• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 5 octobre 2013

COMPRENDRE LE SYSTEME DE DIEU – HUMAIN

Posté par othoharmonie le 5 octobre 2013

COMPRENDRE LE SYSTEME DE DIEU - HUMAIN dans Channeling kryeon6

Kryeon

Salutations, très chers, je suis Kryeon du Service Magnétique.

C’est un endroit sûr. Même avant que nous commencions l’enseignement, je souhaite annoncer que c’est un endroit sûr, un endroit sûr. Si vous choisissez d’ouvrir votre coeur, en ce jour, aucune chose négative ne viendra vous attaquer. Vous êtes assis avec la famille. Permettez que l’énergie de cet endroit coule en vous, afin d’obtenir une meilleure compréhension, car ce que nous nous proposons de faire est complexe. J’ai demandé à mon partenaire de transcrire l’enseignement de ces deux jours et de le réunir en une leçon. C’est un enseignement avancé qui sera présenté devant un groupe de Phares de Lumière qui sont prêts à entendre ces choses. En réalité c’est de l’information de base, mais ça va en profondeur. Nous commençons à créer une série au sujet du système et de son fonctionnement.

L’attribut le plus mal compris de Dieu est la manière dont un être humain fonctionne avec l’Esprit. C’est un gros point de frustration, et les Phares de Lumière ont souvent le sentiment d’être bloqués. Ils ne comprennent pas le système de communication et ils ne savent plus quoi faire. Ils ne savent même pas « Qui » ils sont ! Ils sont assis là, attendant une chose invisible provenant d’un endroit quelconque. Le système de Dieu est ainsi… Le saviez-vous ? Depuis que vous êtes dans la 3-D, le système est incompatible avec vous. Alors, voici comment nous allons procéder. Au cours de cette première session, celle d’aujourd’hui, nous allons parler de la physique du système – la confusion. Au cours de la session de demain, nous expliquerons comment travailler avec le système, et nous vous donnerons des exemples. Ces deux jours d’enseignement seront considérés comme une seule leçon. Le système de Dieu est complexe, n’est-ce pas ?

Le système de Dieu

Commençons par le commencement. Selon vos statisticiens, 85 pour cent ou plus, de la population mondiale de cette planète appartient à un système de croyances quelconque au sujet de Dieu. Peu importe où ils sont sur la planète, ils croient en Dieu, même si ces systèmes de croyances et ces organisations sont toutes différentes les unes des autres. Donc, la majeure partie de la population pense ou ressent qu’il y a quelque chose de plus. L’on pourrait également dire que 85 pour cent ou plus de la population mondiale recherche Dieu sur une base individuelle.

Ceci fait surgir quelques questions dans le décor. Pourquoi se faire du souci à chercher Dieu ? Avez-vous peur de Dieu ? Non. Les Humains n’ont pas peur de rechercher Dieu. L’ Être Humain veut savoir, connaître et comprendre. C’est sa nature innée et instinctive. Dès qu’un Humain [ange incarné] arrive à un certain âge, il se pose indubitablement des questions au sujet de Dieu ou d’une divinité quelconque. Parfois il entreprend une recherche, et d’autre fois il laisse tomber, pour éventuellement la reprendre plus tard. Béni soit l’Être Humain qui cherche Dieu selon sa propre vérité… Même s’il se retrouve dans un édifice particulier, en train de chanter des cantiques ou en état d’adoration, avec des doctrines de fabrication humaine. En effet, ces doctrines sont honnêtement basées sur la recherche de Dieu. Ceci ne constitue pas un jugement envers vos soeurs et frères, car ils aiment Dieu tout autant que vous.

