• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 8 août 2013

UN MAÎTRE EN DEVENIR

Posté par othoharmonie le 8 août 2013

Qui est le Maître en nous ? – Comment le re-connaître ?

par Yvan Poirier

UN MAÎTRE EN DEVENIR dans LECTURES Inspirantes images-50J’aimerais vous présenter mon livre intitulé « Un Maître en devenir ». Toutefois et avant tout, je veux vous parler qu’en ces temps dit-apocalyptiques d’explosions et d’implosions des révélations sous toutes leurs formes, nous sommes prêts à explorer l’invisible en nous, et d’y découvrir tout ce qui nous a été caché depuis des centaines de milliers d’années. Ainsi, dans un processus d’évolution, de transformation et de transsubstantiation dans nos vies en 3ième dimension dés-unifiée de la Lumière Vibrale, il est essentiel de comprendre que tous ces changements ne sont pas le fruit du hasard. Ce sont plutôt les causes et les effets de multiples facettes de la multidimensionnalité que nous méconnaissons qui s’interposent et se synchronisent, autant dans notre vie de tous les jours, dans sa forme éternellement énergétique et dimensionnelle, que dans sa Lumière la plus pure.

Le titre complet du livre : 

Un Maître en devenir…

« Qui est le Maître en soi? Comment le Re-Connaître? »

 

Ce manuscrit a pour but de regarder notre vie ordinaire et de nous reconnecter avec celle du Maître intérieur. Donc, je me sens honorer de vous livrer humblement ce manuscrit avec ce que je suis. Dans ce livre, je me sens privilégié de vous formuler ce que j’entends par les Voix, dans les deux sens du terme, de notre Maître intérieur. Voici donc ce que j’apporte comme dimensions de compréhension du Maître intérieur qui vit en nous : 

  • Les quatre (4) principes qui sous-tendent la multidimensionnalité de notre Maître intérieur : Humilité, Simplicité, Authenticité et Spontanéité ou si vous préférez l’expression de l’Enfant intérieur
  • Qui est le Maître en soi?
  • Les 108 préceptes « Comment Re-Connaître notre Maître intérieur »
  • Les 24 Enseignements de « L’Écho du Maître intérieur »
  • Le Verbe qui se fait chair : « La Parole Diamantée »
  • Un message d’un Maître ascensionné qui nous vient directement au Cœur
  • Une prière de reconnaissance avec notre Maître intérieur 

De plus, j’ai créé un audio dans lequel je me ferai également un plaisir de vous donner certaines clés existentielles simples à appliquer afin de nous reconnecter au Maître intérieur. Ces clés permettent, entre autres, de garder une centricité dans le processus d’arrimage avec le Maître intérieur, tout en nous libérant des circuits qui tenaient notre conscience endormie depuis des millénaires. 

Vous réaliserez à l’écoute de l’audio que les clés sont faciles à mettre en pratique, et que la reconnexion avec le Maître intérieur se fait en toute simplicité et en douceur. Certes, ces clés sont, en quelque sorte, des trucs et astuces, qui aident à traverser des moments plus difficiles dans la vie de tous les jours pour chaque personne en mode de conscientisation. Voici d’ailleurs 18 volets thématisés que j’ai choisies d’élaborer et d’étudier avec vous afin d’entrer en communion vibratoire avec le Maître intérieur : 

