• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 27 août 2013

La révolte du Maître Peter Deunov

Posté par othoharmonie le 27 août 2013

 La révolte du Maître Peter Deunov dans Nouvelle conscience v

Lecture de la pensée du Maître Peter Deunov :

« Les hommes actuels se laissent séduire par de petites choses.

Si quelqu’un voit que son voisin mange une poule, une dinde, un porcelet, il est tenté et dit: « N’est-ce pas que je suis pauvre! Je ne peux manger ni poule, ni porcelet. » Il ne soupçonne pas combien impure est la viande du cochon. C’est l’animal le plus impur. L’homme croit qu’en jetant les intestins du cochon toutes les impuretés disparaissent. Il n’en est pas ainsi. L’impureté est dans les cellules du porcelet et en général, dans la viande de porc. La nourriture végétarienne est plus pure que la nourriture carnée. La nourriture la plus pure est le blé, ou comme il est dit dans l’Evangile « Notre pain céleste ». En sortant d’Egypte, les juifs furent contraints de manger une nourriture végétarienne par nécessité, mais une révolte s’éleva contre Moïse, ils voulaient de la viande. Ils disaient: « Désormais, nous sommes dégoûtés de la manne ! »

Ce que je dis aujourd’hui s’applique aux disciples. Voulez ­vous être des disciples? Les juifs étaient des disciples de Moïse. Longtemps il les instruisit, mais malgré cela ils se révoltèrent parfois contre lui. Ils n’étaient pas satisfaits de leur vie. Moïse disait: « Ces disciples me lapideront. » Ils étaient adultes et souffraient de l’idée qu’il connaissait beaucoup de choses. Parfois aussi ils ne croyaient pas même que Moïse fût un prophète et ils murmuraient contre lui. »

                             ………………………….

Les Anges eux-mêmes se sont révoltés, comment les juifs, dans le désert, ne l’auraient-ils pas fait! Moïse voulait les nourrir d’une nourriture végétarienne et céleste. Il les fit sortir d’Egypte pour qu’ils aient la liberté, mais après ils se sont révoltés, disant: nous ne voulons pas manger la manne ! Comme une femme qui veut se marier et qui ensuite quitte son mari; mais après, elle veut qu’il revienne !

Ces hommes voulaient la liberté. Dans le désert ils l’avaient, mais où voulez-vous qu’elle les mène? Dans les cabarets? Dans le désert, ils étaient libres et mouraient comme des mouches. Pourquoi ? Parce qu’ils voulaient retourner en arrière et ils furent punis quarante ans ! Ils sont restés dans le désert et beaucoup y sont morts, afin que ne restent que ceux qui voulaient être végétariens. Moïse voulait former un noyau sérieux, mais ils étaient vieux et voulaient encore manger de la viande, s’amuser, symboliquement. C’est pourquoi pendant quarante ans, il ne les a pas menés en Terre promise.

Que représente la viande? Tout le vieux qui n’est pas pur. La manne c’était le nouvel Enseignement; c’était les graines, une végétation, mais aussi le symbole de l’Enseignement nouveau. Moïse les a forgés, instruits; mais les juifs pensaient, disaient que c’était mieux avant ! Partout il en est ainsi. Tous les Instructeurs de l’humanité ont constaté que lorsqu’on est dans un Enseignement et qu’on réalise qu’on ne peut pas manger comme avant, être coléreux comme avant, etc., on est furieux. On vous empêche… et qui empêche ? L’Instructeur. Alors c’est sur lui qu’on se jette … Mais laisser les élèves retourner en arrière, c’est très dangereux. Si vous sentez souffler à nouveau le vent de la révolte, que ceux qui comprennent que c’est mauvais et dangereux, se protègent!