Ensuite il y a « vous ». Vous qui constituez une sorte de « bande à part ». Vous qui venez dans un endroit comme celui-ci ou qui êtes en train de lire ces lignes. Vous les « ésotériques ». Vous qui regardez en vous-mêmes et qui dites, « Il doit certainement y avoir plus que les doctrines ou religions humaines. » Comment vous dire que vous cheminez sur un sentier qui est au-delà de votre 3-D, au-delà de votre limitation ou réalité humaine ? Comment vous dire que vous osez aller au-delà de votre compréhension et de votre zone de confort 3-D ?

Donc, les premières questions qui vous viennent à l’esprit, sont, « Qui Suis -Je ? Qui Suis -Je dans la vastitude de l’Univers ? Que dois-Je faire ? Comment dois-Je Être ? Par où commencer ? » Ce sont des questions très pertinentes, sauf qu’il est difficile d’y répondre pendant que vous êtes sous le voile de l’incarnation. Les réponses ne peuvent pas être comprises par la logique ou par l’intellect, mais c’est ce que vous voulez, dans votre perception 3-D. En ce moment, vous êtes des créatures limitées à la 3-D, et vous vous attendez à ce que la réalité de Dieu soit comme la vôtre. La vérité est que, vous êtes sur le point d’entreprendre une recherche inter-dimensionnelle d’une partie de vous-mêmes. Voilà pourquoi nous ne pouvons pas répondre adéquatement à vos questions, puisque vous êtes rendus à un questionnement inter-dimensionnel. Voilà d’où proviennent la plupart de vos frustrations. Vous êtes plus loin que la recherche de Dieu dans l’arrangement conventionnel 3-D.

L’enseignement peut être présenté de plusieurs manières. La vedette du message d’aujourd’hui est une petite créature… Une fourmi. Une mission lui a été confiée. Toutes les autres fourmis lui ont demandé de trouver le visage de Dieu, et elles savent intuitivement que le visage de Dieu est quelque part. Donc, notre vedette part en voyage, afin d’accomplir sa mission. Elle se retrouve sur une peinture géante qui est aussi grande qu’un mur. Cette peinture est le visage de Dieu, et elle est magnifique. Les couleurs sont vibrantes, le visage est joli, elle semble si réelle que l’on pourrait presque l’escalader, mais la fourmi n’a aucune idée de tout ceci. Tout ce qu’elle sait, après avoir avancé un pas après l’autre, c’est qu’il y a beaucoup de couleurs sous ses pieds. Peu importe le trajet parcouru sur cette peinture, elle ne sait toujours pas à qui ou à quoi le visage de Dieu peut ressembler. Elle est trop petite pour avoir une vision globale de la peinture. C’est pourquoi elle perçoit seulement des parties du puzzle, dans son cheminement.

Ensuite, elle revient chez elle et dit aux autres, « J’ai marché et j’ai marché. J’ai touché le visage de Dieu, mais il y a seulement une couleur. Toutefois, si je poursuis ma marche, je réalise que la couleur change. » Par conséquent, la réalité de ces fourmis est que le visage de Dieu change constamment de couleur. La fourmi ne pouvait pas avoir une vision globale du visage de Dieu, n’est-ce pas ? Sur la scène 3-D de l’humanité, vous pouvez seulement discerner ou percevoir Dieu avec des hypothèses et des suppositions.

Voici une affirmation importante : Dieu n’est pas dans votre cadre du temps. « Eh ben ! Kryeon, nous connaissons mieux que ça. Nous savons que Dieu est intemporel. C’est ce que tu nous as enseigné au cours de toutes ces années. » Alors, pourquoi n’ agissez-vous pas en conséquence ? Lorsque vous demandez quelque chose, pourquoi êtes -vous profondément désappointés de constater qu’elle n’arrive pas dans votre cadre de temps ? Plusieurs tapent du pied, en attendant la livraison de ce colis qu’ils ont commandé auprès de Dieu. Vous pensez que l’horloge de Dieu est la même que la vôtre, n’ est -ce pas ? Ce n’est pas le cas. Si ce que je vous dis est vrai, qu’ allez-vous faire de cette connaissance ? Quand deviendra -t-elle compréhensible et sensée ? Nous en reparlerons demain.