  • Le 1e volet : Comment peut-on arriver à garder nos énergies, sans les dilapider? Toutefois, comme nous le savons, notre énergie sous tous ses plans, est précieuse. Nous devons la protéger, l’utiliser à bon escient et la façon de la donner parcimonieusement dans l’objectif de la réénergiser; mais pas à n’importe quel prix. Donc, comment arriver à la gérer intelligemment afin de vivre en santé à tous les niveaux. 
  • Le 2e volet : Comprendre nos différences. C’est quoi au juste nos différences vis-à-vis des gens qui sont dans le même cheminement spirituel que nous face à la recherche du Maître intérieur? Comment éviter de nous comparer ou même parfois nous sentir meilleurs ou supérieurs aux autres? 
  • Le 3e volet : Pourquoi on se sent coupables? Quelques principes afin d’éviter de nous culpabiliser? Comment arriver à ne plus nous culpabiliser? 
  • Le 4e volet : La Science des 3D : Détachement, Deuil et Dualités. Détachement : Comment nous détacher de la forme, de la matière et des gens avec Amour? Est-ce vraiment important et nécessaire et pourquoi? Deuil : Comment vivre un deuil sans se sentir coupable, tout en se sentant plutôt libérer?Dualités :Comment composer et briser nos dualités quelles qu’elles soient? 
  • Le 5e volet : Les clés pour se pardonner et pardonner. Comment arriver à pardonner et à se pardonner? Quels sont les moyens les plus doux et les plus efficaces pour pardonner et nous pardonner avec un Amour Vibral? 
  • Le 6e volet : Contrecarrer nos peurs. Comment les observer? Comment faire pour les contrer en affinité vibratoire avec l’Amour Vibral du Maître intérieur? 
  • Le 7e volet : Pourquoi prendre sa place dans la vie? Comment arriver à prendre sa place sans prendre celle des autres? 
  • Le 8e volet : Une parole juste équivaut à une pensée multidimensionnelle nous signale une équation plausible. Comment comprendre le fait de nous saboter avec nos paroles dégénératrices ou négatives ou mêmes positives à l’excès? Comment apprendre à créer un parole juste par nos pensées multidimensionnelles? 
  • Le 9e volet : Comment regarder le fait de douter? Pourquoi doutons-nous? Comment arriver à cesser de douter et commencer à regarder où notre FOI intérieure est rendue dans tout ça. 
  • Le 10e volet : Apprendre à DIRE NON avec discernement! Pourquoi parfois devons-nous dire NON, malgré nos craintes? De quelle façon pouvons-nous dire NON sans se sentir coupables! 
  • Le 11e volet : La confiance et l’estime de soi! Comment perd t’on la confiance en soi et l’estime de soi? Comment les reconquérir sans que cela soit de l’ordre de l’ego qui veut avoir raison ou de la personnalité qui le fait pour l’apparence des choses? 
  • Le 12e volet : L’autonomie! C’est quoi au juste être vraiment autonome? Comment arriver à une autonomie sans se défiler de nos responsabilités, tout en se reconnectant avec notre Maître intérieur? 
  • Le 13e volet : Qu’est-ce que l’Intelligence du Maître intérieur? Comment intelligencer notre vie au quotidien afin de nous connecter à notre divin? Finalement, accepter de nous abandonner à l’Intelligence de la Lumière afin qu’elle nous aiguille vers nos bons choix et notre Maître intérieur. 
  • Le 14e volet : Vivre le lâcher prise? Pourquoi on ne lâche pas prise? Comment arriver à lâcher prise en s’abandonnant à la Lumière Vibrale? Comment on s’y prend pour s’abandonner à la Lumière vibrale? 
  • Le 15e volet : Savoir Vivre, c’est Savoir-Être? C’est quoi savoir-vivre dans ces temps de Lumière vibrale? Comment arriver à communier avec notre Maître intérieur par le Savoir-Être? 
  • Le 16e volet : Ouvrir son cœur à 360 degrés. C’est quoi le Cœur Vibral? Quand le Maître intérieur parle t’il avec son Cœur Vibral? Comment pouvons-nous ouvrir notre Cœur, sans le mental discursif, sans les désirs de l’ego et sans le paraître de la personnalité? Ouvrir son Cœur sans se faire mal ou de faire du mal à quiconque. 
  • Le 17e volet : Vivre le moment présent? Comment vivre synchroniquement avec le moment présent, sans nous déresponsabiliser? Et aussi, comment faire une CURE du silence avec le Cœur Vibral? 
  • Le 18e volet : Comment être en communion avec notre Maître intérieur? Quelques clés essentielles pour notre réunification avec le Maître intérieur. Finalement, quelques invocations vibratoires pour nous connecter multidimensionnellement avec notre Maître intérieur 

Dans la lecture de ce livre et à l’écoute de l’audio, je souhaite à tous ceux et celles qui sont dans une phase de conscientisation, un bon voyage virtuel dans ces mondes multidimensionnels où la conscience deviendra de plus en plus illimitée, et ce, en compagnie du Maître intérieur qui se révélera de plus en plus en chacun de nous.