Dans le désert, pourquoi des maladies et la mort sont-elles venues? Parce qu’ils avaient détruit la vie d’harmonie que Moïse leur avait apprise. Quand ils ont transgressé cette loi de l’harmonie, ils ont été balayés. Donc, si de nouveau la nature humaine se révolte contre ce que l’on mange, si elle veut un peu de viande et désire retourner à la vie ancienne, alors qu’on se protège. Ne retournez pas aux défauts de l’art ancien!

Ceux qui comprennent ne marcheront pas du côté de la révolte. Quand on ne réfléchit pas, on peut s’associer au souffle de la révo1te. Ceux qui ne comprennent pas perdront ainsi la nouvelle vie … Ce sera leur punition. Vous direz que cette punition n’est pas grande. Mais au contraire, rien n’est pire que d’être privé de la nouvelle vie; tout le corps sera intoxiqué et toutes sortes de choses pourront se produire. La nouvelle vie purifie les organes, le coeur, le cerveau. Pour ceux qui comprennent, tout est là : vivre la nouvelle vie.

Vous direz: « N’y a-t-il pas des exceptions, des Maîtres sur terre contre lesquels on ne s’est jamais révolté 7″ Je n’en trouve pas, quand je cherche. Du moment qu’on s’est révo1té contre Dieu, pourquoi pas contre les humains ? Que dire de Peter Deunov? Contre lui, beaucoup se révo1taient. Tout le monde le sait là-bas. Il n’y a pas d’exceptions. Et Jésus? Pourquoi l’a-t-on crucifié? On s’est révolté contre lui. La révo1te existe partout, même dans l’organisme de chacun. Vous connaissez ces révo1tes ; quelquefois vous avez des coliques ou autre chose, un abcès … Il y a toujours une révo1te quelque part. Ceux qui sont révo1tés sont chassés. Si on doit se révo1ter, c’est contre soi-même. C’est la révolte la plus préconisée. On doit se révo1ter contre sa personnalité, dire: « Je suis têtu, coléreux, etc., je ferai des réformes, mais laissons les autres tranquilles. » Tous sont d’accord pour faire les réformes au-dehors avant d’avoir accompli les réformes au-dedans. Ce n’est pas sage, et c’est pourquoi la révo1te ne mène à rien, elle vous fait toujours perdre les bons amis, le Bon Dieu.

Cette page est riche d’enseignement mais c’est une question tellement délicate que je fi1tre chaque parole pour ne rien dire que je regretterais ensuite. Voulez-vous être des disciples, dit le Maître? En tant que disciple, vous ne vous révo1terez ni contre Dieu, ni contre les autres, ni contre le soleil, ni contre la nature. Révoltez-vous contre votre intellect, si vous ne comprenez pas. Révoltez-vous contre vos faiblesses, si vous ne savez pas réaliser un travail; mais au lieu de vous révolter même contre vous, il vaut mieux étudier la question. Quelqu’un rouspète, tous sont avec lui, mais il faudrait d’abord réfléchir. On dit:

« Nous ferons la révolution », mais les autres voient que ce n’est pas intelligent, et quand la révolution commence, tous sont partis. Laissons les autres se révolter dans le monde, ils se fatigueront, .mais nous, unissons-nous et travaillons. La révolte, la désharmonie, amènent toujours les désordres, tous les malheurs.

J’ai vu des gens qui sont toujours révoltés. Il y a très peu de gens méchants, mais ils sont toujours furieux contre tout, sauf contre eux; ils se croient impeccables. Je leur ai conseillé de se révolter contre eux-mêmes. Rien à faire! Leur philosophie ne mène nulle part. On ne doit jamais se révolter contre la sagesse, la justice, Dieu, ni contre notre ordre humain. Avant de se révolter contre l’ordre des autres humains, il y a tout un chemin à parcourir. Quand Dieu nous mettra à la place où il faut pour transformer l’humanité, nous avancerons, mais nous ne devons pas nous en occuper avant. .. Même les enfants comprennent cela; mais parfois on galope, on ne s’arrête pas pour réfléchir. Quand on est tranquille, on comprend ce qui est bête ou laid, ou injuste, mais prenez une épingle, piquez quelqu’un et vous verrez s’il comprend. Agitez un peu les gens, ils ne comprennent plus. Jamais les gens ne comprennent quand ils sont excités, ils voient rouge. Il faut les calmer d’abord et alors ils réalisent qu’ils n’ont pas raison de faire ce qu’ils font. Donc il faut tout d’abord calmer ceux qui viennent vous inciter à partager leur révolte.

