle est activée, semble influencer le fonctionnement de l’ensemble du cerveau en facilitant la connexion entre les hémisphères, de sorte à aboutir à ce que les chercheurs pensent être un usage plus holistique des capacités mentales.

Ces recherches ont été inspirées par les épileptiques à tendance mystique qui, depuis cette découverte, ne sont qu’un exemple extrême de l’existence d’un impératif biologique inhérent à chacun d’entre nous au même titre que les trois autres instincts. Dans cet article, j’invite les lecteurs à débattre si la tradition peut être remise en cause et s’il est possible que la communauté de l’Ennéagramme adopte un quatrième instinct, l’instinct spirituel.

La description qui suit de l’instinct spirituel est issue de mon expérience personnelle de pratique clinique de Psychologue Transpersonnelle, ainsi que de recherches et de lectures dans les domaines de la Psychologie Transpersonnelle, de l’anthropologie et de l’étude comparée des religions. Cette description initiale est intentionnellement limitée et est proposée comme un point de départ pour des débats et des développements futurs.

L’instinctif spirituel

Les personnes privilégiant cet instinct rapportent fréquemment que même dans leur enfance, ils avaient le sentiment de l’existence de différentes formes de conscience et de différents niveaux de réalité ainsi qu’un désir ardent du divin. Cette aspiration peut se manifester de nombreuses manières tout au long de la vie de ces personnes. Pour certaines, c’est un appel au service religieux, pour d’autres, une quête spirituelle tout au long de la vie. Elles racontent des expériences comparables vécues durant leur enfance : une connexion profonde avec la Nature et le Monde Naturel et, souvent, un « compagnon imaginaire ». Quand elles grandissent, ce « compagnon » disparaît généralement pour être remplacé par la quête et la réalisation d’expériences mystiques (définies comme la recherche de profonds insights, de profondes significations, d’euphorie ou d’extase, d’un sentiment irrésistible de bien-être et/ou d’une expérience de l’unité de toutes choses). Pratiquement toutes ces personnes ont des capacités considérées comme paranormales ou psychiques et vivent essentiellement dans deux mondes. Pratiquement toutes ont eu au moins une profonde expérience de réalité non-ordinaire. Cette expérience peut prendre de nombreuses formes, parmi lesquelles un sentiment profond de conscience unitaire, une prise de conscience du temps ou du Soi transcendant, le contact avec d’autres formes de vie, une expérience proche de la mort (NDE), le contact avec un être lumineux, etc. Beaucoup de ces personnes considèrent qu’elles se sentent plus conscientes et vivantes quand elles peuvent parler ou s’orienter vers le monde des rêves, des archétypes et des synchronicités que dans le monde de la « réalité ordinaire ».

Les priorités de cet instinct incluent tout ce qu’il ressent comme pouvant faire avancer le chemin spirituel et peut inclure la méditation, l’étude comparée des religions, la métaphysique, la pratique du yoga ou de divers arts martiaux et la recherche de formations ou d’expériences chamaniques. Les personnes privilégiant cet instinct sont fréquemment attirées par les drogues ou par des méthodes alternatives d’altération de la conscience qu’elles expérimentent en tant que moyens d’approcher le Divin. Si cet instinct est regardé du point de vue de la hiérarchie des besoins de Maslow, ces gens ont naturellement - et instinctivement - le désir d’auto-réalisation et même au-delà. Maslow faisait référence à ces personnes qui allaient au-delà de l’auto-réalisation en les décrivant comme des « Transcendants » pour qui les expériences culminantes sont les aspects les plus importants et les plus précieux de leurs vies. Maslow disait que ces personnes « parlent aisément, normalement, naturellement et inconsciemment le langage de l’Etre, le langage des poètes, des mystiques, des prophètes, des hommes profondément religieux, des hommes qui vivent au niveau des idées platoniciennes… sous l’aspect de l’éternité ». Cet instinct est manifeste lorsque les priorités fondamentales consistent à placer le chemin ou la quête spirituelle au-dessus du confort physique, de la sécurité, des relations ou de l’interaction sociale.

Quand ceci fonctionne bien, une personne privilégiant cet instinct peut sembler être l’archétype d’une personne bien intégrée dont la vie est remplie de buts, de significations et guidée par des valeurs claires et par l’intégrité. Ces personnes sont fréquemment considérées par les autres comme ayant une compassion extraordinaire, comme incarnant des idéaux plus élevés et pouvant même inspirer un profond respect. Dans leurs relations, elles recherchent un partenariat spirituel qui implique à la fois de la profondeur et de l’intimité combinées avec une recherche partagée de sens. Maslow disait des personnes qu’il appelait les « Transcendants » :« Ils semblent d’une certaine manière se reconnaître mutuellement et en venir instantanément à une intimité et une compréhension mutuelles, même dès leur première rencontre. Ils peuvent ainsi communiquer non seulement de toutes les manières verbales mais aussi par les manières non-verbales. »