FAITES UN DON À LA PRESSE GALACTIQUE

de 30 euros et téléchargez le livre

« UN MAÎTRE EN DEVENIR »

(70 pages en format PDF)

Publié dans LECTURES Inspirantes | Pas de Commentaire »

Apprendre à reconnaître les connexions qui nous lient…

Posté par othoharmonie le 8 août 2013

Apprendre à reconnaître  les connexions qui nous lient… dans Etat d'être images-49-154x300Sommes-nous tous reliés par des liens invisibles ? C’est ce que pense la journaliste scientifique Lynne Mc Taggart, qui nous éclaire dans son livre « Le lien quantique » sur cette nouvelle approche du monde.

Quand les trois vagues de vingt-quatre mètres de haut du tsunami de décembre 2004 ont frappé la baie de Bon Yai, au sud de l’île de Surin, la tribu Moken, une petite communauté nomade de pêcheurs, a été témoin de l’anéantissement de son village et de la mort instantanée de 24 000 villageois qui s’étaient réfugiés sur l’une des plus hautes collines de l’île. Les anciens avaient prévenu toute la tribu des Moken, c’est-à-dire 200 personnes, et tous, à part un garçon handicapé, ont réussi à se sauver bien avant que les vagues n’arrivent. Quand le tsunami a balayé le nord, en atteignant les îles d’Andaman, de Nicobar et le sud de l’Inde, les 250 membres de la vieille tribu Jarawa, seuls occupants de l’île de Jirkatang, ont tous fui dans la forêt de Balughat. Ils ont vécu pendant 10 jours de noix de coco et s’en sont sortis. 

Tous les membres des quatre autres tribus indigènes de l’archipel indien des îles Andaman et Nicobar – les Onges, les Grands Andamanais, les Sentinelles et les Shompen – ont eux aussi eu la prémonition du tsunami, alors que d’ordinaire ils auraient dû être en mer en train de pêcher. Quand un hélicoptère indien a survolé l’île, pour chercher des survivants, une Sentinelle nue, offensé par cette intrusion sans raison d’être, a brandi son arc et lancé une flèche vers l’engin. 

Quand on leur a demandé comment ils savaient que le tsunami arrivait, un ancien de la tribu a haussé les épaules. C’était évident. L’un des petits garçons de la tribu avait été pris de vertiges. Le niveau du ruisseau près de leur village avait soudain baissé. L’un des membres de la tribu avait remarqué des petites différences entre la façon dont une vague grossissait par rapport à une autre. Ils avaient remarqué une agitation inhabituelle chez les plus petits mammifères qui griffaient davantage, une légère altération dans les figures de nage des poissons. 

Quand il était enfant, on avait appris à l’ancien à faire attention à ces signaux subtils. Ils annonçaient des secousses de la terre et de la mer qui allaient se déchaîner avec rage. L’ancien avait compris que les signes étaient là, que la mer et que la Terre étaient « en colère » et que son peuple devait se réfugier sur les plus hautes Terres. 

L’une des régions les plus affectées par le tsunami comprenait le Yala National Park, la réserve de vie sauvage la plus grande du Sri Lanka, où les raz-de-marée ont inondé jusqu’à 3km à l’intérieur des terres. Pourtant, selon Ravi Corea, président de la Sri Lanka Wildlife Conservation Society, parmi toutes les centaines d’animaux de la réserve, seulement deux buffles d’eau sont morts. Des centaines d’éléphants, de léopards, de tigres, de crocodiles et de petits mammifères se sont cachés dans leurs repaires ou se sont sauvés pour se mettre à l’abri. 