C’est l’histoire de la femme qui, en Bulgarie, avait un mari ivrogne et qui, durant trente ans, le prêcha des heures entières pendant qu’il était ivre. Contente d’avoir fait son devoir, elle se couchait, mais c’était toujours la même histoire. Un jour j’ai parlé avec elle. Je lui ai demandé pourquoi avec une telle sagesse son mari n’avait jamais changé? Elle m’a dit: « Je ne sais pas pourquoi. » Je lui ai expliqué qu’il fallait lui parler quand il était dégrisé … Elle n’avait jamais pensé à cela! Cette femme était loin de penser qu’il y avait un moment pour chaque chose. Il en est de même pour les coléreux, il faut d’abord les calmer et si on n’a pas de temps pour cela, on les laissera tels qu’ils sont.

Ce que je viens de vous dire, ce ne sont que des miettes.

Comment arriver à se maîtriser, se dominer, conserver l’harmonie? C’est très difficile. La majorité marche dans n’importe quel courant, quelqu’un leur dit quelque chose, ils sont embarqués !

Pourquoi est-ce que je parle ainsi ? Parce que dans toutes les fraternités, l’esprit de révolte existe. Toujours il y a eu des révoltes, toujours il y en aura, c’est tout à fait naturel. Quel est le remède? Réfléchir. On doit se dire: la révolte, je l’aime, mais où conduit-elle? Après une bonne réflexion, on comprend. C’est très facile de détruire. Rien n’est plus facile que de se faire fermer une porte; mais que gagne-­t-on à cela? Il ne faut pas se faire fermer toutes les portes, c’est le contraire. Il faut savoir comment se faire ouvrir les cinquante portes de Binah. Chaque porte s’ouvre sur une parole déterminée. Donc, c’est la langue, le Verbe qui ouvrira toutes les portes. Quand on n’a pas étudié la question de la langue et qu’on parle à tort et à travers, toutes les portes se ferment. Je peux vous donner beaucoup d’exemples, je ne le veux pas. Je pourrais vous dire comment les portes se ferment et s’ouvrent. Les paroles sont transmises n’importe comment; on déforme tout et les gens ne se demandent jamais comment ils transmettent les choses! Les cinquante portes de Binah ! Il faut savoir toujours dire de bonnes choses. Ceux qui ne savent pas garder leur langue perdront tout.

J’avais des amis dans la Fraternité; j’ai tout fait pour les sortir de cette habitude de toujours se révolter, mais comme je né veux pas que ma petite famille soit contaminée, j’ai dû m’en séparer. Je continue à les aimer, mais j’ai dépensé tant de temps, de santé pour cette petite famille que je ne veux pas que l’esprit de révolte se cultive en elle. Pas moyen de les assagir, ils sont nés avec ces courants et ne pensent qu’à l’esprit anarchique. Et les frères et soeurs marchent dans leur voiture parce qu’ils sont aimables et les invitent. .. Les frères et soeurs ne doivent pas se laisser acheter ainsi. Ils ne doivent pas entrer dans des combinaisons, se jeter dans la bagarre et perdre tout. Vous ne devez pas tolérer l’esprit de critique. Quand vous entendez de tels esprits, vous devez les calmer, leur présenter les choses autrement, sinon vous savez que s’ils sont battus, vous le serez également, s’ils sont chassés, vous le serez aussi.