Quand les personnes privilégiant cet instinct se désintègrent, l’instinct peut se détériorer de telle sorte qu’elles deviennent de moins en moins attachées à la réalité consensuelle et plus enclins à des croyances bizarres et distordues ; elles ont des difficultés de plus en plus grandes avec les besoins de la vie quotidienne ou elles les ignorent. Quand il est dysfonctionnel, cet instinct peut se raccrocher à des croyances religieuses très personnelles ou peut adopter radicalement la doctrine fondamentale d’une orientation religieuse et devenir intolérant ou destructif envers ceux qui ne partagent ou ne pratiquent pas ces croyances. L’instinct spirituel dysfonctionnel peut devenir tellement faussé dans son mode de pensée qu’il rend incapable de s’adapter à la société de tous les jours ; il peut aussi devenir dangereux pour les autres en croyant à l’existence de manifestations d’un Esprit Diabolique dans le monde et en l’identifiant à un « ennemi » qui peut être quiconque pensant différemment de ce qu’il considère comme approprié.

Dans leur atelier de discussion sur les trois sous-types « reconnus », Riso et Hudson décrivent comment chaque instinct se relie à l’énergie. Ils décrivent l’instinct de conservation comme retenant l’énergie à l’intérieur. L’instinct social dirige l’énergie vers l’extérieur, le groupe ou l’autre. L’énergie de l’instinct sexuel est centrée sur la charge générée par l’interaction entre les personnes. L’énergie de l’instinct spirituel est concentrée sur des réalités alternatives et sur l’expérience du Transcendant ou du Divin.

Voici quelques exemples de personnes qui semblent incarner la description des aspects positifs de ce sous-type, avec leur second sous-type : Rumi (sous-type spirituel, second sous-type sexuel), Kabir (sous-type spirituel, seconde sous-type sexuel), Rilke (sous-type spirituel, second sous-type sexuel), Bouddha (sous-type spirituel, second sous-type conservation… raison pour laquelle il prêcha le non-attachement au monde matériel pour soulager la souffrance), Mahomet (sous-type spirituel, second sous-type non déterminé), Gandhi (sous-type spirituel, second sous-type social), Mère Térésa (sous-type spirituel, second sous-type social).

Il y a bien plus de choses que je souhaiterais dire pour mieux définir l’Instinctif Spirituel, mais à la place je voudrais renvoyer le lecteur à une description plus complète dans le dernier livre de Maslow, The Farther Reaches of Human Nature. Finalement, je souhaiterais aussi remercier et exprimer ma reconnaissance à Terry Del Percio, un ami et collègue d’Action for Results (une société de formation et de conseil dont la devise est « Stratégie et Esprit sur le lieu de Travail) pour l’enquête initiale à l’origine de cet article. Merci aussi à mon amie Carol Whipple pour sa suggestion que j’enquête sur l’étude actuellement en cours sur le cerveau de nonnes pour voir s’il y a un lien avec les recherches sur le « Module Divin »… Un futur projet.

Je conclus par un poème de Rumi qui décrit fortement l’expérience qui conduit et motive le côté sain de cet instinct :

Je ne suis pas Chrétien, je ne suis Juif, je ne suis pas Zoroastrien,
Je ne suis pas même Musulman.
Je n’appartiens pas à la terre, ni à aucune mer connue ou inconnue.
La Nature ne peut pas me posséder, ni me réclamer, pas plus que ne le peut le paradis,
Ni l’Inde, la Chine ou la Bulgarie,
Je ne suis né en aucun lieu,
Mon signe est de n’avoir ni de donner aucun signe.
Tu dis que tu vois ma bouche, mes oreilles, mon nez - ce ne sont pas les miens.
Je suis la vie de la vie.
Je suis ce chat, je suis cette pierre, je ne suis personne.
J’ai jeté au loin la dualité comme un vieux torchon.
Je vois et je connais tous les temps et tous les mondes
Comme ne faisant qu’un, ne faisant qu’un depuis toujours.
Alors qu’ai-je à faire pour te faire admettre qui parle ?
Admets-le et change tout !
Ceci est ta propre voix faisant écho sur les murs de Dieu.

 

 

Venez me rejoindre sur le forumhttp://devantsoi.forumgratuit.org/

 

__________

Paula Raines est à la fois licenciée en Droit et docteur en Psychologie Transpersonnelle. Elle conserve une petite pratique transpersonnelle et dirige des groupe de rêves en plus de son « travail quotidien » de consultante et formatrice. Elle enseigne l’Ennéagramme depuis 1987 et est la fondatrice du Centre de Formation à l’Ennéagramme à Lexington, Kentucky. Paula peut être jointe par courrier électronique à : plaraines@aol.com.

Publié dans Chemin spirituel, Expériences, SPIRITUALITE c'est quoi ? | Pas de Commentaire »

Le lien entre les Mondes

Posté par othoharmonie le 2 mai 2013

LE LIEN ENTRE LES MONDES

Par Apassia

Homme de Vie Journal d’un nouveau Cycle

Le lien entre les Mondes dans En 2012-2013 et après 2016 e
  

29 mars de l’an 13 
Un étrange syndrome traverse certains milieux spirituels. Il se nomme le syndrome du 21 décembre 2012. 