La survie remarquable des animaux sauvages et des peuples indigènes a été attribuée à un sens très aigu de l’ouïe, à un don « sismique » qui leur permet de sentir les vibrations d’un tremblement de terre, ou à une compréhension ancestrale des changements subtils dans le vent et dans l’eau. « Ils peuvent sentir le vent », déclare Ashish Roy, avocat et activiste environnemental, en parlant des indigènes. « Ils peuvent jauger de la profondeur de la mer rien qu’avec le son de leurs rames. Ils ont un sixième sens que nous ne possédons pas. »
Mais il y a une autre possibilité qui est quelque chose d’encore plus extraordinaire : une différence énorme entre la façon dont ils voient le monde et la façon dont nous le voyons. (…)

Nous avons perdu notre sens du lien, mais notre perte n’est pas irrévocable. Nous pouvons remettre l’intégralité dans nos vies et retrouver le sentiment de la connexion entre les choses, mais cela nécessite de suivre une série de règles très différentes de celles avec lesquelles nous vivons à présent. Vivre le lien, c’est s’abandonner à la poussée de la nature vers l’intégralité et reconnaître le tout dans chaque aspect de notre vie quotidienne. Nous devons nous poser certaines questions fondamentales : comment pourrions-nous voir le monde comme autre chose qu’un lieu qui existe seulement pour nous ? Comment pourrions-nous avoir des relations les uns avec les autres qui ne soient pas basées sur la compétition ? Comment pourrions-nous nous organiser dans notre voisinage – la tribu immédiate autour de nous et notre plus petit groupe en dehors de la famille – pour nous soutenir mutuellement plutôt qu’entrer en compétition ? 

Nous avons besoin de percevoir différemment le monde, de communiquer différemment avec les autres, de nous organiser – d’organiser nos amitiés, notre voisinage, nos villes et nos cités différemment. Si nous ne voulons pas être séparés, mais toujours attachés et engagés, nous devons changer notre but fondamental sur Terre en quelque chose de plus grand que celui qui est fondé sur la lutte et la domination. Nous devons voir nos vies à partir de perspectives complètement différentes, d’un point de vue plus large afin que nous puissions voir finalement l’interconnexion. Nous devons changer la façon même de voir le monde, afin de voir comme voient les Moken, non pas pour prévenir les tsunamis, mais pour remarquer les connexions qui nous lient tous ensemble. (…)

Nous avons oublié comment regarder. Nous ratons la connexion subtile, l’idée périphérique, le moindre changement dans le vent qui nous amènerait à la conclusion inéluctable qu’un tsunami se prépare. Même les Moken qui étaient sur leurs bateaux avant que le tsunami ne frappe ont su aller vers les eaux plus profondes et s’éloigner du bord, contrairement à leurs voisins, les pêcheurs birmans, qui ont péri. Un Moken a accueilli la nouvelle de leur mort d’un hochement de tête : « Ils pêchaient des sèches. Ils n’ont rien vu venir. Ils ne savent pas comment regarder. »

Nous avons vu que notre besoin le plus fondamental est de toujours chercher un lien et une unité, et d’aller au-delà de l’individualité. Pourtant, quand nous regardons notre monde, nous ne voyons que des choses individuelles, séparées et sans rapport. Nos impulsions les plus basiques sur nous-mêmes vont à l’encontre de la façon actuelle dont nous voyons et interprétons notre monde. En apprenant à voir comme un Moken, à voir l’espace entre les choses, nous pouvons apprendre à reconnaître les connexions qui ont toujours été présentes, mais qui sont restées invisibles à l’œil occidental : les connexions qui nous lient ensemble. Nous commencerons à reconnaître ce qui est le plus invisible : l’impact de nous-mêmes sur les autres et sur ce qui nous entoure.

Le lien quantique, Lynne Mc Taggart
Macro Éditions (Janvier 2012 ; 392 pages) 

Publié dans Etat d'être, LECTURES Inspirantes | Pas de Commentaire »

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...