Devons-nous servir le bon Dieu ou l’esprit de révolte? Si tous tirent la couverture à eux, alors c’est moi qui devrai me révolter … Mais jamais je ne me révolte; un jour seulement, en 1942, alors qu’on ne pouvait obtenir le silence, je me suis levé et je suis sorti de la salle, et depuis ce jour-là, on a eu le silence! Mais on me donne des coups! Ceux que je transporte sur l’autre rive, me donnent des coups de pied. Si je les rejette, ils se noient; si je continue, je serai esquinté. Je dis:

« Patience, on arrivera, j’ai tant patienté! » Quand je partirai, soyez prudents. J’ai toujours remarqué que si quelque part vous faites quelque chose de bon, il y a une réaction, et je redoute qu’à mon départ il y ait de nouveau des fermentations. Mais vous n’êtes plus des bébés; il faut savoir marcher, vous êtes des adultes maintenant. Après mon départ, veillez à ce que rien ne s’effrite. Je dois avoir en vous des collaborateurs qui veilleront, surveilleront, seront attentifs. S’il y a de nouveaux trous, comment les combler? Je serai loin! C’est très difficile sur la terre de faire une fraternité … Ne nous attristons pas. Il y a quelques milliers d’années, les juifs se sont révoltés; oublions cette histoire, cela nous est égal du moment qu’il n’y a pas de révolte chez nous … Il n’yen a pas d’ailleurs et il n’yen aura jamais!

Chez certains, et c’est naturel, il y aura toujours des révoltes.

Et quand il y en a au-dedans, elles apparaissent aussi au-dehors. Dieu nous a donné· une sagesse qui doit veiller. Le plus grand danger, c’est quand l’intelligence s’assombrit et ne dirige plus le caractère de quelqu’un. La révolte prouve au moins qu’on est vivant; c’est déjà quelque chose … Il est préférable d’être vivant que mort; c’est pourquoi tous les vivants se révoltent. Même le bébé qui vient de naître, quelle révolte ! Il pousse des cris, il dit: « Dans quel pétrin je suis entré ! » La vie commence par la révolte. Il ne faut pas tellement s’en alarmer, mais il faut être comme les sages-femmes et remédier. Elles ne peuvent empêcher cette révolte mais elles prennent la précaution de bien envelopper l’enfant. .. Heureusement il n’a pas de dents! Pourquoi l’enfant est-il révolté? Il me l’a dit ; les enfants m’ont dit: « On vous le dira à vous, mais ne le dites pas aux autres ! » L’enfant était bien en haut, c’est la descente qui l’a révolté. Quand il était dans l’eau (la mère), il se sentait bien, très bien, dans la paix, dans une harmonie, bercé ! Mais quand on l’a fait sortir, il s’est révolté contre la lumière (bien qu’il ne voie pas),. contre l’air; c’étaient des conditions très bizarres, et maintenant il doit faire fonctionner ses poumons. Spirituellement, c’est aussi un peu vrai; quand on plonge les êtres dans la lumière, ils se révoltent. Après un temps, ils sont bien. Ne vous effrayez pas d’être révoltés mais dirigez votre révolte.

Quand un enfant se heurte contre une pierre, il commence à la battre. Les humains sont ainsi : au lieu de chercher la cause dans leur maladresse, leur inattention, leur façon de marcher, ils se jettent sans réfléchir sur la pierre. Il y a une profondeur dans cet exemple. Plus on réfléchit, plus on voit que la révolte est un manque de quelque chose, pas de nourriture ou d’argent, mais de compréhension, de lumière. On se révolte parce qu’on ne voit pas clair … Si on voyait clair on ne serait, sans doute, pas aussi révolté. Souvent, certains sont révoltés parce qu’on les empêche de se manifester dans la volonté; mais si on les laissait faire ils détruiraient tout. Laissons de côté cette question délicate.