Parfois, vous pensez que Dieu vous ressemble ! Nous en avons déjà parlé. Les humains peignent un visage humain qui représente Dieu. Les anges sont les êtres les plus sacrés et les plus inimaginables qui soient. Ils vont et viennent dans leur miraculeuse forme inter-dimentionnelle, et vous continuez à peindre leur visage sous une forme limitée à deux dimensions. Vous leur donnez un corps physique et des ailes, vous leur donnez un nom, et vous dites, « C’est un ange. Il ressemble à Dieu. » Non, ce n’est pas le cas… Cet ange ressemble à vous !

Il y a aussi des Phares de Lumière qui disent, « Nous savons très bien que Dieu ne ressemble pas aux Êtres Humains. » Ah, oui ? Alors, montrez-moi une peinture qui représente le Dieu de vos pensées. Il y en a très peu, puisque vous ne pouvez pas peindre un être inter-dimensionnel. Vous pensez que Dieu est linéaire. Votre manière de traiter avec le processus du système est quelquefois très linéaire. Si vous êtes malades, vous pensez qu’il suffit d’aller voir un guérisseur qui va faire le travail pour vous. Cela ne fonctionnera pas, car vous devez vous impliquer – vous mouiller. Vous devez nager avec l’Esprit, dans l’énergie de guérison.

Vous devez coopérer avec votre divinité intérieure qui est le visage de Dieu. Que dites-vous de ceci ? « Le pouvoir de guérison réside en moi-même. Si jamais une maladie commence à se manifester, je vais immédiatement la guérir par moi-même. Je peux même en arriver à guérir le déséquilibre avant qu’il ne se manifeste dans mon corps physique. Dans ce cas, je ne serai plus jamais malade. » Vous pourriez me dire, « Quoi ? C’est insensé ! Kryeon, aide-nous à comprendre. » En effet, je vais faire de mon mieux, mais vous devez laisser aller l’idée que Dieu est comme vous qui percevez en 3-D. Votre réalité 3-D n’est pas la réalité de Dieu.

Et c’est ainsi.

Kryeon

Canalisation SOURCE : http://www.kryon.com/menuKryon/menuKryon.html

Publié dans Channeling, DIEU | Pas de Commentaire »

LE POINT DE VUE SPIRITUEL d’un médium sur la famille et les relations personnelles

Posté par othoharmonie le 5 octobre 2013

LE POINT DE VUE SPIRITUEL d’un médium sur la famille et les relations personnelles dans LECTURES Inspirantes images-9

Rien ne nous affecte plus profondément, nous trouble davantage, nous frustre, nous comble de joie ou nous brise, comme les liens qui nous unissent aux gens qui partagent notre vie. Au moment où nous parvenons à nous faire croire que les relations personnelles ne valent pas tous les efforts que nous y investissons, nous assistons à des funérailles et prenons conscience que la façon dont nous avons aimé est tout ce dont les gens parlent après notre mort. […]

En toute franchise, il n’y a pas de meilleure preuve que je suis incapable de m’appliquer à moi-même mes dons médiumniques que la question des relations personnelles. Tous les problèmes de relations personnelles se règleraient d’eux-mêmes si tout le monde suivait ce simple et sage conseil, comme nous le faisons tous dans l’AU-DELA. Toutefois, si la vie sur terre était aussi simple et parfaite, personne ne se donnerait la peine de quitter l’Au-delà pour venir ici-bas. Nous avons tous un plan de vie à suivre, des erreurs à commettre et des connaissances à acquérir, et rien n’est plus difficile que de laisser à nos descendants un monde meilleur, sans pour autant nous sacrifier pour y arriver. […]

Je sais qu’il est tentant d’accuser les autres pour tous nos problèmes personnels, et regardons les choses en face, parfois ils le méritent. Mais parfois, ils ne le méritent pas. Après tout, nous sommes les auteurs de notre plan de vie et les seuls responsables de nos actions. Donc rappelez-vous ceci ; plus nous prenons nos responsabilités, plus nous améliorons nos chances de vivre des relations harmonieuse.