Certains avaient mis tellement d’espoir à cette date quant à une transformation spectaculaire de la planète, un changement radical des hommes dans l’éveil brutal de leur conscience, voire des interventions extérieures pour nous aider à mûrir et pourquoi pas nous sauver… 

Cependant, comme annoncé, il n’y avait à attendre aucun miracle, point d’avènement d’un hypothétique paradis ou salut d’aucune sorte. Du coup, un subtil relâchement s’opère chez les Porteurs de Conscience. 

Pourtant, le Passage a été ouvert, et le rôle de chacun est maintenant d’accompagner les énergies de changement qui sont en train de se mettre en place sans y mettre d’émotions négatives, de doutes ou de peurs mais en développant, sans relâche, la Force du Coeur qui ne demande qu’à rayonner. 

Une multitude de signes sont déjà là dans le mouvement de transformation collective qui est en train de s’opérer : 5 de la Rota (Le pape) a bien chuté remplacé par François (Sois Franc, avec ces 2 options : perpétuer le mensonge et la manipulation ou rétablir la vérité en la mettant en pleine lumière). 

A travers le monde, un certain nombre d’hommes publics, se présentant comme des modèles, souvent idéalisés, annoncent au grand jour qu’ils ne sont pas ce qu’ils prétendaient être. 

Les remises en question dans tous les domaines de la vie vont en s’accélérant poussant l’homme à lâcher ce qu’il a construit par ses croyances en un monde où chaque chose était bien établie, à sa place. 

Tous les systèmes politiques, économiques, religieux ont un point commun. 
Jusqu’à maintenant, ils imposaient un modèle linéaire ancrant l’idée que l’homme n’avait pas le choix. Que seules, la croissance et la compétition pour être le plus fort, pouvaient être la solution pour vivre sur Mère Terre, car cela lui apporterait pouvoir et bonheur. 

Aujourd’hui, Le Grand Cercle est en train de se régénérer et de prendre de la force, unifiant ce qui a été séparé. L’énergie du Verbe purificateur continue son oeuvre en se déclinant sous de nombreuses formes, à travers par exemple la parole et la communication. 

De plus en plus d’hommes prennent conscience que tout est relié : Mère Terre et tous les êtres qui y vivent, les hommes et la vision d’un monde qu’ils peuvent créer à chaque instant, etc. 

En axe entre l’infiniment petit et l’infiniment grand, l’homme sait intuitivement que chaque prise de conscience, chaque ouverture de Coeur créé un éclat de lumière qui peut faire grandir un peu plus l’humanité. 

  16 avril de l’an 13 
Rencontre avec plusieurs esprits. Ils sont comme des petits enfants et chantent joyeusement une drôle de ritournelle :

 
« Aujourd’hui est là, le Madhi,
En Turquie, descend son énergie.
Aujourd’hui est là, le Madhi,
A la porte de l’Asie,
Feu d’artifice au pays,
Islam (Hisse l’Ame) se réjouit.
Etoile de la lune en lumière,
Point de sang sur Mère Terre,
D’Est en Ouest ira,
Nombreux langages parlera.
Danse, danse extatique,
Un sourire énigmatique,
Le Sage sans Visage,
Illumine le Passage.
Vert dans le Coeur,
Lumière en Esprit…. »
 

Une accélération dans cette grande histoire collective où chacun peut y mettre son interprétation. Dans tous les points du monde, les Anciens prennent place… 

  Contact : apassia_yg@yahoo.fr

Publié dans En 2012-2013 et après 2016, SPIRITUALITE c'est quoi ? | Pas de Commentaire »

LA FREQUENCE DE L’AMOUR

Posté par othoharmonie le 1 mai 2013

 A écouter…….

LA FREQUENCE DE L'AMOUR dans A Francesca-otho muguet1

 

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Venez me rejoindre sur le FORUMhttp://devantsoi.forumgratuit.org/

Publié dans A Francesca-otho, Entre amis, L'Esprit Guérisseur, Penserie | 1 Commentaire »

Chemin vers l’Amour

Posté par othoharmonie le 1 mai 2013

Elle s’appelle Delphine. Elle est mariée et Thérapeute-Accompagnante depuis 11 ans. Elle  vous offre un site dédié à l’Amour, et plus particulièrement « Comment le Trouver et le Garder ». Ce n’est pas un site de rencontres, mais un site destiné à vous permettre de faire LA rencontre. Mais avant toute chose, faisons un peu mieux connaissance à travers la vidéo ci-dessous ! 

Image de prévisualisation YouTube

 

Inscrivez-vous ici pour recevoir vos 3 vidéos gratuites et commencer votre chemin vers le véritable amour. 

Publié dans A Francesca-otho, Entre amis, Penserie | Pas de Commentaire »

12
 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...