Lisons quelques pages du Maître où il est question de grands hommes. Pour les Initiés il n’y a pas d’ennemis, mais des amis qui ignorent qu’ils sont des amis … Ils sont poussés par une force et ils vous poursuivent; vous fuyez et enfin vous vous faufilez quelque part où vous trouvez beaucoup de richesses. Si vous n’avez pas d’ennemis, c’est que vous ne représentez rien, personne ne s’occupe de vous! N’allez pas au lever de soleil si vous n’avez pas décidé de pardonner à vos ennemis, car le soleil vous apprendra à distribuer la lumière, la chaleur à tous, bons ou mauvais, amis ou ennemis.

Méditons longuement. Concentrons-nous sur ces grands Etres ; en réalité ce sont des divinités réincarnées.

Vous ne songez pas à ces wagons de nourriture et de richesses qui vous sont envoyés chaque jour du monde invisible, seulement pour que vos cheveux restent sur votre tête et ne tombent pas ! Vous ignorez tout ce qui est passé à travers moi pour vous nourrir. Que durant quelques secondes cette alimentation invisible cesse et vous seriez détruits. La vie est une chose perpétuelle, un échange continu. Pensez- vous un peu à cela? Plus on pense à ces choses, plus on s’éloigne des petites choses de la vie. On pense constamment à la manière dont les autres vous ont parlé, vous ont regardé ; mais il faut penser à ces grandes lois, à tout ce qui vient à vous de l’invisible … C’est grand et magnifique! J’oriente toutes vos pensées vers des régions inexplorées.

Mes chers frères et soeurs, pensez un peu au Bonfin et permettez-moi d’aller tout mettre au point. 

DENEV Peter – Omraam Mikhaël Aïvanhov (Conférence du 4 mars 1956)

Publié dans Nouvelle conscience | Pas de Commentaire »

Dans vos relations, ne vous en prenez qu’à vous-mêmes

Posté par othoharmonie le 27 août 2013

 

 

Dans vos relations, ne vous en prenez qu’à vous-mêmes dans Nouvelle conscience petit-rubis-sur-gros-diamant-j-10-1055532488-1662529Les relations humaines sont une source de grands défis pour la majorité d’entre nous. J’aimerais vous donner quelques conseils à ce sujet.

 Si vous voulez apporter des changements dans vos relations afin d’obtenir gain de cause ou un résultat spécifique, vous risquez l’échec. Voilà pourquoi il vaut toujours mieux invoquer la solution divine parfaite. Si vous désirez préciser le résultat espéré, il est important de libérer l’espace pour qu’il en soit autrement en ajoutant à votre prière ou requête : « Que ce soit ainsi ou mieux, selon la volonté divine ». Votre Soi supérieur perçoit et connaît la situation d’ensemble qui reste voilée à vos yeux. Si, par exemple, un mariage semble sur le point d’éclater, sur le coup vous dites : « Oh mon Dieu ! J’ai prié et invoqué cette Flamme violette, j’ai fait tout en mon pouvoir pour être aimant, compatissant et résoudre la situation avec amour et clémence, mais j’ai l’impression d’avoir affaire à une catastrophe encore pire ». Et si ce mariage se dissout quand même, cela signifie-t-il un échec pour autant ?

 Je vous assure que non. Ce n’était pas le résultat espéré parce qu’il s’agissait d‘une relation karmique ayant atteint son terme, et votre Soi supérieur est désormais prêt à ouvrir votre vie à quelque chose de plus approprié à votre voie et à votre bonheur. En raison de l’excellente qualité du travail intérieur accompli, vous avez obtenu le droit de passer à une liaison plus épanouissante. Où est donc la catastrophe, si ce n’est dans l’illusion éphémère qu’entretient l’humain ?

 Dans une situation difficile avec votre partenaire, votre rôle n’est pas de décider de l’issue voulue, parce qu’il pourrait alors s’agir d’une attitude de contrôle ne servant pas votre bien suprême ; toutefois, en faisant appel à cette énergie violette, en bénissant ce qui est, en l’inondant d’amour, de tolérance, de compassion dans toutes les circonstances sur votre route et en acceptant la solution divine, vous êtes assuré du meilleur résultat pour vous-même et pour les personnes concernées. On dit aussi de la Flamme violette qu’elle est « faiseuse de miracles ».