AMES SŒURS ET ESPRITS APPARENTES

[…] Si je mettais la main sur l’imbécile qui a lancé cette rumeur ridicule que nous sommes sur terre pour trouver l’âme sœur, je lui mettrais mon pied au derrière. Ce n’est pas vrai. Les chances pour que cela se produise sont infinitésimales. Et même si nos chances étaient meilleures, il n’y a pas de raison pour que cette âme sœur soit forcément notre conjoint ou notre amoureux….

Bien des gens semblent déçus lorsque je leur annonce que la recherche de l’âme sœur est un mythe, un peu comme si je les privais de leur conte de fées préféré. Ce n’est pas le but que je recherche, croyez-moi. Abandonner l’idée qu’il existe quelque par tune personne qui serait notre âme sœur et que notre but est de la retrouver peut s’avérer une expérience absolument libératrice. Rien ne m’attriste davantage que ces clients qui acceptent de se laisser abuser par leur conjoint parce qu’ils confondent l’intensité émotionnelle et leur relation avec ce qu’ils croient être les sensations que l’on éprouve en présence d’une âme sœur. Il m’arrive même de rencontrer des clients heureux en ménage qui me confient que leur plus grand échec aura été de ne pas avoir su trouver l’âme sœur. L’expression âme sœur est utilisée à toutes les sauces, pour parler d’un engouement passager, camoufler nos désirs sexuels, et même excuser différentes formes de harcèlement, d’obsession et de violence conjugale. Peut-être serait-il utile préciser ce qu’est vraiment une âme sœur.

Nous avons été créés avec un esprit possédant les caractéristiques mâles et femelles, afin de pouvoir nous incarner en homme ou en femme au cours de notre existence. Je n’ai d’ailleurs jamais rencontré personne qui ait toujours été un homme ou toujours été une femme.

Nous avons aussi été créés avec un esprit « jumeau identique » dont les caractéristiques mâles et femelles sont essentiellement le reflet des nôtres. Cet esprit jumeau identique est notre véritable âme sœur. Notre âme sœur n’est pas plus notre autre moitié, que nous ne sommes l’autre moitié de notre âme sœur. Je ne me considère pas comme la moitié d’une personne. Et vous ? Je ne vois pas ce qu’il y a de romantique dans l’idée que nous sommes tous des moitiés de quelqu’un. Si je ne suis pas la moitié d’une personne, et que vous n’êtes pas la moitié d’une personne, pourquoi diable perdrions-nous une minute de notre temps, voire toute une vie, à chercher cette « autre moitié » qui n’existe même pas et dont nous n’avons nul besoin puisque de toute façon nous sommes complets ?

Dans l’AU-DELA, nous nous sentons probablement plus proches de notre âme sœur que de tout autre esprit, mais nous ne somme spas des jumeaux siamois pour autant. Nous avons des amis et des intérêts différents, nous ne faisons pas le même travail, nous ne poursuivons pas les mêmes études, et par-dessus tout, nous avons chacun notre propre identité. Avec notre âme sœur, nous partageons les plus intime de tous les amours – un amour inconditionnel, libre et libérateur – et jouissons d’une compréhension mutuelle que seuls les jumeaux identiques peuvent connaître. Comme tous les esprits dans l’AU-DELA, chacune des âmes sœurs peut choisir de venir au monde sur terre pour entreprendre une nouvelle existence. Elles ne peuvent venir qu’une ou deux fois. Peut-être vont-elles ressentir le besoin de revenir encore et encore – je suis heureuse de vous annoncer que j’en suis à ma cinquante-quatrième et dernière vie. Mais comparées à l’éternité, même ces années de vie équivalent environ à une minute et demie.