 Vous devez vous rappeler que l’intelligence divine sait toujours ce qui servira à votre bien suprême. Vouloir que les choses se passent comme vous le désirez, cela revient à dire : « Eh bien, Dieu, je veux ce truc, mais il faut que ça se passe à ma façon, même s’il ne s’agit pas, en fin de compte, de mon bien suprême ». Et par la suite, si vous insistez pour n’en faire qu’à votre tête, ne soyez pas surpris d’obtenir ce que vous désirez. Mais bientôt, vous vous apercevrez que ce n’était pas vraiment ce dont vous aviez besoin.

 L’humanité va devoir assimiler ces enseignements de manière beaucoup plus vaste. Des événements surviendront en ce monde qui exigeront de graves décisions, les plus graves que vous aurez eu à prendre depuis plusieurs vies. Sous peu, votre Terre-Mère ne tolérera plus le type de séparation qui sévit ici en son corps, et les gens devront s’adapter ou se retirer. Le nouvel « ordre mondial » sur cette planète n’est pas celui que projettent vos dirigeants ; ce sera une vie en union totale avec le Soi divin et le Créateur. L’ordre divin sera établi ici sous peu, que vous le vouliez ou non.

 Toutes vos relations, que ce soit avec votre famille, votre conjoint ou encore en société, sont des miroirs de votre Soi. Tout ce qui se passe sur le plan personnel ou global, dans une ville, lors de l’éruption d’un volcan ou d’un tremblement de terre, est toujours le reflet d’une énergie négative que les gens portent en eux. C’est le miroir de leur colère, de leurs peurs, de leurs déceptions, de leur avidité, des injustices humaines, du chagrin, etc… ce ne sont rien de plus que des reflets de ce qui a été engendré à l’échelle humaine.

 Les gens créent constamment, par leurs pensées et leurs émotions, ainsi que par leurs paroles et leurs actions et part les dialogues intérieurs qui se poursuivent incessamment lorsqu’ils sont éveillés. Ils affirment vouloir le corps parfait, le mariage idéal, et ainsi de suite, mais s’ils surveillaient leurs pensées et leurs sentiments, s’ils en prenaient conscience, ils découvriraient que leur création ou les énergies qu’ils émettent dans leur champ aurique ne peuvent corroborer leurs désirs. Si quelqu’un leur montrait, instant par instant, le caractère de leurs pensées et de leurs sentiments depuis, disons, les derniers cinq à dix ans, et à partir de quelle négativité ils ont tissé leur réalité, ils comprendraient sur le champ pourquoi ils n’ont pas la santé ou le corps parfait qu’ils désirent, pourquoi ils essuient des échecs amoureux et pour qu’elle raison leur situation financière laisse à désirer.

 Chacun doit prendre conscience de ses pensées, de ses sentiments et de ses paroles, pas uniquement de ses actes. Les paroles sont puissantes, et vous renforcez sans cesse la négativité par des mots, particulièrement par le biais de vos émotions. En effet, vos paroles ne correspondent pas toujours à ce que vous ressentez. Vous affirmez peut-être vouloir plus d’argent, mais intérieurement vous êtes un indigent. Vous rêvez d’une relation amoureuse plus heureuse, mais intérieurement vous ne croyez pas la mériter et n’être aucunement disposé à désherber le jardin de votre âme afin d’attirer le partenaire idéal. Vous souhaitez un corps parfait, mais intérieurement vous ne vous appréciez pas, vous n’aimez pas votre corps tel qu’il est, vous n’admettez pas les leçons qu’il vous enseigne. Vous n’acceptez même pas que ce que vous vivez correspond à ce que vous avez façonné par le passé, que ce soit en cette vie ou dans une autre. Le corps ne répond qu’à l’amour ; vous ne l’aimez pas et n’en prenez pas soin comme nous tous à Telos. Très  peu parmi vous s’apprécient suffisamment pour s’offrir les soins nécessaires, la plupart ne donnent pas au corps les nourritures dont il a besoin pour rajeunir et rayonner de santé. Comment donc espérez-vous avoir un corps parfait ?

 Quand vous décrétez que vous êtes malades, fatigués, que vous en avez marre de ceci ou de cela, vous préparez un puissant décret qui vous renvoie les énergies que vous venez d’affirmer. Vous affirmez constamment avec autorité ce que vous ne voulez pas. L’univers entend ; « Oh, elle est malade, fatiguée, elle en a marre, elle a créé toute cette énergie avec tant d’intensité et de puissance, alors on va la lui offrir, c’est certainement ce qu’elle désire ». et du coup, c’est ce que vous obtenez : le reflet de votre miroir.

 Invoquer la Flamme violette est un magnifique rituel à observer chaque jour. Et en vous y livrant, vous n’accumulez pas d’autres énergies déséquilibres. Vous pouvez utiliser cette Flamme pour nettoyer les négativités amassées. Ainsi, il n’y a jamais de surcharge. Chaque humain sur cette planète doit rembourser des dettes à la vie, contractées lors d’incarnations présentes ou passées. Si vous aviez manifesté davantage l’état de maître au cours d’existences antérieures, vous seriez peut-être ici-bas dans une forme physique ne subissant aucune difficulté et menant une vie relativement facile. Deux aspects sont à travailler lorsque vous êtes incarnés sur terre. En premier lieu, vous travaillez avec le quotidien au jour le jour ; en deuxième lieu, vous devez également rééquilibrer vos dettes à la vie datant de votre passé immédiat ou lointain. Le karma joue un certain rôle dans vos expériences humaines. Quand vous acceptez et vous abandonnez à votre lot quotidien, faisant appel aux propriétés purificatrices de la Flamme violette, vous chevauchez la vague de la vie beaucoup plus facilement et avec grâce ; votre karma prend dès lors le caractère d’une bénédiction et non d’un désastre.

 Extrait de TELOS III – Message de Adama, Maître Lémurien, canalisé par Aurélia Louise Jones – page 233

 

Publié dans Nouvelle conscience, Nouvelle TERRE | Pas de Commentaire »

L’HARMONIE, une clé importante pour se qualifier pour l’ascension

Posté par othoharmonie le 27 août 2013


L’HARMONIE, une clé importante pour se qualifier pour l’ascension dans Nouvelle conscience islande-une-soiree-amoureux-thumb-940x705-26265-600x450 Au dernier conseil de ZoharZohar est un maître ancien de la cité intraterrestre de Shamballa. Il a confié à Aurélia Louise Jones qu’il habite depuis des millénaires sur cette planète ; il a vécu 250 000 ans dans le même corps. Il mesure près de quinze mètre de haut, semble avoir environ trente-cinq ans et possède une chevelure blanche lustrée. C’est un scientifique sui se spécialise dan la nature et la création. Son sujet d’enseignement préféré est l’harmonie, une clé importante pour le passage vers la cinquième dimension. C’est également l’un de ceux qui, par sa présence, a éclairé et guidé les Lémuriens dans l’instauration de leur cité. Il les a d’ailleurs assistés, il y a 12 000 ans, lorsqu’ils y emménagèrent ; il les a également aidés et conseillés 5 000 ans auparavant, lorsqu’ils préparaient la cité afin de la rendre habitable, conscients que leur contient serait détruit.

 Voici son message :

Salutations, bien-aimés frères et sœurs, je suis Zohar

Tout d’abord, j’aimerais remercier Aurélia de m’avoir demandé de joindre ma voix à ce livre. Je suis enchanté d’offrir mon énergie à ce projet.