Ce qui nous amène à poser une question évidente ; quelles sont vos chances de venir sur terre ne même temps que votre âme sœur ?

Pourquoi le voudriez-vous puisque vous passez tout votre temps ensemble dans l’AU-DELA, et que cette expérience que l’on appelle la « vie » n’est rien de plus qu’un bref séjour loin de LA MAISON ?

Sans parler des probabilités que vous ayez environ le même âge, que vous viviez relativement près l’un de l’autre afin que vous puissiez vous croiser un jour ou l’autre, et que vous soyez chacun d’un sexe différent afin que vous puissiez former un couple, ce qui semble être la priorité des priorités lorsqu’il s’agit du mythe de l’âme sœur.

Alors, je vous en prie, cessez de vous tracasser et de chercher cette âme sœur qui, au moment où vous lisez ces lignes, s’amuse probablement dans l’AU-DELA en attendant votre retour à La Maison. Ne vous mettez pas toute cette pression, car vous risquez d’être déçu. Ne vous cramponnez pas à une relation de dysfonctionnement parce que vous croyez, à tort, qu’il s’agit de votre âme sœur et que vous devez vivre ensemble, même si cette vie est misérable. Ne dévaluez pas une relation parfaitement saine parce que vous avez l’impression que votre partenaire n’est pas votre âme sœur. N’allez pas croire qu’il n’y a qu’une seule personne sur terre qui vous est destinée – quelle pensée déprimante ! Et je ne veux surtout pas qu’un sentiment d’échec vienne vous hanter plus tard parce que vous n’avez pas troublé quelqu’un qui n’a ici-bas jamais été là, quelqu’un que vous allez bientôt retrouver de toute façon, sans faire le moindre effort, si vous patientez encore quelques « minutes », le temps de retourner à La Maison dans cette incarnation.

Toutefois, au cours de votre vie, vous rencontrerez un certain nombre d’esprits apparentés – des esprits que vous avez connus au cours d’une ou plusieurs vies passées. Je suis sûre que vous avez déjà ressenti cette impression instantanée de familiarité, bonne ou mauvaise, que provoque la rencontre avec un esprit apparenté. Parfois cette impression instantanée sert de tremplin à une nouvelle existence commune, en tant qu’amis, amants, époux ou membres de même famille. Mais parfois vous feriez peut-être mieux de vous enfuir le plus rapidement et le plus loin possible. « 

 Je connais une personne qui était mariée à un homme qu’elle était convaincue d’avoir connu dans une autre vie. Elle avait raison – dans une vie passée, cet homme l’avait condamnée à mort durant la chasse aux sorcières de Salem. Dans cette vie-ci, elle essayait encore de le convaincre qu’elle était une bonne personne, ce qui ne fait pas de doute, et lui, de son côté, continuait à lui assure qu’il n’en était rien et trouvait le moyen de dénigrer tout ce qu’elle faisait.

Ce qui m’amène à parler des karmas, un autre sujet qui me met en rogne, car bon nombre de gens se méprennent sur leur sens et finissent par endurer des situations insupportables,  puisque après tout, il s’agit de « leur karma ».

Dans l’exemple que je viens de mentionner, il y a ceux qui diraient qu’il en va du karma de la personne de vivre vie après vie jusqu’à ce qu’elle soit finalement « acquittée » par son ancien bourreau. Et moi, je dis que c’est ridicule. Pourquoi devrait-elle perdre plusieurs existences à vivre dans la misère pour obtenir éventuellement l’approbation de cette personne ? Les choses ne fonctionnent pas ainsi !