Vous savez, j’ai passé beaucoup de temps à Télos au cours des derniers 12 000 ans, notamment au début. J’en suis venu à aimer cet endroit autant que ma demeure, à Shamballa. Encore aujourd’hui, je passe beaucoup de temps à Télos, mais mes raisons d’y séjourner sont désormais différentes. Je ne m’y rends plus pour surveiller leur progrès et leur développement, mais simplement parce que j’aime m’y retrouver et parce que je prends un grand plaisir à visiter cette merveilleuse cité de lumière ainsi qu’à fréquenter ses habitants.

 Aujourd’hui, mon cœur aspire, tout comme celui de votre famille lémurienne, à vivre de nouveau parmi vous en toute fraternité et à vous offrir mes conseils et ma sagesse.

Tout d’abord, disons que, pour que l’humanité retrouve sa lumière, il est indispensable qu’elle adopte une attitude harmonieuse. Chacun doit s’y livrer, sans hésitation. Et ceux qui, par leur arrogance, refuseront de le faire, mourront, tout simplement. Ces êtres n’auront pas la capacité de vivre dans les énergies de la nouvelle Terre. Comprenez-vous – c’est préférable pour eux.

Il s’agit d’un choix conscient, bien-aimés. L’issue de vote évolution dépend entièrement des choix que vous effectuez au quotidien, à chaque instant de chaque jour. Vous, à la surface, approchez du moment que l’on nomme « le grand rassemblement ». Sachez que les forces qui régissent ce monde, les puissances du côté obscure, les Illuminati, tentent d’empêcher cet événement à tout prix.

Vos gouvernements ne réalisent pas encore l’ampleur de notre intervention. Ils ne comprennent pas que, finalement, ils n’ont aucun contrôle réel sur la situation et que leur règne tire à sa fin, une fin qui sera forcément tragique. La bulle de leurs illusions éclatera bientôt et ils auront à rendre des comptes.

Désormais, distanciez-vous de ceux qui n’ont pas le désir de vivre en harmonie. Voici quelques conseils dans ce sens :

-          Efforcez-vous de demeurer dans un état harmonieux avec l’ensemble de la création, car l’absence d’harmonie entraîne inévitablement la discorde et la destruction.

-          Demeurez en harmonie, même si quelqu’un tente de vous faire du tort. Bénissez-le, mais ne consentez pas à ce qu’il fasse partie de votre réalité. Et face à une situation discordante, prenez vos distances. Rien ne vous oblige à rester là où l’harmonie ne règne pas.

-          Cherchez la vérité et l’harmonie en tout temps et ne consentez plus jamais à dévier de cette règle de vie, ou alors, vous en subirez les conséquences à très court terme. Afin de produire les changements et les transformations que vous espérez, les nouvelles énergies acquièrent désormais une force et une intensité telles que ceux qui résistent s’autodétruiront.

-          Libérez-vous de tout sentiment d’animosité et de culpabilité. Ne vous désolez jamais de ce que vous êtes ou de ce que vous vivez à cause de l’équilibrage de vos dettes karmiques. Cherchez plutôt à vous améliorer sans cesse.

-          L’harmonie devrait toujours être la priorité dans votre vie. Soyez certain qu’elle vous ouvrira les portes de l’ascension. Vous saurez lorsque vous aurez atteint ce niveau, parce que plus rien ne vous dérangera. A partir de ce moment-là, peu importe ce que diront ou feront les gens, vous n’en souffrirez pas.

-          Une personne en harmonie totale avec elle-même accepte inconditionnellement ce qui Est. Une fois que vous y serez parvenu, vous serez prêt à l’ascension.

 Du fait que je sois presque Télosien par association, je serai également là pour vous accueillir et pour clamer votre victoire dans la lumière.

 Namasté, amis bien-aimés. Je vous aime tant.

 

Extrait de TELOS III – Message de Adama, Maître Lémurien, canalisé par Aurélia Louise Jones – page 247

Publié dans Nouvelle conscience, Nouvelle TERRE | Pas de Commentaire »

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...