Les karmas ne veulent dire qu’une chose : « une expérience de vie équilibrée ». Lorsque vous élaborez votre plan de vie dans l’AU-DELA, vous savez sur quoi vous avez travaillé et ce que vous avez appris au cours de vos vies passées, afin que votre nouveau plan de vie corresponde à ce que vous avez encore besoin d‘expérimenter. Rien ne vous est imposé. C’est vous qui décidez, en fonction de vos propres objectifs pour cette vie que vous êtes sur le point d’entreprendre. Donc, si certains prétendent que le karma est d’obtenir l’approbation de qui que ce soit, je peux tout aussi bien dire que son karma est d’apprendre à regarder droit dans les yeux l’homme de l’exemple et lui dire : Qui se soucie de ce que tu penses ?

Pour ma part, je crois que les concepts qui sont trop compliqués et alambiqués pour nous nourrir et nous inspirer spirituellement et enrichir nos vies ne sont d’aucune utilité. Si vous voulez une façon simple, authentique et fructueuse d’utiliser le terme karma, en voici une que je vous recommande chaleureusement. Je faisais la file à l’épicerie pour passer à la caisse avec trois articles. La femme devant moi avait un panier bien rempli. Elle remarqua que j’avais pratiquement les mains vides et eut la gentillesse de m’inviter à passer devant elle. Je lui assurai que je n’étais pas pressée, et qu’après tout, elle était là avant moi. Elle me répondit : »je vous en prie, allez-y. C’est bon pour mon karma ».

Très bien. Je la remerciai et passai devant.

Voilà ce que j’appelle une saine approche, une approche dont nous pouvons vraiment nous servir. Je ne peux pas vous dire à quel point j’ai apprécié son geste, non pas parce que cela m’a fait sauver du temps à l’épicerie, mais parce qu’elle a su trouver une application simple, pratique et humaniste à ce mot qui est si souvent mal compris qu’il fait parfois plus de mal que de bien.

————–

Lorsqu’il est question de relations personnelles, ne vous laissez pas distraire par ces histoires de karma ou d’âme sœur. Je sais qu’à première vue cela peut sembler romantique d’être réuni à une personne que vous avez connue dans une autre vie, à une autre époque, et dans d’autres lieux. Mais rappelez-vous la « sorcière de Salem » et son mariage malheureux. Ne vous arrêtez pas à ce genre de chose pensez un peu à tous les gens que vous avez connus dans cette vie – pas seulement les gens dont vous êtes proche, mais aussi toutes vos connaissances. Multipliez ce nombre par le nombre de vies que vous avez vécues. Si vous ne connaissez pas ce nombre, prenez le mien – cinquante-quatre. Ajouter à cela tous les esprits dont vous avez fait la connaissance dans l’AU-DELA, mais que vous n’avez jamais croisés sur terre (probablement des milliers d’esprits, pour avancer une estimation prudente). Vous allez rapidement vous rendre compte qu’il n’est pas si extraordinaire de tomber sur des esprits familiers au cours d’une vie. Il serait beaucoup plus étonnant de ne jamais en rencontrer.

C’est pourquoi, lorsque vous êtes frappé par cette impression de familiarité, il est normal d’y répondre. Je vous recommande d’ailleurs de toujours être sur vos gardes – psychiquement parlant. Mais inclure ou exclure des gens de votre vie parce que vous avez l’impression de les avoir connus lors d’une vie passée n’est pas une bonne chose. Certaines personnes, connues au cours de vies passées, voudront croiser votre chemin précisément pour vérifier si vous avez appris à vous tenir loin d’elles. De plus, peu importe le nombre de gens que vous connaissez déjà, je peux vous garantir qu’il y a dans le monde des êtres fascinants qui méritent qu’on fasse leur connaissance même si c’est pour la première fois.

Extrait du livre : Aller-retour dans l’Au-delà    de Sylvia Browne aux éditions Ada 

Publié dans LECTURES Inspirantes, Nouvelle conscience | Pas de Commentaire »

SYNERGIE : reformulation – église Novus Spîritus

Posté par othoharmonie le 5 octobre 2013

SYNERGIE : reformulation – église Novus Spîritus dans LECTURES Inspirantes images-a

Lorsque votre pouvoir se joint au pouvoir des autres pour atteindre un plus grand bien, vous pouvez créer, avec la bénédiction de Dieu, un phénomène appelé synergie, l’une des plus grandes sources de magie et de miracles sur terre. Selon Le Petit Robert, la synergie est « une action coordonnée de plusieurs organes, une association de plusieurs facteurs qui concourent à une action, à un effet unique ». Comment ont-ils réussi à présenter quelque chose d’aussi passionnant de manière aussi ennuyeuse, je n’en sais rien ! Mais si vous remplacez le mot organes par personnes, le mot effet par pouvoir, cette définition y gagne beaucoup. Voici donc la définition remodelée ; La synergie – ou synergisme – est l’action coordonnée de plusieurs personnes, qui ensemble, concourent à une action dont l’effet est plus grand que la somme de leurs pouvoirs individuels. 

Imaginons que nous réunissons une centaine de personnes dans une pièce dans un but commun, et que sur une échelle de 1 à 10, tout le monde obtient un 10 quant à leur foi en ce but. Un simple calcul mathématique va démontrer que la somme totale des « fois » dans cette pièce équivaut à  1000. Mais grâce à la synergie – le pouvoir de toutes ces croyances réunies – le total est plutôt de 100 000 ou de 1 000 000. La synergie est un processus qui s’alimente de lui-même et dont les résultats ne sont rien de moins qu’extraordinaires. 

C’est grâce à la synergie si j’ai pu fonder mon église, Novus Spiritus, une église qui est encore aujourd’hui en pleine croissance, car nous n’avons jamais perdu de vue notre but ultime : le plus grand bien. Notre but commun est beaucoup plus important que nos personnes, moi y compris. Notre église ne compte pas des milliers de membres tournés ver moi, mais des milliers de membres et moi tournés vers Dieu. Ensemble, notre pouvoir excède la somme de nos pouvoirs individuels. Novus Spiritus est passé de cinquante à plus de cinq mille membres en suivant toujours cette règle stricte ; nous n’essayons jamais de recruter et de convertir qui que ce soit. Sans faire de bruit, nous aidons inlassablement les sans-abri et les malades, notre action collective dépassant de loin ce que nous aurions pu accomplir individuellement, et tout cela grâce à la synergie, alimentée par la présence active de Dieu parmi nous. Et je dois dire que la magie et les miracles que nous avons pu créer ont de loin dépassé toutes nos espérances. 

Bien sûr, les croyances au cœur de l’église Novus Spiritus reposent sur une combinaison de différents pouvoirs synergiques remontant très loin dans le temps, y compris jusqu’à l’époque du Christ et de ses disciples, époque où treize hommes ont su former une synergie éternelle. Et puis, il y a les chaînes de prières. 

N’allez pas croire que la synergie fonctionne uniquement si elle sert au but religieux. Le plus grand bien peut prendre diverses formes – allant de John Walsh, qui a su créer une synergie nationale grâce à son émission America’s Most Wanted, aux fondateurs des organisations charitables pour la défense des victimes, des enfants ou des animaux, aux divers groupes comme les Alcooliques Anonymes, Narcotique Anonyme ou Al-Anon. Tous ces groupes sont supérieurs à la somme de leurs parties, et grâce à eux, il se produit tous les jours des miracles. 

Plus vous y pensez, plus vous en parlez et plus vous contribuez à leur manifestation, plus ils se produiront fréquemment dans votre vie.  Je ne vous souhaite rien de moins, et j’espère que ce chapitre vous aidera à les attirer dans votre vie, et que Dieu vous guidera doucement vers eux.

Extrait du livre : Aller-retour dans l’Au-delà  de Sylvia Browne aux éditions Ada 

 

Publié dans LECTURES Inspirantes | Pas de Commentaire »

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...